• # Qu'as-tu changé récemment?

    Posté par  . Évalué à 2.

    Il faut aller chercher dans les derniers réglages et mises à jour faits… sinon, installe konsole pour avoir un autre terminal!

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # configuration de ton terminal

    Posté par  . Évalué à 1.

    On a peu d'info sur ton problème, tu n'as pas changé de fichier de config de shell et de tty ?
    sinon tu réinstalle l'émulateur pour retrouver toute les configurations d'origine

    Amiralgaby#1847

  • # Tu as fait quoi?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Est ce que tu as modifié des choses sur ton système avant que ça arrive? Du genre modifier le fichier .bashrc, ou des fichiers dans /etc ?

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

  • # quelques pistes

    Posté par  . Évalué à 2.

    Essaies d'exécuter (soit via un lanceur (alt+F2 par défaut sur xfce/gnome/kde me semble) soit en créer un fichier de script rendu exécutable, la commande suivante: x-terminal-emulator -e /bin/sh.

    Normalement, ça devrais exécuter un terminal "normal", avec le shell dash (sous Debian et donc je présume ses dérivées, /bin/sh est en fait /bin/dash).
    C'est un shell assez pauvre, bien sûr, mais ça permets un dépannage simple.
    Si ça merde, le problème viendra très probablement de ton fichier $HOME/.profile.

    Si ça ne merde pas, essaies cette fois-ci avec x-terminal-emulator -e /bin/bash.
    Si ça merde, alors il est probable que le problème vienne de l'un des fichiers lus par bash au démarrage. Et vu qu'il y en a plein, que c'est le bordel et que ce n'est pas mon shell, je te laisse lire la doc pour identifier quels fichier poster ici.

    Si ça ne merde toujours pas, il est probable que le problème vienne du lanceur lui-même, et la, je ne peux pas t'aider, je connais mal ces trucs.

  • # ca vient du lanceur

    Posté par  . Évalué à 1.

    merci, ca vient du lanceur

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.