Google libère les ASIC avec un PDK open source en 130 nm

Posté par  (site Web personnel) . Édité par BAud, Xavier Teyssier, Ysabeau et Davy Defaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
27
5
juil.
2020
Matériel

La libération des FPGA s’accélère à grands pas, il devient presque difficile de suivre toutes les nouvelles sur le sujet. Mais les FPGA ne doivent pas nous faire oublier leurs grands frères que sont les ASIC.
Un FPGA est un composant ayant un silicium déjà « gravé » mais où il est possible de reconfigurer les connexions entre les éléments logiques à volonté. Dans le cas d’un ASIC, on va cette fois graver directement les transistors sur un silicium vierge et les relier via des couches métaliques une fois pour toutes. Il ne faut surtout pas se planter à l’étape de conception car on ne pourra pas modifier les interconnexions une fois la production lancée.

Sortie de Perl 5.32.0

39
4
juil.
2020
Perl

Perl est un langage généraliste créé en 1987 par Larry Wall.

« Perl continue de prospérer dans sa quatrième décennie grâce à une communauté d’utilisateurs et de développeurs très dynamique. », dixit perldelta.

Perl est distribué sous une double licence : Artistic Licence et GPL v1+. La plupart des modules du CPAN suivent également ce même traitement.

Perl 5 raptor  « Perl 5 raptor » de kraih, licence CC BY‑SA 4.0

Tout d’abord un petit lien vers la précédente dépêche sur la sortie de Perl 5.30.0 qui explique en particulier le « releasing flow » et des termes spécifiques à la communauté Perl (blead, pumpking, etc.).

Agenda du Libre pour la semaine 28 de l’année 2020

Posté par  . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud et Xavier Claude. Modéré par tankey. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
7
4
juil.
2020
Communauté

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces dix‑neuf événements (France : 17, Belgique : 1, Québec : 1) est en seconde partie de dépêche.

Réemploi informatique — Émission « Libre à vous ! » du 23 juin 2020 — Podcasts et références

Posté par  . Édité par Davy Defaud et Pierre Jarillon. Modéré par tankey. Licence CC By‑SA.
7
3
juil.
2020
Communauté

Soixante‐dixième émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

  • notre sujet principal : le réemploi informatique, le reconditionnement pour la réutilisation avec Isabelle Carrère, d’Antanak, et Joyce Markoll, de l’Atelier Orditux Informatique ;
  • chronique de Véronique Bonnet sur le thème « Dire non à l’informatique injuste, même une seule fois, est une aide » ;
  • chronique d’Isabella Vanni sur son retour d’expérience sur la recherche d’un outil adapté pour les projets du groupe de travail Sensibilisation.

Firefox 78 et 78 ESR

49
1
juil.
2020
Mozilla

Les versions 78 et 78 ESR de Firefox desktop ont été publiées le 30 juin 2020.

Les principales améliorations de cette version sont : toujours plus de WebRender, une nouvelle interface pour le mode lecture, la possibilité d’exporter des mots de passe, la correction d’un bogue dans le décodage matériel expérimental des vidéos sous Wayland…
Par ailleurs, cette version servira de base à la prochaine version de Thunderbird qui paraîtra dans quelques semaines.

Les nouveautés sont développées dans la deuxième partie.

Version v09-00 de cloonix

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, palm123, Pierre Jarillon et ZeroHeure. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
22
1
juil.
2020
Virtualisation

La version v09-00 est issue du temps du confinement, parenthèse calme dans un monde habituellement agité par le rythme aliénant « métro, boulot, dodo ».

Cette version prend maintenant en charge trois techniques de liens entre les interfaces Ethernet des machines virtuelles : « vhost », « dpdk » et « sock » dont les débits maximum sont les suivants :

  • vhost : 71 Gbit/s ;
  • dpdk : 16 Gbit/s ;
  • sock : 4 Gbit/s.

Comment sommes‑nous arrivés à cela ? C’est ce que nous allons voir.

YovoTogo & Emmabuntüs dans l’Apéro des papas manchots

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
21
30
juin
2020
Communauté

À travers leur émission mensuelle diffusée en podcast, les libristes dans l’âme que sont Donkluivert, John Gecko et Morgan, partagent leur passion tout en produisant un contenu qui se veut à la fois détendu, comme lors d’un apéro, et compréhensible pour les débutants ou les utilisateurs peu expérimentés de GNU/Linux dans un contexte familial.

En nous invitant à cette longue interview, ils ont offert à l’association YovoTogo et à notre collectif Emmabuntüs une magnifique occasion de donner, au sein de la communauté du logiciel libre, une meilleure visibilité à nos actions solidaires conjointes au nord Togo, notamment la réalisation — à ce jour — de 17 salles informatiques mettant la région des Savanes à l’heure du Numérique libre grâce à l’utilisation de la distribution GNU/Linux Emmabuntüs Debian Edition sur des ordinateurs de réemploi, voir la carte des implantations des salles actuelles, ci‑dessous.

Salles informatiques sous Emmabuntus au Togo par YovoTogo JUMPLabOrione Emmabuntus 2015-2018

Revue de presse de l’April pour la semaine 26 de l’année 2020

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
19
30
juin
2020
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

Vingt‑deux ans de LinuxFr.org

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud et Pierre Jarillon. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
92
28
juin
2020
LinuxFr.org

Ce 28 juin 2020, le site LinuxFr.org a fêté ses vingt‑deux ans. Depuis 1998, une équipe de bénévoles code et gère ce site, permettant à ses visiteurs de publier contenus et commentaires sur le logiciel libre, sur les nombreux autres domaines du Libre comme la culture, la cartographie, le matériel ou les manuels scolaires ; mais aussi bien d’autres thématiques comme la robotique, la cuisine, la typographie ou TapTempo.

Nous avons récemment raconté l’histoire du site dans un entretien de LinuxFr.org avec OpenSource.com (version anglaise) : les cent mille contenus et les 1,8 million de commentaires, l’équipe qui se renouvelle, les changements techniques, les envies, etc.

Party Balloons

Agenda du Libre pour la semaine 27 de l’année 2020

Posté par  . Édité par Anonyme, Benoît Sibaud, Davy Defaud et Xavier Claude. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
12
28
juin
2020
Communauté

Attention, certains événements peuvent être annulés, consultez le site de l’organisateur.

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces vingt‑et‑un événements (France : 17, Belgique : 3, Suisse : 1) est en seconde partie de dépêche.

SELKS 6 : mise à jour de la distribution basée sur Suricata

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, Xavier Teyssier et Ysabeau. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
25
24
juin
2020
Sécurité

SELKS 6 a été publié par Stamus Networks. Cette nouvelle version de la distribution mettant Suricata au cœur de l’analyse réseau orientée sécurité arrive un peu moins d’un an après la version 5.0. Au programme de la version 6, une mise à jour des logiciels intégrés, avec Suricata en version 6.0-git et Elasticsearch en version 7 et une interface Web mise à jour.

Scirius

SELKS est une distribution autonome (live) et installable qui fournit une solution clef en main pour analyser le trafic réseau et détecter les menaces. Le mode de fonctionnement principal est en passif (détection d’intrusion), mais il est également possible de modifier la configuration pour en faire un système de prévention d’intrusion (IPS).

Le code source de SELKS est disponible sous licence GPL v3.

Une mise en cause infondée de logiciels libres dans une affaire de fausses factures ?

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Pierre Maziere, Nicolas Boulay, Ysabeau, Davy Defaud et Bruno. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
54
23
juin
2020
Presse

Voici une série d’articles récents rapportant la réalisation de fausses factures dissimulées via des logiciels. Ils contiennent une mise en accusation inappropriée des « logiciels libres » en général, sans qu’aucune précision ne vienne éclairer les lecteurs de ces articles qui, pour la plupart, ne savent probablement pas ce que sont les « logiciels libres » et en quoi ils diffèrent des autres logiciels.

Je ne prétends pas vouloir jouer dans la même cour que les spécialistes de la vérification des faits comme Les Décodeurs (Le Monde), Factuel AFP ou CheckNews (Libération), mais regardons néanmoins le contenu de ces articles :

  • France Bleu, 11 juin 2020, par Cécile Soulé (rédactrice en chef adjointe de France Bleu Lorraine‑Nord), micro‑blogging : chapô « (…) Elle avait dissimulé ses fausses factures grâce à des logiciels libres. », sous‑titre « Des fausses factures dissimulées par des logiciels libres », texte « mais elle a surtout émis des fausses factures dissimulées grâce à des logiciels libres qui ont trompé les contrôles » ; on notera que le terme logiciel libre n’est pas défini dans l’article (pas de lien vers Wikipédia ou la définition de la FSF ou même le dictionnaire de l’Académie française, pourtant peu réputé pour sa modernité) ; de plus, ce terme non défini n’apporte rien à l’article et n’est pas utilisé pour argumenter ou expliciter : le fait qu’il s’agirait de logiciels libres change‑t‑il quelque chose ? Une caractéristique particulière des logiciels libres a‑t‑elle été utilisée dans cette affaire ? Aurait‑on écrit « des fausses factures faites avec des logiciels propriétaires » ?

Selon la journaliste, contactée par un des contributeurs de cette dépêche via son compte Twitter, « c’est l’Agape la [structure victime] qui a mentionné l’utilisation de logiciels libres dans la fraude de cette salariée. » Cela ne change rien à l’intérêt de cette précision qui n’apporte rien à l’article en l’état.

  • Le Républicain Lorrain, 11 juin 2020, par Sébastien Bonetti : « un mécanisme de fausses factures, rédigés avec des logiciels libres de droits » ; il ne s’agirait donc pas de logiciels libres mais de « logiciels libres de droits » ? Faut‑il comprendre « libres de droits » dans le sens du milieu musical libre de droits pour dire gratuits, sans redevance, royalty‑free, ou bien libre de droits comme entrés dans le domaine public (situation assez rare pour du logiciel), ou bien une correction abusive sur « logiciels libres » entraînant un contre‑sens ? Par ailleurs, en dehors de ce choix de mot, cette information n’est pas utilisée pour argumenter ou expliciter.

Reprises :

Sortie de 0 A.D. Alpha 23 « Ken Wood » (annonce tardive)

Posté par  . Édité par Alcyone, play0ad, papap, Davy Defaud, ZeroHeure, BAud, eingousef, Benoît Sibaud, M5oul, tankey et Ysabeau. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
86
22
juin
2020
Jeu

0 A.D. : Empires Ascendant est un jeu vidéo de stratégie en temps réel (RTS) historique en 3D développé par Wildfire Games. C’est un projet libre (code sous GPL v2, données sous CC BY‑SA 3.0), au développement ouvert, visant des standards de qualité artistique comparables à ceux de l’industrie, ainsi qu’un grand respect de la réalité historique. Le jeu permet d’incarner treize factions qui ont marqué leur histoire entre les rives de l’Atlantique et la chaîne de l’Himalaya, au cours de la période allant de −500 av. J.‑C. à −1 av. J.‑C.
Une forêt dans 0 A.D.
0 A.D. a fait l’objet d’un exposé au Grafik Labor les 11 et 12 mai 2019 à Rennes, par Stanislas Dolcini, aka Stan,` qui nous a apporté des nouvelles fraîches.
0 A.D. : Empires Ascendant est encore actuellement considéré « en cours de développement », par les fans exigeants, mais le jeu est jouable à tel point qu’une communauté de joueurs conséquente s’est déjà construite autour ; et son succès est révélé par les statistiques : 250 000 téléchargements en 2018 et 100 000 comptes multijoueurs.
Cette dépêche présente la version Alpha 23, Ken Wood, du projet sortie en mai 2018.

Note d’avertissement : cette dépêche vient de fêter ses deux ans passés dans l’espace de rédaction, elle sort donc avec un petit retard le temps de corriger les derniers bogues restants (release when it’s ready!).