Informatique libre pour les acteurs de santé

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
0
3
mai
2006
RMLL/LSM
Dans le cadre de la préfiguration des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, découvrez la suite logicielle libre et gratuite Med’InTux, pour la gestion d'un cabinet, et des logiciels de communication fiables pour les acteurs de santé.

Le tout se tiendra le samedi 13 Mai de 10h à 17h à la Faculté des Sciences et Techniques à Vand½uvre-lès-Nancy. Les acteurs de santé, médicaux, para-médicaux et sociaux sont invités à une journée de présentations, démonstrations et ateliers, le samedi 13 mai, à la Faculté des Sciences et Techniques de Vand½uvre-lès-Nancy.

Au programme, des mini topos ...
  • La circulation des données sur Internet (Chantal Bernard-Putz)
  • La sécurité des données, le choix de fournisseurs de services informatiques (Benjamin Bayart)
  • MedinTux : logiciel libre de gestion de cabinet médical (Gérard Delafond)
  • GRAL : Application de gestion d’un réseau médical (Philippe Plane, Franck Denis)


... et des ateliers
  • Medintux
  • Firefox, navigateur léger et fiable multi-plateforme
  • Chiffrement des données et confidentialité
  • Ubuntu, système d'exploitation libre


L'installation de MedinTux et de Logiciels Libres sur l'ordinateur portable de personnes le souhaitant sera possible, ainsi que la remise de CD-ROM (logiciels libres sous Windows, Ubuntu)

Afin de préparer au mieux l'accueil des participants, une inscription est souhaitée depuis le site des Rencontres.

Aller plus loin

  • # Questions...

    Posté par . Évalué à 6.

    Je suis extrêmement intéressé par ce genre de développements et je vais regarder ça de plus près assez vite. Cependant, je me pose la question: à l'heure actuelle, étant donné que le codage de la transmission Sésame Vitale n'est toujours pas terminée, quel est l'utilisabilité, en pratique, de ce logiciel ? Un médecin généraliste peut-il se contenter de cet outil, ou doit-il encore pour l'instant avoir un logiciel propriétaire sur son poste ? Dans le cas de la deuxième option, comment cela se passe-t-il ?
    • [^] # Re: Questions...

      Posté par . Évalué à 8.

      en fait je suis médecin généraliste et très intérressé par les démarches libres.
      le cryptage des fse impose un logiciel propriétaire mais n'importe qui avec l'agrément peut le développer.

      l'idéal est pour moi la v irtualisation: macosx pour les fse (express vitale) et un logiciel en opensource sous linux ou macosx voire XP.


      medintux est en train de développer une solution pour les fse sous linux je crois bien. Ce qui serait l'idéal ;-)

      par ailleurs juste pour la pub je suis en train de développer une application web de gestion de consultation et de cabinet médical reposant sur les nouvelles techno ajax xhtml voir xforms tourant sur serveur apache mysql. le projet est là : ibnsina.ouvaton.org et la version alpha sera bientôt en ligne ;-) et en gpl / ceccil ;-)

      Mais la médecine est le parent pauvre du logiciel en gpl v'est certain
      • [^] # Re: Questions...

        Posté par . Évalué à 6.

        Il y a peu de logiciels de gestion de cabinet médical libres, c'est certain. Mais je vois plusieurs raisons à cela: le fait que ce soit un développement très national (les règles de fonctionnement de la médecine sont vraiment très différentes d'un pays à l'autre), le fait que les médecins technophobes sont nombreux, le fait qu'il soit parfois très difficile d'obtenir des infos sur vos besoins réels et vos modes de fonctionnement, et comme tu le dis toi-même, le fait que de toute façon, il y a un blob: le protocole de transmission des FSE, protégé par obscurantisme par le GIE Sésam-Vitale (alors que j'ai entendu dire par un technicien de feu Ordogest que c'était du SMTP sur un cryptage dont il a préféré taire le nom, je ne sais pourquoi).
        Toujours est-il, je rejette la faute de cet état de fait sur les médecins qui dans leur immense majorité n'ont pas du tout cherché à savoir si les solutions qu'ils achetaient étaient pérennes, et qui portaient la main au portefeuille sans se poser de question. Pourquoi les syndicats n'ont-ils pas lancé un véritable appel d'offres, créé une vraie compétition entre les éditeurs de logiciels, poussé le gouvernement à forcer un standard en matière de stockage des données ? On se retrouve à l'heure actuelle avec une tétrachiée de logiciels morts, rachetés par des sociétés éditrices qui ne voulaient que leurs clients pour les faire migrer sur leur solution (pas gratuitement bien sûr). Y'a-t-il d'autres milieux qui se laissent autant arnaquer ? En tout cas, si quelqu'un connait un logiciel ergonomique et intuitif, existant et fonctionnel (y compris les FSE), je suis preneur, en attendant un logiciel libre qui réponde à ces critères...
        • [^] # Re: Questions...

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Parce qu'ils ne l'ont pas porté à leur porte-feuille.
          L'équipement ainsi que l'abonnement a souvent été "offert" par des laboratoires plus qu'intéressés à "apprendre" au praticien l'usage de l'informatique ainsi que celui du réseau des réseaux en plus des FSE. Après tout, puisque c'est gratuit...
          Il ne faut pas voir les praticiens libéraux comme des anges non plus: ils sont largement plébiscités par les laboratoires pour prescrire tels ou tels médicaments (parce que la publicité auprès du public est interdite, il faut bien trouver le moyen de les diffuser). Seuls quelques pharmaciens permettent d'éviter de passer à la douloureuse et fournissent des génériques quand ils le peuvent.
          Mais eux aussi sont des commerçants...
        • [^] # Re: Questions...

          Posté par . Évalué à 5.

          Pour avoir une meilleur idée du protocole de transmission des FSE, vous pouvez toujours consulter le cachier des charges OCT qui est en téléchargement sur le site sésam vitale : http://www.sesam-vitale.fr/oct/index.asp

          Il n'y a rien de très particulier, c'est de l'envoie de mail avec fichier attaché et éventuellement compression et cryptage. Pour le reste, quand je voie le milieu de la santé avec le GIE Sésam Vital et les constructeurs de terminaux, on est aux antipodes des logiciels libres, à un point proche du délire...
      • [^] # Re: Questions...

        Posté par . Évalué à 2.

        Médecin et libriste ? !
        Tu voudrais pas être mon médecin traitant ? ;-)

        Plus sérieusement, bravo pour arriver à faire du dév alors que c'est pas ton métier.
        • [^] # Re: Questions...

          Posté par . Évalué à 2.

          volontiers :-)
          Et pour le projet je cherche de l'aide si des bonnes volontés le veulent.


          sinon juste pour répondre à une remarque au dessus, en effet il existe une forte collusion labo - médecins mais qui n'est pas universelle (disons 80-90% des med Généralistes et 90-95% des spécialistes) et qui est bien plus dangereuse car touchant la thérapeutique et ses effets (voir Vioxx, desuric, et j'aurias des dizaines d'exemples). Mais heureusement les choses bougent (voir http://www.prescrire.org et d'autres organismes). Pour les logiciels médicaux je ne sais pas trop mais vu le coût je ne pense pas que les labos les offrent. le coût se situe autour de 1000-3000 euros pour installation configuration formation. ce qui est cher même pour le plus embrigadé des médecins. le problème vient en effet surtout du niveau technique nul voire obscurantiste d'une grande majorité des médecins. Mais on retrouve ça partout...
          • [^] # Re: Questions...

            Posté par . Évalué à 5.

            Si j'oserais (allez, je me lance) j'ajouterais que le niveau technique des éditeurs de logiciels médicaux pour médecins libéraux doit également être incroyablement bas. Non, franchement, je sais pas si ça se voit, mais j'ai une dent contre eux. Pour donner un exemple, un commercial de la boite qui a racheter l'éditeur du logiciel de mon père est venu le voir pour lui vendre une migration. Mon père, qui commence à se méfier, m'appelle. Le type me dit qu'il faudra changer la machine de mon père, qui n'est certes pas le dernier modèle pour hardcore gamer à la mode, mais qui, pour taper trois lignes et cocher quatre cases de temps en temps, me semble largement suffisant (ah, bah oui, l'informatique, et même la bureautique, c'est pas le coeur de métier là hein). Je demande donc ce qui justifierait cette dépense supplémentaire. Et là, dans la joie, la fierté et l'allégresse, le type me répond comme si ça n'appelait plus d'argument de ma part que son logiciel embarque un moteur de BDD Oracle. Mon père est un médecin de campagne, et même s'il a une bonne tripotée de patient, je ne vois pas trop en quoi se justifie l'inclusion (probablement chère) d'un moteur Oracle. Même si ce n'est probablement que commercial. Bien évidemment, quand je lui ai demandé de me justifier ça, il n'a pas su...
          • [^] # Re: Questions...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            On retrouve ça partout... et en premier lieu chez les informaticiens qui se foutent complètement des logiciels qu'ils utilisent, libre ou pas.

            <ma vie>
            J'ai travaillé dans une boîte où je faisais un développement en J2EE. Comme je préfèrais développer avec une Debian plutôt que Windows NT, j'ai à un moment, demandé le nom du serveur SMTP de la boîte (ou plutôt l'adresse IP, vu qu'il n'y avait pas de DNS... ne rigolez pas, c'est vrai). Quand j'ai demandé à mes collègues (développeurs également) cette adresse, ils ont ouverts de grands yeux car ils ne savaient pas que c'était avec ce genre d'info que leur Outlook était configuré. Autrement dit, ils n'y avait jamais touché car c'était pas leur boulot.

            C'était dans une grande SSII Française.
            </ma vie>

            Alors, oui, on trouve aussi beaucoup d'informaticiens qui se contrefoutent de savoir avec quoi et pourquoi ils travaillent...
  • # Concurrence

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai vu une très brillante démonstration de Medintux faite par par Gérard Delafond et je crois très fort en ce projet.
    J'ai aussi entendu parler d'un autre projet associatif : @medulo http://www.amedulo.org/ qui propose une solution alternative aux médecins dont l’éditeur a disparu ou a été racheté par un groupe qui, non seulement n’en n’assure plus l’évolution, mais surtout qui veut imposer un produit ne répondant pas à leur attente.

    Ce projet n'est pas déclaré libre mais les sources sont disponibles pour tous les adhérents. Ce projet prône l'usage de formats d'échanges normalisés ( mais son site web est en flash ! ).

    Est-ce que ces deux projets ont établi des relations afin de garantir une bonne interopérabilité et avoir plus de poids vis à vis des fonctionnaires ?
    Une concurrence saine entre ces deux projets devrait les accélérer tous les deux en évitant la solution unique. La diversité est une vertu.
    • [^] # Re: Concurrence

      Posté par . Évalué à 2.

      Pas de chance, @medulo est un logiciel typiquement propriétaire.

      Contrairement à ce qui est dit dans le commentaire, personne ne possède les sources, en dehors de l'éditeur, qui les garde jalousement. Même le responsable de l'association (qui refuse tout dialogue) ne les a jamais vues.

      La seule disponibilité des sources consiste un dépôt, sans que personne ne puisse vérifier que ces sources sont bien celles du binaire distribué --ni que l'on soit certain de pouvoir accéder à ces sources si l'éditeur venair à défaillir.

      En revanche, l'éditeur tire bien son épingle du jeu, puisque le travail d'analyse menant à l'élaboration du logiciel est fait par les membres de l'association.

      C'est très dommage de voir que ce projet, qui était à deux doigts d'être un logiciel libre, n'est rien d'autre qu'un énième logiciel propriétaire.

      De plus, le langage choisi (SQL Server + C#, me semble-t-il), cantonne le logiciel à WIndows.

      Désolé

      Gérard
  • # Kinésithérapeuthes et autres....

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    La gestion d'un cabinet de Masseurs-Kinésithérapeutes (MK) ressemble beaucoup à celle d'un cabinet médical mais diffère sur plusieurs points. L'un des principaux est que l'exécution d'un traitement est constituée par une série de séances et de rendez-vous.

    Est-ce que les professions voisines de celles des médecins, telles que MK et infirmières sont prévues ?

    Est-ce que les dentistes auront eux aussi leurs logiciels libres ? Ils doivent stocker des images et des dessins de la dentition.
  • # Un lien pour GRAL

    Posté par . Évalué à 1.

    Ca m'interesse mais il n'y a pas de lien et Google renvoi aux RMLL et à dlfp, si une bonne ame avait le grall entre sur son disque...
    • [^] # Re: Un lien pour GRAL

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Le Gral est en recherche de financements complémentaires pour amortir le temps de R et D ... Le code sera publié dès cet amortissement réalisé.
      Il est actuellement en test avant sa mise en production pour le réseau qui a financé une grande partie de son développement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.