Le code source de Seti@Home libéré

Posté par  . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes :
0
8
déc.
2003
Internet
Après des petits soucis juridiques, le code source de BOINC est toujours disponible (cf. news précedente).
Le code source de Seti@Home pour Boinc vient quant à lui d'être libéré il y a quelques jours. En espérant que cette libération permette de limiter le phénomène de triche, qui entachait les statistiques de Seti 1.

Toujours en développement, l'équipe de Berkeley a néanmoins relancé le beta test pour Astropule (détection de trous noirs entre autres choses). Pour mémoire, Boinc (Berkeley Open Infrastructure for Network Computing) est une plate forme sur laquelle pourront tourner différentes applications, et ce, de manière distribuée.

Au delà de la recherche d'ET et de trous noirs, le projet s'étoffera a priori ulterieurement en collaboration avec l'Université de Standford (Folding@Home), et avec le CERN (analyse des résultats d'un nouvel accélérateur de particule).

Enfin, chose suffisamment rare pour être notée, les francophones ont mis leur efforts en commun au sein d'une même équipe, l'Alliance Francophone : voir ce lien

Aller plus loin

  • # Re: Le code source de Seti@Home libéré

    Posté par  . Évalué à -2.

    oh du C++ .... ah non du C :/ assez imbittable. Mais bon, chouette initiative, si certain se sente l'envie d'améliorer ces logiciels, reste à savoir si la plateforme Boinc serait en mesure de distribuer des clients optimisés en fonctions de l'architecture.
  • # Re: Le code source de Seti@Home libéré

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    C'est quoi BOINC ? Le FAQ de BOINC n'est pas très explicite : c'est une "plate-forme", mot qui veut tout et rien dire... un OS, un ordi, un ensemble d'ordi, un logiciel ?
    • [^] # Re: Le code source de Seti@Home libéré

      Posté par  . Évalué à 10.

      un logiciel. en fait c'est l'architecture qui va permettre de distribuer plusieurs projet. en gros, tu installes boinc, et tu sélectionnes comme projet le SETI, un truc de génétique. ce logiciel gèrera les caches et toutes les fonctionnalités de bases.
  • # Re: Le code source de Seti@Home libéré

    Posté par  . Évalué à 2.

    s/Astropule/Astropulse
  • # Re: Le code source de Seti@Home libéré

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Je ne comprend pas tres bien comment ils pourront limiter le phénomène de triche en liberant le code source du client.

    Quelqu'un pourrait m'expliquer ?

    Merci d'avance :)
    • [^] # Re: Le code source de Seti@Home libéré

      Posté par  . Évalué à 4.

      Client est ouvert > Contributeurs > meilleur qualité du produit final

      ... ?
      • [^] # Re: Le code source de Seti@Home libéré

        Posté par  . Évalué à -3.

        mouai ....

        et tout le monde trouve la faille qui permet de tricher ?
      • [^] # Re: Le code source de Seti@Home libéré

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Je crois que je n'ai pas ete bien clair. Je ne remets pas en question l'ouverture du source. Je sais bien que cela ne peut qu'ameliorer un logiciel. Ni en train d'argumenter sur la securité par l'obscurité. Je me pose juste une question.

        Dans le cas particulier des calculs distribués, voila comment j'imagine les choses : un serveur envoie des ptits bouts de calculs à faire à des clients, qui renvoient leur resultats apres calcul. A la reception d'un resultat de calcul d'un client, le serveur fait un test pour le valider ou non (et ainsi eviter la triche).

        Maintenant que le code est ouvert, je pourrai tres bien m'ammuser a envoyer des blocs vides, mais qui sont valides pour le serveur, puisqu'avec les sources je connais la methode utilisée pour valider un resultat de calcul.

        Mis a part le fait de faire des calculs redondants, je ne vois donc pas comment en liberant le source, ils peuvent limiter le phénomène de triche.
        • [^] # Re: Le code source de Seti@Home libéré

          Posté par  . Évalué à 1.

          Je dis p-e une betise, mais le test de validitation du resultat est fait cote serveur... son algorithme n'est donc pas ouvert?
          • [^] # Re: Le code source de Seti@Home libéré

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            Je pense effectivement qu'il y a un test coté serveur, mais comme le client est sensé envoyer un paquet valide, l'algo pour valider un packet a envoyer est aussi dans le client.
            ==> Il n'y a donc pas besoin de connaitre l'algo du serveur.

            Dites moi si je me trompe...
            • [^] # Re: Le code source de Seti@Home libéré

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

              > l'algo pour valider un packet a envoyer est aussi dans le client.

              Ben l'algo pour envoyer un packet valide dans le client, c'est le calcul proprement dit ...

              Dans le cas idéal, il y a une vérification de façon sure du résultat qui est moins chère que le calcul lui-même (Genre, le client doit calculer une décomposition en facteurs premiers d'un grand nombre, le serveur vérifie que le produit est le bon)

              Sinon, il doit bien y avoir un algo qui vérifie avec une bonne probabilité que le résultat n'est pas faussé. (Genre, le client doit calculer (x + y)*2, le serveur vérifie que le résultat est pair).
          • [^] # Re: Le code source de Seti@Home libéré

            Posté par  . Évalué à 2.

            Euh ! Comment le serveur peut-il valider un calcul effectué par un client ? S'il en est capable c'est qu'il doit faire le calcul lui-même, on n'est plus trop dans du calcul distribué si chaque bloc est analysé à la fois par le serveur et par chaque client !!

            Il me semble que la seule façon de procéder est de faire analyser chaque bloc par au moins deux clients appartenant à deux équipes différentes. Ca ne garantit pas à 100% mais ça limite les risques.
            • [^] # Re: Le code source de Seti@Home libéré

              Posté par  . Évalué à 3.

              C'est effectivement ce qui se passe. Berkeley ne valide le résultat que si il est confirmé par deux ou trois autres clients. Tu envoies ton resultat, et tu n'en est crédité que plus tard.
    • [^] # Re: Le code source de Seti@Home libéré

      Posté par  . Évalué à 2.

      Une faille a dejà été decouverte. Certes, elle n'est pas due à une faille dans le code, mais à une bidouille des fichiers liés à Boinc : Boinc fait un bench de la machine avant de télécharger les Wu's (morceau à traiter). Les wu's téléchargées sont fonctions de la machine. La manipe ici : http://forum.setibzh.com/viewtopic.php?t=4265(...) permet de 'reclamer' plus de points une fois le calcul fini.

      Je ne sais pas à quoi le 'C' ressemble, mais je suppose qu'il doit être possible de vérifier l'intégrité du bench avant de télécharger les wu's (par md5, ou un quelque chose dans le genre ??). Bref, l'ouverture du code permet clairement à un utilisateur de proposer une solution. Et ca permet à Berkeley de travailler sur autre chose en attendant.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.