Problème avec le projet Gnome?

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
3
sept.
2001
Gnome
L'ambiance n'est pas au beau fixe chez les développeurs du projet GNOME. Alors que les utilisateurs commencent à s'impatienter en attendant la version 2.0 de ce gestionnaire de bureau, force est de constater que les choses semblent bien mal se présenter.

Source: Linuxfrench

Aller plus loin

  • # On en a deja "parler" un peu

    Posté par . Évalué à 4.

    Vers la fin de
    http://linuxfr.org/2001/08/31/4739,0,0,0,0.php3(...)

    Un article de Guillaume avec "Gnome c'est pas gagne" (puisqu'on ne voit plus les auteurs :-)
    y fait reference..

    Ce qui est bien sur la mailing-list de Gnome, c'est que comme pour le mail d'Alan Cox, les problemes techniques sont reconnus et qu'ils cherchent des moyens pour les resoudre.
    Maintenant combien de temps ca va prendre pour les resoudre...

    PS:
    je ne suis pas trop d'accord avec l'article quand il dit que le soutien de SUN tarde, d'apres ce que j'ai cru comprendre recemment ils aident pas mal (usabilite, developpement pour les "mal-voyants" etc).
    • [^] # Re: On en a deja "parler" un peu

      Posté par . Évalué à 5.

      je ne suis pas trop d'accord avec l'article quand il dit que le soutien de SUN tarde, d'apres ce que j'ai cru comprendre recemment ils aident pas mal (usabilite, developpement pour les "mal-voyants" etc).

      Sur ce point il semble que je me suis mal exprimé, et que cela soit mal interprété. Je ne dis pas que SUN ne fait rien sur Gnome. Je constate seulement que l'arrivée des poids lourds SUN et IBM n'a pas empêché ces problèmes d'apparaître, et qu'aujourd'hui on ne les vois pas faire grand chose pour aider à résoudre ces problème. Plus généralement, la gnome-foundation qui était censée maintenir la cohésion de l'ensemble et guider les choix techniques se révèle être inefficace, sinon ces problèmes (gconf vs bonobo, architecture...) ne seraient pas apparus.

      Autre précision, le sur-titre de l'article est assez de langue de bois, ce n'est donc pas un pladoyer anti-gnome, seulement dénoncer la langue de bois qui consiste à prétendre que Gnome 2 sera bientot là, que tout sera OK du premier coup etc. Il s'agit aussi de dénoncer les effets d'annonces fracasssantes ("GNOME 2 est en API-Freeze") alors que GTK-2 n'est même pas freezed.

      La réalité est que Gnome-2 ne sera pas là à la fin de l'année comme il est prétendu. Autant le dire.

      aegir
      • [^] # Re: On en a deja "parler" un peu

        Posté par . Évalué à 4.

        pas mal de gens sont assez d accord que gnome 2 sera pas pret en decembre

        gnome 2 est quand meme un projet assez enorme (pango, l accessibilité pour chaque widget, reecriture du toolkit de base, bonobo, bindings en divers langages, etc.. etc.. etc.. )

        on peut dire "gnome 2" sera en retard
        sans pour autant crier au "gnome est mort!"

        d ailleurs, sur la ML de gnome,y a deja des reponses poru dire halte au "melodrame"
        • [^] # Re: On en a deja "parler" un peu

          Posté par . Évalué à 3.

          on peut dire "gnome 2" sera en retard
          sans pour autant crier au "gnome est mort!"


          Pfiou, mon dieu, dans mon article je n'ai jamais écrit que Gnome était mort, bien au contraire puisque j'écris qu'il peut tout à fait être de qualité, mais aura pas mal de retard !

          Je suis par contre beaucoup plus critique et pessimiste quand à l'avenir concernant gnome foundation/MDI/Ximian. En effet, leur rôle était censé être éviter ce genre de problèmes, et c'est un constat d'échec. De plus, annncer une date de release, une roadmap, alors que le toolkit de base (Gtk 2) n'est même pas freezed, c'est à mon sens une erreur grossière de la part des leaders du projet.

          y a deja des reponses poru dire halte au "melodrame"

          Il ne s'agit pas non plus de faire du mélodrame.
          Mais force est de constater que certains des leaders du projet ont manié comme une arme les effets d'annonces pendant des années, aujourd'hui ceux là se retrouvent dans une impasse puisqu'ils ne sont même pas capable de dire franchement que les délais ne seront pas tenus... loin de là !

          aegir
          • [^] # Re: On en a deja "parler" un peu

            Posté par . Évalué à -1.

            Bon aegir, nous connaissons tous ton cote
            extremiste pro-KDE/anti-Gnome.

            Tes posts sur linuxfr.org se sont (presque) tous
            finis en troll KDE/GNOME. Tu avais meme fini l'un
            deux en disant que c'etait ton dernier post sur
            linuxfr.org apres t'etre mis a dos une bonne part
            des lecteurs ...

            Quand vas-tu enfin grandir et arreter de penser
            que Gnome veut tuer KDE ou que MDI /EST/ Gnome
            et qu'il ne reve que de faire disparaitre KDE ...

            Gnome n'est pas parfait, KDE n'ont plus. A chaque
            equipe de faire ce qu'il peut.

            Le genre de post comme les tiens ne servent ni
            Gnome et ni KDE.

            Romain
  • # pas mal de verités desagreables amplifiés tout en niant ce qui va bien

    Posté par . Évalué à 10.

    exageration de la confusion entre gconf et bonobo-conf

    mensonge sur le "sun et ibm aux abonnées absents" (sun bosse serieusement sur gnome)

    et exageration des problemes de retard de gnome 2.0

    quid d un petit rappel a l epoque de kde 1.2 vs kde 2.0 ? (et du nombre de gens anti-konqueror ?)

    patience, bonobo ds gnome 1.4 marche, bonobo pour 2 sera stabilisé un jour , tout comme gtk 2 , peut etre certaines personnes sont trop impatientes.

    evolution : evolution sera comme le reste , disponible gratuitement

    ximian cherchera a vendre une version plus etoffé pour les entreprises , pourquoi pas ? y a pas theKompany qui cherche à faire de meme ?

    les problemes de serveurs bonobo, amusant, ca me rappelle les process kdeinit qui s accumulent dans mon systeme quand je lance konqueror
    (et oui ca s est laaargement amelioré depuis , alors hein bon, idem, suffisait d attendre que ca s ameliore)

    je pense que les gens exagerent des problemes inherents a des developpement opensource

    tout comme la creation de gnome-fondation, on a exagera son impact,
    tout comme on fit un foin de la dispute de Mosfet (ridicule, c t rien) on fit un foin de celle d un mainteneur gnome
    etc...

    quand a l "impatience" d etre en gnome 2.0
    , est ce si important d etre "a la derniere version qui tue" ?
    ca sera pret quand ca sera pret.

    a propos de KDE 3 , les gens de kde feraient bien mieux de se calmer et chercher plutot a stabiliser la plateforme K pour pas mal de mois histoire de pousser le developpement d applications tierces.

    (oui QT3 provoquera quelques changements d API parci par la, rien de dramatique mais tout de meme)
    et qu ils ameliorent cette sauce infame qu est LISA (decidement delirant ce demon de broadcast )

    a quand un bon article qui fera la synthese des developpement interessants des 2 cotés ? (et gnusteps) plutot que de rabacher le "tout va mal chez l ennemi ha! )

    (on va me repondre : ecris le ! arg ^^, )

    Michel Galle
    toujours en gnome 1.4 et kde 2.1 ,cte retrograde (et ca marche !)
  • # Ca fait peur...

    Posté par . Évalué à 4.

    Lisez surtout le post original qui a pour sujet "Is GNOME 2 dead?" sous http://mail.gnome.org/archives/gnome-2-0-list/2001-August/msg00282.(...)
    Et quand on voit les developeurs eux-memes dire que "les développeurs eux-même attribuent au projet Gnome 2 les défauts qui étaient ceux de Windows 3.1", aie...
    • [^] # Re: Ca fait peur...

      Posté par . Évalué à -1.

      Havoc pennington dit "STOP the melodrama"

      ptet bien ce qu on devrait tous faire.
    • [^] # Re: Ca fait peur...

      Posté par . Évalué à 1.

      Bon ben si Gnome a les défauts de Hublot 3.1, l'avenir est à nous !!! Suivront une division de Gnome en deux courants :

      - mainstream : Easy Gnome Multimedia
      * en décembre gnome 95
      * en 2002 gnome 98
      * en 2003 gnome XP

      - office : Serious Enterprise Edition
      * en 2002 : Gnome NT (New Technologies) 4.0
      * en 200x : avec x \in [2..9] Gnome 2000

      La domination mondiale est pour bientôt, tremblez KDE, tremblez Hublot, Gnome est le coporate leader du futur, elisabeth teissier l'a vu dans les astres
  • # Les faits sont tetus

    Posté par . Évalué à -10.

    Comme beaucoup d'autres l'ont dit avant moi, gtk est d'un autre age, comme motif (du pseudo-objet en C !!!) et se revele tout a fait insuffisant pour le developpement d'un desktop moderne.
    D'autre part, souvenons-nous, Gnome est bien né
    pour tuer KDE et c'est Gnome qui meurt. Je trouve
    que la morale est sauve.
    • [^] # Re: Les faits sont tetus

      Posté par . Évalué à 2.

      gtk est d'un autre age, comme motif (du pseudo-objet en C !!!)

      Parce que le C++ c'est pas du pseudo-objet ? Si tu avais comparé à un vrai langage objet ta remarque serait au moins partie sur une base juste.

      Laisse donc ceux qui s'y connaissent bosser et choisir leurs langages et leurs libs, au lieu d'étaler ton ignorance par une remarque à deux balles (totalement débile techniquement, désolé de le dire !).

      La glib de GTK est une surcouche au langage C qui en fait un langage de bien plus haut niveau quand on le souhaite, tout en gardant les possibilités du C. Faire de l'objet en C n'est un problème que quand on doit implémenter les objets, l'utilisation ne pose pas de problèmes, autrement dit pas de difficultés pour Gnome.

      Quant aux objets C, il est évident que le but n'est pas de fabriquer un langage objet à partir du C (si ça avait été le cas, un langage objet aurait été choisi -- un vrai langage objet donc pas du C++) mais ce que la glib apporte c'est un ensemble de mécanismes de haut niveau, qu'on trouve effectivement dans les objets, mais ce n'est certainement pas d'apporter des objets.

      Utiliser le C était une des priorités, et comme il est possible d'implémenter les mécanismes nécessaires en C (et ce n'est pas de l'objet), il est évident que le C s'imposait. Chez Qt on a considéré qu'il était préférable d'avoir un langage proposant des classes, c'est un autre choix, pas moins bon, pas meilleur, les deux correspondent simplement aux souhaits des développeurs, aux priorités qu'ils ont posées.
      • [^] # Re: Les faits sont tetus

        Posté par . Évalué à 0.

        >>gtk est d'un autre age, comme motif (du pseudo-objet en C !!!)
        >Parce que le C++ c'est pas du pseudo-objet ?

        ya des fois on se demande même si c'est de l'objet? Je trouve ta remarque digne de celle d'un informaticien borné. Ce n'est pas parce qu'on peut peut faire du C avec un compilo c++ que le c++ n'est en pas en soit un langage objet. Il est rarement utilisé comme tel, c'est tout. Faut arreter de se prendre la tete avec des reflexions à 2 francs: "mon langage il est plus objet que le tient".

        T'as, vu, on peut faire un post avec "2 francs" sans mettre le mot "débile dedans". T'es qui pour dire que ton interlocuteur est débile? Un peu de respect, quand même.
        • [^] # Re: Les faits sont tetus

          Posté par . Évalué à 0.

          J'ai dit que le C++ était aussi du pseudo objet car il ne force pas à faire de l'objet. On peut avoir tout autre chose que de l'objet, autrement dit pour faire de l'objet il faut tout un tas de critères de qualité sur le code. C'est la meme chose qui se passe quand on veut faire un peu d'objet en C via des libs adéquates.

          Je n'ai pas dit que le C++ était inférieur ou quoi que ce soit. Simplement, les remarques sur "l'objet en C" sont ridicules si on prend comme référence le C++ : il fait la meme chose. Mais cet aspect mixte du C++ peut aussi etre considéré comme une qualité, je ne critiquais que l'argument, et certainement pas le C++ (d'ailleurs je code actuellement en C++ et je ne m'en plains pas trop.)

          Comme je l'ai dit en fin de post, choisir le C++ est tout aussi valable, on fait alors aussi du pseudo-objet, mais plus simplement, c'est tout. Faut arreter de croire que quand on parle d'etre objet ou pas, il y a une connatation positive ou négative dessus.
        • [^] # Re: Les faits sont tetus

          Posté par . Évalué à 3.

          >>gtk est d'un autre age, comme motif (du pseudo-objet en C !!!)
          >Parce que le C++ c'est pas du pseudo-objet ?

          Tant que l'on ne peut pas manipuler les metaclasses à l'execution (de la meme maniere qu'une classe, hein, pas par des trucs pas possibles), on peut considerer que ce n'est pas un "vrai" langage objet.

          La limite entre langage objet et non objet est pas simple a trouver (et va varier suivant suivant la personne qui parle). En utilisant la mienne, il y en a pas beaucoup des langages objets :)
      • [^] # Re: Les faits sont tetus

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        > Parce que le C++ c'est pas du pseudo-objet ?

        Non, ça n'est pas du pseudo-objet. Il y a des langages avec un modèle objet plus évolué (Java), mais C++ n'en est pas moins un langage orienté objet (enfin, "pouvant être orienté objet", si c'est ce que tu voulais dire).

        > Faire de l'objet en C n'est un problème que quand on doit implémenter les objets, l'utilisation ne pose pas de problèmes, autrement dit pas de difficultés pour Gnome.

        Si, ça pose d'enormes problèmes d'utilisation, parce que c'est plus lourd qu'une classe C++ et des operations simples comme la dérivation ou l'ajout d'une méthode virtuelle sont beaucoup plus complexes qu'en C++.

        > Chez Qt on a considéré qu'il était préférable d'avoir un langage proposant des classes, c'est un autre choix, pas moins bon, pas meilleur

        Je pense au contraire que c'est clairement un meilleur choix.
        • [^] # Re: Les faits sont tetus

          Posté par . Évalué à 1.

          Oui, quand je disais que C++ était pseudo objet, ou non objet, ca voulais aussi dire "orienté objet" si tu préfères cette expression (moins négative il est vrai). La différence est là, faire de l'objet est une chose, ne pouvoir faire que ça en est une autre. Or dans bien des projets, l'utilisation des mécanismes objet de C++ est équivalente à ce que fournit la glib au C. On peut bien sur etre plus strict et faire du quasiment tout-objet en C++, ce qui est impossible en C, mais n'est pas simple du tout en C++.

          > > Faire de l'objet en C n'est un problème que quand on doit implémenter les objets, l'utilisation ne pose pas de problèmes, autrement dit pas de difficultés pour Gnome.
          > Si, ça pose d'enormes problèmes d'utilisation, parce que

          Je ne parlais pas ici spécialement de GTK, mais de faire de l'objet en C. Pour atteindre le niveau dont tu parles, oui il faut quelque chose de plus avancé que la glib coté objet. C'est aussi pourquoi j'ai insisté sur le fait que glib apportait des mécanismes objets correspondants aux besoins du projet, et pas l'intégralité du concept objet.

          > Je pense au contraire que c'est clairement un meilleur choix.

          Tu le penses en tant que développeur, pour un projet à toi. Mais ça dépend de chacun et du projet.
          • [^] # Re: Les faits sont tetus

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            > Oui, quand je disais que C++ était pseudo objet [...]

            OK, sur ce point on est d'accord.

            > Or dans bien des projets, l'utilisation des mécanismes objet de C++ est équivalente à ce que fournit la glib au C

            Je ne suis pas sur de comprendre ce que tu veux dire. Si tu fais en C++ la même chose que Gnome avec GtkObject/GObject (c'est à dire un petit nombre de classes énormes, et du bon vieux procédural pour le reste), c'est parfaitement inefficace.

            > Tu le penses en tant que développeur, pour un projet à toi. Mais ça dépend de chacun et du projet.

            Je pense en tant que développeur d'une application "end user" (un éditeur/sequenceur MIDI) qui utilise un environnement de développement fait précisément pour ce genre d'applis (tournant sur un desktop, bien integrées, etc...). Pour autant que je sache, Gnome a exactement les mêmes objectifs, et à mon avis, ayant essayé de développer sous les deux environnements, il n'y a vraiment pas photo pour voir lequel des deux marche le mieux.
            • [^] # Re: Les faits sont tetus

              Posté par . Évalué à 1.

              heu, mon avis perso à ce sujet, ayant développé à la fois en GNOME/Gtk (un peu), et en KDE/QT (beaucoup.. kyahoo en l'espèce), c'est que KDE/QT est beaucoup mieux. Enfin: me convient beaucoup mieux (il faut dire que quand je développe dans mon job, c'est en Java).
              A mon avis, le match GNOME/Gtk-KDE/QT, c'est uniquement un match procédural-objet, et, franchement, depuis le temps que les deux existent, on a entendu tout et son contraire à ce sujet. Le fait est qu'a priori, pour l'instant, plus de gens savent programmer en procédural qu'en objet, et ça explique la richesse du catalogue d'applications disponibles en GTK, mais d'un autre côté, "l'arrivée" de Java modifie la donne (s'entend, l'usage intensif de Java dans certains secteurs, le web notamment), car plus de gens se mettent à programmer en objet, ce qui fait que QT, écrit en C++ a beaucoup d'avenir...
              • [^] # Re: Les faits sont tetus

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Perso, je pense que la lutte entre C et C++ ou plutôt entre langages objet ou non n'est pas fondée. Le meilleur langage, c'est celui qui est le plus adapté au projet que l'on veut mener. Pour un driver, le C possède un intérêt non négligeable bien que l'assembleur se révèlera plus efficace mais plus difficile à manipuler. Le C++ est utilisable dans ce cas mais n'est pas forcément le mieux. Par contre, dans un programme frontal pour base de données sans contrainte temps réel, le C++ ou même le Java seront les plus aptes à la tâche et leur avantage viendra de la structuration inhérente à l'objet et de la généricité possible.

                Enfin, tout ça, c'est mon avis et je le partage avec moi-même.
      • [^] # Re: Les faits sont tetus

        Posté par . Évalué à 1.

        gtk est effectivement d'un autre age. Les choix de l'architecture evenementielle (entre autres) ont ete fait pour que gimp ne rame pas sur les machines de spencer er mattis a l'epoque (qui etaient ds une configuration particuliere), et ils ont ete conservés en depis du bon sens. Je ne sais pas si cette architecture a ete modidifee sur la 1.2, et franchement, j'en doute.
        Je pense avoir passé surfisament de temps a debugger et anvoyer des patches (jusqu'a la 1.0) pour confirmer, que c'est effectivement d'un autre age.

        Lokh (qui a la flemme de s'authentifier :))
      • [^] # Re: Les faits sont tetus

        Posté par . Évalué à 0.

        Je ne pense pas que tu soit meilleurs informaticien que l'auteur du post précédent. Tu es peut être un bon bidouilleur, mais quand on veut faire de grandes choses on ne fait pas de bidouille.

        Il n'y a pas de définition unique et formelle d'un langage à objets, et le C++ (s'il est vrai qu'il n'inclut pas de réflexivité) a implémente suffisement de notions objet pour être puissant tout en restant efficace.

        Il y a plusieurs illustrations à mes propos :
        - regarde les ML gnome : ils ont sans arrêt des problème sur les char*. Eh oui, ca arrive a tout le monde ! Dans KDE, ils utilisent la classe QString et il n'y a pas de problème...
        - regarde le code d'un "Hello world" en gtk et un autre en qt. Il y en a un plus simple que l'autre, je te laisse deviner lequel...
        - pour finir, si kde est plus avancé que gnome, ce n'est pas seulement parce que le projet a commencé plus tard mais surtout parce que le C++ et les bibliothèques qt et kdelibs sont plus confortables.

        Tu sais, il y a quelques années, quand le C et le Pascal sont apparus, une partie des informaticiens considéraient ces langages comme infâmes, le suel VRAI langage était le FORTRAN. Il y a un article humouristique là-dessus, divisant les programmeurs en VERITABLES et VISAGES-PALES.

        Les temps n'ont pas tant changé...
        • [^] # Re: Les faits sont tetus

          Posté par . Évalué à 0.

          Tu sais, il y a quelques années, quand le C et le Pascal sont apparus, une partie des informaticiens considéraient ces langages comme infâmes, le suel VRAI langage était le FORTRAN.

          Voila encore une réaction suite à une lecture superficielle. Je n'ai pas parlé des langages ni de supériorité l'un par rapport à l'autre, quant à vouloir garder les anciens langages, pas vraiment, il évident que les meilleurs sont parmi les plus récents, je ne faisais que souligner le fait que C++/qt était tout autant "d'un autre age" que C/gtk, chacun ayant ses qualités et ses défauts et pouvant être +/- adapté à tel ou tel projet.


          Et ce n'est pas sur un Hello World que tu verras des différences significatives. (apparentes oui).
    • [^] # Re: Les faits sont tetus

      Posté par . Évalué à -2.

      Gnome est né pour tué Qt car Qt n'était pas libre. Maintenant Gnome ne veut ni tuer Qt ni KDE.
      • [^] # Re: Les faits sont tetus

        Posté par . Évalué à 5.

        Comparer Gnome à QT est plutot maladroit... Compare plutot Gnome à KDE (des gestionnaires de bureaux) et GTK à QT (des toolkits graphiques).
        De plus Gtk est un projet Gnu. Gnu se propose d'être un système completement indenpendant, c'est donc normal qu'il propose un tollkit graphqiue avancé et un gestionnaire de bureau.
  • # Certaines news sont lourdes...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je trouve assez expéditif cette news, résumé d'une autre news généraliste qui évoque des problèmes chez les développeurs du projet GNOME...

    Il y a 500 développeurs impliqué dans le projet GNOME. Ce n'est pas parce que 3 d'entre eux ont écrit une mail dans la liste de diffusion des développeurs GNOME en étalant leur état d'ame que le projet doit être remis en cause.

    Les utilisateurs s'impatiente de la version 2.0

    J'aime pas les gens qui généralise leur cas à l'ensemble de la population. Pour ma part j'en ai rien à foutre de Gnome 2.0, la version que j'utilise me convient. Si t'es pressé contribue !
    Quand je trouve un bogue, je le fait remonter au développeur et il est corrigé dans les 2/3 jours, où est le problème ?

    Les choses semble bien mal se présenter

    Tu as découvert 3 mails où des développeurs se rendent des comptes et ça suffit pour dire que le projet est mal barré ?
    C'est du logiciel libre. Si un développeur venait à partir, d'autres le remplaceront et c'est ce qui arrive couremment.

    Des choix techniques n'ont pas encore était décidé pour Gnome 2.0, et bien qu'on laisse les développeurs se débrouiller avec leurs problèmes.
    Si tu as les compétences pour les aider dans ces choix techniques tu fairais mieux de les rejoindre sur la liste de diffusion plutôt que de poster une news qui ne peut être que mal perçu par le néophite et qui n'améliore en rien le développement du projet.
  • # L'avenir de Gnome ?

    Posté par . Évalué à -1.

    Gnome possede pas mal de Sponsor comme IBM, Sun ou Redhat. Gnome est l'interface par defaut de la distribution la plus utilisée au monde : Redhat !

    Gnome Foundation a été crée pour unifier les Unix : Gnome devait etre l'interface par defaut de Linux, Unix, Solaris...

    Pourtant depuis Gnome n'avance plus. Gnome 1.4 est la derniere evolution mais, sans vouloir lancer de Trolls, est quand meme moins aboutie que KDE 2.2 meme si Gnome 1.4 possede qqs avantages (esthetismes, rapidité...)

    Gnome 2.0 semble mal parti meme si bcp l'attendent avec impatience.

    Ce serait dommage que dans cette communauté de diversité l'on soit obligé d'utiliser la meme interface graphique !

    Il me semble que KDE soit plus structuré.

    En plus ils ont de bonnes idées (Pour rentabiliser leur truc ils sortent Kapital à 300 Frcs. Quand Koffice sera finalisé je suis sur qu'ils vont aussi le vendre à ce prix là...)

    Je n'ai pas bcp utilisé Gnome car utilsant une certaine distrib Europeenne plutot pro KDE, il est plus aisé pour moi d'utiliser ce dernier que Gnome.

    Toutefois il me semble primordiale de faire des applis X compatible KDE et Gnome.

    Bonne chance à l'equipe Gnome que je regarde de pres...
    • [^] # Re: L'avenir de Gnome ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Tu melanges tout... Kde ne vent rien du tout, c'est un projet qui offre un gestionnaire de bureau "gratuit" (les licenses sont GPL, Artistic ou BSD).
      Des sociétés comme theKompany vendent des softs pour Kde et contribuent aussi à des projets libres. Rien de choquant à cela, mais ce n'est pas à confondre avec le projet Kde.
  • # Gnome : sur le modèle de Linux?

    Posté par . Évalué à 1.

    Lors de la sortie de Linux 2.4 il y avaist plein de bugs (C'est Alan Cox qui maintenait la liste des bugs) un retard final d'un an et maintenant personne se plaint de Linux 2.4.

    Cette article est nul. Je veux dire que l'on peut relever les problèmes actuels, mais ne pas conclure précipitament sur l'avenir.
    • [^] # Re: Gnome : sur le modèle de Linux?

      Posté par . Évalué à -1.

      Oui mais le noyau 2.4 il avit pas un concurent comme KDE, bien plus avancé et abouti !
      • [^] # Re: Gnome : sur le modèle de Linux?

        Posté par . Évalué à 1.

        Ah, donc dans la *meme* situation mais sans KDE, il n'y aurait presque plus de reproches à faire à Gnome ? Ca montre bien la pertinence de ces reproches alors...

        Une fois de plus, un projet se fait descendre sous prétexte qu'un autre dans la meme catégorie lui est supérieur. Désolé, mais ça ne veut rien dire. Le libre, c'est avant tout des projets qui avancent à leur rythme, et qui sortent de nouvelles versions quand celles-ci sont pretes, et non quand un marketeux a dit que c'était le moment.

        Gnome avance à son rythme, je le préfère actuellement à KDE (oui, j'ai essayé le tout-dernier-KDE et le tout-dernier-KOffice et oui c'est très bon), peu m'importe qu'il soit en retard sur KDE, je préférerai peut-etre KDE plus tard, en tous cas cet unique argument de "retard" est tout sauf valable pour parler de pérennité du projet. On peut comparer et KDE est certainement doute devant, mais ça ne remet pas en cause le projet Gnome.
      • [^] # Re: Gnome : sur le modèle de Linux?

        Posté par . Évalué à -1.

        troll de base.

        Linux en version 1.2 et 2 et il avait beaucoup mieux (solaris par exemple). Linux ne c'est pas arrêté pourtant...
    • [^] # Re: Gnome : sur le modèle de Linux?

      Posté par . Évalué à 1.

      Au vu des patchs d'Alan, le 2.4 a encore quelques problèmes. Par exemple la gestion de la mémoire semble poser quelques difficultés, sur mon portable, dès qu'il a une tâche qui dort, il la swappe, meme si il reste de la RAM inutilisée. Vu les performances des disques durs des portables, c'est rapidement exaspérant.
      • [^] # Re: Gnome : sur le modèle de Linux?

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est une fonctionnalité ajoutée à la V2.2 et c'est normal. La but est d'avoir de la mémoire vive disponible rapidement. C'est paramétrable via /proc/sys.

        J'ai utilisé Linux V2.0 est cette fonctionnalité est globalement bonne.

        Par contre avec peu de mémoire vive il a tendance a tout swapper.
  • # humour:

    Posté par . Évalué à 2.

    En tout cas, MDI est cohérent dans son admiration pour microsofrt:
    extrait:
    "En effet, l'activation des objets bonobo crée des processus serveurs, lesquels restent en mémoire lorsque l'application cliente plante ou est tuée. Le plus grave étant que si l'application cliente est relancée, de nouveaux processus serveurs seront lancés, les anciens restant en mémoire, entrainant une instabilité du système. ."
    Is ont réussi a recréer le systéme de gestion de mémoire vive de win9x.
  • # Tout ça me semble un peu ridicule.

    Posté par . Évalué à 10.

    Lorsque j'ai quité le monde kro$oft, pour Linux, j'ai été étonné par le nombre de possibilté qui s'offrait à moi, et notement pour les environnement graphique. On peut chosir celui que l'on désire.

    On peut le choisir en fonction de ses besoins et/ou de ses envies. On peut choisir la stabilité, la beauté, les deux. Entre KDE, WMaker, Gnome, les vénérables anciens...

    Et puis qu'ai-je découvert. le milieu gravitant autour de Linux se fout complétement de cette diversité, ce qui compte, c'est : "Moi j'ai choisi le meilleur projet et vous vous étes des nuls."
    Pire que des enfants.
    La bataille de clocher dans la plus pure pire traditions du fin fond de la campagne moyenageuse.

    Si au moins ces débat étaiant d'un niveau interessant.

    J'ai l'impression que tous cherchent le suprématie et la victoire de l'environnement qu'ils ont choisis. A croire que c'est leur bébé.

    Ce qui me fait le plus peur, c'est à réfléchire (si l'on peut parler de réflexion) et à agir ainsi, On risque au mieu de scinder encore plus la communauté, et à terme de se retrouver avec un environnement unique, à la win$oze. on n'aurra plus le choix qu'entre celui qui aurra triomphé et ... rien d'autre.

    Tout cela est bien triste
    • [^] # Re: Tout ça me semble un peu ridicule.

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      > Tout cela est bien triste
      Faut pas dramatiser quand-même, c'est vrai qu'il y a pas mal de querelles de clocher, mais quelque part c'est normal qu'au bout d'un certain temps les gens prennent parti pour tel ou tel projet.

      Concrètement, il y a toujours des gens qui développent KDE, y'en a aussi pour Gnome, et que je sache WindowMaker est très très loin d'être mort, tout comme Enlightenment et j'en passe...

      Analogie vaseuse: si tu regarde le monde à travers un poste de télévision, y'a que des merdes. Des guerres, des meurtres, des accidents, des tremblements de terre, bref, la fin du monde est proche. Or il se trouve que y'a pas que ça dans la vie 8-)

      Et bien le logiciel libre c'est un peu pareil. Typiquement, en lisant freshmeat tu peux constater que y'a régulièrement plein de nouveaux softs, de bug-fix etc... Si tu lis slashdot tu peux constater que le DMCA fait des ravages, que Microsoft est un vilain méchant pas beau, etc... Les sites de "news" ont généralement un caractère assez pessimiste, autant le savoir.

      Donc faut relativiser.

      Gnome est loin d'être mort. Gnome sera mort le jour ou il n'y aura plus de développeurs Gnome. Est-ce le cas? Non. Alors Gnome a de beaux jours devant lui, quand bien même KDE disposerait de 10 fois plus de développeurs et d'une avance de 5 ans.
    • [^] # un peu ridicule, certes

      Posté par . Évalué à 0.

      Allez, pètes un coup, ça ira mieux. Sinon que tu confondes "LA" communauté (qui n'existe que dans le discours) avec les lecteurs, non pire encore, les posteurs de DFLP, ça me fait rire.

      Je ne connais encore personne qui vante Linux sur la base des contributions uniques que l'on trouve ici...
      • [^] # Re: un peu ridicule, certes

        Posté par . Évalué à 1.

        Rassure toi, je ne confonds absolument, je faisait simplement un petit amalgame facile, je te le concéde, afin de donner un peu plus de poids à mes mots.

        Heureusement que les personnes sérieuses travaillent plutôt que te de se chamailler inutillement. Sans ça, Linux ne serait pas ce qu'il est.
    • [^] # Re: Tout ça me semble un peu ridicule.

      Posté par . Évalué à 1.

      Rassures-toi, les développeurs (par exemple Gnome et KDE) sont au-dessus de tout çà.
  • # Pas étonnant

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Ce n'est pas étonnant que KDE fonctionne mieux que GNOME. Le projet KDE, au lieu de changer de nom comme de chemise (Helix->Ximian), de faire des annonces grandiloquentes sur des trucs qui sont encore à l'état de projet, de multiplier les "partenaires" commerciaux (Sun, MS...) et de développer des softs qui font double emploi (Evolution/Balsa, Nautilus/gmc) comme l'a fait Gnome, s'est simplement mis à faire du logiciel, pas du marketing et de la création d'entreprise (ximian, feu eazel...). Le résultat ? Un environnement convivial et puissant qui égale, voire meme surpasse Windows dans bien des domaines (petits jeux, email, news, graphisme, multimédia, bureautique,...).

    Il y a seulement un an, Gnome était en avance sur Kde (convivialité, esthétique, applis disponibles, technos utilisées). Mais ils ont abandonné leur projet principal (un ensemble de technologies et de librairies destinées à créer des applications modernes pour le bureau) pour se lancer dans la création de businness plan; alors que le projet KDE redoublait ses efforts sur le développement (la première alpha 1.89 est sortie en janvier 2000; les APIs ont été freezées 6 mois après, en juillet 2000 avec la sortie de la beta 1). Ce n'est pas le cas de Gnome, qui est encore à se débattre avec le GObject de Gtk 2.
    • [^] # Re: Pas étonnant

      Posté par . Évalué à -2.

      Tout ca à mon avis c'est à cause de personnes comme MDI qui voulaient faire du pognon !
      D'ailleurs, il ya un an j'utilisais gnome et depuis 3 mois je suis passé à KDE !
      • [^] # Re: Pas étonnant

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        "Tout ca à mon avis c'est à cause de personnes comme MDI qui voulaient faire du pognon !" ------------- Désolé, mais ta remarque n'est pas très intelligente je trouve... Tu ne gagnes pas ta vie toi ? Tu ne cherches pas à vivre de ce que tu aimes ? Si, et 9 chances sur 10 que tu travailles dans un environnement Microsoft. MDI a choisi, lui, de gagner sa vie en faisant avancer le libre. Où est le mal ? Qui a dit que "se faire du pognon" est incompatible avec le logiciel libre ? Désolé, mais personnellement, je ne travaillerai jamais en environnement Microsoft, et par tous les moyens, j'essayerai de me faire du pognon pour ma passion, Linux, et de faire avancer les choses.
    • [^] # Re: Pas étonnant

      Posté par . Évalué à 2.

      Faut pas confondre Ximian et Gnome.
      gmc/Nautilus et balsa/Evolution : non, vraiment avoir le choix entre un logiciel simple et efficace et un logiciel très complet mais plus lourd est un bon point, avoir le choix est toujours positif, ces exemples là ne font pas du tout double emploi.
    • [^] # Re: Pas étonnant

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Heuuu, retourne à ton coin coin, ça vaut mieux... D'une part, Gnome n'a jamais été en avance sur KDE, Gnome ayant débuté avec à peu près un an de retard... Ensuite, Gnome n'a jamais changé de nom. Tu confonds le projet Gnome et les firmes qui tentent ou ont tenté d'en vivre. C'est comme si tu comparais le noyau linux à RedHat et Mandrake et que tu lui reprochais d'avoir plusieurs noms. Pour conclire, l'avenir de Gnome n'est en rien lié à Ximian. Les développeurs qui bossent chez Ximian sont d'anciens développeurs Gnome pour la plupart, et si Ximian arrete, ils continueront à bosser sur Gnome, mais dans leurs temps libres plutot qu'à temps plein. L'exemple est le meme avec Nautilus, pas mal de développeurs, comme Darin, par exemple, continuent à bosser dessus. Mais plus toute la journée...
      • [^] # Re: Pas étonnant

        Posté par . Évalué à 0.

        Certains semblent oublier pourquoi Gnome fut crée. Il s'agissait d'offrir une alternative libre au pas tout a fait libre KDE. En clair il s'agissait dùn projet politique(ment correct). Gnome est devenu de miex en mieux et devenait de plus en plus une alternative crédible a KDE jusquàu jour où Helix (maintenenant Ximian) fut crée. Depuis Gnome n'est plus qu'ìnnombrable effets d'annonce et de déclarartions d'intention. En clair Gnome est devenu un produits de nombre de sociétés commerciales. Le plus bel exemple est que Openoffice certe n'existe qu'en alpha mais est devenu l'office de Gnome. Exit Abiword !!!

        Entretemps KDE est devenu complétement libre et s'améliore de jour en jour.
      • [^] # Re: Pas étonnant

        Posté par . Évalué à -2.

        Ne pas reconnaître l'influence négative de MDI sur Gnome, c'est de la dévotion aveugle, ça!
        MDI s'est approprié Gnome au travers de Ximian et en fait se qu'il veut, au détriments du projet.
        Je te rapelles que récemment, il a déclaré que .net serait un bon remplacent de bonobo qui est mal pensé. C'est se foutre des développeurs gnome qui se crévent le cul avec bonobo justement.
        Ce n'est qu'un petit exemple parmis les nombreuses prises de position de MDI en tant que Mr Gnome.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.