Journal [HS] Semaine de la schizophrénie (14-21 mars 2020)

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
19
15
mar.
2020

Ce journal n'a rien à voir avec linux ou même le Logiciel libre. En cette période agitée de crise sanitaire (pandémie de COVID-19), j'espère juste qu'il contribuera un peu à la visibilité de cet événement qui milite pour une meilleure connaissance de cette pathologie. Pathologie qui touche en France près de 1% de la population.

la schizophrénie est souvent mal comprise, les personnes souffrant de cette maladie sont les plus sujettes à être victimes de préjugés.

«La "Semaine de la Schizophrénie" vise à faire connaître au grand public les maladies psychiques. Pour déstigmatiser la schizophrénie, nous communiquons de façon positive, chaque année autour d’un thème nouveau.»

1. La série SCHIZO

Lancé mercredi, l'épisode 0 de la série est disponible sur le site https://schizo-thefiction.com

Le teaser a déjà été vu près de 2 millions de fois. Après avoir visionné l'épisode 0, les internautes ont accès aux bonus: les 8 symptômes cachés de notre héroïne Alice (explications et podcasts). Plus cette campagne aura de succès, meilleures seront les chances de produire les épisodes suivants. Merci de partager l'adresse du site.

2. La recherche avance

Sur le site https://schizinfo.com/recherche

est mis en ligne la vulgarisation de nombreuses recherches (fiches et vidéos). L'objectif est de les faire connaître. Ainsi, patients, proches, professionnels pourront s'en emparer pour leurs propres besoins.

3. Une formation en ligne sur le rétablissement

"Se rétablir un vrai délire" est une formation en ligne (MOOC) sur le rétablissement, gratuite et tout public, créée en partenariat avec plusieurs écoles. En octobre dernier, 1300 personnes se sont inscrites à la première session. https://moocs.hes-so.ch/

La 2e session s’ouvre dès le 16 mars pour 6 semaines.

4. Un Tchat et des événements en ligne

Compte tenu de l'annulation de plus de 150 événements prévus (épidémie du coronavirus), des dispositifs en ligne on été mis en place.

Tchat: dès aujourd'hui, en journée et en soirée, l'Association des Journées de la Schizophrénie répondra aux questions sur la maladie via un tchat. Proches, patients, professionnels et grand public peuvent interagir. Ce tchat est disponible sur https://schizinfo.com

Conférence en ligne: le 16 mars à 20h30 (heure de Paris), écoutez le Dr Philippe Nuss, psychiatre renommé, raconter la maladie et posez-lui des questions. Inscriptions: https://bit.ly/2U1WRSm

Conférence en ligne (webinaire): le 20 mars à 14h (heure de Paris), le Pr Jérôme Favrod présente le programme PEPS destiné à retrouver des émotions positives lorsqu’on souffre de schizophrénie. Inscriptions: https://bit.ly/2U92G0b

5. Relais médias

Je vous laisse découvrir tout cela sur la page dédiée: https://schizinfo.com/revue-presse-2020
.

  • # les 8 symptômes cachés de notre héroïne

    Posté par  . Évalué à 2.

    Comment dire… y'a pas mal d'information sur les symptômes en free party… ahh, c'est pas le sujet? Oups :)

    Blagues a part, vu que certains se plaignent de s'ennuyer a cause des fermetures de lieux de loisirs, si c'est assez bien fait, peut-être queça pourrais être utilisé pour enfin rendre la à la télé ou a internet leurs vocations de transmission d'information… essayer n'est pas forcément échouer.

    Bon courage en tout cas.

    • [^] # Re: les 8 symptômes cachés de notre héroïne

      Posté par  . Évalué à 2.

      Ma première réaction (a but humoristique, probablement raté, comme d'hab :)) étais par rapport au journal, qui m'a assez intrigué pour aller voir le site.

      Je ne connais (évidemment) rien à la psyché.
      Par contre, je trouve le site assez, disons étrange. Le fait de devoir scroller a l'horizontale sans indicateur visuel particulièrement présent, surtout. Mais bon, j'imagine que c'est mon côté PC qui parle, alors que la cible est une cible "normale", qui a un matériel tactile.

      J'ai aussi été déçu par la vidéo. Bien faite, ok, mais j'en attendais plus, je ne saurais dire comment. D'un autre côté, en tant qu'introduction, ça intrigue, ça doit être le but.

      Le public est probablement le «citoyen ordinaire» ou l'image qu'on en a. Je ne suis personnellement pas sûr de savoir définir cet archétype, et j'aurai naturellement tendance a regretter de cibler cette catégorie de personne pour laquelle j'ai, au final, un certain manque de respect (alors que je ne sais pas le définir, hein!).
      Je plussoie parce que je pense le sujet intéressant, mais dans l'ensemble, je trouve le site trop marketing. Pas moyen de facilement creuser le sujet, ou alors c'est pas assez évident pour moi ce soir, par exemple.

  • # D'après ce que j'ai compris.

    Posté par  . Évalué à 1.

    La première règle de la schizophrénie est la même que la première règle du flim Fight Club.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.