Journal École de merde!

Posté par .
Tags : aucun
0
15
jan.
2005
Bonjour,

je ne citerais pas cette école d'ingé de merde où je suis,
toujours prêt à renouveller son parc informatique pour pouvoir faire tourner les dernières bouses d'un pseudo-éditeur de logiciel,
et proposer des PCs tous total équipé XP/Office/Mathematica/Mathlab/truc VHDL/truc Sharc/...

Bref, des PCs qui même si le prix des licences est soit disant dérisoires dans le monde de l'éducation, qui chiffrent...

Mais voilà, cette école est censée faire de l'électronique (dans un premier temps!),
et renouveller un GBF qui marche plus ou racheter un oscilloscope, bah, ça c'est secondaire!
Donc en TP d'électronique, c'est super cool, attendre que le groupe d'à côté ai fini pour piquer son GBF,
mais on peut s'organiser.

Mais là où c'est le mieux, c'est dans des TPs traitement de données où notre petit SHARC sur son kit attend desespérement de recevoir des données émises par un GBF pour les traiter et les retourner à un Oscillo.
Bah oui, parce notre PC (plein de produits douteux aux licences si peu cher!) n'a pas de GBF/Oscillo de dispo...
1 GBF/Oscillo pour 6 groupes de TPs.
Donc pour débugger, tu modifies, tu compiles, et t'attends 20min de pouvoir prendre ton tour, et tu te rends compte que t'as oublié une ligne, et c'est reparti.
Mais c'est de notre faute, parce que les autres années ça marchait bien, la moitié du groupe était en pause, et personne ne finissait...

Tout ça pour dire,
plutôt que d'équiper des ordis de logiciels douteux et dont le prix n'est pas si négligeable que cela a la fin, (surtout quand il faut changer le PC pour que l'OS soit heureux!), ils feraient mieux d'investir dans des trucs utiles.
  • # Fais toi plaisir

    Posté par . Évalué à 9.

    Tu peux donner le nom de l'école, ça peut servir à ceux qui cherchent encore ce qu'ils vont faire plus tard. Blague à part, ce genre de comportement a tendance à disparaitre dans pas mal d'école mais pour ce qui est de l'électronique il faut bien reconnaître qu'il n'y a pas encore sous Linux les logiciels nécessaires pour travailler. Les éditeurs de ces logiciels sont un peu old school et ne semblent pas trop avoir entendu parlé de Linux à quelques exceptions près.

    Malgré tout, on peut déjà commencer par dégager les logiciels hors de prix et qui ont un équivalent libre : Office par OpenOffice pour commencer. Matlab peut être remplacé par Scilab (de l'Inria) qui fait la même chose et qui en plus est multi plateforme. Mais pour des trucs très pointus en électronique c'est un peu la misère. Il s'git de logiciels très spécialisés qui demandent pas mal de temps à concevoir, qui ne peuvent être réalisés que par des gens du metier (qui doivent donc être électroniciens ET informaticiens) et qui en plus n'intéressent que peu de gens (comparativement à des logiciels grand plublic comme OO).

    Il reste la solution VmWare. C'est ce qu'on faisait dans mon école. Tout le parc des machines pour les élèves tournait sous Mandrake sauf une salle en Solaris et les pécés des secrataires sous Windows (parce qu'une secrétaire sans son Office...). Pour les TP d'électronique, il y avait au début une salle sous Windows (NT4 je crois) mais les admins en on eu vite marre de réinstaller tout chaque semaine. Au bout de quelques jours les machines commencaient à se trainer et à planter sans raison. Sur le DD on trouvait pèle mèle : Counter Strike, des spywares, Quake, des spywares, des dialer de cul, des spywares, ... A la fin les admins avaient installé les machines en multi boot Win/Lin et chaque semaine Linux effaçait la partition Windows pour la réinstaller. Au bout du compte ça s'est fini en Linux + VmWare pour les 2-3 applis qui n'ont pas d'équivalent.
    • [^] # Re: Fais toi plaisir

      Posté par . Évalué à 9.

      yep,
      j'suis d'accord avec toi,
      d'autant plus que Mathematica et Mathlab tournent sous linux en plus.

      J'ai fait le rebelle en faisant tous les TPs mathlab avec scilab pour prouver que ca marchait, mais on m'a répondu que de toute facon ils avaient acheté les licences...

      Sinon la mentalité dans cette école (publique en plus!), franchement, ils ont fait faire le site de l'école par une société tiers ( et payé cher...) pour "pouvoir assurer la pérénité du site à travers le temps" dixit le directeur.
      Le mec qui a fait ça a demandé un doc word avec TOUS les textes du site, et il l'a passé dans une moulinette => site horrible, non conforme, ...
      Alors qu'on a une webteam qui sait faire de l'HTML ...
      Ça prouve que l'école croit en ses élèves en tout cas, et bien sûr, on a appris ça une fois cela fait.
      Donc les tunes dilapidées, c'est pas demain que ça va changer.

      Sinon, c'est clair que faire du placement sur fgpa, c'est pas encore gagné avec Linux, donc faudrait à la rigeur que modelSim ou leonardo (enfin un truc dans le genre),
      mais moi toute la partie dev pour le VHDL, je le fais avec ghdl et gtkwave, ça marche nickel.
      Je peux juste pas placer sur puce après :(
      Vu que le TP c'est apprendre à faire du VHDL, le placement, c'est juste 10min à la fin du 3ième TP.
      Donc l'utilité d'avoir ces outils là en masse, c'est douteux :/


      Mais bon...

      pour OOo, je crois qu'il tend à être co-installé, et non pas remplacant Office.

    • [^] # Re: Fais toi plaisir

      Posté par . Évalué à 6.

      Autant pour OOo je suis d'accord, autant pour remplacer MAtlab par scilab, ca se discute.

      Matlab est 100* plus avancé que scilab. Si tu dois juste faire un petit peu de calcul de numérique, scilab suffit certe (il le fait tres bien). Mais matlab comporte pleins de tool box qui marchent bien, la partie graphique (affichage etc...) marche mieux que sous scilab (bien que ce dernier se rattrape avec la version 3). Si tu veux faire du prototypage rapide, c'est beaucoup plus facile avec matlab (il existe des "boites" pour t'aider a faire ca) et l'equivalent n'existe pas sous scilab.
      Et tu peux exporter ton code en C/C++, ce qui est bien utile.

      J'aime beaucoup scilab, mais celui-ci à ENORMEMENT de progres a faire s'il veut concurencer matlab. Scilab suffit largement a un td d'optimisation ou d'analyse numerique, mais des que tu veux faire des choses un petit peu plus pointues/avancées, tu n'as pas les outils nécessaires.

      D'un autre coté, ca serait bien que d'autres personnes que l'inria travaillent sur le projet, serieusement. C'est à dire faire une belle interface etc... (ce n'est pas vraiment le boulot des gars de l'inria, qui sont des chercheurs)

      Voila, il ne faut pas toujours crier au loup quand des logiciels proprio sont utilisés. Matlab est vraiment tres bien (de meme que maple qui n'a pas d'équivalent, et qu'on ne vienne pas me parler de la bouse qu'est mupad)

      A bientot
      • [^] # Re: Fais toi plaisir

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        D'un autre coté, ca serait bien que d'autres personnes que l'inria travaillent sur le projet, serieusement. C'est à dire faire une belle interface etc... (ce n'est pas vraiment le boulot des gars de l'inria, qui sont des chercheurs)

        C'est en cours, le consortium scilab a recemment embauché pas mal d'ingénieurs pour travailler sur scilab, notamment la partie interface. Mais il y a énormément de boulot à faire, donc difficile de projeter dans l'avenir.
        Il ne faut pas oublier non plus que l'inria développe seulement en partie Scilab, l'ENPC etant l'autre principal contributeur.
    • [^] # Re: Fais toi plaisir

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pour le nom de l'école, facile de reconnaitre que c'est l'NCA ou plutot ENSEA de son vrai nom, mais chuuut, faut pas l'dire ;)
      • [^] # Re: Fais toi plaisir

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        C'est bien simple : tout ce que j'ai appris là bas de linux, c'est des TP de script shell faits sous... UNIX ! Une fois sorti, en achetant mon premier linux magazine, j'ai découvert qu'il y avait une vie après windows...

        Jamais entendu parler de logiel libre là bas, pas vu un poste sous linux (c'était que du solaris)... c'est y pas si longtemps, à peine 3 ans... Faut croire que les mentalités ont du mal à changer...

        En même temps des fois, c'était l'inverse, je me retrouvais avec des profs pro-linux et qui te sortaient des "ah oui, j'ai la bibliothèque qui fait ça, mais c'est sous linux"... et toi : "bin oui mais moi j'ai que windows à la maison, pour bosser...". L'autre : "bah tant pis alors". Conclusion : démerde toi. Avec le recul, je me dis que ç'aurait peut être été le moment de nous éduquer un peu de ce côté là... Ca m'a fait perdre 3 ans...

        Comme quoi ce qu'on t'apprend le mieux à l'école, c'est à oublier toutes les conneries qu'on t'a appris là bas pour façonner toi même tes connaissances...

        PS : Salut à mes potes de l'ISEEA (la branche par alternance de l'ENSEA)
        • [^] # Re: Fais toi plaisir

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est bien simple : tout ce que j'ai appris là bas de linux, c'est des TP de script shell faits sous... UNIX ! Une fois sorti, en achetant mon premier linux magazine, j'ai découvert qu'il y avait une vie après windows...

          Moi, c'est grâce aux TP sous Solaris et aux machines en libre accès que j'ai découvert Linux, j'ai cherché à approfondir, et c'est comme ça que j'ai découvert Linux et que je l'ai installé sur ma machine.


          Jamais entendu parler de logiel libre là bas, pas vu un poste sous linux (c'était que du solaris)... c'est y pas si longtemps, à peine 3 ans... Faut croire que les mentalités ont du mal à changer...

          Ca fait plus longtemps que j'en suis sorti mais il paraît que ça a changé, il y a maintenant des salles en libre accès sous Linux.


          Comme quoi ce qu'on t'apprend le mieux à l'école, c'est à oublier toutes les conneries qu'on t'a appris là bas pour façonner toi même tes connaissances..

          Je n'ai pas l'impression d'avoir appris des conneries, par contre, il est certain qu'il faut appronfondir par soi même surtout dans un domaine en constante évolution comme l'informatique.
  • # Ouah ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Tu serais pas dans mon école toi ?

    <mode lecture="attentionnée">
    Mais là où c'est le mieux, c'est dans des TPs traitement de données où notre petit SHARC sur son kit attend desespérement de recevoir des données émises par un GBF pour les traiter et les retourner à un Oscillo.
    </mode>

    Ah non, tu dois pas être dans mon école, je me souviens pas d'avoir fait ça. Et puis on a pas à ce plaindre du manque de matériel. Mais ne te rassure pas, ton école n'est pas un cas isolé concernant les logiciels proprios extremement chers renouvelés tous les six mois et utilisé par 2 personnes au grand maximum dans toute l'école. Ca ne me dérangerait pas outre mesure, si on avait aussi la possibilité d'utiliser les alternatives libres, mais ce n'est pas le cas. Rien que firefox, j'ai été obligé de l'installer dans mon repertoire personnel.

    Bref, on a beau essayer de faire pression sur le centre de ressources informatiques, rien ne bouge.
    • [^] # Re: Ouah ...

      Posté par . Évalué à 3.

      Putain vous avez un "Centre de Ressources Informatiques" ?
      Ca en jete ils sont une trentaines la dedans ou quoi ? ;)
      Nous dans une école ayant un département informatique on a juste 1 admin qui s'occupe de style 500 étudiants + personels (et qui fait ca très bien et dissémine du LL de partout soit-dit en passant :) + un admin assistant embauché en CDD renouvellé chaque année tellement ya pas de sous (ou alors tellement ils sont radins ?...) (ou un truc du genre ptet que je me trompe dans les détails).
      Et mis a part en 3è année pour certains modules on touche très peu à des logiciels proprio.
      • [^] # Re: Ouah ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Bonjour,

        "Centre de Ressources Informatiques" (CRI pour les intimes) c'est la dénomination habituelle pour les services informatiques dans l'éducation nationale (et peut être ailleurs dans la fonction publique...).

        Même s'il n'y a qu'un malheureux clampin pour administrer des dizaines de machines et faire face à des hordes d'utilisateurs. Et ce genre de situation n'est pas vraiment une exception...

        Les "ressources" en question ne sont pas prises en compte qu'au niveau humain.
        • [^] # Re: Ouah ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est pas le cas chez nous, ils sont plusieurs. Ca vient du fait que l'école est assez grande : environ 1000 éleves mais aussi pleins de chercheurs. C'est peut-être aussi du au fait qu'administrer des machines sous des OS proprios c'est galère ... (en fait, ca vient surtout du fait qu'ils sont pas extremement productifs je pense)
          • [^] # Re: Ouah ...

            Posté par . Évalué à 1.

            Tiens donc, ça me rappelle ma chtite grande école, ça ;) Sauf que chez nous, on a un dual boot windows/red hat. Mais notre linusque maison est un peu pas trop mis à jour, donc je me suis installé de même un firefox dans mon compte personnel...
  • # J'aimerais bien...

    Posté par . Évalué à 4.

    connaître le nom de l'école d'ingé publique que tu nommes. Car moi-même je travaille dans l'une d'entre elles. Juste pour savoir si tu parles de la même....et si oui, je pourrais peut-être donner des explications...
    • [^] # Re: J'aimerais bien...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tu peux quand meme donner l'explication pour celle où tu travailles non ?
      • [^] # Re: J'aimerais bien...

        Posté par . Évalué à 2.

        Je travailles (depuis peu) dans une grande école publique dans laquelle il *faut* utiliser les outils microsoft. C'est dur à dire et à vivre, mais ça arrive. C'est une méthode de travail qui a été mise en place il y a 6 ans, et depuis un document indique qu'il faut utiliser les outils microsoft.

        Le dangers d'un tel règlement ? depuis, tout le monde apprend leso utils microsoft et ne connaissent rien d'autre. Une migration vers d'autres outils est maintenant très dure car personne n'est prêt à apprendre quelque chose de nouveau.

        Donc le choix d'un outils par rapport à un autre n'est pas toujours une histoire technique, y'a aussi une histoire d'homme.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.