Journal Parlons un peu de Star Wars VIII - Les derniers Jedi (Attention : SPOILERS)

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
3
16
déc.
2017

Bonjour,

je previens d'emblée : que ceux qui n'ont pas encore vu le film passent leur chemin, nous allons ici en parler et donc en révéler tout ou partie.

Je n'ai pas la prétention d'être critique ou expert en cinéma, je donne simplement mon avis pour lancer la discussion.

Je suis donc allé voir Star Wars Episode VIII hier soir en V.O., et je suis mitigé.
J'ai passé globalement un bon moment divertissant, donc le "contrat" est rempli.

Il y a de bonnes choses, comme la mort de Snoke par exemple. Le personnage est mystérieux, on ne sait (toujours) pas qui il est, ni d'où il vient, mais semble avoir de l'importance de part son statut de "grand méchant" et… il meurt ! C'était assez inattendu (pour moi en tout cas), et donc appréciable.

De la même manière, j'ai bien aimé le traitement de Kylo Ren et de son évolution, tiraillé entre le côté clair et le côté obscur. Il n'est pas tout blanc ou tout noir, là encore, ce n'est pas désagréable.
Le personnage de Rey est lui aussi bien écrit (et merveilleusement joué par Daisy Ridley), et l'idée qu'elle ne soit personne est très bonne. C'est même un soulagement, tellement je n'avais pas envie que l'on découvre qu'elle ait un lien de parenté avec des personnages connus. Ça donne plus de poids à cette bonne idée que l'affinité avec la Force peut apparaître chez n'importe qui (renforcée par la scène du petit gars à la fin, qui attire son balai avec la Force).

Je trouve intéressant le traitement des plans foireux de Poe et le fait que certes c'est un très bon pilote/chef de guerre, mais que ses victoires sont malgré tout en demi-teinte car au prix de nombreuses vies.
Du coup, ça donne envie de le voir réussir et de croire à son plan pour désactiver le traceur du vaisseau du Nouvel Ordre. Le retournement de situation et l'échec si près du but n'en sont que plus savoureux.
Surtout compte tenu de l'ambiguïté du personnage de Laura Dern (vice-amirale Holdo) que l'on soupçonne (à tort) d'être une taupe du Nouvel Ordre du début à la fin.

Certaines scènes sont très bien pensées et visuellement très réussies, en particulier celle de Rey face à elle-même dans la caverne du côté obscur sur l'île de Luke.
Le duel entre Luke et Kylo également. Les mouvements, sur le fond rouge et blanc du sol de la planète, c'est vraiment magnifique.

Néanmoins, certaines choses m'ont un peu déplu.

La fausse mort de Leia par exemple. C'est trop capillotracté. Suspension d'incrédulité toussa, je veux bien, mais là c'est un peu trop gros.
Mais d'un autre côté, sachant que Carrie Fisher est décédée, et à la vue de la scène précédente avec Kylo qui hésite, les échanges de "regards" avec la connexion à travers la force entre Ben et Leia, on se dit que ça y est, c'est pour maintenant et en fait… non. Suprenant certes, mais tellement atténué par le fait que non, la Force ne permet pas de survivre à une explosion et au fait d'être en toge dans l'espace, par -273 °C et sans oxygène. Il y a des limites.

Elle est d'ailleurs trop vite rétablie pour quelqu'un qui vient de subir tout ça.
Pire, elle s'en sort à la fin !

Je trouve également le passage dans la ville casino de Canto Bight un peu inutile. Benicio del Toro est toujours excellent, mais cette partie n'apporte pas grand chose au film.

Le personnage de Rose, sans être désagréable, est plein de clichés. Tous ses échanges avec Finn, le sacrifice de sa sœur, puis le sien… mouais, sur ce coup là, ils m'ont un peu perdu.

Le Capitaine Phasma est encore sous exploité et pire, on sent que les scénaristes ont essayé de la rendre plus présente et l'artificialité qui s'en dégage.

Bref, un film pas désagréable et divertissant, mais avec quelques faiblesses…
Et vous, qu'en avez-vous pensé ?

  • # Stars Wars, yeux d'enfants, yeux d'adultes

    Posté par . Évalué à 4.

    Bref, un film pas désagréable et divertissant, mais avec quelques faiblesses…
    Et vous, qu'en avez-vous pensé ?

    Star Wars c'est compliqué. Son public c'est essentiellement :
    - des gens qui ont vu la trilogie originale étant enfants mais qui ont justement perdu ce regard d'enfant.
    - des gens qui ont vu les deux premières trilogies étant enfants mais qui ont aussi perdu ce regard d'enfant entre temps
    - les enfants de maintenant

    Je ne l'ai pas vu, je ne sais pas si je vais le voir. Par contre j'ai vu les épisodes 4,5,6 étant enfant, les ait adoré. J'ai vu les épisodes 1,2,3 adulte. Je les avais trouvé à chier.

    Je n'ai pas pris la peine de regarder l'épisode 7 après avoir lu le spoiler d'odieuxconnard et les différentes critiques. Je n'ai appris qu'à la sortie de ce nouvel épisode qu'il y'avait eu Rogue One en 2016 (apparemment pas si mal aux dires de mes collègues) parce que j'étais complètement désintéressé par le sujet.

    Ma conclusion c'est que si j'avais vu la trilogie 4-6 au même âge que j'ai vu les épisodes 1-3 j'aurais émis sûrement les mêmes critiques que pour les épisodes plus récents. Pleins de clichés, psychologie pas très poussée, scénario très simple, manque de profondeur. Les critiques en 1977 allaient d'ailleurs dans ce sens.

    Du coup c'est hyper difficile de plaire à tout le monde. Les adultes voudraient toujours plus de profondeur, de suspens, d'inattendu. Les enfants ont besoin de quelque chose de plus facile à comprendre, bref tu peux pas leur servir un machin avec des concepts de physique quantique ou un truc à la psychologie très poussée. Ils veulent juste réver de sabre à lumière, de grand méchants et de gentils qui vont sauver le monde.

    Du coup oui ça doit être compliqué de faire un Star Wars qui plait autant aux adultes qu'aux plus jeunes. C'est comme si tu montres un épisode de CHIPS ou Schériff Fais-moi peur à un adulte, à moins d'être complètement bourré ou en plein trip acide il trouvera ça proprement à chier à juste titre.

    • [^] # Re: Stars Wars, yeux d'enfants, yeux d'adultes

      Posté par . Évalué à 9.

      Je ne l'ai pas vu, je ne sais pas si je vais le voir. Par contre j'ai vu les épisodes 4,5,6 étant enfant, les ait adoré. J'ai vu les épisodes 1,2,3 adulte. Je les avais trouvé à chier.

      Oui mais ça, c'est le mauvais exemple à mon avis :) Tu aurais tout aussi bien pu dire « j'ai vu les épisodes 4, 5 et 6, je les ai adorés, j'ai vu les épisodes 1,2,3, je les avais trouvés à chier ». En 1977, j'avais un an, j'étais donc un peu jeune pour lire les critiques ciné. Par contre, on nous a emmenés voir le Retour du Jedi dès sa sortie et rétrospectivement, quand je regarde le making-of des trois opus originaux, je n'ai pas souvenir que les critiques allaient dans ce sens. Certes, tout le monde était très dubitatif pendant la réalisation du premier, mais le succès a été celui que l'on connaît dès sa sortie.

      Personnellement, passé l'effet de surprise et le côté spectaculaire de certaines scènes, j'ai été déçu par les épisodes I, II et III, mais j'ai beaucoup plus apprécié les derniers en date et spécialement « Rogue One » qui est pourtant sorti après le 7, alors que pourtant, on aurait vraiment pu croire qu'à ce stade, c'était du réchauffé.

      Rogue One a été qualifié d'épisode « III et demi » et c'est tout-à-fait ça. Loin d'être un spin-off indépendant de la saga originale, c'est véritablement un pont entre les deux séries. Là où ils ont très bien joué à mon avis, c'est qu'il n'ont pas fait qu'imiter les codes graphiques des décors et des équipements techniques (pas seulement les vaisseaux mais également les consoles dans les bases, les corridors, etc.) mais les ont suivi très fidèlement parce que c'est justement censé se passer à la même époque. Du coup, c'est un vrai bol d'air pour les fans de la saga originale mais cela insuffle aussi un vrai sentiment de cohérence pour les adultes que nous sommes devenus, et ça rend la chose agréable à regarder.

      Avec cela, j'ai trouvé les personnages vraiment bien travaillés. Vador y est au mieux de sa forme (si l'on peut dire) mais j'ai trouvé le « directeur » très bien imaginé aussi, tant au niveau de l'acteur lui-même que de de son uniforme et même du choix de son titre. En tout cas, c'est mieux que « suprême leader » qu'on attribuerait tout au plus à Kim Jong Un… C'est sans doute l'épisode que je conseillerais le plus à ceux qui ont vu les trois originaux et qui auraient peur d'être déçus.

      En ce qui concerne les I, II et III, Georges Lucas a un jour avoué qu'il avait fini par devenir ce qu'il combattait étant jeune réalisateur (il est passé du côté obscur, quoi) et il aurait dû s'en souvenir avant de relancer la saga. Pas pour le dissuader mais pour éviter de tomber dans des pièges sournois. Il a déclaré entre autres deux choses précises : la première est que désormais, les gens qui n'ont jamais vu la saga pourront voir tous les épisodes dans l'ordre (I, II, III, IV, V et VI) ce qui est une ânerie à mon avis parce que ça « spoile » tout ce qui faisait justement la profondeur et le mystère de la trilogie originale, surtout quand on ne l'a jamais vu.

      C'est dommage d'ailleurs, parce que les trivialités comme les midichloriens (commme si c'était une maladie infectieuse), Jar Jar Binks (que les fans ont réussi à faire renvoyer) ou les blagues de (Z6|C3)PO ont fini par éclipser certains passages cultes, comme la chute de la République dans un tonnerre d'applaudissements.

      En ce qui concerne Jar Jar, on le voit brièvement et discrètement réapparaître dans le cortège funéraire à la mort d'Amidala. J'ai gardé mon haut-le-cœur pour moi mais le spectateur assis juste derrière moi, dans un murmure, n'a pas pu retenir un « putain, il est là, lui ? » :-)

      L'autre chose que Lucas a déclaré à cette époque est qu'avec les moyens actuels, il pouvait enfin faire son film « tel qu'il l'avait imaginé à l'époque » et du coup, ils sont bourrés d'images de synthèse et ça, pour le coup, c'était vraiment ce qu'il ne fallait pas faire. Non seulement ça se voit, mais c'est le film entier qui n'a plus d'intérêt si on met en jeu des choses complètement invraisemblables mais que tout le monde ou presque peut aujourd'hui produire soi même sur son PC. En fait, il imaginait un monde de dessin animé alors que ce qui fait que tout le monde s'est immergé dedans à l'époque, c'était justement son réalisme : les vaisseaux, vu de près, avaient vraiment l'air faits de métal et tout ce qui était, dans le film, du même niveau technologique que le nôtre se comportait exactement de la même façon.

      Du coup c'est hyper difficile de plaire à tout le monde. Les adultes voudraient toujours plus de profondeur, de suspens, d'inattendu.
      Les enfants ont besoin de quelque chose de plus facile à comprendre, bref tu peux pas leur servir un machin avec des concepts de
      physique quantique ou un truc à la psychologie très poussée. Ils veulent juste réver de sabre à lumière, de grand méchants et de
      gentils qui vont sauver le monde.

      Je ne pense pas, justement : d'abord parce que c'est désormais une vraie saga légendaire qui a un rang à tenir. Ce serait comme avoir aujourd'hui un niveau Victor Hugo et vouloir le formater pour la télé (même si la comparaison n'est pas forcément du même niveau). Ensuite, parce que je me souviens également qu'à l'époque, c'était justement les tenants et aboutissants de cette saga qui en faisaient la grandeur, même si je ne les saisissais pas tous quand j'étais vraiment petit. Et cela a justement été un plaisir de les regarder à nouveau à différents âges pour cela. Donc, je pense vraiment qu'il faudra un scénario exceptionnel pour l'épisode IX et que ça n'empêchera pas les enfants d'aller le voir.

      Du coup oui ça doit être compliqué de faire un Star Wars qui plait autant aux adultes qu'aux plus jeunes. C'est comme si tu montres un épisode de CHIPS ou Schériff Fais-moi peur à un adulte, à moins d'être complètement bourré ou en plein trip acide il trouvera ça proprement à chier à juste titre.

      Pas forcément. Ça dépend surtout de la façon dont l'œuvre vieillit. Tu regardes Tonnerre Mécanique, par exemple, la moto et le pupitre de contrôle mériteraient d'être un peu rafraîchis. Tu prends Supercopter, par contre, ses boutons en plastique et ses écrans cathodiques lui donnent aujourd'hui l'air d'une machine qui exige d'avoir de l'expérience pour être manipulée sans la casser, ce qui était précisément les qualités qu'on voulait conférer au héros à l'époque. Et surtout, on se moquait de ces séries à l'époque, mais imaginez un peu ce que cela a dû coûter de les produire ! D'ailleurs, d'une manière générale, sur les 27 chaînes de la TNT actuelle, il n'y a pratiquement plus de fiction. Quand on constate que les seules choses proposées pour divertir les jeunes sont soit la téléréalité, soit les émissions à jury qui sont toutes construites sur le même modèle, j'en arrive presque à regretter La Cinq. :)

      • [^] # Re: Stars Wars, yeux d'enfants, yeux d'adultes

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Tu regardes Tonnerre Mécanique, par exemple, la moto et le pupitre de contrôle mériteraient d'être un peu rafraîchis. Tu prends Supercopter, par contre, ses boutons en plastique et ses écrans cathodiques lui donnent aujourd'hui l'air d'une machine qui exige d'avoir de l'expérience pour être manipulée sans la casser, ce qui était précisément les qualités qu'on voulait conférer au héros à l'époque.

        Les deux séries de mon enfance préférées.

        il faudra un scénario exceptionnel pour l'épisode IX
        Tout à fait.

        Sauf que je me demande bien ce qu'ils vont pouvoir raconter.

        Snoke étant mort, il n'y a plus de "grand méchant" à affronter et défaire. Il reste la question de ses motivations et de son histoire, mais ça aurait dû déjà être raconté.
        C'est dommage d'ailleurs. Car certes, en regardant les épisodes 4/5/6 (et avant les épisodes 1/2/3 et l'UE), on n'en savait très peu sur le passé de l'Empereur, mais on en savait aussi assez peu sur ce qu'il s'était passé avant en général dans l'univers Star Wars.
        Là, concernant Snoke, on sait à travers 6 films, ce qu'il s'est passé depuis 2 générations et on sait qu'il n'y était pas. Comment a t'il soudoyé Ben, et pourquoi ? Quel est son but et ses motivations ? (à part régner sur l'univers)
        Ça crée un manque un peu gênant.

        Kylo n'a pas l'envergure. Il est encore loin d'être le Dark Vador des 4/5/6. Et deux heures et demi de poursuite et d'affrontement, ça risque de faire un peu long. De plus, là encore, on ne sait pas trop ce qui l'attire du côté obscur. Pour Anakin, il y avait la rivalité avec Obi-Wan qui ne le prenait pas au sérieux, l'absence de confiance de la part du conseil Jedi, la considération que Palpatine avait pour lui et les conseils qu'il lui donnait, la colère de la mort de sa mère et bien sûr son amour pour Padmé.
        À part la trahison de son oncle, Ben n'a pas grand chose pour expliquer son attirance.
        D'autre part, son admiration pour Dark Vador n'est pas non plus expliquée et paraît un peu bancale aussi. Il ne peut pas ignorer ce qui s'est passé avec sa mère, son père et son oncle, ce qu'a représenté l'Empire, le massacre des Jedi…
        Qu'il ait une admiration pour Anakin, pas de problème, mais pour Dark Vador… (et la rivalité qu'entretien Snoke ne suffit pas)

        Rey en est au même stade que Luke dans le Retour du Jedi. Elle a confiance en elle, n'a pas de doute sur son orientation face à la Force et ne semble pas avoir peur du côté obscur.
        Elle n'a pas non plus d'hésitation ni d'attirance particulière pour le côté obscur.
        Le pseudo-mystère sur ses ascendants étant résolu, il n'y a rien à dire de plus non plus de ce côté là. (et il serait dommage de revenir dessus en prétextant un mensonge de la part de Kylo)

        Le Général Hux est trop discrédité pour avoir la crédibilité du méchant.

        L'espoir renaît dans les rangs (certes bien défaits) de la Résistance et les gens (symbolisés par le gamin à la fin) ont foi en les Jedi, leur légende et leur grandes figures comme Luke.
        Raconter la reconstruction de la Résistance ferait trop redite par rapport à la Rébellion.

        Du coup, il ne reste plus grand chose à raconter. Une demi-heure de plus à l'épisode VIII pour conclure avec Kylo Ren en le faisant affronter Rey et la trilogie pouvait se terminer là.

        Je suis donc assez perplexe et je crains un peu l'artificialité.

        There is no spoon...

        • [^] # Re: Stars Wars, yeux d'enfants, yeux d'adultes

          Posté par . Évalué à 3.

          Snoke étant mort, il n'y a plus de "grand méchant" à affronter et défaire. Il reste la question de ses motivations et de son histoire, mais ça aurait dû déjà être raconté.

          Le grand méchant, c'est Kylo Ren maintenant.
          Snoke faisait le mariole en pensant le manipuler (et il l'a probablement fait pendant un temps) mais il semblerait que Kylo Ren a réussit à s'en rendre compte, passer au delà et finir sa formation de Sith en tuant son maitre.
          Après, a savoir si il est crédible ou pas dans ce rôle, c'est une autre question…

        • [^] # Re: Stars Wars, yeux d'enfants, yeux d'adultes

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          À part la trahison de son oncle, Ben n'a pas grand chose pour expliquer son attirance.

          Bah quand même : il semble avoir grandit loin de ses parents et cela l'a manifestement perturbé. Résultat il a une rancœur envers eux. Il ne veut donc pas leur ressembler, devenir comme eux. Il veut se montrer à lui-même qu'il peut faire "beaucoup mieux", avec donc, et on l'apprend maintenant, avoir le pouvoir ultime. Il a eu cette opportunité d'être pris sous l'aile de Snoke, qui l'encourage dans une voie : "Enfin un qui le comprend". Son père tente de le raisonner. Il le tue. Il est à deux doigts de tuer sa mère. Il finit par comprendre qu'il n'est qu'une marionnette de Snoke : il le tue.

          Bref, pour moi, il y a suffisamment de raisons et de circonstances pour expliquer ses gestes, ses actes et son attirance pour le coté obscure. Il a peut-être moins de raison qu'Anakin pour basculer du coté obscure, mais ça reste suffisamment plausible. Je dirais même qu'il y a plus de subtilités psychologiques dans l'histoire de Ben, ce qui rend son histoire moins évident à comprendre. Ceci expliquant cela.

          Et je trouve que l'acteur a très bien joué ce personnage. On voit que le personnage a gagné en maturité par rapport à l'épisode précédent (peut-être que l'acteur s'est amélioré également ?), il fait bien ressentir cette lutte contre le coté clair, contre tout idées qui l’empêcheraient d'atteindre son objectif, qui était finalement à porter de main.

        • [^] # Re: Stars Wars, yeux d'enfants, yeux d'adultes

          Posté par . Évalué à 4.

          À part la trahison de son oncle, Ben n'a pas grand chose pour expliquer son attirance.

          Le coté obscure est tentant, Luc a échoué, probablement de par sa peur de créer un nouveau Vador; tu peux très bien imaginer Snoke lui murmurer télépathiquement que son oncle ne lui enseigne pas tout.

          Luc le dit lui même il avait peur du coté obscure en Ben, et il a laissé cette peur lui dicter ses actes. Et quand au beau milieu de la nuit vous êtes réveillé par le doux bourdonnement d'un sabre laser la peur se ramène très très vite… Le reste de la nuit après la bataille entre Luc et Ben n'est pas donné, mais il n'est pas impossibles que les élèves se soient battu entre eux suite au combat entre Ben et Luc, et que les survivants se soient barrés.

          Pour la fascination de Ben pour son grand père, son origine peut être multiple :

          • Vador à lui seul terrorisait toute la galaxie; tu peux retrouver le même genre de fascination envers Napoléon, Charlemagne, César…
          • Le dernier Jedi "Héros de la république" est venu l'assassiner dans son sommeil; d'un coup le gars avec le sabre rouge qui a éliminé tous les Jedi n'est pas si méchant que ça. Ce ne serait pas surprenant qu'il se réveil encore en sursaut certaines nuit.
          • Snoke peut lui avoir raconté ses prouesse de l'époque où il était encore Anakin, mixée à celle où il était Vador

          Pour le 9 je ne me fais pas trop de soucis, faut juste qu'il fasse un saut de plusieurs années

          • Snoke est mort son empire va il garder son unité?
          • Hux va-t-il accepter de rester second?
          • la résistance est dans un état lamentable, voire ridicule, sa totalité tient dans un YT-1300

          Certes l'espoir renait, et la mort de Snoke va lui donner un gros coup de pouce, mais tout reste à faire ;)

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Stars Wars, yeux d'enfants, yeux d'adultes

        Posté par . Évalué à 4.

        J'avais vraiment bien aimé Rogue One. Mon seul regret, c'est l'absence des musiques de John Williams. On reconnaît certaines notes, mais c'est tout.
        Pour moi, Star Wars, c'est l'univers, mais aussi les superbes musiques de John Williams.

    • [^] # Re: Stars Wars, yeux d'enfants, yeux d'adultes

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Mes enfants (7 & 11) se sont ennuyés tout au long du film. Les enfants aussi ont besoin de personnages avec une profondeur et des histoires intéressantes plutôt que des rebondissements inutiles à n'en plus finir.

  • # star wars et réalisme

    Posté par . Évalué à 2.

    La fausse mort de Leia par exemple. C'est trop capillotracté. Suspension d'incrédulité toussa, je veux bien, mais là c'est un peu trop gros.
    Mais d'un autre côté, sachant que Carrie Fisher est décédée, et à la vue de la scène précédente avec Kylo qui hésite, les échanges de "regards" avec la connexion à travers la force entre Ben et Leia, on se dit que ça y est, c'est pour maintenant et en fait… non. Suprenant certes, mais tellement atténué par le fait que non, la Force ne permet pas de survivre à une explosion et au fait d'être en toge dans l'espace, par -273 °C et sans oxygène. Il y a des limites.

    Elle est d'ailleurs trop vite rétablie pour quelqu'un qui vient de subir tout ça.
    Pire, elle s'en sort à la fin !

    Enfin là tu fais une analyse scientifique d'un film de style fantasy. Ça serait de la science fiction, ton analyse serait intéressante. Il y a beaucoup d'autres trucs plus irréalistes dans tous les films star Wars. Personnellement, cela ne m'a pas gêné. Ce que je me suis demandé au moment où elle revit comment les scénaristes vont s'arracher les cheveux pour l'épisode 9 pour ne pas faire un truc capillotracté :)

    • [^] # Re: star wars et réalisme

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je sais bien ;).

      On est tout à fait d'accord qu'on est pas dans de la science fiction, et je n'ai pas de soucis avec les choses irréalistes scientifiquement. Je n'ai aucun problème avec le fait que les vaisseaux fassent du bruit, qu'il n'y ait pas d'inertie dans leur déplacements… Ni même avec le fait que certaines trajectoires de lasers soient courbes. Ça fait partie de l'univers et comme je le disais, on est dans la suspension d'incrédulité.

      Mais là, plus que l'incohérence scientifique, c'est la disproportion et l'incohérence par rapport aux fondements de l'univers.
      On a vu des personnages sortir sur une planète inconnue avec des masques à oxygène (dans l'Empire Contre-Attaque), et tous les vaisseaux dans l'espace ont des cockpits fermés. On peut donc partir du principe que même sans tenir compte de la température, ils ne devraient au moins pas pouvoir respirer.
      Et puis elle vient de se prendre une explosion en pleine poire quand même ! :D

      Mais même au delà de ça, c'est juste trop. C'est démesuré par rapport à ce que permet l'usage de la Force. En poursuivant dans cette voie et en allant volontairement plus loin, il n'y aurait plus de limites. La Force permettrait de faire des choses au delà de toute mesure, du coup, les héros seraient immortels, indestructibles, capables de tout et les méchants n'aurait plus d'importance. Plus rien n'aurait d'importance.

      There is no spoon...

      • [^] # Re: star wars et réalisme

        Posté par . Évalué à 6.

        Le coup de survivre dans l’espace de n’est pas nouveau dans l’univers étendue de Star Wars : voir cette discussion sur reddit qui date d’il y a trois ans.

      • [^] # Re: star wars et réalisme

        Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 18/12/17 à 02:31.

        Dans l'espace il ne fait ni chaud ni froid, il n'y a pas de température vu qu'il n'y a pas d'air pour transférer la chaleur, donc tu ne gèles pas instantanément. Le problème dans l'espace c'est surtout le manque de pression qui vaporise instantanément ton sang et tout liquide en surface, mais il est néanmoins théoriquement possible de survivre quelques minutes dans le vide de l'espace, tant que tu retiens ta respiration, ce qui colle avec Space Leia. ;) Et bref de toute façon c'est du space fantasy, pas de la science fiction.

        Et au sujet de ce que permet la Force, l'ancien canon (romans, jeux, etc.) inclut ce qu'on voit dans le film et va même bien plus loin que ça.

        • [^] # Re: star wars et réalisme

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Transfert de chaleur par rayonnement toussa quoi…

          Autrement il semblerait que le vrai gros problème pour survivre dans le vide spatiale ce soit l'air contenu dans les poumons.

    • [^] # Re: star wars et réalisme

      Posté par . Évalué à 4.

      Ce qui est dommage dans cette histoire, c'est qu'ils auraient pu en profiter pour tuer Leia et éviter de se galérer à trouver un pretexte pour le 9.
      Après la scene superwoman, le perso ne sert plus a rien dans l'histoire. Ca n'aurait pas été difficile de l'enlever au montage je pense…

      Mais non, ils ont preferé la garder jusqu'au bout. A mon avis, c'est une belle occas' manquée…

      • [^] # Re: star wars et réalisme

        Posté par . Évalué à 2.

        ATTENTION SPOILERS ### ATTENTION SPOILERS ### ATTENTION SPOILERS ### ATTENTION SPOILERS ### ATTENTION SPOILERS

        Moi pas. Certes, la scène en question a bien été enjolivée mais buter d'un coup la princesse Leïa des origines de la Saga de cette façon, ça aurait paru un peu trop rapide aux fans et ils auraient eu raison. A fortiori si, en plus, ce n'était même pas ce qui était prévu au départ.

        Sans compter qu'ils ont fait exactement le même coup à Han Solo (qui, dans la vie réelle, devait en avoir marre) et que c'est une des principales faiblesses de l'épisode VII.

        N'empêche qu'à ce stade, c'est Luke Skywalker, Han Solo et Leïa (en vrai) qui sont partis. Si on suit cette logique, ils leur reste à buter C3PO et R2D2. Ce serait décevant mais inattendu. :)

        ATTENTION SPOILERS ### ATTENTION SPOILERS ### ATTENTION SPOILERS ### ATTENTION SPOILERS ### ATTENTION SPOILERS

        • [^] # Re: star wars et réalisme

          Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 17/12/17 à 23:46.

          Moi pas. Certes, la scène en question a bien été enjolivée mais buter d'un coup la princesse Leïa des origines de la Saga de cette façon, ça aurait paru un peu trop rapide aux fans et ils auraient eu raison.

          Je suis d'accord mais tout le monde aurait compris, je pense…

          Sans compter qu'ils ont fait exactement le même coup à Han Solo (qui, dans la vie réelle, devait en avoir marre) et que c'est une des principales faiblesses de l'épisode VII.

          J'ai bien aimé ce petit coté "Game of Thrones" :)

          N'empêche qu'à ce stade, c'est Luke Skywalker, Han Solo et Leïa (en vrai) qui sont partis. Si on suit cette logique, ils leur reste à buter C3PO et R2D2. Ce serait décevant mais inattendu. :)

          R2D2 en est pas loin, la batterie ne tient plus très longtemps visiblement…
          Il reste Chewie sinon

  • # La mort de Snoke

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    comme la mort de Snoke par exemple.

    J'ai toujours pensé que ce n'était qu'un demi-personnage.

    • [^] # Re: La mort de Snoke

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Oui. Il semblait avoir des avis très tranchés.

      Pas non plus le genre de mec à se couper en quatre pour aider les copains…

      There is no spoon...

  • # Tu touches juste !

    Posté par . Évalué à 4.

    Même impression.

    Mention spéciale pour l'esthétique de la planète de la fin. Un peu irrité par le merchandising qui s'affiche sans problème (les pingouins-like, les renards de crystal), et l'humour un peu omniprésent (trop).

    Snorke… me demande encore d'où il vient. Son personnage aurait mérité d'être fouillé pour que nous puissions le haïr :)

    • [^] # Re: Tu touches juste !

      Posté par . Évalué à 3.

      Snorke… me demande encore d'où il vient. Son personnage aurait mérité d'être fouillé pour que nous puissions le haïr :)

      Il est déjà très laid. Ça devrait suffire. :)

    • [^] # Re: Tu touches juste !

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Ils feront certainement une trilogie pour l'expliquer…

  • # Des victoires de Poe Dameron

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Je trouve intéressant le traitement des plans foireux de Poe et le fait que certes c'est un très bon pilote/chef de guerre, mais que ses victoires sont malgré tout en demi-teinte car au prix de nombreuses vies.

    C'est pire que ça, d'un bout à l'autre, ses opérations, lancées en désobéissance de sa hiérarchie, vont causer l'anéantissement presque complet de la Résistance. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais c'est grâce au retournement du pirate informatique qu'il a été chercher pour l'amener sur le vaisseau amiral du Premier Ordre, que ces derniers peuvent détecter les vaisseaux d'évacuation de la Résistance et les tirer comme des pigeons.

    Les missions que Poe se donne lui-même sont non seulement coûteuses (au début), mais carrément catastrophiques.

    • [^] # Re: Des victoires de Poe Dameron

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Du coup il s'en sort bien, avec des actions comme ça il devrait passez en cour martiale, enfin s'il restait suffisamment de survivants pour former une cour martiale…

    • [^] # Re: Des victoires de Poe Dameron

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      En fait le réalisateur détruit et reconstruit beaucoup de fondamentaux / classiques Star Wars de cette manière.

      Les cas de Snoke est majeur de ce point de vue. Le grand méchant esquissé dans le VII, que l'on voit se révéler en pleine lumière dans le VIII, tout aussi puissant et effrayant que son ombre le laissait à penser… Et qui se fait surprendre tout comme nous !

      Quand Rey se confronte au côté obscur aussi. Ça commence comme avec Luke, on s'attend à un traumatisme majeur, sauf que ça finit beaucoup plus tranquillement. Il y avait un piège, elle ne s'en effraie pas, elle le surmonte, et ne trouve pas sa réponse, elle repart. Pshiiit fait le côté obscur ? Mais il reste bien présent, et on sent bien qu'il pourrait revenir hanter Rey. Il a par contre été désacralisé.

      De même le dialogue à distance entre Rey et Ben. Cette intimité entre l'ombre et la lumière amène du gris dans l'univers, là où auparavant le contraste était total. Il y avait des hésitations, mais elles se traduisaient par des bascules franches d'un côté puis de l'autre. Là, tout est moins sûr, plus ambivalent. Moins extrême, plus humain ?

      Et puis il y toute la symbolique de l'arbre et des reliques Jedi… C'est Luke, finalement trop faible, et donc Yoda au final, qui les détruisent. Sauf qu'on s'aperçoit très furtivement, tout à la fin, que Rey a emporté les reliques avant de quitter l'île. Religion détruite… mais préservée en fait.

      Très important également, les scènes avec le pirate : quand il leur montre que les trafiquants d'arme font commerce tout autant avec le Premier Ordre qu'avec les Rebelles, qui du point de vue des pauvres gens ne sont peut-être pas si différents les uns des autres… Opinion qu'il exprime définitivement en trahissant un camp pour des raisons purement pécuniaires.

      Plus ça change, plus c'est la même chose ? La grande question, ayant tout remis à plat avec cet épisode, c'est ce qu'ils vont réussir à faire du IX.

  • # Fer à repasser de l'espace

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je suis globalement de ton avis en ce qui concerne le film (et pour une fois, complètement d'accord avec la critique de Télérama : http://www.telerama.fr/cinema/films/star-wars-les-derniers-jedi,503411,critique.php).

    Je souligne juste un détail qui m'a vraiment réjoui : ce plan de dingue où tu vois surgir un vaisseau, tu as juste le temps de remarquer "tiens c'est un nouveau style de vaisseau", juste le temps de te dire "mais attends, avec les trous là on dirait un fer à repasser"… et la caméra dézoome sur un gusse en train de repasser un uniforme ! :-D

    Du pur pétage de quatrième mur, de l'autoparodie assez rare pour être signalée, et qui ne passe bien que parce qu'elle est extrêmement rare.

    • [^] # Re: Fer à repasser de l'espace

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je souligne juste un détail qui m'a vraiment réjoui : ce plan de dingue où tu vois surgir un vaisseau, tu as juste le temps de remarquer "tiens c'est un nouveau style de vaisseau", juste le temps de te dire "mais attends, avec les trous là on dirait un fer à repasser"… et la caméra dézoome sur un gusse en train de repasser un uniforme ! :-D

      J'ai aussi trouvé cela excellent. En revanche, j'ai plutôt le souvenir qu'il s'agissait de droïdes de repassage.

    • [^] # Re: Fer à repasser de l'espace

      Posté par . Évalué à 4.

      Il faut aussi signaler que c'est une référence directe au vaisseau de Boba Fett de la Trilogie originale (et du probable meilleur épisode de tous jusqu'ici), à 3m19s : https://www.youtube.com/watch?v=1UjVUZhaDiI&feature=youtu.be&t=3m19s

      L'idée était intéressante, d'ailleurs : un appareil où l'on décolle « allongé », comme dans les fusées lunaires, et où on adopte très vite sa position normale. Mais tout le monde l'avait immédiatement nommé de la même façon, pour les mêmes raisons. Du coup, c'est plus qu'une autoparodie : c'est un joli tour joué aux spectateurs.

      Et en effet, c'était une bonne idée mais à condition que ça ne dépasse pas les deux secondes que dure la scène. Et ça a été bien tourné de ce côté…

  • # LA scène de l'espace

    Posté par . Évalué à 4.

    Puisqu'on en est à dire ce qu'on a pensé de tel plan/telle scène, je trouve que LA scène qui claque le plus, c'est celle ou la vice-amirale Holdo fonce, à vitesse-lumière, dans le cuirassé du Premier Ordre, le coupant littéralement en deux.

    Le silence total (ni voix, ni explosion, ni musique), la lumière rasante sur le cuirassé, l'originalité et l'efficacité de la méthode (kamikaze) employée, … Tout tient en 3-4s. C'est beau !

    • [^] # Re: LA scène de l'espace

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      La scène est superbe en effet, mais quel dommage que le personnage du vice-amiral qui se sacrifie soit aussi mal traité !

      Sa relation avec Poe est très intéressante sur le papier, mais comme le film ne donne aucun indice de son plan (on n'a que le point de vue de Poe), on se prend coup sur coup « en fait j'étais pas incompétente et dépassée, j'ai bien géré la situation et j'avais un bon plan » puis « ah lol tu es vraiment une excellente stratège, au fait, il faut que quelqu'un reste à se sacrifier, ça peut pas être quelqu'un d'autre, osef de perdre un de nos meilleurs chefs », et enfin elle qui reste à regarder les transports de troupe se faire défoncer un long moment avant enfin de mieux se mettre en travers des tirs…

      Tout le potentiel d'une séquence mythique qui se réduit à une seule belle illustration. :-/

    • [^] # Re: LA scène de l'espace

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      l'originalité et l'efficacité de la méthode (kamikaze) employée

      Pas vu le film mais j'ai lu le post d'Odieux Connard. Il souligne (à raison semble-il) que cette attaque kamikaze est une absurde incohérence de plus dans la série des Star Wars.
      Cette tactique n'est employé a aucun moment dans les autres films alors que, si elle était possible, elle aurait résolu tous les problèmes des rebelles.
      Au lieu de Luke fonçant en rase motte au dessus de l’étoile noire dans le IV il aurait suffit d'envoyer un vaisseau (piloté par un drone ou télécommandé) en vitesse lumière pour percuter l'étoile noire et la détruire. Pareil pour la nouvelle étoile noire du VI.

      • [^] # Re: LA scène de l'espace

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Je pense que ce connard a tort, et sa critique est trop facile et pas assez réfléchie.

        • La manœuvre coûte un vaisseau amiral à une rebellion qui a toujours été dépeinte comme ayant des moyens limités ; pas ridicules (ils avaient quand même une flotte) mais nettement plus faible que celle de l'ennemi, et toujours à la limite de la rupture. Dans ce contexte, il n'est pratiquement pas envisageable de sacrifier un vaisseau amiral.

        • Je n'ai pas les éléments de comparaison, mais il me semble que les étoiles noires sont nettement plus grandes que le vaisseau du Premier Ordre. On voit d'ailleurs dans le film que ce dernier est loin d'être détruit ; coupé en deux, hors service, mais pas explosé en mille miettes. Des vaisseaux peuvent encore s'en servir de base ; les troupes d'assaut au sol et le bélier proviennent manifestement de ses soutes. Le sacrifice d'un vaisseau amiral n'aurait peut-être pas eu assez d'effet sur les étoiles noires.

        • La manœuvre coûte la vie à un membre de la rébellion (bon il aurait fallu que ce soit l'amiral Ackbar, mais là n'est pas le débat). Or, même si la série ne manque pas de décès et de sacrifices (en particulier ce film), les plans des rebelles sont toujours basés sur une chance de survie, parfois stupidement infime. Les rebelles n'ont jamais mis en place un plan avec certitude de décès.

        • Star Wars, c'est des combats de la seconde guerre mondiale dans l'espace. Un cliché de cette série, c'est d'aligner l'ennemi dans son viseur, qu'il s'agisse d'un tir à la mitrailleuse laser ou d'un bombardement (illustré pour la première fois dans ce film). De mémoire, il n'y a pas de vaisseau automatique ou télécommandé dans cet univers (à part les sondes au début de Star Wars V ?). En application de ce simple principe (heureusement respecté pour l'instant) il n'est pas envisageable de mettre en place ce genre de solution. Sinon il n'y aurait plus un seul pilote bien entendu, mais que des combats télécommandés.

        • [^] # Re: LA scène de l'espace

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          La manœuvre coûte un vaisseau amiral

          A priori c'est la vitesse qui engendre l'effet destructeur. Pas la masse du vaisseau. Donc ce serait facile d'envoyer de petits vaisseaux (ou même, si on est malin, des petits astéroïdes munis d'un module de passage en vitesse lumière).

          La manœuvre coûte la vie à un membre de la rébellion

          Qu'est-ce qui empêche de mettre un droïde aux commandes ?
          Enfin bon on se retrouve à se contorsionner pour essayer de sauver la cohérence d'un truc qui n'en a pas.

        • [^] # Re: LA scène de l'espace

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          De mémoire, il n'y a pas de vaisseau automatique ou télécommandé dans cet univers (à part les sondes au début de Star Wars V ?).

          Dans la trilogie originale, peut-être. Mais depuis, je suis sûr d’avoir vu des droïdes piloter des engins, y compris du côté de la République/de la Rébellion. Sans parler bien sûr de la flotte entièrement mécanisée de la Fédération du Commerce.

          Et même si on s’en tenait uniquement à la trilogie originale : quand on a des droïdes médicaux capables de greffer une main artificielle, on peut facilement imaginer un droïde pilote.

          Enfin bon, une incohérence de plus dans une série dont les trous scénaristiques sont tellement gros qu’on pourrait y faire passer un croiseur interstellaire de classe Executor, on n’est plus à ça près…

          • [^] # Re: LA scène de l'espace

            Posté par . Évalué à 2.

            on peut facilement imaginer un droïde pilote.

            Y en a pleins dans la guerre des clowns, euh clones. l'univers canon, et Legend (anciennement univers étendu), ont des droïdes pilote, assassin, commerçant, espions… Mais justement, les droïdes pilote ou drone, c'était les ennemis de la république, et ni la rébellion qui tente de sauver la démocratie de l'ex-république, ni l'Empire (qui n'est que la République après un vote malheureux et malheureusement applaudi) ne se revendique de ce bord.

            De plus l'empire comme le 1er ordre ont une armée déjà en place ils vont pas la changer pour cela. la rébellion n'a pas de gros moyen, et un droïde pilote de chasseur y a que les séparatistes qui en ont eu (et encore c'était le vaisseau lui même le droïde), la mise au point de tel équipement nécessite un investissement en temps et en argent dont elle ne dispose pas.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: LA scène de l'espace

      Posté par . Évalué à 2.

      Effectivement, j'ai beaucoup aimé cette scène également et surtout sur la forme, comme tu l'expliques.

      Pourtant, ce n'est pas tant le fait que ce soit une attaque kamikaze en soi qui faisait la beauté de la chose, mais effectivement les effets employés et surtout choisis. C'était éloquent comme peut l'être une jolie fin de chapitre dans un livre bien écrit, et les cinéphiles savent combien les passages cultes des grands romans, quand ils sont purement narratifs, sont difficiles à retranscrire à l'écran.

      Pourtant, une grande partie de ces effets ne sont pas originaux. Les scènes « violentes » où le silence annonce le bruit, comme le tonnerre, ont été plusieurs fois employées, mais sa durée dans cette scène-là a été mûrement choisie pour qu'elle se termine juste après que les spectateurs aient totalement pris acte en leur for intérieur de la fin du cycle qu'elle impliquait.

      Je pense que les cinéphiles qui ne sont justement pas fans de Star Wars l'auront beaucoup apprécié aussi s'ils ont la patience d'attendre jusque là.

  • # Mmmhboarf

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'ai bien aimé le 7 et Rogue One. Je sors déçu de celui-là.

    Les trois premières scènes se finissent sur des espèces de gag foireux. Ça m'a fait m'engoncer dans mon siège et regarder tout le film en mode "nan mais c'est ridicule".

    • Leia dans l'espace, inutile et ridicule.
    • On nous fait passer Holdo pour au mieux une mauvaise au pire une traitre et finalement non… M'enfin si elle avait expliquée sa stratégie à tout le monde, ça aurait sans doute marché.
    • Le coup de fil à la petite orange aux lunettes bizarres est pathétique.
    • Les X-Wing sont capables de vitesse-lumière il me semble. Une suggestion pour la rébellion : montez ces moteurs sur des blocs de béton et envoyez-les sur la flotte impériale !
    • Kylo a une tête trop petite par rapport à son corps.
    • On se demande tous qui/quoi sur le vaisseaux rebelle permet aux impériaux de le traquer. Sauf les héros qui préfèrent élaborer un plan impossible pour aller péter le radar plutôt que le traqueur.
    • Rose qui meure à la Cotillard après son explication, mais en fait non on voit à la fin qu'elle n'est pas morte en fait.
    • … (tant de choses)

    J'ai bien aimé le fer à repasser, le fait que Kylo éclate son masque, et le gamin qui attrape son balai comme si de rien n'était.

    • [^] # Re: Mmmhboarf

      Posté par . Évalué à 2.

      On nous fait passer Holdo pour au mieux une mauvaise au pire une traitre et finalement non… M'enfin si elle avait expliquée sa stratégie à tout le monde, ça aurait sans doute marché.

      Et si y a un traitre, une chance à 100% que ça foire; je te rappelle que Poe a été rétrogradé, il n'y a aucune raison qu'il soit mis au courant de la stratégie qui doit être tenue secrète pour fonctionner.

      Les X-Wing sont capables de vitesse-lumière il me semble. Une suggestion pour la rébellion : montez ces moteurs sur des blocs de béton et envoyez-les sur la flotte impériale !

      Ce coup de projectile vitesse lumière est déjà abordé dans l'ex univers étendu (légende maintenant). De plus tu n'auras pas le même résultat avec un parpaing qu'un Mon Calamari http://d6holocron.com/wiki/index.php?title=Mon_Calamari_MC40_Light_Cruiser ou http://d6holocron.com/wiki/index.php?title=Mon_Calamari_MC90_Star_Cruiser

      Ton parpaing il va s'exploser sur les boucliers du star destroyer; tout comme un chasseur; tu vas commencer à pouvoir faire des dégât avec des vaisseaux de taille plus importante; genre la frégate médicale; mais si c'est une stratégie pertinente pour un vaisseau perdu, lorsque le déséquilibre de force est aussi important, c'est très une mauvais; tout comme perdre la quasi totalité des chasseurs et la totalité des bombardiers pour détruire 1 seul navire.

      On se demande tous qui/quoi sur le vaisseaux rebelle permet aux impériaux de le traquer. Sauf les héros qui préfèrent élaborer un plan impossible pour aller péter le radar plutôt que le traqueur.

      Tu peux toujours chercher le traqueur, mais vu la taille que le machin peut avoir, qu'il peut être à l'intérieur, comme à l'extérieur; dans une pièce en fonctionnement comme l'un des moteurs, et vu la taille du vaisseau, tu peux supposer qu'ils le cherchent, mais qu'il ne tablent pas dessus pour s'en sortir.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.