Gestion de volumes RAID avec LVM

PostĂ© par (page perso) . ÉditĂ© par Davy Defaud et ZeroHeure. ModĂ©rĂ© par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
Tags :
27
24
mai
2019
Administration systĂšme

Vous connaissez dĂ©jĂ  LVM, le gestionnaire de volumes logiques qui permet d’agrĂ©ger et de subdiviser librement vos pĂ©riphĂ©riques de stockage. Eh bien, depuis quelques annĂ©es, LVM permet Ă©galement de dĂ©finir des volumes en RAID.

LVM et RAID, version traditionnelle

Pour utiliser LVM avec du RAID, on utilise d’habitude LVM et MD, qui est l’implĂ©mentation du RAID logiciel de Linux. Pour cela, on les empile :

  • soit en agrĂ©geant ses pĂ©riphĂ©riques de stockage en un volume RAID, qu’on utilise ensuite comme un volume LVM physique : il s’agit de LVM au‐dessus de RAID ;
  • soit, à l’inverse, ce qui est plus compliquĂ©, en agrĂ©geant en RAID des volumes LVM logiques soigneusement dĂ©finis : il s’agit donc de RAID par dessus LVM.

Manque de souplesse

Outre le cĂŽtĂ© un peu artificiel de cet empilement, cette solution manque de souplesse pour au moins un cas d’usage. En effet, sur un ordinateur disposant de plusieurs pĂ©riphĂ©riques de stockage, on peut vouloir redonder une partie du systĂšme de fichiers en RAID, tout en laissant une autre partie sans redondance pour minimiser son utilisation du stockage. Parmi les usages qui ne mĂ©ritent pas forcĂ©ment une telle redondance : des films qu’on a par ailleurs sur DVD, les nouvelles Usenet ou encore des caches de divers logiciels.

Bref, ce cas d’usage passe mal. Avec du LVM sur RAID, c’est tout simplement infaisable. On peut toujours partitionner ses pĂ©riphĂ©riques de stockage pour en utiliser une partie en RAID et l’autre sans, mais on retrouve alors un partitionnement statique. Avec du RAID sur LVM, c’est faisable, mais c’est une solution compliquĂ©e à gĂ©rer.

Cela passe encore plus mal avec GRUB, qui peut ne pas apprĂ©cier cet empilement et ne pas rĂ©ussir Ă  lire le systĂšme de fichiers oĂč il doit aller chercher le noyau Ă  dĂ©marrer. On se retrouve alors Ă  utiliser une partition statique dĂ©diĂ©e Ă  /boot.

La norme française de dispositions de clavier a été publiée

PostĂ© par (page perso) . ÉditĂ© par Florent Zara, Davy Defaud et BenoĂźt Sibaud. ModĂ©rĂ© par Yvan Munoz. Licence CC by-sa.
50
6
avr.
2019
Matériel

L’AFNOR vient de publier la norme NF Z71-300 qui dĂ©finit des dispositions clavier, une AZERTY et une BÉPO.

Azerty amĂ©liorĂ© par l’AFNOR

La disposition AZERTY ainsi normalisĂ©e permet de saisir tous les caractĂšres nĂ©cessaires Ă  l’écriture de la langue française, ainsi que d’autres langues europĂ©ennes, en plaçant les symboles Ă  des emplacements facilitant leur mĂ©morisation.

Journal La norme française de dispositions de clavier a été publiée

38
5
avr.
2019
Ce journal a Ă©tĂ© promu en dĂ©pĂȘche : La norme française de dispositions de clavier a Ă©tĂ© publiĂ©e.

L'AFNOR vient de publier la norme NF Z71-300 qui définit des dispositions clavier, une azerty et une bépo.

La disposition azerty ainsi normalisée permet de saisir tous les caractÚres nécessaires à l'écriture de la langue française, ainsi que d'autres langues européennes, en plaçant les symboles à des emplacements facilitant leur mémorisation.

En pratique, elle conserve le bloc alphabétique, et modifie l'emplacement des symboles et caractÚres accentués. Elle introduit également quelques touches mortes donnant accÚs aux caractÚres grecs, monétaires ou d'autres (...)

Journal SSHFS est un vrai systÚme de fichiers en réseau

23
28
août
2015

Cher journal,

Comme tu dois le savoir, il y a (au moins) deux façons générales d'accéder à des fichiers à distance :

  • les protocoles de transfert de fichiers, tels que FTP ou HTTP ;
  • les systĂšmes de fichier en rĂ©seau, tels que SMB/CIFS et NFS.

La différence, c'est qu'un protocole de transfert sert
 à transférer des fichiers, évidemment, tandis qu'un systÚme de fichiers en réseau permettra des choses comme l'ouverture de fichiers, la lecture à une position arbitraire, l'écriture (sans tout envoyer) (...)

Ce que change la norme SEPA pour les utilisateurs

PostĂ© par (page perso) . ÉditĂ© par BenoĂźt Sibaud. ModĂ©rĂ© par patrick_g. Licence CC by-sa.
31
9
jan.
2015
Rien Ă  voir

SEPA, pour Single Euro Payment Area, est une norme, ou plutÎt une série de norme, qui définit des moyens de paiement communs entre les banques de 34 pays européens.

Ce systÚme définit principalement trois moyens de paiement :

  • le virement ou SCT pour SEPA Credit Transfer ;
  • le prĂ©lĂšvement ou SDD pour SEPA Direct Debit ;
  • le paiement par carte ou SCP pour SEPA Card Payment.

Les virements et prĂ©lĂšvements SEPA ont dĂ©jĂ  remplacĂ© les virements et prĂ©lĂšvements nationaux ; quant au paiement par carte, il s'agit visiblement de mettre en place une interopĂ©rabilitĂ© des rĂ©seaux de paiement par carte, permettant simplement Ă  chacun d'utiliser sa carte lĂ  oĂč elle n'Ă©tait auparavant par acceptĂ©e, ce qui ne change rien dans les habitudes de l'utilisateur.

En mettant en place le virement et le prélÚvement SEPA, les banques sont censées avoir expliqué à leurs clients ce que cela changeait. Cette information étant souvent minimaliste, voire inexistante, voici une explication de ces changements, tels que j'ai pu les constater ou les comprendre.

Journal Esod mumixam !

41
4
déc.
2014

À toutes fins utiles, j'ai rĂ©digĂ© un petit traducteur pour la zorglangue. Un traducteur de et vers la zorglangue, puisque, comme le ROT13, le codage et le dĂ©codage se font avec la mĂȘme seule opĂ©ration.

Subtilités de ce traducteur :

  • il est Ă©crit en Python 3 (et n'utilise que des modules standard) ;
  • il laisse la ponctuation en place ;
  • il met les majuscules oĂč il faut, mĂȘme pour des caractĂšres hors ASCII.

Exemples :

$ echo 'Dose maximum !' | zorglang
Esod
(...)

Signing party au salon Solutions Linux le 20 mai 2014

PostĂ© par (page perso) . ÉditĂ© par NĂżco, BenoĂźt Sibaud et patrick_g. ModĂ©rĂ© par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
17
17
avr.
2014
Sécurité

En ces temps troublĂ©s, il est important de sĂ©curiser nos Ă©changes d'information — en chiffrant — ainsi que la distribution de logiciels — en signant les publications.

À cette fin, le salon Solutions Linux, Libres et Open Source sera l'occasion d'une signing party PGP, le 20 mai 2014 à 18h prùs du stand Debian France. Cette signing party est ouverte à tous les visiteurs et exposants du salon.

Pour faciliter les échanges d'empreintes de clefs en cas d'affluence, il est possible que nous utilisions une liste officielle de participants selon le protocole de Zimmermann-Sassaman. Pour préparer cela, il est demandé aux participants de me contacter en m'envoyant leur clef publique. Selon la méthode de signing party retenue, je publierai ultérieurement des instructions plus précises.

Journal Les Halles, un tableau naturaliste

30
18
mar.
2014

La ville de Paris vient de publier un article annonçant la restauration et l'exposition du tableau les Halles de Léon Lhermitte.

Cet article s'accompagne d'une version numĂ©risĂ©e zoomable de ce tableau, avec un beau copyfraud : « © StĂ©phane Piera / Petit Palais / Roger-Viollet ». Comme vous le savez, je n'aime pas l'abus de droit d'auteur, et j'ai donc rippĂ© et assemblĂ© cette version numĂ©risĂ©e avec une mĂ©thode semblable Ă  celle utilisĂ©e prĂ©cĂ©demment pour les tableaux de l'exposition Éblouissants Reflets (...)

Journal Debian adopte systemd comme init par défaut

45
12
fév.
2014

Le projet Debian est doté d'un comité technique qui est chargé de prendre des décisions techniques, notamment dans les cas de conflits. Il y a quelques mois, le comité a été saisi pour décider du systÚme d'initialisation par défaut pour la prochaine version de Debian, Jessie. Les candidats étaient : le vénérable init System V (utilisé dans la version actuelle de Debian, Wheezy), Upstart de Canonical, systemd de Lennart Poettering (RedHat) et OpenRC de Gentoo).

Cette question a suscité (...)

Journal Le développeur de Poche menacé par la société Read It Later

81
24
jan.
2014

Journal marque-page en attendant de rédiger quelque chose de plus ample sur le sujet : le développeur du logiciel libre Poche vient de recevoir une lettre de menaces de la part de l'éditeur de logiciel américain concurrent Read It Later.

Comme on peut s'y attendre, cette lettre est fondée sur des arguments parfaitement spécieux :

  1. le nom « Poche » violerait leur marque amĂ©ricaine “Pocket” ;
  2. l'auteur aurait diffamé Read It Later en indiquant que leur logiciel Pocket est non-libre ;
  3. l'auteur violerait leur marque (...)

Journal Blague : Plouf le serveur

1
8
jan.
2014

Une petite blague de geek, à ajouter au recueil existant :

  • Vous connaissez l'histoire de Plouf le serveur ?
  • C'est un serveur qui rejoint le pool ntp.org, et plouf le serveur !

À propos, n'hĂ©sitez pas Ă  le rejoindre, le rĂ©servoir de serveurs NTP en question, c'est bien.

Journal Promulgation du Patriot Act à la française sans opposition

47
19
déc.
2013

ChĂšres moules,

Comme je le signalais précédemment, le parlement français, a adopté la loi de programmation militaire, dont l'article 20 instaure un régime d'écoutes sans contrÎle judiciaire, comparable à celles prévues par le PATRIOT Act américain.

Vu les problĂšmes qu'elle posait, cette loi mĂ©ritait un examen par le Conseil constitutionnel ; les dĂ©putĂ©s Ă©tant trop lĂąches pour le saisir d'eux-mĂȘmes, une pĂ©tition avait Ă©tĂ© lancĂ©e pour les motiver un peu.

Bonne nouvelle : cette pétition a récolté 90.000 signatures citoyennes, et a (...)

Journal Une pétition contre le Patriot Act à la française (art. 20 (anc. 13) de la PM)

39
13
déc.
2013

ChĂšres moules,

Vous ĂȘtes dĂ©jĂ  au courant de l'adoption de la loi de programmation militaire française, dont l'article 20 — anciennement 13 — instaure un rĂ©gime d'Ă©coutes sans contrĂŽle judiciaire, comparable Ă  celles prĂ©vues par le PATRIOT Act amĂ©ricain.

Cette loi mĂ©riterait d'ĂȘtre revue par le Conseil constitutionnel, mais les dĂ©putĂ©s et sĂ©nateurs français Ă©tant visiblement trop {lĂąches|godillots|cons|insĂ©rez ici votre jugement personnel sur nos lĂ©gislateurs}, il est peu probable qu'ils effectuent spontanĂ©ment cette saisine. Une pĂ©tition a donc Ă©tĂ© lancĂ©e pour les (...)