Journal Paradoxe météorologique (j'ai réussi à placer 4 'o' en deux mots, yeah !)

Posté par .
Tags : aucun
0
27
oct.
2002
Cher journal,

C'est surprenant, et d'ailleurs ça n'a pas manqué, j'ai été surpris, mais il fait beau en cette fin octobre, et je trouve ça vraiment embêtant, honteux, et j'en passe.
Cela empêche les malheureux étudiants qui viennent à peine de rentrer en cours (et les professeurs qui sont rentrés itou) de, pour les uns faire leurs devoirs, pour les autres préparer soigneusement et avec des petits oignons frits leurs cours, qu'ils ont généralement trop longs. Ce temps trop peu orageux décourage.

Le côté paradoxal de la situation est qu'il a beaucoup plu (oui, moi aussi) tout le temps que les malheureux étudiants (ceux-là même dont il était question juste au-dessus) étaient à la fac, les empêchant ainsi de pleinement jouir de leur emploi du temps sans faille mais à trous que leur a offert une administration à visage humain et hargneux.
  • # Re: Paradoxe météorologique

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Ici le temps commence à fraichir, et il faut mettre des pulls le soir maintenant. On a même eu un jour entièrement gris, ce qui n'était pas arrivé depuis le mois de mai. On sent que l'hiver approche...

    Ici, c'est la Californie. :)
  • # A pu d'saison mon bon Netsabes !

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Le temps, c'etait mieux avant !

    Et puis la fac aussi (je me souviens de mes weekends de 3 jours, pendant mes 2 ans de DEUG ....).

    Mais regarde aujourd'hui : il fait beau !!!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.