Journal Quand est-ce qu'on pourra noter les journaux?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
-33
27
août
2008
A partir de maintenant!

Elle est pas belle la vie?
Bon c'est juste la phrase récurente et typique utilisée pour faire comprendre qu'on trouve le contenu d'un journal à chier : la bien nommé "Quand est-ce qu'on pourra noter les journaux?".

Par contre, il faut aussi s'attendre a ce que les auteurs des journaux demandent eux aussi à être moinsés pour tenter de provoquer l'effet inverse. Donc, c'est bon, vous pouvez moinser ce journal complètement inutile.
  • # Par contre, on dirait qu'il n'y a plus de journaux de seconde page

    Posté par . Évalué à 6.

    Par contre, on dirait qu'il n'y a plus de journaux de seconde page. Me trompe-je ? C'est bien dommage, on ne pourra plus raler sur les journaux en premiere page disant qu'ils seraient mieux en seconde (et vice-versa)

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # Cela étant

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Les commentaires vont de -10 à 10, et les journaux semblent être notés comme les commentaires "au bon vieux temps"...
    Je pense qu'il faudrait de nouveau illimiter les notes des commentaires ou brider celles des journaux... Un peu de parité, quoi !
  • # Y a encore du monde qui fait attention au système de notation??

    Posté par . Évalué à -10.

    Il est complètement détourné et vérolé et on en rajoute?
    Tout virer serait plus intelligent. Au moins mettre une option dans le compte utilisateur pour désactiver complètement l'affichage du système si cet utilisateur n'en a rien à faire. Voir plus fort, mettre cette option activée par défaut.
    Perso, je navigue avec tous les commentaires dépliés. Il faut avouer une chose, y a peu de commentaires intéressants, et pire: pas mal des plus intéressants sont ceux qui sont "cachés"! Lire les commentaires ne présentent plus beaucoup d'intérêt sur LinuxFr.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.