Journal openSUSE Leap 15 atteint les phases bêta.

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
9
6
avr.
2018

Le développement de la future version d'openSUSE Leap, numérotée 15, se poursuit activement et le projet a récemment publié des images vous permettant de les tester.

Et grosse surprise : des versions live GNOME et KDE sont disponibles pour pouvoir tester encore plus facilement !
Le site de téléchargement bénéficie également d'un rafraîchissement esthétique avec un thème qui se rapproche du thème par défaut de cette future nouvelle version. Les builds bêta Leap disposent du noyau LTS 4.12 qui est un kernel avec support à long terme et les utilisateurs ont la version LTS de Plasma 5.12 de KDE, enfin il y a RPM dans sa version 4,14.

Pour télécharger tout ça, c'est par ici : https://software.opensuse.org/distributions/testing

N'hésitez pas à tester et à remonter les éventuels bugs que vous pourriez rencontrer, c'est ainsi que nous rendrons tous openSUSE encore meilleure !

Have fun !

Source: https://www.alionet.org/content.php?810-Les-images-de-Leap-15-Beta-sont-disponibles-un-Live-au-menu-!

  • # Pourquoi passer de la 42 à la 15 ?

    Posté par . Évalué à 5.

    [kangs<<undef>>:2s:virtualbox]$ cat /etc/os-release
    NAME="openSUSE Leap"
    VERSION="42.3"
    ID=opensuse
    ID_LIKE="suse"
    VERSION_ID="42.3"
    PRETTY_NAME="openSUSE Leap 42.3"
    ANSI_COLOR="0;32"
    CPE_NAME="cpe:/o:opensuse:leap:42.3"
    BUG_REPORT_URL="https://bugs.opensuse.org"
    HOME_URL="https://www.opensuse.org/"
    

    Je suis donc sous LEAP 42, la nouvelle version est LEAP 15. Une petite explication sur le versionning me ferait plaisir ;)

    Merci

    • [^] # Re: Pourquoi passer de la 42 à la 15 ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Mais bien sur, en faite la leap actuelle est basé sur SLES 12.3 et SUSE ne pouvant pas avoir deux même numéro identique pour leurs distributions pro et communautaire et surtout vu que openSUSE était déjà en version 13.X et avait donc dépassé la série des 12.x, il était peu probable de faire machine arrière et remettre un numéro de série ayant déjà été utilisé, donc il a été décidé de faire num de SLES+30=num de leap, ce qui faisait 42.X et faisait référence à la 1er version de SUSE linux qui était 4.2 et aussi comme un clin d'œil humoristique au guide de la
      galaxie. Au final, la série 42 n'était que la série 14 déguisée ^

      https://lists.opensuse.org/opensuse-announce/2017-04/msg00000.html

      Maintenant SLES va sauter de 12 à 15 pour se calquer sur openSUSE:

      SUSE's decision to skip SLE 13 and 14 gave us a perfect opportunity to
      sync up with SLE versions like we always wanted to originally with
      Leap. It's an opportunity we will not be able to take so easily a few
      years from now if we continued with Leaps current versioning.

      Voila, j’espère avoir été clair ;)

  • # Vraiment beta.

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai télécharger l'image réseau, ça a planter dès le début. J'ai donc télécharger l'image DVD ça a planter exactement au même moment, l'écran ou on choisit le desktop.

    Enfin bref…

  • # Choix de la version du kernel ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Pourquoi choisir un kernel 4.12 comme version du kernel ? Tu indiques que c'est une version LTS, pourquoi les LTS d'openSUSE ne sont pas baser sur les LTS mainline (kernel.org) ?
    Quid des correctifs liés à Spectre ? C'est un backport maison ?

    • [^] # Re: Choix de la version du kernel ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 06/04/18 à 20:38.

      Bonne question, j'ai posé la meme:)
      Voici la réponse:
      https://www.alionet.org/content.php?813-Comment-sont-choisies-les-versions-du-kernel-de-Leap

      La prochaine version d'openSUSE Leap, numérotée 15, pointe son nez et on sait d'ores et déjà qu'elle bénéficiera du noyau Linux en version 4.12.
      Cela pourrait en étonner plus d'un et on serait en droit de se demander pourquoi un tel choix alors que la version courante du noyau est 4.15 ou si, au court de sa vie, le noyau de Leap 15 pourra être mis à jour afin de ne pas rester avec un noyau jugé trop ancien.

      Cette question a été posée sur la liste de diffusion opensuse-factory et un des participants très informé à bien voulu prendre le temps de donner une réponse claire et complète qu'il paraît important de retransmettre. Le texte qui suit en est donc une traduction et une adaptation au format « article » libres.

      Pourquoi Leap 15 aura le noyau 4.12 au lieu de la version 4.14 (ou ultérieure) ? (par Peter Linnell)

      Il faut tout d'abord rappeler que la distribution openSUSE Leap bénéficie d'une base de code partagée avec la version professionnelle SLE (Suse Linux Enterprise), base dont le noyau fait partie. À cet égard, il faut beaucoup de temps pour que le noyau obtienne les certifications requises pour fonctionner sur les matériels des clients de Suse et avec les logiciels d'autres éditeurs professionnels. Toutes les étapes permettant une telle certification pour le noyau 4.12 auraient dû être retardées ou bien recommencées pour la version 4.14 si celle-ci avait été choisie en finalité.
      Le travail à fournir afin d'obtenir une telle certification est colossal et coûteux, il nécessite la mobilisation de nombreux ingénieurs et requiert d'avoir à disposition les différents matériels pour lesquels la distribution doit être certifiée.

      L'auteur de la réponse initiale rapporte l'exemple du processus de certification d'un serveur type « lame » et d'une armoire de stockage. Il a fallu pour cela mobiliser 3 ingénieurs durant plusieurs jours, assurer le déplacement au travers des États-Unis de 2 experts SUSE (dont l'auteur) pour un total estimé à plus de 10 000 $. Le tout pour certifier un seul type de matériel !

      Les membres de la communauté openSUSE ne sont sûrement pas tous conscients du genre de matériel pour lequel est certifiée la SLE (SUSE Linux Enterprise) (ndt: et donc le noyau de la Leap) mais il s'en trouve parmi eux de très exotiques et très chers.
      On peut citer deux exemples :

      1. Les serveurs SAP HANA qui tournent quasi exclusivement sous SLES (SUSE Linux Enterprise Server). Une image système de 32 To peut absorber jusqu'à 5 ou 6 fois ce volume de données compressées et les contenir en mémoire. Nous parlons là de 150 à 180 To de données disponibles en RAM afin de réaliser des analyses en temps réel !
        Pratiquer des tests sur ce genre de monstres nécessite d'une part des semaines d’ingénierie et d'autre part que le fabriquant mette à disposition une machine de plusieurs millions de dollars.
        https://www.hpe.com/us/en/solutions/sap-hana.html

      2. Les systèmes SGI, une entreprise rachetée par HPE. Il s'agît de systèmes NUMA (« non uniform memory architecture » ou architecture mémoire non uniforme) pouvant théoriquement gérer jusqu'à 64 To de RAM avec un seul noyau Linux.
        https://www.hpcwire.com/2016/05/11/t...life-sciences/

      En ce qui concerne les logiciels, certaines piles logicielles éditées par les fabricants peuvent prendre des semaines pour être certifiées. Les fabricants eux-mêmes peuvent réaliser des tests de résistance ou des contrôles qualité afin de s'assurer que tout est conforme. Après tout, les éditeurs de logiciels fournissent un certain niveau de garantie à leurs clients en ce qui concerne la compatibilité et la stabilité qu'ils se doivent de maintenir. Un problème dans leurs logiciels pourrait entraîner un manque à gagner considérable pour leurs clients.

      Donc, du point de vue de l'entreprise, la décision que telle version du noyau sera utilisée met en branle une machinerie complexe, requérant une grande coordination, en interne mais aussi avec les clients et partenaires. Ce genre de décision n'est donc pas pris à la légère.

      En tant que membres de la communauté openSUSE, nous avons donc de la chance de bénéficier d'une telle ingénierie. Ce sont littéralement des millions de dollars d'investissement qui, non seulement sont mis à disposition dans Leap, mais qui démontre bien la volonté affirmée de SUSE de voir openSUSE réussir et de l'intérêt que l'entreprise porte à notre communauté.

      Pour conclure, il faut rappeler, si besoin, que le noyau, bien qu'en version 4.12 bénéficiera des rétro-portages (« backports ») tout au long de sa durée de vie en vue d'apporter des correctifs et d'améliorer la prise en charge matérielle et logicielle.

    • [^] # Re: Choix de la version du kernel ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Quid des correctifs liés à Spectre ? C'est un backport maison ?

      C'est corrigé depuis pas mal de temps
      https://news.opensuse.org/2018/01/26/opensuse-meltdown-spectre-update-26-jan-2018/

      http://franck-ridel.fr/de-fedora-a-opensuse-the-gros-switch/

  • # Hors sujet

    Posté par . Évalué à 2.

    Un peu hors sujet, mais tu as fini de casser ton blog seb95? J'ai mis à jour ton flux RSS au moins 5 fois ces derniers mois… ah oui et disqus c'est pas cool.

    • [^] # Re: Hors sujet

      Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 17/04/18 à 20:07.

      Oui promit, il ne bouge plus, je reste sur hugo simple et efficace, pas de maintenance, je n'en bouge plus :)

      Disqus est clairement pas cool, mais c'est soit je trouve un truc simple et libre/propre ce que je trouve pas, soit je met disqus ( pas libre, ça pue mais ça gere tres bien le spam) soit j'enleve les commentaires;) Pour une question de simplicité et d'aller vite, j'ai choisi de garder un minimum de commentaire et donc disqus;)

  • # Migration

    Posté par . Évalué à 1.

    Je me posais un question sur le passage d'une version à l'autre.
    J'ai mal vécu ma migration de openSUZE de 12 à 13 (ou 13 à 14 je ne sais plus) et j'ai profité d'un changement de PC pour passer de la 13 à LEAP 42.2 et j'ai préféré réinstaller la LEAP 42.3 tellement je n'ai pas aimé l'expérience 12 à 13.

    Est ce que pour passer à LEAP 15 une procédure de migration rigoureuse depuis la 42.3 vers la 15 est prévu ?

    Actuellement j'ai plusieurs VM avec des distributions différentes uniquement pour tester les changements de versions. Les problèmes pour migrer sont actuellement ce qui me fait regarder ailleurs que SUZE.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.