Journal Israël, Google Map et les terroristes

Posté par  .
Étiquettes : aucune
-1
24
août
2008
En m'informant sur les aventures du projet free gaza (des gens qui veulent symboliquement briser le blocus de Gaza en arrivant par la mer), je tombe sur leur site, où ils donnent les coordonnées GPS des bateaux et le lien google map qui va bien. Je clique sur le lien, et quelle n'est pas ma surprise de voir qu'Israël et la Palestine ne "sont pas" dans google map : quand on affiche le plan, c'est tout blanc : aucune route, aucune ville, etc... J'avoue que je n'aurai jamais pensé qu'un pays occidental comme Israël pouvait ne pas être dans google map !

Intrigué, je tape dans google "google map Israël", pour tenter de savoir pourquoi. Et là, je tombe sur un blog où un mec raconte que des palestiniens ont utilisé Google Map pour "diriger" leurs rockets vers les points sensibles de Sderot. Le blog explique dans un autre post que l'armée Israélienne a explicitement demandé à Google de retirer les cartes d'Israël... Idem pour le truc de microsoft (maps.live.com). Certain commentaires sont édifiants, du genre "De toute façon Google c'est des salauds, ils indiquent le moindre village arabe, mais pas les colonies", ou alors, "c'est scandaleux, ils indiquent les colonies autours de Jérusalem, mais ils disent qu'elles sont illégales"... Le mec en conclue "il est temps que j'arrête d'utiliser les services de google, aider les terroristes, c'est inacceptable."

Se rayer sois-même de la carte... dans le genre sécurité par l'obscurité, c'est quand même pas mal.

Ce pays (Israël) nous montre jusqu'où on peut aller dans la parano et l'en-fermement sur soi...
  • # Pas compris...

    Posté par  . Évalué à 10.

    J'ai bien "vu" l'état d'Israël (en tout cas, la belle zone blanche qu'on remarque facilement vu que les routes venant d'Égypte et de Jordanie semblent s'arrêter toutes seules à la frontière...), en revanche, un simple coup d'œil à la version satellite te donne l'intégralité de la ville de Jérusalem, par exemple, avec les rues, avenues, bâtiments... bien visibles. Pareil sous Google Earth.

    Donc je comprends pas bien l'utilité de cacher les noms si c'est pour tout balancer en images (d'autant plus que j'imagine bien plus utile pour d'éventuels terroristes d'afficher les gros bâtiments qu'on devine être les immeubles gouvernementaux...).
  • # Ton journal entre dans la même catégorie que le blog que tu cites...

    Posté par  . Évalué à 10.

    C'est l'amalgame complet. Mais j'espère pas pour les mêmes raisons.

    Déjà, tu vas sur un blog nationaliste israélien et tu le présentes comme la parole Israélienne. Il y a des sites nationales français aussi, considères-tu qu'ils te représentent?

    Ensuite, en ce qui concerne Google Map et Israel/la Palestine, j'ignore la raison réelle pour laquelle les routes ne sont pas affichées (je ne prends pas ce que dit le blog nationaliste pour argent comptant), mais en ce qui concerne les stratégies militaires, qui a jamais dit que la sécurité par le secret n'était pas efficace? Il y a encore un amalgame ici... Le concept de "security through obscurity" est un concept en cryptographie et sécurité informatique, strictement rien à voir avec les stratégies sécuritaires et militaires... S'il s'agit bien d'une décision militaire (c'est possible), c'est leur problème et ça se trouve, ça marche. Le blog que tu cites fait référence à The Guardian, un journal britannique, qui avait un article où des terroristes disaient utiliser Google Maps pour les bombardements. [article ici: http://www.guardian.co.uk/technology/2007/oct/25/google.isra(...)]


    Par hasard, toi qui était sur le site "Free Gaza" et qui postes maintenant un journal pour dénoncer Israël (je ne sais pas de quoi, mais quand même :)), tu n'aurais pas quelques préjugés qui en rajouteraient?

    Des sites de droite nationaliste y'en a pour tout les pays et on peut pas dire qu'ils donnent la meilleure image -- le problème de ce site, d'après moi, c'est surtout qu'il ressemble plus à un site de lobbying auprès d'Américains (d'ailleurs, il est en anglais). Effectivement, la droite fasciste Israëlienne est plutôt active sur le Web (c'est pas le premier site sur lequel je tombe)...

    Personnellement, je trouve le sujet du conflit Israëlo-Palestinien trop complexe pour avoir un avis tranché et encore moins pour me lancer dans un essai vain de l'exprimer sur Internet, mais à chaque fois que je tombe sur un article ou une vidéo dont c'est le sujet, il y a des commentaires pathétiques, un mélange d'antisémitisme, d'"anti-sionisme" mêlé de discours religieux et de comparaisons "moi mon Dieu il en a une plus grosse". À fortiori, je ne pense pas que LinuxFr soit le lieu approprié pour se lancer dans ce genre de débat acrobatique... Je me demande donc où tu veux en venir avec ton journal.

    PS: en-fermement est-il un jeu de mots que je n'aurais pas saisi?
    • [^] # Re: Ton journal entre dans la même catégorie que le blog que tu cites.

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Quoi un sujet de troll bien poilue qui n'aurait pas sa place sur linuxfr ? Tu es fou ! D'ailleurs question religion, y en a déjà eu quelques uns.

      Puis d'abord, moi mon dieu il en... ah non merde je suis qu'un sale hérétique athée juste bon pour le buché. Tant pis.
    • [^] # en-fermement

      Posté par  . Évalué à 6.

      L'enfer me ment ?

      Il se prend pour Napoléon, son état empire.

    • [^] # Re: Ton journal entre dans la même catégorie que le blog que tu cites.

      Posté par  . Évalué à 10.

      Salut, en lisant ton commentaire, je conviens que mon post d'hier soir était un peu brut :-)

      Déjà, tu vas sur un blog nationaliste israélien et tu le présentes comme la parole Israélienne.
      Non, quand je parles de parano, je parle de la décision de l'armée, qui représente quand même plus le pays que ce blog un peu débile. Quand on sait à quel point ce pays est "high-tech", c'est ahurissant de ne plus l'avoir sur google map. Il est à peu prêt clair que google map a été "blanké" suite à l'attaque dont parle le Guardian : article le 25/10/2007, et le 27/10/2007, post sur le blog pour se féliciter qu'Israël n'est plus sur la carte : http://www.seraphicpress.com/archives/2007/10/google_maps_go(...)

      En parlant de parano, j'avais aussi en tête une affaire récente : Israël a interdit l'importation de Harry Potter en arabe, en se basant sur un décret de 1939 (occupation brittanique), simplement parce qu'il avait été imprimé au Liban, pays ennemi : http://forums.france2.fr/france2/jtfrance2/pinocchio-interdi(...) (article du monde, je ne le retrouve que là.)



      Concernant ma référence à la sécurité par l'obscurité, oui, c'est un peu capillo-tracté, mais ça reste du même ordre :
      1) J'ai une faille : des rockets peuvent tomber sur mes villes
      2) Plutôt que de régler le problème (faire la paix...) je planque le code source de mes villes

      le problème de ce site, d'après moi, c'est surtout qu'il ressemble plus à un site de lobbying auprès

      Oui, tu as raison, ce blog ne représente rien, d'ailleurs, renseignement pris, il est fait à Los Angeles par un "juif pratiquant, républicain, inscrit à la NRA" ! M'enfin c'est lui qui m'a renseigné sur cette situation, et j'ai posté les commentaires, parce que c'est toujours intéressant de voir comment pensent certains. Mais encore une fois, quand je parle de parano, ce n'est pas de ce blog dont je parle.


      Personnellement, je trouve le sujet du conflit Israëlo-Palestinien trop complexe pour avoir un avis tranché et encore moins pour me lancer dans un essai vain de l'exprimer sur Internet

      Je te comprends. Je n'aurai qu'un seul conseil à te donner (si ça t'intéresse bien sûr !) : vas sur place. Discutes avec les gens sur place (Tel Aviv + Cisjordanie). Et je t'assure que ça t'éclaircira les idées. Il y a toujours une différence, même par exemple avec les journalistes, entre ceux qui parlent depuis Paris, et ceux qui vont sur place. En général les seconds hésitent beaucoup moins à prendre position.


      Je me demande donc où tu veux en venir avec ton journal.
      Rien de spécial ! Je pensai juste que l'info était assez intéressante pour la faire circuler, je pense qu'on utilise tous google map, donc voilà :-) Après, je n'ai pas pu m'empêcher de donner mon avis, je suppose que c'est humain.

      PS: en-fermement est-il un jeu de mots que je n'aurais pas saisi?
      Euh, non, juste une foi aveugle envers le correcteur de linuxfr :-)
  • # [HS] Il manque encore quelque pays sur ggole map

    Posté par  . Évalué à 1.

    J'ai remarqué qu'il manquait encore quelques pays sur google map :

    - l'argentine
    - la Corée du sud
    - la Corée du nord

    Pour la Corée du nord j'ai bien une petite idée mais pour les deux autres pays, vous connaissez la raison ?
  • # A propos de Google Maps et de politique

    Posté par  . Évalué à 3.

    Quelque chose d'interessant...

    Dans ce talk [1] donné à Google à propos des contraintes de Google Maps sur les telephones portables, il est question vers la fin des problèmes que Google rencontre pour internationaliser Google.

    Un des problème est que certains pays demandent à Google de montrer ce qu'ils pensent de leur frontières lorsque le programme est accédé depuis l'intérieur du pays, alors que le reste du monde n'est pas d'accord avec cette définition des frontières. Ex: Chine, Inde...

    [1] http://www.youtube.com/watch?v=302g_q8Frjk
  • # France : IGN et Google Maps

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    Il n'y a pas si longtemps, les sites militaires français étaient invisibles sur les différentes cartes de l'IGN. Cependant, l'arrivée de Google Maps a tout changé : les mêmes cartes dévoilaient les emplacements alors invisibles sur les cartes IGN, si bien qu'il était facile de faire la relation entre les deux. Tout ceci est grotesque dans la mesure où les satellites amis comme ennemis peuvent allègrement visualiser tout ce qu'il y a à la surface de la Terre (avec des précisions allant jusqu'au mètre près) : autant noyer les sites sensibles dans la masse et enfouir ce qu'on ne veut pas dévoiler.
    En outre, les GPS actuels sont déroutés par ces sites sensibles : un collègue règle son GPS avant de démarrer pour calculer un itinéraire le menant à destination. Le GPS affichait la position approximative mais sans aucune route, comme si on était en dehors de la carte.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.