Journal Moment écriture

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
12
juin
2003
Face au succés du poème "Spleen" (voir https://linuxfr.org/~TRS80/2879.html ) ki rulez du défunt C. Baudelaire ... Je me permet de poster ci-joint deux tous petits morceaux de mon journal perso vu que je me suis remis modestement à l'écriture...

OK, c'est offtopic, c'est loin des trolls et il me faut un psy ;-)
Mais peut être que ça change des trolls Suze ki est pa libre(TM)




04 Mai 2003
« Expérience »


La fumée nous avait désemparée. Seule la volupté guidait nos sensations. L'univers s'était figé autour de cette table et de cette tornade qui avait aspiré nos volontés. La quête avait abouti a l'arrêt du temps. Nous avions enfin entre-aperçu le mythe perdu entre les épais nuages qui obstruaient notre vision restreinte de ces quatre misérables dimensions. Solidement arrimés sur nos convictions, nous décidâmes d'abandonner nos encombrants bagages ainsi que toute parole sensée pour nous engager dans l'espace de la dérision et de la communication temporelle décalée.

Restés seuls, nos corps désintégrés et éparpillés dans la pièce. Celui de F. se retrouva profondément incrusté dans son siège et replié sur lui-même tandis que les lignes de son champ énergétique se dispersèrent en un joyeux déphasage.


12 juin 2003
« Time »

Les chants des abîmes, le souffle du vieux démon. Un murmure dans mon oreille.
À deux ans je retenais ma respiration. Quatre ans: « mon grand père est mort ». Six ans, je voulais m' enfoncer des fourchettes dans mon ventre pour mourir. Neuf a ans, je voulais être poète. Quatorze ans, un peintre maudit. À dix-huit ans un grand peintre...
À vingt ans j'ai rencontré une femme: j'ai fait et suis devenu tout ce que ne voulais pas être.
  • # Re: Moment écriture

    Posté par  . Évalué à 1.

    p*ta*n a quand les vote pour les journaux, cela n'a rien a voir avec linux C MAL SAPU bon pardon :) c'est de l'humour. sinon j'ai été un peu decu car je m'attendais a une grande page, et la l'histoire ce termine un peu a la 'hitchkock' dans le film les oiseaux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.