Amarok 2.6

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Xavier Teyssier et baud123. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
Tags :
24
2
sept.
2012
KDE

La version 2.6.0 d'Amarok est sortie le 13 août dernier après plus de sept mois de développement depuis la sortie de la version 2.5.0. Elle est baptisée « In Dulci Jubilo » (nom d'un chant de Noël).

Pour rappel, amarok est un célèbre lecteur audio qui s'appuie sur les bibliothèques de l'environnement de bureau KDE SC.

NdM : merci à pamputt pour son journal.

Liste des changements :

  • la prise en charge des iPods, iPads et autre iPhones a été complètement réécrite de manière à assurer une meilleure prise en charge des listes de lecture dans ces dispositifs. À noter que la bibliothèque sous-jacente libgpod ne prend toujours pas en charge les lecteurs à base de iOS 5 ;
  • le transcodage pour les dispositifs du genre iPod et les périphériques des stockage USB est pris en charge ;
  • le service de palmarès de musique libre "Free Music Chart" fait maintenant partie des services par défaut ;
  • gestion des pochettes d'albums embarquées pour les fichiers de type Ogg et Flac ;
  • prise en charge des pochettes d'albums pour les fichiers dans le système de fichiers et les périphériques USB ;
  • amélioration de l'Amazon Store ;
  • un dialogue de diagnostic a été mis en place dans le menu Aide afin de faciliter la collecte des informations (versions d'amarok, de Qt, de KDE et des bibliothèques Phonon et du moteur Phonon, liste d'état des modules et scripts installés) ;
  • corrections de nombreux bogues (110 rapports d'erreurs ont été corrigés, 640 rapports ont été fermés, constitués principalement de doublons).

À noter que des changements ont été effectués dans la base de données ; une mise à jour aura donc lieu au démarrage de cette nouvelle version et pourra durer quelques minutes.

Cette version d'amarok est traduite dans 35 langues et la traduction dans d'autres langues est en cours. Si vous voulez proposer votre aide pour la traduction d'amarok ou de tout autre logiciel de KDE SC, vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussion de kde francophone.

  • # Mangez-en!

    Posté par . Évalué à 3.

    J'ai découvert Amarok du temps où KDE 3.5 était installé sur ma machine. Ça fait quelques années que je n'utilise plus KDE mais Amarok reste le lecteur Audio de mes favoris, en d'autres termes, aucun autre lecteur [audio] ne m'a autant satisfait que celui-là. [ Hors-sujet: N'utilisant que des applications GTK aujourd'hui, j'ai décidé de me contenter d'Exaile, qui me rappelle cet excellent lecteur et, pour mes propres besoins, est un assez bon compromis. Il a juste besoin d'un peu d'amour ;-). ]

    • [^] # Applis KDE + alternative

      Posté par . Évalué à 1.

      Tu as abandonné Amarok parce que par principe tu ne veux plus que du Gtk, ou il y a d'autres raisons ? Moi j'envisage de larguer une autre appli KDE à laquelle je suis pourtant habitué (Tellico). Le problème c'est que ça lance 8 services KDE, lesquels ne s'arrêtent pas avec l'appli. Je n'ai pas trouvé comment désactiver cette intégration forcée à KDE. Ça m'a rendu méfiant envers toutes les applis Gnome/KDE.

      Puisqu'on est dans les préférences persos et les lecteurs audio en mal d'amour, je préfère les lecteurs plus sobres, dans la lignée du fameux Foobar2000 sous Windows (non libre, hélas). L'année dernière, j'ai enfin trouvé un succédané satisfaisant : DeaDBeeF. C'est du Gtk, l'interface est minimaliste, mais au final ça répondait mieux à mes critères que la douzaine d'autres applis que j'ai essayées (par exemple, onglets, gapless, cue+flac/ape). Il a vraiment besoin d'être soutenu, vu qu'il n'est pas encore dans le dépôt Debian officiel, mais seulement chez Ch. Marillat.

      • [^] # Re: Applis KDE + alternative

        Posté par . Évalué à 2.

        Je suis passé à des environnements plus légers pour plusieurs raisons. D'abord j'utilise Gentoo depuis le début (2004) et la compilation de KDE est énorme par défaut; il m'aurait fallu passer un temps non négligeable à ne sélectionner que les paquets dont j'avais besoin. Mais je débutais et, assez paradoxalement, je voulais aussi découvrir. Je n'avais juste pas assez de temps pour tout faire. Aussi plusieurs applications ne me donnaient pas entière satisfaction dont la messagerie (avec KMail si j'ai bonne mémoire). J'ai commencé par installer des applications GTK, qui sont devenues mes applications récurrentes par la suite.

        C'était à la naissance de KDE 4, je n'avais pas envie d'attendre que les bugs soient corrigés et que KDE 4 soit stable. Et comme ça me paraissait un peu trop de maintenir deux ensembles de bibliothèques, je suis passé à GTK seul. Je reconnais que QT et tout l'environnement KDE représente un travail magnifique et mérite une position de choix. Mais sous Gentoo, c'est trop lourd pour moi et je préfère une distro à compiler, mon choix est fait ;) .

        Les points forts de KDE, que j'ai toujours admirés, étaient notamment les mises à niveau: elles m'ont rarement (voire presque jamais) occasionné de purger mon profil et de recommencer le paramétrage de tout mon environnement de bureau (je crois avoir gardé mon profil initial de KDE 3.2 à KDE 3.5, dans les grandes lignes). Ce n'était pas le cas avec les mises à niveau de Gnome qui, invariablement, provoquaient des erreurs au démarrage de ma session, me forçant, par dépit, à purger les répertoires cache et config. Mais bon, ça, c'était avant KDE :D . Aujourd'hui j'ai Xfce, il me fait moins d'histoires.

        À propos de DeadBeef, ça a l'air vraiment intéressant. La lecture gapless est un des quelques points faibles de Exaile. (Du moins pour le moment, je n'ai pas vérifié la toute dernière version.) Il ne se trouve pas dans Portage mais je vois qu'il existe un overlay pour lui. Je l'essaierais bien, ça me tente.

  • # Souvenirs souvenirs

    Posté par . Évalué à 1.

    Quel incroyable découverte à l'époque quand j'ai commencé à utiliser amarok… Ce logiciel a lui seul m'avait fait replonger dans ma musique, j'avais l'impression de redécouvrir ma discographie !

    Bon depuis, le moteur GStreamer a été abandonné (on a perdu au passage un gapless efficace + une sortie audio de qualité, contrairement à cette merde de xinelib), pour ensuite évoluer vers amarok 2 suivant kde 4… J'ai jamais réussi à le rendre beau, ni fonctionnel comme c'était et en plus impossible d'importer ma base de donnée soigneusement entretenue depuis des années d'amarok 1 avant… Toujours pas de gapless… Ok j'ai abandonné amarok depuis. Mais dans mon souvenir, ça restera un des monuments du logiciel libre sous linux !

    • [^] # Re: Souvenirs souvenirs

      Posté par . Évalué à 1.

      Toujours pas de gapless…

      Cette fonctionnalité dépend du backend Phonon utilisé et est notamment disponible avec phonon-gstreamer depuis sa version 4.6.0. Ça fonctionne bien chez moi.

  • # Amastop

    Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 04/09/12 à 12:01.

    Amarok m'est devenu inutilisable autour de 2007. Depuis j'utilise clementine qui semble vouloir fonctionner comme je le désire.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.