Asterisk en entreprise, retour d'expérience

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
2
28
jan.
2008
Doc
Vous envisagez de remplacer le vieux PABX de votre société par un système de voix sur IP ? Vous avez déjà entendu parler d'Asterisk mais vous ne savez pas ce qu'on peut en tirer ? Vous pensez qu'un téléphone IP rendrait votre bureau plus branché ? Vous aimeriez bien déployer un IPBX à base de logiciels libres... mais vous ne savez pas si ça tient la route ?

Après un déploiement réussi d'Asterisk dans mon entreprise, j'ai rédigé un document qui raconte notre expérience, l'architecture déployée, les motivations de nos choix, le budget, les étapes du déploiement et les erreurs à ne pas faire.
  • # C'etait mieux a vent.

    Posté par . Évalué à 10.

    Une news cinéma n'a rien a a faire sur linuxfr.
  • # Interception

    Posté par . Évalué à 7.

    Tout d'abord, merci pour cette doc très intéressante.

    Concernant le problème de pickup, je ne sais pas si le patch est toujours nécessaire, tout dépend du fonctionnement actuel d'Asterisk.

    Le ST2030 se base sur la RFC4235 pour la supervision et sur ce draft : http://tools.ietf.org/html/draft-ietf-sipping-service-exampl(...) pour le pickup. C'est la solution qui est aussi offerte par Grandstream, Snom, Aastra,...

    Le poste est censé envoyer un Invite avec un header Replaces qu'il construit en fonction de ce qui est remonté dans le corps du NOTIFY en xml.

    S'il envoie un INVITE normal c'est parce qu'il manque des infos dans ce NOTIFY, notamment, le target uri ainsi que les local et remote element. voir la section 4.2 de la 4235.

    Donc normalement le poste suit bien la RFC, pour ce qui est d'Asterisk, il y a ici : http://bugs.digium.com/view.php?id=5014 des patchs pour les Snom qui pourraient aider.
  • # Merci

    Posté par . Évalué à 6.

    Merci pour cette doc qui permet d'appuyer une proposition de projet libre en entreprise!

    J'ai juste une petite question: tu indiques que le déploiement s'est fait en août 2007, mais de la phase de conception à la mise en production, combien de temps s'est écoulé? L'intégralité du projet a été mené en un mois?

    -- Thomas
    • [^] # Re: Merci

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      On a commencé à réfléchir au projet à peu près 8 mois avant la migration si mes souvenirs sont bons. Le déploiement a été retardé plusieurs fois par manque de temps. De toute façon il n'est pas possible de mener un tel projet en un mois ; le temps de commander du matériel pour faire des tests, de mener les tests, puis d'acheter le matériel qui sera mis en prod, etc...

      Si vous voulez entreprendre un tel déploiement vous-même, il ne faut pas sous-estimer le temps nécessaire à découvrir la VoIP, à lire de la docs, à se familiariser avec les subtilités des téléphones IP et des cartes RNIS... de quoi occuper quelques vacances (pour lire la doc) et quelques soirées (pour les tests RNIS.... parce que je vois mal une société se débrancher de ses lignes téléphoniques pour faire des tests en pleine journée !)
  • # Merci

    Posté par . Évalué à 8.

    Merci pour cet effort de partage d'expérience.
  • # Bonne synthèse

    Posté par . Évalué à 4.

    Nous avons nous aussi dans ma société déployé cette solution.
    Je vois que les subtilités d'autoconfiguration sur le ST2030 n'ont pas posés des soucis qu'à moi...
    Nous avons de notre côté été plus loin dans l'autoconfiguration des téléphones (et d'asterisk) puisque les fichiers de configurations sont bâtis directement à partir de notre annuaire LDAP d'entreprise.
    • [^] # Re: Bonne synthèse

      Posté par . Évalué à 3.

      Bonjour et merci pour ce document,

      pour notre part, nous avons opté pour des téléphones IP Siemens Gigaset C450 (C470 maintemant), plus simples apparemment que les Thomson, et pas chers (env. 80€ HT). Ce n'est pas tout à fait le même type d'appareil, les Siemens étant, en plus d'être des téléphones SIP, sans fil DECT.

      Y avait-il une raison pour les exclure des choix possibles dans les comparatifs ?
      • [^] # Re: Bonne synthèse

        Posté par . Évalué à 4.

        Dans mon cas, on a étudié aucun téléphone sans-fil par choix (ça évite que les combinés se perdent...)
      • [^] # Re: Bonne synthèse

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Non, il n'y avait pas de raison d'exclure Siemens a priori... j'ai d'ailleurs rajouté Siemens à la liste des constructeurs de téléphones SIP d'entreprise.

        Les téléphones DECT ont aussi l'inconvénient de pouvoir générer des interférences avec les signaux satellite une fois ramenés en bande L, mais c'est une autre histoire....
  • # Conference

    Posté par . Évalué à 6.

    Moi je suis en train de créer un logiciel web de gestion des chambres
    de conference.

    Au menu :
    Creation immediate et differé
    Visualisation des utilisateurs connecté
    Kick ou ou mise au silence de conferencier en click
    Envoi de mail au participant de la conference
    Etre appelé par la conference
    et d'autre truc que j'espere clicka-convi....

    C'est en Java, sous tomcat, mais ça peut fonctionner sans tomcat !
    J'ai devellopé un pitit bout de code qui permet de faire :


    //Creation d'un objet Asterisk :
    Asterisk asterisk=new Asterisk() ;

    //On recupère un objet Conference :
    Conference conference=asterisk.getConferenceByNumber( '01XXXXXXXX' ) ;
    // ou :
    Conference conference=asterisk.getConferenceByRoom( '01XXXXXXXX' ) ;

    //Ensuite, l'objet conference à plusieur methode :
    conference.getPassword() ;
    conference.getRoom() ;
    confernece.getMettMeListName() ; // Donne le nom affiché d'un user connecté à la conference
    //Mais il y a plein de methode getMettMeListXXX ...

    conference.isActive() ; //Est joignable
    conference.isUp() ; //Il y a des gens dessus

    conference.setPassword() ; //etc... plein de set quoi



    Si ça interesse des gens, n'hesitez pas à me le dire !!
    • [^] # Re: Conference

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Regarde ceci :

      http://areski.net/Web-MeetMe/about.php
      • [^] # Re: Conference

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est exactement ça que je fais, mais en mieux...! ( je plaisante, mais
        c'est ça quand même ! )
      • [^] # Re: Conference

        Posté par . Évalué à 5.

        Ahhhh !!!

        Asterisk-Java, quelle belle API. C'est la plus complète parmi celles que l'on puisse trouver pour interroger le manager ou développer des "scripts" AGI.

        Coder avec cette API est vraiment d'une simplicité... :-) Bon, c'est Java... On regrettera juste qu'il n'y ai rien vraiment à la hauteur pour d'autres langages.

        Aller, c'est par là :
        http://asterisk-java.org/
        • [^] # Re: Conference

          Posté par . Évalué à 1.

          J'avais bidouiller avec Asterisk avec Perl avec de me mettre au java, et
          il me semble qu'il y a du materiel de ce coté :

          http://search.cpan.org/search?query=asterisk&mode=all
          • [^] # Re: Conference

            Posté par . Évalué à 1.

            Oui mais quand il dit "rien à la hauteur".... Je comprends parfaitement. Les modules Perl sont plutôt crades, et vraiment pas à jour. La doc d'Asterisk-Java est tout bonnement... magnifique.

            Bon Javadoc y est pour quelque chose, mais au moins tu ne cherche pas 50 ans avant de pouvoir faire quelque chose. Tu n'a pas forcement besoin de lire les sources, de les corriger, etc. Enfin, tu postes sur la mailing list et tes quasi sûr d'avoir une réponse dans les 24h, souvent par l'auteur et de plus en plus par les utilisateurs de l'API qui sont de plus en plus nombreux.

            Bref, oui c'est Java mais c'est la seul API pour l'AMI ou pour AGI qui vaille vraiment le détour pour des développements de production.
  • # Excellent partage d'espérience

    Posté par . Évalué à 5.

    Cette doc est très bien faite.
    Pour ma part, je suis en train de mettre en place un solution voip basé sur :
    l'offre Keyyo: le choix s'est porté sur eux car leur offres est claire par rapport aux autres offres. Bon visiblement le service client/support est basé au Maroc, vu l'accent des interlocuteurs, ce qui veut dire qu'il faut parler tranquillement et en français correct. sinon, cela part en vrille.

    les téléphones siemens 450ip: Choisi pour la mobilité et pour leur bonne qualité de voix en émissions et réception. Gérables à distance par interface web. La Qos, je n'ai pas encore trouvé comment l'appliquer à ces téléphones.

    J'ai abandonné le numéris et prévoit l'utilisation de 2 abonnements adsl. Il y a un routeur de chez Linksys qui permet de faire cela.
    J'ai eu quelques soucis pour la portabilité :
    Pour porter les numéros, il faut porter tous les numéros attaché au numéro principale et non par tranche de 10 comme me l'avait dis FT.
    C'est uniquement Ft qui peut vous donnez la liste de vos numéros. Il faut , comme d'hab, tombé sur la bonne personne pour avoir le renseignement-> plusieurs coud de fils au service client qui vous renvoient avant d'avoir le renseignement: énervant.

    A priori, le transfert se fera de manière transparente pour l'utilisateur sans coupure de ligne, car ils peuvent déjà utiliser la voip avec leur numéro géographique initial en émission. En réception les 450ip gèrent les appels provenant d'une ligne normale et d'une ou plusieurs lignes voip.

    Pour l'instant , la société à un abonnement chez Free, qui n'a jamais eu de coupure hors période mois d'aout.

    Jacques
  • # Merci et petite correction

    Posté par . Évalué à 3.

    Excellent document, tres interessant en effet.

    Une petite correction: "Vous pourrez vous venter d'avoir tout migré en VoIP !" -> vanter.

    En tout cas merci de partager ton experience. Imaginons que toutes les boites aient un wiki en commun et postaient leurs experiences, ce serait vraiment utile!
  • # Merci...

    Posté par . Évalué à 1.

    Merci pour ce rapport très intéressant!
  • # Coût ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je n'ai juste pas compris pourquoi dépenser autant de temps et d'argent pour obtenir la même chose qu'avant. Ca doit tourner dans les 8.000 euros tout compris cette histoire :
    4000 de matériel
    4000 de coût salarial

    Je compte 5 jours x homme de travail à 800 € la journée (coût ras les paquerettes pour un ancien d'ECP). Je pense que ça a pris largement plus de 5 jours.

    Si c'est l'histoire de la location du PABX qui gêne, ça s'achète pour beaucoup moins que ça.
    • [^] # Re: Coût ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Si on s'arrête à ce cas précis, effectivement, c'est ce que l'on peut penser.
      Cependant, si on examine les richesses fonctionnelles (intégration ou plutôt "intégrabilité" au SI, possibilité supplémentaire de raccordement à des fournisseurs SIP aux tarifs "concurrentiels" ...) je pense que c'est plutôt un avantage indéniable en faveur de la solution...
      D'autre part, ajouter 50 postes à cette solution n'implique au pire que 50 téléphones voir une upgrade de serveur (même pas nécessaire à mon avis...). Ajouter 50 téléphones à un PABX alcatel, c'est au minimum une ou plusieurs cartes supplémentaires voir un changement complet...
      • [^] # Re: Coût ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Euh, je me trompe ou il y a une différence de taille, à savoir qu'avec la VoIP, tu n'as plus besoin des 4 lignes RNIS et du coût associé ?

        Dans notre société nous sommes passé d'une ligne analogique toute simple (donc un seul appel entrant ou sortant à la fois et tarif téléphoniques FT) à un PABX logiciel Astérisk, avec le bilan suivant :
        - autant de lignes que nécessaire (8 pour l'instant) avec pour limite princiaple la bande passante montante de la connexion ADSL.
        - forfait de communications nationales illimité + coût à la seconde vers les mobiles diminué
        - conférences, présentation du numéro, ...

        Le coût pour nous a été de 8 tél (environ 800 € TTC), un "serveur" (env. 800€ TTC) et le temps passé, par un stagiaire principalement (je sais, c'est pas bien, ou alors si ?), et des factures de téléphone divisées par deux depuis, pour une utilisation bien plus intensive.

        Donc en partant de rien l'option Asterisk est clairement interessante.
        • [^] # Re: Coût ?

          Posté par . Évalué à 3.

          "Mettre en place une solution de VOIP", y'a pire comme stage...
          • [^] # Re: Coût ?

            Posté par . Évalué à 1.

            et en plus ça coûte que dalle à l'entreprise...
            je pense que c'est à cela qu'il faisait référence ;-)
        • [^] # Re: Coût ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          >Euh, je me trompe ou il y a une différence de taille, à savoir qu'avec
          >la VoIP, tu n'as plus besoin des 4 lignes RNIS et du coût associé ?

          L'année dernière, on a essayé la VoIP dans la boite ou je bosse. Pas d'achat de téléphone, mais via un logiciel sur un PC avec une personne qui téléphone beaucoup, et un abo chez une société de VoIP. Ben franchement, c'est pas très viable. La qualité de la communication est très variable, ça marche 90% du temps, mais les 10% restant, quand ça "plop" ou que ça "micro-coupe", c'est vraiment pas top.

          La qualité dépends surement du fournisseur de VoIP, et la c'est la jungle. Avec un raccordement FT sur du numéris, c'est plus cher mais au moins ça marche à 99,9%.

          >Le coût pour nous a été de 8 tél (environ 800 € TTC), un "serveur" (env. 800€ TTC)
          >et le temps passé, par un stagiaire principalement (je sais, c'est pas bien, ou alors si ?),
          >et des factures de téléphone divisées par deux depuis, pour une utilisation bien plus intensive.

          Quel est le résultat ? Les utilisateurs sont contents ? Pas de problème avec la ligne ADSL ou la qualité téléphonique du fournisseur de VoIP ?

          Ca a peux être évolué, mais je trouve que la VoIP "pro" ressemble encore un peu en qualité a ce que fournissent les FAI pour les particuliers. Ca marchote, mais finalement en utilisation pro ce qu'on gagne en économie on le pert en fiabilité...

          Par contre oui, remplacer les PABX loué par FT à un prix exorbitant par un Asterisk, c'est surement très intéressant que ce soit au niveau fonctionnalité, qu'au niveau qualité et possibilités d'évolutions futures. Mais avec du numéris au cul.
          • [^] # Re: Coût ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Tu peux utiliser de l'analogique. Aujourd'hui avec les lignes groupées tu peux avoir 2 lignes sur le même numéro, en France. Tu gagnes 13 euros par mois par ligne, 27 euros HT à la place de 40 HT. Tu passes quelques communications avec cette économie.
            Cà revient à un BRI ou en langage commercial FT (Numeris DUO), minimum 2 lignes. Avec cette solution, tu ne peux pas avoir de DID (numéros Sélection Direct à l'Arrivée) ou un groupement de plusieurs BRI sur le numéro principal.
            Normalement dans la norme ISDN (RNIS), tu ajoutes à ton numéro principal le poste que tu veux joindre. Cà a été plus rentable d'en faire un service payant avec des abonnements mensuels 3,25 € HT / mois.
            Avant en analogique, il n'y avait pas de présentation de numéros, c'était un service lié à l'ISDN.
            Le numérique te permet d'avoir une connexion entre 1 et 3s à la différence de l'analogique et des modems qui émettaient des porteuses à n'en plus finir. Il permet ausi de combiner les canaux pour multiplier la bande passante (MLPPP). Mais maintenant, il y a l'xDSL et la connexion data via l'ISDN est la ligne de secours des liaisons SDSL. Vous pouvez le faire en testant continuellement votre ligne ADSL et quand elle tombe vous routez le flux sur votre ligne ISDN. Sur les liaisons SDSL à un prix prohibitif, vous payez aussi ces connexions qui devraient faire partie du service. Ceci vous assure une continuité de service, ce qui est important en téléphonie.
            La VoIP a besoin d'avoir de la QoS avec un dimensionnement de la bande passante ou une ligne ADSL dédiée, l'utilisation de codecs appropriés et des fournisseurs professionnels de terminaisons.
            Le compte SIP de free est bien pour tester la voix sur IP et avoir de la terminaison pas chère mais derrière un standard, c'est un peu juste.
            Le but ultime est d'avoir le plus de numéros possibles en e164 (ENUM) pour faire de la VoIP directe, limiter les passerelles et être propriétaire de son numéro de téléphone comme on est propriétaire de son nom de domaine ou de son adresse IP.
            C'est un autre étape de libération après le PABX.
    • [^] # Re: Coût ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      La motivation principale pour migrer était qu'on n'avait plus de ports libres sur le PABX Alcatel pour brancher des téléphones supplémentaires. C'est un des avantages de la VoIP avec Asterisk : il n'y a plus de limitation en nombre de ports sur le central téléphonique !

      L'autre motivation était de s'amuser avec Asterisk... parce qu'un PABX Alcatel c'est tout sauf sexy :-)
    • [^] # Re: Coût ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Il y a plusieurs avantages à utiliser de la ToIP avec un protocole ouvert, et plus particulièrement une solution libre/open-source telle qu'Asterisk :
      --> coût d'installation et de configuration moindres : de peu c'est vrai car le principal coût d'installation est généré par les téléphones, or les téléphones IP sont plus chers que les téléphones numériques propriétaires (à fonctionnalités égales). On peut réduire le coût en prenant des téléphones logiciels, mais il faut alors utiliser des casques, et des casques de bonne qualité (genre GNetcom), c'est encore plus cher ! Bon, reste le problème des switchs PoE ... On optimise également le câblage avec la ToIP lorqu'on branche le téléphone et le PC sur la même ligne.
      --> facilité d'adaptation : tu peux créer tes propres scripts de traitement des appels et rajouter des fonctionnalités qui t'intéressent sur la machine. Le couplage avec des applis maisons est alors possible sans devoir demander un développement supplémentaire qui sera facturé les yeux de la tête. C'est vrai, chez Alcatel par exemple, certaines solutions propriétaires proposent toutes les fonctionnalités que tu veux ... voir même ce dont tu n'as pas besoin ==> administration complexe.
      --> bonne scalability : le rajout d'utilisateur ou la modification (passage d'un tél analogique à un tél numérique, changement de modèle de poste, ...) ne demande pas d'investissement lourd (pas d'ajout de cartes, pas d'achats de verrous supplémentaires). La création de réseaux de PABX est plus simple et ne demande pas (comme chez Alcatel pour ne pas les citer) de devoir faire évoluer l'ensemble des PABX interconnectés en même temps (grosse dépense d'un coup).
      --> administration aisée : est-ce que vous concevez de dépanner des utilisateurs en informatique en ne voyant ce qui se passe que depuis le serveur, sans pouvoir accéder à leurs postes téléphoniques ? C'est le cas aujourd'hui dans beaucoup de solutions propriétaires ! Pouvoir juste faire un ping, voir consulter un syslog sur un poste est un vrai plaisir pour dépanner (cas où l'on gère plusieurs milliers de lignes).
      --> déménagement/mobilité facilité : avoir le poste 5897 qui passe du bureau 133 au bureau 450 et te voilà à chercher sur quelle carte et joncteur il est connecté afin de le changer. Est-ce que dans le nouveau bureau (qui est relié à une autre alvéole), il pourra toujours connecter son poste numérique ? Avec l'IP, pas de pb, une prise Rx et c'est parti. La personne peut changer de site juste le temps d'un déplacement professionnel, et son profil téléphonique suit (sinon il y a le renvoi sur GSM, mais c'est pas le même prix).
      --> nouvelles fonctionnalités : outre les fonctionnalités classiques, on peut maintenant avoir des clic-to-call, des conversions email<->fax, des conversions message vocal <-> email, coupler la vidéo et l'audio, coupler téléphonie et présence, et j'en oublie encore surement !
      --> liberté de mise en concurrence : avec les solutions propriétaires, tu as le téléphone Ericsson avec le PABX Ericsson (marche aussi pour Siemens, Alcatel, ...). Mis à part utiliser un téléphone analogique, tu est obligé d'être monoconstructeur. Est-ce imaginable de devoir avoir une carte Rx 3Com parce que les switchs sont 3Com ? Eh bien en ToIP on peut enfin choisir des téléphones GrandStream avec un PC Dell qui héberge l'appli Asterisk et on crée un réseau de PABX OpenSER/Asterisk/... et le tout fonctionne bien.
      --> coût d'abonnement/consommation moins imprévisible : les opérateurs proposent des abonnements Rx+tél permettant de proposer un coût téléphonique bas voir nul (paiement seulement de l'abonnement). La différence de coût est cependant faible si l'on réussi à négocier des prix de communication téléphonique. En revanche en passant par les liens Rx inter-sites (souvent non utilisés à 100%), les comm deviennent complètement gratuites. Faire la même chose avant demandait de louer des liaisons louées ou des liaisons privées.

      En conclusion, la ToIP, de part l'utilisation de protocoles ouverts tels que SIP, H323 ou MGCP et la présence de solutions libres, permet d'économiser de l'argent sur l'installation et surtout sur l'administration et l'exploitation. Cela se ressent sur des grosses installations, sur du multi-sites ou encore dans des environnements où les personnes sont très mobiles.
      Il faut éviter un piège classique : la ToIP propriétaire. Vous avez les inconvénients de l'informatique (développer des compétences supplémentaires, utilisation d'un réseau non temps-réel) et de l'ancienne téléphonie (chère, peu évolutive, peu personnalisable, exploitation centrée sur le PABX).
    • [^] # Re: Coût ?

      Posté par . Évalué à 1.

      et sinon, à propos de cout, il y a un truc qui m'échappe !

      sur ta page, tu dis que les téléphones "SpeedTouch 2030 " sont à moins de 100 €, alors que sur la page des vendeurs, je ne trouve pas à moins de 130€; soit 30% de plus

      y-a-t-il une combine spéciale !?
  • # Consultants

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ce retour d'expérience est une bonne façon de montrer que la ToIP avec des logiciels libres fonctionne en production.

    Je voulais revenir sur le rôle du consultant et peut-être connaître les propositions qu'ils avaient évalués pour cette infrastructure.

    Il me semble bizarre que pour 30 postes, le PoE ne se soit pas imposé. Les alimentations sont sur des prises ondulées ?

    Le fax aurait pu être raccordé sur une connexion FXS d'un Channel Bank ou d'un AstriBank ou via un boitier ATA ( Linksys PAP2T ou Grandstream ATA 386 ...)., La TDM 400 ne s'imposant pas.

    Le choix d'une carte ISDN au détriment d'un channel bank (ethernet) ou d'un Astribank (USB) a-t il été défini. Sachant qu'au niveau de la configuration et de la maintenance c'est le jour et la nuit.

    Est-ce que la solution de conserver les lignes ISDN est nécessaire. Est que les numéros SDA sont obligatoires ?
    Combien de lignes entrantes en simultanées qui peuvent justifiées un numéro pour 6 lignes et conserver des lignes sortantes.

    En France, FT oblige ses clients à mettre l'xDSL sur une ligne analogique pour reprendre un abonnement, alors que dans les autres pays, çà fonctionne sur l'ISDN. L'utilisation de 6 lignes analogiques regroupées par paire permet d'avoir 3 numéros et de faire des économies. Un coût d'abonnement mensuel moins élevé et l'utilisation d'un Channelbank FXO moins cher (Grandstream GXW4108).

    Pour ce qui concerne , les appels sortants en IP, il y a des sociétés qui permettent de faire de la terminaison IP (ing telecom, senphonie..) et si çà n'aboutit pas on se replie sur les solutions classiques.

    Beronet est une société allemande.
    • [^] # Re: Consultants

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Non, j'avoue qu'on n'a pas envisagé la possibilité de relier le fax via un boitier Linksys PAP2T, ce qui est probablement une meilleure idée que la carte TDM400P ! Il faut que je mentionne cette possibilité !

      En ce qui concerne l'ISDN, est-ce que tu connais des channel bank Ethernet pour l'ISDN ? C'est probablement une bonne solution aussi...

      Nous aurions pu nous passer de lignes ISDN, mais cela n'a pas été la solution retenue... je parle justement de ce sujet dans le document. En ce qui concerne les opérateurs de VoIP, je ne connaissais pas ING Telecom ni Senphonie... les as-tu évalués ?

      Pour Beronet, c'est corrigé.
      • [^] # Re: Consultants

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Un Channel Bank transforme directement la ligne ISDN, FXO ou FXS en Channel SIP, les fabricants sont PATTON ou VEGASTREAM et GRANDSTREAM, LINKSYS, PATTON et d'autres pour les FXO,FXS.
        Pour les Astribank USB, XORCOM couvre toute la gamme avec des rack 1U personnalisables.

        Ces prestataires de terminaisons A-Z ne font que router les trames SIP vers des opérateurs connus, il achétent des minutes en gros et les revendent avec ou sans service. Suivant le volume, on peut acheter chez COLT, FT, NEUF... Nous le faisons aussi.

        Suivant le tarif choisit, la qualité de la ligne est garantie, en général deux ( tarif standard et tarif premium), le tarif gris (troisième) n'a pas de qualité garantie ( ex. free, neuf, orange...).
    • [^] # Re: Consultants

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Non, j'avoue qu'on n'a pas envisagé la possibilité de relier le fax via un boitier Linksys PAP2T, ce qui est probablement une meilleure idée que la carte TDM400P ! Il faut que je mentionne cette possibilité !

      En ce qui concerne l'ISDN, est-ce que tu connais des channel bank Ethernet pour l'ISDN ? C'est probablement une bonne solution aussi...

      Nous aurions pu nous passer de lignes ISDN, mais cela n'a pas été la solution retenue... je parle justement de ce sujet dans le document. En ce qui concerne les opérateurs de VoIP, je ne connaissais pas ING Telecom ni Senphonie... les as-tu évalués ?

      Pour Beronet, c'est corrigé.
  • # PABX

    Posté par . Évalué à -4.

    Rah le PABX, souvenir du BTS electronique !!!!
  • # L'homme de l'ombre

    Posté par . Évalué à 1.

    Hey ! Il est où mon nom ?! On m'avait promis la gloire !!

    Super retour d'expérience :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.