CAElinux 2010 et Salome-meca 2010

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
16
27
oct.
2010
Science
Avec quelques mois de retard (un ou deux pas plus), nous avons le plaisir de vous informer de la mise à jour d'un projet déjà paru ici il y a quelques années.
Les principaux outils intégrés à CAElinux sont :
  • Salome_Meca 2010
  • Code-Aster 10.1
  • Code-Saturne 2.0
  • OpenFOAM 1.7
  • Elmer 5.5
Cette dernière version est disponible en une image iso d'un DVD.
La plupart des logiciels sont disponibles aussi séparément.

Salome meca, qui passe ici en version 2010, est lui aussi disponible séparément et comprend les paquets de 3D pre-/ post / FE processing. Il est maintenant disponible sur le site EDF et contient :
  • La version STA 10.2 de Code_Aster ;
  • La version 5.1.4 de SALOME ;
  • La version 1.8.1 du gestionnaire d’études ASTK ;
  • La version 2.0 de l’éditeur de fichier de commandes EFICAS.
Disponible en 32 et 64bits sous la forme d'un tar.gz, il est compatible avec toutes les distributions.

L'interaction entre les différents logiciels a beaucoup évolué : pour ceux qui ont connus la gestion avec EFFICAS lors des débuts, une grande partie, voire la totalité est maintenant configurable à l'aide d'une interface graphique, sans sortir de Salome-meca pour lancer le traitement dans code aster ou saturne, avec une récupération dans Salome-meca.

La gestion des processeurs utilisés et de la taille de mémoire allouée au calcul est aussi proposée dans l'interface graphique avant le lancement des calculs.

Précisons tout de même que la plupart des ordinateurs disposent de processeurs 64bits, donc si vous utilisez une version 32 bits, une machine virtuelle ou un dual boot serait une bonne idée, notamment pour les gros maillages ou formes fortement complexes.

Pour plus d'informations sur ce projet vous pouvez revisiter les anciennes dépêches déjà parues dans les colonnes du DFLP
  • # autre logiciel

    Posté par . Évalué à 3.

    La description de HeeksCAD vient de sortir sur Framasoft:
    http://www.framasoft.net/article5031.html

    C'est un logiciel de CAO 3D plus léger que salome, avec des plugins permettant de piloter des machines à commande numérique ....

    Voila, les adeptes pourront essayer ;)
    • [^] # Re: autre logiciel

      Posté par . Évalué à 3.

      Ce n'est pas la même utilisation :

      HeeksCAD est jeune logiciel de CAO (type Solidworks, Catia, ..) , tandis que Salomé est plutôt orienté calcul par Éléments finis ( type Ansys), la partie modélisation 3D de Salomé était très basique sur la version CAE 2008 (cela a peut être changé mais j'en doute).

      Tout ca pour dire que Heeks CAD ne remplacera pas Salome mais en sera peut être un complément quand il sera un peu plus avancé.
      Il permettra alors de réaliser des modèles 3D utilisable par Salomé , en plus il me semble qu'ils utilisent tous les 2 le même moteur de géométrie 3D : Open CASCADE.
  • # Sources ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Est-il possible d'accéder aux sources de Salomé-méca depuis l'extérieur d'EDF ?
    • [^] # Re: Sources ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Oui, sur une Debian; apt-get source salome
    • [^] # Re: Sources ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Euh Salomé, c'est le nom de ma petite sœur. Vous seriez gentils de ne pas essayer d'accéder à ses sources.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Sources ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Les source de salome (meca) sont disponible sur la plate forme dédié dans le site edf, accessible après inscription:
      http://www.salome-platform.org/downloads/
      • [^] # Re: Sources ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Les source de salome (meca) sont disponible sur la plate forme dédié dans le site edf, accessible après inscription:
        http://www.salome-platform.org/downloads/


        Merci, mais je dois être bigleux... sur cette page je ne trouve qu'un lien pour télécharger les sources de Salome (src5.1.4.tar.gz).

        Sur la page [http://www.code-aster.org/V2/spip.php?article295], il est bien précisé que Salomé-méca est sous licence LGPL, mais on ne trouve les liens que pour les paquets binaires des versions Linux (64 et 32 bits), mais pas les sources.

        Ou alors il y a quelque chose que je n'ai pas compris, et Salomé-méca n'est qu'un regroupement de Code_Aster + Salomé + ASTK + EFICAS, sans « glute » pour lier le tout ?
        • [^] # Re: Sources ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.


          Ou alors il y a quelque chose que je n'ai pas compris, et Salomé-méca n'est qu'un regroupement de Code_Aster + Salomé + ASTK + EFICAS, sans « glute » pour lier le tout ?

          D'après ce que j'en ai compris, salome-meca est juste un paquet binaire tout fait, qui évite de se coltiner l'installation de chacun des éléments ainsi que leur configuration. Donc, pour les sources, il suffit de prendre chacun des paquets séparément.

          A noter que la glue pour tout faire cohabiter consiste uniquement en des fichiers de configuration et / ou variable d'environnement. Pas de modification à faire dans le code (enfin, si ça na pas trop changé :-D)
    • [^] # Re: Sources ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      La branche de développement de la V5 est accessible depuis un dépôt git (lecture seulement).
      Plus d'informations: http://git.salome-platform.org/gitweb/
  • # pourquoi ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Est-ce qu'on peut m'expliquer l’intérêt de forker une distribution pour distribuer 5 logiciels ? En quoi la CAO a-t-elle un rapport avec le noyau, ou même l'environnement graphique ?

    J'ai l'impression que c'est contre-productif de proposer aux gens d'abandonner leur distribution actuelle pour profiter de leur travail. (ok ok ya des tarballs, mais bon, ca m'aurait semblé beaucoup plus productif de faire des paquets pour les distros actuelles plutôt que de faire une distro carrement).
    • [^] # Re: pourquoi ?

      Posté par . Évalué à 9.

      Ce genre de logiciels a un temps de gestation bien plus lent que les logiciels traditionnels de part la complexité initialement requise. On pourrait prendre l'exemple de Salome qui est codé en utilisant Corba, ce choix a initialement été fait de part la nécessité de tout pouvoir faire en parallèle et en déporté simplement. A l'époque ou se projet a été commencé cela semblait une bonne idée, mais ça a malheureusement mis un frein à des contributions externe de part la complexité de corba.
      Il faut bien voir que le nombre de soft que contient Salomé est impressionnant, il me semble que le gros problème vient du fait que ces softs sont fait par des scientifiques qui n'ont ni les connaissances ni l'envie d'apprendre à empaqueter leurs programmes pour différentes distributions (pour donner du grain à moudre à Zenitram). Il ne mettent pas forcément leurs softs à jour, car lorsqu'il fait le travail et qu'ils n'ont pas motivations scientifiques pour le faire évoluer alors ils ne le feront pas. Il devient du coup très difficile de faire cohabiter toutes les version des différentes lib dans le gestionnaire de programme. Il est donc souvent décidé de compiler en local. Je te rappel qu'il y a également des standard pour qu'un dépot soit accepter et je pense qu'ils s'en contrefichent. La solution de l'équipe de CAELinux est donc de prendre une distribution à jour, de se frapper tout le travail de compilation et de générer une "distribution" ou tout marchera "out of the box". Cette tactique me semble pertinente car ce sont les distributions (et le noyau) qui gères les évolutions de matériels et de softs standards.

      Je ne pense donc pas qu'il faille réellement prendre ça au sens d'une distribution, mais plutôt au sens d'une compilation de logiciels sur une distribution déjà existante.

      Le débat de la complexité de faire des logiciels pour linux a déjà souvent été abordé ici et je n'ai pas vu de solution simple. Celle-ci l'est pour le développeur et pour l'utilisateur qui accepte la contrainte de devoir installer un système pour ces applications. Je pense donc que c'est un compromis qui fait avancer les choses.
      • [^] # Re: pourquoi ?

        Posté par . Évalué à 2.

        hmmm, beaucoup de paramètres que je n'avais pas pense a prendre en compte.

        merci pour ton post !
      • [^] # Re: pourquoi ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        j'ai un gros doute dans l'histoire, le système "CAELinux" propose une installation sur HDD en utilisant les outils ubuntu je doute que ces derniers supportent l'installation de soft non empactés
      • [^] # Re: pourquoi ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Compiler ce genre de logiciel peut devenir assez vite un enfer, je le confirme. J'ai contribué un temps pour fournir des ebuilds pour gentoo.

        Si on regarde l'entré au niveau du gestionnaire de bugs de gentoo (http://bugs.gentoo.org/show_bug.cgi?id=155974), on voit que le nombre d'entrées est impressionnante. Et encore, pas mal d'échange s'est également fait par mail.

        Parmi les problèmes, dans le cas de salome, on peut noter :
        - des problèmes de compilation de code, dus à des changements au niveau du compilateur (gcc v4 n'existait pas au début de salome)
        - l'utilisation d'anciennes version de bibliothèques dont la compatibilité ascendante n'a pas été assurée (de mémoire vtk),
        - l'utilisation de Makefile un peu exotique, installant certains composant à un emplacement codé en dur et ne tenant pas compte d'éventuel préfixe
        - la documentation pour l'installation qui n'est pas forcément claire, résultant en des bugs car variables d'environnement manquantes, etc...
      • [^] # Re: pourquoi ?

        Posté par . Évalué à 0.

        Beretta Vexee, Sort de ce corps !!!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.