Création d'entreprise : entretien avec Daniel Castronovo, admin système en auto-entreprise

Posté par . Édité par Lucas Bonnet. Modéré par patrick_g.
28
5
jan.
2012
Commercial

Voici le quatrième épisode de la série d'interviews d'entrepreneurs du logiciel libre. Trois en 2011, celui-ci est donc le premier de la nouvelle année, que je souhaite bonne à toutes et à tous :).

Le dénominateur commun des créateurs d'entreprise autour du logiciel libre semble être le service ; dans la dernière interview, Guillaume Libersat se différenciait par son statut de salarié d'une coopérative d’activités et d’emploi.

L'activité de Daniel Castronovo, admin système indépendant ne déroge pas à la règle : son business est lui aussi massivement basé sur le service. Sa particularité par rapport aux précédents ? Son statut d'auto-entrepreneur !

Je vous laisse découvrir son parcours et lui poser les questions qui vous traverseront l'esprit à la lecture de cette interview.

Sommaire

Fiche d'identité de l'entreprise

Nom et prénom Castronovo Daniel
Nom de l'entreprise Ikux
Statut juridique de l'entreprise Auto entrepreneur
Activité de l'entreprise Infogérance de serveur, conseil et services en logiciels libres, formations
Technologies et/ou logiciels libres concernés Apache, PHP, Mysql, Git, Centreon, Nginx, etc.
Date de démarrage de l'activité Septembre 2011
Localisation de la clientèle Internationale
Nombre de collaborateurs 0
Site web de l'entreprise http://www.ikux.fr

Le projet d'entreprise

Bonjour Daniel, pourrais-tu présenter en quelques lignes qui tu es, ce que tu fais et la démarche qui t'a mené à cette création d'entreprise ?

J'ai 24 ans et déjà passé la moitié de ma vie sur un PC. Depuis mon plus jeune âge j'ai toujours su ce que je voulais faire, j'ai donc entrepris des études dans l'informatique : bac pro, BTS, licence pro. Les études n'ont fait que valider les connaissances que j'avais déjà acquises lors de mon expérience personnelle.

Ensuite est venu le temps de travailler au sein d'entreprises, mais je ne m'épanouissais pas pleinement dans mon travail. C'est pourquoi j'ai décidé de créer mon activité. Etant donné que le logiciel libre m'a toujours plu, je voulais proposer des alternatives aux logiciels propriétaires.

Quelles ont été les étapes de cette création d'entreprise ? Cette démarche t'a pris combien de temps entre l'idée, la décision, et la réalisation ? As-tu rencontré des problèmes particuliers ? As-tu bénéficié d'aides ?

Avant de me lancer, j'ai étudié le secteur d'activité, les concurrents afin d'être rassuré sur la pérénité de mon activité.

Une semaine après ma démission, je me suis mis en statut auto-entrepreneur, il a suffit pour cela de remplir un formulaire en ligne. La réception du siret se fait en 2 jours.

Etant chômeur non indemnisé je n'ai pu bénéficier d'aucune aide malheureusement, je trouve que c'est le monde à l'envers. Je n'ai donc pu compter que sur mes petites économies.

On dit souvent que se lancer dans le domaine de l'informatique ne nécessite pas de grosses ressources financières. Quelle est ton expérience par rapport à cela ? As-tu pu devenir profitable rapidement ? Cette activité est-elle suffisante pour gagner ta vie ? Quels ont été tes investissements pour t'installer ?

Je suis parti de rien, je travaille à mon domicile ; le seul investissement a été une bonne chaise et un grand écran pour mon PC. J'ai eu des clients seulement quelques jours après la déclaration de mon activité, ce qui m'a encouragé. A l'heure actuelle mon activité me permet d'en vivre pleinement notamment grâce aux formations que je donne, espérons que cela continu.

Puisqu'on parle d'argent, pourrais-tu décrire ton modèle économique ?

Le conseil et service tout simplement. Je facture mon savoir faire, mes compétences à mes clients.

Comment as-tu trouvé tes premiers clients ? Qui sont tes clients « type » ? Avais-tu déjà des contacts « prêt à devenir client » ?

Mes premiers clients sont venus sur mon site web directement grâce à mon référencement. Mes clients sont des Web Agencies mais pas seulement : j'ai aussi des bloggers, boutiques e-commerce, etc.

La vie d'indépendant étant parfois difficile à appréhender pour un salarié « traditionnel », pourrais-tu décrire à quoi ressemble une journée-type d'admin système indépendant ?

Une journée type n'existe pas vraiment. Je peux terminer vers 20h comme vers minuit. Un gros travail de veille doit être fait (internet, tweeter, magazines) tout au long de la journée pour se tenir au courant des moindres nouveautés, failles de sécurités, etc. J'ai en permanence un onglet ouvert sur mes plateformes de monitoring, un autre sur les rsyslog, prêt à intervenir à la moindre panne. J'essaye de conseiller au mieux mes clients, en plus de l'infogérance pure des serveurs. Le but étant d'être une sorte d'administrateur système personnel.

Tu as choisi un statut d'auto-entrepreneur, souvent vanté pour sa simplicité… et aux limites parfois méconnues. Pourrais-tu nous en dire plus sur le sujet, les raisons qui t'ont poussé à faire ce choix, les limites que tu y vois…

Le statut d'auto-entrepreneur est parfait pour débuter dans le cas précis où l'on a pas besoin d'investir dans du matériel, local. On est limité au niveau du chiffre d'affaire – 32 600 € / an, on ne peut pas non plus avoir un seul client unique. Les limites les plus importantes sont dues à l'image que les clients se font de ce statut, on paraît moins crédible qu'une société qui a pignon sur rue. C'est pour cela que d'ici quelques mois, je choisirai une autre forme juridique, pour être plus visible, crédible. Et pourquoi pas du coworking, ou un local.

Le logiciel libre dans le projet

On vante souvent la communauté et la disponibilité du code source comme des atouts majeurs du logiciel libre. Qu'en est-il par rapport à ton activité ?

J'interviens dès que je le peux via les communautés autour du logiciel libre, sur les forums, mailing-list, je suis également membre en tant que personne physique de l'AFUL, de l'APRIL, et bientôt d'autres associations liées aux logiciels libres.

L'ouverture du code source est un plus quand je veux personnaliser telle ou telle solution, demander une intégration de fonctionnalités. Ce qui fait que j'installe, configure, personnalise les logiciels libres pour être au plus près du besoin de mes clients.

Le logiciel libre et l'accès aux données sont des sujets à la mode, notamment dans les administrations, mais aussi en réaction à la généralisation des données « dans le nuage ». Quels autres arguments les logiciels libres t'apportent-ils dans tes démarches commerciales ?

Le logiciel libre en tant que tel ne fait pas vendre, ce sont les logiciels innovants et libres qui font vendre. Depuis quelques années, on peut s'aperçevoir que beaucoup de logiciels libres bénéficient d'une couverture médiatique grandissante, de part leurs fonctionnalités et leur ergonomie face aux concurrents propriétaires.

Parmi les logiciels libres que tu utilises dans ton activité quotidienne, pourrais-tu en citer un ou deux qui soient peu connus et qui gagneraient à l'être ?

J'utilise Hotot – un client Twitter très évolué, ainsi que Freemind pour réaliser des mindmap.

NDLR : mind map se traduit en Français par Carte heuristique.

Peut-être y a-t-il des logiciels propriétaires dont tu ne peux te passer. Si c'est le cas, pourrais-tu en citer un ou deux et expliquer les raisons de cette dépendance ?

Je n'ai à ce jour aucun logiciel propriétaire mis à part Skype que j'utilise lorsque mes clients veulent faire une conf-call.

Travailles-tu avec des prestataires ou partenaires impliqués dans le libre ? Leur implication dans le logiciel libre a-t-elle été l'élément déterminant de ton choix, pourquoi ?

Je ne travaille avec aucun prestataire, je fais tout moi-même. Si un jour je dois avoir des partenaires ou prestataires, je choisirai absolument quelqu'un qui connait le logiciel libre et l'utilise.

Inciter les visiteurs de LinuxFR à se lancer

« Ne pas rester seul » fait partie des conseils qui sont souvent donnés aux gens qui souhaitent se lancer dans l'aventure. Fais-tu partie de cercles particuliers tels que groupes de créateurs d'entreprise, associations liées au logiciel libre... ? Qu'est-ce que cela t'apporte par rapport à ton activité et ton statut d'indépendant ?

Actuellement, je suis solitaire, par « obligation » car je n'ai pas encore trouvé une solution qui me permette d'avoir un local, un soutien, sans devoir dépenser beaucoup d'argent et donc prendre plus de risques.

Ta création d'entreprise est relativement récente. Quelle mise en garde ferais-tu, à chaud, pour simplifier les premiers mois des créateurs en herbe qui liront cette interview ?

Lire, lire et encore lire des bouquins au sujet du statut d'auto-entrepreneur, la création d'entreprise, etc. Avoir un an de salaire d'avance pour éviter tout stress, avoir la fibre d'entreprenariat et non le faire par dépit.

Pour terminer, quel conseil original donnerais-tu aux visiteurs de LinuxFR qui ont décidé (ou sont sur le point) de se jeter à l'eau ?

De se rappeler chaque jour que la passion doit toujours prédominer, et non le profit.

Merci d'avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions. Peux-être as-tu une dernière remarque ou idée à partager. Si c'est le cas, cette « question » est là pour ça ;)

Si certains sont sur Marseille et alentours et veulent boire un verre pour parler logiciel libre, partenariat je suis disponible jour et nuit ...

Note du bouquetin : si je passe dans le coin, je n'y manquerais pas :)

Daniel, merci encore pour le temps que tu as accordé à cette interview et bonne continuation à toi.

A bientôt sur LinuxFR.

  • # Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Les limites de CA imposées au statut d'auto-entrepreneur, faites pour éviter de faire une concurrence déloyale à de vraies entreprises, fait que ce statut n'est adapté qu'à une activité complémentaire. On peut au mieux espérer gagner un SMIC.

    Ca va pour débuter, mais rapidement, il faut envisager de migrer à terme vers des structures moins limitées, du type entreprise individuelle, EURL ou SARL si on veut en faire une activité à temps plein, quitte à se regrouper avec d'autres entrepreneurs débutants (pourquoi pas dans une SCOP ?). C'est plus de paperasse, et il y a des frais (genre cotisations sociales à payer avant même d'avoir commencé), mais au moins on peut en vivre, et on n'est pas obligé de refuser un contrat au mois de novembre uniquement parcequ'on a atteint son plafond annuel de CA (bon à la rigueur si le cas se présente on peut toujours passer par une société de portage).

    • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      On peut au mieux espérer gagner un SMIC.

      32600*0.8 (20% de cotisations) / 12 = 2100€ net/mois. Je ne sais pas dans quel pays tu vis, mais en France le SMIC est 2x plus petit (1100€/mois) que le SMIC de ton pays. Dans le service, surtout info, les coûts sont proches de 0, donc quasiment tout est transformé en salaire.

      Ca va pour débuter, mais rapidement,

      Rapidement? Ca dépend énormément de plein de facteurs. Par exemple, tu peux avoir envie de ne jamais gagner plus de 2000€/mois mais "travailler moins" (profiter de la vie). Ou tu démarres "lentement" (perso, ce n'est qu'en 2011 que j'explose le plafond grâce à un gros client, alors que j'ai commencé mon activité en 2007, avec le recul ce statut aurait été pas mal pour moi, bien moins coûteux, pendant 3 ans ce qui est déjà beaucoup)

      Bref, ça dépend de 1000 facteurs, il n'y a pas de "cursus" unique, certains peuvent rester 40 ans en auto-entrepreneur comme d'autre doivent changer au bout de 3 mois. Il n'y a pas de règles unique.

      mais au moins on peut en vivre

      Si tu ne peux pas vivre avec 2000€/mois, le problème n'est pas au niveau du statut d'auto-entrepreneur.

      et on n'est pas obligé de refuser un contrat au mois de novembre uniquement parcequ'on a atteint son plafond annuel de CA

      Ca ne marche pas comme ça. Le contrat est compté à la fin de la prestation. Donc tu as largement le temps de faire ta journée de paperasse pour passer en EURL, et en plus c'est toi qui met la date de début d'activité, donc même si tu as un contrat au 15 décembre, le 16 tu fais ta paperasse, et le 17 tu fais le contrat qui t'explose ton CA. En attendant ce super contrat, l'auto-entrepreneur est pas mal et ne limite absolument rien (on peut changer très facilement).

      C'est une mauvaise vision des choses que de mettre ça en défaut de ce statut. Le statut ne fait que décaler la paperasse dans le "pire" des cas (trop de CA n'est pas mauvais :) ), mais n’empêche rien, il ne limite rien.

      • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        32600*0.8 (20% de cotisations) / 12 = 2100€ net/mois.

        Ton calcul ne marche que si tu es proche tu plafond, ce qui n'est souvent possible que si tu as beaucoup de petits contrats mais pas de gros qui te ferrais exploser le plafond. Tu peux donc te retrouver beaucoup plus bas sans être dans la capacité de prendre un nouveau contrat car tu risque de dépasser ton plafond.

        « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

        • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          quelque soit la taille des contrats que j'ai eu, c'était des paiements mensuels, et puis je me suis déjà arrangé avec les clients pour être payé juste ce qu'il faut en fin d'année. Y'a toujours moyen de moyenner légalement. Et comme le dit le commentaire suivant, c'est la date d'encaissement qui compte.

          http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

        • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Tu peux donc te retrouver beaucoup plus bas

          Oui. Mais tu peux aussi "ne pas". Ca fait quand même une sacré marge entre 1x et 2x le SMIC, viser 1.5x le SMIC en limitant volontairement tes heures est tout sauf difficile, et si tu exploses le plafond : tant mieux!

          sans être dans la capacité de prendre un nouveau contrat car tu risque de dépasser ton plafond.

          Quitte à me répéter : le statut d'auto-entrepreneur ne bloque aucune capacité de. Tu prends le contrat, le jour même tu changes de statut, et basta. Tu n'es pas prisonnier du statut d'auto-entrepreneur, c'est fait pour!

          Il faut arrêter ce préjugé sur la limite qui est mise, c'est une limite pour rester dans ce statut, ce n'est pas une limite que tu ne peux pas dépasser dans la vie de l'auto-entreprise (tu changes juste de statut à ce moment-la, et ** seulement** à ce moment la)

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

            Posté par . Évalué à  4 .

            Quitte à me répéter : le statut d'auto-entrepreneur ne bloque aucune capacité de. Tu prends le contrat, le jour même tu changes de statut, et basta. Tu n'es pas prisonnier du statut d'auto-entrepreneur, c'est fait pour!

            Il faut arrêter ce préjugé sur la limite qui est mise, c'est une limite pour rester dans ce statut, ce n'est pas une limite que tu ne peux pas dépasser dans la vie de l'auto-entreprise (tu changes juste de statut à ce moment-la, et ** seulement** à ce moment la)

            Attention tout de même : le changement de statut a des conséquences rétroactives, par exemple en matière de tenue de comptabilité. Si on n'y est pas préparé depuis le début de l'année, ce peut être un vrai calvaire.

            Ce qui est souvent reproché au statut d'auto-entrepreneur, c'est que ce régime est simple en façade, mais recèle plein de (mauvaises) surprises.

            • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

              Posté par . Évalué à  -2 .

              Autre grosse mauvaise surprise lorsqu'on change de statut, la TVA est du rétroactivement au premier janvier de l'année en cours ...

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                non, la TVA est due à partir du premier mois de dépassement, donc ça s'anticipe assez facilement. Après, la comptabilité, il faut la tenir de toute facon (obligation d'avoir ses factures et un livre de recette).

                Et quand on dépasse les plafonds, y'a le prélèvement libératoire de l'impot qui saute par exemple, mais bon, quand on dépasse le plafond, on est pas censé être pauvre et puis être AE ne dispense pas d'être un bon gestionnaire comme pour toute entreprise.

                http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                Euh... la je ne comprend pas, et je ne vois pas comment ça peut être applicable.
                Comment un auto-entrepreneur qui passerait au 1er décembre en EURL avec TVA (par exemple) pourrait-il facturer la TVA à une entreprise qu'il a facturé sans TVA au 1er janvier???

                Un petit Google me donne :
                http://aide-creation-entreprise.info/Depassement-seuil-auto
                "Un auto-entrepreneur qui perd le bénéfice du régime de la franchise en base de TVA :
                Devient imposable à TVA dès le 1er jour du mois au cours duquel le dépassement a été constaté. Par exemple, un auto-entrepreneur relevant des BNC qui réalise un chiffre d’affaires de 33.000€ en octobre 2011 et de 34.800€ en novembre 2011 est imposé à TVA dès le 1er novembre 2011. En d’autre termes, cet auto-entrepreneur doit avoir anticipé cette imposition à TVA et avoir facturé dès le 1er novembre de la TVA à ses clients ! "

                Ce qui est tout à fait normal (c'est à ta charge de savoir quand tu dépasses le seuil, fait tes comptes tous les mois, et tu factures la TVA en sachant exactement à l'avance que tu as dépassé), et faisable, car ta façon de présenter est pour moi infaisable (tu ne sais pas au 1er janvier que tu dois facturer la TVA)

                • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                  dans mon cas, c'était pas si simple quand même :-p

                  car quand on a des factures pour des presta, on sait quand on va dépasser, et dans mon cas, ce sont des presta d'un mois minimum, donc je recois les paiements dans l'ordre. Mais à ca s'ajoute mapetiteautoentreprise.fr, pour lequel je reçois des paiements sans prévenir et payés aussitôt. Donc j'avais la peur de dépasser le plafond à cause de ça avant de recevoir mon dernier paiement de presta sans TVA.

                  Après, la solution préconisée est soit d'émettre une facture ne comprenant que de la TVA pour rattraper (faut être bien copain avec le client je pense) et je sais même pas si c'est légal (genre une facture de 0€ avec X€ de TVA), soit de s'assoir dessus. Si ce n'est pas trop énorme, c'est le plus simple.
                  Dernière solution, la mieux : quitter le régime de la franchise de TVA de manière anticipée pour éviter tout risque.

                  http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

                  • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                    Je vais re-citer le texte : le 1er jour du mois au cours duquel le dépassement a été constaté. Donc c'est quand tu constates. Je ne pense pas que l'administration soit tatillonne la dessus, tant que tu n'essayes pas de les entuber (genre constater 3 mois plus tard).

                    Mais bon, la, moi c'est la théorie certes, je suis assujetti depuis le début, donc pas testé.

            • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Si on n'y est pas préparé depuis le début de l'année, ce peut être un vrai calvaire.

              Je suis en EURL, et je n'ai pas plus de calvaire (aidé par un comptable, mais les infos que je lui fournis sont pareil : colonnes dates, objet, montant)

              Si on n'est pas près à faire un minimum de tenue de compte, à savoir chaque mois son CA annuel, c'est qu'il faut rester salarié, de mon point de vue.

              Ce qui est souvent reproché au statut d'auto-entrepreneur, c'est que ce régime est simple en façade, mais recèle plein de (mauvaises) surprises.

              On m'a souvent dit ça, mais quand je creuse, ben... Les mauvaises surprises sont "normales" et plus dûes à la personne qu'au statut. Ce statut reste simple, j'attend des exemples (ton problème de compta n'en est as un, les 3 colonnes sont utiles aussi en auto-entrepreneur, c'est un "minimum" de gestion)

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par . Évalué à  1 .

                Ce qui est souvent reproché au statut d'auto-entrepreneur, c'est que ce régime est simple en façade, mais recèle plein de (mauvaises) surprises.

                On m'a souvent dit ça, mais quand je creuse, ben... Les mauvaises surprises sont "normales" et plus dûes à la personne qu'au statut. Ce statut reste simple, j'attend des exemples (ton problème de compta n'en est as un, les 3 colonnes sont utiles aussi en auto-entrepreneur, c'est un "minimum" de gestion)

                Pour ce qui est de la comptabilité, je pensais en particulier aux frais professionnels. Comme il n'y a aucune obligation en auto-entrepreneur, il y a probablement des dépenses pour lesquelles il n'y a pas de justificatif alors qu'elle auraient pu passer comme frais avec le nouveau statut. Exemple: déplacement pour un entretien avec un client, on mange au restaurant, on règle en espèces sans demander de facture.

                Autre exemple: on est passé par un tiers (ami, famille) pour une dépense, et du coup la facture est son nom. Comment intégrer ça dans sa comptabilité ?

                Ensuite, en fonction des statuts, il faut un compte bancaire dédié, ou bien au moins un compte bancaire sur lequel on peut justifier toutes les rentrées d'argent. En auto-entrepreneur, on a probablement utilisé le compte privé habituel.

                Dans les autres surprises il y la contrainte de l'adhésion à une AGA qui peut entraîner des pénalités fiscales (cf. témoignage plus bas).

                Si on se renseigne on prend ses précautions (adhésion à tarif réduit à une AGA, demande systématique de facture pour les dépenses...) ; si on s'attend à ce que le statut d'auto-entrepreneur soit simplissime il faut s'attendre à des moments casse-tête.

                • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 05/01/12 à 14:42

                  Ca reste pour moi du petit détail (rappel : si tu dois changer, c'est que tu as tapé plus haut que les 32000€ de CA annuel. Alors les petits restos et compagnie de la vie d'avant, on s'en balance un peu, faut pas chercher à absolument tout optimiser et regretter le moindre centime laissé à l'Etat sur une pauvre petite année. Autre rappel : l'auto-entreprise est intéressante uniquement si tu as peu de frais, donc on se retrouve encore dans du détail de chez détail côté frais - ou alors c'est que t'a merdé ton choix de statut - dont on se fou complet. Pareil pour l'AGA sur une pauvre petite année)

      • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

        Posté par . Évalué à  3 .

        Je dirais même que les cotisations pour les professions libérales en auto-entreprise (et aussi je crois en régime réel) ne sont pas sur le chiffre d'affaire vendu, mais sur le chiffre d'affaire encaissé, autrement dit sur les recettes (appelé aussi Chiffre D'affaire Réel : http://www.net-entreprises.fr/html/regime-micro-social.htm ) !!!

        Rien ne t'empêche d’accepter un gros contrat en Novembre, même si ton CA est déjà au tacket et ne l'encaisser que l'année suivante. (D'ailleurs, d'expérience, généralement il faut au moins un bon mois pour se faire régler, la moitié de mes factures de Novembre ont été encaissé que début Janvier ...)

        • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 05/01/12 à 09:59

          (et aussi je crois en régime réel)

          En réel, c'est le chiffre d'affaire facturé (le non encaissé étant de la dette qu'on te doit, dans les comptes).
          Pour l'auto-entreprise, bonne question... Il me semble bien que c'est l'encaissé (plus simple), donc tu peux demander à ce que le client paye la facture... plus tard (inverse de la demande habituelle :) ), ce n'est pas le plus gênant pour eux (par exemple, perso, je facture mensuellement pour que mon client puisse savoir ses charges mensuelle dans ses comptes à lui plus gros et contrôlés que les miens, mais demande à ce qu'il me paye qu'une fois sur 3, en un virement, pour optimiser les frais bancaire internationaux), le tout parfaitement légalement (l'optimisation fiscale, ça commence déjà la :) )

    • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      alors là, je ne suis pas d'accord du tout. Il y aura plus de détail à venir vu que je dois aussi être interviewé, mais je dirais en gros qu'en AE, j'ai gagné 2 fois plus en bossant 2 fois moins. C'est sur ce n'est pas éternel comme statut, mais de base, si tu atteints ton plafond et que tu n'as pas de charge, ça fait du 2100€/mois. A ça, tu ajoutes l'aide à la création d'entreprise, et l'année de dépassement du plafond, il faut viser le max de CA puisque tu restes sur un taux de 20% pour perdre ton statut l'année suivante.

      Donc oui, si l'activité marche, ce n'est que temporaire, mais si on veut rester sous ce régime, on peut bosser plus que normalement en gagnant deux smics.

      http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

      • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Ah bah comme Zenitram alors :-p

        http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

      • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        A ça, tu ajoutes l'aide à la création d'entreprise,

        Tout le monde n'a pas l'ACCRE.

        et l'année de dépassement du plafond, il faut viser le max de CA puisque tu restes sur un taux de 20% pour perdre ton statut l'année suivante.

        Euh... Quand je m'étais renseigné (c'était au début, rien n'était clair), ils conseillaient de surtout pas dépasser sinon bordel avec les organismes, il fallait de suite changer de statut (auto-entrepreneur jusqu'à 32000€, et le reste dans la nouvelle structure), ce point est-il clarifié officiellement et donc peux-tu officiellement charger la barque pour payer un peu moins de charges que gérant d'EURL par exemple (~15% du CA en charges pour auto-entrepreneur libéral contre ~23% vers les 30000€ de salaire annuel suivant mes super-calculs, dans le cas où tout passe en salaire)

        mais je dirais en gros qu'en AE, j'ai gagné 2 fois plus en bossant 2 fois moins.

        N'oublie pas que tu n'as pas les mêmes "prestations" (pas de chômage, pas facile de gérer les longues maladies etc...), donc sur ce "gain", il faut en mettre pas mal de côté pour les "au cas ou". Donc j'irai pas jusqu'à 4x en différence.

        • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          je viens de dépasser en 2011, donc j'avoue que je sais pas encore à quelle sauce je vais être mangé, mais je ne m'inquiète pas trop.

          Pour l'accre, tout le monde ne l'a pas mais je la conseille vivement, parce que 5 ou 7% de charge au début, ça fait plaisir, sans compter la moitié des assedics (qui ne rentre pas dans le CA).

          Pour les prestations, on est d'accord, maintenant pour le chomage, quand tu peux mettre 6 mois de salaire d'avance en 2/3 mois de prestations, ça ne m'inquiète pas trop et surtout j'ai passé 1 an à refuser des embauches. Le marché est favorable en ce moment, il faut en profiter, je n'aurai pas forcément été indépendant à une autre époque mais là je sais que si besoin, il est facile de retrouver un boulot salarié.

          Après, la maladie, c'est pareil, à 28 ans, c'est un léger risque que je prends. Par contre c'est la retraite qui m'inquiète, je ne sais pas ce que j'ai cotisé, j'ai même peur d'avoir oublié de renvoyer un papier au début. Toujours est-il que je le vois plus en nombre d'année d'emprunt économisé pour une maison, et ça valait le coup.

          http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Par contre c'est la retraite qui m'inquiète, je ne sais pas ce que j'ai cotisé, j'ai même peur d'avoir oublié de renvoyer un papier au début.

            Tu payes (dans le forfait), donc tu auras ta cotisation. Par contre il faut s'occuper le plus rapidement de savoir, plus c'est tard, plus c'est chiant à régulariser.

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

            Posté par . Évalué à  1 .

            D'une manière générale, si tu es à la CIPAV (Caisse retraite des professions libérales, donc de la plupart des indépendants en info), ta retraite ne sera pas très grosse (Auto-entrepreneur ou non). Je te conseille fortement de prendre une retraite complémentaire (AGIPI, une asso basé sur AXA te propose une adapté aux indépendants. Si tu commences à moins de 30 ans, en cotisant 100€ par mois, tu auras 300€ de plus pour ta retraite).

            Idem pour la sécu, le RSI, d'une manière générale, le RSI ne donne pas grand chose, auto-entrepreneur ou pas. Je te conseil de prendre une mutuelle ou une assurance à côté (genre CAP chez AGIPI, pour 200€/an tu as déjà des trucs pas trop mal).

            • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              si tu es à la CIPAV, ta retraite ne sera pas très grosse (Auto-entrepreneur ou non)

              J'ai dernièrement fait le calcul, et j'ai eu peur, en effet : pour 3000€/mois de salaire net, tu te retrouves en retraite complète (base+"complémentaire") à moins de 1000€/mois, avec les règle d'aujourd'hui (qu'est-ce que ce sera demain!), la descente est rude, il faut prévoir. Après, ce n'est sans doute pas mieux dans les salariés.

              Je te conseille fortement de prendre une retraite complémentaire (AGIPI, une asso basé sur AXA te propose une adapté aux indépendants.

              Je me posais cette question... Aujourd'hui, je me fais ma propre assurance (remboursement emprunt immobilier etc...), et j'ai du mal à voir l’intérêt d'une retraite complémentaire (bien moins souple : qu'à partir de 65 ans, qu'en rente, pas possible d'investir etc... Mais a l'avantage de ne pas être prenable par qui que ce soit, justice compris si jamais on doit payer un truc énorme pour avoir piraté le dernier Lady Gaga ;-), et si on paye suffisamment d'impôts, sans doute la baisse d'impôt dans le cadre d'un PERP). Pourquoi as-tu (peut-être) choisi une retraite "en plus"?

              • [^] # améliorer sa retraite

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Quelle différence entre un contrat Madelin et une assurance-vie perso ?

                Ah si, on peut trouver sur Internet des contrats d'assurance-vie avec 0 % de droits d'entrée, contre souvent 3 à 5% de droits d'entrée pour les Madelin.
                Et aussi, le fric que tu mets dans un Madelin, tu le reverras à 65 ans, uniquement en rente, ton assurance-vie, tu la récupères quand tu veux, en capital (tout d'un coup) ou en rente, au choix.

                Bon la tentation est forte de "bouffer" avant ses 65 ans, pour une bonne ou mauvaise raison, cette assurance-vie.

                carte des attaque DDOS http://map.ipviking.com/

                • [^] # Re: améliorer sa retraite

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  Tu as une rente, ie si par bonheur tu vie plus longtemps que ce que tu as espéré tu ne te retrouves pas sur la paille à ne pas pouvoir payer ta maison de retraite. Le mieux est de partager ses revenus, assurance vie si tu as un creux avant la retraite, Madelin comme assurance, avec un équilibre en fonction des taux d'intérêt et de ta propre situation.

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par . Évalué à  1 .

                En effet, un de mes parents qui est également à la CIPAV, mais qui est en TNS Réel, se verse en moyenne un salaire de 2500€ net, ne toucheront à peine 600€ en total en retraite par la CIPAV (au final elle en aura donné bien plus qu'elle n'en touchera..)

                J'ai pris une retraite complémentaire (Loi Madelin, même si les AE ne peuvent pas la déduire, on a déjà un abattement forfaitaire de 34%, à toi d'essayer que l'ensemble de tes charges + impôts + cotisations tiennent dedans), car justement je serais dans le même cas, voir pire.

                Pour ma part, avec AGIPI, l'avantage, c'est quelle est prévu pour les indépendants, je peux l’interrompre quand je veux, ajouter des sommes en plus (ex : rentré d'argent imprévu). Je peux la casser pour récupérer mes sous avant (mais recup qu'une partie des intérêts). Et si jamais je n'ai pas utilisé tt le capital, il sera transmis à mes héritiers. Je préfère donc prendre les devants et cotiser un petit peu plus maintenant, surtout que j'ai la chance de ne pas avoir d'autres postes de dépenses importants.

      • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Je confirme ce que dit Alf, le statut d'auto entrepreneur suffit largement pour débuter, je dirais même que dans le cas où il n'y a aucun besoin d'investir dans des matières premières, local, etc. c'est le statut à prendre car on peut gagner plus de 2000€ / mois net, les charges sont très basses, si on est un chômeur indemnisé on peut se faire aider convenablement par le pôle emploi (aide financière, formations).

        Bien entendu dans une activité de commerce le statut d'auto entrepreneur n'est pas à privilégier, tout comme se lancer directement avec une SARL alors que l'on a aucun client en vue, le risque est gros il me semble, sauf si on a déjà une année d'avance de salaire.

        Après dans le cas d'une idée innovante, où l'on souhaite obtenir des fonds, aides l'auto entreprenariat est à proscrire comme vous pouvez vous en douter.

        Il faut donc choisir un statut qui soit le plus adapté.

        Personnellement comme je l'ai dit dans l'interview, une fois que j'aurai assez de clients et de CA je m'orienterai vers un autre statut, pas avant.

        Je peux vous conseiller la lecture de se livre, si vous voulez plus de détail sur le statut d'auto entrepreneur, il coûte seulement 14€.

        Le guide pratique de l'auto entrepreneur, de Gilles Daid et Pascal Nguyên, ISBN : 978-2-212-54592-0

        • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          et puis le bilan que j'en retire, c'est qu'il y a deux ans, j'aurai jamais ouvert une Entreprise Individuelle. Là j'ai pu tâter le terrain sans risque et maintenant je passe automatique au régime réel en sachant à peu près ce que je vais payer et donc si c'est viable. Ca permet de démystifier la création d'entreprise ce régime, et ça c'est bien.

          http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

    • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

      Posté par . Évalué à  5 .

      mes calculs à moi avant de me lancer en auto-entrepreneur
      32.600euros de CA annuel
      - 22% de charges et impots
      = 25.428euros Nets
      - assurance professionnel 800euros/an
      - mutuelle 1000euros/an
      = 23628euros Net

      soit 1969euros net dans ma poche

      evidemment je ne suis pas toujours aux 35h
      je ne suis pas payé pendant mes congés

      mais ca fait quand meme largement plus que le SMIC (Depuis le 1er janvier 2012 : le Smic est passé à 9,22 euros brut de l'heure, soit 1.398,37 euros brut par mois. )

      je sais pourquoi je travaille
      je peux faire les journées comme je l'entend sans avoir un chef qui rale car je commence à 11h du mat ou que je reste jusqu'a 21h ou minuit le soir.

      • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        evidemment je ne suis pas toujours aux 35h

        Effectivement : le statut permet de bosser 20h/semaine pour arriver à 32600€ aussi ;-) (faut juste trouver le bon taf pour ça :) )

        Bref, la comparaison avec le SMIC est biaisé, vu qu'il est horaire et que la limite d'auto-entrepreneur est annuel indépendant du temps travaillé.

        Reste à voir si 2000€/mois est suffisant pour vivre, mais bon, comment dire... Oui, c'est suffisant.

        • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

          Posté par . Évalué à  -2 .

          Reste à voir si 2000€/mois est suffisant pour vivre, mais bon, comment dire... Oui, c'est suffisant.

          Dans le cantal et sans enfant alors, et en habitant au fond de la forêt.

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

            Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

            Exemple typique de personne voulant toujours plus, jamais satisfaite, et qui si elle avait 100 000 € /mois, trouverait toujours une raison de se plaindre de ne pas avoir assez.

            Faut arrêter les conneries de consommateur à tout prix.

            Juste pour info, j'ai vécu mon enfance avec une mère et un frère, pas dans la forêt mais dans une ville assez chère sans être Paris certes, avec 2000€ d'aujourd'hui (inflation prise en compte, car le chiffre était bien différent) pour 3, et je n'ai jamais manqué de rien. Question de choix dans ses (celle de ma maman dans ce cas) dépenses.

            • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

              Posté par . Évalué à  0 .

              Exemple typique de personne voulant toujours plus, jamais satisfaite

              On ne se connait pas, alors tes procès d'intention, tu te les gardes. Je gagne beaucoup plus que 2k€ Net mois, et j'en demande pas plus. Je suis donc parfaitement satisfait.

              Une étude américaine avait édicté qu'à partir de 75 000 dollars par an, tout dollar gagné se faisait au détriment de la qualité de vie.

              Mais 2k€ pour une famille de 4, c'est vraiment pas beaucoup. Après, si c'est juste pour louer un prise ADSL dans un placard. Ca va

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

                si seulement on autorisait les femmes à travailler :-)

                http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Je vis à Nantes, près du centre, dans une maison de 45m², je bouffe bio autant que possible, je ne prive de rien, et ce avec entre 1700 et 1900 par mois. Certes, j'ai pas d'enfant, mais j'aime la bonne bière, ça compense.

            http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

            • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

              Posté par . Évalué à  1 .

              C'est ce que je dit. Ajoute une femme et 2.01 enfants, et le tout pour 100 euros, ben ca passe plus, ou en tout cas, c'est beaucoup plus dur.

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                Une femme qui bosse ?

                bizarrement, je connais beaucoup de gens qui gagnent moins de 2000€/mois (salarié ou pas) et c'est pas quand ils font des enfants qu'ils se mettent à gagner plus (comme par magie). En tout cas, je sais pas où tu vis, mais avec 2000€ à Nantes on vit très bien seul, avec 3000€ à deux, on doit pouvoir très bien vivre aussi (et j'en connais qui vivent avec 2000 pour deux et là c'est plus dur).

                http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

                • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  As-tu remarqué qu'il était aujourd'hui souvent nécessaire d'avoir 2 salaires par foyer là ou un seul salaire suffisait il y a encore 35 ans ?

                  2000 pour deux et là c'est plus dur

                  Et bien, imagine une famille sur un seul salaire, et là, c'est la galère. Et dans une région genre paris, imagine la misère.

                  • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    oui, je suis d'accord, mais depuis le début on parle de vivre avec 2000 pour un AE, deux AE en couple pourrait vivre avec 4000, donc je ne comprends pas pourquoi tu t'évertues à nous dire que 2000€ pour 4 c'est pas vivable. Je suis bien d'accord, mais à 4, y'en deux qui peuvent bosser en théorie.

                    http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

                  • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                    Posté par . Évalué à  4 .

                    As-tu remarqué qu'il était aujourd'hui souvent nécessaire d'avoir 2 salaires par foyer là ou un seul salaire suffisait il y a encore 35 ans ?

                    Il y a 35 ans, j'étais adolescent dans une famille avec un seul salaire (inférieur à l'équivalent des 2000€ actuels) et on vivait correctement pour l'époque mais, comparé à aujourd'hui, on se contentait de:

                    • une seule voiture
                    • une télé noir et blanc

                    Et évidemment, on n'avait pas tous les gadgets qui n'existaient pas encore et qui finissent par peser dans le budget d'une famille:

                    • téléphones mobiles (plusieurs, il y a 35 ans on se contentait d'UN téléphone fixe)
                    • ordinateurs
                    • consoles de jeux
                    • abonnement internet
                    • chaines de télévision payante

                    sans oublier la deuxième voiture dès qu'on vit et travaille en dehors du centre d'une grande ville.

                  • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                    Posté par (page perso) . Évalué à  6 . Dernière modification : le 06/01/12 à 07:56

                    As-tu remarqué qu'il était aujourd'hui souvent nécessaire d'avoir 2 salaires par foyer là ou un seul salaire suffisait il y a encore 35 ans ?

                    As-tu remarqué l'énorme différence de vie entre maintenant et il y a 35 ans? 1 salaire suffisait peut-être, mais madame au foyer (sans aucun choix) avait largement de quoi remplir ses 40 heures de boulot à la maison, et les enfant ne demandaient pas de Playstation.
                    Ca ne suffit pas uniquement à cause des besoins créés, pas à cause de la difficulté de vie. Mais ça, quand les gens le comprendront... Pas possible, toute leur cible "consommation à tout prix" tomberait, ce serait la déprime.

                    Et désolé, oui, je préfère l'indépendance financière de la femme d'aujourd'hui à la dépendance et le bon vouloir de monsieur d'avant.

                    Et bien, imagine une famille sur un seul salaire, et là, c'est la galère. Et dans une région genre paris, imagine la misère.

                    J'entends ce même genre de remarque de personnes gagnant plus de 8000€/mois à deux, alors...

                    • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                      par rapport à tout ce débat de fond, quand je vois des entrepreneurs en SARL/EURL/EI qui bouffent des patates pendant 1 an avant de se verser un salaire, je pense que le problème est là. Avec l'AE, ça permet de vivre humblement mais normalement le temps de lancer sa boite et fermer ou grossir si ça marche. Ca évite à des gens de perdre leurs économies dans un projet qui merde et de se retrouver chomeur non indemnisé derrière.

                      http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par . Évalué à  2 .

                Donc "Nantes, près du centre" = "dans le Cantal au fin fond de la forêt" ;-)

                • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                  mais avec de la bière, c'est important :-)

                  http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

      • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

        Posté par . Évalué à  1 .

        Tu peux rajouter l'abattement de 34% au lieu de 10% pour le calcul des impôts sur le revenu. Plus, si tu es en dessous de la 3ème tranche tu es imposé au taux fixe de 2% (au lieu de max ~8%)

        • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

          Posté par . Évalué à  2 .

          dans mon exemple j'ai inclus les 2% d'impot sur le revenu dans les "charges et impots"

          car j'ai choisis le "prelevement liberatoire" qui permet de payer à la source plutot que l'année d'apres

        • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

          Posté par . Évalué à  -5 .

          Moi, ca me saoule ces statuts batârds d'auto entrepreneur.

          Il y a tellement d'abattement, que ca rempli pas autant les caisses de l'état autant qu'un salarié ou un autre indé. C'est bien un statut d'égoïste, surtout en ce moment.

          C'est déloyal vis à vis des autres entreprises, puisque parfois, c'est un revenu complémentaire à un salaire, alors, on trouve des mecs qui bradent leur compétence. Et paf, 20€, et je te réinstalle ton windows.

          C'est générateur de précarité. J'ai vu des entreprises demandés à leurs salariés en CDD de se mettre en AE, beaucoup plus flexible comme "contrat", et le mec vient pleurer une journée de boulot tout les matins.

          Bref, un contrat qui colle bien à son époque. individualiste, inéquitable et libéral.

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Bref, un contrat qui colle bien à son époque. individualiste, inéquitable et libéral.

            Rien que ça... Il peut aussi coller à son époque parce que des gens sont gavés des CDI dans des emplois pourris, et ont envie de tenter sans devoir débourser des milliers d'Euros comme mise de départ, et que des gens ont envie d'avoir des prestations correctes sans un mec hyper protégé qui a juste envie de glander. Mais chut, hein, c'est méchant employeur contre gentil salarié, ceux qui veulent tenter sont juste des individualistes libéraux, faut pas changer de discours sur les méchants.

            Question : tu as lu la dépêche et le parcours du monsieur?

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Alors, commençons par le plus simple, les boites qui demandent à leurs CDD de se mettre en AE, ça existe oui, mais c'est illégal. Ca doit être assez facile de faire requalifier ça en CDI aux prud'hommes.

            La concurrence avec les petits prix, c'est le même problème pour un AE. J'ai du me battre pour faire accepter mes tarifs malgré mon régime. A 300€/j, je ne pense pas avoir fait de la concurrence déloyale au EI/EURL. J'ai même réussi à être payé plus qu'un autre presta avec un "vrai" statut lors d'une mission. Mais bon, c'est aussi parce que j'ai pas envie d'être indep smicard. Et là, même entre "vrais" indépendant, y'en à qui se tire la bourre. Rien qu'à voir les montants des missions sur les sites de freelances, je vis pas dans le même monde.

            Pour les caisses de l'état, dans mon cas, c'est clair que j'en ai bien profité avec l'ARCE. Mais pour une bonne partie des cas (hors informatique on va dire), c'est des chômeurs en moins, donc ça fait non seulement baisser les chiffres (le gouvernement est content) et ça fait des assedics en moins à payer.

            Alors oui, c'est complètement libéral si on considère que l'entreprenariat est libéral. C'est complètement individualiste dans mon cas, j'en avais marre de prostituer mon cul en tant que salarié. C'est aussi complètement l'inverse quand un chômeur qui fout rien se lance dans une AE, il enlève un "poid" à la société. Inéquitable ? si toutes les EI/EURL avaient eu ce statut pour démarrer, on aurait rien entendu, j'appelle ça de la jalousie.

            http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

            • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              j'en avais marre de prostituer mon cul en tant que salarié

              Perso, j'ai surtout l'impression que les salariés en CDI qui ont leur cul au chaud avec des énormes protections même si ils ne foutent pas grand chose n'aiment pas qu'il y ait des gens qui disent merde à cette "protection", et... Prennent des risques, ils tentent! Eux osent.

              Quand j'ai quitté mon ancien taf (en CDI), pas mal de mes anciens collègues étaient sur le cul que je quitte un boulot aussi bien protégé, payé, etc... Pour l'inconnu. Pas mal le gens disaient que le boulot étaient pourri et qu'ils allaient partir, mais hors de question de faire ce qu'on dit de faire, c'est juste pour se sentir mieux et amuser la galerie, alors quand un gus s'amuse à le faire, ça fait réagir.

              j'appelle ça de la jalousie.

              Avec ce que je viens d'écrire, t'imagine sans doute que j'appelle ça de la même manière :)

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par . Évalué à  1 .

                En informatique, pour les ingé et cadres, nous sommes bien d'accord que les 30 000 euros bruts s'obtiennent assez rapidement voire en début de carrière pour un ingé d'une école appréciée par les recruteurs (ou alors j'ai bossé dans des boites hors normes qui surpayaient les gens, mais cela m'étonnerait qu'un employeur s’amuse à payer les gens au-dessus des prix du marché) ?

                Donc avec une telle limitation en CA pour le statut AE, c'est sûr que le calcul est vite fait pour une personne qui à le statut Ingé/Cadre. Sauf si effectivement, y a une possibilité de commencer en AE pour ensuite progresser via société de portage salariale ou si l'on préfère la relation client/fournisseur à la relation employeur/employé.

                Pour les gens avec le statut technicien / agents de maîtrise, je ne sais pas par contre...

                • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Donc avec une telle limitation en CA pour le statut AE, c'est sûr que le calcul est vite fait pour une personne qui à le statut Ingé/Cadre. Sauf si effectivement, y a une possibilité de commencer en AE pour ensuite progresser via société de portage salariale ou si l'on préfère la relation client/fournisseur à la relation employeur/employé.

                  en fait de ce que j'ai compris du "portage salarial" c'est que c'est comme si tu etais salarié dans la société de portage.

                  donc les revenus acquis via le portage ne s'apparante plus à du CA mais bien à un salaire
                  tu cotises d'ailleurs (urssaf, securité sociale, retraite) via la société de portage

                  tu peux alors parfaitement cumuler le portage salariale pour les grosses missions
                  et garder l'AE pour les missions au coup par coup ou en dessous d'un certains montants.

                  car le portage salarial te permet aussi de ne pas courrir apres ton paiement, tu touches ton argent en fin de mois ou de mission, et c'est la société qui se debrouille pour se faire payer par ton client.

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                Dans mon ancien taf, ce qui est marrant c'est que la moitié doit être salarié/AE maintenant :-p

                http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

            Posté par . Évalué à  6 .

            D'après une étude réalisée par l'ordre des comptables, les Auto Entrepreneurs cotisent autant que les TNS réel et les sociétés traditionnelles, voir plus car on paye également la TVA. (On paye juste en proportion de ce qu'on gagne, ce qui est bien plus sympa, y compris pour l'état que de voir des entreprises ne pas marcher et couler et donc au final ne rien cotiser sur le long terme).

            Pour rappel, ce même ordre (et les professionnels qui y sont rattachés) sont les premiers perdants car les AE n'ont pas du tout l'obligation et le besoin de les soliciter.

            Après si certains bradent les prix, comme pour une entreprise traditionnelle, le problème provient du gérant/indépendant et coulera de la même manière. Le problème est le même pour une SARL ou autre qui casse trop les prix quand elle arrive sur le marché pour se faire connaître...

            Maintenant beaucoup d'AE (pour ma part, tous ceux que je connaissent) se sont mis en AE par envie d'entreprendre, d'être indépendant, d'avoir un mode de travail qui leurs convient parce que le salaria ne leurs conviennent pas. Et non par précarité, ou par pur égoïsme. Et nos tarifs sont les mêmes que les tarifs HT de nos concurrents (pour rappelle la TVA est neutre pour une entreprise)

            Avec d'autres indépendants sous d'autres régimes, on travaille souvent ensemble, en fonction des projets. Au lieu d'avoir une structure traditionnelle pyramidale à la ***, on a une structure en réseau, d'égal à égal. (Certains montent même des SCOP, GIE, asso 1901 et cie pour formaliser les choses). Bien entendu cela est également valable pour bcp d'autres indépendants sous d'autres statut ou régime.

            Nos clients sont souvent des structures à tailles humaines entre 1 et 20/30 clients. La relation est y également d'égal à égal et souvent très enrichissante pour les deux parties. Bref, l'esprit est tout sauf égoïste et individualiste, mais au contraire, responsable et collaboratif.

            Par contre, ce qui commence sérieusement à nous les briser menu (pour rester poli), c'est ce genre de remarque haineuse et sans raison, provenant souvent de chefs d'entreprises grassouillet profitant d'un marché faiblement concurrentiel, ou provenant de cette grosse poignée de français qui aimerait bien égorgé tout ces saligaux d'entrepreneurs. Et si on "gagne bien" nos vies, c'est p-e aussi parce qu'on travaille (très) facilement 60 à 70h par semaine, que nos we n'en sont pas vraiment, ni nos vacances. (Sans compter certaines professions libérales qui nécessite de faire des nuits entières de gardes 1 jours sur 3 voir sur 2)...

            Maintenant, s'il y a des entreprises qui demandent à leurs employés de passer sous le régime auto-entrepreneur, c'est honteux et le soucis c'est pas le régime, mais le patron malhonnête. Et si le régime AE n'existerait pas, ils utiliseraient autres choses. J'invite fortement ces employés à contacter l'inspection du travail, les Prud'hommes et à trouver un autre boulot (et pourquoi pas à travailler dans une structure collaborative).

            Enfin, c'est pas un statut, c'est un régime, notre statut c'est TNS et on est soumis aux mêmes obligations légales (assurances, diplôme, etc..) que les autres. On est juste sous un régime fiscale et social simplifié .

            Voila, c'était mon coup de gueule du soir, mais il fallait que ça sorte...

            • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

              Posté par . Évalué à  2 .

              Après si certains bradent les prix, comme pour une entreprise traditionnelle, (...) et coulera de la même manière.

              Pas dans le cas d'un revenu complémentaire. comme je l'ai déjà expliqué. Et c'est souvent le cas sur des webdesigners.

              ou provenant de cette grosse poignée de français qui aimerait bien égorgé tout ces saligaux d'entrepreneurs

              Tu évalues cette poignée à combien de millions ? Tu aurais pu ajouter "grosse poignée de français fainéants qui refusent de bosser 70h par semaine pour des clopinettes."

              Et si on "gagne bien" nos vies, c'est p-e aussi parce qu'on travaille (très) facilement 60 à 70h par semaine, que nos we n'en sont pas vraiment, ni nos vacances

              avec un revenus de 2k€ net(cf ci dessus), pour 70h semaine, week end compris, on arrive à un tarif horaire un petit peu mieux que le smic. mais bon, la liberté n'a pas de prix, et à priori, pas de salaire décent non plus.

              J'invite fortement ces employés à contacter l'inspection du travail, les Prud'hommes et à trouver un autre boulot.

              oui, un cdc en général, il appelle son avocat, préviens son notaire et va direct au prud homme, et ensuite, il trouve un autre boulot, il y en a pleins chez Paul Emploi.

              Voila, c'était mon coup de gueule du soir, mais il fallait que ça sorte...

              Tu as parfaitement le droit à ton coup de gueule, j'ai bien eu le mien plus haut. J'en avais marre de lire les éloges trompeuses du statut d'AE pour couvrir le fait qu'on est face à de l'esclavage moderne. Il est toujours intéressant d'avoir des avis divergents, n'en déplaise aux moinsseurs :-)

              Cependant, je ne suis pas en déssacord sur l'ensemble de ton discours, notamment la liberté de choix que cela apporte.
              Mais ce n'est pas un modèle que je souhaite généralisable. Et le problème, c'est que quand un mec accepte de faire un boulot pendant 70hsemaine pour 1 kilo de riz, ca tire tout le monde vers le bas.

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                Pas dans le cas d'un revenu complémentaire. comme je l'ai déjà expliqué. Et c'est souvent le cas sur des webdesigners.

                Tu oublies d'expliquer que les journées font 24 heures. En boulot complémentaire, tu ne casses pas beaucoup le marché, et puis, avant c'était pareil, juste que c'était au black. Aucun changement, à part dans ton esprit.

                Tu évalues cette poignée à combien de millions ? Tu aurais pu ajouter "grosse poignée de français fainéants qui refusent de bosser 70h par semaine pour des clopinettes."

                Ah tiens, finalement ce n'est pas si intéressant d'être en AE? Faudrait savoir, j'avais l'impression à te lire qu'ils se faisaient plaisir à concurrencer les autres.

                Pour répondre à ta question, je l'évalue à beaucoup beaucoup de français. Les français et l'entreprenariat, ça a du mal à passer, faudrait rester dans les clous. Merde.

                avec un revenus de 2k€ net(cf ci dessus), pour 70h semaine, week end compris, on arrive à un tarif horaire un petit peu mieux que le smic. mais bon, la liberté n'a pas de prix, et à priori, pas de salaire décent non plus.

                Et que vient faire l'AE décriée dans cette histoire? Ce genre de boulot intense mal payé, je le connais de bien avant l'AE, avec des salariés. Ca n'a juste rien à voir, l'AE n'est que ton bouc émissaire.

                J'en avais marre de lire les éloges trompeuses du statut d'AE pour couvrir le fait qu'on est face à de l'esclavage moderne.

                J'en ai marre des insultes sur l'AE en tant que bouc émissaire avec des reproches qui n'ont pas grand chose à voir avec le statut.

                Et le problème, c'est que quand un mec accepte de faire un boulot pendant 70hsemaine pour 1 kilo de riz, ca tire tout le monde vers le bas.

                Ou pas. Tu ne t'ais jamais posé la question de savoir si les français avaient juste un problème de gestion de leur fric, qu'ils veulent toujours plus, et qu'ils sont juste trop haut dans le monde par rapport aux autres pays? Et le petit gars en AE que je paye en ce moment, il n'a pas des prix bas (petit gars en AE que je paye, si tu me lis, coucou :) ), ce n'est pas généralisable à l'AE, tu peux avoir des "salariés normaux" à prix bas aussi.

                Bref, tu as trouvé un bouc émissaire, et tu essayes juste de charger la barque au max avec toute ta haine du "système", rien à voir avec l'AE.

                • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                  Posté par . Évalué à  0 .

                  Bref, tu as trouvé un bouc émissaire, et tu essayes juste de charger la barque au max avec toute ta haine du "système", rien à voir avec l'AE.

                  C'est encore et toujours pareil avec toi et tes commentaires. Tu es obligé d'en faire une affaire personnel, et bourré de procès d'intention.

                  Tu es un fonceur et obstiné, ce sont des qualités (surtout pour un taureau de combat ;) ) mais tu manques quand même de hauteur de vue et d'ouverture d'esprit, surtout dans le cadre d'un débat amical comme sur linuxfr.

                  Donc, pour la dernière fois, je ne suis pas haineux ou quoi que ce soit. Je ne suis pas jaloux, je n'ai juste pas la même opinion que toi, rien de grave.

                  • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                    Tu es obligé d'en faire une affaire personnel, et bourré de procès d'intention.

                    Excuse-moi, mais quand on balance un énorme truc comme "éloges trompeuses du statut d'AE pour couvrir le fait qu'on est face à de l'esclavage moderne" (rien que ça!), oui, je réagis : tu te trompe d'adversaire, tu en as trouvé un et c'est toi qui fonce tête baissée.

                    mais tu manques quand même de hauteur de vue et d'ouverture d'esprit,

                    Je te retourne le compliment par rapport à ton opinion sur l'AE, que tu bases sur des préjugés (croire que ce que tu critiques vient de l'AE, alors que ça existait avant l'AE) plus qu'autre chose.

                    Le statut d'AE n'est pas parfait, mais n'est pas non plus ce que tu dis que c'est.

                    • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                      Posté par . Évalué à  1 .

                      Excuse-moi

                      Excuses acceptées. Sans rancune.

                      Le statut d'AE n'est pas parfait, mais n'est pas non plus ce que tu dis que c'est.

                      Ben, voilà, pour rétablir une moyenne juste sur l'AE et devant le flot d'éloge des autres com', il fallait y aller fort.

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                avec un revenus de 2k€ net(cf ci dessus), pour 70h semaine, week end compris, on arrive à un tarif horaire un petit peu mieux que le smic. mais bon, la liberté n'a pas de prix, et à priori, pas de salaire décent non plus.

                j'ai dit que je gagnais 2 fois plus en bossant deux fois moins en AE ? en AE j'ai jamais fait plus de 40h/semaine (sauf quand je bossais sur mapetiteautoentreprise.fr que je considère plus comme un projet perso qu'un gagne pain).

                Si je compare à l'époque où j'étais un salarié optimiste puis déprimé, je faisais plutôt du 50/60h pour 1800€.

                Mais ce n'est pas un modèle que je souhaite généralisable. Et le problème, c'est que quand un mec accepte de faire un boulot pendant 70hsemaine pour 1 kilo de riz, ca tire tout le monde vers le bas.

                Mon constat est double la dessus, oui, il y a plein de freelances qui cassent les prix, mais plus dans le webdesign et le site vitrine ou CMS, ce n'est pas mon métier, je m'en fous. Et à coté, j'ai des SSII qui me trouvent trop cher parce qu'elles vendent des projets pour un kilo de riz en délocalisant au maroc. Bon, après on m'appelle et on me demande de sauver le projet, ce que je fais pour 10kg de riz.

                http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par . Évalué à  2 .

                Cependant, je ne suis pas en déssacord sur l'ensemble de ton discours, notamment la liberté de choix que cela apporte.
                Mais ce n'est pas un modèle que je souhaite généralisable. Et le problème, c'est que quand un mec accepte de faire un boulot pendant 70hsemaine pour 1 kilo de riz, ca tire tout le monde vers le bas.

                Je ne reviendrais pas sur les points abordés par Zenitram. Le truc que tu ne comprends pas, c'est qu'il ne s'agit pas ici de personnes qui acceptent d'être payé "des clopinettes" (c'est une traduction libre de "bosser 70h/semaine pour 1 kilo de riz"), mais de gens qui ont envie d'être indépendant quitte à gagner moins.

                Je ne te connais pas, je ne connais pas ton niveau de vie, ton boulot, tes centres d'intérêt, etc ; ce que je sais, c'est que les gens qui répondent à ces interviews (et qui réagissent ici) sont des gens qui voulaient se mettre à leur compte, qui ont le courage de le faire et qui sont prêt à accepter des contraintes financières pour cela. L'interview de Pierrick qui devrait être publiée dans les jours qui viennent confirmera encore cela.

                Si on suit ton raisonnement - "ça tire tout le monde vers le bas", c'est comme quand Steve Ballmer dit de la GPL qu'elle est un cancer parce que cette licence (et les logiciels libres d'une manière plus générale) vient changer les règles du jeu et bousculer une situation qui "convenait". Le monde change, il faut s'adapter. On peut le faire de gré ou de force, chacun choisi son chemin ; mais chacun est responsable de son choix.

                • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                  mais de gens qui ont envie d'être indépendant quitte à gagner moins.

                  Bémol tout de même : certains AE n'ont pas envie. Mais tout comme certains interim ou CDD n'ont pas envie, pas plus, pas moins.

                  L'AE facilite les démarches, mais la grosse attaque contre l'AE est très peu compréhensible : certes certains essayent de transformer des CDI en AE, mais d'une c'est illégal, de deux sans AE ils auraient proposé EI, si pas EI ils auraient proposé EURL, sans EURL ils auraient proposé CDD. Si on tue l'AE pour ça, faudrait tout tuer sauf CDI, pas logique.

                  Bref, au petit bémol près, clair qu'il y a un problème de logique à attaquer l'AE sous cet angle. L'écrasante majorité l'utilise pour "tâter le terrain", et après ils passent assez rapidement à autre chose si ça marche (EI, EURL... voir SARL ou SAS si ça marche plus que bien), et lâche l'affaire sans laisser des plumes si ça ne marche pas (et c'est la tout l'avantage de l'AE, il permet de tenter!)

      • [^] # Question assurance professionnelle

        Posté par . Évalué à  1 .

        800€ par an, tu fais quoi comme activité NeoX ? Ikux, tu as quoi comme assurance, toi ? Parce que si tu gères des machines client, il y a toujours le risque qu'ils (les clients) se retournent contre toi en cas de problème. Zenitram, Alf, de votre côté ?

        • [^] # Re: Question assurance professionnelle

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          800€ par an chez Hiscox, ça couvre pas mal de truc je crois, mais c'est pas très clair comme toute assurance. Je sais que j'ai passé un moment au tel avec eux pour trouver quelle case me correspondait.

          http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

        • [^] # Re: Question assurance professionnelle

          Posté par . Évalué à  3 .

          840euros exactement pour une assurance Pro secteur informatique chez Matmut.
          ils n'ont pas de forfait dedié aux autoentreprises, donc tu paies le meme prix que la SARL du quartier.

          ca couvre les dommages que tu peux faire ou subir chez les clients, sur leurs machines
          (arret d'un service lors d'une panne serveur, voire perte de données)

          c'est la Responsabilité Civile Professionnel (l'assurance mini obligatoire).
          Idem que les autres, je n'ai pas regardé en detail ce qui etait couvert et à quelle hauteur car j'ai des besoins/relations limités avec mes clients.

        • [^] # Re: Question assurance professionnelle

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 05/01/12 à 14:10

          tu as quoi comme assurance?

          Mon assurance est l'EURL, personne morale qui se prendrait le procès, et dont le patrimoine n'est pas le mien. Le jour on m'emmerde trop (je bosse dans un domaine avec plein de brevets et de NDA), je sors le flingue, 2 coups dans la tête de la personne (j'arriverai à trouver la tête d'une personne morale :) ), et on n'en parle plus (je n'ai pas de "petit" risque "de la vie" comme les autres, chez un particulier par exemple, si je me prend un truc, ce sera par une très grosse boite armée d'avocats à ne plus savoir qu'en faire). C'est de mon point de vue plus sûr qu'une assurance dont on n'a pas lu un alinéa (même si jusqu'à aujourd'hui dans les surprises de ma vie, les assurances m'ont plus donné de fric que ce que je leur ai donné, j'ai un a priori sur les assurances, oui, je les évite quand je peux m'assurer autrement - ce qui ne veux pas dire ne pas s'assurer ;-) ).

          Ce point (souvent oublié par les débutants) fût un des gros critères qui m'a fait choisir l'EURL à un statut plus léger (l'EIRL, statut intermédiaire, n’existait pas encore "à mon époque")

          Mais encore une fois, c'est un cas particulier (voir les autres réponses), à chaque cas sa réponse personnalisée.

          • [^] # Re: Question assurance professionnelle

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            encore que, dans ce que j'ai lu, il me semble que la responsabilité limitée en cas de faute à ses limites justement. Si tu commets une faute et que tu coules ta boite pour t'en tirer, tu peux être poursuivi en tant que gérant, mais je m'avance sans source donc j'ai pas de détail là.

            http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

            • [^] # Re: Question assurance professionnelle

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Tu peux être poursuivi "physiquement" pour une faute de gestion, oui.
              Tuer la boite n'est pas une faute de gestion ;-)
              (j'entends par "tuer" me verser normalement la rémunération, clôturer les comptes de l’entreprise et les contrats tout ça, que du normal)

              • [^] # Re: Question assurance professionnelle

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                D'après un ami contrôleur d'assurance. Pour les autodidactes, et je pense qu'on n'est nombreux dans ce cas autour des LL, en cas de pépin important on sera toujours considéré comme fautif d'avoir fait une prestation dont on n'a pas les compétences (pas le diplôme)... Les licences libres sont bien pour ça car elles dégagent entièrement la responsabilité du développeur. Il faut facturer la "mise à disposition" et non pas la "mise en place" par ex. Pour de l'admin sys c'est plus difficile, c'est une bonne idée de faire payer le client directement au fournisseur mais ça n'est vraiment pas pratique...

      • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        La troisième année, il faudra rajouter la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises), souvent le forfait à savoir 500 ~ 600 Euros selon le lieu ou tu exerces ton activité.

        • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          La CFE, c'est la belle entube de Nicolas pour les auto-entrepreneur : tout était censé être "proportionnel", et on ne devait pas payer plus de charges que de CA, et bam : en fait si. J'appelle ça se faire baiser en beauté (et je vous rassure, c'est pareil en EURL : je suis passé de 50€ de taxe pro à 350€ de CFE alors que la pub était de payer moins...)

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            après il y a eu plein de craquage de démarrage quand même. Je me suis fait chier à respecter le prorata de la première année (en 2010 pour moi) et j'ai vu que comme en 2009, en 2010, ils en avaient pas tenu compte car personne avait respecté. Du coup, j'ai repoussé une facture pour rien.

            Je ne parlerai pas du formulaire de déclaration qui ne calcule pas les bonnes charges avec l'accre ...

            http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

        • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

          Posté par . Évalué à  2 .

          je comprend pas cette histoire de CFE, surtout l'histoire des 3 ans ?

          ceux qui ont du la payer, c'est ceux qui n'etaient pas au prelevement liberatoire.
          il est donc normal de payer ses impots
          - la CFE pour les entreprises
          - l'impot sur le revenu en mettant les revenus de l'autoentreprise dans les revenus complementaires.

          actuellement, j'en suis à 2 ans
          j'ai choisis le prelevement liberatoire, je paie donc tous les mois, 2% en guise d'impot sur le revenu et CFE.

          je recois donc un document en octobre ou est il est dit que je n'ai pas a payé la CFE (qui fait d'ailleurs 0 sur le papier.

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            si ma mémoire est bonne, quand ils ont instauré la CFE, ceux qui avait le prélèvement libératoire étaient exonérés (car déjà dans le prélèvement) mais pas les autres. Or pour ceux qui avaient un tout petit CA et pas le PL, cela faisait une charge en plus. Les règles du jeux ont changé en cours de route, c'est pour ça que tout le monde a gueulé.

            Le fait est que tes 2% n'ont pas augmenté pour couvrir la CFE, c'était donc complètement inégal en plus. Pour calmer les AE, ils ont donc décidé de la faire payer à tout le monde au bout de 3 ans. Donc PL ou pas, normalement, tu la paieras à partir de la 3e année.

            Et pour l'anecdote, je crois que certains AE dans des villes bien chères avaient reçu une CFE de 2000€, ça pique si c'est pas ton activité principale.

            http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 05/01/12 à 17:06

            il est donc normal de payer ses impots

            Oui. Mais comme ça a été promis. C'est à dire ne pas payer plus d’impôt que ce qu'on gagne. Et il n'a jamais été question de différence avec le prélèvement libératoire ou pas.

            Avec l'AE, tout était censé être proportionnel au CA. avec la nouveauté de Nicolas, ce n'est plus vrai dans le cas du choix de ne pas faire de prélèvement libératoire, et ça, tu l'apprends... Plus tard.

            PS : tu es sûr que ceux au PL n'ont pas la CFE? Et pas que tu ne payes pas juste parce que tu n'es pas encore au 3 ans?

            • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              il me semble que la CFE est pour tout le monde au bout de 3 ans maintenant, je me trompe peut-être.

              http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                Posté par . Évalué à  2 .

                Je confirme. Je suis actuellement une formation gestion/création (ou création/gestion) d'entreprise, et j'ai posé la question ; ça concerne tout le monde.

                • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  tout le monde avec l'exception des 3 ans pour les AE ?
                  ou
                  tout le monde, et je la paie actuellement dans les 2% d'impots que je donne à l'etat ?

                  • [^] # Re: Auto-entrepreneur, une mauvaise idée

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    Tout le monde paie la Cotisation Foncière des Entreprises. Il y a "principalement" des exonérations dans le cas des micro-entreprises et auto-entrepreneurs. Cf. http://www.apce.com/pid10504/cotisation-fonciere.html

                    Par ailleurs, il y a un "forfait" en deçà duquel on ne passe jamais. Il faut se renseigner dans sa commune pour ces informations, cf extrait du lien ci-dessus :

                    Le taux applicable varie considérablement d'une commune à une autre. Il est indispensable de se renseigner auprès du service des impôts pour le connaître.

  • # Petites questions

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Mes premiers clients sont venus sur mon site web directement grâce à mon référencement.

    Et ben... La je me pose la question : qu'est-ce qui te différencie de la myriade de "concurrents" sur Google? Bon, ton site est "pro" et beau, est-ce suffisant?

    Les limites les plus importantes sont dues à l'image que les clients se font de ce statut, on paraît moins crédible qu'une société qui a pignon sur rue.

    As-tu rencontré souvent ce genre de réticence? Travaillant surtout avec les US, différent de ton cas, je constate qu'ils en ont rien à battre du statut tant que tu factures, les français sont-ils bien différents à ce sujet en web agency (pour les grosses entreprise, je sais qu'ils n'aiment clairement pas les non-entreprise, mais je suis étonné poru les web agencies)

    • [^] # Re: Petites questions

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      j'ai un peu le même sentiment, je n'ai quasiment pas pu travailler en direct avec mon gros client. Il y avait toujours un intermédiaire (qui prenait sa marge). Il n'y a qu'une fois où ils étaient au pied du mur, je n'ai rien cédé et ils ont finalement bien voulu me référencer chez eux pour que je passe en direct.

      http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

    • [^] # Re: Petites questions

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Je me différencie de part mon référencement justement: les mots clefs, titres, descriptions etc. j'ai essayé de faire un site web clair, concis.

      Les remarques provenant des Web agencies qui sont frileuses sont toujours les même :
      - ils ont peur que la prestation ne se fasse jamais
      - risques juridiques en cas de non exécutions, mauvaises exécutions
      - pas de TVA à récupérer

      Il faut donc leur expliqué que mis à par la TVA, il n'y a pas plus de risques qu'avec une société classique, etc. leur montré que l'on est sérieux, fiable avec des références, des compétences.

      Mais je te rassure seulement 10% des web agencies m'ont fait la remarque.

      Car ils savent en "général" qu'un freelance à plus de temps pour faire de la qualité, il est plus passionné, ils ont qu'un seul interlocuteur pour tout, les devis sont moins élevés que pour une SSII, etc.

      • [^] # Re: Petites questions

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        et pour le coup de la tva, c'est qu'ils ont rien compris. Tu factures 1000€ HT, s'il y a de la TVA, ils la récupèrent, s'il n'y en a pas, ils la récupèrent pas. Dans tous les cas, ils ont payé 1000€.

        http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

      • [^] # Re: Petites questions

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Quel problème pour la TVA puisque tu ne la facture pas ? Par contre il faut bien que tes clients comprennent que le jour où tu changera de statut il faudra que tu la leur facture en plus ! Si c'est des entreprises ça ne posera aucun problème par contre pour les particulier oui...

        Comment tu fait pour les serveurs que tu loue ? vu que tu ne peux pas les passer en charge, est-ce que tu fait payer tes clients directement à ton fournisseur ?

        • [^] # Re: Petites questions

          Posté par . Évalué à  2 .

          Comment tu fait pour les serveurs que tu loue ? vu que tu ne peux pas les passer en charge, est-ce que tu fait payer tes clients directement à ton fournisseur ?

          dans le cas de Ikux je ne sais pas
          mais dans le mien tous les achats sont fait directement par le client final.

          Je suis la pour le conseiller, l'aider à decrypter les offres techniques, mais le serveur est au nom du client final, les factures aussi.

          Si demain je ne suis plus l'administrateur de ses serveurs, ils restent à lui.

          • [^] # Re: Petites questions

            Posté par . Évalué à  2 .

            NeoX, je ne comprends pas : tu ne m'as pas contacté pour dire que tu voulais être interviewé ;-) Bon, trève de plaisanterie, tu es aussi en admin système indépendant ?

        • [^] # Re: Petites questions

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          pour tout ce qui est charge, c'est sur que s'il y en a beaucoup c'est pas le bon régime. Après dans mon cas, j'ai 350€ de serveur par an (que j'avais déjà avant, juste un peu augmenté suite au lancement de MPAE), 300€ de mutuelle et 800€ d'assurance pro. Tu peux toujours refacturer, mais ça augmente ton CA, donc tu paies des cotisations dessus, ça revient au même. Il faut vraiment prendre son CA comme un salaire et faire en sorte que ton salaire couvre tes charges.

          Pour la TVA, c'est un soucis (que je n'ai plus vu que je facture la TVA pour cause de dépassement depuis cet été). Exemple : nuit d'hotêl pour une presta : 100€ HT, tu paies 120€ TTC. Tu refactures 120€ au client, qui ne récupère pas la TVA, et toi tu paies 20% de cotisation sur 120€ que tu n'as pas gagné en plus. Solution quand c'est possible : le client paie directement l'hotêl : il récupère la TVA, donc paie 100€ au lieu de 120 et ça n'augmente pas inutilement ton CA.

          Avec la TVA, dans mon cas, c'est problématique aussi, car je peux récupérer la TVA, mais il faudrait que je facture 125€ au client pour amortir les charges que je vais payer sur un truc que je ne gagne pas. Bon, je n'ai eu aucune charge dans ce genre pour l'instant et je viens de passer au réel donc ce n'est plus un soucis. Mais comme ça a été dit, si on a beaucoup de charge, le régime AE ne convient pas.

          http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

          • [^] # Re: Petites questions

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 05/01/12 à 12:37

            Exemple : nuit d'hotêl pour une presta :

            Juste pour info, mauvais exemple : la TVA sur les nuits d’hôtel du presta n'est pas déductible même pour les assujettis (si tu payes pour le client, c'est déductible par contre).

            La TVA, c'est la merde :).
            http://www.netpme.fr/question-internaute/206-tva-est-elle-deductible-sur-frais-deplacement.html

            • [^] # Re: Petites questions

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              ah, je ne savais pas =) c'est aussi pour ça que j'ai pris un comptable depuis que je paie la TVA.

              http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

          • [^] # Re: Petites questions

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Pour tes frais oui, c'est bien de récupérer la tva...
            J'ai vu sur ton blog que tu conseillais la tva simplifiée, je ne trouve pas que ça soit si simplifié que ça, il faut verser des acomptes et c'est régularisé à la fin de l'année, si on n'a pas des revenus très réguliers d'une année sur l'autre on est en déséquilibre... En revanche à la tva réelle on paye tous les mois sur les opérations du mois, c'est beaucoup plus simple, ça se rapproche même plus du statut AE, le formulaire à remplir est vraiment simple.

            • [^] # Re: Petites questions

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              ce n'est ptet plus d'actualité ce que j'ai écrit, parce que je crois que mon comptable m'avait dit une connerie qui m'a valu un coup de stress avec les impôts (genre j'ai appris la veille pour le lendemain que je devais faire une déclaration alors que j'étais à l'étranger).

              En gros, là, je déclare ma tva tous les trimestres et je paie ce que je dois, donc c'est ptet pas le régime simplifié justement.

              http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

            • [^] # Re: Petites questions

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 05/01/12 à 15:30

              En revanche à la tva réelle on paye tous les mois sur les opérations du mois, c'est beaucoup plus simple

              J'ai la TVA (les comptes en fait) à calculer qu'une fois tous les 3 mois, j'ai la flemme de me connecter sur les site des différent fournisseurs (abo serveur, téléphone, Internet, EDF...) tous les mois pour récupérer la facture.

              si on n'a pas des revenus très réguliers d'une année sur l'autre on est en déséquilibre...

              Bah... C'est juste de la trésorerie (de toute façons, ça change rien pour moi, ils me doivent toujours des sous :) ). Mais il me semble que c'est par 3 mois de toutes façons (acompte correspondant au réel), sinon je ne vois pas trop pourquoi ma compta me demande tous les 3 mois d'être à jour.

              Question de choix et de cas :)

        • [^] # Re: Petites questions

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 05/01/12 à 12:32

          Par contre il faut bien que tes clients comprennent que le jour où tu changera de statut il faudra que tu la leur facture en plus ! Si c'est des entreprises ça ne posera aucun problème par contre pour les particulier oui...

          Clair que pour les particuliers, cette histoire de TVA est chiante. Mais n'a rien à voir avec l'auto-entrepreneur (tu peux avoir une ERUL non assujettie à la TVA, même seuil).

          Question con : qu'est-ce qui empèche de faire une EURL assujettie pour les pro, et auto-entrepreneur non assujetti pour les particuliers?

          Comment tu fait pour les serveurs que tu loue ?

          En auto-entrepreneur, le but est d'avoir 0 frais (car non déductible), donc le but est de payer juste son petit domaine pour le site web, et le reste... Le client paye (on fourni du consulting, on prépare la commande, le client paye directement)

          • [^] # Re: Petites questions

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            tu ne peux pas avoir une AE et une autre entreprise. Ca serait trop facile :-p

            J'en profite pour rappeler que l'AE est juste un régime fiscal et social particulier du statut Entreprise Individuelle. C'est pourquoi, suite à mon dépassement, je n'ai a priori rien à faire à part prévenir le fisc.

            Par contre, dans les saloperies cachées, il y a l'inscription à une AGA pour ne pas être assujetti sur une base de 125%, qu'il faut faire avant le 1er janvier, je pense que c'est mort pour moi :-/

            http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

            • [^] # Re: Petites questions

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              tu ne peux pas avoir une AE et une autre entreprise. Ca serait trop facile :-p

              Google fait, il ne faut pas être gérant majoritaire, en effet, zut, trop facile. Reste à bidouiller pour être salarié de ton entreprise :) (SASU? mais du coup charges comme salarié, plus cher)

              Raté :).

              Par contre, dans les saloperies cachées, il y a l'inscription à une AGA pour ne pas être assujetti sur une base de 125%, qu'il faut faire avant le 1er janvier, je pense que c'est mort pour moi :-/

              C'est le truc que je n'ai jamais compris, mais c'est sans doute parce que je suis en EURL et non pas EI, et ce +25% a plutôt l'air de concerner l'EI (on parle de déclaration 2035, donc plutôt BNC)

              • [^] # Re: Petites questions

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                je ne comprends pas non plus, parce que je vais faire mon bilan par un comptable, et je crois que ce n'est même pas vérifié par l'AGA après. Ca ressemble plus à un abonnement de fidélité racket quoi :-p

                http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

            • [^] # Re: Petites questions

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              Pour info l'inscription AGA il faut la faire avant fin mai de l'année en cours. Ca veut dire qu'un auto-entrepreneur susceptible de dépasser après mai à tout intérêt à s'inscrire au cas ou...

              • [^] # Re: Petites questions

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                il me semble que c'est plutôt avant le début de l'année, où pour la première année avant fin mai. Vu que j'ai commencé en 2010, j'aurai du le faire le mois dernier quoi. J'aurai peut-être même du le faire l'année d'avant si ça impacte mes impots qui vont repassés au réel rétroactivement pour toute l'année là :-/

                Au final, j'aurai du prévoir ça dès le début, ce qui était un peu compliqué.

                http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

    • [^] # Re: Petites questions

      Posté par . Évalué à  2 .

      Autre petite question :

      Lors de la déclaration : tu as déclaré ton activité chez toi ou chez les clients ?

      • [^] # Re: Petites questions

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        chez le client, pourquoi ?

        http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

        • [^] # Re: Petites questions

          Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 05/01/12 à 15:53

          Parceque ce concept me semble obsolète : où travaille t on lorsqu'on travaille sur une machine distante ? Pour moi on travaille chez le client car on intervient sur son infrastructure (en propre ou locative). Si physiquement on est chez soi le travail se réalise bien chez le client. Le travail, sa réalisation et sa mise en production : tout se fait chez le client. (Le cas où on travaille chez soi, cela peut être lors d'une phase de conception, pour un développeur)

          Bref, ce concept me semble obsolète, totalement, s'il est uniquement basé sur la présence physique, puisque la présence physique est ici différenciée du lieu de production. Or il génère une différenciation pour l'auto-entrepreneur si celui-ci choisit de déclarer le travail chez lui au lieu de le déclarer comme accompli chez le client (...)

          Non ?

          • [^] # Re: Petites questions

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            hum, ok, mais à quoi ça sert pour l'urssaf ou les impôts de savoir ça ? parce que si ça sert à rien, on s'en fout. Si ça sert à savoir si tu peux déduire une partie de ton loyer en charge (et donc alléger ta taxe d'habitation par exemple), savoir sur quelle chaise ton cul est posé à un intérêt.

            http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

            • [^] # Re: Petites questions

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              L'état n'aime pas les SDF (ceux qui n'ont pas le choix certes, mais on ne parle pas d'eaux :) ) : ceux qui débugent une appli à Paris en étant au fin fond de la Drôme en déplacement (alors leur dire qu'on est au fin fond de l'Amazonie, ils auraient une crise cardiaque), il lui faut une adresse fixe pour te facturer les impôts "correspondant". Je n'ai pas osé essayer de leur expliquer que je vivais le cul entre deux pays...

              L'Etat a un train de retard, on doit vivre avec, et donner une adresse "de travail". Un jour ils comprendront qu'on peut travail sans adresse de travail (ni d'habitation d'ailleurs, je n'ai jamais compris pourquoi je dois payer un an de vie à une commune même si j'y habite qu'une journée! celle du 1er Janvier)

            • [^] # Re: Petites questions

              Posté par . Évalué à  3 .

              Je pense que ça change pas mal de choses en terme d'assurance, de responsabilité civile, etc. Si tu t'électrocutes chez toi alors que tu étais en mission chez le client, c'est l'assurance de qui qui prendra les frais ? Celle du client refusera probablement ; la tienne dira que c'est celle du client vu que tu devrais être sur place. Je pense que ça sera un gros merdier, non ?

              • [^] # Re: Petites questions

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                je ne pense pas que ça soit pour des histoires d'assurances, les impots et l'urssaf s'en tapent à mon avis. Dans tous les cas, c'est con cette information du lieu d'exécution des presta. On peut très bien faire 50/50.

                http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

            • [^] # Re: Petites questions

              Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 05/01/12 à 17:28

              Trouvez les bonnes infos est vraiment difficile.
              Bref, en résumé : et pour ne pas avoir des heures et des heures de recherches pour trouver la documentation exacte ... Il est impossible de trouver les conséquences de cette déclaration sur le site officiel de documentation des AE. Et ne comptez pas sur vos CCI pour vous renseigner, à moins que vous ne sachiez déjà quelle question poser ...

              Si vous vous déclarez à domicile alors vous aurez à payer un petit bonus ... Il semble qu'il vaut mieux vaut se déclarer chez soi, dès lors qu'il s'agit d'une réalité effective (un développeur en AE ne pourra pas se déclarer chez le client s'il bosse chez lui. Par contre un administrateur assurant à côté un service d'expertise et de la formation, oui ...)
              (Et il ne s'agit pas non plus de la CFE, et des "erreurs" exigeant des sommes à payer alors que vous en êtes exonérés) Mots clefs :

              • taxe professionnelle à la troisième année
              • taxe d'habitation
              • taxe sur la surface professionnelle utilisée

              Et, vraiment, on ne trouve qu'une information très partielle sur le site officiel des AE.

              Ce à quoi tu fais référence (une déduction possible d'une partie de son loyer) est une tolérance du Trésor Public (et non inscrit dans le statut d'AE ...)

              Prenons un second exemple issu de la dépêche : Daniel assure un service de conseil face aux offres d'hébergement. S'il le déclare comme cela, il va devoir s'acquitter d'une taxe au taux régulier de 21,3% (service) Or, s'il déclare cette partie de son domaine d'activités en achat revente,en assurant donc la facturation directe pour son client, il devra payer 12% de taxes lorsqu'il fournit ce service, puisqu'il l'achetera à un autre prestataire pour le revendre à son client. Hum ... Le temps passé sur son activité, et l'impact de cette partie d'activité sur son CA, demande réflexion pour choisir entre service et achat/vente, non ... ?

              Bref, le statut d'AE est devenu une jungle comme une autre. Les CCI (et les artisans) ont tués l'esprit de ce point de la Loi de Modernisation Sociale. Cet exemple est une illustration : jongler entre une déclaration chez les clients ou chez soi (lorsque c'est possible de choisir) en fonction du temps de l'activité et l'évolution en charge de travail de cette activité (c'est tout ce qu'on peut souhaiter aux AE)

              Voilà, donc ma question était un appel à avoir les références précises sur cette petite finesse. Quelqu'un de bons conseils (faisant travailler beaucoup d'AE pour sa boite) m'a dit "surtout : déclares toi chez les clients!", je pense qu'il s'agit d'un bon conseil, mais je préfèrerai avoir d'autres confirmations. Merci.

              • [^] # Re: Petites questions

                Posté par . Évalué à  1 .

                arf grossière erreur en début de commentaire, désolé :

                Il semble qu'il vaut mieux vaut se déclarer chez soi : non! chez les clients!

                et autre grossière erreur, en fin de commentaire : LME (et non LMS)

      • [^] # Re: Petites questions

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        A mon domicile.
        Car je ne travaille pas pour/chez un client unique.

        (Essentiellement je fais du télétravail, mais aussi de la régie informatique locale.)

      • [^] # Re: Petites questions

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        la question était pour qui ? :-p

        http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

        • [^] # Re: Petites questions

          Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 05/01/12 à 17:31

          Pour tous ceux intervenant sur ce sujet et pouvant apporter des précisions :-)
          Merci :-)

  • # Nostalgie du forfait

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Les ptits jeunes, peut-être n'avez-vous pas connu le régime du "forfait", "c'était mieux avant"tm, voilà comment ça se passait concrètement. Une fois par an je prenais rendez-vous avec l'inspecteur des impôts, je lui montrai combien j'avais gagné dans l'année, je lui disais si j'avais fait des dépenses particulières et ensemble on définissait un bénéfice à la louche ! Mais alors une louche, une vraie, parfois le résultat frisait avec le zéro alors que je vivais (modestement) de ça !
    Mais mais mais, il n'y avait pas le statut AE, du coup un plancher s'appliquait aux charges, assez dissuasif pour démarrer.

    • [^] # Re: Nostalgie du forfait

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      on définissait un bénéfice à la louche !

      Et avec un dessous de table pour aider?
      Pas mécontent que ça ait disparu... On paye ce qu'on doit payer, pas suivant notre capacité à négocier avec les impôts.

      du coup un plancher s'appliquait aux charges, assez dissuasif pour démarrer.

      C'est tout l'objectif de l'AE (niqué par Nicolas et sa CFE, pfff...)

      • [^] # Re: Nostalgie du forfait

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        L'exonération de CFE pendant 3 ans c'est déjà bien pour commencer. Après, ça tue un peu le coté "complémentaire durable" du régime si on gagne 3 fois rien au bout de 3 ans.

        http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

      • [^] # Re: Nostalgie du forfait

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        L'AE ne paye pas ce qu'il doit justement puisqu'il n'y a aucune prise en compte des frais, le pourcentage est encore plus arbitraire... Au forfait il y avait au moins une chance.

        La CFE c'est peanuts par rapport à ce qu'était le plancher de charges.

        • [^] # Re: Nostalgie du forfait

          Posté par . Évalué à  0 .

          En fait, le pourcentage sur le CA de l'auto-entrepeneur qui va au impôts (2% pour les PLibérales par exemple) tiens déjà compte d'un abattement forfaitaire. (34% pour ceux affilié à la CIPAV). Cette abattement correspond (à la louche) de l'ensemble des charges et frais supposés d'une auto-entreprise (dont les charges sociales). Mais bon, sauf si tu fais un CA proche du plafond, tu le dépasse très facilement...

        • [^] # Re: Nostalgie du forfait

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 05/01/12 à 17:13

          Au forfait il y avait au moins une chance.

          Cette chance, je la critique : tu joue la bidouille / l'embrouille avec le gars des impots.

          Maintenant, c'est clair : abattement forfaitaire identique pour tous, ou réel (pareil : règle identique pour tous). Désolé, mais je préfère ça à la bidouille.

          La CFE c'est peanuts par rapport à ce qu'était le plancher de charges.

          Quand tu factures 10 €, il y a une sacré différence entre payer 2€ d'impots (avant) et 352€ (maintenant, avec une CFE de 350€ par exemple)

          Rappel : le plancher des charges pour l'AE, c'est 0. Et chez moi 350€ par rapport à 0, ce n'est pas peanuts. Et c'est de ça dont on parle (de l'AE avant, et maintenant), pas de avant il y a 10 ans, on parle bien de l'entube qui était qu'on ne devait pas payer plus que ce qu'on gagne avec l'AE, qui est faux maintenant.

          • [^] # Re: Nostalgie du forfait

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            L'abattement forfaitaire de 34% identique pour tous, faut avouer ça nous arrange particulièrement (nous informaticiens)... Pour d'autres professions les frais sont généralement énormes la première année (le matériel) sans pour autant justifier d'être au réel (surtout la première année)...

            A l'époque du forfait on ne jouait pas forcément la bidouille. Le truc c'est que les impôts avaient l'habitude des professions courantes mais pas des nôtres, donc il trouvait nos frais ridicules, c'est pour ça que ce n'était pas difficile de faire baisser les bénéfices.

            J'ai bien vu que le CFE était calculé d'une étrange manière. Ce que je voulais rappeler c'est qu'avant ce statut celui qui ne touchait rien c'était plus proche de 3500 € que 350 € !

            En tout cas aujourd'hui, AE + logiciel libre c'est vraiment le duo gagnant pour démarrer. Profitez-en !

            • [^] # Re: Nostalgie du forfait

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              ce qu'il ne faut pas oublier, c'est qu'un pourcentage non négligeable des AE font 0€ de CA (je n'ai plus les chiffres en tête, mais 50% ne m'étonnerait pas). C'est peut-être une erreur du régime d'ailleurs, beaucoup se sont inscrits sans aucun projet en tête, juste au cas où quoi ...

              http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

              • [^] # Re: Nostalgie du forfait

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Dans un bouquin j'avais lu que c'était environ 3/5, c'est très élevé.
                Comme tu dis beaucoup se déclare "pour le fun", "au cas ou", sans y réfléchir une seule minute, sans aucun projet, ni client potentiel.

                Je peux retrouver la source si ça intéresse, pour ceux qui veulent des statistiques précises il y a cette source sur internet.

  • # typo lien site web

    Posté par . Évalué à  3 .

    Salut j'ai trouvé une petite typo dans ton site web:

    http://www.ikux.fr/regie-informatique > Nous consulter > htttp://www.ikux.fr/contact

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.