DataPoste, le programme OpenData du groupe La Poste

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Xavier Teyssier, palm123 et ZeroHeure. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
32
7
jan.
2014
Open Data

Dans le cadre de notre démarche d’Open Data (via le hashtag #DataPoste sur Twitter), nous organisons en février prochain un « DataJam » : une journée pour monter des services innovants à partir de données postales ; journée à laquelle participeront start-up, designers et développeurs intéressés, mais également des entreprises partenaires.

Le succès de ce type de démarche réside sur la pluridisciplinarité des équipes. C’est donc en votre qualité de développeurs et/ou entrepreneurs que nous aimerions vous compter parmi les participants.

Si vous êtes d’accord sur le principe, nous vous proposons de venir à notre prochain RDV, DataScénario#1 du 8 janvier prochain à 18h au NUMA (39 Rue du Caire 75002 Paris).

Vous en remerciant par avance au nom de toute l’équipe DataPoste.

Contact :

  • Mél : sophie.lamy-peufaillit CHEZ laposte.fr
  • Microblogging : @peuflamy

NdM : dans son communiqué de presse, le Groupe La Poste indique avoir « mis, entre autres, à disposition la liste des points de contact de son réseau (bureaux de poste, agences ou relais postaux), incluant les coordonnées de géolocalisation, les services associés et les données d’accessibilité. » Ces données sont disponibles sur data.gouv.fr.
On peut aussi s'étonner qu'il soit encore utile de demander une liste des codes postaux (ce qui est différent de la liste des bureaux de poste) ou que le site de la Poste ait besoin d'un nom d'une commune « écrit sans accentuation (é, è, ç, à, etc.) ni ponctuation (virgule, tiret, apostrophe, etc.) »

  • # api ?

    Posté par . Évalué à 9.

    Est-ce que la poste a un service qui définit les API pour faciliter la vie de ses utilisateurs de données, et pour qu'elles soit aussi, un peu stable dans le temps ?

    J'ai l'impression que le format des données et la manière de la réutiliser, peut être un sacré frein . ex: que faire d'un scan de document papier en format pdf, fichier .csv mal définit, etc…

    "La première sécurité est la liberté"

  • # Rien à rajouter

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je pertinente la NDM.

    "On peut aussi s'étonner qu'il soit encore utile de demander une liste des codes postaux (ce qui est différent de la liste des bureaux de poste) ou que le site de la Poste ait besoin d'un nom d'une commune « écrit sans accentuation (é, è, ç, à, etc.) ni ponctuation (virgule, tiret, apostrophe, etc.) »"

    Ce que La Poste ne fait pas, OpenStreetMap le fera. Nous mettrons en ligne sur data.gouv.fr notre propre cartographie des codes postaux.

  • # certif

    Posté par . Évalué à 5.

    il n'y a pas un problème de certificats ? ou de pishing ?

    il y a une redirection pour le login de data.gouv.fr vers
    https://data.gouv.fr.prod.ext.dila.fr/user/login

    lorsque c'est le même domaine en général je ne tiens pas trop compte de l'avertissement mais là, ça me laisse pensif, et j'ai autre choses a faire que faire des requête whois !

  • # le web 0.5 avec la poste.

    Posté par . Évalué à -3. Dernière modification le 07/01/14 à 16:51.

    On voit bien que la Poste à encore du mal avec la dématerialisation.
    On est loin du web 2.0
    Et oui en 2014, il faut (encore) se déplacer physiquement.

    Merci la poste. (et puis au passage, c'est connu tout le monde habite paris alors a quoi bon hein)

    Même notre administration fiscale fait mieux : au moins, on peut declarer en ligne, c'est dire…

    • [^] # Re: le web 0.5 avec la poste.

      Posté par . Évalué à 6.

      La dématérialisation, c'est ici : https://boutiqueducourrier.laposte.fr
      Pour mes colis, je souhaite qu'ils restent matériels !

      • [^] # Re: le web 0.5 avec la poste.

        Posté par . Évalué à 3.

        Je viens justement d'essayer ce service :

        L’ensemble des champs « Civilité », « Prénom», «Nom d’usage » ainsi que les espaces ne doivent pas dépasser 38 caractères
        L’ensemble des champs "Civilité", "Prénom", "Nom" et "Nom de naissance" ainsi que les espaces ne doit pas dépasser 38 caractères

        Résultat : utilisation du formulaire papier et déplacement au bureau de poste obligatoire

      • [^] # Re: le web 0.5 avec la poste.

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 08/01/14 à 12:07.

        Heu?!… Mais je ne parle pas de tes colis. tsss…
        T'as peut être pas fais attention à la dépeche :
        Je cause du fait que semble t-il pour participer on est invité a venir physiquement le 8 janvier au 39 Rue du Caire 75002 Paris.

        Autant que je sache, pour produire du soft on ne devrait pas être contraint à une zone géographique, non ?

  • # Ça commence mal

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Le succès de ce type de démarche réside sur la pluridisciplinarité des équipes.

    Un truc « dont le succès réside », ça veut dire que ça n'a pas d'utilité intrinsèque. Sinon il y aurait écrit « l'intérêt de la démarche est [liste d'avantages] ».

    Par exemple le simple fait de libérer des données sans faire tout un tapage avec des gros mots (start-up, sérieux, ça impressionne encore du monde ce terme en 2013 ?) permet de laisser aux autres le soin de faire des choses utiles (ou ludiques, ou débiles, ce qu'on veut).

    Voyons voir… ce ne serait pas encore un truc de commerciaux leur idée ?
    Je n'ai pas écrit une bouse de commerciaux car je mesure mes prop… Ah si, zut.

    • [^] # Re: Ça commence mal

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 08/01/14 à 12:45.

      Un truc « dont le succès réside », ça veut dire que ça n'a pas d'utilité intrinsèque …

      Non, l'intérêt et le succès sont deux choses différentes.
      On peut avoir un truc utile, mais qui n'a pas de succès parce que mal présenté.
      On peut avoir un truc inutile, mais qui a du succès parce que bien présenté (effet de mode ou de bulle).

    • [^] # Re: Ça commence mal - oui vraiment mal...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      "… réside sur la pluridisciplinarité…"

      Ouille ! Ça pique ce "sur" à la place d'un "dans" !

      Moi, personnellement, j'habite, je réside, DANS ma maison, à l'intérieur, et non pas SUR ma maison, sur la toiture…

  • # OpenStreetMap

    Posté par . Évalué à 5.

    Est ce que les données géographiques ont été étudiées par OpenStreetMap ? Je pense en particulier à la géolocalisation des bureaux de poste, distributeur de billet, boites aux lettres, … ainsi que les horaires d'ouverture des bureaux de poste. Qu'en est-il de la qualité de la géolocalisation qui laissait parfois à désirer dans des ouvertures de données précédentes ?

    • [^] # Re: OpenStreetMap

      Posté par . Évalué à 10.

      Oui, grâce à cet outil, les données de La Poste sont importées dans OSM.
      Malheureusement, les données de localisation sont (très) pourries : les points ne sont pas du tout à l'emplacement exact (bureau placé en plein milieu de la rue, …). Pour vous en rendre compte, regardez les traits bleus qui finissent sur les pointeurs jaunes : ils vont de l'emplacement donné par les données de La Poste à l'emplacement corrigé.

      Vous l'aurez compris : corriger manuellement les points prend beaucoup de temps (surtout pour les endroits où nous n'avons pas de contributeur OSM).

      • [^] # Re: OpenStreetMap

        Posté par . Évalué à 6.

        J'adooooore OpenStreetMap!
        Bien joue les gars ;)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.