Double victoire pour Racketiciel : la Cour de cassation vient de statuer par deux fois sur la vente liée

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
51
30
jan.
2011
Justice
Enfin une très bonne nouvelle : la Cour de cassation, la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire français, vient de casser avec renvoi deux jugements qui déboutaient des demandes concernant la vente liée.

Les deux affaires Pétrus c/ Lenovo et Guerby c/ Darty ont été traitées simultanément et les deux arrêts sont volontairement complémentaires, l'un concerne le constructeur et l'autre, le distributeur. Les juristes apprécient car c'est pour eux une injonction forte et claire à suivre la directive européenne 2005/29/CE du Parlement européen et du Conseil du 11 mai 2005 relative aux pratiques commerciales déloyales.
Pour un juriste, un jugement cassé avec renvoi (dans une autre juridiction) est même une forme de sanction.

Est-ce à dire que c'est la fin de la vente liée ? Pas vraiment, il reste encore du chemin à faire. Par exemple, les douanes voient arriver de l'étranger des ordinateurs dont la valeur intègre le prix du logiciel et n'y voient actuellement aucune objection.
Les tribunaux, quant à eux, devraient maintenant juger de façon plus uniforme car les arrêts de la Cour de cassation orientent fortement la jurisprudence.

Les analyses de Frédéric Cuif vous donneront plus de précisions et vous permettront de bien comprendre la portée de ces arrêts.

Si vous vous engagez dans une démarche similaire, faites très attention à la façon dont l'affaire est présentée au juge. Il faut qu'il puisse facilement faire le lien avec les arguments juridiques adéquats. Pour cela, le site racketiciel.info vous donnera des informations et recommande fortement de faire appel à un avocat spécialiste de ces questions informatiques, tant les arguments sont devenus d'un haut niveau de technicité juridique.
  • # En avant pour l'Europe !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Les arguments juridiques pertinents pour combattre la vente liée sont désormais des arguments valables dans toute l'Europe. Rien n'empêche nos voisins de se lancer à leur tour dans les procès contre les constructeurs et les vendeurs. N'hésitez pas à y encourager vos amis européens. Attention toutefois que depuis plusieurs mois, les professionnels attaqués font appels à de gros moyens juridiques : les consommateurs ne doivent plus risquer d'aller seuls en justice dans ces affaires. Il est important qu'ils soient représentés par un avocat connaissant bien ces dossiers (et l'informatique). Vous trouverez un résumé en anglais à l'adresse http://racketware.info/news/french-court-of-cassation-threat(...)
    • [^] # Re: En avant pour l'Europe !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      se faire rembourser, 50 euro et en gaspiller 200 pour un avocat..... je sais pas trop s'il y va avoir beaucoup de gens prêt à faire cela

      www.solutions-norenda.com

      • [^] # Re: En avant pour l'Europe !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Oui c'est clair que le gars qui est allé jusqu'en cassation devait avoir un avocat. Mais tu peux facilement aller au TI sans avocats et les jugements de la cour de cassation sont des arguments de poids.
        • [^] # Re: En avant pour l'Europe !

          Posté par . Évalué à 2.

          il me semble que quand ton jugement t'es favorable, la partie adversaire doit te rembourser les frais.
          • [^] # Re: En avant pour l'Europe !

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Il me semble que c'est le juge qui le décide. En fonction, notamment, de l'évidence de la mauvaise foi de la partie perdante.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: En avant pour l'Europe !

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              Dans cette affaire http://www.courdecassation.fr/jurisprudence_2/premiere_chamb(...) , la cour de cassation a condamné Lenovo a du payer 404,81 euros au plaignant, et dans cette affaire http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=re(...) , Darty a été condamnée à payer 3000 € au plaignant.

              Concernant le fait d'avoir ou non un avocat le site cité plus haut en parle :
              J’ajoute à titre personnel, qu’il ne faut pas se méprendre sur l’apparente facilité à mettre en oeuvre ces règles. Je discute souvent avec des consommateurs qui pensent pouvoir faire face seuls, devant un juge, à une telle argumentation. Or, la pratique démontre qu’ils ont tort et que les décisions qui leur sont rendues sont mauvaises car ils n’ont pas su expliquer le problème. Ce débat qui mêle informatique et droit de la consommation est technique et la résistance des constructeurs, très forte.

              mais il faut justement se renseigner auprès de racketiciel des solutions qui existent, notamment lorsqu'on n'a pas de sous. Peut-être voir du côté de l'aide juridictionnelle. En tout cas je trouve cettre rubrique bien intéressante : http://www.cuifavocats.com/-Le-cout-d-un-proces-
              • [^] # Re: En avant pour l'Europe !

                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                Sauf qu'il existe un gouffre béant entre les revenus qui donnent droit à l'aide juridictionnelle et ceux qui permettent « d'avoir un avocat » selon l'expression consacré.

                Je me rappel vaguement l'écoute d'une interview à la radio d'un éminent personnage ; mais mes impressions du moment reviennent-elles aisément. Il se gardait bien de considérer la France médiane. Dans son discours étaient considérés d'une part les faibles revenus — en gros les gens gagnant moins que le smic — qui avaient donc droit à l'aide juridictionnelle, d'autre part le français moyen, selon lui, dont les revenus commençaient aux alentours de 5000€ par mois.

                Pour les autres semble-t-il, point de justice en ce pays…
            • [^] # Re: En avant pour l'Europe !

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Bonjour,

              Il est particulièrement rare que le juge décide de lui même, sans que la victime l'ait demandé, un dédommagement.

              Le juge décide du montant du dédommagement UNIQUEMENT si la victime demande un dédommagement. Le juge accordera tout ou une partie.

              Rappelez-vous l'histoire entre un B. Tapie et la Société Générale...

              Faut demander, sinon le juge n'a aucune base sur laquelle s'accorder.

              Grégoire
      • [^] # Re: En avant pour l'Europe !

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ceux qui se lancent là dedans ne le font pas pour 50 euros mais pour faire avancer les choses. Lorsque tu milites pour quelque chose il faut être prêt à perdre de l'argent, du temps ou les deux. Il y a des combats qui coûtent beaucoup plus cher que ça.
      • [^] # Re: En avant pour l'Europe !

        Posté par . Évalué à 7.

        pourquoi "gaspiller" ? Faire ça sans spécialiste, c'est risquer de n'avoir que 30 € (dans le meilleur des cas) avec en prime une mauvaise décision qui ne pourra pas servir aux autres pour faire avancer le débat ; c'est fréquent.

        Par contre, bien accompagné, c'est se donner une chance d'avoir un vrai remboursement de l'ensemble des logiciels, avec des dommages et intérêts complémentaires.

        Et puis si personne ne fait rien, rien ne changera. Alors pour ma part, j'estime que le jeu en vaut la chandelle et bravo au courage de Messieurs Pétrus et Guerby qui font avancer.
  • # Félicitations!

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Félicitations à tous ceux qui ont participé! Et merci beaucoup d'avoir investi du temps là dedans, on va tous pouvoir en profiter maintenant (enfin, à terme...).
    • [^] # Re: Félicitations!

      Posté par . Évalué à 3.

      Nous pouvons en effet nous féliciter d'une telle victoire.
      Cependant, ce n'est pas la première.... et sûrement pas la dernière.
      Et c'est justement là que le bât blesse.
      En effet, tant que cette pratique consistera, d'imposer la vente liée, il est peu probable que le client lambda fasse une démarche juridique contraignante pour obtenir gain de cause. (et ce même si la cause est juste)
      Ce qui anormal, c'est ce parcourt du combattant alors que la loi devrait s'appliquer de fait.
  • # Schizophrénie européenne

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    « Est-ce à dire que c'est la fin de la vente liée ? Pas vraiment, il reste encore du chemin à faire. Par exemple, les douanes voient arriver de l'étranger des ordinateurs dont la valeur intègre le prix du logiciel et n'y voient actuellement aucune objection. »

    C'est tout à fait logique puisque l'Union Européenne a pour principe sacré de ne pas entraver le libre commerce mondial.
    • [^] # Re: Schizophrénie européenne

      Posté par . Évalué à 8.

      Mauvaise foi détectée. Le problème c'est ici encore de la vente liée, entre l'importateur et le distributeur. C'est un problème privé, rien ne peut obliger le distributeur à porter plainte s'il s'accommode de la vente liée des ordinateurs et logiciels qu'il acquiert. Il n'est responsable que devant ses clients finaux, et il peut toujours négocier avec eux le prix de vente des logiciels inclus.
      • [^] # Re: Schizophrénie européenne

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Je n'ai rien compris à ton message. Suis-je le seul ?
        • [^] # Re: Schizophrénie européenne

          Posté par . Évalué à 4.

          Ton message n'était pas très compréhensible non plus. Indique moi s'il te plait :
          1) en quoi les douanes françaises ont quoi que ce soit à voir avec la directive européenne mentionnée plus haut ;
          2) en quoi le fait, pour les douanes françaises, d'éventuellement ne pas appliquer la loi comme elles le devraient, provient d'un principe sacré, lié ou non à l'Europe.
          Ton raisonnement est illogique, on vient de te rapporter que GRÂCE à une directive européenne, la vente liée est condamnée en justice, et toi tu viens dire que si la douane n'intervient pas plus, c'est À CAUSE d'un principe contraire qui viendrait de l'UE. l'UE aurait donc voté une directive contraire à un « principe sacré ». Si un tel principe existait, une directive légalisant la vente liée aurait été votée !

          Mais en oubliant le troll, je précise le sens de mon message :
          1) La dépêche souligne que la douane ne va probablement pas changer son comportement, qui est de ne pas rappeler à l'ordre les importateurs.
          2) La vérité est que la douane n'a pas d'obligation à le faire, parce qu'il s'agit d'un problème privé entre deux personnes, et elle n'interviendrait qu'en cas de plainte d'une personne lésée. S'il s'agit d'une relation commerciale entre un importateur et une chaine de magasins, PERSONNE n'est lésé puisque la vente (même liée) est conclue avec l'accord des parties.
          Donc rien à voir avec l'Europe, la douane n'est pas obligée d'intervenir dans ce cas.
          • [^] # Re: Schizophrénie européenne

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            La phrase qui parle de douane est entre guillemets. C'est une citation de la dépêche de Pierre Jarillon.
            Deuxièmement, dans son message « douane » signifie « frontière » - en tout cas c'est comme ça que je l'ai lu, ce qui explique ma réponse mettant en évidence la logique schizophrénique de l'UE qui interdit d'un côté ce qu'elle autorise de l'autre.

            Je comprends mieux ta réponse qui s'est concentrée sur les prérogatives techniques des douanes, alors que le sujet est la libre entrée de marchandises dans les pays de l'UE.
            • [^] # Re: Schizophrénie européenne

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Je tiens cette affirmation au sujet des douanes d'un douanier qui s'est renseigné à ma demande auprès de ses collègues.

              Les douaniers sont répartis sur tout le territoire et sont concernés par tout produit qui entre sur le territoire ou en sort.

              L'Irlande est le point d'entrée privilégié des ordinateurs en Europe car les taxes à l'importation y sont très réduites. Ensuite, le matériel « blanchi » en Irlande peut circuler dans toute l'UE, il suffit de faire les papiers en règle. C'est ce que vérifient les douanes en fonction de leurs règlements. Aucun d'eux ne stipule que le prix du logiciel doit être séparé. Pour un douanier, le logiciel inclus dans les ordinateurs est invisible.
            • [^] # Re: Schizophrénie européenne

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Q? Un logiciel est-il une marchandise ou un service ?
              • [^] # Re: Schizophrénie européenne

                Posté par . Évalué à 3.

                Le manuel de statistiques de l'ONU indique :
                – « bien utilisé en tant que support d'information ou de logiciels » (support physique de logiciel gravé en série) → est une marchandise (voir point 27 page 90)
                – « programme ou jeu de données réalisé sur commande » → est un service (point 48c page 93)

                http://unstats.un.org/unsd/publication/SeriesF/Seriesf_87F.p(...)
                Études méthodologiques Série F, no 87, Statistiques du commerce international de marchandises – Manuel des statisticiens
                ISBN 92-1-261191-5
          • [^] # Re: Schizophrénie européenne

            Posté par . Évalué à 2.

            J'lai compris un peu différemment : les services douaniers sont dans les faits, IRL, ceux à qui incomberaient cette tache de vérification que tout est en règle, là dessus aussi, si la règle était changée en faveur d'une distinction pécuniaire obligatoire (et des taxes, donc) entre matériel et logiciels. Sur le terrain, dans les faits, IRL, bref ce sont bien les douaniers qui assureront, là aussi, que la loi fiscale soit respectées (entre autre prérogative, pour cet exemple d'ordi, celle ci prime simplement)
            Ce n'est pas une cause, c'est une conséquence potentielle.
            Non ?
            • [^] # Re: Schizophrénie européenne

              Posté par . Évalué à 2.

              arf, /me lira le thread jusqu'au bout la prochaine fois :-))
            • [^] # Re: Schizophrénie européenne

              Posté par . Évalué à 2.

              Possible, mais si la valeur de la taxe dont ils sont chargés est la même pour le matériel et logiciels (p.ex. TVA à 19,6 %), ils sont peut-être tolérants sur la manière de remplir le formulaire.
  • # Maintenant, la suite

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    C'est un peut tôt pour aborder la suite, mais ça va venir un jour où l'autre.

    Si les éditeurs tels que Microsoft ne peuvent plus "de bonne fois" placer leurs produits d'office dans les ordinateurs neufs, que vont-ils inventer ?
    Clairement, pour Microsoft ce serait une énorme perte de ne plus pouvoir le faire. Et les vendeurs de bouses tels que McAfee, encore pire.

    Pour Microsoft par exemple:
    - Ils se passeraient de ça sur le marché français sans rien dire ?
    - Ils mettraient en place des tarifs "vente liée" ridicules ? Ou élevés ?
    - Ils feraient en sorte que la contrefaçon de Windows en français ne passe plus ? Ils en ont le pouvoir facilement. Ils ne le font pas car ça les arrange pour l'instant. Ce serait une bonne nouvelle uniquement si le tarif n'est pas trop faible
    - quelles autres parades ?
    • [^] # Re: Maintenant, la suite

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      - quelles autres parades ?

      Un lobby intense auprès des dirigeant pour rendre cela légal avec l'excuse que l'absence de vente liée tue les emplois locaux. C'est, à mon avis, le plus simple pour eux.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Maintenant, la suite

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Ils ont bien su faire passer OOXML comme norme ISO, ils sont capables de tout.

        « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

        • [^] # Re: Maintenant, la suite

          Posté par . Évalué à -4.

          C'est vrai, mais bon, on n'a pas la puissance d'IBM par contre, qui elle a reussi a faire passe ODF a l'ISO: un soi-disant standard pour suites office auquel il manque des pans entiers, contrairement a OOXML.
          • [^] # Re: Maintenant, la suite

            Posté par . Évalué à 5.

            ooxml ? ah oui le standard iso qui est passé sans aucune implémentation et sur une promesse de changement futur (on accepte une norme parce que le texte va être changé, sans aucun controle.
            On croit réver).

            Bien entendu je parle pas du fastrack pour 6000 pages, et des manoeuvres politiques (si vous votez cette norme, vous aurez le droit à du support gratuit).

            Il y a un mot que tu ne semble pas connaitre : la décence.
            • [^] # Re: Maintenant, la suite

              Posté par . Évalué à -3.

              Bien entendu je parle pas du fastrack pour 6000 pages, et des manoeuvres politiques (si vous votez cette norme, vous aurez le droit à du support gratuit).

              Evidemment que ca a fini en manoeuvres politiques, au vu du lobbying intense d'IBM et Google (quel hasard hein ?) il a bien evidemment fallu que MS s'y mette aussi.

              Ca a clairement pourri le systeme, et la faute en revient principalement a IBM qui a decide de faire jouer le lobbyisme et la propagande plutot que laisser les choses se faire a la maniere de l'ISO, ce qui a force MS a mettre l'artillerie lourde de la meme maniere.
              • [^] # Re: Maintenant, la suite

                Posté par . Évalué à 9.

                c'est pas notre faute à nous, ce sont les autres, les méchants, qui ont commencé.

                Euh sans être vexant, tu n'as pas un meilleur argument ?
                • [^] # Re: Maintenant, la suite

                  Posté par . Évalué à -3.

                  Non parce qu'il n'y en a pas d'autre, c'est exactement ce qui s'est passe. IBM voulait empecher OOXML de passer pour permettre l'effritement du monopole d'Office (et donc plus loin de Windows), et MS clairement n'avait aucune intention de laisser IBM gagner a ce jeu la.
      • [^] # Re: Maintenant, la suite

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    • [^] # Re: Maintenant, la suite

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      La solution pour Microsoft est de faire payer seulement si les utilisateurs le désirent.
      Les versions installées de Windows sont limitées dans le temps comme presque tous les logiciels pré-installés. La seule différence est que l'on doit payer Microsoft lors de l'achat tandis que pour les autres logiciels, il suffit de les payer pendant la période d'essai.

      Pourquoi est-ce que ce qui fonctionne avec les autres logiciels ne fonctionnerait pas pour Windows ? Il n'y a aucune raison technique qui puisse l'empêcher.
      • [^] # Re: Maintenant, la suite

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Pourquoi est-ce que ce qui fonctionne avec les autres logiciels ne fonctionnerait pas pour Windows ?

        Je serai curieux de voir le ratio entre le nombre de PC "Office Ready" vendus (c-a-d avec MSO préinstallé en licence limitée dans le temps) et le nombre de licences Office effectivement vendues par ce biais.

        Parce qu'entre acheter un PC qui contient déjà le logiciel (ce qui permet de masquer le prix du logiciel, noyé dans celui du PC), et devoir débourser une licence (dépense supplémentaire) après l'achat, il y a une différence énorme.

        Quand Madame Michu elle achète son PC, elle voit le prix du PC, et ne suppose pas devoir remettre la main au portefeuille après. Donc si il faut encore payer (cher ?) pour Windows, elle risque d'essayer Linux, le truc bizarre dont son neveu lui parle tout le temps et qui est gratuit.

        Et même en supposant que Madame Michu accepte de payer Windows, je la vois mal remettre une troisième fois la main au porte-monnaie pour ensuite payer Office. Surtout que le neveu lui a parlé de LibreOffice, que c'est tout pareil, que ça marche avec son Windows, et que c'est gratuit.

        Bref, ce n'est absolument pas dans l'intérêt de MS de faire payer Windows après l'achat, d'une part parce que ça monterait le prix réel de Windows (je les vois mal le vendre au prix boîte), et d'autre part parce qu'il sera plus difficile ensuite de les faire repayer une autre fois pour Office.
        • [^] # Re: Maintenant, la suite

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          elle risque d'essayer Linux, le truc bizarre dont son neveu lui parle tout le temps et qui est gratuit.

          Elle risque surtout de laisser son autre neveux lui installer une version pirate de Windows. Mais ce n'est pas notre problème.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Maintenant, la suite

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Elle risque surtout de laisser son autre neveux lui installer une version pirate de Windows. Mais ce n'est pas notre problème.

            Au début peut-être. Puis, comme Madame Michu elle est pas trop douée, elle fera une mise à jour qui installera un WGA ou équivalent, et un pop-up en bas de l'écran lui dira qu'elle est une vilaine pirate.

            Habituellement, elle s'en foutrait un peu, mais hier soir elle a vu au 20 heures de TF1 un reportage sur Hadopi, qui dit que tous les pirates seront chopés jusqu'au dernier, et qu'elle risque très gros.

            Alors Madame Michu elle a peur, mais vu qu'elle a toujours pas les moyens de mettre plein d'Euros dans Windows, elle finit par demander à son neveu de lui mettre le machin dont il lui parle tout le temps, qui est gratuit, et qui lui permettra de continuer à aller sur Internet causer avec sa soeur et télécharger des recettes de cuisine sans que le méchant Hadopi ne vienne lui couper sa connexion.
      • [^] # Re: Maintenant, la suite

        Posté par . Évalué à -5.

        Ca s'appelle la facilite d'utilisation: Tu achetes ton PC, tu rentres, tu branches et ca marche, point final.

        Exactement ce qu'Apple fait sans que personne ne se plaigne.
        • [^] # Re: Maintenant, la suite

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est qu'il doit y avoir une histoire de position dominante alors.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Maintenant, la suite

            Posté par . Évalué à 0.

            Je lis ce que la loi dit et je ne vois nulle part le mot position dominante apparaitre en rapport avec la vente liee
            • [^] # Re: Maintenant, la suite

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Tu parles des gens qui se plaignent. Au point de vue de la loi, c'est la même chose et il me semble avoir déjà lu des gens qui s'étaient fait remboursé MacOS.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Maintenant, la suite

                Posté par . Évalué à 0.

                Pour le remboursement oui, mais c'est pas la question ici. Ici c'est la methode : avoir une etape supplementaire pour pouvoir utiliser le systeme.

                Qu'on mette tous les OS sur un pied d'egalite, et le je n'aurais rien a dire. Ne faire subir cela qu'a un OS, desole mais c'est pas correct.
                • [^] # Re: Maintenant, la suite

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ne faire subir cela qu'a un OS, desole mais c'est pas correct
                  Sauf s'il est en position dominante... Ça s'appelle la régulation. Pourquoi crois-tu, au hasard, que France Télécom/Orange est obligé de proposer des tarifs ADSL plus chers que les autres ?
                  • [^] # Re: Maintenant, la suite

                    Posté par . Évalué à -2.

                    Non, meme si il est en position dominante. La seule demande est qu'il ne profite pas de sa position dominante indument. Dans le cas present cela n'a rien a voir car :

                    a) La vente liee n'est pas du ressort de MS mais des constructeurs
                    b) Rien n'empeche les constructeurs d'y mettre un autre OS

                    Pourquoi crois-tu, au hasard, que France Télécom/Orange est obligé de proposer des tarifs ADSL plus chers que les autres ?

                    Moi j'aimerais bien voir ou la loi impose cela, a moins que cela ait ete fait comme sanction apres violation de la loi, ce qui ne serait des lors pas applicable a MS mais specifique a FT/Orange.
                    • [^] # Re: Maintenant, la suite

                      Posté par . Évalué à 3.

                      a) La vente liee n'est pas du ressort de MS mais des constructeurs
                      b) Rien n'empeche les constructeurs d'y mettre un autre OS


                      Ta gueule. Juste ferme-la.
                      Tu sais très bien les déséquilibres de puissance, la position dominante, on te le répète tout le temps, tu fais semblant d'oublier, etc.
                      Au bout d'un moment, on en a marre. Ça te fait marrer, parce que justement tu fais partie de ce pouvoir dominant, mais pas nous. Alors s'il te plaît, arrête de nous pourrir avec cet argument fallacieux du « choix » et de la « liberté » que nous avons tous dans ce fabuleux système « libéral ». Ta boîte nous encule bien profond et on le sait — pas la peine de le rappeler — et ce n'est pas une raison pour essayer de nous faire admettre qu'en plus, c'est parce que nous le voulons bien.

                      Le pire, c'est que personnellement, je joue le jeu du libéralisme : je n'achète plus de nouvelles machines qui sont vendues avec Windows, j'évite au maximum tout logiciel qui touche de près ou de loin à des formats ou protocoles made in MS. Après, on nous dit que si l'économie numérique va mal c'est justement parce qu'on n'achète pas de produits, et on nous fait des lois liberticides sous ce prétexte. Je subis aussi quotidiennement les inconvénients de tous ceux qui refusent ces formats/protocoles. Pourtant, je devrais être fier : je suis la loi du libéralisme, je joue le jeu. Et donc, si au final mon point de vue ne compte pas, c'est que je dois m'écraser, parce que le marché en a décidé ainsi, non ?

                      Bizarre, des tribunaux viennent justement de décider le contraire…
                      • [^] # Re: Maintenant, la suite

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Ta gueule. Juste ferme-la.

                        Tiens tu nous joues une Moubarak la ? Je t'ai connu bien plus poli

                        Tu sais très bien les déséquilibres de puissance, la position dominante, on te le répète tout le temps, tu fais semblant d'oublier, etc.

                        Oui MS a une position dominante, oui MS est bien plus puissant qu'Ubuntu ou Redhat.

                        Et ?

                        Je te rappelle qu'etre dominant et puissant n'est pas un crime. C'est l'abus qui est un crime, et ca fait des annees que je demandes qu'on me montre que c'est MS qui en est la cause, PERSONNE n'a jamais amene l'once du gramme de preuve allant dans ce sens.
                        Que tu supputes dans ta tete que c'est a cause de MS, on s'en fout, les supputations ca n'a aucune valeur. Les faits ca a une valeur.

                        Ta boîte nous encule bien profond et on le sait — pas la peine de le rappeler — et ce n'est pas une raison pour essayer de nous faire admettre qu'en plus, c'est parce que nous le voulons bien.

                        C'est ton probleme si tu preferes reporter les enormes problemes de Linux sur le desktop sur MS, ca ne t'amenera nulle part par contre.

                        Je subis aussi quotidiennement les inconvénients de tous ceux qui refusent ces formats/protocoles. Pourtant, je devrais être fier : je suis la loi du libéralisme, je joue le jeu. Et donc, si au final mon point de vue ne compte pas, c'est que je dois m'écraser, parce que le marché en a décidé ainsi, non ?

                        Ton point de vue compte proportionellement au nombre de gens qui ont le meme avis que toi, c'est bien ca la democratie et le systeme d'offre/demande non ?

                        Mozilla a su amener un produit qui a plu suffisament pour bouffer des parts, Apple y arrive a chaque fois qu'ils bougent un doigt de pied, linux y est arrive sur les serveurs, ... bizarrement Linux sur le desktop lui par contre c'est la faute a MS qui fait des coups bas par contre.

                        On va dire que c'est pas tres credible.
                        • [^] # Re: Maintenant, la suite

                          Posté par . Évalué à 2.

                          C'est l'abus qui est un crime, et ca fait des annees que je demandes qu'on me montre que c'est MS qui en est la cause, PERSONNE n'a jamais amene l'once du gramme de preuve allant dans ce sens.

                          Montrer les abus de MS, c'est comme quand tu nous dis des choses sur le source d'un produit MS, qu'on ne peut pas voir de toutes façons : personne ne pourra te le montrer clairement. Et tu le sais très bien, ce qui fait que tu auras toujours raison dans tous les cas : balaise ! C'est pour ça que des fois, on a juste envie que tu la fermes.

                          Ton point de vue compte proportionellement au nombre de gens qui ont le meme avis que toi, c'est bien ca la democratie et le systeme d'offre/demande non ?

                          Comparer la démocratie au système de l'offre et de la demande… comment dire : faut bien que tu vives aux US pour avoir le cerveau si déformé. Le système libéral du marché est l'anti-thèse de la démocratie représentative. C'est le jeu du plus fort, l'apogée du plus petit dénominateur commun, une illusion de liberté.

                          Mozilla a su amener un produit qui a plu suffisament pour bouffer des parts

                          Faut dire que vous y êtes allé fort dans l'incompétence avec IE…

                          Apple y arrive a chaque fois qu'ils bougent un doigt de pied

                          Avec des méthodes aussi peu recommandables que celles de MS.

                          linux y est arrive sur les serveurs

                          Ça me change la vie ça : ah, attends, le grand public ne sais pas ce qu'est un serveur, ça ne change strictement rien pour lui.

                          bizarrement Linux sur le desktop lui par contre c'est la faute a MS qui fait des coups bas par contre.

                          Je m'en branle de linux sur le desktop. Que les gens fassent ce qu'ils veulent avec leur bécane, qu'ils y installent ce qu'ils veulent, que ce soit du linux ou non. Je veux juste avoir le choix. N'essaye pas de détourner la question.
                        • [^] # Re: Maintenant, la suite

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Je te rappelle qu'etre dominant et puissant n'est pas un crime. C'est l'abus qui est un crime

                          Je pense plutôt que c'est un délit.
                • [^] # Re: Maintenant, la suite

                  Posté par . Évalué à 3.

                  oh mais c'est imposé à tous les OS vendu à des particuliers quand ils dépassent un certain montant du prix de la machine/ ou montant total.

                  Mais il y a des os qui font moins chier que d'autres dans le remboursement, donc forcément, on en parle moins vu qu'ils font moins chier les gens.
        • [^] # Re: Maintenant, la suite

          Posté par . Évalué à 4.

          Aux dernières nouvelles, Applerembourse l'OS quand on achète un MAC. Ce serait mieux de pouvoir refuser à la base, mais c'est mieux que rien.

          Faudra un jour que tu m'expliques pourquoi imposer un truc qui ne sert à rien lors de l'achat d'un ordinateur. Que des PC soient vendus avec Windows préinstallé ne me choqe pas plus que ça si j'ai la possiblité de ne pas l'utiliser et de ne pas le payer(a pire un remboursement).
          • [^] # Re: Maintenant, la suite

            Posté par . Évalué à 2.

            De nouveau, c'est pas mon propos. Que l'OS soit file avec la machine ou pas est au choix du constructeur, il decide de ce qu'il veut vendre. Avec plusieurs constructeurs en competition, logiquement si il y a demande alors l'offre viendra.

            Mais le propos ici est qu'il faudrait pour je ne sais quelle raison que MS soit traite differemment d'Apple par exemple et qu'il ait des etapes supplementaire pour l'utilisateur, ce que je trouve inacceptable.

            Qu'on impose a tous les OS d'avoir 50 etapes de confirmation au depart si vous voulez ou qu'on l'oblige a etre sur CD separement avec un disque dur vierge vu qu'apres tout le confort de l'utilisateur ne semble pas important pour certains, mais qu'on le fasse a TOUS les OS, pas de favoritisme.

            Et sinon, il faudrait aussi penser a se demander si la majorite des utilisateurs ne sont pas content d'avoir une machine avec l'OS installe d'office, parce qu'apres tout, si la majorite est pour, ca serait assez con de l'empecher...
            • [^] # Re: Maintenant, la suite

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Et sinon, il faudrait aussi penser a se demander si la majorite des utilisateurs ne sont pas content d'avoir une machine avec l'OS installe d'office, parce qu'apres tout, si la majorite est pour, ca serait assez con de l'empecher...

              C'est pour ça qu'il y a tout-à-fait moyen de vendre le code d'activation à part. Il suffit de le rentrer au premier démarrage.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Maintenant, la suite

                Posté par . Évalué à 0.

                Si on fait ca pour TOUS les OS, et que la majorite des gens est pour, j'ai pas de probleme avec ca.

                Mais tu remarqueras que meme aujourd'hui, la methode de demander le remboursement existe et il existe plein de systemes dispo sans OS, bref je vois pas trop pourquoi la majorite des gens devraient se taper un code d'activation pour faire plaisir a une minorite qui peut avoir ce qu'elle veut par un autre moyen.

                (en assumant que la majorite veut un OS avec sa machine ce qui me semble plausible)
                • [^] # Re: Maintenant, la suite

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Pour la même raison que les assurances de voiture ne sont pas vendues avec les voitures (ça fait longtemps que je n'ai pas lu l'analogie de la voiture). Pour laisser le choix aux gens. Surtout que, pour l'instant, les procédures de remboursement sont pénibles et longues.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Maintenant, la suite

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Le choix ? Mais il ne manque pas le choix, je te trouves des centaines et des centaines de magasins qui vendent des machines sans OS.

                    Quand aux procedures de remboursement, perso je suggererais de regler le fait que c'est penible et lent.
                    • [^] # Re: Maintenant, la suite

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Le choix ? Mais il ne manque pas le choix, je te trouves des centaines et des centaines de magasins qui vendent des machines sans OS.

                      Pas pour les portables (corrects).

                      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: Maintenant, la suite

                      Posté par . Évalué à 5.

                      on ne veut pas "des machines", on veut "les même machines"

                      La loi ne dis pas "si le consommateur peut avoir un produit très très vaguement équivalent, sans obligation d'acheter le service, alors on peut obliger l'achat du service pour tous les autres produits" hein
            • [^] # Re: Maintenant, la suite

              Posté par . Évalué à 6.

              De nouveau, c'est pas mon propos. Peut-être simplement parce que ta position te met d'office hors débat (conflit d'intérêt, toussa).

              Que l'OS soit file avec la machine ou pas est au choix du constructeur, il decide de ce qu'il veut vendre. Avec plusieurs constructeurs en competition, logiquement si il y a demande alors l'offre viendra.
              Mais l'offre commence à venir, sauf que Microsoft a une position dominante et que ça ne facilite pas la montée de la concurrence.

              Mais le propos ici est qu'il faudrait pour je ne sais quelle raison que MS soit traite differemment d'Apple par exemple et qu'il ait des etapes supplementaire pour l'utilisateur, ce que je trouve inacceptable.
              Tu trouves donc plus acceptable de fournir windows à tout le monde, même si l'utilisateur n'en veut pas ? C'est ça le respect de l'utilisateur pour toi ? Je ne vois d'ailleurs pas de quelle étape supplémentaire tu parles : les utilisateurs sont habitués à saisir une clé de validation pour la plupart des logiciels qu'ils utilisent. Il n'y a pas de raison pour qu'ils soient choqués de le faire pur leur OS. D'ailleurs il n'y a pas si lontemps, c'est ce qu'il fallait faire quand on achetait un PC avec XP installé : la phase d'activation nécessitait la saisie d'une clé, et personne ne s'en est plaint.

              Qu'on impose a tous les OS d'avoir 50 etapes de confirmation au depart si vous voulez ou qu'on l'oblige a etre sur CD separement avec un disque dur vierge vu qu'apres tout le confort de l'utilisateur ne semble pas important pour certains, mais qu'on le fasse a TOUS les OS, pas de favoritisme.
              1 étape de confirmation : comme pour la majorité des softs proprios que je connais : les gens le font pour Word, ils ne seraient pas choué de devoir le faire pour Windows. Et si on ne veut pas imposer à la personne une saisie manuelle, il doit y avoir moyen de programmer un dongle USB qui contiendrait la clé d'activation, qui serait fournie ou pas en fonction du choix de l'tilisateur.

              Puis pour ton info, on impose rien à Microsoft, Microsoft fait ce qu'il veut. Tout ce qu'on demande c'est aux constructeurs de ne pas imposer l'OS, arès le moyen c'est à Microsoft et aux constructeurs de se débrouiller.

              Et sinon, il faudrait aussi penser a se demander si la majorite des utilisateurs ne sont pas content d'avoir une machine avec l'OS installe d'office, parce qu'apres tout, si la majorite est pour, ca serait assez con de l'empecher...
              Encore un mouton .... Non, Si la majorité est intéressée par un OS préinstallé, qu'on lui installe, ce n'est pas un problème. Mais qu'on n'empêche pas ceux qui n'en veulent pas de ne pas en avoir.
              • [^] # Re: Maintenant, la suite

                Posté par . Évalué à 0.

                Mais l'offre commence à venir, sauf que Microsoft a une position dominante et que ça ne facilite pas la montée de la concurrence.

                Possible, mais honnetement c'est pas le probleme de MS ou des constructeurs ca, c'est le probleme du concurrent, a lui d'amener un produit qui plait afin que le public le veuille et que cela incite les constructeurs a le mettre sur les machines.

                Tu trouves donc plus acceptable de fournir windows à tout le monde, même si l'utilisateur n'en veut pas ? C'est ça le respect de l'utilisateur pour toi ?

                J'ai pas dit ca, j'ai dit que l'OS de MS ne devrait pas se voir imposer une etape supplementaire compare aux autres OS, c'est tout.

                Je ne vois d'ailleurs pas de quelle étape supplémentaire tu parles : les utilisateurs sont habitués à saisir une clé de validation pour la plupart des logiciels qu'ils utilisent. Il n'y a pas de raison pour qu'ils soient choqués de le faire pur leur OS. D'ailleurs il n'y a pas si lontemps, c'est ce qu'il fallait faire quand on achetait un PC avec XP installé : la phase d'activation nécessitait la saisie d'une clé, et personne ne s'en est plaint.

                L'activation _est_ une etape supplementaire, et que l'utilisateur y soit habitue on s'en fiche, c'est un effort supplementaire (faut le trouver ce fichu code). Que XP l'eut fait on s'en fout pas mal aussi, tu veux pas revenir au temps du DOS aussi ?

                Puis pour ton info, on impose rien à Microsoft, Microsoft fait ce qu'il veut. Tout ce qu'on demande c'est aux constructeurs de ne pas imposer l'OS, arès le moyen c'est à Microsoft et aux constructeurs de se débrouiller.

                Faites seulement, a priori j'ai rien contre tant que la demande n'est pas de traiter Windows differement des autres OS.

                Encore un mouton .... Non, Si la majorité est intéressée par un OS préinstallé, qu'on lui installe, ce n'est pas un problème. Mais qu'on n'empêche pas ceux qui n'en veulent pas de ne pas en avoir.

                J'ai jamais dit le contraire.
                • [^] # Re: Maintenant, la suite

                  Posté par . Évalué à 3.


                  Possible, mais honnetement c'est pas le probleme de MS ou des constructeurs ca, c'est le probleme du concurrent, a lui d'amener un produit qui plait afin que le public le veuille et que cela incite les constructeurs a le mettre sur les machines.


                  Donc si il n'y a pas de forfait en france aux même prix qu'en autriche c'est que le public ne le veut pas, c'est bien ce que tu es en train de dire ?
                  Et ça ne peut pas du tout être dut à une entente illicite (position dominante de plusieurs acteurs) ...
                  • [^] # Re: Maintenant, la suite

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Les histoires de forfait en France j'y connais rien, donc aucune idee.

                    L'entente illicite est toujours une possibilite, mais encore faudrait il une once de preuve plutot que sortir cette accusation automatiquement.
                • [^] # Re: Maintenant, la suite

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Mais l'offre commence à venir, sauf que Microsoft a une position dominante et que ça ne facilite pas la montée de la concurrence.

                  Possible, mais honnetement c'est pas le probleme de MS ou des constructeurs ca, c'est le probleme du concurrent, a lui d'amener un produit qui plait afin que le public le veuille et que cela incite les constructeurs a le mettre sur les machines.


                  Ah, et les Windows Xp dans les netbook à 2 euros pour évincer la concurence ? Tu trouves ça normal?

                  Un concurent pourra toujours pointer son nez, Microsoft s'arrangera toujours pour faire payer moins cher s'il veut tuer la concurrence.
                  • [^] # Re: Maintenant, la suite

                    Posté par . Évalué à 0.

                    a) 2 euros c'est une connerie, tu me demontres que c'etait le cas ?
                    b) Meme si c'etait 2 euros (ce qui est absolument irreel), ca serait certainement encore beneficaire, ou est donc le probleme ? C'est pas illegal tant que tu ne vends pas a perte. Faudrait pour je ne sais quelle raison que MS ait un prix plancher eleve maintenant ?
                    • [^] # Re: Maintenant, la suite

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Meme si c'etait 2 euros (ce qui est absolument irreel), ca serait certainement encore beneficaire, ou est donc le probleme ?
                      C'est un abus de position dominante en fait... Avec un prix si bas, aucun autre OS, même gratuit, n'aura une chance de prendre une quelconque part de marché.

                      D'autres choses sont illégales que la vente à perte, qui ne concerne d'ailleurs que les commerçants. Va-t-en calculer combien un logiciel a coûté à produire...
                      • [^] # Re: Maintenant, la suite

                        Posté par . Évalué à 1.

                        C'est un abus de position dominante en fait... Avec un prix si bas, aucun autre OS, même gratuit, n'aura une chance de prendre une quelconque part de marché.

                        Non mais tu te fiches de qui la ? C'est un abus de position dominante de proposer un produit a bas prix maintenant ?

                        Tant que MS ne vend pas a perte, il n'y a absolument aucun abus a proposer le produit a bas prix.

                        Ca devient vraiment n'importe quoi la, serieusement...

                        D'autres choses sont illégales que la vente à perte, qui ne concerne d'ailleurs que les commerçants. Va-t-en calculer combien un logiciel a coûté à produire...

                        Tu crois que XP et son milliard et plus de licences vendues a ete rentabilise depuis 2001 ? Tu as ta reponse.
                        • [^] # Re: Maintenant, la suite

                          Posté par . Évalué à 2.

                          C'est un abus de position dominante de proposer un produit a bas prix maintenant ?
                          Quand ça ferme complètement le marché à la concurrence, oui. Après IANAL, hein, mais... regarde la régulation de France Télécom pour l'ADSL par exemple !

                          Sinon tu n'as pas compris ce que j'ai dit sur la vente à perte : elle ne concerne que les commerçants, pas les industriels. C'est-à-dire, elle ne concerne que ceux qui achètent pour revendre avec profit, pas ceux qui transforment les produits.
                          • [^] # Re: Maintenant, la suite

                            Posté par . Évalué à 0.

                            FT avait un monopole d'etat et la mainmise sur les lignes, ce qui n'a absolument rien a voir avec MS hein, c'est pas comparable du tout.

                            Tu me montres UN domaine ou une societe non-etatique avait une tres grosse part et ou il lui a ete interdit de baisser ses prix ?
                            • [^] # Re: Maintenant, la suite

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Quel est le rapport avec le fait d'être une ancienne société étatique ou non ? Les autorités de la concurrence régulent tous les monopoles de sociétés privées, qu'elles soient anciennement étatiques ou non.

                              Il faut bien comprendre le principe : quand on est en position dominante sur un marché, on n'a pas le droit d'empêcher l'émergence de concurrents par des moyens autres que l'innovation. C'est tout.
                              • [^] # Re: Maintenant, la suite

                                Posté par . Évalué à 0.

                                FT avait un monopole sur les lignes qui lui permettait de tenir les autres operateurs par les couilles, et il a serre sur les couilles des operateurs, il a d'ailleurs ete condamne pour cela.

                                MS a un monople sur les OS desktops, qui a l'epoque lui permettait de serrer les couilles des constructeurs, il les a serre et s'est fait taper dessus lui aussi.

                                Ce qui est arrive a FT etait une _sanction_ pour un _abus_

                                Ce n'est pas une application de la loi auquel toutes les societes ayant un monopole sont sujettes mais une sanction pour une societe qui a enfreint la loi.
                                • [^] # Re: Maintenant, la suite

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  il dit qu'il ne parlait pas du tout de l'amende de FT mais de l'obbligations au niveau des tarifs qu'ils ont.
                                • [^] # Re: Maintenant, la suite

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  il les a serre et s'est fait taper dessus lui aussi.

                                  Rappelle-moi les sanctions ? Ah oui, payer des dédommagements… en licences de produits MS.
                                  Très beau foutage de gueule de la Justice, là, les mecs, bravo.
                            • [^] # Re: Maintenant, la suite

                              Posté par . Évalué à 2.

                              ou une societe non-etatique avait une tres grosse part et ou il lui a ete interdit de baisser ses prix ?
                              Tiens d'ailleurs, mais juste pour le troll et comme boutade, comme tu nous le répète souvent, il avait été interdit à Microsoft d'empêcher les constructeurs de proposer d'autres OS que le sien. À ton avis, les constructeurs faisaient ça gratuitement ? Non, c'est bien qu'il y avait une notion de prix quelque part...
                              • [^] # Re: Maintenant, la suite

                                Posté par . Évalué à 0.

                                Nope, a l'epoque les constructeurs etaient _menaces_ , ce qui a valu a MS de se prendre un coup de massue sur la tronche du DOJ.

                                La notion de prix, elle entre en jeu quand tu victimises le consommateur(tu lui fais payer plus par tes agissements notamment), baisser le prix auquel le consommateur paie, tu vas avoir un mal fou a montrer que c'est a ses depens.
                                • [^] # Re: Maintenant, la suite

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  _menacés_
                                  Menacés de quoi ? de sanctions financières, spa ? Voire de refus de vendre windows au même prix que leurs concurrents...
                                  Toujours dans la même veine, d'ailleurs, tu nous dis régulièrement que Microsoft est obligé de vendre windows au même prix pour tous les constructeurs. On n'est pas à un prix minimal, mais presque...
            • [^] # Re: Maintenant, la suite

              Posté par . Évalué à 3.

              il faudrait pour je ne sais quelle raison que MS soit traite differemment d'Apple par exemple
              Allez je marche dedans :-)
              Ce débat-là ne touche absolument pas Microsoft, mais uniquement les constructeurs. Tu viens bien nous dire tout le temps que les constructeurs sont libres d'installer l'OS de leur choix, et tout et tout, et que Microsoft n'a rien à voir dans leurs choix. C'est donc bien qu'on ne vise pas Microsoft spécialement.

              C'est bien aux constructeurs, et uniquement aux constructeurs, qu'on demande de changer quelque chose, à personne d'autre. Tout ce qu'on demande c'est que tous les constructeurs (Apple y compris vu qu'ils vendent des machines) laissent en pratique la possibilité de ne pas payer pour un quelconque logiciel préinstallé. Il n'y a aucune demande de traitement spécifique pour tel OS plutôt que tel autre.
      • [^] # Re: Maintenant, la suite

        Posté par . Évalué à 3.

        Ça tombe bien, Microsoft sait très bien le faire avec MS Office installé par défaut sur beaucoup de PC neufs, mais activé uniquement après passage à la caisse.

        Ce serait une solution excellente à la fois pour les consommateurs qui souhaitent avoir Windows (bonus pour eux : ils connaîtraient le prix facturé des logiciels "inclus"), pour les consommateurs qui souhaitent installer leur propre OS, pour le commerçant qui ne serait pas trop perturbé, pour le constructeur pour qui ce serait transparent et pour l'éditeur (Microsoft) qui ne perdrait pas grand chose.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Maintenant, la suite

      Posté par . Évalué à -1.

      Je leur propose ce schéma éprouvé :
      - Sortir Windows Slip Edition
      - ???
      - Profit !

      (En regardant mon score, on pourra juger de la popularité de South Park sur Linuxfr :⋅D)
  • # Il y encore du chemin à faire...

    Posté par . Évalué à 4.

    Ces derniers mois j'ai eu entre les mains 2 cartons d'ordinateur portable de marque "Toshiba" scellé avec un autocollant rouge titré «Quality Seal» et stipulant:

    «Remarque Importante: TOSHIBA Corporation (TOSHIBA) et/ou ses filiales vendent actuellement des ordinateurs portables disposant en standard d'un système d'exploitation Microsoft en tant que solution informatique. Quel que soit le contenu de la documentation accompagnant votre ordinateur TOSHIBA et/ou ses filiales n'acceptent pas le retour des composants ou des logiciels intégrés qui auraient été retirés du système informatique. Tout remboursement au pro-rata de composants ou de logiciels intégrés, ce qui inclu le système d'exploitation, ne sera pas accordé.»

    Après les constructeurs ont de plus en plus souvent un système de mise à jour du BIOS qui ne fonctionne que sous windows, ce qui incite à garder windows dans un coin (alors qu'il est techniquement possible et relativement simple d'avoir ça directement dans le BIOS et de lire la mise à jour sur une clé USB par exemple).

    D'ailleurs - je digresse - est-ce que le passage aux bios EFI va limiter la nécessité de mettre à jour le bios? (il me semble qu'avec EFI le BIOS en fait le moins possible pour laisser la main le plus tôt possible à l'OS?)
    • [^] # Re: Il y encore du chemin à faire...

      Posté par . Évalué à 5.

      En droit français ça n'est pas illégal de mettre des clauses illicites dans les contrats. Ces clauses sont simplement considérées comme nulles par le juge.

      Ceci dit, c'est éthiquement irresponsable et profondément immoral.

      Apparemment, Toshiba n'a aucun intéret de faire ça, mais ils doivent être liés par un contrat hyper-contraignant à Microsoft, du style "si vous remboursez l'OS vous perdez notre tarif Gold-machin-platinum et vous vendrez vos bécanes 50€ plus cher que vos concurrents". Et les entreprises, c'est comme les citoyens, vous trouverez un résistant pour 50 collabos.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.