Et 1, et 2, et 3, Mageia !

Posté par (page perso) . Édité par baud123, Davy Defaud, Manuel Menal, Nÿco et Anne. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
38
19
sept.
2012
Mageia

Deux ans !

Samedi 18 septembre, en 2010 une nouvelle distribution est lancée, et la communauté a adhéré. Le nom de Mageia s’est fait connaître, la communauté a été présente aux différents événements du Libre (que ce soit le FOSDEM en Belgique, LinuxTag en Allemagne, ou Solutions Linux en France). C’est une distribution par nature internationale qui est née, tant les contributeurs ont afflué, autant en traduction qu’en empaquetage.

L’enjeu était important, tant les attentes l’ont indiqué : faire fonctionner GNU/Linux sur son matériel, le résultat est au rendez‐vous (normal c’est du Linux).

Un retour sur les moments marquants en deuxième partie, et encore un grand merci à ceux qui l’ont fait !

Mageia est une distribution qui vit par ses contributeurs et dont le support est réparti de par le monde, via IRC ou les forums.

Beaucoup de choses encore à faire, notamment des install parties, des déclinaisons locales, une présence sur beaucoup plus d’événements (tout un chacun est le bienvenu).

Une troisième mouture est en route, vous pouvez la suivre sur la page de développement. Une liste des fonctionnalités prises en compte a été élaborée. Vous aussi vous pouvez participer et sauter le pas pour vous impliquer.

Bon anniversaire Mageia !

  • # Merci à tous

    Posté par . Évalué à 10.

    Je suis utilisateur et je suis conquis. J'essaye de la diffuser dans ma famille et dans mon entreprise. Merci pour cette distribution. Et bien sûr, je n'ai pas oublier de faire un don, de tester une bêta et même de faire un rapport de bug. ;-)

    • [^] # Re: Merci à tous

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je suis utilisateur et je suis conquis

      Tout pareil. En fait j'y retrouve ce que j'aimais dans mandrake/mandriva, mais je n'ai pas retrouvé ces dernières années dans mandriva.

      Que du bon et continuez !

      et même de faire un rapport de bug.

      D'ailleurs si quelqu'un s'ennuie j'en ai un sympa qui m'embête un poil… https://bugs.mageia.org/show_bug.cgi?id=7514

      • [^] # Re: Merci à tous

        Posté par . Évalué à 4.

        D'ailleurs si quelqu'un s'ennuie j'en ai un sympa qui m'embête un poil… https://bugs.mageia.org/show_bug.cgi?id=7514

        En quoi est-ce un bug ? Le fait que sed soit, ou non, sensible à la casse par défaut ce n'est pas une option de compilation ? Mageia et Debian peuvent faire des choix différents, tant que c'est indiqué dans le man ? C'est vrai que ça semble galère pour la portabilité.

        Quel est le fonctionnement de sed upstream ?

        Je suis à coté de la plaque ?

        • [^] # Re: Merci à tous

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Non, ça ressemble vraiment à un bug de mon point de vue.

          Déjà, à moins que je me trompe vraiment, sed devrait être sensible à la case. Et si on ne le veut pas il existe un flag pour l'indiquer (i ou I je crois)

          Ensuite, le problème est que seulement les expressions de type [a-z] ne sont pas sensibles à la case. Les autres le sont.

          Enfin, il me paraîtrait vraiment très déconnant d'avoir un sed qui ne fonctionne pas comme ailleurs, surtout qu'il est quand même super classique d'utiliser sed dans des scripts, scripts d'installation de programmes, monitoring, etc.

          Et je n'ai rien trouvé dans le man (ou ailleurs).

        • [^] # Re: Merci à tous

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          sensible à la casse par défaut ce n'est pas une option de compilation

          Non ce n'est pas une option de compilation. C'est sans doute un effet de bord lié à une variable d'environnement ou un patch maison.

          Quel est le fonctionnement de sed upstream ?

          Celui que tu trouves sous debian. Pire que ça, ce n'est pas correct au niveau des expressions régulière. A ou B ne doivent pas matcher avec [a-z] mais avec [A-Z].

          A mon avis, il faut tester avec LANG=C et avec un sed compilé à la main

          • [^] # Re: Merci à tous

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            A priori (avec les commentaires du bug report) ça viendrait des locales. Ce qui me surprend c'est qu'il n'y a que sous mageia que je le reproduis (j'ai testé sous ubuntu, debian et mac, toutes avec la même locale mais dans aucun cas je ne reproduis le problème)

    • [^] # Re: Merci à tous

      Posté par . Évalué à 3.

      Je me suis posé la question pour une utilisation en entreprise, mais la durée de support a l'air un peu courte. Cependant elle est très intéressante et il faudrait que je la mette en test.

      • [^] # Re: Merci à tous

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Cela ne tient qu'à l'engagement sur la durée, ce qui signifie plus de monde pour plus de paquets à traiter (plusieurs versions de la distro à prendre en compte pour un même paquet). Le développement de la version 2 a déjà permis de vérifier l'ajout de paquets en cauldron (la version de développement) et en Mageia 1 quand le paquet n'existait pas (par exemple, il y a eu d'autres cas, pour firefox par exemple).
        Avec la version 3, il faudra voir si de l'outillage peut être identifié (et développé) pour faciliter les mises à jour de paquets sur plusieurs versions de la distribution, sous quelles conditions (backport, rétroportage, patchs de sécurité…). Je n'ai pas suivi toutes les discussions, pour l'instant c'est au moins 18 mois d'après la page de support de Mageia, ça pourrait être plus en best effort (pour un nombre de paquets spécifiques par exemple : kernel pour prise en compte du matériel, mises à jour de sécurité pour navigateur d'où le choix de Firefox LTS notamment…). Il était question d'avoir une équipe sécurité (chargée de reporter les correctifs sur de précédents paquets voire gérer la montée de version d'un paquet dans une distribution précédente), à ma connaissance c'est encore en cours, autant suivre l'équipe de packagers pour voir comment cela évolue lors des développements de la version 3.

  • # Merci aussi !

    Posté par . Évalué à 10.

    Je voulais ajouter mon petit merci aussi en tant qu'empaqueteur (packager) de Mageia.

    La philosophie de Mageia est de considérer chaque utilisateur comme un contributeur: beaucoup est fait pour faciliter toute contribution (depuis les forums, IRC, jusqu'aux domaines plus techniques du packaging, QA ou sysadmin) et accompagner les gens intéressés.

    C'est cet aspect qui m'a poussé à m'impliquer. Utilisateur, mais n'ayant jamais touché de RPM, je suis passé par le programme de tutorat (apprentissage avec un mentor) avant de devenir packager et mainteneur en quelques mois (le rythme varie suivant les disponibilités et connaissances de chacun). Mageia m'a appris énormément et maintenant, à mon tour, je participe à la formation de nouveaux contributeurs potentiels en plus de la maintenance de mes paquets. Ce programme de tutorat existe et fonctionne avec succès pour les autres équipes (QA, traduction, sysadmin, …) et a permis à Mageia de devenir bien plus qu'un simple fork fait par d'anciens contributeurs, mais un projet libre à part entière.

    Donc merci à Mageia et à ses fondateurs pour avoir réalisé qu'un des problèmes des projets libres est l'accessibilité de la contribution. Wikipédia a été un des pionniers à trouver une solution : Mageia essaie de le faire (et c'est pas encore gagné pour plein d'aspects …) à l'échelle d'une distribution.

    Si vous êtes intéressés, si vous souhaitez franchir le pas, maintenant ou dans le futur, ou si vous avez des questions, venez nous voir sur les forums ou IRC (#mageia-fr). Le travail ne manque pas : il faut suivre le perpétuel changement de l'éco-système GNU/Linux, les bugs ont besoin de patches, les backports ou le support d'une LTS nécessitent plus de monde, … etc.

    Pour contribuer, quelque soit le temps dont vous disposez : rien de plus simple ! Tout est sur le portail web de la contribution Mageia !

    • [^] # Re: Merci aussi !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est une bonne chose d'impliquer l'utilisateur dans la distribution. Je suis sous Archlinux et le fonctionnement de AUR est assez conseillé.

      La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

      • [^] # Re: Merci aussi !

        Posté par . Évalué à 7.

        Non, c'est plutôt le contraire pour Mageia : les AUR (et autres PPA) ne sont pas recommandés du tout (même si quelques dépôts existent, les gens sont libres).
        Tout est fait pour que les contributeurs se sentent à l'aise pour contribuer à Mageia directement, sans duplication d'efforts, et avec un souci de qualité et de cohérence. Si quelqu'un sent un manque dans la distrib, on en discute et on décide collectivement si c'est possible (techniquement), si c'est souhaitable (vis-à-vis de la direction que l'on veut que Mageia prenne) et si quelqu'un veut en prendre la responsabilité sur le long terme.
        C'est la même idée qui fait que Mageia pousse tous ses packagers à suivre upstream au maximum (et notamment à faire immédiatement remonter les patches).

        • [^] # Re: Merci aussi !

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Vous avez pas peur que ça entasse un peu ?

          La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

          • [^] # Re: Merci aussi !

            Posté par . Évalué à 1.

            Je ne sais pas trop ce que tu veux dire par "entasse un peu". Trop de contributeurs ? Trop de paquets ? Trop d'avis divergents ?
            Mageia est encore en train de grandir et, pour l'instant, pas de difficultés majeures avec cette politique. On recrute toujours ! Et il y a en permanence des discussions dans et entre les équipes pour atteindre des consensus sur la plupart des sujets.

  • # Et les GULs ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Dans l'article ci-dessus, il faut ajouter qu'un certain nombre de GUL (Groupes d'utilisateurs de Linux) font un travail de fond pour promouvoir Mageia.
    Je suis président de l'un d'eux et notre association installe, forme ou présente Mageia à toutes les associations qui souhaitent passer à une informatique libre (voir l'action conjointe de l'APRIL et du Crédit Coopératif à laquelle nous coopérons).
    Je vous invite à télécharger Le Manchot Libéré pour voir nos activités dans le domaine.

    • [^] # Re: Et les GULs ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est ce que j'entendais par déclinaison locales : il n'y a actuellement pas de fédération de ces initiatives à ma connaissance (cela ne passe pas très bien à l'échelle de toute façon), le modèle retenu est plutôt de laisser tout le monde libre de ces initiatives locales, de choisir sa coordination et ses moyens ou ses envies.

      Merci de ton retour d'expérience :-)

      Je ne parle pas au nom de Mageia.Org mais en simple utilisateur (avancé peut-être) de Mageia, toute initiative des LUGs est bonne :

      • j'en connais en Allemagne et en Angleterre et aux Pays-Bas
      • je participe lorsque possible au premier samedi et quelques install du côté de Paris
      • il y en a sûrement beaucoup d'autres, il n'y a pas d'hésitation à avoir pour participer :-)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.