Etherpad Lite 1.2.1

Posté par (page perso) . Édité par baud123, Nÿco et Xavier Teyssier. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
23
4
déc.
2012
Bureautique

Etherpad Lite, éditeur de texte collaboratif temps réel en ligne, vient de sortir en version 1.2.1. Basé sur Node.js, c'est une réécriture complète en Javascript d'Etherpad premier du nom, suite à sa libération par Google. À défaut de fonctionnalités utilisateur, cette version contient tout un tas de nouvelles facilités qui intéresseront les administrateurs et traducteurs de la solution.

Tous ces changements techniques s'accompagnent d'un changement sur l'organisation aussi. La fondation créée pour coordonner les développements bascule le code source sur un Github de la fondation (ether) et plus un Github personnel et finalise son inscription à la Software Freedom Conservancy.

Tous les détails dans la suite de la dépêche.

Traductions

Grâce au support de la fondation Mozilla et un certain Marcel, l'internationalisation (i18n) est désormais facilitée. Le français, l'allemand et l'anglais sont implémentés par défaut. Il ne tient qu'à vous d'en ajouter de nouveaux, relativement facilement.

Interface d'administration et paramètres des greffons

Vous avez désormais accès à un tableau de bord d'administration via /admin. Finie l'édition du settings.json à la main : un tour sur /admin/settings vous permet de l'éditer via le web et de redémarrer le serveur pour la prise en compte des changements.

Pour ceux qui développent des greffons, il est désormais possible d'installer les paramètres spécifiques à ce greffon directement dans ce fameux fichier settings.json. Vous aurez compris que ces paramètres seront donc eux aussi directement éditables via l'interface web, sans devoir aller bidouiller dans leur code source.

Outils de développement collaboratifs et déplacement du dépôt des sources

Le Github principal est désormais celui de la fondation (ether). Il centralise désormais le dépôt des sources, le bugtracker et le wiki. La documentation est, elle, sur un site statique à part. les installations actuelles devront donc exécuter les commandes suivantes pour la mise à jour :
git remote set-url origin git@github.com:ether/etherpad-lite.git
git pull

Adhésion à la Software Freedom Conservancy

La fondation Etherpad est aussi en train de finaliser son adhésion à la Software Freedom Conservancy, une organisation à but non lucratif, destinée à aider les projets sur tous les aspects qui n'ont pas trait au code ou au développement. Ils veulent s'assurer que les accords contractuels mis en place fonctionnent aussi bien devant des courts européennes qu'états-uniennes.

  • # Problèmes Framapad avec Pentadactyl

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Salut,

    depuis que Framapad est passé à Etherpad, je ne peux plus m'en servir avec Pentadactyl, je suis obligé de désactiver le plugin. Est-ce que d'autre ont eu le problème et ont une solution ?

    Bon en tout cas très bon projet, je m'en sers assez régulièrement (via la version Framasoft donc).

    J'ai aussi découvert récemment que des outils natifs permettaient de faire la même chose voir plus, comme Gobby ou Abiword. Si vous en avez d'autres, faites tourner les noms :)

    • [^] # Re: Problèmes Framapad avec Pentadactyl

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 . Dernière modification : le 04/12/12 à 18:02

      J'ai aussi découvert récemment que des outils natifs permettaient de faire la même chose voir plus, comme Gobby ou Abiword.

      Précisons que Gobby existe en deux versions : la version 0.4 et la version 0.5, incompatibles mais toutes les deux installables simultanément (et présentes en parallèle dans les dépôts debian).
      Gobby 0.4 repose sur le protocole obby, qui utilise classiquement le port 6522, et dont la principale implémentation est le serveur sobby.
      Gobby 0.5 repose sur le protocole infinote, qui utilise classiquement le port 6523, et dont la principale implémentation est le serveur infinoted.

      Visiblement, l'usage de Gobby/sobby/infinoted a été pensé différemment de celui d'Etherpad : l'absence de script d'init et la documentation centrée sur un usage console pour les serveurs laisse penser que l'usage imaginé par les développeurs est en mode "desktop-to-desktop" plutôt qu'en mode "server-to-desktop".

      Mais ceci dit, il est tout à fait envisageable d'avoir un serveur d'édition collaborative allumé 24h/24 et de donner à ses contacts des urls obby:monserveur.tld à la place des http://machinpad.tld. La version debian de sobby est patchée pour fonctionner out-of-the-box : elle contient un script d'init et un fichier /etc/default/sobby.
      aptitude install sobby, aptitude install gobby-0.4, on lance gobby, on se connecte, et ça juste marche. :)

      Le fichier de configuration de sobby est très simple, il permet de configurer le port, les sauvegardes automatiques et de protéger le serveur avec un mot de passe au besoin. On ne peut pas configurer SSL/TLS à la main, apparemment sobby crée des certificats à la volée, c'est un peu dommage.

      Le serveur infinoted permet de configurer SSL/TLS à la main, mais les versions présentes dans debian ne sont pas patchées, il faudra créer l'utilisateur/groupe système soi-même, ainsi que le script d'init (y'a qu'à paraphraser celui de sobby, rien de bien compliqué) et le fichier dans /etc/default/. Après ça on lance gobby-0.5, et ça marche impec'.

      Gobby a un équivalent KDE que je n'ai pas testé qui s'appelle Kobby. Il existe aussi des clients en console sous forme d'extensions emacs qui supporte obby, mais je n'ai rien trouvé pour infinote.
      Gobby est très agréable à utiliser, il est léger comme un bête client de messagerie instantanée et se fait totalement oublier quand on travaille avec. Rien à voir avec le gros Etherpad qui en plus de ramer transforme mon ordinateur en superclimatiseur dont la sonorité n'est pas sans rappeler la grande soufflerie aérodynamique de Modane. Et ça juste pour éditer du texte.

      Bref, obby/infinote ont un grand potentiel qui mériterait que davantage de gens l'utilisent et y contribuent. Surtout que rien n'interdit de créer un webclient à la Etherpad pour ceux qui ne peuvent pas s'empêcher de faire de la bureautique dans un browser, mais qui communiquerait avec un serveur obby/infinote, permettant à n'importe qui de se connecter avec un client compatible.

      Abiword, de ce qu'on m'en a dit ça repose sur XMPP, mais j'ai pas testé.

      • [^] # Re: Problèmes Framapad avec Pentadactyl

        Posté par . Évalué à  3 .

        Abiword, de ce qu'on m'en a dit ça repose sur XMPP, mais j'ai pas testé.

        Abiword supporte XMPP : il faut juste lui indiquer le compte et le mot de passe, et il se connecte. Il apparaît bizarrement dans les clients XMPP de chat (n'est pas caché).

        Il propose également un mode "TCP", où la connexion se fait directement entre plusieurs machines exécutant Abiword.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.