Firefox 3.5 en tête du classement des navigateurs

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
14
24
déc.
2009
Mozilla
Ces derniers jours, la question des parts de marché des navigateurs web a connu un nouvel intérêt. L'évènement vient d'une étude de StatCounter qui a étudié quelles étaient les versions des navigateurs utilisés. Cela est plus significatif que le classement selon leur origine. En effet, additionner des Internet Explorer de différentes versions n'a pas beaucoup de sens car IE8 suit à peu près les normes du W3C alors que IE6 les ignore.

Certains s'interrogent comme ZDnet ("Firefox 3.5 en passe de devenir le numéro 1 mondial des navigateurs ?") et Cnet ("Firefox 3.5 en passe de devenir le navigateur le plus utilisé ?"), d'autres sont plus affirmatif comme PC INpact ("Firefox 3.5 serait le navigateur le plus utilisé au monde") et Clubic ("Firefox 3.5 passe devant Internet Explorer 7").

Tous commentent les derniers chiffres de StatCounter, alors autant les regarder directement : Firefox 3.5 est bien en tête du classement avec 21,93 % des parts de marché.

Une conclusion semble s'imposer : la concurrence entre navigateurs est maintenant réelle et le W3C a évité la fragmentation du web pour le plus grand bonheur des utilisateurs. Cependant, si cette étude marque un tournant dans l'histoire du web, d'autres évolutions risquent fort d'engendrer de nouvelles batailles.
  • # Drôle de classement...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Avec ce type de classement Firefox risque de ne plus être premier à cause de nouvelles versions plus fréquentes.

    Si le rythme de nouvelles versions s'accélère les utilisateurs seront beaucoup plus « éparpillés », car il faut toujours longtemps pour que la plupart des utilisateurs soient sur la dernière version. D'ailleurs on peut voir sur le graphique qu'il y a encore 9% sur Firefox 3.0.

    Par contre ça montre clairement que chez Firefox les utilisateurs sont plus réactifs aux mises à jours, pas comme pour IE où il y a plus d'utilisateurs de la version 7 que de la version 8, et encore beaucoup sont sur IE 6...

    « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

    • [^] # Re: Drôle de classement...

      Posté par . Évalué à 5.

      ici il y a une version qui regroupe par "marque" de navigateur, mais c'est moins flatteur pour firefox :

      http://gs.statcounter.com/

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Drôle de classement...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        On rejoint là la phrase qui est dit dans l'article : additionner des IE6 avec des IE8, c'est additionner des choux et des navets parce qu'il proviennent du même maraîcher.

        Il vaudrait mieux additionner les navigateurs qui passent le test ACID3 à plus de 80%, ceux qui passent ACID2 en totalité et ceux qui se vautrent partout. Ce serait plus significatif. Je me suis fait plaisir en réalisant http://chutelibre.net/conforme.html où vous trouverez les tests. Vos observations sur cette page seront les bienvenues.

        Un historique des conformités aux normes du web pourrait assez facilement être calculé à partir de StatCounter.
        La conformité aux normes du web a été à l'origine de la création du groupe interop http://www.aful.org/gdt/interop . Devant l'amélioration globale des sites, le groupe a élargi son activité et s'intéresse à l'interopérabilité en général.
        • [^] # Re: Drôle de classement...

          Posté par . Évalué à 4.

          J'aime bien la phrase "IE8 suit à peu près les normes du W3C".

          Et puis peut-être que IE9 sera encore différent, avec une nouveau leimotiv du maraîcher : "vous n'arrivez pas à vous mettre d'accord sur la norme, donc on va refaire comme auparavant et on se torche avec les recommandations du W3C".
          Et oui, les choux ça pourri rapidement, qui sait ?...

          La dépêche est là pour montrer que "firefox c'est le meilleur" en part de marché, mais non, IE est quand même devant, même si les versions et les rendus sont différents, cela dénote juste l'hégémonie du maraîcher. À la rigueur, si l'équipe d'IE est très dynamique et sort de nouvelles versions très rapidement (IE9, IE9.5, IE10), cela le "pénalisera" dans les stats puisque cela représentera des cases différentes.

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Drôle de classement...

          Posté par . Évalué à 2.

          Ici avec firefox 3.5.6 on est à 92/100 pour le test acid 3. (Mandriva 2010)
          Pas mal, je pensais que Firefox était loin d'être un modèle en la matière...
          Visiblement, c'est de l'histoire ancienne.
          • [^] # Re: Drôle de classement...

            Posté par . Évalué à 4.

            Epiphany et Midori (ubuntu 9.10) font 100/100 pour le test acid3.
            • [^] # Re: Drôle de classement...

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              C'est tout les deux Webkit et ça fait un bout de temps qu'il le passe le test.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Drôle de classement...

                Posté par . Évalué à 1.

                Cela ne veut rien dire : Google Chome sur Acide3: 97/100 (je viens de le tester) et pourtant c'est du webkit...
                • [^] # Re: Drôle de classement...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ça doit être lié à leur moteur JavaScript qui n'est pas celui de Webkit

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Drôle de classement...

          Posté par . Évalué à 4.

          On rejoint là la phrase qui est dit dans l'article : additionner des IE6 avec des IE8, c'est additionner des choux et des navets parce qu'il proviennent du même maraîcher.

          Je trouve au contraire que ça a complètement son sens. Chaque famille de navigateur a ses spécificités et chaque nouvelle version supporte normalement les extensions ajoutées dans les précédentes. IE8 _peut_ se comporter en mode "standard" mais il a aussi un mode "legacy" qui accepte toujours les <!-- IF IE, Firefox gère les style moz-machin, etc.
        • [^] # Re: Drôle de classement...

          Posté par . Évalué à 2.

          Il vaudrait mieux additionner les navigateurs qui passent le test ACID3 à plus de 80%, ceux qui passent ACID2 en totalité et ceux qui se vautrent partout. Ce serait plus significatif.

          Plus significatif pour quoi ? Ca dépend de ce que tu veux mesurer !

          - l'emprise de Microsoft sur le web -> alors tu additionnes les IE quelles que soient les versions
          - l'état de la compatibilité des browser avec les standards du web -> alors tu peux t'interresser aux différentes versions

          En tous cas j'aime bien suivre la part de IE "quelle que soit la version" vs le reste du monde. C'est une position dominante, c'est toujours interressant et instructif à suivre.

          Et j'avoue trouver assez plaisant cette lente chute de part de marché (-:
          • [^] # Re: Drôle de classement...

            Posté par . Évalué à 1.

            Tiens , je vais en rajouter une couche.
            Voilà. Je m'appelle MiniMou . Je suis fabriquant de logiciels informatiques, et je vis en partie de la publicité sur des produits dérivés : Publicité vue à travers mon lecteur vidéo et sons, et publicité au moyen de fenêtres pop-up à partir de mon client de messagerie de particuliers à particuliers.
            Pour que cette publicité me rapporte, il est bien évident que les chiffres d'affichages de la page publicitaire ( celle qui est lue dans mon lecteur vidéo et son , comme celle qui apparaît au moyen de pop-ups ) doivent être les plus gros possibles. Et, bien entendu, il faut que les connexions de mon lecteur vidéo et son, et les connexions de mon client de messagerie soient identifiées avec les connexions de mon visualiseur de pages web. ( d'ailleurs, c'est bien une fenêtre IE qui s'ouvre dans WMP ) .
            Alors 15% de plus que Firefox pour le triple d'usages potentiels, moi, je dis, c'est une branlée monumentale .

            Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

      • [^] # Re: Drôle de classement...

        Posté par . Évalué à 3.

        Cette page Web ne regroupe rien du tout. Ah si: elle regroupe, d'un côté les internautes qui ont Flash et voient un graphique, et de l'autre côté ceux qui ne l'ont pas, et qui ont droit à une boîte de dialogue (sic) disant:
        You need Adobe Flash Player 8 (or above) to view the charts. It is a free and lightweight installation from Adobe.com. Please click on Ok to install the same.
        "free" étant, de toute évidence, à comprendre ici comme "free as in free beer" et non "free as in free speech".

        Un jour ils vont nous sortir des super statistiques comme quoi le nombre de gens utilisant Flash a encore augmenté... :-°

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Drôle de classement...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Selon ton lien, IE est bien plus utilisé que Firefox aux États-Unis, alors qu'en Europe ils sont relativement proches. Je me demande pourquoi Firefox domine largement en Allemagne (61% contre 27%), en Finlande (53/33) et Pologne (55/26) alors qu'ailleurs en UE c'est généralement IE. En Russie, Opera (!), Firefox et IE se partagent équitablement le marché.
        Qu'est-ce qui fait cette disparité? Les incitations de sites web locaux (peut-être que certains sites de vulgarisation informatique très populaires en Allemagne disent "pour aller sur le web, installez Firefox c'est mieux")? La pré-installation à l'achat? L'utilisation en milieu scolaire? Une culture informatique différentes (plus d'utilisateurs confirmés dans certains pays)?
        • [^] # Re: Drôle de classement...

          Posté par . Évalué à 3.

          j'ai l'impression que dans les pays anglo-saxon, les gens font plus globalement confiance aux produits micorsoft que dans les pays scandinaves ou germaniques, qui cherchent plus à conserver une certaine indépendance. D'ailleurs j'ai quelques fournisseurs allemands qui utilisent Thunderbird...

          Il me semble qu'il y avait des tendances similaires avec l'utilisation de Linux (plus en France et en Allemagne qu'en Angleterre par exemple)

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Les chiffres les chiffres

    Posté par . Évalué à 10.

    Les chiffres on leur fait dire ce qu'on veut. Cumuler les versions d'IE n'aurait pas de sens ? Pourtant pour voir la tendance globale du marché, c'est bien IE / alternatifs qu'ils faut comparer.

    Si on prenait ces chiffres a un jour T, juste qq temps après une release (3.5->4.0) par exemple, alors la part de marché de 3.5 chute (22%->12%) et n'est pas compensée immédiatement par 3.6 (0->10%), alors que la base d'utilisateurs de firefox n'a pas changé (22%)... D'ailleurs, c'est peut être ce qui se passe avec IE8 qui risque de reprendre ses parts de marché avec les utilisateurs mettant à jour.

    Firefox n'est donc pas N°1 en part de marché, et toujours derriere IE, car il faut cumuler les parts versions confondues !
    On a donc toujours la majorité des utilisateurs qui traînent la tare nommée internet explorer.
    • [^] # Re: Les chiffres les chiffres

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Du point de vue des webmestres, IE 6, 7 et 8 n'ont rien à voir, ce sont des navigateurs complètement différents.
    • [^] # Re: Les chiffres les chiffres

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Cette phrase sur «le cumul des versions IE n'a pas de sens» n'a pas de sens pour moi. Un utilisateur de IE version N quand il veut mettre à jour, il prend la version N+1. Il ne mets pas à jour parce que sa version n'était pas w3c compliant et que la version N+1 le devient. Mais simplement parce que son voisin/collègue à la version suivante (ou N+2) livré avec Vista/win7 et qui ne veut pas être ringard avec sa vieille version livrée avec win98 et qu'il veut lui aussi gérer les onglets.
      Si l'utilisateur voulait savoir si c'est w3c compliant ou autres ils se renseigneraient sur les autres navigateurs. Avec IE il veut surtout savoir si c'est compatible avec la nouvelle version de Flash.
  • # trolldi !

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Une dépêche dont le *premier* lien, autour duquel toute la discussion s'articule, non seulement nécessite flash (à oui, je croyais qu'on parlait de web, ici), mais en plus harcèle les visiteurs de l'installer ! En plus, cette page est totalement vide si tu n'a pas flash, avec donc pour seul « contenu » un joli message d'accueil qui t'invite à aller te prostituer.

    Si on était vendredi, je trollerais : linuxfr était il mieux, à vent ?

    Adhérer à l'April, ça vous tente ?

  • # part de marché de Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Cette analyse me fait penser aux part de marché de Linux: certains le font stagner à 1% (Zdnet) depuis des années or j'ai franchement l'impression que c'est nettement plus, d'ailleurs récemment PCimpact le donne à 7.9% au dessus du Mac(je n'ai pas le lien sous la main). Ne va-t-on pas bientôt apprendre que Linux est passé miraculeusement de 1% à près de 10% ?
    • [^] # Re: part de marché de Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je pense que les statistiques qui donnent Linux presque inexistant se basent sur le ventes. Or la plupart sont téléchargés ou recopiés gratuitement.
      Les statistiques sont difficiles à faire car il n'existe pas d'indicateur facile et automatique.
      Si on regarde sur les rayons des marchands de journaux, le nombre de revues qui sont consacrées à Linux et celles qui en parlent, le chiffre de 1% peut paraître suspect.
      • [^] # Re: part de marché de Linux

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est mesurable de la même façon que le navigateur, avec le user-agent.

        Xiti AT Internet le donne à 1.5% :
        http://www.atinternet-institute.com/fr-fr/equipement-interna(...)
        • [^] # Re: part de marché de Linux

          Posté par . Évalué à 1.

          Dans cette page on en déduit que pour les quelques pays présentés c'est en France que la part de Linux serait la plus importante ?

          Ceci dit la différence n'est pas significative, peut être est elle à mettre sur le compte de l'intervalle de confiance statistique, plus que sur une réelle différence....


          ++
        • [^] # Re: part de marché de Linux

          Posté par . Évalué à 1.

          w3schools (affilié au w3c si je dis pas de bêtise) le donne à 4%:
          http://www.w3schools.com/browsers/browsers_os.asp

          Alors qui croire ?
          Quels sont les sources ?
          • [^] # Re: part de marché de Linux

            Posté par . Évalué à 5.

            LinuxFR donne IE7 à 1,5%:
            http://linuxfr.org/stats/web.html/usage_200912.html#TOPAGENT(...)

            Alors qui croire ? :)

            Plus sérieusement, ça dépend de la population du site. w3schools c’est un site qui attire plus les amateurs d'informatique, donc il y a plus de Linux. Et même parmi les informaticiens, le w3c, ça représente pas l'amateur d'informatique moyen.

            Je pense que les chiffres de xiti sont un peu plus représentatifs de l'internaute moyen.
            • [^] # Re: part de marché de Linux

              Posté par . Évalué à 3.


              Je pense que les chiffres de xiti sont un peu plus représentatifs de l'internaute moyen.

              Ils sont biaisés dans l'autre sens, si tu comptes tous les gens qui s'y connaissent qui bloquent ce genre de trucs (via le fichier hosts, ou via privoxy, ou avec adblock). Et les gens qui s'y connaissent ont une plus grande probabilité de ne pas utiliser IE.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: part de marché de Linux

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je crois avoir lu il y a déjà un bon moment que adblock ne bloque pas xiti pour les statistiques..
                • [^] # Re: part de marché de Linux

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Il n'est pas mis dans les listes par défaut dans les listes d'abonnement proposées mais tu peux le rajouter.
                  Je l'avais mis à une époque parce que ça me gonflait sur les sites qui ont plusieurs sites de statistiques et qui mettent alors deux fois plus de temps à se charger (et comme Firefox balancent les vidéos flash que quand tout est chargé, c'est pénible).
                  J'ai récemment viré adblock au profit de flashblock (me disant qu'une pub, tant que ce n'est pas du flash, je peux supporter), mais finalement je pense le remettre justement pour les sites de statistiques (et non pas les pubs qui étrangement sont moins longues à charger que les sites de stats)
          • [^] # Re: part de marché de Linux

            Posté par . Évalué à 3.

            W3schools n'a rien à voir avec le W3C, leurs stats ne valent pas grand chose, elles reflètent leur propre site qui est destiné à un public de webmasters, donc pas du tout représentatif de la population.
      • [^] # Re: part de marché de Linux

        Posté par . Évalué à 5.

        Je pense qu'on peut surtout y voir (je suis pas absolument certain du tout) :

        (Aspect "spécialisé")
        - Que les gens qui écrivent/achètent ces magazines apprécient/valorisent la diversité, l'estiment ;
        - Qu'il y a beaucoup de gens s'intéressant assez à l'informatique pour acheter des magazines/en avoir besoin (plutôt que de demander à son ami qui connaît comment changer le fond d'écran) qui s'intéressent à Linux (c'est quand même un public précis) ;

        (Aspect "communautaire")
        - Qu'il y a relativement beaucoup de gens motivés pour écrire/publier ces magazines sur Linux par rapport aux autres sujets ;
        - Que les linuxiens sont plus prêts à "financer" le monde du libre, et donc à payer pour des articles, que le reste des informaticiens ;

        (Aspect "peu mercantile")
        - Que les contributeurs à ces magazines le font/feraient même avec des gains faibles, ce qui favorise la quantité dans cette presse (des magazines peuvent survivre malgré des recettes faibles).
      • [^] # Re: part de marché de Linux

        Posté par . Évalué à 2.

        le nombre de revues qui sont consacrées à Linux et celles qui en parlent, le chiffre de 1% peut paraître suspect.

        En même temps, l'immense majorité des utilisateurs n'achète pas de magasine informatique. Il y a probablement plus que 1% parmi les passionnés d'informatique, c'est fort probable.

        Pour les sites (type PC Inpact), c'est encore une question de cible : Un site de passionnés aura sans doute dans ses stats une plus grande diversité d'OS. Je suis sûr que pendant un bon moment ils ont fait partie des rares sites à avoir parmi leurs visiteurs une proportion non négligeable de Windows 7 beta. Pas très représentatif tout ça.

        Suivant les sites, les proportions sont totalement différentes (et souvent prévisibles). Sur un site consacré a Apple, il y aura énormément de Mac, sur un site grand public (voire kikoolol), il n'y aura quasiment que "le truc kétai deudan kan je lé u".

        Les stats liées aux sites ne valent pas grand chose. Par quoi les remplacer ? On pourrait (en approximant) commencer par comptabiliser le nombre de téléchargements des plus grosses distributions. Ok, ça n'est pas parfait : Certains téléchargent un CD qu'ils n'installent pas ou supprimeront l'OS après avoir testé, d'autres l'installeront sur plusieurs machines, en feront des copies pour la famille. etc.

        Reste également le comptage volontaire (type Linux Counter). Le gros problème est que ces chiffres sont souvent très largement minorés. Il s'agit d'une démarche volontaire, prosélytique, que peu de gens font. Mais bon, si chaque distribution ajoutait dans son installeur une étape finale "Vous l'utilisez ? Dites le nous !" proposant de se faire comptabiliser, ça donnerait déjà des chiffres plus fiables. Le Linux Counter, il faut déjà connaître et il faut faire la démarche d'y aller. Proposer aux utilisateurs de les prendre par la main peut déjà améliorer les choses.
        • [^] # Re: part de marché de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je ne sais pas très bien pourquoi on dit que c’est difficile d’estimer le nombre des utilisateurs Linux…
          Un truc qui pourrait être assez fiable, c’est de demander aux distros combien de PC différents viennent se connecter à leur serveurs de mises à jour, non ?
          Je pense que les distros connaissent ce chiffre, il aurait plusieurs avantages :
          — éviter les doublons (un PC ne fait une MàJ X qu’une seule fois, en général) ;
          — comptabiliser toutes les méthodes d’acquisition de la distro : payée, téléchargée, obtenue dans un magazine ou via un copain, quelle que soit la méthode, on fait toujours les MàJ ;
          — la plupart des utilisateurs font leurs MàJ. Ceux qui n’ont pas internet ou qui refusent pour une raison ou pour une autre de faire les MàJ sont suffisamment rares de nos jours pour ne pas fausser trop les résultats.

          Le chiffre serait donc assez exhaustif, à mon avis.
          • [^] # Re: part de marché de Linux

            Posté par . Évalué à 3.

            Un début de réponse peut-être : parce que quand tu es en entreprise avec un parc d'ordinateurs sous Linux, tu ne télécharges pas n fois les mises à jour mais une seule fois, et tu les déploies ensuite. (bon il y a sûrement beaucoup d'autres raisons pour que ce système ne puisse pas marcher cela dit)
            • [^] # Re: part de marché de Linux

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ça donnerait déjà un bon aperçu des utilisateurs particuliers !
              Or, c’est justement eux qui « échappent » aux statistiques. Les parcs en entreprises, grâce aux syndicats genre Cigreff et autres syndicats d’IT, on sait les chiffrer relativement précisément.

              Il y a peut-être aussi du secret industriel derrière les réponses très floues. Des gens comme Mandriva répondent _systématiquement_ dans le vague quand on leur demande quel est leur base de systèmes installés, et n’évoquent jamais les chiffres des serveurs de MàJ.
              • [^] # Re: part de marché de Linux

                Posté par . Évalué à 0.

                peut-être parce que ça n'a aucun intérêt de connaitre le chiffre exact.

                Ce n'est pas important qu'il n'y ait que 1% ou 15% de la population qui utilise linux.
                • [^] # Re: part de marché de Linux

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ce n'est pas important qu'il n'y ait que 1% ou 15% de la population qui utilise linux.

                  au contraire, c'est très important : cela donne du poids lorsqu'un site gouvernemental ou "d'intéret public" (voire même commercial) ne propose des vidéos que via un plugin windows media player, ou des logiciels à télécharger qu'en .exe

                  Le fait qu'il y ait 15% de Linux et 20% de Mac OS X au lieu de 1% de linux et 4 % de Mac OS X donne plus de poids pour obtenir des logiciels ou sites intéropérables, au moins ils ne peuvent pas répondre "mais tout le monde utilise windows".

                  Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                  • [^] # Re: part de marché de Linux

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Non c'est complètement stupide. Et après dans tout ça qu'est-ce qu'on fait des bsd, haiku ou autre ?

                    Non il faut promouvoir les protocoles et formats libres, pas pour être compatible avec l'os X en particulier, mais pour être compatible avec TOUT.
                    • [^] # Re: part de marché de Linux

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Sans compter que si le problème est vis-à-vis d'une institution officielle, ce n'est pas avec un raisonnement commercial qu'on doit résoudre le problème.

                      "Il y a 95% d'utilisateurs de Windows, 4% d'utilisateurs de Mac OS, et 1% d'utilisateurs de Linux, donc il faut faire 95% des efforts pour les windowsiens, 4% pour les macqueux et 1% pour les linuxiens": ça, c'est un raisonnement commercial. Économique. Ça sous-entend des réponses comme "On va leur demander d'installer Flash/AIR/une autre merde multiplateforme", et des messages du genre "Votre architecture/plateforme exotique n'est pas supportée."

                      Qu'une entreprise raisonne ainsi c'est parfaitement compréhensible: elle cherche à être rentable.

                      Par contre, la mission des services publics n'est pas d'être rentables, mais d'être accessibles à tous sans créer d'inégalités entre les citoyens.
                      Et la réponse la plus logique à cette problématique c'est les formats ouverts [u]et[/u] libres. Que n'importe quel citoyen ou entreprise puisse accéder à un service en ligne fournit par l'État, sans devoir payer (même indirectement) de royalties à l'entreprise X, de licence à l'entreprise Y ou d'accepter le CLUF de l'entreprise Z.

                      Dans cette approche là, qu'il y a 0.1% ou 10% d'utilisateurs de GNU/Linux, on s'en fout: [b]Tous[/b] les citoyens ont potentiellement accès à l'information.

                      D'ailleurs, s'il existait des moyens juridiques pour faire pression sur l'État, ça serait chouette.. Je pense notamment aux cas (qui peuvent se produire) où un service n'est accessible [u]que[/u] en ligne, et où c'est l'État qui est "demandeur" (paiement d'une taxe, déclaration imposée par la loi..)..

                      S'il y a des juristes dans l'assistance, savez-vous si on peut refuser de payer une taxe, ou de faire une déclaration, bref refuser de se plier à une obligation légale, quand l'État pose comme contrainte "Accepter le CLUF de l'entreprise X" pour se plier à cette obligation?

                      Je me souviens comme si c'était hier du jour où j'ai eu le choix entre bidouiller ma Mandriva 64 bits pour installer Flash (only 32 bits à l'époque), et faire 20km aller-retour juste pour une paperasse:
                      http://www.crous-lyon.fr/noflash.htm
                      De telles ignominies ne devraient pas exister pour accéder à un service public!

                      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                • [^] # Re: part de marché de Linux

                  Posté par . Évalué à 2.

                  peut-être parce que ça n'a aucun intérêt de connaitre le chiffre exact.

                  Ou peut-être parce qu'il est dérisoire. Je suis sûr que Mandriva est très loin des 15% (et même des 1% sûrement).
            • [^] # Re: part de marché de Linux

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il faut aussi que chaque mirroir fasse le compte (et qu'on retire les mirroirs du compte) déjà qu'ils sont bien gentils de fournir de la bande passante, si en plus ils doivent passer leur temps à faire des stats. Et tout les gens qui installe une distrib juste pour tester seraient compté plein de fois (quand ils testent et pour leur distrib principale).

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: part de marché de Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pour avoir une vision la plus réaliste possible, il faut regarder les stats de sites ayant des themes que je qualifierai de "transversaux", c'est à dire des sites qui ne parlent pas de techniques, qui sont censés être consulté par n'importe qui, par l'internaute "lambda".

      Et sur ce genre de site, il n'y a effectivement qu'1% d'internautes sous linux (j'ai accès à des stats de sites de ce genre). Sachant que de nos jours, tout ceux qui ont un ordinateur sont aussi internautes, on peut dire que la part de marché de linux sur le desktop est de 1% environ. malheureusement.

      Mais ton impression est quand même bonne. Linux est en progression. Mais pour l'instant, cette progression de nouveaux utilisateurs est insignifiante par rapport aux dizaines de millions d'internautes. Faut pas croire que les quelques dizaines d'utilisateurs convertis par un LUG chaque mois, va faire progresser les stats mondiales de manière "significatives" ;-) (sans vouloir dénigrer le travail des LUG ou autre associations libristes). La boule de neige n'est pour le moment pas assez grosse pour que "ça se voit".
      • [^] # Re: part de marché de Linux

        Posté par . Évalué à 2.

        Je me demande aussi s'il y a un réel effet "boule de neige".

        En tant que linuxien convertisseur (j'ai du passer une quinzaine de gens à Debian ou Ubuntu), je m'en rends bien compte: il y a le geek au centre de la boule de neige. Les gens en contact avec lui qui se font éventuellement convertir. Parfois, quelques gens en contact avec ses contacts qui viennent le voir pour être convertis aussi. Mais les contacts des contacts, encore sous Windows, ne se font pas convertir par les non-geeks nouvellement libres et contacts de geek. Ce n'est pas parce qu'on utilise GNU/Linux qu'on a la capacité de le faire découvrir à quelqu'un d'autre. Si tous mes convertis trouvaient une quinzaine de gens qui veulent passer au libre, je me verrais mal installer deux cents machines en un mois.

        Et ce, même en prenant soin d'expliquer les choses: ça prend énormément de temps d'expliquer, et on n'a pas tous les mêmes facilités pour comprendre. Il risque d'y avoir un sacré "saut" à franchir, entre le moment où les geeks libristes commenceront à crouler sous le nombre de demandes d'aide et d'installation, et celui où il y aura suffisamment de monde sous GNU/Linux pour que ce soit facile de l'utiliser, même pour madame Michu.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.