Hewlett-Packard inclut Debian dans son offre de services

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
15
août
2006
Debian
Lors de la conférence LinuxWorld à San Francisco, Hewlett Packard (HP) a annoncé l'inclusion officielle de la distribution Debian GNU/Linux dans son offre de services d'assistance sur ses serveurs, en réponse à la demande croissante de ses clients. Debian sera donc officiellement prise en compte sur les gammes de serveurs Proliant, en plus du HP Compaq t5725 Thin Client sur lequel Debian GNU/Linux 3.10 était déjà pris en charge.
C'est la première fois que la distribution communautaire est officiellement soutenue par un grand constructeur. Robert Mulling (PC World) indique que la firme IBM en a profité pour préciser que «sous certaines conditions», Debian était aussi pris en charge sur ses serveurs.

HP publie également un communiqué de presse à ce sujet sur son site web. Quelques chiffres tirés de l'article de IT Jungle :

Actuellement HP vend un service d'assistance aux clients (CarePack) pour les distributions Red Hat et Novell (plus quelques distributions spécialisées sur la zone asiatique). Il est intéressant de voir les chiffres communiqués par HP au sujet de ce service aux utilisateurs :
En 2005 il y avait 30000 clients du service d'assistance Linux payant auprès d'HP (en hausse annuelle de 35% depuis plusieurs années).
HP emploie 6500 experts Linux pour faire face aux appels des utilisateurs.
En 2005 il y a eu 48000 appels.
L'assistance de niveau 1 a résolu 36000 de ces problèmes (75%)
L'assistance de niveau 2 a résolu 11000 de ces problèmes (23%)
Les ingénieurs spécialisés ont résolus 720 problèmes de niveau 3 (1,5%)
Seulement 180 appels d'utilisateurs (moins de 0,5%) ont du être transmis aux éditeurs des distributions Linux (Red Hat ou Novell).
  • # Bonne nouvelle

    Posté par . Évalué à 1.

    Etant partisant de Debian, je suis heureux de voir qu'un groupe comme HP soutiens cette distribution.

    D'autre part, leur support vas ammener plus d'utilisateurs a cette distribution, et donc potentiellement plus de rapports de bugs. Le support d'un gros groupe est donc source a travail (dont les devellopeurs se passeraient bien).

    Je pense donc que cette action est bénéfique :
    - aux utilisateurs (plus grande communauté d'utilisateurs, dont des gros groupe ayant des moyens pour identifier les bugs précisement)
    - a HP, car il se fait de la pub (nécéssaire??)
    - a Debian, car il seras plus reconnu par les autres grands groupe (peut etre que Oracle supporteras officiellement debian dans sa prochaine version, d'ailleurs si quelqu'un a un moyen d'installer oracle 10 sur une debian je suis prenneur)

    Mais elle seras aussi 'négative' par l'ajout de travail (rapports de bugs, serveurs a supporter impérativement dans les prochaines versions ...)

    Cet aspect négatif est certes contestable, car les "nouveaux" utilisateurs il y auras peut etre des futur dévellopeurs debian d'une part, et d'autre part HP as peut être un accord avec l'équipe debian (don, aide logistique .....).


    Bon courrage a l'équipe Debian, qui fait un super boulot ;)
    • [^] # Re: Bonne nouvelle

      Posté par . Évalué à 3.

      Il faudrait savoir si les parts de marchés se font au détriment des unix propriétaires et de windows ou bien si ce sont les autres distribs linux qui en patissent
      • [^] # Re: Bonne nouvelle

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est aussi la question que je me posait, pourquoi HP, qui a son unix propriétaire (HP-UX) soutiens des distributions linux, et a fortiori des distributions communautaires?

        Veulent-ils, a long terme, arreter HP-UX au profit des systèmes type Linux? ou se plient-ils "simplement" aux désirs des utilisateurs/administrateurs de voir de plus en plus de Linux sur leurs serveurs?

        Enfin, je ne vais pas me plaindre, et je vais simplement esperer que MS Windows vas perdre du marcher sur les serveurs HP, et que le gain des parts de marché Debian se fassent au détriment des solutions propriétaires.
        • [^] # Re: Bonne nouvelle

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Pour HP, linux ne concurence absoluement pas HP-UX, étant donné que HP ne supporte pas officiellement linux sur les architectures sur lesquelles tourne HPUX, donc pas de concurence à ce niveau là, maintenant les clients demandent du linux sur la gamme x86 d'HP, donc HP le fournit : suse et rhel jusque là, Debian aujourd'hui.
          • [^] # Re: Bonne nouvelle

            Posté par . Évalué à 1.

            Merci de cette précision ;)
          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 7.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Bonne nouvelle

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Ici, quand on investis des millions de $, pourquoi mettre du Linux.

              Euh... pour la meme raison que sur une machine type Altix de SGI?? (http://www.sgi.com/products/servers/altix/)

              Pour SGI, je suppose que maintenir leur propre dev. de Irix devait leur revenir trop cher, mais en plus du cote du client, il y a peut etre la possibilite de vouloir standardiser autour d'une plateforme plus generique que un OS dedie a ce type systemes ?? (ce que je vient de dire est sans doute tres bete, mais ceux qui savent sont priés d'en faire profiter les autres !)

              Mathias
              • [^] # Re: Bonne nouvelle

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                quand on investis des millions de $, pourquoi mettre du Linux.

                En 1990, j'utilisais de chez Hewlett-Pakard :
                - des calculateurs en HPL (OS+langage concis et très performant)
                - des calculateurs en Basic-HP (OS+langage)
                - un ordinateur en RTE 6 (système temps réeel)
                - un ordinateur Unix avec HP-UX.
                HP a alors décidé de faire converger toutes ses machines vers la même version de HP-UX. Le but était de réduire le nombre de systèmes supportés. Je crois que c'était en 1991 et cette mesure coïncide avec le décollage de HP en informatique.

                En 1990, HP vendait sa licence HP-UX aux environs de 10k¤ soit environ 10% du prix d'une machine Unix de milieu de gamme. Actuellement, le prix des machines équivalentes a été divisé par 20. Le prix de la licence a dû suivre et il faudrait que HP vende 20 fois plus de systèmes pour payer le suivi de HP-UX sans compter le support de fonctionnalités et de matériels apparus en 15 ans. Économiquement, maintenir un OS pour un marché de niche n'est plus rentable et HP se contente de faire vivre son Unix avec un minimum d'évolutions afin de satisfaire ses anciens clients.
                • [^] # Commentaire supprimé

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                  • [^] # Re: Bonne nouvelle

                    Posté par . Évalué à 2.

                    L'équivalent de l'IGNITE sous solaris est l'UFS Dump, avec un atout qui me semble important, peut être fait en remote, ce qui n'impose pas un lecteur de bande par serveur.
                    • [^] # Commentaire supprimé

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                      • [^] # Re: Bonne nouvelle

                        Posté par . Évalué à 2.

                        A ce que j'ai compris, la ou je travaille nous n'utilisons pas le serveur d'Ignite car les ignites ainsi générés ne sont pas supportés par le contrat de maintenance.

                        Et quand je parle d'etre fait en remote, tu lance l'UFS du serveur A sur le lecteur du serveur B, ce qui même si c'est faisable sous HP, n'est pas sous contrat de maintenance.
                        • [^] # Commentaire supprimé

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                          • [^] # Re: Bonne nouvelle

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Pour la réponse :

                            Je ne suis "que" technicien d'exploitation, et dans la boite depuis 3 mois donc je ne suis pas très au courrant de ce qui existe comme contrat.

                            Les seules chose que je sait, c'est qu'en ce moment je travaille sur un script pour faire les Ignite en simultanée car il faut une bande par serveur et par mois, et d'un autre coté le temps de lancer tous ces ignites n'est pas forcément pris.

                            Il exist(ait?) un serveur d'ignite, avec les scripts en parallèle pour le faire tourner, et est (était) opérationnel, mais la boite as abandonné pour un problème d'assistance. Soit disant HP demande qu'au moins un ignite par mois soit fait sur le lecteur du serveur.

                            Quand j'ai commencé mon script, j'ai proposé de faire les Ignites des serveurs qui ne possèdent pas / plus de lecteur de bande sur un lecteur déporté, mais la réponse as été :
                            "C'est inutile, ces Ignites là ne seront pas utilisables en cas de maitenance HP"

                            D'autre part, étant de nuit pendant encore quelques jours, je ne verrais pas mes chefs avant de reprendre les journées, donc pour plus d'infos il faudras attendre. Mais si tu peux te renseigner (peut etre plusieurs niveaux de contrats, ou le support des serveurs d'Ignite que depuis peu de temps) ça aurait comme effet de clarifier la situation, et paut être réduire la charge de travail de mon service, tout en assurant un support d'Ignite plus performant ;)

                            Voila tout ce que je sais, et je suis impatient d'avoir tes retours ;)
                            • [^] # Commentaire supprimé

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                              • [^] # Re: Bonne nouvelle

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Après une bonne nuit de réfléxion, un gros sommeil et la lecture de ton poste :

                                La solution de serveur Ignite qui avait été retenue, 2 serveurs d'ignites dans deux salles différentes, et les deux ont un ignite de tous les serveurs a 15 jours d'écart (comme ça un ignite de 1 mois maxi en cas de crash d'un serveur)

                                Les deux serveurs d'ignites backupés sur les robots (normal), et les bandes des serveurs d'ignites faites tous les 15 jours


                                Je reparlerai des serveurs, afin d'avoir le fin mot de l'histoire, quand je serais de jour ;)
                                • [^] # Commentaire supprimé

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                                  • [^] # Confirmation sur les ignite

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    HP ne prendrais pas en charge le serveur d'ignite dans l'intégralité (surtout pour les serveurs critiques) donc on est resté sur les Ignites sur bande.
                                    • [^] # Commentaire supprimé

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                                      • [^] # Re: Confirmation sur les ignite

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        Je sais pas, je ne suis pas là depuis longtemps (3 mois et des cacahuètes) et en plus je en suis pas admin ;)

                                        Mais j'ai vérifié les placards, pas de cadavres

                                        Sauf dans les coffres de voiture, des cadavres de bouteilles :p
                        • [^] # Commentaire supprimé

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Bonne nouvelle

      Posté par . Évalué à 7.

      >
      Mais elle seras aussi 'négative' par l'ajout de travail (rapports de bugs, serveurs a supporter impérativement dans les prochaines versions ...)


      C'est d'ailleurs pour cette raison qu'afin de supporter le libre, je n'utilise exclusivement que Windows.
      • [^] # Re: Bonne nouvelle

        Posté par . Évalué à 0.

        Ce que je voulais dire par "Mais elle seras aussi 'négative' par l'ajout de travail (rapports de bugs, serveurs a supporter impérativement dans les prochaines versions ...)" (et au passage noter les quote autour de "négative" est qu'ils vont générer du travail supplémentaire, et que l'équipe Debian n'est peut être pas prête a supporter ce travail.

        Maintenant, par exemple, si HP génère des centaines de rapports de bugs, et que l'équipe debian ne les absorbe pas tous, l'image de celle-ci risque de se ternir. Or, si HP supporte Debian, il y auras plusieurs centaines d'utilisateurs en plus, donc, potentiellement, plus de problèmes découverts.

        Debian fait un excellent boulot, mais elle n'est dévellopée que par des êtres humains, qui ont des limites, et ne peuvent donc pas coder 24h sur 24, aussi je pense qu'une croissance brutale des utilisateurs peut poser des problèmes au sein de l'équipe de dev, mais problèmes qui seront, j'espère, résolus rapidement.


        Maintenant, il est vrai que je me suis peut être très très mal exprimé.


        P.S c'est comme en cuisine, si tu vas chez un traiteur pour ton mariage, et que tu veux aider a la préparation du repas, en ayant des connaissances "basiques" de la cuisine tu risque de plus l'emmerder qu'autre chose.
        • [^] # Re: Bonne nouvelle

          Posté par . Évalué à 10.

          Maintenant, par exemple, si HP génère des centaines de rapports de bugs, et que l'équipe debian ne les absorbe pas tous, l'image de celle-ci risque de se ternir. Or, si HP supporte Debian, il y auras plusieurs centaines d'utilisateurs en plus, donc, potentiellement, plus de problèmes découverts.


          Tu peux aussi imaginer que des gens qui auraient fait un rapport de bug vont maintenant appeler HP cela pourrait éviter des faux bugs ou des doublons. En plus j'imagine qu'un rapport de bug rédigé par un mec du support niveau 3 HP est plus utilisable qu'un rapport soumis par un mec un peu inexpérimenté qui dit seulement "XXX plante".
          • [^] # Re: Bonne nouvelle

            Posté par . Évalué à 2.

            Certes, je ne l'avais pas vu sous cet angle, donc a priori c'est tout bénef pour Debian, et merci de me le faire remarquer ;)
          • [^] # Re: Bonne nouvelle

            Posté par . Évalué à 3.

            Euh, un mec du niveau 3 HP, je m'attendrais plutot a ce qu'il file directement le patch avec le rapport de bug...
            • [^] # Re: Bonne nouvelle

              Posté par . Évalué à 3.

              C'est parfois le cas, sauf qu'au dessus des niveaux de support L1-L2-L3, il y a les labs de développement.

              Dans le cas d'HP, ceux-ci abritent quelques développeurs de l'équipe Debian ainsi que du noyau kernel.org. C'est donc plus facile de faire intégrer des patchs en passant par ces développeurs que si un ingénieur L3 lambda propose le patch.

              N'importe qui peut développer un patch. Sauf que pour le faire accepter officiellement, c'est pas toujours aussi évident.

              ...Louis
        • [^] # Re: Bonne nouvelle

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Tu remarquera que c'est du travail qu'il aurait de toute façon fallu faire vu que ce sont des bugs. DIre que reporter des bugs à un développeur c'est lui ajouter du travail est faux. Les bugs ne sont pas créés par l'utilisateur, ils étaient déjà là ! Mais cachés.

          La différence n'est donc pas qu'il y aura plus de travail mais qu'il faudra faire le travail plus tôt.
        • [^] # Re: Bonne nouvelle

          Posté par . Évalué à 1.

          Ce que je voulais dire par "Mais elle seras aussi 'négative' par l'ajout de travail (rapports de bugs, serveurs a supporter impérativement dans les prochaines versions ...)" (et au passage noter les quote autour de "négative" est qu'ils vont générer du travail supplémentaire, et que l'équipe Debian n'est peut être pas prête a supporter ce travail.

          [...]

          Maintenant, il est vrai que je me suis peut être très très mal exprimé.

          On peut le croire en effet, ne nous méprenons pas : il est question ici que HP supporte Debian et non l'inverse.


          Le projet Debian n'a aucun engagement contractuel ou obligation particulière à respecter vis-à-vis de HP à ce niveau, il faut être clair. Avec ce que tu indiques, on a l'impression que des pressions vont être exercées sur les développeurs Debian, mais peut-être est-il utile de rappeler que le projet Debian ne fait aucune discrimination quand à ses utlisateurs. Par conséquent les remontées de bugs ou souhaits ne sont pas traités différemment qu'ils proviennent de HP ou de n'importe quel autre utilisateur.

          Enfin, si HP a choisi de supporter Debian sur certaines de ses gammes serveurs, c'est parce que celle-ci répond déjà à leurs critères de qualité (par un suivi effectif de longue date). En effet, HP considère que le niveau de maturité requis pour satisfaire les exigences immédiates de sa clientèle est atteint par les versions récentes de Debian, aussi celles-ci sont proposées dans l'offre de service.


          En conclusion, de mon point de vue, il n'y a rien de 'négatif' sous quelque angle que ce soit : la confiance accordé par HP profite à l'image et à la notoriété de Debian dès à présent et fournie une excellente promo pour la future venue de Etch.

          THRAK (def.) : 1) A sudden and precise impact moving from intention, direction and commitment, in service of an aim. 2) 117 guitars almost striking the same chord simultaneously.

    • [^] # Re: Bonne nouvelle

      Posté par . Évalué à 2.

      Une version de développement d'Oracle 10g (limité en taille de la base à 4 Giga et en mémoire à 1 Giga) est disponible gratuitement en package debian sur le site d'Oracle. C'est la Oracle Database 10g Express Edition.

      Je l'ai installé et cela fonctionne plutôt bien. Par contre je ne sais pas si on peut remonter un 'dump' d'une autre base 10g (ou autre).

      Pour la version complete et commerciale je sais qu'il est possible d'installer la version 'rpm' en faisant passer sa débian pour une redhat (mais je n'ai pas le détail de l'opération).

      Démis
  • # Les niveaux d'assistance et de maintenance

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    À quoi correspondent les niveaux (1, 2... 3?) d'assistance ou/et de maintenance qui se trouvent régulièrement mentionnés un peu partout (entreprises, livres, presse, écoles...) ?
    • [^] # Re: Les niveaux d'assistance et de maintenance

      Posté par . Évalué à 5.

      1,2 et 3 désignent en quelque sorte la complexité de la question.

      Support de niveau 1 = problèmes de l'usager. Ex: le porte goblet ne fonctionne plus depuis que mon fils s'en est servit comme guillotine.

      Support de niveau 2 = problèmes intermédiaire. Ex: j'ai un problème avec XGL lorsque je regarde des videos cochones.

      Support de niveau 3 = problèmes demandant l'avis d'un expert. Ex: J'ai besoin d'intégrer ma disposition des touches clavier et mes symboles personnalisés dans la distribution Debian pour notre service de dactylo.

      Généralement les services 1 et 2 sont assurés par les entreprises de services et 3 par le fabriquant.

      Lorsque l'on contacte le support, on tombe toujours sur le niveau 1. Ce dernier, s'il ose avouer son incompétence va transmettre au niveau supérieur et ainsi de suite.

      Le problème est que c'est toujours ainsi et qu'il est plutôt frustrant d'avoir un crét<--- technicien de niveau 1 au bout du fil alors que tu comprends bien le problème et que tout ce que tu souhaites est qu'il te transmette au niveau suppérieur....... Arghhhhhhh
      • [^] # Re: Les niveaux d'assistance et de maintenance

        Posté par . Évalué à 10.

        Je peux me permettre de donner une version un peu plus correcte et plus réaliste ?

        Niveau 1 : c'est eux que tu as quand tu appelles le support par le numéro normal.
        si un agent de niveau 1 (appelé au customer support) n'a pas les éléments pour répondre il transfère au niveau suivant
        mais son rôle ne s'arrête pas au porte gobelet, les agents de niveau 1 sont formés sur le matériel et les logiciels de leur plateforme, et en général un simple agent de niveau 1 en connait plus que le client sur le matériel pour lequel il est formé (code bips, problèmes connus, problèmes récurrents ...)

        Niveau 2 : ce sont les ingénieurs qui se chargent de gérer les dossiers un peu plus épineux, typiquement une remontée de bug, un problème qui persiste, un grand nombre de machines impactées
        Ils ont plus de moyens, plus de compétences aussi et simplement gèrent des dossiers sur une plus grande zone géographique, donc eux aussi comme le niveau 1 ont une meilleure connaissance des problèmes 'pas courant' qui pour eux peuvent l'être (premier dossier en France mais 10ème en Europe par exemple, le niveau 1 aura du mal mais pas le niveau 2)

        Niveau 3 : ce sont des ingénieurs spécialisés. chacun sa tache, ce sont les concepteurs des architectures. Ils connaissent très bien leur domaine et ont plutot une spécialité (genre y en a un qui s'occupe du BIOS ou IPL ...)

        En général pour ma part je suis au niveau 1 et les clients ne sont pas frustrés d'avoir un crét<-- de tech de niveau 1 puisqu'on connait bien nos produits et qu'on fournit un support matériel et logiciel de qualité.
        D'ailleurs ca fait quelques temps que dans les faits on supporte un 'minimum' Debian sans aller jusqu'à la config et tout mais au moins à accepter l'installation de n'importe quel linux sur une station.

        Mais ca dépend beaucoup de la gamme de machines et des moyens que la société met dans son support. (ne pas mélanger le support Wanadoo et le support des stations/serveurs HP)
  • # Un début, mais il y a encore à faire !

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Peut être que du coup il vont -enfin- se décider à mettre à dispo les agents Insight (agents materiels pour serveurs Proliant) en packages Debian, ou meme un tgz m'irait très bien.

    Parce que pour le moment c'est du bricolage pour les faire tourner (alienation des rpm RHEL, patchs...)

    Je reprends un peu espoir...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.