Informations en vrac sur l'Espagne et la Catalogne

Posté par (page perso) . Modéré par j.
23
18
oct.
2010
Communauté
Dans cette brève, j'évoque quelques faits nouveaux en Espagne et la Catalogne concernant GNU/Linux ainsi que le libre en général (pas toujours en bien). Tout d'abord, El País, l'un des principaux quotidiens papier d'Espagne, titrait le 15 septembre Les plans européens pour « le logiciel libre » inquiètent les grandes entreprises. L'article relaie les craintes de la Business Software Alliance (BSA en abrégé) – qui regroupe 80 membres dont quelques entreprises de logiciels propriétaires dont Microsoft et Adobe – au sujet du Cadre européen d'interopérabilité. El País évoque les avantages selon l'Union européenne : meilleur accès à l'information, réduction des coûts et une plus grande implication des citoyens. Alors que la BSA craint que cette politique fasse perdre aux entreprises leurs brevets et les royalties afférentes pour réussir à gagner les contrats d'État.

Passons maintenant à la Catalogne – d'où votre humble serviteur vous écrit – région d'environ 7,3 millions d'habitants et d'une superficie proche de la Belgique. Le mot « liberté » a un écho particulier ici, en raison de l'histoire récente (la guerre d'Espagne, des mouvements indépendantistes, etc.). Les politiques se disputent beaucoup sur la forme que devrait prendre la relation avec l'Espagne (de l'indépendance totale à une union étroite), mais le thème des logiciels libres ne semble pas beaucoup les attirer. En tout cas, les références dans la presse généraliste ne sont pas légion. Je vais ici aborder quelques informations non traitées sur LinuxFr.org.

Premièrement, la ville de Berga, peuplée de 17 000 habitants et située à 117 km de Barcelone est la première ville au monde à baptiser une rue Logiciels libres ("Programari lliure" en catalan). L'inauguration s'est faite le 3 juillet 2010 en la présence de Richard Stallman. La ville avait déjà, le 22 mai 2000, nommé la première rue du monde Internet.

D'autre part les licences Creative Commons semblent plus utilisées que dans les administrations francophones. Idescat (L'institut officiel de statistiques de la Généralité de Catalogne publie depuis le 23 février sous licence Creative Commons CC-By. En outre, l'agence de la Généralité accordant des bourses de doctorat demande en échange des aides pour la formation de chercheur de publier sous licence Creative Commons Attribution, pas d'œuvres commerciales et pas d'œuvres dérivées (CC-by-NC-ND). Le document référencé fait montre de pédagogie et explique l'implication de la licence. Profitons pour faire une petite digression par l'Espagne où le quotidien 20 minutos, le pendant castillan de 20 minutes, publie sous licence Creative Commons Attribution, Partage à l'identique (CC-by-SA).

Cette rentrée scolaire, passage à la vitesse supérieure du programme 1x1 (littéralement ''un pour un''), aussi appelée classe numérique ou plus pompeusement École 2.0. Comme les différentes appellations le suggèrent, le programme consiste à numériser les classes du secondaire et le dernier cycle de l'école primaire : introduction de tableaux numériques, d'ordinateurs pour les élèves et enseignants, ainsi que la promotion de contenu numérique. Ce dernier point a provoqué l'ire des libraires traditionnels. L'école numérique fut lancée en 2009 avec 70 écoles pilotes. En 2010, elle fut étendue à 97 000 des 240 000 élèves du secondaire. L'objectif est de déployer en quatre ans des classes numériques dans toutes les classes du secondaire et du cycle supérieur de l'enseignement primaire. La presse parle beaucoup de contenu payant ou gratuit, mais peu de libre.

Pour les lecteurs curieux, vous pouvez consulter les sites [A], [B], [C], [D] et, bien sûr, les anciennes dépêches sur LinuxFr.org et Wikipédia dans les différentes langues. Si vous avez des difficultés à comprendre le catalan et/ou l'espagnol, vous pouvez essayer Apertium, un logiciel de traduction automatique, sous licence GPL. Les retours d'expériences sur les problèmes de traduction avec le programme sont les bienvenus.


[A] barrapunto.com/ site d'information dans le même style que Slashdot : logiciels libres, questions au gourou, astronomie, robotique, etc.
[B] bulma.net/ GUL des Îles Baléares
[C] hispalinux.es/ Association d'utilisateurs de logiciels libres d'Espagne. Ils essaient de sensibiliser les médias et politiques, un peu à l'instar de l'April. La version espagnole de Linux Magazine leur reverse une partie de leurs bénéfices.
[D] Softcatala s'occupe de la traduction de plusieurs logiciels phares tels Openoffice.org ou Firefox.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.