Jeu La Piste d'Andor / Andor's trail 0.7.1

Posté par (page perso) . Édité par Nils Ratusznik. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
28
30
juil.
2015
Jeu

Andor's trail (« La Piste d'Andor » dans la traduction française) est un jeu libre (GPL) pour système Android. Il est de type rogue-like, de l'exploration d'un monde bi-dimensionnel médiéval fantastique (villes, campagnes, forêts, sous-terrains, etc.) avec de la résolution de multiples quêtes (dont la quête principale de la recherche d'Andor), de la progression de niveau, des portes, des monstres et des trésors. La version 0.7.1 est sortie en février 2014 et le développement du jeu se poursuit. Sauf erreur, il n'avait jamais été évoqué sur LinuxFr.org, et cette dépêche est donc l'occasion d'en parler un peu.

Logo Andor

Sommaire

Andor ?

Le Andor dont il est question n'a rien à voir le jeu de plateau Andor de M. Menzel (As d'Or 2013 et Spiel des Jahres/jeu de l'année 2013, très sympa par ailleurs), ni avec le royaume d'Andor de la Roue du Temps de R. Jordan, ni avec le Seigneur des Anneaux ou Star Trek. Probablement plus avec le prénom hongrois qui aurait inspiré un des auteurs du jeu ? Bref dans l'histoire du jeu, Andor est votre frère, qui n'est pas rentré à la maison hier et du coup votre père Mikhail vous envoie charitablement à sa recherche dans un monde plein de monstres et de dangers.

Capture carte

Une histoire et des quêtes

Le principe du jeu est de nous baigner dans un monde riche et cohérent. Initialement à la recherche de votre frangin, vous allez découvrir de nombreux lieux, discuter avec de nouvelles personnes et être confronté à divers dangers. Et surtout être impliqué dans de multiples quêtes allant de « Va m'acheter du pain mon fils » à la recherche de qui empoisonne le pays ou de qui espionne qui entre deux royaumes en guerre. Rapidement vous interviendrez dans plusieurs quêtes en même temps, et vous verrez souvent apparaître plusieurs camps en opposition : les choix que vous faites dans les quêtes pourront avoir des répercussions par la suite. Le jeu comporte actuellement une cinquantaine de quêtes (dont deux encore ouvertes).

Gameplay

Le principe du jeu est donc résoudre les quêtes, ce qui nécessite de parcourir le monde, donc de pouvoir s'y déplacer sans se faire tuer, impliquant la nécessité de s'équiper, conduisant à l'obligation de trouver de l'or, nous amenant au besoin de résoudre des quêtes pour les récompenses ou de dépouiller des cadavres. Bref au début on affronte des abeilles en tremblant dans son pagne, et un jour on fracasse des lézaroïdes par paquets de douze ou on découpe des liches comme si c'était des parts de quiche engoncé dans son armure de plaques avec ses 42 objets magiques +2.

Andor ?

Le repos du guerrier

Dans divers lieux (chez papa ou souvent dans les auberges des villes), il est possible (gratuitement ou en payant un coût initial) de se reposer dans un lit. Et en cas d'incident fâcheux impliquant un arrêt de vos fonctions vitales suite à un débat tranchant avec un inconnu, vous vous réveillerez dans le dernier lit que vous avez fréquenté (ce qui est à la fois pratique car c'est mieux que d'être définitivement mortellement tué mais peut avoir l'inconvénient de vous renvoyer à des km de l'endroit où vous vous trouviez).

Il est bien évidemment aussi possible de faire des sauvegardes dans le jeu.

Chez papa

Le matériel

Sinon on s'équipe d'épées/haches/dagues/bâtons/sceptres/etc., d'un bouclier, d'une chemise/armure de cuir/armure lourde/côte de mailles/etc., d'un bonnet/casque/heaume/etc., de moufles/gants et de bottes, et on est parti à l'aventure. Bon évidemment ça serait mieux d'avoir des bénédictions (courage, vitesse, force, etc.) et de ne pas être maudit/blessé (empoisonnement, hémorragie interne, fracture, fatigue, etc.), et de ne pas partir avec un sac vide : avoir de la nourriture et des potions de soin pour regagner de la vie, des antipoisons et divers autres anti-malédictions. Bref comme dans les jeux du même type, une douzaine de porteurs cachés doivent transporter vos 8 tonnes d'équipement mais on ne les voit jamais. Et en allant chez un marchand vous aurez toujours l'impression que vous représentez 82% des échanges commerciaux mondiaux à vous tout seul en revendant les 832 armes et autres objets de votre inventaire à ce brave marchand qui n'a que 3 articles différents en stock.

Magasin

Le personnage

N'oublions pas vos caractéristiques propres : le niveau du personnage, les points d'expérience qui permettent de changer de niveau, les points de vie, les points d'action (à quel point vous êtes rapide ou multitâche), vos probabilités de toucher ou de bloquer, votre force et donc les dégâts que vous infligez, et aussi les compétences que vous avez acquises (taper plus précisément ou plus fort, esquiver, marchander, régénérer, combat avec telle ou telle arme, détecter la magie, etc.).

Capture équipement

Traductions

Le jeu dispose de traductions (partielles ou totales) en allemand, anglais, espagnol, français, indonésien, italien, japonais, malais, polonais, portugais, portugais brésilien, russe et slovène.

Dans la version que j'ai testée (0.7.1), l'interface est quasi-totalement traduite en français, mais les quêtes sont encore décrites en anglais. Il est de fait difficile de jouer réellement sans lire l'anglais un minimum.

Code et ressources graphiques

Le projet est écrit en Java et le code est placé sous licence GPLv2.
Pour les ressources graphiques, la situation est plus variée : domaine public, GPL, diverses Creative Commons, etc.

Initialement j'ai testé ce jeu en profitant de vacances hors ligne il y a quelques mois, avec les critères suivant : il est libre, disponible dans F-Droid et installable sans compte Google, ne nécessite pas d'accès réseau, ne nécessite pas une version dernier cri d'Android, ne demande pas de permissions exorbitantes (juste le droit de charger/sauvegarder), avait de bonnes critiques et est assez riche. Bon, évidemment, je ne vous cache pas que ce type de jeu consomme pas mal de temps pour progresser (avec parfois un côté répétitif) et tout visiter. Il est par contre facile de s'arrêter/reprendre à n'importe quel moment.

  • # Rogue like

    Posté par . Évalué à 10.

    Il est de type rogue-like

    Pas du tout. Dans un rogue-like, il y a (au moins) la génération aléatoire du monde et la mort permanente alors que ni l'un ni l'autre ne sont présents dans Andor's trail. C'est un RPG, tout simplement.

    • [^] # Re: Rogue like

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      En tout cas ce n'est pas l'avis des auteurs du jeu : « Quest-driven Roguelike fantasy dungeon crawler RPG » ou « Roguelike RPG on Android » suivant les sites.

      • [^] # Re: Rogue like

        Posté par . Évalué à 9.

        C'est encore un coup à nous déclencher une guerre de religion tout ça ! ;)

        Sérieusement, même si les fans de rogue-like ont eu du mal à se mettre d'accord sur une définition, il y a quand même certaines figures imposées dans un rogue-like. On retrouve notamment les deux que j'ai citées dans l'article The Key Design Elements of Roguelikes. Les auteurs peuvent aussi dire que leur jeu est un FPS, ça n'en fait pas un FPS pour autant.

        • [^] # Re: Rogue like

          Posté par . Évalué à 4.

          dans roguelike il y a -like ("dans le style de")… ou sinon on peut dire "roguelikelike" ;)

  • # Bon jeu !

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    De mon côté j'ai apprécié d'y jouer,

    l'aventure est plutôt gentille (on ne deviendra pas un tueur qui ravage tout un village) et (assez) linaire, mais il y a beaucoup à explorer. Parfois trop, le jeu aime bien nous pousser à faire des aller/retours entre deux points (parfois entre les deux extrémités de la cartes), ce qui peut finir par être lassant…

    Il y a quelques limitations : l'équipement déjà évoqué qui n'est pas très réaliste, et il possible de truquer un combat en sauvegardant après avoir rompu, de même la gestion des déplacement n'est pas optimale pour un écran tactile (on aimerai cliquer sur la carte et voir le personnage s'y rendre tout seul)

    Le problème avec ces jeux, c'est qu'une fois le jeu terminé, l'histoire connu, on perd un peu à le recommencer…

  • # Et si on ne veut pas tuer les trolls avec une seule main?

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    A quand la version desktop?

    http://devnewton.bci.im

  • # Bon jeu

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Des graphismes issus de RPG Maker pour la majorité mais un gameplay intéressant et un contenu riche (j'ai vu le bestiaire, c'est vraiment complet).

    Bonne continuation pour le développement du jeu !

    PS : ceci est mon premier commentaire sur LinuxFR ^

    Naoki, fondateur des sites EvoluNoob et ArcheAgeAlliance

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.