Le Ben NanoNote de Qi Hardware est en vente en Europe

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
28
18
mar.
2010
PDA
Le 本 NanoNote est le produit de Qi Hardware, une société qui fondée par d’anciens licenciés d’OpenMoko avec pour but de réaliser un appareil le plus proche possible de la philosophie OpenSource (100% copyleft).

La version 本 du NanoNote est un ordinateur de poche ultra compact. Disposant d'un processeur à 336MHz, 2Go de mémoire flash, un slot microSD, une prise casque, un port mini-USB fils et une batterie Li-ion 850mAh. Il est fourni avec Linux (OpenWRT) en standard, et cible les développeurs et geek qui veulent un matériel le plus ouvert possible et veulent créer leur propre expérience utilisateur. L’objectif est donc clair : ce n’est pas un appareil à mettre en toutes les mains, mais plutôt la première étape de création d’un hardware 100% libre. D’ailleurs le caractère chinois 本 běn représente une origine ou le lieu du commencement; il représente ce qu’est la première version du NanoNote: un commencement.

L’appareil peut être considéré comme un petit UMPC, un PDA ou un smartbook très bas de gamme.

Depuis peu, l’appareil est vendu en Europe, notamment chez le français Hackable:devices au prix de 99€. Le Ben NanoNote rappelle un peu les dictionnaires électroniques des années 90, ou les Zaurus ou leur fils spirituel, le sharp Netwalker, même s’il est moins puissant (et 5x moins cher) que ce dernier. On le voit bien sur les specs:

  • CPU/SoC 336 MHz XBurst Jz4720 compatible MIPS ;
  • Écran TFT 3.0 pouces couleur ;
  • Résolution: 320 x 240, 16.7M de couleurs ;
  • Dimensions (mm): 99 x 75 x 17.5 (fermé) ;
  • Masse: 126 g (avec la batterie) ;
  • RAM: 32Mo DRAM synchrone ;
  • Prise casque (3.5 mm) ;
  • SDHC microSD ;
  • Batterie 850mAh Li-ion ;
  • 2GB NAND flash memory ;
  • Port mini-USB: USB 2.0 (usb périphérique uniquement) ;
  • Haut-parleur et micro ;
  • Clavier qwerty.

Tous les schémas du matériel sont disponibles, ainsi que l’ensemble des spécifications techniques des composants utilisés dans le Ben Nanonote, qui se veut être une plateforme de développement ouverte, tant sur plan logiciel que matériel.

Le NanoNote est livré avec un noyau 2.6.32, le bootloader U-boot et une distribution OpenWRT très connue dans le monde des routeurs opensource. Il est supporté officiellement par le projet dans la cible openwrt-xburst ! C’est donc toute la bibliothèque de logiciels d'OpenWRT qui est accessible sur le Ben NanoNote.

Une des idées originales de Qi Harwdare était de sortir un appareil permettant d’accéder à Wikipedia en mode déconnecté. On sait tous ce qui s’est passé avec le WikiReader, sorti quelques mois plus tôt chez OpenMoko. Mais le Ben est bien plus, puisqu’il fait tourner linux (pas le wikireader), et a donc un potentiel logiciel bien plus important. Il pourra servir de lecteur Wikipedia offline, et bien plus!

Le System-on-Chip du NanoNote est fait par Ingenic, une société chinoise qui s’est fait connaître en faisant initialement sur le marché des Baladeurs multimédias(PMP). Le processeur Xburst est un cœur MIPS non licencié, c’est à dire qu’il a été réecrit à partir de la spécification, et qu’aucune royaltie n’est payée à MIPS Technologies. Il dispose également d’instructions SIMD ce qui permet d’accélérer le décodage audio et vidéo, très pratique pour des baladeurs multimédias.
Un PMP en particulier est sorti du lot, la Dingoo A320. Celle-ci se rapproche d’une GP2X grâce à ses contrôles de jeux vidéos, et son logiciel bien finit par rapport aux autre PMP chinois. Grâce aux sources fournies par Ingenic, Linux a rapidement été porté sur la dingoo, et Dingux est né.

Là où cela devient intéressant, c’est que la dingoo et le Ben Nanonote sont si proches au niveau des spécifications que toute la bibliothèque de logiciels dingux est compatible au niveau binaire avec le NanoNote.
Ainsi le créateur de Dingux a annoncé sa volonté de collaborer avec Qi Hardware au niveau du noyau. Zear, qui a porté plusieurs jeux et logiciels, a démontré que Doom et Quake pouvaient tourner sur le Ben (et ce sans avoir le matériel!).

Au niveau multimédia, le processeur a du potentiel, mais celui-ci est relativement inexploité: Ingenic, fournit une version de mplayer utilisant les instructions SIMD du Xburst, mais ces instructions ne sont pas officiellement documentées. Des sources sont disponibles, et les hackers les plus entreprenant essaieront d’ajouter le support des instructions multimédia dans ffmpeg.

Du coté des interfaces graphiques, GTK au dessus de DirectFB et Qt tournent sur le Ben NanoNote, mais on ne pourra pas faire tourner Firefox dans 32Mo de RAM. Une autre interface, gmenu2x, bien connue des possesseurs de GP2X, a été porté sur dingux et tourne donc parfaitement sur le Ben NanoNote.

On peut regretter que le Ben n’ait pas de connectivité Wifi. On peut le connecter à un PC en mode usb gadget ethernet et donc profiter d’une connexion, mais cela a moins d'intérêt sans mobilité.

Le Ben a pu être aperçu au FOSDEM, une vidéo est disponible, et une photo pour le comparer en taille avec d’autres appareils. Plus de photos par un heureux geek qui l’a reçu et déballé.

Il est vendu par Hackable Devices en France, et Tuxbrain en Espagne, et d’autres au prix de 99€.

La prochaine version, le Ya NanoNote est déjà en cours de conception et inclura 64Mo de RAM et un FPGA accessible aux développeurs.
  • # Achat

    Posté par . Évalué à 4.

    Pour ce qui est de l'achat, je recommande le vendeur espagnol, tuxbrain que j'ai pu rencontrer. Ce sont des gens vraiment sympa et très ouvert ! D'ailleur, ils ne vendent pas que ca ...

    ---> [ http://www.tuxbrain.net/shop/ ]
    • [^] # Re: Achat

      Posté par . Évalué à 5.

      Ah, concernant le wifi, je pense qu'il y a moyen de le connecte avec l'ajout d'une carte supplémentaire ... A voir
      Je confirme ca pour ceux que ca interesse
      • [^] # Re: Achat

        Posté par . Évalué à 2.

        Oui, ça serait intéressant de le savoir. Car pour l'instant le seul défaut du bousin est d'être limité au niveau connectique.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Achat

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je suis d'accord !

          Je cherche un outil "pour garder le contact" qui prend pas de place, qui ne pèse rien et qui a une bonne autonomie...

          Ce joujou me parait intéressant, mais sans wifi et un seul port usb, ça me parait léger !

          C'est vraiment dommage, sinon, j'aurai déjà passé commande !!

          ++
      • [^] # Re: Achat

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je suis également intéressé de savoir si on peut rajouter une carte wifi sur l'appareil.
        • [^] # Re: Achat

          Posté par . Évalué à 2.

          Salut !
          Désolé d'avoir pris autant de temps pour répondre ..

          - Oui, il existe la possibilité d'avoir du wifi sur le nanonote. Il existe de carte que l'on peut rajouter au nanonote pour cela.

          - Non, ce n'est pas viable, le fabricant de ces cartes (Spetec) a arreté de les fabriquer, il en existe toujours quelques unes qu'il est possible d'acquerir mais, d'apres tuxbrain, a un prix exorbitant. De plus les puces utilisées dans ces cartes ne sont plus fabriquées non plus ...

          Donc voila, désolé pour les faux espoirs ..
  • # Nom chinois

    Posté par . Évalué à 10.

    Pour la petite histoire, 本 (běn) est un nom très intéressant. Ce caractère veut dire racine à l'origine (en effet 木 (mù) signifie un arbre, et on ajoute un petit trait pour désigner le bas de l'arbre), puis a pris le sens plus général et abstrait de fondation ou origine.

    L'interprétation donnée dans la dépêche est peut-être fondée, mais il faut aussi savoir que ce caractère apparaît pour former 本子, qui veut dire cahier, carnet (c'est-à-dire notebook en anglais), et c'est ce sens qui a donné 本电脑 pour dire ordinateur portable (电脑 étant ordinateur) en calquant sur le schéma de l'anglais.

    Je pense qu'un chinois voyant ce nom va plutôt penser d'abord au deuxième sens, et il faudrait sans doute lui expliquer le sens d'origine, de fondation, qui est plus caché.
    • [^] # Re: Nom chinois

      Posté par . Évalué à 3.

      Le cheminement pour arriver à ordinateur portable est amusant.
      Le mot racine est associé au mot ordinateur pour désigner un ordinateur mobile.
      • [^] # Re: Nom chinois

        Posté par . Évalué à 1.

        Il me semble surtout qu'ils ont pris le mot chinois pour dire notebook (笔记本) et l'ont associé à ordinateur, ce qui donne le mot "notebook" au sens d'ordinateur portable.
        Amusant, pas vraiment, le caractère 本 étant pris pour son sens cahier / livre et pas pour son sens de racine.
    • [^] # Re: Nom chinois

      Posté par . Évalué à 4.

      Va d'ailleurs falloir faire attention avec la prononciation, parce que avec un ton différent, ce petit gadget s'appellerait "le stupide".
      Et là tout de suite, ça en jette moins...
      • [^] # Re: Nom chinois

        Posté par . Évalué à 6.

        Va d'ailleurs falloir faire attention avec la prononciation, parce que avec un ton différent, ce petit gadget s'appellerait "le stupide".

        Le Neuneunote ?
  • # WikiReader

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    On sait tous ce qui s’est passé avec le WikiReader, sorti quelques mois plus tôt chez OpenMoko.

    Euh, non. Il s'est passé quoi ?

    À part ça c'est effectivement dommage qu'il n'y ait pas d'interfaces réseau. Je n'ai pas réussi à voir si le Ya NanoNote allait en disposer, quelqu'un a des infos ?
  • # Solutions Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Le Ben Nanonote est en demonstration a Solutions Linux, porte de versailles, sur le stand de Hackable:Devices.

    Stand tres interessant au demeurant, avec aussi des Lemote Yeeloong, des Freerunnner, Arduino, Zip Zap ... bref, plein de joujous tres interessant.
    • [^] # Re: Solutions Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      Oui, et l’équipe de Hackable est aussi très sympa et ouverte. Et ils ne vendent pas que ça non plus :-)
    • [^] # Re: Solutions Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      équipe sympa mais vraiment beaucoup de monde au moment où je suis passé. J'ai pas pu jouer avec !

      Sniff...
  • # 99 USD != 99 EUR

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    J'en ai marre des gens qui se prennent la difference entre le dollar et l'euro.

    Le Ben est a 99USD ici, ou 72,4 EUR:

    http://sharism.cc/shop/product_info.php?products_id=1

    Maintenant il faut voir combien ils demandent en frais de port.
    • [^] # Re: 99 USD != 99 EUR

      Posté par . Évalué à 4.

      Attention : les prix affichés en USD sont souvent hors taxes ! Je ne sais pas si c'est le cas ici, et si le prix en EUR est réellement TTC (ce qui est normalement obligatoire pour le grand public en France), mais c'est peut-être la raison de cette parité désavantageuse pour nous...
    • [^] # Re: 99 USD != 99 EUR

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Oui, encore que sur cette somme, c'est à peu près juste si tu n'oublies pas la TVA. Tes 99 $ sont HT. Les 99 € sont TVA incluses (soit environ 20%) : 72,4 + 20% = 86,88 €. L(es) 'importateur(s) les achètent surement un peu en dessous de 99$ et se font surement plus que 13€ de marge (surement autour de 20 ou 25€), mais cela me semble tout à fait normal.
    • [^] # Re: 99 USD != 99 EUR

      Posté par . Évalué à 2.

      La dépêche signale que le Ben est en vente en Europe, c’est donc naturellement le prix des boutiques européennes qui a été cité.

      Il est tout a fait possible d’acheter le Ben NanoNote à Honk Kong, mais c’est sans compter les frais de ports (entre $20 et $30), les deux à trois semaines (environ) d’attente pour la livraison, le risque que le paquet soit ouvert par la douane, avec la TVA + ~30€ de frais de dossiers, la perte du colis, etc.

      Tout ça alors que des vendeurs européens existent, et doivent respecter les prescriptions européennes sur le commerce électronique, te fournira un support/remplacement, etc. (c’est un adepte de dealextreme.com et des gadgets achetés à HK qui parle).
  • # Libre mais pas trop...

    Posté par . Évalué à 10.

    Je trouve personnellement dommage que cette plate-forme soit construite autour du processeur XBurst d'Ingenic, car Ingenic impose de signer un NDA pour obtenir la documentation de ses processeurs, et souhaite limiter la dissémination de cette documentation.

    Pour le coeur MIPS, ce n'est pas trop pénalisant, à part pour connaître les éventuels errata, mais il y a les divers périphériques intégrés au coeur (un peu comme un ARM PXA255 contient un coeur ARM, un contrôleur USB, une interface GPIO, etc).
    • [^] # Re: Libre mais pas trop...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Ingenic impose de signer un NDA pour obtenir la documentation de ses processeurs

      Merci Miod d'avoir posté cette importante information, que je connaissais déja, et que j'hésitais quand même à diffuser.

      N'est-il pas possible de faire amicalement pression sur ce fondeur pour l'inciter à un peu plus de transparence, qui serait certainement profitable à la vente de ce délicieux aquarium de poche pour poisson piquant ?

      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: Libre mais pas trop...

      Posté par . Évalué à 8.

      Les choses changent, et l’équipe de Qi Hardware a déjà fait pression sur Ingenic pour libérer les datasheets, et un lien vers celles-ci est fourni d’ailleurs dans la dépêche.
      Les sources fournies par Ingenic pour le noyau sont disponibles à tous, et souvent amplement suffisante pour travailler.

      La seule exception c’est les instructions SIMD du XBurst, et là aussi c’est expliqué dans la dépêche.
      • [^] # Re: Libre mais pas trop...

        Posté par . Évalué à 6.

        Les choses changent, et l’équipe de Qi Hardware a déjà fait pression sur Ingenic pour libérer les datasheets, et un lien vers celles-ci est fourni d’ailleurs dans la dépêche.

        Les datasheet des Jz47x0 font 40 pages, pour dire "on a un chip, il fait 2cm de côté, 200 broches, et dedans y'a d'la mipsouille et deux ou trois autres trucs de fada".

        La documentation sous NDA fait environ 300 pages réparties en une vingtaine de pdf, et je n'ai pas vu de lien vers icelle dans la dépêche (et pour cause... le NDA)
        • [^] # Re: Libre mais pas trop...

          Posté par . Évalué à 1.

          Tu veux parler de ça http://www.amebasystems.com/downloads/hardware/datasheets/be(...) ?
          (deuxième résultat google pour « datasheet jz4740 »)

          Sinon j’aimerai bien que tu me pointes vers un constructeur qui vend des puces avec le même niveau de perf/conso, un support linux au moins aussi bien… et au même prix.
          • [^] # Re: Libre mais pas trop...

            Posté par . Évalué à 6.

            Sinon j’aimerai bien que tu me pointes vers un constructeur qui vend des puces avec le même niveau de perf/conso, un support linux au moins aussi bien… et au même prix.

            ça n'a rien à voir avec la question de le documentation.
            • [^] # Re: Libre mais pas trop...

              Posté par . Évalué à 1.

              J’ai oublié de préciser « ayant des documentation plus ouvertes », c’était implicite.
              • [^] # Re: Libre mais pas trop...

                Posté par . Évalué à 6.

                Au sujet du prix : les processeurs Ingenic sont certainement moins cher parce qu'Ingenic ne les a pas fait certifier compatible MIPS. Du coup on économise le prix de la certification, les royalties pour l'utilisation du nom MIPS, et il n'y a pas de contrainte pour développer des extensions de jeu d'instruction incompatibles (ici les instructions multimédia SIMD du XBurst).

                Mais du coup, comme le processeur n'a pas été certifié compatible, il est encore plus important pour les développeurs de disposer de la plus grande documentation possible, en particulier concernant les divergences d'avec le comportement MIPS attendu dans des cas limites. Un tel exemple est le comportement de la partie FPU avec certains types d'opérandes, qui fait partie de la partie de la documentation sous NDA. Un autre exemple est les inévitables errata - peut-être que le Jz4740 et le Jz4750 sont mûrs, mais le Nanonote utilise lui le Jz4720 plus ancien. Comment savoir, sans NDA, quels sont les problèmes spécifiques au Jz4720 ?

                Pour la petite histoire, ICT en son temps avait suivi le même chemin avec le Loongson, avant d'estimer que la conformité MIPS était plutôt un atout, ce qui les a obligé à modifier l'encodage de leurs propres instructions multimédia entre le Loongson 2E et le Loongson 2F, car les opcodes empiétaient sur une zone d'opcode réservée par MIPS.
                • [^] # Re: Libre mais pas trop...

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Pour le prix, il y a aussi le fait qu'ils grattent sur la RAM (32Mo en 2010!?) et sur toute la connectique vers l'exterieur: pas de reseau, pas de wifi, pas de support host pour la prise USB (ca vient dans la version suivante).

                  Quand on commence a regarder un peu en detail, le rapport qualite prix est pas si extraordinaire que ca (et vu les capacites, les utilisations potentielles deviennent assez reduites). Pour administrer des serveurs headless avec une carte reseau sur USB si on est un admin qui bouge beaucoup entre plusieurs sites a la rigueur, sinon c'est pas folichon.
          • [^] # Re: Libre mais pas trop...

            Posté par . Évalué à 4.

            Tu veux parler de ça ?
            (deuxième résultat google pour « datasheet jz4740 »)


            Oui, c'est la grosse partie de la documentation, dont la mise à disposition sur ce site enfreint, pour autant que je sache, les conditions de distribution.

            Sinon j’aimerai bien que tu me pointes vers un constructeur qui vend des puces avec le même niveau de perf/conso, un support linux au moins aussi bien… et au même prix.

            Là n'est pas la question ! On ne peut pas construire une architecture totalement ouverte autour d'un composant dont le fabricant restreint la documentation.

            Si moi j'ai envie de bricoler le Nanonote, pour autre chose que des linuxeries, et que je n'ai pas envie d'être lié par un NDA avec Ingenic, je n'ai pas assez d'information pour le faire.

            Après on peut me rétorquer «tu prends les documentations de l'url ci-dessus, elles couvrent 80% des besoins, et tu conchies Ingenic». Je préfère essayer de faire pression sur Ingenic, qui semble cependant s'en contreficher.
            • [^] # Re: Libre mais pas trop...

              Posté par . Évalué à 3.

              Là n'est pas la question ! On ne peut pas construire une architecture totalement ouverte autour d'un composant dont le fabricant restreint la documentation.

              Bien sûr que si, il faut savoir être réaliste, car sinon ils n’auraient jamais pu construire le Ben NanoNote.

              Je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas faire pression sur Ingenic, bien au contraire… Mais l’équipe de Qi Hardware le fait déjà, comme un des concepteurs du Ben:
              « Actually, believe it or not, I am trying to educate them on the value of releasing their datasheets and manuals under CC-BY-ND licenses. I held big meetings in front of a large number of Ingenic employees about this subject. »
              http://en.qi-hardware.com/pipermail/developer/2009-August/00(...)
              • [^] # Re: Libre mais pas trop...

                Posté par . Évalué à 4.

                Bien sûr que si, il faut savoir être réaliste, car sinon ils n’auraient jamais pu construire le Ben NanoNote.

                Construire, c'est toujours possible... Mais prétendre que le résultat est complètement ouvert, c'est faux.
          • [^] # Re: Libre mais pas trop...

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            des puces avec le même niveau de perf/conso, un support linux au moins aussi bien…

            Le support Linux ne peut être correct si la documentation détaillée des fonctionnalitées principales de la machine et de son CPU n'est pas disponible pour tout le monde. Et ne parlons même pas du support d'un véritable Unix libre.

            Je pense qu'une partie non négligeable des premiers clients pour ce genre de jouet sera constitué des technogeeks qui vont fabriquer les applications que la seconde vague d'acheteurs attend. Ça fait longtemps que j'attend ce genre de machine pour justement faire des trucs que je puisse emmener dans ma poche, et montrer autour de moi. Je pense en particulier à http://caoua.org/midish/ que j'aimerais bien faire tourner dans le Nanonote...

            Le NDA est donc clairement un frein à la publicité gratuite que pourrait faire la première vague d'acheteur.

            * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

  • # Precisions sur l'autonomie

    Posté par . Évalué à 3.

    J'ai pas reussi à trouver d'infos sur l'autonomie.
    Quelqu'un a des infos la dessus ?
  • # pandora

    Posté par . Évalué à 1.

    Quid du pandora ?
    => http://www.open-pandora.org/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.