Le plan d'action anglais « Open Source, Open Standards and Re-Use »

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
15
18
mar.
2009
Technologie

Le 24 février, le gouvernement britannique mettait en ligne le plan d'action « Open Source, Open Standards and Re-Use » dont l'objectif clairement affiché est de passer à la vitesse supérieure pour ce qui concerne l'usage des logiciels libres dans l'ensemble des institutions publiques.

Les arguments avancés exposent les avantages du logiciel libre sur le logiciel propriétaire. Il est question d'économie (ne pas payer deux fois le même logiciel, assurer les conditions de sa réutilisation, etc.) mais également de formats ouverts, d'interopérabilité, ainsi que de faciliter voire favoriser le logiciel libre dans les procédures d'appels d'offre.

Il a été traduit par le Framablog, qui a également traduit deux articles connexes (l'un de la BBC et l'autre d'un site éducatif engagé dans le logiciel libre), et qui se demande au passage si on trouve la même volonté et ambition en France.
  • # Cool :)

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Je suis agréablement surpris par le gouvernement anglais, c'est une initiative qu'il faut saluer .
    On y arrive en france , mais sensiblement moins vite (voir gendarmerie , etc ... ) .
    • [^] # Re: Cool :)

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est vrai que le libéralisme n'est plus ce qu'il était en Grande-Bretagne il n'y a encore de ça que quelques mois. :-) Finalement, la Crise a du bon.
    • [^] # Re: Cool :)

      Posté par . Évalué à 10.

      Mais non, on n'est pas en retard:
      - On a le RGI. hein? nan? pas encore? ah ben tant pis
      - On a des députés qui utilisent Linux et sont donc sensibilisés au problème, c'est pourquoi, avec Hadopi, l'intéropérabilité c'est une de leur... euh non plus, pardon!

      Qui a dit que l'Angleterre était plus conservatrice que la France??
      • [^] # Re: Cool :)

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Bof, bof, si tu veux mon avis le royaume uni à aussi ses travers avec une forte volonté de tuer la neutralité du réseau, donc l'un dans l'autre les gouvernements se valent bien pour se qui est du dédain du respect du citoyen et de sa vie privé.

        N'oublions pas que la confiance est une relation qui ne peu exister que de manière bilatéral, en augmentant les moyens de surveillances les gouvernements ne font que crier combien on ne peu pas leur faire confiance.
        • [^] # Re: Cool :)

          Posté par . Évalué à 1.

          N'oublions pas que la confiance est une relation qui ne peu exister que de manière bilatéral, en augmentant les moyens de surveillances les gouvernements ne font que crier combien on ne peu pas leur faire confiance

          Certains "nombreux" internautes ont depuis longtemps brisé la confiance en méprisant les droits des auteurs et ayant-droits en diffusant des œuvres (musiques et films) en p2p. Il ne faut pas maintenant se plaindre que les états veuillent faire respecté la loi y compris sur le net!
          • [^] # Re: Cool :)

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Certains "nombreux" internautes ont depuis longtemps brisé la confiance ...

            Quelle est la relation de ces propos avec le logiciel libre ?
          • [^] # Re: Cool :)

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Que dire des auteurs qui méprisent la culture en voulant s'en accaparer le contrôle au mépris de sa libre circulation ?

            Cette monopolisation n'est en rien quelque chose de naturel qui découle des patentes, un monopole accordé par le roi (aux éditeurs et non aux auteurs en ce qui concernait l'imprimerie). C'était bien évidement un moyen commode de pratiquer la censure. Il y a plus glorieux comme origine.

            Ici le problème n'est pas de faire respecter la loi, mais d'avoir des lois respectables.
            • [^] # Re: Cool :)

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              il fallait lire :
              Cette monopolisation n'est en rien quelque chose de naturel et découle des patentes, un monopole accordé par le roi (aux éditeurs et non aux auteurs en ce qui concernait l'imprimerie). C'était bien évidement un moyen commode de pratiquer la censure. Il y a plus glorieux comme origine.

              Sinon ajoutons que le fait qu'une majorité ne respecte pas la loi ne justifie en rien que l'on condamne tout le monde, et qui plus est sans preuve en instaurant la présomption de culpabilité.
              • [^] # Re: Cool :)

                Posté par . Évalué à 1.

                Moi j'ai envie de dire que si une majorité de gens ne respecte pas la loi, c'est qu'il y a quand même un problème quelque part.

                Je ne m'aventurerai pas à énoncer un cas général et dire que c'est la loi qui est mauvaise et devrait être changée.

                Ici, c'est clairement que les artistes s'y prennent mal pour diffuser leurs œuvres. Ils font confiance à des majors qui n'ont pas su faire évoluer les offres avec les évolutions technologiques. Le consommateur n'est pas dupe.
  • # Lecture et relecture... c'est à peine croyable !

    Posté par . Évalué à 4.

    J'ai lu et relu les document en anglais et français (étant bilingue, je confirme que la traduction est correcte).

    Chaque paragraphe me semble tellement précis et, comment dire ... intelligent, que j'ai presque du mal à accepter que ceci est écrit par un ministre en place dans un gouvernement d'un pays européen.

    Bref, après la dépêche sur la gendarmerie, une nouvelle dépêche de qualité sur l'avancée des LL en Europe.

    Hors sujet @ Unifix le Gaulois : quel est le rapport entre la confiance et la situation en France où les majors ont réussi à transformer un gouvernement en marionnettes, au prétexte de droits d'auteurs ?
    • [^] # Re: Lecture et relecture... c'est à peine croyable !

      Posté par . Évalué à 4.

      Je pense que Unifix Le Gaulois, dans ce commentaire répondait simplement au commentaire précédent, disant en substance : " en augmentant les moyens de surveillances les gouvernements ne font que crier combien on ne peu pas leur faire confiance" Ce en quoi il me semble juste également de tirer la poule de l' oeuf... Effectivement c' est bien parceque des comportements non respecteux des licenses ont été massivement adoptés parfois même érigé en "nouvelle normalité" que les gouvernements tentent (avec beaucoup de mal, on le constate) de juguler cela.
      La poule et l' oeuf :)

      Maintenant, d' autres exemples dans l' histoire nous montre que certains ont déjà laisser faire le n' importe quoi, car une fois en place ce n' importe quoi est la justification au tout sécuritaire, quitte à piétiner liberté et fondamentaux de nos sociétés.
      La potentiel et cachée poule initiale, son oeuf, et la poule que tout le monde voit.

      Cdlt.
      • [^] # Re: Lecture et relecture... c'est à peine croyable !

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        À te lire on croirais que le droit d'auteur existe depuis toujours, ce qui est faux.

        Tu dis que les gouvernements décident de devenir plus répressifs suite au non-respect de la loi. C'est vrai mais c'est loin d'être toute la vérité. Le fait est que la loi en question est simplement irréaliste, et que les progrès de la technique ont fait ressortir ce fait. Et qui promulgue ces lois ?

        En gros donc, le gouvernement se sent obligé de devenir plus répressif pour faire respecter les lois sur la répression du partage culturel. Et tout cela est de la faute des méchants citoyens, il ne faudrait surtout pas remettre les lois en question.

        Le partage culturel à toujours été là, indépendamment de l'existence d'entreprises de divertissement ou non.
        • [^] # Re: Lecture et relecture... c'est à peine croyable !

          Posté par . Évalué à 2.

          Je trouve ton commentaire pertinent Mathieu, mais nous ne sommes plus trop dans le sujet d'origine, la reconnaissance au plus haut niveau des LL au Royaume-Uni. Et ceci est de ma faute, en raison de ma remarque à Unifix le Gaulois qui n'avait pas grand intérêt et peut conduire au troll.

          Mais je comprends ton propos et j'analyse moi aussi cette répression avec beaucoup de méfiance, car elle ne défend pas réellement le copyright (principe que je ne soutiens d'ailleurs pas) mais plutôt une distribution et une promotion "old school" qui n'a plus la même raison d'être (sous la même forme du moins) avec l'outil internet, à moins de brider lourdement cet outil de communication bien sûr.

          Mais bon, là, je crains d'avoir encore allumé une mèche vers le hors sujet... voire la digression...
        • [^] # Re: Lecture et relecture... c'est à peine croyable !

          Posté par . Évalué à 2.

          Je pense que tu n' a vraiment pas compris le sens de mon propos. Peu importe, vraiment. Et puis lolociol à raison.
      • [^] # Re: Lecture et relecture... c'est à peine croyable !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        c' est [...] parceque des comportements non respecteux des licenses ont été massivement adoptés [...] que les gouvernements tentent [...] de juguler cela.
        La vérité est plutôt: c' est parceque les consommateurs se tournent vers d'autres circuits que notre gouvernement tente de préserver les revenus des leurs amis.

        D'autres circuits != délit de contrefaçon (même si il y en a une bonne partie). Le mouvement de fond est amorcé depuis longtemps. La soupe des majors n'est plus autant appréciée, point final.
  • # bien, bien

    Posté par . Évalué à 2.

    Je suis content d’entendre ça, étant dans une université anglaise soumis entièrement à MS : tout est sous XP (sauf un ordi…), sharepoint et MSOffice font la loi… il y a même un master .Net !

    Sans oublie qu’il faut être sous windows pour pouvoir se connecter à internet depuis les résidences gérées par la fac…
  • # Open Source <> Logiciel libre

    Posté par . Évalué à 3.

    En lisant l'original, je ne trouve pas de référence aux logiciels libres seulement 3 points (interopérabilité, formats ouverts, open source). Ces critères sont certes remplis par le logiciel libre mais pas seulement eux.

    D'autre pas à la fin de l'article il est question de motiver leurs fournisseurs de logiciels propriétaires à tirer profit de l'open source.

    Enfin cette nouvelle politique devra être suivi d'effet et il serait plus sage d'attendre des projets concrets avant de crier victoire!
  • # Il est tout beau tout frais

    Posté par . Évalué à 2.

    Aller, j'y vais de mon petit lancer : ils préconisent l'utilisation de formats ouverts, dont l'Open Document Format, le PDF, et .... OOXML !

    Microsoft a encore de beaux jours devant lui.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.