Les formations diplômantes en logiciel libre en 2011

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
21
8
fév.
2011
Éducation
Après le bilan de 2008 des formations diplômantes en logiciel libre dans le système universitaire français, voici le bilan à la veille des choix cruciaux des étudiants pour leur avenir professionnel. Ce bilan liste les formations dont le cursus d'une ou plusieurs années est entièrement consacré au logiciel libre. Il ne faut pas oublier que dans la plupart des formations universitaires et/ou de cycles d'ingénieur, le logiciel libre est présent : soit sous forme d'un ou plusieurs modules durant le cursus ou, plus modestement (mais toutes les initiatives sont à saluer), par l'utilisation d'outils du monde du logiciel libre.

En 2008, quatre licences professionnelles et un seul master étaient accessibles sans compter. Qu'en est-il aujourd'hui, après trois années ? Aujourd'hui, trois licences professionnelles sont proposées en France (Nancy, Angers et Lyon). Chacune d'elles développe une spécialisation :
  • administration systèmes pour Nancy ;
  • systèmes, bases de données et réseaux pour Angers ;
  • communication et logiciels libres pour Lyon.

Les deux premières licences professionnelles sont clairement destinées à des étudiants informaticiens, alors que la troisième permet à tout étudiant d'être formé à la question du logiciel libre et de répondre à la problématique du changement. Comme toute licence professionnelle, elles sont accessibles avec un diplôme bac + 2 (D.U.T., B.T.S., 2ème année de licence...) et l'entrée est possible après une phase de candidature.

Si vous disposez d'un bac + 3 ou bac + 4 ou d'une équivalence ou d'une VAE/VAP, le master I2L (Ingénierie du Logiciel Libre - Calais) est aujourd'hui la seule possibilité de formation diplômante à bac + 5. Le master I2L s'articule autour de cinq axes :
  • système, réseaux et sécurité ;
  • développement d'applications Web ;
  • environnement de développement libre et gestion de projets ;
  • migration (bases de données, annuaires...) ;
  • environnement du Libre (droit, licences...), management et marketing du Libre.

En conclusion, la licence professionnelle de l'I.U.T. de Sénart-Fontainebleau a disparu et aucun autre diplôme n'est apparu. On peut néanmoins se féliciter de la percée des logiciels libres comme outil dans un grand nombre de formations, mais doit-on s'inquiéter de la diminution de l'offre spécifique ? L'utilisation de certains outils est une chose, mais comprendre le modèle du logiciel libre, les aspects économiques, légaux, l'organisation, etc., est une autre chose.
  • # regle ou exception

    Posté par . Évalué à 4.

    peut-etre simple que ce qui etait une exception il y a quelques années (enseigner les logiciels libres) est devenu la regle ?

    et que si ton regarde les formations informatiques en general, elles incluent maintenant toutes un volet logiciels libres / licences libres ?

    non ?
    • [^] # Re: regle ou exception

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je suis complètement d'accord pour l'aspect "utilisation des logiciels libres" à tous les niveaux de formation même s'il reste encore pas mal de formations qui utilisent des logiciels propriétaires pour des questions de partenariats avec certains éditeurs, par exemple.

      En revanche, est-ce que toutes les formations montrent comment migrer d'une solution propriétaire vers une solution libre, quelles sont les subtilités de la GPL, comment accompagner/convaincre pour une migration, comment vivre du Libre, quelles sont les méthodologies de développement de logiciels (développement agile, versionning distribué, animation d'une communauté, ...), ... ? Le sujet est vaste.
      • [^] # Re: regle ou exception

        Posté par . Évalué à 4.

        Je ne reprend que les points qui me font tiquer.

        comment (...)convaincre pour une migration

        ça, ça n'a pas a être dans une formation.
        Mon petit doigt me dit que tu crierais s'il y avait une formation pour convaincre les entreprises de migrer vers un système fermé.

        comment vivre du Libre
        ça, c'est facile, t'as qu'à créer un noyau et demander à des milliers d'autres gens de t'aider ;)
        plus sérieusement, ça, c'est à chacun de trouver, je ne pense pas que ça puisse s'enseigner.

        Concernant les méthodologies de développement, ça doit faire partie de toute formation, qu'elle soit orientée LL ou pas.
        • [^] # Re: regle ou exception

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Construire un argumentaire pour réaliser une migration vers le Libre n'est pas si simple que ça. Se donner un temps de réflexion et être encadrer par des professionnels pour cela n'est pas si inutile que ça. On est d'accord que l'expérience peut aussi aboutir au même résultat.

          Dans le Master, des intervenants font le tour des différents modèles économiques du Libre. C'est tout de même sympa de connaître ces modèles et de travailler sur des cas concrets pour voir pourquoi ça marche. Ensuite, on peut faire son propre choix en fonction de sa situation. Cela permet aussi aux étudiants de voir dans quel monde économique, ils vont tomber.

          Concernant les méthodologies de développement, en effet, on présente les mêmes que dans des masters informatiques qui n'ont rien de Libre mais la différence est que l'on focalise de manière pratique (avec des mises en situation) sur les méthodologies que l'on retrouve fréquemment avec les développements communautaires (méthodes agiles, KISS, développement par les tests, bug tracking, ...).
          • [^] # Re: regle ou exception

            Posté par . Évalué à 1.

            Construire un argumentaire pour réaliser une migration vers le Libre n'est pas si simple que ça. Se donner un temps de réflexion et être encadrer par des professionnels pour cela n'est pas si inutile que ça. On est d'accord que l'expérience peut aussi aboutir au même résultat.

            Peut-etre, mais honnetement on s'en fiche.
            Le but de l'universite n'est pas de creer des machines a convertir au libre, mais des informaticiens capable d'etre efficaces et productifs.

            Le libre est un outil, pas une fin en soi.
            • [^] # Re: regle ou exception

              Posté par . Évalué à 5.

              Le libre est un outil, pas une fin en soi.

              Je ne suis pas d'accord. Le libre peut aussi être un fin en soi, en tant qu'approche et en tant que philosophie. Sans aller jusqu'à l'intégrisme, j'apprécie personnellement un logiciel libre d'abord parce qu'il est libre, parce que j'aime bien ce coté participatif constructif et ouvert.
              Après, dans la plupart des entreprises, la philosophie importe peu. Surtout si elle coûte trop cher...
              • [^] # Re: regle ou exception

                Posté par . Évalué à -1.

                Tu es libre de l'apprecier, tout comme tu es libre de preferer la couleur rouge au vert.

                Mais en tant qu'ingenieur et employe (peu importe ou : societe, gouvernement, ONG, ...), le libre n'est pas un but mais un outil pour accomplir les taches. Si c'est le meilleur moyen d'accomplir la tache, alors faut l'utiliser, si non, il ne faut pas l'utiliser, point a la ligne.

                Va expliquer a l'equipe IT que tu vas tout passer en libre parce que simplement c'est libre et c'est cool, mais fais bien attention a vite te coucher pour eviter la chaise dans la figure.
                • [^] # Re: regle ou exception

                  Posté par . Évalué à 6.

                  j'ai comme l'impression que tu négliges beaucoup, beaucoup, beaucoup des aspects du libre
                • [^] # Re: regle ou exception

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Peu importe ou : societe, gouvernement, ONG,

                  Tu t'engages bien vite. Autant pour les entreprises je conçois que l'argent puisse ne pas avoir d'odeur (et encore, le green-washing est à la mode, et la com' compte pour beaucoup dans les investissements d'une boîte quelle que soit sa taille), autant pour le reste je pense que ton point de vue est indéfendable. Les services de l'État font des choix stratégiques qui sont par définition politiques, ils peuvent privilégier certaines technologies pour des raisons éthiques, politiques, pragmatiques, ou économiques de manière claire et précise; il est tout à fait raisonnable de penser qu'un service d'État devrait, pour de nombreuses raisons (notamment pour la pérénité des données et des systèmes) privilégier les logiciels libres aux solutions propriétaires (de la même manière qu'ils peuvent provolégier les énergies «vertes», pourtant plus coûteuses, ou les technologies militaires françaises, pourtant moins fiables, etc).

                  Pour les ONG c'est encore pire, de nombreuses ONG sont des groupes de pression politiques ou idéologiques, il est plus que fréquent de voir des ONG privilégier le bio, le commerce équitable, les énergies renouvelables, je ne vois pas pourquoi les logiciels libres ne feraient pas partie de la liste.

                  J'ai l'impression que cette idéologie du pragmatisme que tu préconises (choisir un outil en fonction de critères à optimiser uniquement au moment du déploiement -- coût, difficulté de la migration, etc -- est obsolète même dans le milieu de l'entreprise. En tout cas, dans mon domaine professionnel (la recherche scientifique), il est de moins en moins possible de publier des résultats basés sur des logiciels dont les sources ne sont pas disponibles pour des raisons de reproductibilité, alors que de nombreuses solutions propriétaires restent plus performantes.
                  • [^] # Re: regle ou exception

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Non, de nouveau.

                    Le gouvernement voudra peut-etre une independance, ou autre, etc...

                    Et dans ce contexte peut-etre que le libre sera la solution au probleme, mais de nouveau, le libre en lui-meme n'est pas l'objectif, l'objectif est par exemple la disponibilite du code source pour pouvoir auditer le soft. Objectif pour lequel d'autres solutions que le libre peuvent exister.
                    • [^] # Re: regle ou exception

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Auditer les sources sans pouvoir les compiler et exécuter le résultat ne prouve strictement rien, sinon qu'un "bon" commercial a abusé de la crédulité ou de la cupidité d'un décideur pressé.

                      Un logiciel truffé de spywares et de backdoors peut très bien paraître conforme aux sources. C'est lors de la compilation qu'il est le plus facile d'ajouter ces saloperies.
                      Il n'y a que le logiciel libre qui puisse garantir la conformité aux sources. L'idéal pour un paranoïaque est de partir de LFS, mais les distributions Linux sont suffisamment surveillées de façon transparente pour offrir une sécurité comparable.
                      • [^] # Re: regle ou exception

                        Posté par . Évalué à -1.

                        Auditer les sources sans pouvoir les compiler et exécuter le résultat ne prouve strictement rien, sinon qu'un "bon" commercial a abusé de la crédulité ou de la cupidité d'un décideur pressé.

                        Oui, mais de nouveau pas besoin d'etre libre pour ca.

                        Il n'y a que le logiciel libre qui puisse garantir la conformité aux sources. L'idéal pour un paranoïaque est de partir de LFS, mais les distributions Linux sont suffisamment surveillées de façon transparente pour offrir une sécurité comparable.

                        C'est 100% faux, il n'y a absolument _AUCUN_ besoin de pouvoir redistribuer et modifier pour cela.
                        • [^] # Re: regle ou exception

                          Posté par . Évalué à 4.

                          C'est 100% faux, il n'y a absolument _AUCUN_ besoin de pouvoir redistribuer et modifier pour cela.
                          Mis à part les systèmes prouvés, qui prennent un temps fou pour compiler, nécessitent plusieurs chercheurs pour faire marcher le bousin et un modèle du code convenable (pour prouver que le binaire correspond bien aux sources), la façon empirique (mais qui marche bien) de s'assurer qu'un logiciel fait ce qu'on lui demande mais pas plus reste quand même la possibilité de pouvoir le modifier et le recompiler (notamment avec son propre compilateur).
                          En effet, pas besoin de pouvoir le redistribuer à des tiers. Seulement pouvoir le modifier est indispensable.
                          • [^] # Re: regle ou exception

                            Posté par . Évalué à -3.

                            Non, le modifier est inutile(peut faciliter les choses au mieux), ce dont tu as besoin c'est d'un debugger et de patience.
                • [^] # Re: regle ou exception

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Je ne suis pas d'accord. Je comprends pourquoi une entreprise voudrait en général un truc efficace, le plus efficace, et tant pis si c'est propriétaire ou pas (à cause des coûts, de la disponibilité de support/main d'œuvre déjà qualifiée sur le marché, etc.).

                  Donc en bref : c'est toujours une question de court terme Vs moyen/long terme, de disponibilité de fonds, de compétences déjà présentes dans la boite, et aussi d'image de la boite.

                  Si une boite annonce « nous utilisons les logiciels libres parce que [raison X] et [raison Y] », tout en mettant l'accent sur le côté éthique/entraide, ça peut [1] en inciter certains à préférer les services de cette boite plutôt qu'une autre.

                  Enfin, oui, je suis d'accord, il ne faut pas être aveuglé par le « tout libre » dans une boite, parce que si tu utilises que tu logiciel libre mais que tu es dans un secteur mal desservi par celui-ci, ta boite sera peut-être 100% libre, mais sans doute aussi 100% morte au bout de quelques mois (sauf à avoir des mecs super forts qui codent les patches, les soumettent, font des rapports de bugs...). Cependant, il ne faut pas non plus tomber dans l'autre extrême en disant « le libre n'a pas sa place dans les boites, ailleurs que sur des serveurs [2] », car y'a tout un tas de logiciels libres parfaitement viables (sous win et linux) qui permettent de bosser correctement.

                  [1] Potentiellement hein, c'est comme pour le commerce équitable, tout le monde n'achète pas de café équitable, même si on lui explique à grands renforts de pub que vraiment, c'est plusse mieux.
                  [2] Spéciale casse-dédi à Zénitram, avec légère déformation/amplification/répétition de ses propos. ;-)
            • [^] # Re: regle ou exception

              Posté par . Évalué à 2.

              Cela va dépendre de la formation, l’informaticien peut être amené à prendre des décisions, du moins à donner son avis. Connaître un peu les arguments pour une migration vers le libre est un avantage indéniable, en milieu hostile, alors que précisément l’informaticien en question a reçu une formation sur des outils libres. Si tu veux des informaticiens efficaces et productifs, ça peut être une bonne idée de leur laisser le choix de leurs outils… ceux pour lesquels ils ont été formé dans le cadre d’une formation ouvertement « libre ». Pour ça il faut qu’ils puissent dire au patron comment et pourquoi il faut choisir cette solution libre plutôt que la propriétaire.

              De plus il ne faut pas oublier qu’à côté de ça tu auras des gens rodées pour vendre leurs solutions propriétaires, ou libres d’ailleurs. Que l’informaticien en question puisse donner un avis éclairé sur la question, faire un choix qui ne soit pas dicté par les beaux discours est un sacré avantage. Il s’agira alors d’avoir un contre-poids qui sache argumenter plus que ce que le commercial aura bien voulu dire au patron, « parce que Debian n’envoie personne pour vendre la distribution ».

              Je trouve assez normal que l’université puisse donner ce bagage là durant la formation, après chaque étudiant en fait ce qu’il en veut, mais ça leur permet de connaître un peu la situation et des armes pour lutter de manière efficace aux discours publicitaires.
              • [^] # Re: regle ou exception

                Posté par . Évalué à 0.

                Connaître un peu les arguments pour une migration vers le libre est un avantage indéniable, en milieu hostile, alors que précisément l’informaticien en question a reçu une formation sur des outils libres

                Mais c'est quoi milieu hostile ? L'ingenieur il est sense voir le probleme, analyser les differentes solutions potentielles ou les trouver, et les proposer.
                Les "arguments pour une migration" ils sortent de la, c'est pas un cours qui va te les donner. La seule chose que l'ingenieur a besoin c'est de comprendre la GPL.
                • [^] # Re: regle ou exception

                  Posté par . Évalué à 2.

                  « L'ingenieur il est sense voir le probleme, analyser les differentes solutions potentielles ou les trouver, et les proposer. »

                  Ben ouai… et ça s’apprend. Et c’est bien plus facile quand on a déjà été sensibilisé au problème.

                  « C'est pas un cours qui va te les donner »

                  Je ne connais pas ta formation, mais de mon côté j’ai une formation d’ingénieur (pas informaticien), et des cours on en a eu sur tout et n’importe quoi, plus ou moins approfondi, des cours annexes. Je négligeais ces cours, pourtant depuis que je suis dans la vie active je le regrette amèrement. Finalement c’est eux qui importent parce qu’ils servent à la culture générale et au contexte. Ce qui concerne strictement le cadre de ton travail tu le fais et tu te renseignes « dans le cours des choses », naturellement et sans t’en rendre compte.

                  C’est pas en lisant la GPL que ton ingé. va immédiatement te sortir un modèle économique qui fonctionne avec, c’est pas en sortant la GPL que ton ingé. a une idée du fonctionnement, dans la pratique, du dév. d’un programme libre. Tout ça s’apprend, soit par l’expérience, soit dans la formation. Idéalement une formation, surtout niveau ingé., devrait uniquement contenir des pointeurs pour que l’ingé. sache que « ça existe » et sache se former lui-même… Maintenant la formation donnera le background de départ, et c’est déjà pas mal.

                  L’air de rien tout ceci représente un sacré boulot, qu’on n’a pas nécessairement le temps de faire quand on rentre dans la vie active, parce que précisément l’informaticien libriste (parce qu’il a choisi une formation explicitement « libriste », je rappelle, c’est que quelque part il attend de sa formation d’être sensibilisé à ce sujet) aura besoin de ces info. et que ça ne sera pas son travail que de les chercher, les obtenir et les synthétiser.

                  « que l'ingenieur a besoin c'est de comprendre la GPL. »

                  Arg… rien que ça. Il vaut mieux avoir fait un peu de droit et de PI avant… Parce que comprendre la GPL dans le texte, sans avoir suivi un peu le discours de la FSF avant, c’est juste impossible, connaître les tenants et aboutissants avant de l’attaquer aide pas mal…
                  • [^] # Re: regle ou exception

                    Posté par . Évalué à 4.

                    C’est pas en lisant la GPL que ton ingé. va immédiatement te sortir un modèle économique qui fonctionne avec

                    C'est les ingénieurs qui sortent les modèles économiques maintenant ?

                    l’informaticien libriste (parce qu’il a choisi une formation explicitement « libriste », je rappelle, c’est que quelque part il attend de sa formation d’être sensibilisé à ce sujet) aura besoin de ces info. et que ça ne sera pas son travail que de les chercher, les obtenir et les synthétiser.

                    Heu, c'est toujours le travail d'un ingénieur (ou d'un homme du métier en général, quel que soit le métier) de se mettre au courant des diverses tendances de l'état de l'art. Après, qu'il y en ait beaucoup qui ne font pas leur boulot, c'est un autre problème.

                    Parce que comprendre la GPL dans le texte, sans avoir suivi un peu le discours de la FSF avant, c’est juste impossible

                    Y a pas beaucoup de libristes qui connaissent et comprennent la GPL dans le texte (d'autant que c'est le texte juridique anglais qui fait foi...). La plupart se contentent des grandes lignes vulgarisées par la FSF, les plus motivés ayant en général lu la FAQ en intégralité.

                    (d'ailleurs je trouve amusant que la discussion sur les formations au libre ait dérivé sur la formation à la GPL ; il y a beaucoup de logiciels libres importants qui sont sous licence non-copyleft, ou non-GPL)
                • [^] # Re: regle ou exception

                  Posté par . Évalué à 1.

                  « La seule chose que l'ingenieur a besoin c'est de comprendre la GPL. » Ça dépend. Par exemple, s'il s'agit seulement d'utilisation de logiciels, GPL/BSD/LGPL/CeCILL/whatever, du moment que ça garantit le droit d'utiliser le logiciel dans un contexte commercial, on s'en fout.

                  S'il s'agit de développement fait à partir d'une base logicielle libre sous GPL (ou LGPL), alors il vaut mieux en connaître les tenants et aboutissants dès le départ. Bref, l'important du point de vue ingénierie dans ce cas est la partie « légale ». Et c'est là que le côté « idéologique » (et « ethique ») peut faire surface, car du coup tu te retrouves à devoir expliquer que le soft, t'as les sources et tout, tu peux le modifier, ce qui te permet de le tailler comme il faut pour tes besoins, mais que si jamais tu le diffuses, tu dois fournir les sources à ceux à qui tu l'as diffusé.

                  Et ça, même si quelque part, je trouve ça parfaitement normal (dans le cas de LGPL/GPL), ben pas mal de gens en entreprise trouvent que ça l'est pas (normal). Après tout, OK, ils ont eu la base de code pour rien, ils ont « juste » eu à l'améliorer/la packager/rajouter un gros logo et ne rien toucher d'autre, alors pourquoi ils devraient rediffuser le fruit de leur dur labeur [1] à tout un chacun hein ? [2]

                  Je ne suis pas certain que faire une formation « pour » les logiciels libres en université soit le bon endroit, mais parler des différents modèles logiciels et de la façon dont les licences fonctionnent, etc., dans des cours de droit liés aux logiciels, oui, je pense que c'est une bonne idée.

                  Après, les modèles basés sur l'exploitation de logiciels libres ont suffisamment de différences avec les modèles traditionnels pour que là encore, quelques heures de cours pour expliquer les spécificités de chacun soient un plus. Expliquer en quoi la publication des modifications d'un soft libre peut aider tout le monde à mutualiser les coûts, par exemple, c'est quelque chose d'important. Expliquer que dans ce cas, si une boite veut faire de l'argent sur la solution logicielle qu'elle vend, il faudra faire dans le multi-licence, mais que ça a aussi ses pièges, c'est important aussi.


                  [1] Un consultant en pub/comm' payé 40 000€/mois, mais ça va, parce qu'il n'a travaillé qu'une semaine officiellement, donc on lui doit juste 10 000€.
                  [2] Et là aussi, il faut rappeler que ben non, le logo ils ont le copyright, et qu'il n'est pas sous (L)GPL...
                  • [^] # Re: regle ou exception

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Je suis totalement d'accord, je suis contre le fait de decrire explicitement "voici comment convaincre de migrer au libre" dans un cours d'universite, ca cela n'a aucun sens et ce n'est certainement pas un but valable pour un cours universitaire.
                    • [^] # Re: regle ou exception

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Je suis assez d'accord. Maintenant, j'estime que contrairement au lycée (où il faut être neutre à tout prix pour des raisons évidentes — même si c'est jamais totalement le cas, voire pas du tout parfois), à la fac un prof peut avoir un avis ouvertement « biaisé », tant que c'est clair qu'il ne s'agit que de son avis, et dans ce cas, orienter son discours en faveur des LL et donner les « bons » arguments. :)

                      Après bien sûr, il ne s'agirait pas de faire un cours de rhétorique sur comment convaincre son chef d'utiliser les LL, mais au final ça reviendrait au même.
                      • [^] # Re: regle ou exception

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Ce n'est pas une question de neutralité, c'est une question de sujet. L'université est censée enseigner des savoirs relativement généraux liés aux sciences ou au métier appris. Pas t'apprendre des trucs hyper-spécifiques, que ce soit « faire un mail merge sous Microsoft Office » ou « convaincre un chef d'entreprise de faire une migration à gnulinux ».
            • [^] # Re: regle ou exception

              Posté par . Évalué à 5.

              ouais \o/ supprimons les écoles de commerce \o/
          • [^] # Re: regle ou exception

            Posté par . Évalué à 3.

            Dans le Master, des intervenants font le tour des différents modèles économiques du Libre. C'est tout de même sympa de connaître ces modèles et de travailler sur des cas concrets pour voir pourquoi ça marche

            Quels sont ces modèles et quels sont ces cas concrets ?
            "Pourquoi ça marche" : sachant que la majorité du temps ça ne marche pas (il y a beaucoup d'entreprises qui se cassent la figure dans le libre, à moins qu'elles ne passent au proprio un jour ou l'autre).
          • [^] # Re: regle ou exception

            Posté par . Évalué à 2.

            J'aurais pu le mettre dans mon premier commentaire, si je ne reprenais que les points qui me chagrinait, ça vaut pour soutien implicite à la démarche et aux autres points.

            Construire un argumentaire pour réaliser une migration vers le Libre n'est pas si simple que ça.

            je ne remet pas en cause l'intérêt de la formation. Je réagissais à la formulation de ton premier commentaire. Celle de http://dpt-info.univ-littoral.fr/mediawiki/index.php/I2L:Acc(...) est beaucoup plus mesuré. Il ne s'agit plus de convaincre, mais d'accompagner.
            Cela dit, comme tu es directement impliqué dans la formation en question, c'est intéressant de lire que pour toi, l'objectif est aussi de convaincre.
            Si l'objectif est de mettre en lumière les spécificités des solutions libres pour faire pencher la balance de leur côté dans une réflexion sur une migration, très bien. Si le master vise à former des prosélytes libristes acharnés, c'est dommage.
            S'il ne s'agit que d'une maladresse dans la formulation de ton commentaire initial, restons-en là.

            comment vivre du Libre
            Le commentaire initial était un peu lapidaire. Ta réponse clarifie beaucoup ce qu'il y avait derrière. Plus rien à tiquer sur le sujet.

            Concernant les méthodologies, quand je compare avec ce que j'ai appris (cycle en V à coup de SADT et un truc horrible dont j'ai oublié le nom hérité de l'armée française), c'est vraiment très très bien d'aborder des méthodologies plus modernes.
            Si vous prenez soin d'indiquer lesquels de ces méthodologie/outils/principes ne sont pas spécifiques au LL, ça va.
    • [^] # Re: regle ou exception

      Posté par . Évalué à 6.

      Pour l'informatique type programmation/science, le LL était déjà bien présent ces dix dernières années, pour les formations d'administration de systèmes, je ne peux pas juger.

      Par contre, fait récent, les LL atteignent aussi les autres formations, essentiellement via OpenOffice. Ce n'est pas forcément le meilleur contact qu'on puisse avoir avec les LL, j'ai vu pas mal d'étudiants se heurter aux limitations d'Impress par exemple, mais au moins on ne leur demande plus d'acheter/pirater MS Office.
    • [^] # Re: regle ou exception

      Posté par . Évalué à -1.

      'peut-etre simple que ce qui etait une exception il y a quelques années (enseigner les logiciels libres) est devenu la regle ?'
      Perso toute ma formation d'ingenieur a ete relativement agnostique vis a vis des logiciels employes, d'ailleurs la seule incursion de microsoft etait access pour les petits projets de base de donnees.
      Et pour ce que je pense d'une formation 'dediee' aux logiciels libre voir les precedents commentaire sur une news d'une meme type...Ca n'a aucun sens sinon marketing.
  • # Système réseau etc.

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    S'il y a bien un truc qui m'avait éloigné des formations administration système, réseaux, etc., c'était l'impossibilité d'échapper à du Windows (j'en ai quand même fait dans les troncs généralistes). Pour la programmation, les langages utilisés n'importent pas autant (c'est globalement la même chose surtout qu'on va rarement voir les subtilités du langage) mais l'administration de Windows n'a vraiment rien à voir avec l’administration « Unix ».

    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

    • [^] # Re: Système réseau etc.

      Posté par . Évalué à 4.

      La licence ASRALL se base entièrement sur de l'administration de système libre, principalement du Debian, même si passé le premier cours le choix de la distribution est libre.
      Alors effectivement quand tu en sors et que tu cherches du boulot dans des entreprises lambda t'en chie un peu, mais ça vaut le coup.
      • [^] # Re: Système réseau etc.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Sauf que justement c'est cohérent, j'ai la même recherche niveau boulot, j'aurai toujours peur qu'on me demande d’administrer du Windows. C'est une impossibilité psychologique (j'aime pas la magie noire) et physique (utiliser la souris trop longtemps me provoque des douleurs).

        DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

        • [^] # Re: Système réseau etc.

          Posté par . Évalué à -4.

          Si tu preferes ne pas comprendre ce qui se passe et utiliser la souris plutot que WMI & Powershell c'est de ta faute et de ta faute uniquement, ne reporte pas ton incompetence sur le systeme.
          • [^] # Re: Système réseau etc.

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Tu mens, Windows est inutilisable sans souris !
            • [^] # Re: Système réseau etc.

              Posté par . Évalué à -2.

              Oui oui mon petit, viens m'expliquer comment l'OS sur lequel j'ai bosse pendant 10 ans fonctionne, on va bien rire.
              • [^] # Re: Système réseau etc.

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Plutôt que de te conduire de manière méprisante et « rire » comme à ton habitude, tu pourrais expliquer tes propos ?

                Sinon, j'aurai cru que justement, quand quelqu'un défend son employeur, ça en fait quelqu'un a ignorer car il a peu de chances d'être impartial ? En tout cas je me garderais bien de défendre le mien, je ne trouverais pas ça crédible du tout.

                DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                • [^] # Re: Système réseau etc.

                  Posté par . Évalué à 0.

                  C'est ecrit dans mon post initial : WMI & Powershell (et vbscript avant ca)

                  Quand a etre meprisant, marrant que tu ne penses meme pas a dire un mot au gars qui me traite de menteur, visiblement ca c'est ok.

                  Sinon, j'aurai cru que justement, quand quelqu'un défend son employeur, ça en fait quelqu'un a ignorer car il a peu de chances d'être impartial ? En tout cas je me garderais bien de défendre le mien, je ne trouverais pas ça crédible du tout.

                  Ben oui evidemment, focalisons sur le messager plutot que sur le message, quelle belle idee !

                  Tiens d'ailleurs quand on parle de la France, il ne faut surtout pas ecouter les francais, car apres tout c'est leur pays, donc ils seront surement pas credible.
                  On va plutot aller demander aux pakistanais comment c'est la France, comme ca on aura la bonne reponse.
                  • [^] # Re: Système réseau etc.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Ben oui evidemment, focalisons sur le messager plutot que sur le message, quelle belle idee !
                    Sauf que ton message c'est « Je bosse chez Microsoft, écoutez-moi. ». Et ça te dessert plus qu'autre chose.

                    Tiens d'ailleurs quand on parle de la France, il ne faut surtout pas ecouter les francais, car apres tout c'est leur pays, donc ils seront surement pas credible.
                    Y a pas besoin d'analogie, quand quelqu’un est employé, ou actionnaire, d'une entreprise, il a des intérêts (voire des obligations, après tout il y a relation de subordination) très clairs dans la défense de cette dernière.

                    Une analogie correcte : Si un homme politique Français va dire à l'étranger que la France est le meilleur pays pour investir, oui il n'est pas crédible.

                    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                    • [^] # Re: Système réseau etc.

                      Posté par . Évalué à -1.

                      Sauf que ton message c'est « Je bosse chez Microsoft, écoutez-moi. ». Et ça te dessert plus qu'autre chose.

                      Mon premier message cite tres clairement les technos utilisees : Powershell & WMI

                      Une analogie correcte : Si un homme politique Français va dire à l'étranger que la France est le meilleur pays pour investir, oui il n'est pas crédible.

                      Si il dit juste ca oui, quand il precise que c'est du au niveau d'education eleve, au salaire moyen eleve, et autres (selon contexte) il donne des arguments pour, et qu'il soit ministre francais ou paysan chinois, un argument est un argument.
                      • [^] # Re: Système réseau etc.

                        Posté par . Évalué à 10.

                        Mon premier message cite tres clairement les technos utilisees : Powershell & WMI

                        Laisse moi croire que tu plaisantes.

                        Je suis sur le cul là.

                        Tu nous parles de Powershell, le truc sorti en 2006 ? Tu veux dire que chez Windows, ça fait 5 ans qu'on est capable de travailler efficacement ?

                        Sous Unix, on peut faire ça depuis… ben depuis le début. Il y a plus de 40 ans.


                        Par ailleurs, ça me fait bien marrer que tu te vantes aujourd'hui que ce soit possible de ne pas utiliser la souris sous Windows.

                        Déjà parce que MS a mis plusieurs dizaines d'années avant de se réveiller.

                        Ensuite parce que ce n'est pas "naturel". Pour avoir fréquenté pas mal d'admin système Windows, ils utilisent beaucoup la souris. Ils téléchargent beaucoup d'applis sur le net pour des tâches à la cons qu'on pourrait scripter en deux coup de cuillère à Perl sous un OS libre. Ne serait ce que pour afficher des infos aussi basiques que la mémoire vive, les processus etc. Windows est vraiment pourri pour ça. Le moniteur par défaut est une blague. Et puis les applis tierces ne sont pas forcément prévues par défaut pour être utilisables en ligne de commande.

                        Enfin, ça me fait aussi marrer parce que pendant des années vous avez trollé sur le caractère contre-intuitif des logiciels libres tout simplement parce qu'il était possible de tout faire en ligne de commande, et en occultant le fait qu'il soit possible de faire la même chose avec une gui. Aujourd'hui, c'est la situation inverse. Vous payez votre propagande. À trop vouloir opposer gui et cli, au lieu d'être honnête et d’admettre que les deux peuvent co-exiter, aujourd'hui, vous avez perdus une génération d'adminsys qui resterons probablement longtemps à la souris. Ou du moins qui mettront du temps à être ré-habitués.
                        • [^] # Re: Système réseau etc.

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Bon, faut bien faire la distinction entre deux types d'admins Windows hein:

                          - les mecs qui ont appris à cliquer partout
                          - les informaticiens

                          La première catégorie se contente de savoir utiliser des outils tout clicka-convis. La deuxième a appris à programmer/scripter/etc., et utilise les outils adéquats pour faire des tâches d'admin. Donc comme je le disais avant, il est possible d'utiliser le shell pour scripter tout un tas de trucs depuis un moment (même si le shell de NT4/Win2K/WinXP est par défaut bien pourri), il est possible d'utiliser Perl et Python depuis au moins 10 ans sur Windows pour scripter plein de trucs, etc.

                          Les bons admins Windows (ceux que j'appelle « les informaticiens ») coûtent aussi cher que les admins UNIX, parce qu'on leur reconnaît les mêmes compétences (tant théoriques que pratiques), simplement sur des OS différents.
                        • [^] # Re: Système réseau etc.

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Je suis sur le cul là.

                          Tu nous parles de Powershell, le truc sorti en 2006 ? Tu veux dire que chez Windows, ça fait 5 ans qu'on est capable de travailler efficacement ?


                          Avant powershell il y avait vbscript hein

                          Par ailleurs, ça me fait bien marrer que tu te vantes aujourd'hui que ce soit possible de ne pas utiliser la souris sous Windows.

                          Déjà parce que MS a mis plusieurs dizaines d'années avant de se réveiller.


                          Oh ca fait des annees que tu peux scripter Windows(cf. vbscript plus haut)

                          Ensuite parce que ce n'est pas "naturel". Pour avoir fréquenté pas mal d'admin système Windows, ils utilisent beaucoup la souris. Ils téléchargent beaucoup d'applis sur le net pour des tâches à la cons qu'on pourrait scripter en deux coup de cuillère à Perl sous un OS libre. Ne serait ce que pour afficher des infos aussi basiques que la mémoire vive, les processus etc. Windows est vraiment pourri pour ça. Le moniteur par défaut est une blague. Et puis les applis tierces ne sont pas forcément prévues par défaut pour être utilisables en ligne de commande.

                          Toi tu as 2 gros problemes dans cette phrase :
                          a) Tu assumes que le systeme est en faute alors que le probleme est du a l'incompetence de certains. (Si la faute etait dans le systeme tu devrais etre en mesure de montrer l'element technique fautif)
                          b) Tu imagines que pour etre utilisable en ligne de commande il faut etre un petit .exe de quelque Kbs, c'est tres tres loin d'etre le cas (cf. WMI, registry & autres)

                          Enfin, ça me fait aussi marrer parce que pendant des années vous avez trollé sur le caractère contre-intuitif des logiciels libres tout simplement parce qu'il était possible de tout faire en ligne de commande, et en occultant le fait qu'il soit possible de faire la même chose avec une gui. Aujourd'hui, c'est la situation inverse. Vous payez votre propagande. À trop vouloir opposer gui et cli, au lieu d'être honnête et d’admettre que les deux peuvent co-exiter, aujourd'hui, vous avez perdus une génération d'adminsys qui resterons probablement longtemps à la souris. Ou du moins qui mettront du temps à être ré-habitués.

                          C'est du n'importe quoi ca, la plainte sur Linux(!=LL) etait qu'il FALLAIT utiliser la ligne de commande, pas parce qu'il etait possible de toute faire en ligne de commande, mais qu'il FALLAIT le faire en ligne de commande.

                          MS n'a jamais insinue que les 2 ne pouvaient pas co-exister, bien au contraire.
                    • [^] # Re: Système réseau etc.

                      Posté par . Évalué à 6.

                      Sauf que ton message c'est « Je bosse chez Microsoft, écoutez-moi. ». Et ça te dessert plus qu'autre chose.

                      C'est vrai qu'un bozo anti-Microsoft primaire pour qui "Microsoft sucks" par principe et a priori est beaucoup plus crédible pour nous parler de l'état de l'art de ce que permet un système Windows. Merci pour la rigolade.
          • [^] # Re: Système réseau etc.

            Posté par . Évalué à 4.

            Là-dessus je suis tout à fait d'accord. J'avais eu droit à quelques heures de formation en admin sur NT4 (y'a maintenant un bail), et si on nous avait montré comment rajouté au cas par cas des utilisateurs en clicouillant, très vite, il s'agissait de savoir utiliser le shell (pourri à l'époque) pour rajouter directement des listes d'utilisateurs, en utilisant les bonnes commandes.
          • [^] # Re: Système réseau etc.

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Ça correspond pas vraiment aux formations que j'ai eu, aux documentations Microsoft ou encore aux admins Windows que j'ai vu dans la nature.

            Alors oui, il y a des outils pour ajouter des utilisateurs de manière programmatique (heureusement) et autres choses similaires mais ça ne rend pas les serveurs entièrement et facilement administrables avec des fichiers texte et des commandes.

            Pour la partie magie noire, dans les doc il y a des trucs à faire pas expliqués, et ensuite il y a les problèmes résolus à coup de réinstallation ou redémarrage…

            DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

            • [^] # Re: Système réseau etc.

              Posté par . Évalué à 0.

              Alors oui, il y a des outils pour ajouter des utilisateurs de manière programmatique (heureusement) et autres choses similaires mais ça ne rend pas les serveurs entièrement et facilement administrables avec des fichiers texte et des commandes.

              Donne moi un truc que tu veux faire en script que tu ne peux pas faire et que tu peux faire sous Linux

              Pour la partie magie noire, dans les doc il y a des trucs à faire pas expliqués, et ensuite il y a les problèmes résolus à coup de réinstallation ou redémarrage…

              Les docs il y en a des tonnes, ce n'est pas parce qu'une doc ne decrit pas une chose que c'est decrit nulle part.
              Quand aux problemes resolus a coup de reinstallation et demarrage, de nouveau l'incompetence de l'utilisateur n'est pas la faute du systeme.
              • [^] # Le troll deux-en-un

                Posté par . Évalué à 2.

                Moi je veux la liste de tous les fichiers du répertoire et de ceux en dessous avec le nom « name » en majuscule ou minuscule, avec une faute de frappe tolérée, qui font plus de 50Ko, modifiés il y a moins d'une semaine et possédés par root.

                Les réponses de plus de 10 lignes, faisant appel à des machines virtuelles ou à cygwin ne sont pas acceptées. Pour info avec zsh c'est « **/(#ia1)name(LK+50mw-1u0) ».

                ... et si il y en a qui ont la réponse pour bash je la veux bien, sinon c'est pas grave, je continuerai de croire que bash = MS-DOS !
                • [^] # Re: Le troll deux-en-un

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  je continuerai de croire que bash = MS-DOS !

                  En fait tu n'a jamais fait de script batch.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Le troll deux-en-un

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Euh, sous Win comme sous Linux, j'utiliserais Perl pour ça ...
                • [^] # Re: Le troll deux-en-un

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Pour info avec zsh c'est « **/(#ia1)name(LK+50mw-1u0) ».

                  ça fait trop rêver.
                  ça me rappelle pourquoi j'apprends ni perl, ni les bashismes, ni les kshismes :)
                • [^] # Re: Le troll deux-en-un

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Les réponses de plus de 10 lignes, faisant appel à des machines virtuelles ou à cygwin ne sont pas acceptées

                  Ha c'est rigolo, elles viennent d'ou ces regles ? Moi je croyais que tu voulais scripter l'OS, pas faire le clown.

                  Quand a ton probleme, ben tu peux evidemment utiliser zsh pour Windows, ou faire le truc entier en Powershell minus la partie faute de frappe (si ca se trouve c'est possible mais je sais pas comment), et tu auras l'avantage avec Powershell que c'est lisible...
                  • [^] # Re: Le troll deux-en-un

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Le zsh pour windows, c'est bidon comme réponse, car si on commence à accepter les applications Unix qui tournent sous Windows ou vice versa grâce à une couche intermédiaire, il n'y a plus de troll possible.

                    Powershell, je ne connais pas, et je veux bien croire que ça tiendrait presque la route... mais bon je suis allé chercher sur le net et la première ligne sur laquelle je suis tombé, elle m'a aussi bien fait rire... ( http://technet.microsoft.com/en-us/library/ee177003.aspx ). Il s'agit de la commande « ipconfig » (même si c'est un exemple n'ayant en fait rien à voir avec Powershell).

                    Ben sur mon XP, lorsque je tape cette commande, elle renvoie « An inernal error occured: A devce attached to the sytem is not functionning. » ; pourtant, mon XP marche plus ou moins bien, et lorsque j'ouvre Network Connection, ben il m'affiche mes 6 interfaces avec leur status, je peux les configurer sans problème, rien à redire (sauf que les gui ça me gonfle, mais bon ce n'est pas le sujet). Pourquoi cette commande toute conne elle refuse de me donner la moindre information? À mon humble avis, parce que tout le monde s'en balance de la ligne de commande sous Windows, donc il y a peu de fonctionnalités et beaucoup de bugs.

                    Un autre exemple, c'est le nombre de fois où un script m'a répondu que « "C:\Program" file not found ». Encore un exemple? Afficher des couleurs avec des code ANSI (ou autre) dans une fenêtre "cmd". Un dernier? avoir un raccourci clavier pour fermer cette foutue fenêtre.

                    Le fait est que faire du script sous Windows, ben c'est utiliser un tournevis pour planter un clou (et je suis tout à fait prêt à admettre que les GUI sous Linux, en particulier celles pour configurer le réseau, c'est visser des vis avec un marteau)... pourtant j'en bouffe un paquet, en faisant du zsh+cygwin+console2, mais même avec cet environnement, on est loin du confort et de la fiabilitié qui existe sous linux.
                    • [^] # Re: Le troll deux-en-un

                      Posté par . Évalué à 1.

                      car si on commence à accepter les applications Unix qui tournent sous Windows ou vice versa grâce à une couche intermédiaire, il n'y a plus de troll possible.

                      Moi j'aimerais comprendre, ton but est de pouvoir faire X sur un OS, ou pouvoir faire X mais uniquement avec les softs A, B, C et D ? Parce que ta distrib Linux, c'est largement plus qu'un OS hein.

                      Ben sur mon XP, lorsque je tape cette commande, elle renvoie « An inernal error occured: A devce attached to the sytem is not functionning. » ; pourtant, mon XP marche plus ou moins bien, et lorsque j'ouvre Network Connection, ben il m'affiche mes 6 interfaces avec leur status, je peux les configurer sans problème, rien à redire (sauf que les gui ça me gonfle, mais bon ce n'est pas le sujet). Pourquoi cette commande toute conne elle refuse de me donner la moindre information? À mon humble avis, parce que tout le monde s'en balance de la ligne de commande sous Windows, donc il y a peu de fonctionnalités et beaucoup de bugs.

                      Ben tu cherches et tu trouveras(logs, etc...), a te lire on penserait que personne n'a jamais eu de problemes sous Linux.
                      Ton humble avis est profondemment faux.

                      Un autre exemple, c'est le nombre de fois où un script m'a répondu que « "C:\Program" file not found ». Encore un exemple? Afficher des couleurs avec des code ANSI (ou autre) dans une fenêtre "cmd". Un dernier? avoir un raccourci clavier pour fermer cette foutue fenêtre.

                      Je vois toujours pas le rapport, moi j'aimerais que tu me donnes un truc clair et precis ou le systeme est en faute. Le fait qu'il ait un espace dans un nom de repertoire n'est absolument pas un probleme sauf si le script est ecrit avec les pieds.

                      Le fait est que faire du script sous Windows, ben c'est utiliser un tournevis pour planter un clou (et je suis tout à fait prêt à admettre que les GUI sous Linux, en particulier celles pour configurer le réseau, c'est visser des vis avec un marteau)... pourtant j'en bouffe un paquet, en faisant du zsh+cygwin+console2, mais même avec cet environnement, on est loin du confort et de la fiabilitié qui existe sous linux.

                      T'es surtout habitue a ton Linux et a du mal a t'habituer aux changements sous Windows, tout comme l'inverse serait vrai
                      • [^] # Re: Le troll deux-en-un

                        Posté par . Évalué à 1.

                        « moi j'aimerais que tu me donnes un truc clair et precis ou le systeme est en faute »

                        Ben je viens de t'en donner un, ipconfig. Mais bon, ce n'est pas le système d'exploitation qui est en faute, vu qu'il fonctionne très bien avec la GUI, c'est juste cette commande de base qui « est écrit avec les pieds ». Tu me dis qu'il y a aussi des problèmes sous Linux? C'est un peu vague comme réponse... tu peux me donner un cas où un type a un ifconfig qui déconne alors qu'un autre outil similaire, voire une GUI, fonctionne? même en extrapolant à des commandes de base comme ls, ps, etc... ?

                        Rien qu'en utilisant google ou bing, tu fais une recherche sur « ipconfig/ifconfig problem » : les suggestions, la correction proposée, le nombre de résultats et leur contenu sont sans appel. Le plus rigolo est « ifconfig internal error » avec google... tous les résultats de la page ne parlent que de ipconfig !

                        PS : si tu as une commande équivalente à ipconfig qui fonctionne dans un script, je suis preneur... pas pour troller, mais ça me serait vraiment utile!
                        • [^] # Re: Le troll deux-en-un

                          Posté par . Évalué à 0.

                          '« ifconfig internal error » avec google... tous les résultats de la page ne parlent que de ipconfig !'
                          Parce que ifconfig n'a pas de code erreur de type internal error peut etre? Maintenant en cherchant un code erreur de ifconfig en faisant ipconfig 'erreur specifique ifconfig' le resultat ne traiterait surement que de ifconfig...
                          C'est beau la rethorique mais ca fonctionne pas sur des informaticiens...enfin des vrais...
                        • [^] # Re: Le troll deux-en-un

                          Posté par . Évalué à -2.

                          Ben je viens de t'en donner un, ipconfig. Mais bon, ce n'est pas le système d'exploitation qui est en faute, vu qu'il fonctionne très bien avec la GUI, c'est juste cette commande de base qui « est écrit avec les pieds ». Tu me dis qu'il y a aussi des problèmes sous Linux? C'est un peu vague comme réponse... tu peux me donner un cas où un type a un ifconfig qui déconne alors qu'un autre outil similaire, voire une GUI, fonctionne? même en extrapolant à des commandes de base comme ls, ps, etc... ?

                          Desole non, tu ne m'as toujours pas donne un truc ou le systeme est clairement en faute. Pour cela, il faut me montrer que le probleme ne vient pas d'un probleme de configuration par exemple.

                          Parce que bon, ton ipconfig, il y a 990 millions de machines sur lesquelles il fonctionne hein...

                          tu peux me donner un cas où un type a un ifconfig qui déconne alors qu'un autre outil similaire, voire une GUI, fonctionne? même en extrapolant à des commandes de base comme ls, ps, etc... ?

                          Oh ca ne manque pas, le nombre de cas ou les distribs se sont amusees a avoir les config de l'outil GUI en separe du systeme ne manquent pas, et ca causait un beau bordel.

                          PS : si tu as une commande équivalente à ipconfig qui fonctionne dans un script, je suis preneur... pas pour troller, mais ça me serait vraiment utile!

                          Cherche WMI ip configuration sur ton moteur de recherche prefere
    • [^] # Re: Système réseau etc.

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      'administration de Windows n'a vraiment rien à voir avec l’administration « Unix ».

      Pour Windows, la formation consiste à savoir dérouler une check-list tandis que pour Linux, on demande de comprendre ce que l'on fait. J'ai eu l'occasion de le vérifier.
      On peut comparer cela à quelqu'un qui travaille chez McDonald : il peut y travailler 10 ans, il ne sera toujours pas devenu un cuisinier car il ne sait que répéter les procédures imposées.

      C'est pourquoi j'affirme que : Microsoft est à l'informatique ce que McDonald est à la gastronomie.

      C'est aussi vrai pour l'obésité...
      • [^] # Re: Système réseau etc.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Analogie magnifique mais en même temps tellement vrai !
        Tout est dans la compréhension réel du système. Avec un Linux dont On connait le fonctionnement il est très facile de trouver une solution soi même sans passer par une doc simplement par cette compréhension du système.

        Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

        • [^] # Re: Système réseau etc.

          Posté par . Évalué à -3.

          'Avec un Linux dont On connait le fonctionnement il est très facile de trouver une solution soi même sans passer par une doc simplement par cette compréhension du système. '
          Heu c'est une blague, de l'ironie ou tu penses vraiment ce que tu dis ?
          Non parce que je vois pas bien en ce qu'il y a a comprendre dans l'informatique qui soit different avec linux ou windows.
          Dans les deux cas il suffit de savoir si il y a des fichiers logs, ou ils sont, et comment les exploiter.
          Il y a peut etre plus de chance d'avoir acces a tout ca sous linux, mais c'est tout. On est pas plus intelligent en utilisant linux, on devient pas meilleur parce qu'on utilise windows que linux....tout comme on ne devient pas mecano juste parce que l'on connait le fonctionnement theorique d'un moteur a piston. Ni motoriste parce que l'on sait demonter et remonter un moteur.
          • [^] # Re: Système réseau etc.

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Je m'explique.
            Sur un Linux le fait de connaître un fonctionnement (et pas que théoriquement) permet de résoudre un problème ou de faire une action car la structure est logique est expliquée (comprendre documentée) alors que mes nombreuses années à faire de l'administration Windows sur 10 stations de montage vidéo m'ont appris que la logique n'y est pas prédominante et qu'une solution à un problème ne sera pas forcement reproduite lorsque le probleme se reproduira. Et je trouve justement très reposant de faire de l'administration Linux qui compose tous les ordinateurs de l'administration de la boite dans laquelle je travail.

            Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

            • [^] # Re: Système réseau etc.

              Posté par . Évalué à 0.

              Dis moi combien as tu de distros différentes dans ton reseau parce que mon experience avec linux est la meme que tu as avec windows: une solution ne fonctionne pas d'une distro a l'autre (fichiers de conf pas au meme endroit/pas les memes parametres etc) Sans parler des differences entre les differentes versions d'une meme distro...(abandon de certains logiciels , remplacements par d'autres)

              'Sur un Linux le fait de connaître un fonctionnement (et pas que théoriquement)'
              Comme sous windows, encore faut t'il depasser l'interface graphique, ce que semble incapable de faire la plupart de ses detracteurs.
      • [^] # Re: Système réseau etc.

        Posté par . Évalué à -3.

        Ca doit etre ca oui, et c'est quand meme marrant que McDonalds explose la gastronomie a chaque fois en parts de marche depuis plus de 10 ans hein ?

        En tout ca moi ca me fait bien rire cette faculte que tu as a te mettre la tete dans le sable.
        • [^] # Re: Système réseau etc.

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Ca doit etre ca oui, et c'est quand meme marrant que McDonalds explose la gastronomie a chaque fois en parts de marche depuis plus de 10 ans hein ?

          Et on en voit les conséquences sur la santé des gens. En parlant de tête dans le sable...

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Système réseau etc.

            Posté par . Évalué à -7.

            Le McDonalds dont on parle ici a l'avantage de permettre aux gens de manger, alors que la gastronomie dont on parle, elle a certainement le don de garder les gens minces, vu les barrieres mises pour simplement arriver a mettre un morceau dans la bouche.
            • [^] # Re: Système réseau etc.

              Posté par . Évalué à -2.

              Exactement:
              J'approuve:repas gastronomique = cout en temps et en argent inaccessible au commun des mortels qui doivent se debrouiller tout seul = linux....
              • [^] # Re: Système réseau etc.

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                La gastronomie n'est pas qu'une affaire de coût, c'est une affaire de goût et d'imagination.
                Varier les plats, les assaisonnements, les légumes et leurs modes de cuisson fait que l'on peut faire de très bons plats, simples, sains et variés à des coûts très raisonnables¹. Cela n'a rien à voir avec la bouffe standardisée du McDo.

                De la même façon le logiciel libre permet de s'adapter aux besoins d'une façon simple, saine et variée à des coûts très raisonnables.

                ¹ J'ai de la chance, ma femme me fait une nourriture de qualité, variée, généralement très bonne pour le goût et ma santé et ceci à un coût très raisonnable.
              • [^] # Re: Système réseau etc.

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                La défense de McDonald's juste pour avoir raison à coup d'analogies foireuses ?

                On mange mieux et moins cher en allant dans une boulangerie.
                Maintenant trollez plutôt sur le sujet, parce que même si par miracle McDonald's était pas cher et bon, ça ne donnera pas aux trolls microsoftiens raison.

                DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                • [^] # Re: Système réseau etc.

                  Posté par . Évalué à -1.

                  L'analogie foireuse n'est pas de moi hein...
                  'Maintenant trollez plutôt sur le sujet, parce que même si par miracle McDonald's était pas cher et bon, ça ne donnera pas aux trolls microsoftiens raison. '
                  Ni aux trolls linuxiens originaires de cette analogie a deux balles hein...bref ton propre 'camp'
                  • [^] # Re: Système réseau etc.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Ni aux trolls linuxiens originaires de cette analogie a deux balles hein...bref ton propre 'camp'
                    Ben oui. Tu penses contredire quelqu'un ?

                    De qui vient l'analogie n'est pas important, c'est vouloir la renverser sans voir que ça ne nous donnera pas raison qui est bien triste.

                    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                    • [^] # Re: Système réseau etc.

                      Posté par . Évalué à -2.

                      'De qui vient l'analogie n'est pas important, c'est vouloir la renverser sans voir que ça ne nous donnera pas raison qui est bien triste. '
                      Ce qui est bien triste c'est de la faire pour se donner raison a la base hein....
            • [^] # Re: Système réseau etc.

              Posté par . Évalué à 5.

              Heu, faut pas confondre gastronomie et restauration. On peut se faire à bouffer correctement sans dévaliser le compte en banque.
          • [^] # Re: Système réseau etc.

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            La faculté de pBpG de rentrer dans le troll sans réfléchir est… fascinante. Parfois j'envie son psychiatre.

            Sa capacité à se répéter infiniment aussi : « Donne moi un truc que tu veux faire en script que tu ne peux pas faire et que tu peux faire sous Linux » alors qu'il a déjà fait un coup similaire avec « Allez, dis-moi donc ce qui manque en gratuit sous Windows et qu'il y a sous Linux, on va bien rire. » et que ses réponses étaient toutes plus pitoyables les unes que les autres.

            Bref, je me rends compte que je perds du temps à répondre a des trolls à la limite de la démence mentale et au complexe d'infériorité gros comme une maison, alors que si je viens sur DLFP c'est quand plutôt pour découvrir et échanger des choses sur Linux et le libre. Il est temps d'arrêter les frais.

            DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

            • [^] # Re: Système réseau etc.

              Posté par . Évalué à 0.

              Sa capacité à se répéter infiniment aussi : « Donne moi un truc que tu veux faire en script que tu ne peux pas faire et que tu peux faire sous Linux » alors qu'il a déjà fait un coup similaire avec « Allez, dis-moi donc ce qui manque en gratuit sous Windows et qu'il y a sous Linux, on va bien rire. » et que ses réponses étaient toutes plus pitoyables les unes que les autres.

              Quel clown tu fais quand meme, tu viens me sortir que non, l'interface graphique est essentielle sous Windows, je te demandes quelle action est impossible a faire en script, et tu viens ensuite me dire que c'est pitoyable de te demander ca ?

              Tu fais franchement pitie de mauvaise foi mon cher.
              • [^] # Re: Système réseau etc.

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je n'administre pas de Windows donc je ne sais ce qui est possible ou non, je ne peux pas te répondre. Ce que tu ne comprends pas cependant, c'est que tout est faisable sans souris ailleurs, tu affirmes vraiment que je peux tout faire sans souris sous Windows ? Ta crédibilité au vu du précédent débat que je cite n'est déjà pas très élevée.

                Tu fais franchement pitie de mauvaise foi mon cher.
                Tu en perds ton français ?

                DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                • [^] # Re: Système réseau etc.

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Quand on sait que le précédent débat a notamment mis en lumière qu’il n’existait pas de tiling wm décent, dont la particularité est, pour la plupart, de se piloter entièrement au clavier. :)

                  Toutefois je vais me prendre au jeu. :)
                  Une petite liste de mes scripts sous Linux, je sais pas si c’est possible de le faire sous Win, (et à vrai dire je m’en tape) :
                  — sauvegarde automatique (incrémentale, dernière version sur disque dur externe, tous les jours, extinction du dit disque dur, envoi d’un mail de rapport ;
                  — surveillance de modifications sur des répertoires et des fichiers, scriptage pour des actions diverses et variées dont l’enregistrement d’un mail comme spam ou ham, surveillance de log pour bannir une IP et envoi d’un mail, et très prochainement je pense l’utiliser pour savoir quand faire une synchro. (j’aime beaucoup inotify, y’a un équivalent Win?) ;
                  — actions diverses et variées après le démarrage du système, à la (dé)connexion réseau, sur des évènement ACPI, etc. (QoS, pare-feu, réglages du matériel) ;
                  — suivi du débit réseau.
                  Certains sont en shell, d’autre en Python, bien souvent un mélange des deux (au moins des commandes lancées depuis Python, ce qui exclut de pouvoir les utiliser tels quels sous Win).
                  • [^] # Re: Système réseau etc.

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Je vais jouer l'avocat du diable [1], mais euh :

                    — sauvegarde automatique (incrémentale, dernière version sur disque dur externe, tous les jours, extinction du dit disque dur, envoi d’un mail de rapport
                    — actions diverses et variées après le démarrage du système, à la (dé)connexion réseau, sur des évènement ACPI, etc. (QoS, pare-feu, réglages du matériel)


                    C'est le genre de truc que tu établis une fois pour toutes, ou en tout cas que tu changes rarement. A-t-on vraiment besoin d'un script pour ça ? Ou plus exactement, en quoi scripter serait-il meilleur que clicouiller dans ce cas (à supposer que dans les deux cas on connaisse bien son système, les raccourcis clavier, etc, et que donc on ne perde pas de temps inutilement) ?

                    — surveillance de modifications sur des répertoires et des fichiers, scriptage pour des actions diverses et variées dont l’enregistrement d’un mail comme spam ou ham, surveillance de log pour bannir une IP et envoi d’un mail, et très prochainement je pense l’utiliser pour savoir quand faire une synchro. (j’aime beaucoup inotify, y’a un équivalent Win?) ;


                    Ça par contre je suis intéressé aussi de savoir comment on ferait ça sous Windows.

                    — actions diverses et variées après le démarrage du système, à la (dé)connexion réseau, sur des évènement ACPI, etc. (QoS, pare-feu, réglages du matériel) ;
                    ­— suivi du débit réseau.


                    Ça par contre, je suis quasiment certain que c'est possible en scriptant (sur NT4 la commande « net » était un peu la commande à tout faire pour pas mal de choses qui touchaient à ce dont tu parles). Il y a aussi tout un tas de répertoires/fichiers qui servent justement pour des « triggers » du même genre que ce que tu décris.



                    [1] En pratique, j'ai fait presque que ça sur cette news, tellement les gens ont montré une méconnaissance des systèmes Windows en général (et pourtant, je suis moi-même totalement has-been, mais les quelques heures de formation que j'ai eues y'a bientôt 10 ans sur NT4 m'ont bien montré que oui, on scripte grave sous Windows quand y'a besoin).
                    • [^] # Re: Système réseau etc.

                      Posté par . Évalué à 2.

                      On va rentrer dans le troll clickodrôme vs. ligne de commande là… mais globalement, je veux bien admettre qu’il existe une gui de sauvegarde qui fasse tout ce que je demande (il faut quand même que le dev. ait pensé à tout y mettre, c’est pas gagné, sachant que mon voisin aura sûrement des besoins différents), le plus rigolo étant que j’ai déjà eu du mal à trouver un logiciel qui fasse ce que je veux, indépendamment de son aspect gui/cli… Pour la surveillance d’évènements, je ne vois même pas comment c’est possible : le nombre de possibilités des évènements à prendre en compte d’un côté, et des actions possibles de l’autre côté est tout simplement immense. Du côté de l’économie de l’énergie il y a bien des interfaces qui couvrent pas mal de besoins, par contre en CLI il n’y a guère que ton imagination comme facteur limitant.

                      Sur ton [1], je ne suis pas mieux. Mais j’ai appris à me taire concernant Windows, car je sais que pBpG est dans le coin ^^, tu remarqueras que j’ai bien précisé que c’était juste un exemple de quelques scripts, et qu’il était possible qu’il y ait des équivalents Win. Par contre quand il parle de Linux… là je m’en donne à cœur joie ! :)
                  • [^] # Re: Système réseau etc.

                    Posté par . Évalué à 0.

                    sauvegarde automatique (incrémentale, dernière version sur disque dur externe, tous les jours, extinction du dit disque dur, envoi d’un mail de rapport ;

                    http://technet.microsoft.com/en-us/library/ee706683.aspx pour le backup
                    http://www.searchmarked.com/windows/how-to-send-an-email-usi(...) pour envoyer un e-mail

                    Pour eteindre le disque dur tu utilises powercfg.exe et tu mets le setting que tu veux

                    surveillance de modifications sur des répertoires et des fichiers, scriptage pour des actions diverses et variées dont l’enregistrement d’un mail comme spam ou ham, surveillance de log pour bannir une IP et envoi d’un mail, et très prochainement je pense l’utiliser pour savoir quand faire une synchro. (j’aime beaucoup inotify, y’a un équivalent Win?) ;

                    l'equivalent de inotify existe dans Windows NT depuis sa naissance, on a pas attendu le 21eme siecle pour ca...
                    http://blog.figmentengine.com/2010/06/powershell-to-monitor-(...)

                    Pour lire un log, ben tu lis les dernieres lignes que tu veux du fichier, ou si tu veux lire l'event log de Windows :
                    http://blogs.msdn.com/b/powershell/archive/2009/05/21/proces(...)

                    actions diverses et variées après le démarrage du système, à la (dé)connexion réseau, sur des évènement ACPI, etc. (QoS, pare-feu, réglages du matériel) ;

                    http://trevorsullivan.net/2009/11/16/powershell-getting-star(...)

                    suivi du débit réseau.

                    http://blogs.msdn.com/b/buckwoody/archive/2010/01/05/perform(...)

                    T'as d'autres questions ?
            • [^] # Re: Système réseau etc.

              Posté par . Évalué à 1.

              'Bref, je me rends compte que je perds du temps à répondre a des trolls '
              Ton post d'origine etant un gros troll, je conseille le psychiatre parce que tu dois deja etre schizo...
              • [^] # Re: Système réseau etc.

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Où est le troll ? Choisir sa formation avec le critère « ne pas vouloir utiliser Windows » c'est être un troll ?

                Enfin je suis allé voir ton historique de commentaires, c'est une accusation bien déplacée de ta part.

                DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                • [^] # Re: Système réseau etc.

                  Posté par . Évalué à 0.

                  'Où est le troll ? Choisir sa formation avec le critère « ne pas vouloir utiliser Windows » c'est être un troll ?
                  Oui parce qu'une formation admin reseau unix se trouve a tous les coins de rue depuis des lustres.
                  Et pour les diplomes d'ingenieurs un minimum serieux tout se passe sous unix egalement depuis des lustres, avec un maximum de cours fait de maniere completement agnostique vis a vis du systeme utilise ie:on apprends les fondements posix et non pas des commandes qui changeront d'un systeme a l'autre.
                  Bref le fantasme des informaticiens corrompus par windows a l'ecole existe peut etre dans les iuts bts...mais c'est tout.
                  • [^] # Re: Système réseau etc.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Oui parce qu'une formation admin reseau unix se trouve a tous les coins de rue depuis des lustres.
                    Pas celles que j'avais vu (c'était plutôt des spécialisations, mais bref).

                    Bref le fantasme des informaticiens corrompus par windows a l'ecole existe peut etre dans les iuts bts...mais c'est tout.
                    Quel rapport ? Qui a dit ça ? Décidément les trolls ont l'imagination très fertile ici.

                    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

            • [^] # Re: Système réseau etc.

              Posté par . Évalué à 1.

              Sa capacité à se répéter infiniment aussi : « Donne moi un truc que tu veux faire en script que tu ne peux pas faire et que tu peux faire sous Linux »

              Ouais, ben on attend ta réponse à sa proposition. Ça a pas l'air d'être si simple.

              je me rends compte que je perds du temps à répondre a des trolls à la limite de la démence mentale et au complexe d'infériorité gros comme une maison,

              D'infériorité ? C'est sûr que celui-là ne risque pas de t'atteindre... Pourtant, on dirait que ce serait justifié.
  • # Coredump

    Posté par . Évalué à 9.

    Sur la page du master I2L, on lit : "Déploiement de distributions Linux (Debian et FreeBSD)". Les développeurs de FreeBSD vont être ravis d'apprendre qu'ils développent une distribution Linux... Franchement, ça le fait pas quand on prétend faire un master LL de commettre une erreur aussi grossière.
  • # Re: formations aux LL

    Posté par . Évalué à 4.

    L'April tient une liste (non exhaustive et sans garantie) de formations ici :
    http://www.april.org/articles/se-former.html


    J'ai également entendu parler de COMETE, que je ne connais pas très bien, mais qui semble rentrer dans les critères (quoi que ça ne semble pas être une formation à part entière) :
    http://kazhack.org/?post/2009/10/28/Comete-Course-on-Mozilla(...)
  • # Certifications Linux Professional Institute

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,

    ces formations préparent-elles aux certifications du Linux Professional Institute ? Est-ce que les étudiants sont encouragés à passer le LPI à la fin des cursus techniques ? (Un peu comme on encourage parfois à passer le TOEIC pour l'anglais.)

    Quelle perception avez-vous du LPI ?
    • [^] # Re: Certifications Linux Professional Institute

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est une demande récurrente des étudiants. Des organismes certifiés pour le passage du LPI nous ont déjà contactés. Pour l'instant, nous ne l'avons pas mis en oeuvre. Est-ce nécessaire ? Je me pose toujours la question. Pour l'instant, aucun employeur et partenaire ne m'a interpellé à ce sujet.
      • [^] # Re: Certifications Linux Professional Institute

        Posté par . Évalué à 5.

        Moi je refuserais de faire de la pub pour ces machins là, ce sont des diplômes privés qui tentent de se substituer à de vrais diplômes universitaires. Rentrer dans leur jeu, c'est ouvrir la boîte de Pandore. Leur but, comme tout ce qui est privé, c'est de faire de l'argent (qu'on considère ça comme bien ou mal) et pas de vérifier un acquis. Si ça les arrange de filer leur bout de papier sans valeur à tout le monde, ils le feront, pourvu qu'on paie.
        • [^] # Re: Certifications Linux Professional Institute

          Posté par . Évalué à 3.

          des diplômes privés (...) Leur but, comme tout ce qui est privé, c'est de faire de l'argent
          Attention à ne pas confondre "privé" et "à but lucratif". Une association loi 1901 comme FDN, c'est du privé, mais le but n'est pas de faire de l'argent.

          Si ça les arrange de filer leur bout de papier sans valeur à tout le monde, ils le feront, pourvu qu'on paie.
          Pour avoir un peu entendu parler d'enseignement supérieur privé en France comme à l'étranger, le problème est exactement inverse : le privé ne veut pas dévaloriser son diplôme, donc ne veut le donner qu'à ceux qui ont suivi correctement la formation.
          Le problème vient plutôt des glandus (et de leur parents...) qui viennent voir le directeur en disant "Dites donc, on a payé, alors maintenant vous donnez le diplôme."
    • [^] # Re: Certifications Linux Professional Institute

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'ai jamais trop compris l'intérêt des certifications en général (et pour en avoir préparé et eu certaines, je trouve que c'est beaucoup moins bien qu'un diplôme, qui ne veut déjà pas dire grand-chose).

      Ça prouve que tu sais préparer un QCM, mais rarement que tu sais vraiment utiliser correctement la chose.

      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

  • # Besoins et demande pour ce genre de formation

    Posté par . Évalué à 3.

    On peut néanmoins se féliciter de la percée des logiciels libres comme outil dans un grand nombre de formations, mais doit-on s'inquiéter de la diminution de l'offre spécifique ?

    Quel est la demande pour ce type de formation ? Combien de candidatures pour combien de places dans le master pro par ex ?
    Et comment les diplomés sont-ils accueillis/recrutés sur le marché de l'emploi ?

    Eric
    • [^] # Re: Besoins et demande pour ce genre de formation

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Les questions ne sont pas simples à répondre car depuis que nous sommes dans le système LMD, tout étudiant titulaire du Licence info peut rentrer dans un Master à condition que les acquis soient compatibles.

      Le seul indication est le nombre de candidats qui veulent intégrer directement en M2. Or on s'aperçoit que ce nombre diminue d'années en années car les étudiants ne veulent plus bouger ou quitter leur master initial. Quand un étudiant a commencé un master, il va jusqu'au bout. En conclusion, la promotion du master I2L est constituée dès le M1 soit une vingtaine d'étudiants. Les étudiants du master sont venus dès la troisième année de Licence pour faire le master.

      D'autre part, nous accueillons de plus en plus de personnes en formation continue directement en M2 soit en congé de formation soit en reconversion.

      De manière générale, 50% des diplômés partent en SSLL, 50% en SSII sur des projets faisant appel à des compétences en logiciel libre. De temps en temps, on a naturellement des exceptions (création d'entreprise, par ex).
  • # Quelques éléments

    Posté par . Évalué à 5.

    Les formations professionnalisantes des universités (Licence Pro et MasterPro) sont définies en collaboration avec les entreprises du domaine et comportent au moins 25% d'intervention de professionnels. Elles sont évaluées tous les 4 ans et fermées si le taux d'insertion est mauvais.

    Par conséquent, les thématiques abordées dans les modules sont bien des problématiques / besoins concrets.

    Concernant les questions du type pourquoi traiter des modèles économiques du LL dans une formation / chacun doit trouver par lui même ?

    Oui c'est tout a fait envisageable mais seul c'est difficile. C'est plus efficace quant on vous présente une synthèse (souvent élaborés sur plusieurs années).

    Sur le débat logiciel libre = outil -> le logiciel libre reprend les grands principes de la recherche scientifique (diffusion de la connaissance, évaluation par la communauté etc.). Ce modèles existe depuis plus de 2000 ans c'est ce qui fait progresser la connaissance et permet d'innover c'est donc une finalité. Le logiciel propriétaire n'existait pas au début de l'informatique...
  • # Validation des acquis ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Je suis intéressé pour faire une VAE, mais je me pose pas mal de questions car tous les diplômes que je trouve qui correspondent en partie à ce que j'ai déjà fait ont aussi toute une partie qui m'est soit totalement étrangère soit à peine abordée dans mon expérience. Car évidemment dans nos domaines il y a tellement de choses qu'on fait rarement de tout.

    Par exemple, j'ai vu une licence qui parle de code PHP, intégration xHTML, administration de serveur (ok c'est moi ça), mais ensuite du Flash, de l'AS3 et du Java. Alors non seulement je ne connaît que l'AS2 et j'ai fait le choix d'aller vers haXe plutôt que de passer à AS3, et même si j'ai déjà bidouillé quelques animations à l'époque de Flash 2 (ça nous rajeunit pas tout ça) mais en plus j'ai jamais fait de Java de ma vie.

    Dans ce genre de cas on fait quoi ? On tente la validation quand même ? Au risque de se voir refuser le diplôme ? Ou alors on essaye de se former soi-même vite vite pour remplir le dossier ? C'est quand même pas anodin, il semble que la démarche de validation soit plutôt longue et l'inscription coûteuse, donc faut pas partir dans un truc qui va pas non plus...

    C'est compliqué, car l'informatique c'est quand même un domaine ou il y a pas mal de choses spécifiques, et on ne peut pas tout maîtriser non plus.

    Des retours d'expérience, des idées ?

    « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

    • [^] # Re: Validation des acquis ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Dans le cadre de la VAE, si l'expérience ne couvert pas totalement le diplôme visé, on peut vous demander de suivre certains modules.
      • [^] # Re: Validation des acquis ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Je profite de la présence sur ce forum d'une des personnes de cette formation pour poser une question.

        Est-ce que ce type de formation est pertinente dans le cas d'une reconversion ou le développement d'une double compétence ?

        Imaginons la situation ou je suis Bac +5 dans un tout autre domaine que l'informatique, et que je n'ai que des connaissances "auto-didactes" (genre je tripatouille avec Gnu/Linux depuis 2004, mais sans expérience en entreprise ni faire de la "mise en production").

        Est-ce qu'un master I2L serait une bonne orientation ? Je suppose qu'il faudrait "rattraper" les bases, donc soit intégrer en licence, soit bosser par soi-même certains éléments (langages, etc...). Vaut-il mieux passer par une formation continue ?

        Désolé si ces questions sortent un peu du cadre de la news (façon 3615 mylife)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.