Linux From Scratch 8.2 : C’est vous qui faites !

Posté par . Édité par Davy Defaud, shann, Benoît Sibaud et guitou. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
62
7
mar.
2018
Distribution

Comme chaque début d’année, c’est la période pour une nouvelle version de Linux From Scratch.

Linux From Scratch, ou LFS pour les intimes, est un livre décrivant pas à pas la construction à la main d’une distribution GNU/Linux, l’occasion idéale pour en apprendre plus sur GNU/Linux et créer la vôtre ! Tout cela 100 % traduit en français.
Logo LFS

Quoi de neuf dans cette version ?

Cette nouvelle version contient une mise à jour majeure de la chaîne d’outils avec les versions glibc-2.27, binutils-2.30 et gcc-7.3.0. En plus de cela, 5 paquets ont été déplacés depuis BLFS vers le livre LFS de base. Il s’agit de libffi, openssl, python3, ninja et meson. Enfin, le noyau Linux a été mis à jour vers la version 4.15.3. Tout cela, en plus des habituelles améliorations des explications et des descriptions.

Vous remarquerez aussi que nous avons refait notre site à neuf pour en améliorer l’ergonomie et la navigation entre les différentes pages. Cette publication est aussi l’occasion de vous annoncer la reprise de la traduction de CLFS que nous avons terminée pour la dernière version de développement.

Est‐ce difficile ?

Bien que cela nécessite de bonnes connaissances de base à propos de GNU/Linux, le livre décrit avec précision chaque étape de la construction du système afin de rendre la construction abordable par le plus grand nombre.

Le système

Celui‐ci est construit principalement en deux étapes. D’abord, la mise en place d’une chaîne de construction temporaire (aussi appelée toolchain) qui permet d’être indépendant du système hôte et d’assurer une construction stable, peu importe la distribution hôte choisie.

Ensuite, la construction du système final amorçable. Celui‐ci ressemblera à n’importe quelle distribution classique à l’exception du gestionnaire de paquets, que Linux From Scratch ne fournit pas par défaut. Libre à vous d’en ajouter un grâce à l’une des multitudes d’astuces disponibles (et traduites !), ou bien de créer le vôtre !

Et sans le système hôte ?

Si vous souhaitez construire un système GNU/Linux pour une machine où cela est peu pratique (vous n’avez pas de système installé, la machine est lente, etc.), vous pouvez toujours vous tourner vers Cross Linux From Scratch (CLFS) ou « LFS en compilation croisée ». Il s’agit d’un livre possédant des instructions similaires à LFS, mais il donne la possibilité de construire le système depuis n’importe quelle machine, en ciblant n’importe quelle autre machine. Par exemple, il devient possible de construire un système LFS pour les processeurs ARM depuis une machine équipée d’un processeur x86 plus véloce.

L’équipe de traduction a fourni beaucoup d’efforts pour vous permettre de lire la toute dernière version de développement dans votre langue préférée. Nous avons choisi de n’en traduire que la version de développement car la dernière version stable en anglais est un peu datée.

Et après ?

Linux From Scratch fournit la base d’une distribution GNU/Linux avec des paquets comme systemd ou SysVinit, ainsi que les principaux outils en ligne de commande, dont l’éditeur de texte vim (des instructions sont disponibles afin de le remplacer par votre éditeur de texte favori).
Afin d’avoir un système GNU/Linux répondant à vos besoins, vous voudrez sans doute poursuivre l’aventure en installant une multitude d’autres paquets tels que le serveur X. C’est l’objet d’un second livre, Beyond Linux From Scratch (BLFS) ou « Au‐delà de LFS », lui aussi disponible en version 8.2.

À quoi cela nous mène ?

LFS est à l’origine de plusieurs petites distributions, telles que NuTyX ou 0linux, celles‐ci ayant la particularité d’introduire de nouveaux concepts au niveau de la gestion des paquets. D’autre part, l’objectif de LFS est principalement pédagogique. C’est, entre autres, pour cela qu’il est apprécié et utile afin de comprendre comment est structuré un système d’exploitation GNU/Linux.

Et maintenant ?

À vous de jouer, rejoignez l’aventure ! Faites‐nous des retours, sur nos lieux de rencontres habituels : liste de diffusion, IRC, forum.

  • # Merci pour la rédaction

    Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

    Merci pour la rédaction de la dépêche, toujours sympa d'avoir des infos sur ce projet.

    Je suis curieux de savoir si certains se sont construit un système avec LFS surleur desktop perso ? C'est pas trop galère à maintenir ?

    • [^] # Re: Merci pour la rédaction

      Posté par . Évalué à 8 (+7/-0).

      Salut,

      j'ai maintenu un système LFS sur mon PC pendant un peu plus d'un an, mais ça a fini par devenir très chronophage. J'avais créé mon propre gestionnaire de paquets et scripts pour gérer le système (notamment générer un initrd). Mes scripts sont disponibles sur framagit. J'ai fini par abandonner simplement parce que je n'avais plus trop le temps de maintenir une distribution à moi tout seul. Après j'imagine qu'avec des mises à jour moins fréquentes et des besoins plus simples, c'est possible. Finalement j'ai appris énormément sur la gestion de paquets, la maintenance de logiciels et l'intégration, l'administration et tout ce qui se trouve « sous le capot ». Maintenant je me suis assagi et je suis contributeur sur un projet existant avec un peu plus de monde que moi tout seul. Ce que j'ai appris me sert toujours.

      Bref, ça se fait très bien, mais c'est plus motivant quand on est plusieurs avec une vision commune.

      Il me semble que d'autres utilisent simplement la version stable sans vraiment la maintenir et recommencent tout lorsqu'une nouvelle version sort. Ça demande moins de boulot aussi.

    • [^] # Re: Merci pour la rédaction

      Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

      Il y a un moment de ça, un des modos de la section française du forum Gentoo avait crée des scripts permettant de "transformer" son LFS en une Gentoo maintenable. J'avais trouvé la prouesse épatante, dommage je n'ai pas gardé le lien. S'il passe par ici…

    • [^] # Re: Merci pour la rédaction

      Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

      C'est effectivement chronophage (et chiant) à maintenir.

      Par contre une grosse partie de ce que je connais sous Linux je le tiens de mes installations de LFS. C'est très très formateur.

      Qui plus est, étant donné le temps qu'il faut pour installer un serveur X, des biblio graphiques et un gestionnaire de fichiers, depuis que j'ai installé LFS je n'utilise plus de gestionnaire de fichiers, je trouve la ligne de commande beaucoup plus rapide et efficace.

  • # C'est vous qui le faites!

    Posté par . Évalué à -10 (+0/-11).

    Mais vous n'avez plus à le faire!

    Si c'est une question d'apprentissage, il est parfaitement possible de le faire avec Debian, la distribution à la base de toutes les autres. Un système de packaging très puissant et rapide, des milliers de paquets, 10 architectures CPU supportées, des centaines de mainteneurs et developpeurs, un cahier de l'administration régulièrement mis à jour et gratuit.

    Vous n'êtes pas un flocon de neige merveilleux et unique.

    • [^] # Re: C'est vous qui le faites!

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

      Je crois que tu n'as pas compris le but de LFS.

      • [^] # Re: C'est vous qui le faites!

        Posté par . Évalué à -5 (+1/-7).

        Je crois que tu n'as pas compris le but de LFS.

        Si, si mais le projet est-il encore pertinent? Après, tout, ça n'est pas inscrit dans le marbre.

        l’occasion idéale pour en apprendre plus sur GNU/Linux et créer la vôtre 

        Qu'est-ce que ça veut dire "créer la vôtre"? Si déjà ils l'énoncent de cette façon, c'est mort.
        Une distribution n'est pas un hobby du Dimanche, une entreprise que le premier Frédéric dans sa cuisine puisse mener tout seul.

        Si c'est l'éducation, apprendre GNU/Linux sur quelque chose qui existe, éprouvé et tourne en production est un meilleur usage de son temps en plus d'être un future contributeur.

        "oui mais tu sais, avant de pouvoir dessiner, tu dois savoir tenir un crayon."
        Ça peut se faire avec Debian ou Fedora.

        • [^] # Re: C'est vous qui le faites!

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-0).

          Une distribution n'est pas un hobby du Dimanche, une entreprise que le premier Frédéric dans sa cuisine puisse mener tout seul.

          Tiens serais-je invoqué via un commentaire ? J'ai déjà tenté plusieurs fois de compiler une LFS, mais à chaque fois cela a merdé à la deuxième partie, le compilateur partant en cacahuètes. D'ailleurs, en dehors du fait que c'est un manuel, quel intérêt de se faire sa LFS en dehors de mettre une croix devant la ligne : "se compiler une LFS pour atteindre le niveau ultime de la geekitude" ?

          Un libriste qui en a sa claque des puristes.

          • [^] # Re: C'est vous qui le faites!

            Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

            C'est un apprentissage par le bas. Il sert à "voir" comment interagissent les briques de base d'une distribution linux (le bootloader, le noyau, le système d'init, puis tout ce que dois faire le système d'init : monter les partitions, etc). Sur l'échelle de l'apprentissage il se place entre « installer un Debian-like à base de debootstrap »[1] et nachos.

            Je ne sais pas d'où vient linuxkit, mais, s'il n'a pas était conçu à partir d'LSF, il faut savoir dérouler LFS pour l'avoir créer.

            Dernier point, il peut être intéressant de lire la documentation d'LFS comme on lirait un cours de système de fac.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.