Distribution Linux Mint 14.1 « Nadia » à toutes les sauces

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags :
33
3
jan.
2013
Distribution

Même rythme qu'Ubuntu (tous les six mois) dont elle reprend la base, Linux Mint est sorti en version 14 fin novembre, puis en 14.1 une semaine après afin de corriger trois bugs bloquants : une situation de compétition entre Plymouth et Xorg sur les GPU Intel, une problématique de connectivité DNS notamment dans le cas d'installation virtualisée et une impossibilité d'utiliser un EFI.

Logo de LinuxMint

Linux Mint se distingue de sa grande sœur par une philosophie différente au niveau du bureau pour lequel elle offre un choix plus « traditionnel » basé sur Gnome 2, que ce soit avec Cinnamon, une personnalisation poussée de Gnome 3 (sans Gnome-shell) pour ressembler à Gnome 2, ou encore MATE, un fork en bonne et due forme de Gnome 2. La base logicielle est donc la même que le Quetzal Quantique d'Ubuntu, nous ne reviendrons pas dessus (en fait si, mais un peu plus bas). Les nouveautés et spécificités sont plutôt à chercher du côté de ces deux environnements de bureaux spécifiques à Linux Mint.

Enfin, sachez que depuis Noël (voire un peu avant), deux nouvelles « saveurs » de Linux Mint sont disponibles pour ceux qui ne sont pas fans de Gnome : Xfce et KDE !

MATE 1.4

Cette version qui se veut encore plus stable et finie que la précédente corrige un certain nombre de bugs (dont certains présents dans Gnome 2 depuis des années) et ajoute quelques fonctionnalités. Le bluetooth et mate-keyring fonctionnent désormais, Caja (le navigateur de fichier de MATE) a de nouvelles fonctionnalités (prise en charge de Dropbox, édition du path actuel, comparaison de fichiers en cas de conflits, etc.), sélection des styles de notification, etc.
Caja, navigateur de fichier de MATE

Cinnamon 1.6

Cinnamon est annoncé comme encore plus stable que sa version précédente, alors qu'il ajoute un certain nombre de nouvelles fonctionnalités assez visibles pour l'utilisateur :

  • des espaces de travail nommés (le nom peut s'afficher via l'OSD) et persistants d'une session à l'autre (au contraire de Gnome 3) ;
  • de nouveaux applets
    • l'applet « Window Quick-List » qui affiche l'ensemble des fenêtres classées par espace de travail ;
    • l'applet « Notification » qui stocke les éphémères notifications afin de pouvoir les consulter plus tard si besoin ;
    • l'applet « Brightness » pour gérer la luminosité ;
    • quant à l'applet « Sound », ce n'est pas une nouveauté mais il a été amélioré pour donner plus de place à l'image de l'album, un affichage constant du volume en % et des boutons mute ;
  • Une bascule entre applications (aka [Alt]+[Tab]) plus configurable, notamment au niveau des visualisations ;
  • Nemo, un fork de Nautilus, qui n'intègre pas un certain nombre de changements récents et mal acceptés de ce dernier par les utilisateurs.
applet « Window Quick-List » applet « Notification » Alt-Tab
applet « Window Quick-List » applet « Notification » bascule entre applications

Autres composants

MDM : Mint display manager

MDM a été amélioré et propose une liste visuelle des utilisateurs ainsi que la prise en charge des thèmes de Gnome 2. 30 sont fournis par défaut, mais vous avez accès à plus de 2 000 sur Gnome-Look. Vous pouvez aussi basculer sur la session d'un autre utilisateur depuis l'écran de verrouillage.
MDM liste des utilisateurs

Software manager

Le gestionnaire de logiciels de Linux Mint lui est spécifique et a essentiellement été travaillé sous le capot pour cette version. Il n'utilise plus aptdaemon, générateur de crashs aléatoires, mais son propre client apt et il prend complètement en charge debconf, supprimant la dépendance à Synaptic, requise pour des paqueets comme Wine, les fonts de Microsoft, etc. Il n'y a pas non plus besoin de taper son mot de passe à tout bout de champ en mode root.
Mint Software Manager

Divers

MintStick remplace USB-ImageWriter pour la préparation de clefs USB autonomes et, de manière surprenante, Gedit passe de la version 3.0 à la 2.3 considérée comme plus stable et fonctionnelle !

Versions XFCE & KDE

À la veille de Noël, l'équipe de Linux Mint a successivement publié deux nouvelles « éditions » de sa distribution. En plus des éditions MATE, Cinnamon, LMDE (basée sur Debian), voici venir les déclinaisons

  • Xfce, basée sur la 4.10, principalement destinée aux configurations modestes. Vous y trouverez notamment Firefox, Thunderbird, LibreOffice, Gimp, Banshee, Pidgin et Xchat, mais aussi un certain nombre de remplacements spécifiques à Xfce : Thunar comme navigateur de fichier par défaut, Xfce Terminal, Xfburn pour la gravure de CD, Ristretto pour la visualisation d'image, Blueman pour le Bluetooth et xfce4-notifyd pour les notifications (configurables et thémables). Lisez bien les notes de version si votre processeur n'est pas compatible PAE ou que vous utilisez une vielle carte graphique AMD/ATI
  • KDE, basé sur KDE SC 4.9.2 avec des améliorations principalement sur Konsole, Dolphin et Kwin.
Linux Mint Xfce Linux Mint KDE
Linux Mint Xfce Linux Mint KDE
  • # Petite coquille

    Posté par . Évalué à  8 .

    et une impossibilité d'utiliser un bios EFI.

    Un bios EFI ? C'est nouveau ça ? C'est comme les disques dur SSD !

    Mis à part ce détail sans importance merci pour cet article.
    Je connais beaucoup de personnes qui utilisent Mint elle s'est probablement issée au niveau des plus grandes en ayant su répondre à un besoin.

    • [^] # Re: coquille bis

      Posté par . Évalué à  3 .

      Xfce, basée sur la 4.10, principalement destinée aux configuration**s** modestes.

      Assez d'accord mais dans le même paragraphe, on trouve une contradiction :

      Vous y trouverez notamment Firefox, Thunderbird, LibreOffice, Gimp,…

      Qui ne sont pas spécialement fait pour des configurations modestes, surtout LibreOffice et Gimp.

      Quant à PAE, dommage que Mint ne fasse pas comme Debian : un noyau avec PAE et un noyau sans au choix de l'utilisateur. Pas de ressources pour le faire ? Et bien, pourquoi ne pas prendre celui de Debian, je croyais que c'était la même base. Non ?

      • [^] # Re: coquille bis

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Typos corrigées. Merci à vous deux.

      • [^] # Re: coquille bis

        Posté par . Évalué à  -1 .

        Vous y trouverez notamment Firefox, Thunderbird, LibreOffice, Gimp,…

        Qui ne sont pas spécialement fait pour des configurations modestes, surtout LibreOffice et Gimp.

        Ces logiciels sont tellement connus et utilisés qu'ils aident beaucoup lors de la prise en main d'un nouveau système, malgré leur lourdeur indéniable.
        Pas facile de quitter les « standards » ! ;)

    • [^] # Re: Petite coquille

      Posté par (page perso) . Évalué à  -10 .

      Un bios EFI ? C'est nouveau ça ? C'est comme les disques dur SSD !

      Moi j'avais vu, mais j'ai eu peur de me faire moinsser… :D

      Texte écrit en Bépo selon l'orthographe de 1990.

      • [^] # Re: Petite coquille

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Qu'est-ce que j'avais dit… Décidément, les moules ne sont pas très reconnaissantes!

        Texte écrit en Bépo selon l'orthographe de 1990.

  • # Oubli ?

    Posté par . Évalué à  5 .

    Tant qu'à parler de Mint, il ne faudrait pas oublier LMDE (Linux Mint Debian Edition).
    C'est une pseudo rolling-release. Les mises à jour se font en masse de temps en temps. Plutôt bien géré.

    J'utilise LMDE depuis quelques temps. Mais vu que j'ai XFCE, autant prendre une Debian testing. Car le principal intérêt de Mint est le bureau.

    • [^] # Re: Oubli ?

      Posté par . Évalué à  3 .

      Bonne année au fait!

  • # Très déçus par Linux Mint

    Posté par . Évalué à  7 . Dernière modification : le 04/01/13 à 10:04

    J'ai toujours tourné sur Ubuntu depuis la 8.04 jusqu'à la 10.10 et je cherchais un bureau de remplacement à Unity, j'ai donc installé Linux Mint pour profiter de Cinnamon et de MATE. Malheureusement je n'ai jamais retrouvé l'expérience utilisateur de mon Ubuntu 10.10 dopé à Compiz.
    Linux Mint plante assez régulièrement, j'ai du installé le kernel de Liquorix pour régler ces freezes, les différents panneaux de configuration de Cinnamon ne sont ni pratiques, ni ergonomiques. Les quelques addons sont buggés ou non traduits. Toutes les améliorations qu'avait apporté Ubuntu à Gnome (Applet de notification en tête, intégration parfaite à Compiz) sont perdu avec MATE.

    Cinnamon et MATE sont des projets intéressants, malheureusement ils ne sont pas encore assez matures.

    Pour finir, j'ai installé Xfce sur mon Linux Mint chez moi, cet environnement ressemble à Gnome 2, reste léger, et il est stable. Pour le TAF, je reste sur un Ubuntu 10.04 LTS, la meilleur distribution à mon avis, jamais un plantage, un Gnome 2 super sexy, compiz qui fonctionne parfaitement avec une tonne de raccourcis clavier/souris pour réduire une fenêtre, fermer une fenêtre, changer de bureau, …. Son seul défaut : une fin de vie qui arrive dans 4 mois.

    Bureau
    Version full

  • # Grosse tête

    Posté par . Évalué à  7 .

    Je me demande toujours pourquoi Mint est une distribution. Un dépôt logiciel, comme un ppa, suffirait largement il me semble, pas la peine de recompiler tout les paquets, de perdre du temps à suivre les corrections de sécurités. Non seulement ça n'apporte rien, mais en plus, ça risque d'ajouter des bugs supplémentaires.

    • [^] # Re: Grosse tête

      Posté par . Évalué à  0 .

      Je me demande toujours "pourquoi Mint ?"

    • [^] # Re: Grosse tête

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Parce que le but de Mint, c'est de s'adresser aux gens qui ne savent ce qu'est un dépôt…
      Le but, c'est que si je donne un CD de Mint à ma mamie, elle le mette dans son lecteur, elle clique sur installer et ça marche.
      (Pour les utilisateurs surfant sur LinuxFr, un dépôt aurait peut être suffit, mais je pense que ce n'était pas la cible officielle de Mint, au moins à ses débuts)

    • [^] # Re: Grosse tête

      Posté par . Évalué à  1 .

      Moi je me demande surtout si Mint a les moyens de ses ambitions. Faire un fork c'est simple au début mais après ?

      de même que nous profitons des avantages que nous apportent les inventions d'autres, nous devrions être heureux d'avoir l'opportunité de servir les autres au moyen de nos propres inventions ;et nous devrions faire cela gratuitement et avec générosité

  • # Bureaux virtuels

    Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 04/01/13 à 14:45

    J'ai l'habitude de travailler avec bcp de bureaux virtuels, mais je n'arrive pas à switcher de haut en bas (depuis la vue Expo) seulement de gauche à droite sur cinnamon. Une idée du comment faire?

  • # Mint XFCE

    Posté par . Évalué à  2 .

    Un petit retour d'expérience sous Mint XFCE :

    J'ai chez moi un petit Eee PC C50 avec 750Mo de RAM (et l'impossibilité d'en rajouter, malgré les dires du vendeur FNAC, mais c'est une autre histoire..).

    Pas un foudre de guerre donc, voire limite une brique électronique.

    J'ai testé pas mal de distribution (Debian, Suse, Chakra, Ubuntu, Fedora), toutes avec XFCE, et Mint est clairement celle qui arrive à tirer le meilleur des ressources pourtant limitées du pc. Exemple typique : switcher entre les différents onglets de Firefox. Alors qu'avec d'autre distribs et 3 onglets ca devenait difficile, avec Mint et une dizaine d'onglets pas le moindre signe de faiblesse. J'avais pourtant désactivé tous les services surperflus sur chaque distrib.

    En plus la finition est 'achement bien et c'est vraiment stable, en plus d'être relativement à jour.

    Donc si vous avez une petite config chez vous qui vous désèspère, mangez du Mint !

    • [^] # Re: Mint XFCE

      Posté par . Évalué à  2 .

      J'ai testé pas mal de distribution (Debian, Suse, Chakra, Ubuntu, Fedora), toutes avec XFCE, et Mint est clairement celle qui arrive à tirer le meilleur des ressources pourtant limitées du pc.

      J'ai une Debian sur un eeePC 701 première génération sous Xfce qui tourne au poil.

      de même que nous profitons des avantages que nous apportent les inventions d'autres, nous devrions être heureux d'avoir l'opportunité de servir les autres au moyen de nos propres inventions ;et nous devrions faire cela gratuitement et avec générosité

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.