Linux n'est pas Windows

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
24
fév.
2007
Linux
Derrière ce titre certes aguicheur et presque banal, se cache un article fort intéressant. Ce texte, certes déjà ancien vient d'être traduit en français et reste très instructif tout en étant surtout pédagogique. Il permet de répondre à beaucoup de nouveau venu dans l'univers Linux avec des analogies qui peuvent prêter à sourire, mais qui ont la force de la simplicité et de l'efficacité.

L'article, en 7 points, aborde tous les grand sujets du libre et de Linux, à travers des exemples concrets avec une mise en perspective bienvenu.
  • Problème #1 : Linux n'est pas exactement pareil que Windows

  • Problème #2 : Linux est trop différent de Windows

  • Problème #3 : Le choc des cultures

  • Problème #4 : Conçu pour le concepteur

  • Problème #5 : Le mythe de "l'utilisation facile"

  • Problème #6 : Imitation contre convergence

  • Problème #7 : Le logiciel libre ?
Un article à faire circuler et à faire lire à tous les nouveaux venu ou ceux désirant découvrir un peu mieux la philosophie du libre. L'article traduit est distribué sous CC, ce qui devrait permettre une large diffusion.
  • # c'est une traduction ...

    Posté par . Évalué à -10.

    de google translate ??
  • # c'est une traduction ...

    Posté par . Évalué à -10.

    de google translate ?
    • [^] # Re: c'est une traduction ...

      Posté par . Évalué à 10.

      Que signifie l'absence du second point d'interrogation ??
      • [^] # Re: c'est une traduction ...

        Posté par . Évalué à -1.

        Cela signifie que ça ne vient pas google translate :) Mais que la qualité de la traduction tient de manière littérale plutôt que de l'esthétique littéraire ...

        He oui tout cela dans un point de suspension .
        • [^] # Re: c'est une traduction ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Bon bah pour le coup, je ne me contente plus de suivre les rss de linuxfr, mais je créé un compte :)

          Non, ce n'est pas du Google translate, même si il faut avouer que la traduction est pas tip-top.

          Mais bon, je ne suis pas un pro de la traduc, et comme le dit le chapô:

          "J'y ai passé un nombre d'heures assez conséquent, mais il doit rester des fautes. Mais je fais quand même une release, car il me convient pour l'instant (vous comprendrez cette phrase quand vous aurez lu le texte ;) )."

          Donc il est fort probable que ça s'améliore, petit à petit :)

          Il faut rendre la chose un peu plus littéraire, quitte à s'éloigner un peu de la version originale, et faire des liens vers Wikipédia.

          Cependant, il me semble que la traduc est suffisament bonne pour saisir la substance du texte... non?
          • [^] # Re: c'est une traduction ...

            Posté par . Évalué à -1.

            Oui mais pas assez pour le publique visé (débutant sous GNU Linux )
          • [^] # Re: c'est une traduction ...

            Posté par . Évalué à 4.

            la traduction me semble très très bonne pour ce que j'en ai lue, je n'ai d'ailleurs pas encore repéré de faute choquante ! Félicitations.

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Windows n'est pas Linux

    Posté par . Évalué à 8.

    * Problème #1 : Windows n'est pas exactement pareil que Linux
    * Problème #2 : Windows est trop différent de Linux
    * Problème #3 : Le choc des cultures
    * Problème #4 : Conçu pour le daicideur
    * Problème #5 : Le mythe de "l'OS innovant"
    * Problème #6 : Convergence contre imitation
    * Problème #7 : Le logiciel propriétaire ?
    • [^] # VI n'est pas Notepad

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      [Sous win] dans la plupart des éditeurs et traitements de textes "faciles à utiliser", on coupe et colle en employant Ctrl-X et Ctrl-V.
      Ainsi quand quelqu'un arrive sous Vi et constate que c'est « d » pour couper, et « p » pour coller, il ne le considère pas comme amical.

      Comparaison foireuse (de l'auteur hein, pas du traducteur !) ...
      Mme Michu, la première chose qu'elle va remarquer quand elle va arriver sous Vi (si un jour elle y arrive), c'est que sa souris ne marche plus et donc qu'elle ne peut pas surligner de texte avec !

      Faut comparer ce qui est comparable ;-)

      Pas de trolll sur gVim SVP ...
      • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

        Posté par . Évalué à 1.

        << dans la plupart des éditeurs et traitements de textes "faciles à utiliser" >> sous linux, on fait aussi ctrl-X, ctrl-C et ctrl-V ...

        Et effectivement, Mme Michu elle coupe/copie/colle à la souris, le clavier, c'est juste fait pour taper du texte !
        • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          C'est le power-user / middle-skilled-user qui est visé là, pas madame Michu :p

          Mon père est pas super fort en info (encore qu'à l'époque il assurait pas mal sous Dos), mais il connait ces raccourcis.

          Cependant, il n'utilisera jamais vi. (moi non plus en fait).

          C'est juste un exemple: il me semble évident que ça serait plus logique de faire un ctrl-c / ctrl-p. que x ou v.

          La plupart des éditeurs graphiques (ou les environnements de bureau) de Linux suivent cette "norme" pour ne pas brutaliser les utilisateurs.

          Mais on peut trouver d'autres exemples: jamais frustré de ne pas pouvoir scroller une fenêtre qui n'a pas le focus sous Windows? Ou de ne pas pouvoir retirer une clef usb si on navigue dedans avec l'explorateur de fichier?
          • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

            Posté par . Évalué à 7.

            C'est juste un exemple: il me semble évident que ça serait plus logique de faire un ctrl-c / ctrl-p. que x ou v.

            Voire. Si, comme beaucoup de gens, tu utilises prioritairement la touche Contrôle _gauche_, faire Ctrl-P relève du Twister (ou d'Emacs, pour ceux - rares, je n'en doute pas - qui seraient plus au fait des outils informatiques que des jeux de société).

            L'avantage de X/C/V, c'est que c'est à deux pas de mes doigts.

            En tous cas, ça illustre bien la distinction qu'il faut faire entre ergonomie et intuitivité (courramment confondue avec la sacro-sainte "facilité d'utilisation" ou "user-friendliness") :

            * Ctrl-P/Ctrl-C serait surement plus intuitif, au moins pour un anglais, vu que la lettre correspond à l'initiale de la fonction.

            * Mais la disposition du clavier fait qu'il est plus efficace une fois le raccourci maîtrisé de saisir ^X, ^C ou ^V.
          • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

            Posté par . Évalué à 2.

            La plupart des éditeurs graphiques (ou les environnements de bureau) de Linux suivent cette "norme" pour ne pas brutaliser les utilisateurs.

            Et pour moi, les raccourcis clavier pour copier-coller sont plutôt ctrl+ins et shift+ins ! Je crois bien me souvenir que ce sont les raccourcis utilisés sous Dos, je ne sais pas s'ils étaient établis ailleurs. En tout cas ils sont généralement toujours supportés par les applis, à tel point que ce sont ceux que j'ai privilégié car c'était ceux qui passait le plus partout (je pense que c'est moins vrai actuellement).
            • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Hé oui, au début de Windows les racourcis "normaux" pour les couper/copier/coller utilisaient des combinaisons de la touche Ins avec les modificateurs...

              Les X C V viennent du Macintosh, avec la combinaison de la touche Commande (le trèfle à quatre feuilles).
              Ils sont décrits dès le chapitre I du premier volume de "Inside Macintosh" (ça attaque sur l'ergonomie de l'interface graphique avant toute autre intro sur l'API ou la technique du système graphique - c'est ce qui a donné un look & feel commun aux applis sur Mac).
              De même pour les Commande-Q pour quitter, Commande-O pour ouvrir, Commande-N pour nouveau & Co...

              Et au final, ils ont été repris sur la majeure partie des interfaces utilisateurs. Perso je ne me pose plus de question quand je suis sous un environnement fenêtré, c'est ctrl-XCV.

              Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

              • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Sauf que sur un mac, la touche commande est juste a coté de la barre d'espace et est donc très acessible. Alors que la touche Ctrl est aux extrèmes du clavier et donc plus difficile a utiliser.

                Du coup moi j'ai changé la disposition des touches :)
            • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

              Posté par . Évalué à 1.

              > Et pour moi, les raccourcis clavier pour copier-coller sont plutôt ctrl+ins et shift+ins !

              Pareil.
              Mais au boulot je suis sous Windows et j'ai un clavier sans ins. Putain ce que ça me casse les couilles... Surtout que j'ai une culture Unix ligne de commande et ^C c'est BREAK et pas copier.
          • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ou de ne pas pouvoir retirer une clef usb si on navigue dedans avec l'explorateur de fichier?


            Essaie de faire la même chose sous Linux, pour voir.
            Tu laisses traîner un terminal dedans et tu passes « trois heures » à retrouver le coupable qui t'empêche de démonter ta clé usb favorite.
            Cet argument n'est donc pas valable.
            • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

              Posté par . Évalué à 1.

              Oui, mais sous Linux tu peux faire un lsof pour trouver le processus fautif (il faut connaître bien sur).
      • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

        Posté par . Évalué à 6.

        madame & monsieur Michu ils ne vont pas utiliser d'éditeur de texte, ils vont chercher Word.

        Il y a plusieurs niveaux d'utilisations d'un système. Il faut arrêter de dire : un newbie c'est le type qui écrit du courrier, va sur Internet et lit ses mails.

        On peut être un newbie total en Linux, en vi etc. et être un pro de LaTeX, tout simplement parce qu'on en a besoin.

        Inversement, on peut s'en sortir parfaitement bien sous Linux et ne rien connaitre en LaTeX.

        La comparaison vi / éditeur de texte "classique" est justifiée car elle touche les personnes qui ont besoins de ces éditeurs (comme les programmeurs) mais ne connaissent effectivement rien à vi ou Emacs.

        Et oui, beaucoup de programmeurs sous Windows ne connaissent qu'Eclipse, Visual Studio, et ne voient en vi qu'un outil pour fana ésotérique.

        Il y a plusieurs types de débutants. Et on est tous débutants quelque part en informatique. Si on oublie ça, on travaille sur des catégories arbitraires et absolument pas représentatives de la réalité.
        • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Bah de toute manière, le débutant sous linux qui cherche un éditeur de texte n' est pas obligé de se tourner vers vim ou emacs... Ce sont tout les deux de très bon logiciels, mais non indispensables.

          Il y a scite par exemple, que j'utilise personnellement le plus souvent, qui peut aider les newbies à découvrir linux facilement.
        • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Et oui, beaucoup de programmeurs sous Windows ne connaissent qu'Eclipse, Visual Studio, et ne voient en vi qu'un outil pour fana ésotérique.

          Beaucoup de programmeurs sous Linux et Unix ne voient aussi en vi qu'un outil pour fana ésotérique.

          Pour ma part, c'est Nedit, Kate ... et Joe en mode console ;-)
        • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          madame & monsieur Michu ils ne vont pas utiliser d'éditeur de texte, ils vont chercher Word.


          Non, les Michu ne vont pas chercher Word, les Michu ils vont cliquer sur leur document sur le bureau, et on va le leur ouvrir avec l'application par défaut (et si par malheur c'est pas ce qu'ils avaient en tête, ils appelleront en disant "mon document il est en panne!")

          De meme, aucun Michu sur Terre n'a jamais lancé IE ou Firefox, ils ont toujours lancé l'Internet...
      • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

        Posté par . Évalué à 5.

        dans la plupart des éditeurs et traitements de textes "faciles à utiliser", on coupe et colle en employant Ctrl-X et Ctrl-V.
        Ainsi quand quelqu'un arrive sous Vi et constate que c'est « d » pour couper, et « p » pour coller, il ne le considère pas comme amical.

        :so $VIMRUNTIME/mswin.vim


        Mme Michu, la première chose qu'elle va remarquer quand elle va arriver sous Vi (si un jour elle y arrive), c'est que sa souris ne marche plus et donc qu'elle ne peut pas surligner de texte avec !

        :set mouse=a


        Ok je sors...
      • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        C'et surtout que Madame Michu ne comprendra rien du tout quand elle appuiera sur "d" et qu'à la place de "d", ca coupe...
        vi, c'est vraiment la pire des choses coté interface pour un non-geek, c'est fait pour les geek!
        (le notepad de Windows ou KWrite de KDE sont mille fois plus "intuitif que vi... Par pitié ne montre pas vi à quelqu'un, vous le ferez fuir!)
        • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Mais, nous sommes bien d'accord ...
        • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

          Posté par . Évalué à 4.

          Le problème principal ce n'est pas vi en lui-même, le problème c'est le 'choix' de l'éditeur par 'défaut': si tu veux utiliser un ordinateur quelconque sous Unix/Linux le *seul* éditeur de texte que tu es sûr d'avoir, c'est vi (bon il y a probablement ed aussi, mais ça n'aide pas).
          Alors que sous Windows, le défaut est wordpad.

          Avoir par défaut un éditeur de texte difficile a apprendre, aux raccourcis clavier totalement différent du reste, oui c'est vraiment un problème..

          Je me souviens avoir expliqué par téléphone (en Anglais) a un testeur qui ne connaissait pas vi comment éditer un fichier pour résoudre un problème sur une machine Unix (sans X-Window), une galère..
          • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est normal, étant donné que sous Windows on ne peut pas se passer d'une interface graphique...

            Alors que sous Linux, si!

            Globalement, nano est installé partout et est très simple, une fois que l'on a compris que ^ est ctrl :)
            • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

              Posté par (page perso) . Évalué à -4.

              Globalement, nano est installé partout et est très simple,

              On n'a pas les mêmes machines alors...
              Car sur mes machines HP-UX on Solaris, point de Pico... Peut-être que c'est l'install de ma boite qui le supprime, mais je n'y crois pas trop.
              Du coup, comme je n'arrive pas à supporter vi (rien à faire, ça reste anti-ergonomique pour un non-geek...), je récupère les fichier par FTP, les édite avec notepad sous windows, et le remet par FTP.
              Pas très pratique, mais plus pratique que vi!
              Il y a vraiment des choses à frapper sur les *nix...
              • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                Posté par . Évalué à 9.

                Il y a vraiment des choses à frapper sur les *nix...

                les utilisateurs réfractaires comme toi qui hurlent "pouah ! pouah ! un truc d'informaticiens ! c'est compliqué, c'est pas ergonomique et ça pue" à la vue du moindre outil pourtant très bien documenté et utilisé de façon raisonnablement productive par des informaticiens non-geeks qui se contentent de escape i dd x et :wq. je comprends que des blocages, des allergies et autres réactions irrationnelles se développent spontanément (chez d'autres personnes, c'est emacs) mais je te signale que sous Windows, edlin est très peu utilisé et surtout que tout le monde s'en fout.

                et surtout si c'est pour remplacer vi par notepad. un vrai éditeur à la Ultraedit encore, ou un IDE qui apporte de la coloration syntaxique, une aide à la complétion, je comprendrais encore... mais pour trouver notepad ergonomique, il faut en tenir une couche. même pas de barre d'outils avec quelques icones comme "enregistrer" ou de barre de statut pour indiquer si tu es en mode insertion ou autre capslock, bonjour l'ergonomie.
                • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Exactement Gniarf, pour une fois on est d'accords :)

                  C'est réellement de la mauvaise foi par rapport à Vi, certes le type "interface-pas d'interface" peu en rebuter qques uns mais ça cache un énorme potentiel.
                  C'est idiot, car ne serait-ce que pas ce choix non conventionnel au premier abord, devrait vous intriguer et ce de manière positive.

                  Honnêtement, donner ~30minutes de son temps à vimtutor - on n'est pas obligé d'aller au bout du tut d'ailleur - ce n'est pas la mort et au moins si tu décides de ne pas l'utiliser tu le feras en connaissance de cause.

                  Vi n'est pas que pour les geeks, il l'est pour les gens qui cherchent l'efficacité et qui prennent le temps d'apprendre leurs outils.

                  nb:Avec un shell comme Zsh qui reprend certains comportement de Vi, c'est un bonheur de bosser en console!

                  Les mecs qui ont une vie informatique super trépidante au point de ne pas avoir le temps de faire ou de comprendre un truc et qui utilisent cela comme un argument , me pompent sévère. :)
                • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je ne comprends pas qu'on l'ai [Zenitram] ainsi moinsser, à moins d'être un étudiant borné qui ne connait rien au monde de travail, le vrai, celui qui vous attends dehors.
                  En ce qui concerne les systèmes Unix, Linux et *BSD exclus, vi est l'éditeur de base, qu'on retrouve partout. Cependant : en comparaison avec vim (à ne pas confondre avec le premier), vi est loin d'avoir autant de « convivialité » que sa version pour Linux. Celui qui peut affirmer le contraire n'a jamais dû avoir à utiliser un système Unix comme AIX, Solaris ou HP-UX (liste volontairement non-exhaustive). Sur ces systèmes, on s'empresse vite, si possible, d'installer les outils GNU, y compris Bash et vim.
                  • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Tu sais, quand je parle de vi et qu'on me dit que j'ose utiliser notepad alors que j'ai la possibilité d'utiliser des éditeurs avec coloration syntaxique, je rigole beaucoup en pensant a la capacité de vi de faire de la coloration syntaxique...
                    Donc bon, je ne suis plus à une incohérence près des gens n'ayant pas touché a de vrais serveurs en production ou adorant vi l'outil démonstratif des gens voulant que l'informatique reste pour des informaticiens sachant apprendre par coeur le fonctionnement des touches de chaque logiciel...
                    • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Je connais des personnes qui utilisent vi quasiment sans appentissage. Le résultat n'est pas performant mais ça suffit pour faire la correction du fichier d'un configuration.
                      Le minimum pour survivre est de connaître :
                        -   i pour insérer
                        -   Escape (Echap) pour quitter le mode insertion.
                        -   :wq! ou une combinaison w=write, q=quitter, !=forcer.
                      Le reste est intuitif et se fait avec les touches de déplacement et d'effacement.

                      J'utilse vi depuis plus de 17 ans, au début, contraint et forcé mais maintenant, j'utilise gvim avec plaisir. Dans Mandriva, il est très bien configuré par défaut et je l'utilise tel quel.

                      kwrite serait l'équivalent de notepad mais en beaucoup mieux. Il y a aussi bien d'autres éditeurs kate ou nedit que j'avais utilisé il y quelques années.

                      Pour les nostalgiques, le pire des éditeurs sous DOS était très certainement edlin.
                      • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        kwrite serait l'équivalent de notepad mais en beaucoup mieux.

                        Si je me souviens bien, je plaisantais au début sur le texte pointé du journal voulant en gros dire que vi c'etait super-mega-top, je n'ai jamais critiqué les autres éditeurs de texte, j'ai juste dis que je riais beaucoup si on faisait la publicité de Linux c'est mieux en parlant de vi.
                        (et rouspeté que sur un serveur de prod', donc en mode texte, il n'y a même pas pico, mais que vi de base... l'horreur pour beaucoup de monde.)

                        Pour les nostalgiques, le pire des éditeurs sous DOS était très certainement edlin.

                        Non, la tu triches à ramener des noms aussi horrible.
                        D'ailleurs, du coup je viens de me rendre compte qu'il est toujours disponible aussi sous WinXP, arghhhh c'est pire que vi, de loin :)
                        • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                          Posté par . Évalué à 2.

                          d'ailleurs si tu le lances sur un Windows français puis que tu essayes de le quitter avec quit, tu vas te prendre un fort convivial :

                          Abandon de l'édition (O/N) ?

                          sauf que 'O' comme 'o' ne marcheront pas, c'est Y ou y qu'il te faudra taper...

                          *quit
                          Abandon de l'édition (O/N) ? o
                          Abandon de l'édition (O/N) ? O
                          Abandon de l'édition (O/N) ? y
                          C:\>
                          • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Hmm, je suppose qu'il n'est pas non plus prêt pour l'UTF-8 ?
                          • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Corrigé au moins sous XP, mais ça ne m'étonnerai pas de MS sur les version plus anciennes.
                          • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                            Posté par . Évalué à 3.

                            c'est bien de se moquer mais sur ce plan cfdisk sous linux ne fait pas mieux en version localisée :

                            êtes-vous certain de vouloir écrire la table de partitions sur le disque? yes (pour oui) ou no
                            (pour non)
                            AVERTISSEMENT!! Cela pourrait détruire les données sur votre disque!


                            Si tu réponds yes, ça marche pas.
                            Si tu réponds no, ça marche pas.
                            Si tu réponds oui ou non, ça marche.

                            ahem...
                      • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Le reste est intuitif et se fait avec les touches de déplacement et d'effacement.


                        Intuitif sous Linux ! Les éditeurs vi qu'on trouve sous Solaris, AIX, HP-Ux sont bien moins « intuitifs » et conviviaux que les équivalents (vim, elvis-tiny, etc.) sous les différentes distributions de Linux. Si bien qu'on dit souvent "vi" pour parler en fait de "vim", ce qui est pourtant assez différent.
                  • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                    Posté par . Évalué à 2.

                    En ce qui concerne les systèmes Unix, Linux et *BSD exclus, vi est l'éditeur de base, qu'on retrouve partout. Cependant : en comparaison avec vim (à ne pas confondre avec le premier), vi est loin d'avoir autant de « convivialité » que sa version pour Linux. Celui qui peut affirmer le contraire n'a jamais dû avoir à utiliser un système Unix comme AIX, Solaris ou HP-UX (liste volontairement non-exhaustive). Sur ces systèmes, on s'empresse vite, si possible, d'installer les outils GNU, y compris Bash et vim.


                    euh...on code pas sur un système de prod. Je vois pas vraiment l'intérêt l'installer vim sur chaque machine, d'autant que vim a plus de dépendances que vi et que celui-ci convient parfaitement pour de l'usage courant (modif de fichiers de conf, crontabs, etc...).

                    Pour le shell c'est différent, il vaut mieux qu'un admin se sente à l'aise avec pour éviter les erreurs.

                    Je suis du même avis que ce bonhomme (lors d'une question posée par un nouvel utilisateur de openbsd qui voulait faire inclure vim par défaut) :

                    vi has 25 years of history behind it. When I'm a sysadmin and type
                    vi, I want vi with all it's ususal idiosyncracies so that it's
                    basically the same no matter what system I'm using, OpenBSD, Solaris, AIX, HP/UX, RiscOS, etc. etc. etc. (except Dead Rat Linux derivatives
                    where I have to blow away that retarded alias). When I'm coding I use
                    something else. (personally mg or emacs - IMO getting a better editor by "improving" vi is like getting a better date by dressing your sheep in prada and lulu lemon.) If I want vim I'll type vim. but when I type vi I
                    want *vi*.
                    • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Qui a parlé de coder ? Vi sert principalement à éditer des fichiers de configuration.
                      Et Vim est plus agréable à utiliser que Vi, ne serait-ce que pour la coloration syntaxique sans parler du support *automatique* du pavé des flèches.
                      Je ne vois pas pourquoi le principal éditeur devrait être différent du shell si l'admin doit se sentir "à l'aise".
          • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            le *seul* éditeur de texte que tu es sûr d'avoir, c'est vi

            Beep ! Je me suis retrouvé récemment sur une install minimale d'une Red-Hat 7.3, emacs, vi ou autre nano étaient absents. Seul éditeur présent : ed !
            • [^] # click du milieu et kicker

              Posté par . Évalué à 3.

              Je ne sais pas pour vous, mais quand je ne peux pas sélectionner, cliquer avec le bouton du milieu et fouiller dans les 50 dernières copies dans Klipper je suis frustré et malheureux, mes amis sous XP ne me semblent pas avoir développé les mêmes manies que moi!
              Incidemment ne connaissant pas vi j'installe joe (à la suite du conseil d'un ami) sur mes machines, au cas où l'interface graphique ne part plus.
              • [^] # Re: click du milieu et kicker

                Posté par . Évalué à 3.

                puisque l'on parle des éditeurs console, avec mc (midnight commander), il y a également mcedit, qui propose un éditeur console très facile à utiliser pour des débutants.
                Il y a également jed qui n'est pas mal, avec un menu "convivial" et possibilité d'utiliser des raccourcis clavier à la emacs

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

            • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              De même avec une installation minimale d'une Debian. La première chose que je fais est : aptitude install vim.
          • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Oui mais vi est un outil standard des systèmes Unix : peu importe le système Unix (et ça ne se limite pas à Linux, loin de là, tu auras sans doute vi).
        • [^] # Re: VI n'est pas Notepad

          Posté par . Évalué à 5.

          > C'et surtout que Madame Michu ne comprendra rien du tout quand elle appuiera sur "d" et qu'à la place de "d", ca coupe...

          Je ne vois vraiment pas où tu veux en venir. Les éditeurs par défaut c'est gedit (kwrite KDE).

          Madame Michu et monsieur Bidon ne vont pas installer un linux en ligne de commande.

          Par défaut vim est installé (vim a aussi une option pour être toujours en mode insertion et vim c'est aussi gvim (version graphique avec menu)). Vim est installé car il est très connu des administrateurs.
          Mais par défaut les distributions installent aussi gedit (kwrite pour KDE). Les bureau sont configurer pour utiliser par défaut gedit/kwrite et non vim.
          Bref, je ne vois pas où tu veux en venir.

          Tu pourrais aussi pester contre gcc.
  • # Exemples choisis

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    La comparaison voiture / moto dans le second point n'est pas entièrement vraie. Du moins, Linux peut également être une voiture. Tout comme Windows, il suffit d'une personne qui s'y connaisse un tant soit peu pour configurer des comptes utilisateur pour la maman, la petite soeur et compagnie, en plaçant les bonnes icônes ou autre sur le bureau, en personnalisant et répondant aux questions de ces dernier qui n'auront pas besoin de connaître Linux, pas besoin de configurer ou installer eux même quoi que ce soit. Parce que le problème est également vrai sous Windows. Nombre de mamans ou de petites soeurs seraient bien incapables d'installer un nouveau programme, mettre à jour un driver ou réellement personnaliser leur environnement (autre que changer le fond d'écran). Dans les deux cas, ce n'est pas forcément chacun pour sa peau et démerdez-vous :)
    • [^] # Re: Exemples choisis

      Posté par . Évalué à 2.

      Linux peut également être une voiture.

      C'est bien pour ça qu'il renverse la comparaison juste après!
  • # Trés bon article

    Posté par . Évalué à 2.

    Super article, il reponds vraiment à beaucoup de situation réel, ça maniére de présenter les choses peut vraiment nous aider face au noob qui 'peste' sur linux et menace de retourner sous windows, parceque decidemment win c'est plus top.

    Je pense que face à ce genre de réaction il faut vraiment s'inspirer de cette article, qui permet de bien mettre les points sur les i ( dans le sens de pédagogique bien sur ).

    Allez tous vous faire spéculer.

    • [^] # Re: Trés bon article

      Posté par . Évalué à 1.

      Oui mais bon en même temps, on m'enlèvera pas l'idée que la plupart des gens sont cons, bornés et ont comme argument: "tout le monde l'utilise".

      Perso, j'encourage celui qui a du courage et de l'initiative, le mec qui peste à la moindre anicroche, problème que j'aurais résolu, je n'essayerais même pas de le convaincre plus.

      Ça doit venir d'eux-même, cela dit, ça n'enlève rien à l'article, bien au contraire.
    • [^] # Re: Trés bon article

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      En fait, le noob qui retourne sous windows si il a à le ré-installer depuis zero il va sérieusement revoir sa copie sur linux c'est nul, win c'est le top...

      Ça m'est arrivé pour mandrake 9.0, et j'avais des BSOD sous win2000 donc j'ai fait un retour case linux et finalement je regrette pas ma mandriva 2007 actuelle ;)
  • # Hum

    Posté par . Évalué à 6.

    Ben moi je trouve cet article plutôt lamentable.

    En tout cas ce n'est pas l'image que je me fais de la philosophie du libre, alors peut-être que je suis naïf.

    Cet article est à l'image de ce qu'il raconte dans le dernier paragraphe. Il est fait par des "geeks" pour des "geeks" qui veulent faire les malins en croyant éduquer leur entourage sur Linux et non pas pour des nouveaux utilisateurs potentiels directement. Je ne le trouve pas franchement accessible.

    Quel interet de polluer la discussion en parlant de vi à un gars qui decouvre linux. Je vois pas comment il pourrait y etre confronte avec les distribs et leurs interfaces graphiques. Kedit est l'editeur par defaut sur kde pas vi.

    Et les efforts de Mandrake, Suse et autre Fedora pour rendre le Desktop plus accessible on en fait quoi, cet article salope tout leur boulot !

    Parce que si je ne me propose pas encore à mes amis de migrer c'est pas parce que Linux a trop de logiciels pour faire la même chose (et franchement ces logiciels ont un comportement tout a fait semblable à ceux de windows). C'est simplement que jusqu'à présent des fonctionnalités existentent sur windows manquent, comme la possibilite de demarrer les jeux. Mais cela viendra au fur et a mesure que les commerciaux se rendront compte que Linux a de plus en plus de poids dans le parc informatique mondial et c'est pas avec des articles comme cela que nous allons inciter les gens à venir peser avec nous, parce que quoi que vous en pensiez le libre a tout à gagner à séduire et s'adapter à de nouveaux utilisateurs. L'utilisateur d'aujourd'hui est peut-etre le contributeur de demain.

    Et je ne dis pas que le "geek" qui développe pour lui et ses autres camarades sans se soucier de l'utilisateur standard à tord. Au contraire, il est libre, il contribue c'est genial. Et c'est ca qui fait la force du libre, parce que la dedans il y a aussi de la place pour celui qui veut rendre tout ca plus accessible en profitant du travail des autres. Merci de la lui laisser librement. Question de diversite.
    • [^] # Re: Hum

      Posté par . Évalué à 3.

      Je sais pas mais je trouve l'article plutot bien reprensentatif de l'espris d'une personne qui veux essayer linux. Quand ca marche pas c'est que linux c'est de la merde, et beaucoup de debutant le dise hauy et fort !
      Dernier exemple en date: sur un forum ( macbidouille : linux on mac ) un mec arrive et dis en gros:
      Super j'ai installer linux c'est nikel et tout, petit probleme ma carte wifi ne fonctionne pas, pourtant elle apparais bien dans la liste du materiel, comment la configurer en interface graphique, merci.

      Sans suit une petite discution ou il resort qu'il fallais juste loader le driver: modprobe mon_driver ( j'ai plus le nom du driver )

      Réponse: decidemment j'entends que linux est fais pour le desktop, c'est faut, je veux pas passer dix ans a lire de la doc je retourne sous mac.
      Fin du thread retour à la case départ.
      !!

      L'article fais bin mention de ce genre de comportement, ce en quoi je le trouve réaliste, apres l'histoire de vi franchement je m'en tappe.

      Allez tous vous faire spéculer.

      • [^] # Re: Hum

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Sans suit une petite discution ou il resort qu'il fallais juste loader le driver: modprobe mon_driver ( j'ai plus le nom du driver )

        Un truc de geek donc.
        (que si tu connais pas la commande t'es mort, tu peux pas l'inventer...)
        • [^] # Re: Hum

          Posté par . Évalué à 2.

          D'accord mais c'était pas bien compliqué à faire, on lui a donner la commande et le nom du driver.
          C'est un peu comme si sous windows on lui dis: tu vas sur le site du constructeur tu telecharge le driver pour ta version win, tu double clique dessus et tu clique sur suivant ( en gros ), et le mec te dis : trop compliqué j'arrete tout !

          Faut pas pousser non plus ! Ou alors decidemment linux m'as vraiment geekisé au point de pas voir ou c'est plus compliqué.

          Allez tous vous faire spéculer.

          • [^] # Re: Hum

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Mon point de vue est que tu mélanges deux choses :
            - Le pilote est dispo sur la machine : sous Linux, modprobe tout ca, hum... Sous Windows, détection automatique, installation automatique, au pire reboot.
            - Le pilote n'est pas dispo : pour tout le monde direction le site web, téléchargement (si tu as de la chance, Linux aussi) et install, ce que tu décris.

            Je vois que tu ne donnes pas les mêmes conditions de départ pour arriver à une conclusion souhaitée.

            PS : par contre, j'avoue que c'est étonnant le coup du modprobe, car "même" sous Linux l'installation devrait être automatisée pour tout ce qui est carte wifi dont le driver est dispo.
            • [^] # Re: Hum

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              - Le pilote n'est pas dispo : pour tout le monde direction le site web, téléchargement (si tu as de la chance, Linux aussi) et install, ce que tu décris.

              Car évidement, les fournisseurs de materiels sont parfaitement exemplaires quand à la fourniture de leurs drivers, n'est-ce pas ?

              J'ai souvenir de l'installation d' un graveur de CD IOMEGA sur port USB chez une amie. Elle avait fait le téléchargement sur le site FR de IOMEGA, mis à jours son Windows, etc, mais rien n'y faisait, le périphérique ne marchait pas. J'ai débloqué la situtation, en allant télécharger le dit driver sur le site américain, qui était plus à jours. Car oui, elle "pauvre ignorante" de Windowsienne, elle ne savait pas qu'il était "évident" qu'il fallait toujours récupérer les drivers sur les sites nord-américains... (humour, bien sûr).

              Comme quoi, même en suivant la procédure que tu donnes, cela ne marche pas forcément...

              Je pense d'ailleurs qu'à la lecure de ton message, tu ne t'es jamais retrouvé devant une machine sous Windows quelque peu récalcitante. Crois-moi, j'ai connu des situations ou le simple "clic-next-clic-next" ne marchait pas, et qu'il fallait faire méchament chauffer les neuronnes, la base de registre, et la ligne de commande, afin de débloquer la sitation.

              Si tu ne me crois pas, va faire un peu un tour sur des forums où des Windowsiens demandent de l'aide. Tu y liras quelques solutions techniques pas des plus simples...
        • [^] # Re: Hum

          Posté par . Évalué à 2.

          tu devrais retourner lire la définition de "geek", visiblement tu l'emploies à tort et à travers.
    • [^] # Re: Hum

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est vrai que lorsque j'ai lu l'article, je n'ai pas vu la chose de la même manière, et pourtant, je trouve ta vision très juste également.
      Je pourrais juste dire que tu dis que l'article n'est pas pour les nouveaux utilisateurs potentiels, et c'est vrai. En fait, c'est plus une réponse à certains détracteur venant d'un autre Monde (Linux ou Mac par exemple) qui ne retrouve pas leurs marques.

      Par contre, comme article d'initiation, certains arguments peuvent faire peur. En particulier l'explication sur le manque de finition et des versions beta. Même si c'est vrai pour une partie du logiciel libre, ce n'est pas forcement représentatif. En effet, comme tu le dis, le travail sur la finition est désormais très important, et l'accessibilité des logiciels est très bonne. Il faudrait en fait rappeller que l'article original en Anglais date de 2005, et que les choses évoluent, surtout en ce qui concerne la finition.

      Enfin, merci pour ta vision des choses. Je manque encore certainement d'esprit critique par rapport à tout ceci.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.