Où en est le projet One Laptop per Child ?

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
27
sept.
2006
Éducation
Le projet OLPC vise à construire un ordinateur portable très peu cher (aux alentours de 100$) afin que les enfants scolarisés des pays du tiers-monde puissent avoir accès à un outil moderne et puissent profiter des ressources d'Internet.

Christopher Blizzard, l'un des développeurs du projet, vient de poster sur son blog un long compte-rendu des progrès récents et du travail restant à effectuer. Voici les principaux points soulevés dans le message de Christopher :

Noyau
Le portable utilise deux noyaux. Le premier est réduit à sa plus simple expression puisqu'il est utilisé dans LinuxBIOS (Ce BIOS fait moins de 1 Mo afin de tenir dans la mémoire Flash servant à démarrer). Le BIOS permet de booter depuis le disque principal (512 Mo de mémoire Flash) ou depuis un média USB externe. Il reste à implémenter la possibilité de réinstaller le système depuis un réseau sans fil.
Le second noyau utilisé est celui du système d'exploitation principal. Il est basé sur les sources du noyau Red Hat et il ne contiendra que les drivers utiles.

Gestion de l'énergie
Cette partie du projet est considérée comme critique et de gros efforts sont effectués afin de réduire autant que possible la consommation. La carte mère actuelle draine 3 watts quand elle est au repos mais ce chiffre va être grandement amélioré grâce à trois innovations. En premier lieu un patch du noyau va être intégré afin d'éviter au noyau de réveiller le processeur plusieurs centaines de fois par seconde (tickless patch). Ensuite les programmes en espace utilisateur vont également être modifiés afin de ne pas faire appel au noyau trop souvent. Actuellement un ordinateur classique réveille son noyau environ 200 fois par seconde alors que l'ordinateur OLPC à déjà réduit ce chiffre à 10 ou 15 fois par seconde et espère descendre bien en-dessous. Enfin, dernier point, le portable OLPC sera capable s'endormir et de se réveiller (suspend/resume) de façon très efficace, sans passer par la norme ACPI qui est trop lente.

X
Le touchpad autorisera un double mode de saisie puisqu'il permettra soit le mode classique soit l'utilisation d'un stylet. Le driver est presque prêt et sera présent dans la prochaine version de X.org (version 7.2). Le contrôleur graphique du portable OLPC est intégré au processeur principal (AMD Geode GX2) et le driver fonctionne bien même s'il n'est pas encore optimisé. La puce spéciale DCON (qui permet de continuer à rafraîchir l'écran même si le processeur n'est plus actif) vient juste d'entrer en production initiale.

Python
Beaucoup de composants graphiques se basent sur Python et les développeurs du projet veulent profiter des progrès apportés par la dernière version (2.5) notamment sur le plan des performances et de l'empreinte mémoire. Les bibliothèques glib, gtk et cairo vont également monter en version.

Interface graphique
Avec la gestion de l'énergie ce point est considéré comme critique. Un gros travail est effectué dans ce secteur afin de proposer l'interface la plus simple possible. Les applications seront maximisées à l'écran et la gestion des programmes se fera dans une vue spécifique (Home view) qui permettra aussi de surveiller le système. Le clavier tire partie de cette interface puisqu'il propose des touches afin de montrer/cacher la fenêtre active, de gérer la caméra ou encore de faire défiler une page.

Sécurité
L'usage de la cryptographie est envisagé afin de signer les programmes ou les messages échangés entre les portables. Pour l'instant ceci n'est encore pas finalisé et les développeurs évaluent soigneusement les diverses possibilités. Il est également probable que SELinux sera utilisé mais pour l'instant il existe des problèmes d'interactions entre jffs2 (le système de fichier du disque Flash) et SELinux. Un consultant spécialiste de la sécurité travaille actuellement sur le projet OLPC afin d'anticiper les problèmes en amont.

Système d'exploitation
Le but est de faire tenir le système complet dans moins de 100 Mo et les développeurs pensent pouvoir atteindre cet objectif. Du coté des performances le paysage est actuellement contrasté mais, comme une grande partie du travail d'optimisation n'étant pas encore effectué, la situation va vite s'améliorer. En ce qui concerne le temps de démarrage (actuellement très lent) il est envisagé de se passer de toute la lourde infrastructure des scripts d'initialisations et de lancer uniquement les programmes indispensables "à la main".

Réseau
Le driver Wifi de la carte Marvell fonctionne bien mais il n'a pas encore été soumis pour inclusion dans le noyau Linux standard. De plus ce driver ne peut pas encore interagir avec le programme NetworkManager. Il est aussi prévu d'utiliser IPv6 mais ce n'est pas encore mis en place.

Traductions
Il est prévu une centralisation des versions afin de faciliter la gestion du projet. Chaque pays aura sa version spécifique (per-country builds) et l'infrastructure technique est déjà en place même si elle n'a pas été testée.
  • # Prix.

    Posté par . Évalué à 3.

    Le projet OLPC vise à construire un ordinateur portable très peu cher (aux alentours de 100$)

    La "Children's Machine 1" coutera aux alentours de 140$ plutôt.
    • [^] # Re: Prix.

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      c'est vrai mais avec les volumes ils veulent se rapprocher de l'objectif des 100$.

      Non ce qui m'intrigue c'est l'histoire des applis maximisées. Pourquoi cette limitation alors que l'écran supporte une résolution de 1200x900 ce qui est largement assez pour avoir plusieurs fenêtres ?
      C'est dans un souci de simplification ?
      • [^] # Re: Prix.

        Posté par . Évalué à 3.

        Je crois que c'est une résolution max en noir&blanc 1 bits je pense. La résolution couleur est bien plus faible.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Prix.

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Oui, il y a une explication technique de la méthode utilisée pour l'affichage, par ici:
          http://www.manucornet.net/pub/olpc/theme_and_display/

          Et il y a aussi diverses infos sur le Wiki OLPC, mais assez dures à trouver (et moins complètes que le lien "manucornet").

          Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

      • [^] # Re: Prix.

        Posté par . Évalué à -3.

        Une interface fenetree avec un touchpad!!!
        Faut avoir ete salement intoxique a Windows pour supporter ca.
        (oui, je sais, tous les possesseurs de portables sont dans ce cas).

        Go Ion, go !
      • [^] # Re: Prix.

        Posté par . Évalué à 1.

        > une résolution de 1200x900 ce qui est largement assez pour avoir plusieurs fenêtres ?

        Question de simplicité pour l'utilisateur (c'est pour des enfants !).
  • # Python dans l'interface graphique

    Posté par . Évalué à 4.

    Si python est à la hauteur dans ce projet basé sur un processeur économique, pourquoi le projet Gnome commence à utiliser/promouvoir Mono ?
    • [^] # Re: Python dans l'interface graphique

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      la diversité est une richesse...
    • [^] # Re: Python dans l'interface graphique

      Posté par . Évalué à 10.

      Pour préserver les trolls déjà bien menacés par la libération de SUSE, c'te question.
    • [^] # Re: Python dans l'interface graphique

      Posté par . Évalué à 1.

      Les bindings python étaient intégrés à Gnome avant ceux de mono !
    • [^] # Re: Python dans l'interface graphique

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      y a plus de python que de mono dans gnome a l'heure actuelle
    • [^] # Re: Python dans l'interface graphique

      Posté par . Évalué à 1.

      Encore ce troll....
      Gnome ne fait pas de discrimination sur les languages. Il y a de tout ou presque. Du C, du C++, du python, du java, du C#, etc...
      C# n'est qu'un language de plus.

      > pourquoi le projet Gnome commence à utiliser/promouvoir Mono ?

      C'est pour des applis et non pour la plateforme qui reste en principalement (voir exclusivement) du C.
      Si tu fais tomboy en C++ ou python, il sera très très certainement accèpté par Gnome s'il y meilleur que l'actuel tomboy.

      Et puis je ne vois pas ce que tu reproches à C#. Il n'y a plus de problème de brevets avec OIN. D'ailleurs C# est dans Fedora (qui est assez "casse couille" avec les problèmes de brevets/licences), projet supporté par Red Hat est un fervent supporter de java.

      T'as pas un serveur samba sur ta bécane ?
      Tes clés usb et autres appareils n'utilisent pas FAT ?

      Puisqu'il n'y a pas (plus) de problème avec C#, je me félicite de son introduction dans Gnome.

      NB : je n'utilise pas C#, je n'ai pas mono sur ma bécane. Mais si des gens aiment C# (ou tomboy), je ne vois pas pourquoi les en priver alors qu'il n'y a pas de problème, je ne vois pas pourquoi j'irais les emmerder.
      • [^] # Re: Python dans l'interface graphique

        Posté par . Évalué à 1.

        Ici, le projet Gnome fait la promotion de Tomboy, basé sur Mono : http://www.gnome.org/start/2.16/notes/en/rnfeatures.html

        C'est pourquoi, tel qu'il est présenté, Gnome consomme plus de mémoire et est plus lent que la version précédente, car il faut ajouter une machine virtuelle.

        Il y a-t-il un argument technique en faveur de Mono face à Python ?

        Gnome ne fait pas de discrimination sur les languages. Il y a de tout ou presque. Du C, du C++, du python, du java, du C#, etc...
        si des gens aiment C# (ou tomboy), je ne vois pas pourquoi les en priver alors qu'il n'y a pas de problème, je ne vois pas pourquoi j'irais les emmerder.

        J'ai fait le même constat. J'en tire la conclusion que Gnome c'est l'anarchie et je ne peux conseiller Gnome dans mon entourage.
        • [^] # Re: Python dans l'interface graphique

          Posté par . Évalué à 7.

          > Ici, le projet Gnome fait la promotion de Tomboy, basé sur Mono

          Ben ailleurs ils en font pour autre chose.

          > Gnome consomme plus de mémoire et est plus lent que la version précédente, car il faut ajouter une machine virtuelle.

          yum|apt|etc remove mono
          Rien utilise mono chez moi et je suis sous Gnome (2.16).

          > Il y a-t-il un argument technique en faveur de Mono face à Python ?

          Je m'en fous royalement.
          On est dans le logiciel libre ! Libre a qui veut d'utiliser une bouse si il veut une bouse tant que ça ne dérange personne. Moi mono ne me dérange pas.

          > Il y a-t-il un argument technique en faveur de Mono face à Python ?

          Il y a-t-il un argument technique en faveur de Gnome face à KDE ?
          etc...
          C'est un argument à la con. Si des gens veulent mono et s'il y a des gens fournir mono, je ne vois absolument pas pourquoi j'irai les emmerder.

          > J'en tire la conclusion que Gnome c'est l'anarchie

          Quelle anarchie ?
          Tu fais une conclusion seulement car Gnome a fait un choix qui ne tu plais pas et qui ne te dérange pas.

          > je ne peux conseiller Gnome dans mon entourage.

          Au contraire, t'as une raison de plus de proposer Gnome. Maintenant on peut faire des applis C#, Youpi, champagne.
          Ceci dit, C# je m'en fous.

          Pourquoi tu veux primer la liberté des gens ?
          Pourquoi tu veux que Gnome propose moins et non plus ?
        • [^] # Re: Python dans l'interface graphique

          Posté par . Évalué à -1.

          C'est pourquoi, tel qu'il est présenté, Gnome consomme plus de mémoire et est plus lent que la version précédente, car il faut ajouter une machine virtuelle.

          Bzzzzt. Tu veux parler de la PVM je suppose ? :P
  • # Video de Negroponte

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    On pourra trouver une video de l'intervention de Nicholas Negroponte, le fondateur de l'action OLPC, lors de la conférence TED 2006.

    En ligne :
    http://www.ted.com/tedtalks/tedtalksplayer.cfm?key=n_negropo(...)

    Télécharger :
    http://ted.streamguys.net/ted_negroponte_n_2006.zip

    N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux autres vidéos, certaines sont passionnantes (notamment celle de Hans Rosling) :
    http://www.ted.com/tedtalks
  • # Innovations techniques...

    Posté par . Évalué à 7.

    Pourra t'on espérer que'une partie de ces avancées techniques seront intégrées à nos futurs portables?

    "You need to stop using the crap shipped with Ubuntu."

    • [^] # Re: Innovations techniques...

      Posté par . Évalué à 3.

      En fait tu veux que les pays du tiers-monde paient la recherche et les innovations pour le matériel des occidentaux.
      • [^] # Re: Innovations techniques...

        Posté par . Évalué à 1.

        Dommage que tu te fasses moinser, car ta remarque est tout a fait pertinente.
        OLPC c'est un transfert de technologie des pays "occidentaux" vers les pays pauvres.
      • [^] # Re: Innovations techniques...

        Posté par . Évalué à 4.

        A mon avis ce qu'il a voulu dire (j'espère) c'est autant en profiter du moment que c'est fait. D'autant que cela pourrait servir de base pour que des gens améliore les sources pour une éventuelle deuxième opération.

        De toute façon je pense que les sources seront redistribuées puisque la vente des portables donne lieu à distribution de binaires notament sous GPL.

        Me trompe-je ?

        En tout cas c'est une belle initiative mais je me demande, 100$ n'est-ce pas trop pour certains pays ? Je me doute qu'on peut difficilement faire mieux et je suis impressionné de voir tout le travail qui a été effectué mais quel est l'impact envisagé ? Combien de vente prévues ?
        • [^] # Re: Innovations techniques...

          Posté par . Évalué à 3.

          "D'autant que cela pourrait servir de base pour que des gens améliore les sources pour une éventuelle deuxième opération."

          Oui, mais pas seulement. Je parle du materiel et des logiciels.


          Sections "Noyau" & "Gestion de l'énergie"
          J'appelle ca des avancées techniques...

          "En fait tu veux que les pays du tiers-monde paient la recherche et les innovations pour le matériel des occidentaux."

          Je n'ai jamais dis cela. Se sont les constructeurs eux-meme qui se mettent dans cette situation. Pourquoi les constructeurs n'ont pas pensés à le faire pour nous?

          C'est comme les voitures au Brésil qui marchent à l'éthanol (solution éprouvée et aprouvée depuis de nombreuses années).... pourquoi ne pas utiliser le meme système en France? car les voitures sont bien des.....voitures européennes! (renault, peugeot...)...bizarre tout de meme...au lieu de ca, on va devoir se taper des grosses bornes d'énergie électrique dans son garage, qui prennent trop de place...

          Ici c'est la meme chose. En effet, on développe des technologies très intéressentes pour les pays du Tiers Monde....et nous? n'y a t'on pas le droit?

          J'ai jamais parlé d'utiliser les "meme portables"...seulement, d'"intégrer" et "modifier" (cela va de soit...) ces nouveautés techniques, cad les "adapter" à nos portables.

          A ce que je sache, nous aussi on voudrai bien des pc qui consomment moins....pourquoi ne pas nous en faire profiter? ou bien attendre 2010 pour des "peut-etre" super batteries de la mort qui tiendront 6 ou 7h (je trouve cela "léger" pour des "portables").

          Depuis des années on nous rabache que les portables peuvent tenir difficilement 2h puis 4h d'autonomie....et puis là, miracle, vont sortir des pc à très faible consommation pour des heures et des heures d'utilisation....

          Donc une technologie qui marche, pourquoi ne pas se baser dessus pour de futurs inovations?

          Je vous rappelle tout de meme que les prochaines puces Intel pour pc bureaux seront a base de .....centrino.

          J'espère avoir été assez clair dans mes explications.
          Et puis, qu'on me moinssone mon post....ce n'est pas si grave...c'est ce qui fait justement avancer le débat... ;)

          "You need to stop using the crap shipped with Ubuntu."

          • [^] # Re: Innovations techniques...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            >> Donc une technologie qui marche, pourquoi ne pas se baser dessus pour de futurs inovations?

            Oui enfin une grande partie de l'autonomie du portable vient du fait qu'il est très peu puissant. C'est un AMD geode à 366 MHz !
            Moi je suis pas très chaud pour utiliser ça sur mon portable....

            Maintenant c'est vrai que d'autres technologies peuvent êtres transposées sur nos machines (tickless patch ?).
    • [^] # Re: Innovations techniques...

      Posté par . Évalué à 1.

      c'est ca .
      Et bientot nos boss exigeront qu'on ait des pedaliers sous nos bureaux pour "optimiser" la facture edf !
      Pour eclairer un 22" , va falloir se doper a l'epo ... !!
  • # Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

    Posté par . Évalué à 8.

    Journaliste 01net. : Que pensez-vous de l'initiative de Nicholas Negroponte de distribuer un ordinateur à 100 dollars dans les pays émergents ?

    L'opération du MIT est intéressante, mais plus adaptée aux pays émergents qu'à des pays comme le nôtre.

    http://www.01net.com/editorial/327052/compte-rendu/benoit-si(...)


    Mes enfants ,depuis la maternelle jusquà la première, n'ont jamais approché un micro à l'école (publique) !!! Je ne pense me pas être dans un secteur défavorisé !!
    (heureusement qu'ils ont ce qu'il faut chez moi mais c'est loin d'être le cas de tous les copains de mes enfants)
    Alors je pense qu'en informatique , notre pays est un état émergent pour l'éducation Nationale et M Sillard nous jette de la poudre aux yeux en se défossant sur un achat personnel (hors de prix) ! (Pour qui roule ce Monsieur ?)
    Il ferait mieux de reconsidérer cette solution plutôt que de systématiquement renvoyer la responsabilité aux parents d'élèves .
    Un Micro reste un micro : j'ai appris à progammer sur Z81 et 90 % de mes connaissances en informatique viennent de ces bases. Le passage a un core duo sous l'OS de Billou n'apprend rien aux enfants si ce n'est à cliquer bêtement . C'est sans doute d'ailleur ce que voudrait Mr Sillard ?
    • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

      Posté par . Évalué à 6.

      mais qui est donc ce monsieur :
      Délégué aux usages de l'Internet auprès du Ministère de la recherche et des nouvelles technologies

      apparement le site internet de cette delegation

      http://delegation.internet.gouv.fr/

      une photo du monsieur:
      http://images.google.com/images?client=opera&rls=en&(...)

      a comparer avec celle de Nicholas

      http://images.google.com/images?client=opera&rls=en&(...)

      l'une des 2 personnes est tres tres attaché a son fauteuil, sauriez vous devinez lequel d'apres les photos ci dessus ? et l'autre a sa cravate.

      et wikipedia me conforte dans l'idée que c'est un as du pipotage: http://fr.wikipedia.org/wiki/Benoit_Sillard
    • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

      Posté par . Évalué à 0.

      Mes enfants ,depuis la maternelle jusquà la première, n'ont jamais approché un micro à l'école (publique) !!! Je ne pense me pas être dans un secteur défavorisé !!

      Euh...
      Etant un produit de l'école publique, j'ai commencé l'informatique à l'école primaire (sur MO5 puis en nanoréseu vers 85... nostalgie !), l'initiation à la programmation en logo... puis sur 286 goupil/MO5 au collège (basic + logo), la "salle des machines" au lycée : progra en turbo pascal 5 et partie d'arkanoîd quand le prof tournait la tête... Turbo pascal encore en prépa puis exAO en fac (de bio).
      Certes, le choix du matériel comme du logiciel n'était pas toujours le plus judicieux mais mais j'ai utilisé l'informatique tous les ans dans ma scolarité depuis 1983... Et le tout dans un bled au fin fond du poitou.

      Aujourd'hui, ma femme est instit et elle utilisait l'année dernière freeduc avec ses élèves de grande section de maternelle.
      Si j'en crois mon entourage, je ne suis pas un cas isolé.

      Je ne sais pas où sont scolarisés tes enfants, mais ça m'inquiète !
      • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

        Posté par . Évalué à 5.

        C'est bien le problème de l'éducation nationale:
        L'équipement des écoles primaires est à la charge des communes. Je vous laisse imaginer les disparités ...
        Je fais la "hot line" pour une amie qui bosse dans une école de la région d'Aix en Provence (c'est pas vraiment ce qu'on appelle un secteur "défavorisé"). Il faut voir le matériel qu'ils utilisent: du matériel de récupération, que certains parents ont donné, récupéré dans leur boîte ou chez eux, et il faut tout le temps se battre avec des disques dur défaillants, sans parler des différences de "performances".
        A 10 km de là, un de ses collègues, lui, est équipé du dernier cri, et sa mairie paie un technicien qui s'occupe de ses machines.

        C'est vraiment désolant et je comprends que certains instits baissent les bras...

        Alain
        • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

          Posté par . Évalué à 1.

          Je suis tout à fait d'accord, l'école publique n'est malheureusement pas égale pour tous (c'est pourtant sa vocation non ?)
          J'ai subit (et je subis encore, je suis prof) les mêmes problèmes.
          Cependant, si le matériel était souvent peu performant, de récupération ou obsolète, il a toujours (dans ma scolarité) eu le mérite d'exister et je remercie ici les enseignants qui (et en dépit justement de ces conditions souvent déplorables) m'ont permis de prendre plaisir à utiliser cet outil.
      • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

        Posté par . Évalué à 2.

        Personnellement pas vraiment d'accès à des ordinateurs jusqu'au lycée (mis à part en techno en collège où l'on nous apprenait à se servir de Word (et non d'un traitement de texte). Ensuite au lycée c'était uniquement pour de la consultation pour trouver un livre ou un peu dans une matière sur sélection (accessible à très peu d'élèves). En prépa toujours pas de salle en accès libre, juste un peu de mapple (1h/semaine) et c'est uniquement en fac qu'une salle fut dispo avec des postes en double boot Fedora (j'ai pas retenu le numéro)/Windows 2000 et ma découvert en parallèle du libre.

        Pourtant je suis en région parisienne dans le val d'oise, pas trop une région défavorisée. En dehors du problème de l'équipement (qui à mon sens n'est pas le plus catastrophique) il y a surtout le problème du formatage : tout le temps du Windows et des formations à des outils windows (et non des formations générales).
      • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

        Posté par . Évalué à 1.

        j'ai jamais touché un ordi de ma scolarite tout dans Paris 13ème....hum ce n'est pas exacte : 1 fois en primaire, on est allé à l'école d'en face et j'ai appris qu'il fallait allumer l'écran avant l'unité centrale et l'inverse pour éteindre. Une année au collège en technologie j'ai fait un tableau avec des points d'exclamation et des underscores sur un mo5. Et en TP de physique au lycée y'avait un programme sous DOS qui faisait des courbes à partir de nos données....
      • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je n’ai jamais touché un ordinateur à l'école...

        Ah si, à la bibliothèque du lycée ou fallait faire la queue pendant 2h pour avoir le doit d'accéder à Internet pendant 10 minutes et ce quand les 3 postes n’étaient pas en rade (WinBlue98).

        Et dans mon entourage (Région Parisienne) c’est la même chose, à croire qu’il faut habité au fin fond du Poitou pour avoir la chance de toucher un ordinateur…

        Tu peux donc t'inquieter ;)
        • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

          Posté par . Évalué à 3.

          hé bien face au tollé général, je ne peux que m'incliner... Je (nous, je ne suis pas completement seul quand même) suis un cas manifestement et malheureusement isolé...
          Donc, en effet, je m'inquiète (même si je suis rassuré pour mon poitou presque natal) !
          Vous êtes donc invités à moinsser sauvagement mes commentaires précédents...
          • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

            Posté par . Évalué à 2.

            Je pense que cette disparité est fonction de l'age aussi, car a une certaine époque l'état français avait lancé une politique d'informatisation des écoles important (après certain directeur de primaire ont été plus frileux que d'autres mais cela avait été assez suivi quand même) d'où la profusion de mo5 notamment.
            Comme toi je suppose, en primaire il y avait info (avec Mo5) avec cours de programmation avec la 'tortue'... puis plus tard (mais c'est vrai cela a sauté le collège) en lyvée club informatique et cours de programmation en Pascal et Turbo Pascal...
            Ah la belle époque quand même...
      • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Bah... Je n'ai jamais touché à un ordinateur à la maternelle/primaire ou collège (ça n'existait pas).

        A une exception près (un vieux PDP avec un télétype contre qui j'ai fait une partie de master-mind à 12 ans), le premier ordinateur auquel j'ai touché c'était en seconde : un VIC-20 avec 3,5 Ko de RAM.

        Ça ne m'empêche pas de me débrouiller plutôt bien aujourd'hui avec les ordinateurs, le C++ et Unix :)

        Plutôt que de perdre du temps et de l'argent avec ces histoires d'ordinateurs dans l'éducation nationale, on ferait mieux d'apprendre aux enfants à lire/écrire/compter correctement. Parce que tant qu'ils ne savent pas ça, je ne vois pas comment ils peuvent se servir d'un ordinateur...

        Ça ne leur servira pas à grand chose un PC et du haut débit si ils font des requêtes Google qui ressemblent à ainstaler linux sur 1 prausseceure 1tel
        • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

          Posté par . Évalué à 2.

          on ferait mieux d'apprendre aux enfants à lire/écrire/compter correctement. Parce que tant qu'ils ne savent pas ça, je ne vois pas comment ils peuvent se servir d'un ordinateur...

          Il y a des gens qui suggèrent que, justement parce que quand on parle à un ordinateur on doit savoir écrire sans fautes, l'utilisation des ordinateurs pourrait motiver les enfants dans l'apprentissage de l'orthographe et de la grammaire.
    • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

      Posté par . Évalué à 1.

      Même si ce n'est pas une réponse complète, on trouve des ordinateurs neufs complets pour 199 E. et des machines d'occasion comparables à un OLPC pour 100 E. environ.

      Certes, dans le tiers monde, on a pas à payer son propre ordi : mais on a pas les mêmes revenus non plus.
      • [^] # Re: Benôit sillard de l'Education Nationale est contre ...

        Posté par . Évalué à 2.

        c'est vrai, 199 Euros ,c'est peut être pas beaucoup pour certains parents et j'ai la chance de faire partie de ceux là mais ! Mais autour de moi , c'est pas la priorité de tous les parents et beaucoup de jeunes prèfèrent sans doute un téléphone portable qu'un PC car ça se montre dans la rue !
  • # Tiers-monde ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Généralisons.
    Les enfants des pays du "tiers-monde" ont-ils vraiment besoin en priorité d'informatique ? En général non. Ils ont d'abord besoin de fondamentaux : la paix (donc des régimes politiques démocratiques stables), l'alimentation (une agriculture et une économie durable et autosuffisante), du matériel de base pour l'éducation (crayons, papier, livres,...), un respect de leur culture (qu'on peut appeler identité ou autre). C'est seulement quand cette dernière est en passe d'être cassée et que le pays en question commence à "s'occidentaliser" après avoir perdu son âme, que l'informatique devient indispensable afin d'entrer dans la compétition, perdue d'avance pour la plupart, avec les pays riches, même s'il y a des exceptions notables.

    De plus, quid de l'absence de SAV, des transports vers ces SAV, de techniciens compétents ? Le problème est pris à l'envers. L'éducation devrait avoir pour rôle de faire s'approprier par l'enfant la culture en général (dont la culture technique) de ses pères et mères. L'informatique n'en fait rarement partie. La proposer à ceux-ci d'abord serait une démarche plus raisonnable. Nous plaquons de force notre modèle occidental sur des mondes différents, quitte à les écraser en détournant leurs enfants de leur autorité morale. Les conséquences négatives de ce genre d'action artificielles de plaquage de techniques ou de savoirs a abondé en France (dans les campagnes 1900 à 1975) et aujourd'hui en Afrique notamment. Vu le régime politique chinois sévère, ce plaquage y est presque naturel.

    Mais pour l'Afrique par exemple, mais non, voyons, ce n'est pas de la néo-colonisation. Qu'allez-vous chercher là ?
    Ce sont les pays qui s'occidentalisent à grande vitesse qui sont choisis par l'OLPC (Brésil, Chine, etc.) et pas "le tiers-monde". Mais la plupart des pays d'Europe font aussi une demande...

    En conclusion, y a t-il vraiment une demande des instituteurs des pays du tiers-monde, particulièrement d'Afrique ?

    PS1 : La carte sur le site de l'OLPC montre que pratiquement tous les pays du monde sont concernés et pas seulement le "tiers-monde",
    PS2 : Désolé pour mon côté iconoclaste.
    • [^] # Re: Tiers-monde ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ce qui manque le plus dans les pays d'afrique c'est de l'organisation et de l'éducation. Le peu de fric qu'ils font de leur quantité énorme de richesses en matière première est dépensé dans les armes. Alors je ne sais pas ce que ça peut donner cette opération, mais si c'est de l'argent dépensé en moins dans les armes et qui peut hypothétiquement servir à l'éducation et la diffusion de la culture, moi je touve ça bien.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.