OpenChange et SOGo : la vraie alternative à Exchange

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
23
21
oct.
2010
Technologie
Depuis plus de deux mois, les équipes de développement des projets OpenChange et SOGo ont procédé à l'élaboration d'un prototype permettant aux utilisateurs Microsoft Outlook d'utiliser directement toutes les fonctionnalités offertes par SOGo. Le prototype est un connecteur pour la partie serveur d'OpenChange. Ce connecteur réutilise les bibliothèques SOGo pour récupérer toutes les données relatives au collecticiel (agendas, courriels et carnets d'adresses).

OpenChange Server est la seule solution de remplacement Open Source (licence type BSD) compatible avec les protocoles de Microsoft Exchange et compatible avec Microsoft Outlook (versions 2003 à 2010 incluses). Fortement liée à Samba 4 (jouant le rôle de contrôleur de domaine et d'Active Directory), cette solution offre une abstraction de stockage permettant la convergence des clients Microsoft Outlook vers le serveur SOGo.

Quant à lui, SOGo (sous licence GPL) est un collecticiel axé sur l'extensibilité et le respect des standards ouverts. Il permet aux utilisateurs Mozilla Thunderbird/Lightning, Apple iCal/iPhone et maintenant Outlook de collaborer dans un environnement moderne et cohérent. Une vidéo est disponible montrant l'accès par Outlook aux courriels, carnets d'adresses et agendas.

Cette approche est une première dans le domaine du libre. Elle évite l'utilisation de connecteurs MAPI très coûteux qui parfois n'offrent même pas le niveau fonctionnel recherché. Le prototype du connecteur OpenChange-SOGo est la pierre angulaire d'une synergie sur le long terme entre deux acteurs montants des solutions de serveur de travail collaboratif. Le code source est disponible sur le site de SOGo. Une version packagée ainsi qu'une « appliance » ZEG clef en main seront disponibles au téléchargement dans les semaines à venir.
  • # Foutaises !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'ai fait explosé mon score au business loto avec cette dépêche ! merci !


    Blague à part, c'est vraiment chouette d'avoir enfin une alternative compatible :-)
    • [^] # Re: Foutaises !

      Posté par . Évalué à 4.

      euh bah euh y'a zimbra qui a mon avis est largement plus aboutis que SoGo/OpenChange,
      mais cela n'engage que moi.

      et bien que la solution ai été racheté par vmware, ça reste de l'opensource :-)

      Donc maintenant nous avons 2 alternatives a exchange!!!!

      Well done on y crois bientôt exchange ne sera qu'un mauvais souvenir :)
      • [^] # Re: Foutaises !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Zimbra est top si on utilise l'interface web, mais la synchro outlook nécessite soit des licences payantes, soit un peu de bricolage.

        D'après ce que je comprends, openchange et sogo permettent de faire cette synchro gratuitement (je n'ai vu que des tasses et des T-shirts à vendre).

        Les 2 produits sont donc un peu différents, et celui-ci permettra peut-être de supprimer quelques serveurs Exchange sans perturber les fans d'outlook.
      • [^] # Re: Foutaises !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        ça reste de l'opensource :-)

        Zimbra a (et a toujours eu) une version de démonstration, un produit d'appel, en open-source. Dès que tu veux faire un truc un peu "pro", l'open source est mort, on te motive à basculer sur une version non open-source.
        regarde juste :
        http://www.zimbra.com/products/compare_products.html
        Et tu constatera que l'open-source, c'est juste pour te faire venir (berf, un produit d'appel) et que le coeur de business de Zimbra est le proprio.

        Cela n'a rien à voir avec OpenChange et SoGo dont le coeur de métier est l'open-source.
        • [^] # Re: Foutaises !

          Posté par . Évalué à 2.

          non le coeur de métier est l'open-source pour Zimbra : prosfix, jetty, spam assassin pour ce citer qu'eux ne sont pas open peut être ?
          Simplement il est rare qu'une entreprise qui requiert du connecteur Outlook (requiert je dis bien, et pas "aimerait avoir") avec un vrai support derrière ne puisse pas payer un peu.
          Le connecteur en lui même étant, d'ailleurs, open-source (mais pas libre, là est la nuance).
          Et si, tu peux faire du "pro" avec la version "gratuite" (qui est autant open-source que l'autre) pour de petits groupes de travail, ce qui est le cas le plus rencontré, et Funambol par exemple.
          La version pro inclue peut être un connecteur Outlook, mais là n'est pas le point intéressent de la version payante : ce sont les outils de réplication de sauvegarde/restauration et gestion qui sont livrés avec (en plus du support dédié) qui font l'intérêt de la version payante.
          • [^] # Re: Foutaises !

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            ce sont les outils de réplication de sauvegarde/restauration et gestion qui sont livrés avec (en plus du support dédié) qui font l'intérêt de la version payante.

            Tu confirmes donc : Zimbra vit de closed-source, et non pas d'open-source (version OSI ou FSF). C'est un éditeur de solution closed-source.

            c'est bien qu'un concurrent existe, mais ça ne change pas la réalité : Zimbra vend du code proprio, et appâte avec un peu de code libre (et encore, de ce que tu dis c'est pas libre c'est ça juste le code dispo?)

            Bref, comparer une solution libre à Zimbra, bof. L'un fait du libre son métier, pas l'autre.
            • [^] # Re: Foutaises !

              Posté par . Évalué à 2.

              non c'est open, mais pas libre : tu peux voir le source, le bidouiller à ta sauce mais pas le redistribuer

              j'infirme, donc.
              • [^] # Re: Foutaises !

                Posté par . Évalué à 3.

                Je complète : tout est open, je vois pas comment on pourrait rendre un projet sous GPL proprio (Zimbra ce n'est rien d'autre que plein de logiciels libres + interface utilisateur + interface d'admin + outils pour que tout fonctionne ensemble) comme postfix, mysql, jetty, clamav, amavis, spamassassin, dovecot, openssl, et d'autres.
                Les script et interfaces propres à Zimbra, eux aussi "open", ne sont pour autant pas complètement libres au sens des 4 libertés dans le sens ou tu ne vas pas pouvoir redistribuer tes modifs comme tu as envie, sorti de ça, tu fais ce que tu veux avec.

                Si tu utilises la version "payante", tu as toutes les fonctions de la version gratuite + des outils en plus + du support (et d'autre subtilités comme la possibilité de supprimer le logo de Zimbra sur la page de login et sur l'interface utilisateur, comme l'a fait Free¹)
                Concernant le code, tu as les mêmes possibilités qu'avec la version gratuite : tu bidouilles et modifie ce que tu veux.



                ¹ même si Free a déployé la version gratuite… Free va donc à l'encontre de la licence et, au passage, a déployé un service "pro" avec la version gratuite, je dis ça, je dis rien hein…)
                • [^] # Re: Foutaises !

                  Posté par . Évalué à 2.

                  et pour terminer, la licence :
                  - ZPL [http://www.zimbra.com/license/zimbra_public_license.html] dérivée de la
                  - YPL [http://www.zimbra.com/license/yahoo_public_license_1.1.html] elle même dérivée de la
                  - MPL [http://fr.wikipedia.org/wiki/Mozilla_Public_License]

                  VMWare ne devrait pas re-modifier la licence a priori
                • [^] # Re: Foutaises !

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Les script et interfaces propres à Zimbra, eux aussi "open", ne sont pour autant pas complètement libres au sens des 4 libertés dans le sens ou tu ne vas pas pouvoir redistribuer tes modifs comme tu as envie, sorti de ça, tu fais ce que tu veux avec.

                  Manifestement, c'est ce qu'on cherche à te faire admettre depuis le début de la conversation. Zimbra, en tant que tel, n'est pas libre au sens habituellement entendu sur ce site.

                  D'ailleurs, c'est quoi la limitation? C'est lié à la "marque" Zimbra?
                  • [^] # Re: Foutaises !

                    Posté par . Évalué à 2.

                    a priori tu dois citer la marque et placer le logo "Zimbra" sur tout ce que tu fait comme travail dérivatif à partir des scripts propres à Zimbra. cf licence ZPL
                • [^] # Re: Foutaises !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Tu n'arrête pas de vouloir dire que Zimbra est dans le même moule que OpenChange et SoGo, mais tout ce que tu dis va à son encontre :
                  - Tout ce que Zimbra n'a pas fait est libre (normal, peut pas faire autrement)
                  - Tout l'ajout de Zimbra est non libre. Des fois gratuit, des fois payant, mais non libre.

                  De ce que dis, tu enlèves le non-libre de Zimbra, il reste rien que les projets autonomes, seuls.

                  ¹ même si Free a déployé la version gratuite… Free va donc à l'encontre de la licence et, au passage, a déployé un service "pro" avec la version gratuite, je dis ça, je dis rien hein…)

                  Ca confirme que rien n'est libre chez Zimbra... Ah la notion de libre, c'est quand même fort, suffit juste de mettre un peu de poudre et hop on dit que c'est libre.
                  Zimbra ne fait pas de libre, il utilise des composant libres certes mais toute la logique d'entreprise est non libre. autant prend Outlook/Exchange si on est prêt à faire du non libre.

                  Tu argumentes sur la liberté de Zimbra, en donnant toi-même les vérités sur la non liberté de Zimbra. Zimbra = Exchange/Outlook. au niveau liberté. Ici on parle de libre non?
                  • [^] # Re: Foutaises !

                    Posté par . Évalué à 1.

                    non tu as parlé de close-source : l'open-source n'est pas forcément libre au sens de la GPL :) Zimbra est open-source, et libre modulo les restrictions données par la ZPL
                    open-source != libre
                    • [^] # Re: Foutaises !

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Après la musique libre façon -ND ou -NC, voila l'open-source non libre.
                      Super.

                      et libre modulo les restrictions données par la ZPL

                      Windows est libre modulo les restriction données par son EULA.

                      Bref, voila qu'on va se faire pourrir par des personnes voulant profiter de l'aura du libre, sans en faire mais en entretenant très bien la confusion. Sacré marketing, il va partout.
                      • [^] # Re: Foutaises !

                        Posté par . Évalué à 1.

                        toi, t'as pas lu la ZPL... fais-le, tu auras le droit de critiquer après... ça n'a aucune commune mesure avec l'EULA de Windows
                        • [^] # Re: Foutaises !

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          D'une, la chose que je voulais signaler est la connerie de dire "libre modulo x". C'est libre, ou ça l'est pas, il n'y a pas de "modulo", sinon on peut dire que Windows est libre modulo etc... Puisqu'on a le droit de faire un modulo, autant y mettre Windows, pourquoi le modulo serait juste ce que tu aimes?

                          De deux, la ZPL est-elle open-source, tel que défini par l'OSI ou la FSF ou Debian, ou pas?
                          Deux réponse possibles :
                          - Oui --> C'est libre
                          - Non --> Au même niveau que Windows sur l'utilisabilité de la chose (Windows aussi, j'ai le droit de le trifouiller, adapter, etc... Tant que ça reste chez moi).

                          Arrête avec ton délire "c'est libre" à moins de démontrer que ça l'est.
                          • [^] # Re: Foutaises !

                            Posté par . Évalué à 0.

                            la chose que je voulais signaler est la connerie de dire "libre modulo x"

                            non tu as commencé par parler de source en qualifiant Zimbra de closed-source puis, lorsque je t'ai expliqué que ZImbra était open-source, tu as parlé de libre.
                            Tu fais un amalgame : open-source ne veut pas forcément dire libre, même si libre veut forcément dire open-source.
                            Un logiciel open-source mais pas libre est, pour ainsi dire, "libre modulo le droit de redistribuer librement comme dans la GPL" je n'avais pas pensé qu'il te fallait la précision, j'aurais cru que tu aurais compris... aucune commune mesure avec Windows.

                            Arrête avec ton délire "c'est libre" à moins de démontrer que ça l'est.

                            C'est pas un délire, faut juste arrêter d'être manichéen ascendant casse burnes tendance sodomiseur de mouches : Zimbra est la solution la plus aboutie du point de vue interface, elle a pris 4 à 5 fois sa valeur en 3 ans, il est plus que logique qu'ils protègent leur business a minima, on ne peut pas leur reprocher : la ZPL a été faite pour ça. La seule liberté qui n'est pas allouée par la ZPL est de redistribuer la solution modifiée par mes soins comme j'en ai envie, mais j'ai tout à fait le droit de lire les sources, toutes les sources, de les modifier comme j'en ai envie, de communiquer sur les modifications réalisées, excuse moi du peu.
                            Booooouuu les vilains profiteurs !
                            • [^] # Re: Foutaises !

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Tu fais un amalgame : open-source ne veut pas forcément dire libre, même si libre veut forcément dire open-source.

                              Qu'en anglais, "open source" soit d'un usage assez libre ("sources ouvertes", en gros), je le conçois. En français, c'est un néologisme, et on considère assez généralement la définition de l'OSI comme canonique. Même Microsoft s'était fendu d'un concept bien à eux ("shared source") pour éviter la confusion.

                              Après, d'un point de vue purement légal, libre à Zimbra (et à toi) d'entretenir cette confusion entre "Ouvert selon l'OSI" et "Ouvert selon Zimbra". Mais ne vous étonnez pas (Zimbra comme toi) de tomber régulièrement sur des réactions manichénnes "ascendant casse burnes tendance sodomiseur de mouches".

                              Pour ma petite expérience personnelle, c'est précisément ce qui m'a empêché de déployer Zimbra en collectivité : les garanties habituelles de l'OSS n'étaient pas fournies. Si Zimbra coule - et entre temps, si je compte bien, ils ont été rachetés deux fois - je ne peux pas vraiment compter sur une reprise par une société tierce (qui prendrait le risque de fournir du support pour un logiciel qui reste accroché à une marque ayant bu la tasse?).

                              Zimbra est un très bon logiciel (son écosystème un peu moins mais passons), et un logiciel "presque libre". Mais le fait qu'il soit très bon ne me semble pas une raison pour passer sous silence le "presque".
                              • [^] # Re: Foutaises !

                                Posté par . Évalué à -2.

                                Y a pas de "ouvert selon Zimbra" il y a un code ouvert et une redistribution contrôlée... tout simplement. Le code est ouvert et c'est déjà énorme.

                                Je ne m'étonne pas de me heurter à un discours dénué de réflexion et d'objectivité qui peut se résumer à "c'est pas libre selon moi|OSI|GPL|BSD donc c'est de la merde faut même pas en parler", je m'étonne de la stupidité de ce discours tant il est dénué de raisonnement dans ce cas précis.

                                Si Zimbra coule - et entre temps, si je compte bien, ils ont été rachetés deux fois

                                Premier rachat par Yahoo! : 3 millions de boîtes mail "payantes" 350k$, pas de version ouverte, pas de communauté, tarifs prohibitifs
                                2° rachat 3 ans plus tard : 55 millions de boîtes mail "payantes" 1.4M$ (si je me souviens bien), une version ouverte pour les distribs majeures et Mac (sauf win), une communauté sur tous les continents et dans toutes les langues, de (très) grosses structures l'utilisent (universités, instituions, boîtes qui pèsent plusieurs millions $, dont Free pour ce citer qu'eux).
                                De plus le dernier acheteur est VMWare qui en a fait l'un de ses produits phares... je ne pense pas que ça meure de si tôt, à mon très humble avis...
                                La garantie de pérennité, tu l'as (ne serait-ce que par le fait que le code soit ouvert et que utilise des briques logicielles libres), le support, tu l'as, et il est de très bonne qualité, alors ne pas le déployer en collectivité parce que la seule contrainte est de ne pas pouvoir faire de fork... c'est pas d'une grande pertinence à mon sens...
                                • [^] # Re: Foutaises !

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  > Le code est ouvert et c'est déjà énorme.
                                  Alors qu'on parle d'open source, de logiciel libre, d'OSI, FSF, Debian, etc
                                  C'est pas avec un tel raisonnement que tu vas convaincre...
                                  Lorsqu'on parle de libre, le code source c'est bien, mais la redistribution ou les contraintes (l'absence) genre "t'as le droit du moment que tu laisse mon logo" sont des sujets très important.
                                  Là ton discours est plutôt : vous devriez vous estimer heureux que zimbra vous permet de voir les sources...

                                  > ne pas le déployer en collectivité parce que la seule contrainte est de ne pas pouvoir faire de fork
                                  Ce n'est pas ce qui a été dit. La contrainte était à mon avis plutôt de virer les logos, pouvoir l'intégrer totalement à un site existant, respecter les chartes, etc
                                • [^] # Re: Foutaises !

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                  tout simplement. Le code est ouvert et c'est déjà énorme.

                                  C'est pas grand chose : Si j'ai aucune garantie du libre (libertée de modifier, redistribuer, etc...), je suis exactement dans le même cas qu'avec Microsoft. J'ai parlé de "closed-source", erreur en effet, j'aurai du dire de source non utilisable (comme le source de Zimbra donc).

                                  Je ne m'étonne pas de me heurter à un discours dénué de réflexion et d'objectivité qui peut se résumer à "c'est pas libre selon moi|OSI|GPL|BSD donc c'est de la merde faut même pas en parler", je m'étonne de la stupidité de ce discours tant il est dénué de raisonnement dans ce cas précis.

                                  le source sans aucun droit n'apporte rien. C'est tout. Aucune garantie du libre. Rien. Ou tout autant que ce que m'apporte Exchange, rien de plus.
                                  Pour te paraphraser, je m'étonne de la stupidité de ce discours tant il est dénué de raisonnement dans ce cas précis, à vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes. Je m'étonne de la stupidité de vouloir comparer la liberté de Zimbra à du libre (on n'est pas sur un site où on priorise le libre ici?).
                                  Je m'étonne que tu t'étonne que Zimbra se fasse insulter parfois parce que le marketing joue sur les mots.

                                  Premier rachat par Yahoo! : (...)

                                  L'histoire est plein d'exemple de rachats hors de prix, d'ascension fulgurante, pour retomber ensuite.
                                  Mais la n'est pas le problème. Je ne doute pas que Zimbra est un bon concurrent d'Outloook/Exchange. juste que c'est pas libre, donc avec des pointes en moins (pas éliminatoire, juste des points en moins pour les droits que j'ai) quand je cherche une solution. On a SoGo en open-source/libre contre Zimbra et Outlook en bon gros proprio.
                                • [^] # Re: Foutaises !

                                  Posté par . Évalué à 6.

                                  Je ne m'étonne pas de me heurter à un discours dénué de réflexion et d'objectivité qui peut se résumer à "c'est pas libre selon moi|OSI|GPL|BSD donc c'est de la merde faut même pas en parler", je m'étonne de la stupidité de ce discours tant il est dénué de raisonnement dans ce cas précis.

                                  Oh là, du calme! J'ai jamais prétendu que c'était de la merde, ni qu'il ne fallait pas en parler. Juste que ce n'était pas libre, et que pour moi ça avait été un point bloquant. C'est toi qui nous sort depuis le début du "nan mais vous déconnez les mecs, c'est presque libre quoi, chipotez pas". Alors non, ce n'est pas libre. C'est probablement mieux qu'un projet proprio dont on ne peut pas voir les sources, mais ce n'est pas libre. Et communiquer dessus en laissant entendre que ça l'est (et dieu sait que plein s'y sont laissé prendre), c'est très limite.

                                  je ne pense pas que ça meure de si tôt, à mon très humble avis...

                                  Là n'est pas la question. L'industrie informatique est féroce, et des produits jadis incontournables sont devenus des hasbeen complets.

                                  La garantie de pérennité, tu l'as (ne serait-ce que par le fait que le code soit ouvert et que utilise des briques logicielles libres), le support, tu l'as, et il est de très bonne qualité, alors ne pas le déployer en collectivité parce que la seule contrainte est de ne pas pouvoir faire de fork... c'est pas d'une grande pertinence à mon sens...

                                  C'est une énorme contrainte. Sans parler de fin de vie, si demain l'écosystème Zimbra adopte une politique commerciale inacceptable par les collectivités (les possibilités sont vastes, mais le code des marchés publics peut fournir déjà pas mal de cas tordus), les CT ne seront pas en mesure de se grouper pour assumer un fork. Avec un produit libre, si.

                                  Je conçois que ça ne soit pas dans l'intérêt de Zimbra de faire une telle chose. Pas plus que ça ne serait dans l'intérêt de Microsoft de rendre le code d'Exchange libre. La différence, c'est qu'eux ne font pas leur comm' sur le côté ouvert.
              • [^] # Re: Foutaises !

                Posté par . Évalué à 3.

                L'acception généralement utilisée ici est:
                - libre = libre selon la FSF (Free Software Guidelines)
                - open source = utilise une licence approuvée par l'OSI (Open Source Initiative) ou a la limite les Debian Free Software Guidelines (DFSG)

                Tout le reste est considéré comme non libre et non open source. D'ailleurs parmi les licences Shared Source de Microsoft je crois qu'une seule a été reconnue Open Source par l'OSI.

                Donc la licence ZPL avec les restrictions qu'elle impose (obligation d'utiliser leur logo, c'est de la pub qui ne dit pas son nom) n'est ni libre ni open source (Cela ressemble a la licence BSD originelle qui n'est ni libre ni Open Source). Dire le contraire ici, c'est s'exposer a un moinssage en règle, mais j'ai cru comprendre que tu as la tête dure ;)
                • [^] # Re: Foutaises !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Dire le contraire ici, c'est s'exposer a un moinssage en règle,

                  Même pas, à croire que libre = surtout gratuit, même ici, quand je vois l'acceptation de licence "c'est génial" en non commercial et en non modifiable, pas de réaction outrée quand on dit que Zimbra est open-source alors que de ce que je comprend on ne peut pas faire grand chose de plus qu'avec un logiciel "classique proprio", je me dis que le libre n'est pas vraiment compris par même ses plus "grands" défenseurs... (vu que moi, non libriste convaincu, utilisateur de Windows "le mal" et d'autres cochonneries non libre, doit défendre le libre en disant ce qui est libre de ce qui est gratuit / publicité : le monde à l'envers!)
          • [^] # Re: Foutaises !

            Posté par . Évalué à 3.

            non le coeur de métier est l'open-source pour Zimbra : prosfix, jetty, spam assassin pour ce citer qu'eux ne sont pas open peut être ?

            C'est juste dommage que Zimbra impose l'utilisation de leurs versions de ces logiciels, et interdise de fait aux administrateurs de suivre les mises à jour de leur distribution préférée.
            • [^] # Re: Foutaises !

              Posté par . Évalué à 2.

              qu'est-ce qui est interdit : tu fais ce que tu veux ! c'est juste que le package est fait ainsi c'est tout, c'est comme si tu disais que Debian interdisait à ses utilisateurs d'utiliser des versions sources des logiciels dispos dans les dépôts... ça n'a pas de sens
              • [^] # Re: Foutaises !

                Posté par . Évalué à 3.

                Si l'on n'est pas content de la manière dont Debian empaquette, rien n'empêche de distribuer une version modifiée qui colle mieux à nos critères. C'est possible avec Zimbra?
                • [^] # Re: Foutaises !

                  Posté par . Évalué à 2.

                  oui : en plaçant la marque Zimbra. Encore une fois cf ZPL
                  • [^] # Re: Foutaises !

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Ce qui fait une énorme différence avec Debian, non?
                    • [^] # Re: Foutaises !

                      Posté par . Évalué à 2.

                      et tu ne dois pas citer les contributeurs dans les sources de ton logiciel distribué peut être ? pas si énorme au final : d'un coté ton soft a la tête que tu veux, t'as juste à conserver les noms des contributeurs, de l'autre, c'est pareil, mais t'es obligé de caser le logo Zimbra quelque part... quelle énorme différence honteuse ! booouuuh les vilains pas partageurs !
                      • [^] # Re: Foutaises !

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        C'est une des différences entre libre et non libre.
                        OUI, c'est IMPORTANT.
                        • [^] # Re: Foutaises !

                          Posté par . Évalué à 2.

                          muhuhuhahahaha libre au sens de qui ? GPL n'est pas libre au sens BSD tu sais
                      • [^] # Re: Foutaises !

                        Posté par . Évalué à 2.

                        et tu ne dois pas citer les contributeurs dans les sources de ton logiciel distribué peut être ?

                        Ben justement: Non.

                        Seule la licence BSD originelle te forçait a le faire. Mais cette clause a finalement été supprimée car elle vient en contradiction avec le libre.

                        Les licences libre ou open source (voir la définition que je t'ai proposé dans un autre commentaire) place le curseur du coté de l'utilisateur qui n'a pas à supporter les excentricités/caprices du développeur original.

                        La clause de publicité de Zimbra est un enquiquinement pour les utilisateurs qui ne peuvent plus redistribuer le logiciel librement sans se référer ad vitam æternam à Zimbra.
                        • [^] # Re: Foutaises !

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Ben justement: Non.

                          Si. Toujours.

                          Tu dois citer les contributeurs dans les sources de ton logiciel distribué (la partie "Redistributions of source code must retain the above copyright notice, this list of conditions and the following disclaimer.")
                          Ce que tu n'est pas obligé de faire avec le libre c'est de faire la publicité de l'utilisation du code dans tout contenu (la partie "All advertising materials mentioning features or use of this software must display the following acknowledgement: This product includes software developed by the <organization>."), qui a été clairement défini comme non libre / non open-source, et bizarrement c'est ce que Jeff_ tente de nous faire gober comme open-source.

                          La publicité dans les sources du logiciel n'a absolument rien à voir avec la publicité dans le code compilé du logiciel ni l'obligation de garder le logo de quiconque dans l'affichage : l'un est open-source, l'autre non.
                          • [^] # Re: Foutaises !

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Hum en effet, je suis passé trop vite sur le mot "source". Merci Zenitram de me l'avoir fait remarquer.
      • [^] # Re: Foutaises !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        En fait zimbra est "bien" si tu pars from scatch, en utilisant TOUTE la plateforme zimbra.
        Il est parfois difficile de venir brancher la partie "groupware" sur une archi mail existante. J'ai essayé, lu des docs, et pris contact avec une SSII (ou SSLL) dont c'était pratiquement le core business, et on est arrivé à ce constat.
        • [^] # Re: Foutaises !

          Posté par . Évalué à 4.

          Je confirme, j'en suis arrivé à la même conclusion. Le souci c'est que, même en partant "from scratch", tu es à la merci du cycle de mises-à-jour de Zimbra. S'ils tardent un peu plus que ta distrib' à boucher une faille de Postfix, tu l'as dans l'os.
  • # compatibilité smartphones

    Posté par . Évalué à 3.

    Sera-t-il alors possible de synchroniser mon smartphone Android avec cette plate-forme et ainsi me passer des services de Google pour la synchronisation de mes emails/contacts/agendas ??? (je pense bien sur à une synchronisation On-The-Air)

    Si quelqu'un a une réponse, je suis preneur

    merci d'avance
    • [^] # Re: compatibilité smartphones

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      C'est dans les features :
      http://www.sogo.nu/fr/about/features.html

      Google Android devices can easily synchronize calendars and contacts with SOGo
    • [^] # Re: compatibilité smartphones

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      http://www.sogo.nu/about/features.html

      Mobile Devices

      With SOGo, data access goes beyond the Web and native interfaces. SOGo supports virtually every mobile devices such as :

      * Apple iPhone devices are supported natively through the use of the CalDAV and CardDAV protocols, which are well supported by SOGo
      * Google Android devices can easily synchronize calendars and contacts with SOGo
      * Windows Mobile phones and BlackBerry devices using the Funambol middleware and the Funambol SOGo Connector. Funambol also enables any SyncML capable devices to fully synchronize contacts, events and tasks with SOGo. Over 2 billion phones are supported
      • [^] # Re: compatibilité smartphones

        Posté par . Évalué à 2.

        Faut-il, pour utilisé un mobile utilisant SyncML, installer Funambol ou passer par le service Funambol ?

        Ou est-ce un raccourci pour dire que Sogo gère SyncML directement ?

        J'ai un nokia Symbian S60qui peut donc utiliser SyncML d'origine et je ne désire pas utilisé le service funambol ou installer un serveur funambol. Est-ce que Sogo me conviendrait sur ce point ?
        • [^] # Re: compatibilité smartphones

          Posté par . Évalué à 1.

          En effet, ce n'est pas clair. Qu'apporte Funambol de plus à SOGo si l'on peut déjà synchroniser nos contacts et calendriers sur Android avec seulement SOGo?
      • [^] # Re: compatibilité smartphones

        Posté par . Évalué à 1.

        Merci pour les réponses mais:
        Et pour la messagerie (emails) ?
        et pourquoi utiliser SOGo en plus alors que Openchange est sensé fournir l'ensemble des services Exchange et que les smartphones android sont normalement capables de se connecter sur un serveur Exchange ?

        Merci
  • # La seule alternative?

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai cru lire que OpenXchange en était une aussi. Avec ou sans X, est-il possible d'avoir un petit résumé de la différence entre les deux? Question subsidiaire: par rapport à Exchange 2010, qu'en est-il? (Je peux comprendre qu'il est encore trop tôt pour espérer une compatibilité vu la nouveauté du produit.)
    • [^] # Re: La seule alternative?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      OpenChange fonctionne au dessus de Samba4 (qui peut être déployé comme contrôleur de domaine et avec l'Active Directory). Le serveur OpenChange est un composant/service additionnel a Samba4 qui permet une connectivité native avec les clients Microsoft Outlook (ou clients bases sur OpenChange type evolution-mapi, kmail-akonadi etc.).

      La grande différence d'OpenChange par rapport à Zimbra, Zarafa, openXchange and co, c'est que le serveur permet de communiquer directement avec Microsoft Outlook et a Outlook d'être persuade de parler avec un vrai serveur Exchange. Bref, OpenChange ne requiert ni de plugin a installer sur les clients Outlook ni de configuration obscure sortie du grenier. On installe sa suite office et cà marche.

      Par rapport a Exchange 2010, la stack cote client d'OpenChange est d'ores et déjà compatible avec Exchange 2010. Nous supportons les communications chiffrées (pre-requis d'Outlook 2010) en natif.

      En ce qui concerne le serveur, nous travaillons principalement sur Outlook 2003 pendant les phases de développement - pour des raisons de commodité - au niveau de son comportement.

      Le serveur fonctionne également avec Outlook 2007. Un peu de travail supplémentaire est cependant nécessaire pour avoir une interaction utilisateur stable. En ce qui concerne Outlook 2010, nous n'en sommes - c'est vrai - qu'au début des tests. Un peu de travail est necessaire a ce niveau la.

      Enfin et cela a son importance, OpenChange fournit une abstraction de stockage qui permet de définir un backend spécifique par répertoire (top-level) de la mailbox. On peut donc facilement imaginer sur le moyen-terme d'avoir (par exemple) depuis Outlook:

      - Inbox/Sent Items/Drafts/Outbox geres par SOGo
      - Calendar via calDAV sur Google Calendar
      - Contacts de Facebook
      - Tasks et Notes sur le filesytem

      Tout ceci avec une vue unifiée dans Outlook (transparent pour l'utilisateur).
      • [^] # Re: La seule alternative?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je suis peut être passé à côté à la sortie de ma caverne mais Samba 4 il est pas encore en cours de stabilisation ?

        Born to Kill EndUser !

        • [^] # Re: La seule alternative?

          Posté par . Évalué à 2.

          Il est même en cours de développement, car pour le moment ils n'en sont qu'au niveau alpha (13 ou 14 je crois).
          • [^] # Re: La seule alternative?

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Ça me parais dangereux de baser toute l'infra de messagerie et forcement le contrôleur de domaine sur une brique encore en dev... Remarque la concurrence le fait mais de façon officieuse ;)

            Born to Kill EndUser !

      • [^] # Re: La seule alternative?

        Posté par . Évalué à 0.

        Il y a une liste quelque part des fonctionnalités qui marchent en fonction de la version d'Outlook ?

        Tu sembles dire ici que ce n'est pas complètement fonctionnel avec Outlook 2010, mais je n'ai pas vu cette info sur le site...
  • # OBM ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    À mon travail, ils viennent de déployer la solution Open-Source OBM (agenda et contacts), en lien avec Thunderbird.

    Je n’en avais jamais entendu parler et ça me paraît plutôt bien à première vue. Quelqu’un a déjà utilisé ça ? Est-ce que ça permet de synchroniser ses contacts entre Thunderbird (ou autre) et un webmail (n’importe lequel) ?
    (Sous-entendu : en disposant d’un serveur sur lequel installer ce qu’il faut, bien sûr)

    Yves.
    • [^] # Re: OBM ?

      Posté par . Évalué à -1.

      Il suffit de chercher un tout petit peu [http://www.google.fr/search?q=obm&ie=UTF-8&oe=UTF-8]
    • [^] # Re: OBM ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je suis OBM et MiniG de loin (MiniG a un client Jabber dans le webmail) mais il vient de prendre un coup dans l'aile: http://sylvaingarcia.blogspot.com/ c'est bien dommage !

      http://www.theatre-eibel.fr http://www.isc2chapter-yorkshire.co.uk

      • [^] # Re: OBM ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        MiniG is not dead. Le projet est libre et hébergé sur google code.

        Puis le libre, ce n'est pas forcément une question d'employeur, au moins pour minig et opush, deux composants libres (respectivement webmail et serveur activesync) utilisés par obm.
        • [^] # Re: OBM ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Thomas, effectivement vous êtes très actif sur Minig & opush. Question subsidiaire est ce que opush peut s’intégrer sur une plateforme non OBM ?

          http://www.theatre-eibel.fr http://www.isc2chapter-yorkshire.co.uk

  • # Autres clients lourds ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Par simple curiosité, est-ce que c'est compatible avec d'autres clients lourds lourds ?

    J'ai retrouvé un journal de 2007 qui en parlait : SOGo pre-release 1.0 http://linuxfr.org/~oops/24932.html
    Il devrait également fonctionner à terme avec des logiciels tel que Evolution ou Kontact.
  • # Questions

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Bravo pour l'initiative, peu être que nous allons enfin avoir une suite intégrée, dans Debian :-)

    J'ai tout de même un peu de mal à m'y retrouver.

    OpenChange nécessite un serveur IMAP et un serveur SMTP. Très bien, pas besoin de tout remplacer dans son architecture, et il supporte l'authentification via un serveur LDAP. Jusque là c'est parfait.
    Mais alors, qu'est-ce qu'il apporte concrètement ?

    Toutefois, quelques questions:
    - Par quelle application les calendriers sont gérés ? Sogo ou OpenChange, et avec quel(s) standard(s) ? Caldav ?
    - Qu'apporte exactement Sogo à Openchange ?
    - Il y a un paquet OpenChange dans Debian sid, pourquoi n'y a-t-il pas de paquet Sogo ?
    - Quel est le standard utilisé entre Microsoft Outlook et le serveur OpenChange ?
    - D'une manière plus générale, quels sont les standards utilisés, et où peut on trouver un diagramme ou un schéma reprenant les différent composants, et leur rôles.

    Merci.
    • [^] # Re: Questions

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      > Mais alors, qu'est-ce qu'il apporte concrètement ?

      1. Cote serveur: de se substituer de facon transparente a un serveur Microsoft Exchange.
      2. Cote client: de disposer d'une couche logicielle permettant de construire des clients compatible Microsoft Exchange.

      En gros, cote serveur, OpenChange fournit la brique qui implemente la logique serveur necessaire pour communiquer, comprendre et interpreter les requetes de Microsoft Outlook.

      > - Par quelle application les calendriers sont gérés ? Sogo ou OpenChange, et avec quel(s) standard(s) ? Caldav ?

      OpenChange a developpe une brique logicielle qui abstrait les donnees MAPI pour les stocker dans le backend de son choix.

      SOGo stocke les donnees calendriers dans une base SQL (MySQL/PostgreSQL) et peut les presenter de son cote via son connecteur CalDAV.

      OpenChange recupere quand a lui ces donnees via son composant mapistore et au travers du backend mapistore de SOGo.

      > - Qu'apporte exactement Sogo à Openchange ?

      Pour faire court et simple, un backend de stockage performant.

      > - Quel est le standard utilisé entre Microsoft Outlook et le serveur OpenChange ?

      La suite de protocoles ExchangeRPC (EMSMDB, NSPI, DS_RFR), souvent incorrectement appelee par abus de language "MAPI".

      > - D'une manière plus générale, quels sont les standards utilisés, et où peut on trouver un diagramme ou un schéma reprenant les différent composants, et leur rôles.

      1. Pour les mails:
      Outlook =(MAPI)=> [OpenChange Server -> MAPISTORE] -> SOGo backend -> IMAP Server

      2. Pour les calendriers, taches, contacts
      Outlook =(MAPI)=> [OpenChange Server -> MAPISTORE] -> SOGo backend -> SQL database
      • [^] # Re: Questions

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Mercie bien,

        Pour une fois, il me semble que c'est la bonne direction. Je vais essayer de me pencher un peu plus sur cette solution.

        André

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.