Oracle riche de plusieurs milliards de zero !

Posté par . Édité par Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
37
4
juin
2012
Justice

Le verdict est tombé et Oracle qui réclamait plusieurs milliard de dollars à Google pour avoir soi-disant violé des brevets et le copyright de Java (racheté par Oracle il y a quelques temps) vient de se faire envoyer sur les roses sur à peu près tous les points.

En résumé :

  • Les brevets n'ont pas été violés, de plus sur les deux qui restaient en lice au moment du procès un avait déjà été déclaré non valable
  • Il n'y a pas eu de copie de code de la part de Google en dehors de… 9 lignes. Comparé aux millions de ligne de code d'Android, cela semble ridicule, d'autant plus que la « copie » avait été faite par l'auteur du code original, que ces lignes ne servaient à rien et sont même considérées comme triviales par le juge en charge du dossier. Il est d'ailleurs intéressant de voir que ce juge sait programmer. Ce n'est clairement pas un juriste classique.
  • Oracle a tenté de changer sa méthode d'attaque durant le procès en prétendant que Google avait violé son copyright sur les… API. Et bien là encore le juge l'a envoyé sur les roses.

Que reste-t-il donc à Oracle ? La possibilité de faire appel (avec a priori très très peu de chance de pouvoir inverser la tendance) et surtout une ardoise de plusieurs millions de dollars pour payer les avocats !

NdM : merci à Albert_ pour son journal.

Justice

Publié sous licence CC by-nc-sa par donsutherland1

Et je ne peux m'empêcher de citer une partie du jugement :

So long as the specific code used to implement a method is different, anyone is free under the Copyright Act to write his or her own code to carry out exactly the same function or specification of any methods used in the Java API. It does not matter that the declaration or method header lines are identical. Under the rules of Java, they must be identical to declare a method specifying the same functionality — even when the implementation is different. When there is only one way to express an idea or function, then everyone is free to do so and no one can monopolize that expression. And, while the Android method and class names could have been different from the names of their counterparts in Java and still have worked, copyright protection never extends to names or short phrases as a matter of law.

It is true that the very same functionality could have been offered in Android without duplicating the exact command structure used in Java. This could have been done by re-arranging the various methods under different groupings among the various classes and packages (even if the same names had been used). In this sense, there were many ways to group the methods yet still duplicate the same range of functionality.

But the names are more than just names — they are symbols in a command structure wherein the commands take the form

java.package.Class.method()

Each command calls into action a pre-assigned function. The overall name tree, of course, has creative elements but it is also a precise command structure — a utilitarian and functional set of symbols, each to carry out a pre-assigned function. This command structure is a system or method of operation under Section 102(b) of the Copyright Act and, therefore, cannot be copyrighted. Duplication of the command structure is necessary for interoperability.

Nous avons une petite pensée pour les employés Oracle, Microsoft et Apple qui avaient tenté de nous faire croire que Google était, comme d'habitude, les gros méchants et que c'était la fin du système Android.

  • # Des p'tites corrections...

    Posté par . Évalué à 3.

    pour avoir soit disant soi-disant violé des brevets

    vient de se faire renvoyer sur les roses

    un avait déjà été déclaré comme non valable.

    ces lignes ne servaient à rien

    Et bien la encore le juge les a renvoyés l'a envoyé sur les roses.

    (J'ai pas relu la deuxième partie de la dépêche.)

  • # On va dire...

    Posté par . Évalué à 4.

    qu'une phrase bien conne du genre :

    Nous avons une petite pensée pour les employés Oracle, Microsoft et Apple qui avaient tenté de nous faire croire que Google était, comme d'habitude, les gros méchants et que c'était la fin du système Android.

    n'a franchement rien a faire dans une depeche (surtout qu'elle est fausse). A se demander ce que les moderateurs font.

    • [^] # Re: On va dire...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      (surtout qu'elle est fausse)

      N'hésite pas à partager ta connaissance.

      • [^] # Re: On va dire...

        Posté par . Évalué à -2.

        Trouve moi un employe de Microsoft qui a dit ce qu'Albert affirme qu'il a dit.

        • [^] # Re: On va dire...

          Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 05/06/12 à 10:03.

          Tu as change de compagnie?

          Quoiqu'il en soit si on t'oublie et comme dit ci dessous Florian Muller est paye par Microsoft et Oracle pour faire son FUD donc il ne faut pas chercher tres tres loin. Et ce n'est qu'un exemple.

          Quoiqu'il en soit dans un journal on peut mettre ce que l'on veut et arrete de pleurer la phrase a ete enleve.

          Dommage pour toi, en te plaignant elle est bien mise en valeur!

          • [^] # Re: On va dire...

            Posté par . Évalué à -5.

            Montre moi le lien ou je dis ca ou ferme la.

            Je veux un lien sur mon commentaire, allez sacre menteur, donne le ce lien !

            • [^] # Re: On va dire...

              Posté par . Évalué à -10.

              Tu crois vraiment que je vais perdre mon temps a cela sachant que de tout de facon le nez dans la merde (microsoftienne) tu diras que cela sent la rose cela ne servira a rien.

              Tu te crois plus important que tu n'es.

              Bonne journee et encore une fois, c'est toi et toi seul qui attire le regard sur ce paragraphe uniquement present dans la version journal.

              • [^] # Re: On va dire...

                Posté par . Évalué à -6.

                Je suis sur que tu ne vas pas perdre ton temps a cela, car tu sais tres bien que tu ne trouveras rien.

                Tu utilises simplement ta tactique habituelle : raconter des conneries

        • [^] # Re: On va dire...

          Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 05/06/12 à 10:18.

          Trouve moi un employe de Microsoft qui a dit ce qu'Albert affirme qu'il a dit.

          Je pense qu'Albert fait référence à Edward Naughton, qui avait clamé haut et fort pendant le proces que Google était des gros méchants qui avaient violé la GPL. Le fait qu'il avait défendu Microsoft auparavant avait été retiré de sa biographie quelques jours plus tôt.

          • [^] # Re: On va dire...

            Posté par . Évalué à -4.

            Avoir defendu MS n'en fait pas un employe, parce que si avoir ete employe/paye une fois dans sa vie en fait un employe MS, je peux t'assurer que directement ou indirectement une bonne partie des USA et de l'Europe est employe par MS.

            Quand Albert parle d'employe MS, on sait tous a qui il pense.

          • [^] # Re: On va dire...

            Posté par . Évalué à 2.

            Lui, Florian Muller et autre. Il y a un paquet de personne paye dans la presse pour diffuser le FUD microsoft.

    • [^] # Re: On va dire...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Enfin qui s'engraisse le plus sur "Android" pour des raisons de brevets logiciels ? Ce n'est pas Google mais bien Microsoft. De toute manière, le système de brevet (pas que logiciels) est complètement moisi.

      • [^] # Re: On va dire...

        Posté par . Évalué à 3.

        Ce qui est surtout moisi ce sont les organismes qui délivrent les brevets qui devraient d'abord s'assurer que l'invention présentée en est vraiment une, mais qui ne le font pas ou qui le font très mal, et qui se contentent juste d'encaisser les dollards.

        Ce qui est perverti ce n'est pas tant le système, qui est très certainement perfectible, mais plutôt les hommes qui se laissent corrompre.

        Et même si je suis plutôt contre le brevet logiciel, je pense que le brevet est - d'une manière générale - utile.
        Tout est une question d'équilibre et d’honnêteté intellectuelle.

      • [^] # Re: On va dire...

        Posté par . Évalué à -4.

        La n'est pas la question. La question c'est la phrase d'Albert vis a vis de gens sur ce site et ce qu'il affirme.

        • [^] # Re: On va dire...

          Posté par . Évalué à -6.

          Comme ta paranoia et ta fixation sur Albert_ semble te griller les fusibles du cerveau, tu devrais relire le passage qui parle aussi de Oracle et Apple et ne parle pas de "gens sur ce site".

          • [^] # Re: On va dire...

            Posté par . Évalué à -7.

            Bien sur, c'est pour ca que plus haut tu as repondu :

            Tu as change de compagnie?

            Mais bon, la mauvaise foi c'est ta specialite.

    • [^] # Re: On va dire...

      Posté par . Évalué à 4.

      Je suis plutôt d'accord: il ne faut pas généraliser le comportement de ce vendu de Florian Mueller a tout les employés d'Oracle&Microsoft..

  • # Bonne chose, mais....

    Posté par . Évalué à 1.

    Ce verdict est plutôt une bonne chose. Néanmoins, la plupart des constructeurs ont choisi de payer des royalties à Microsoft (et certains à Oracle). Donc même si Google est relaxé dans cette affaire, le problème est loin d'être traité.
    Enfin les brevets logiciels sur tout et n'importe quoi sont toujours valables dans un certain nombre de pays. Et cette habitude de gaspiller l'argent et le temps du contribuable dans des procès pour défendre des brevets sur des choses qui n'apportent rien en terme d'innovation n'est pas normal.

  • # Du classicisme du juge

    Posté par . Évalué à 3.

    Il est d'ailleurs intéressant de voir que ce juge sait programmer. Ce n'est clairement pas un juriste classique.

    Le juge n'avait jamais programmé auparavant, mais il s'est mis à la programmation en Java pour préparer le procès. Pour une procédure portant sur des milliards de dollars, qui plus est bien médiatisée, il n'est pas étonnant que le juge prépare à fond le dossier. C'est donc un juriste classique, et probablement un professionnel consciencieux.

    Je ne sais plus où j'avais lu ça, mais on retrouve l'info sur Wired : http://www.wired.com/wiredenterprise/2012/05/oracle-google-judge-dismiss/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.