Salix 13.37 Xfce est de sortie

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
31
13
mai
2011
Slackware

Salix Xfce 13.37 est finalement sorti peu de temps après Slackware 13.37, système sur lequel repose Salix.

Ce dernier inclut de nombreuses améliorations héritées d’une part, de Slackware, et d’autre part, de Salix. Salix étant totalement compatible avec Slackware, son dépôt Internet, disponible pour les architectures 32 et 64 bits est déjà le plus grand répertoire tiers de paquets pré‐compilés pouvant être exploités par les utilisateurs de Slackware.

Titre de l'image

Cette version vient avec le noyau Linux 2.6.37.6, l’environnement de bureau Xfce 4.6.2, Firefox 4.0.1, Claws-mail 3.7.8. LibreOffice 3.3.2 est inclus par défaut. Les paquets de localisation sont disponibles pour une centaine de langues via le gestionnaire de paquets.

Exaile 0.3.2 est le gestionnaire de musique, tandis que parole 0.3.2 se charge des vidéos. Pitivi 0.13.5 s’occupe de l’édition vidéo, tandis que Brasero 2.32.1 se chargera de vos CD et DVD.

Les codecs multimédias supplémentaires sont disponibles en un clic. GIMP  2.6.11 est là pour l’édition graphique et Evince pour la lecture de vos documents PDF et PostScript.

La gestion des paquets est possible grâce à Gslapt ou « slapt-get », pour la console. Sourcery, une nouveauté maison, est un outil pour gérer et installer les paquets en les compilant à partir de Slackbuilds, scripts automatisant la compilation de paquets à partir des sources. C’est une interface graphique à « slapt-src », qui permet d’installer facilement plus de 2 600 paquets, en complément des paquets pré‐compilés.

Le gestionnaire de paquets Slackware, Pkgtools, est inclus. Spkg (divergence de Pkgtools écrite en C) est un paquet indépendant et slapt-get / slapt-src ont été adaptés pour fonctionner directement avec lui. Cette façon de faire permet de garder tout le bénéfice de l’utilisation de Spkg tout en garantissant une parfaite compatibilité avec Slackware et d’autres outils tiers tels que « sbopkg ».

IBus remplace SCIM en tant que plate‐forme de gestion des langues asiatiques et autres langues d’écriture complexe. IBus est plus moderne que SCIM et devrait mieux fonctionner avec vos applications, y compris Firefox. L’outil de configuration du clavier a été mis à jour pour le prendre en charge.

X.Org a bénéficié d’une importante mise à jour et n’utilise plus la couche d’abstraction matérielle HAL pour sa configuration. Les fichiers de configuration individuels se placent désormais dans le répertoire « /etc/X11/xorg.conf.d », et les outils système de Salix ont été mis à jour en conséquence. Le pilote libre Nouveau, pour les cartes et puces graphiques NVidia, est inclus par défaut et améliore sensiblement les performances graphiques.

De nombreuses autres applications sont présentes, telles que le client BitTorrent Transmission et l’application Wiki pour le bureau, zim. Une autre petite addition est l’ajout de GTKMan, une application maison en GTK+ 2 pour lire les pages de manuel. Des centaines d’autres applications ont été mises à jour sur les répertoires de Slackware et de Salix telles que, par exemple, glibc 2.13, GCC 4.5.2, Perl 5.12.3, etc..

Sommaire

À propos de Salix

Salix est un système d’exploitation basé sur Slackware GNU/Linux qui est simple, rapide et facile à utiliser. Salix est aussi complètement compatible avec Slackware, de telle façon que les utilisateurs de Slackware peuvent profiter des dépôts Internet de Salix, en tant que sources complémentaires de paquets de qualité certaine, pour leur distribution favorite.

Éditions

Il existe quatre éditions de Salix : les éditions Xfce, LXDE, Fluxbox et KDE ; chacune d’entre elles étant basée sur l’environnement de bureau éponyme. Les éditions LXDE, Fluxbox et KDE sont encore en préparation.

Les images disques ISO de Salix sont disponibles sous deux formes différentes :

  1. L’image ISO de l’installation classique : pour installer directement le système d’exploitation Salix sur votre disque dur. L’installation se fait en mode texte, mais est très intuitive. Elle est aussi très rapide ; une installation du mode « complet » prendra environ cinq minutes sur un quelconque ordinateur moderne. Toutes les éditions sont disponibles au téléchargement en version 32 et 64 bits ;
  2. L’image ISO « Live » : vous permet d’utiliser le système Salix directement depuis un CD ou un disque USB sans devoir l’installer au préalable sur votre disque dur. Cette image live vous permettra tout de même d’installer Salix sur votre disque dur grâce à un installateur graphique. Les images ISO « Live » des versions Xfce, KDE et LXDE sont disponibles pour les architectures 32 bits.

Salix a trois modes d’installation différents :

  1. Full (complet) : tout ce qui est présent sur l’image ISO est installé. Ceci comprend un environnement de bureau complet associé à une sélection d’applications qui respectent le principe rationnel d’une application par tâche ;
  2. Basic (de base) : ceci installe uniquement un environnement de bureau basique associé à quelques applications, tels le navigateur Web Firefox et le gestionnaire de paquets Gslapt. Idéal pour les utilisateurs avancés qui veulent installer un environnement de bureau Xfce, KDE, LXDE ou Fluxbox léger, ainsi qu’un choix personnel d’applications ;
  3. Core (essentiel) : seul le minimum vital pour obtenir un système démarrant en console est installé. L’environnement graphique n’est pas fourni. Ceci est idéal si vous êtes un utilisateur expérimenté et que vous souhaitez personnaliser votre installation pour un usage spécifique, tel qu’un serveur Web, un serveur de fichiers, etc.

Les trois modes d’installation viennent avec un environnement complet de développement permettant aux utilisateurs de commencer à développer et compiler des applications sans devoir ajouter quoi que ce soit.

Ce que Salix peut apporter à Slackware

  • une installation un tantinet simplifiée ;
  • Salix peut être vue comme un « extra » à Slackware, les dépôts sont les mêmes. Salix y ajoute tout de même un répertoire de paquets pré-compilés : http://download.salixos.org/i486/13.37/source/pkglist32.html ;
  • l’image ISO d’installation tient sur un CD ;
  • viennent ensuite des outils graphiques permettant de configurer facilement votre système ; notez qu’ils sont disponibles également en version console :
    • gtkalsasetup : configuration de vos cartes son,
    • gtkclocksetup : configuration de l’heure, de la synchronisation avec un serveur de temps,
    • gtkhostsetup : configuration du nom d’hôte de votre machine,
    • gtkkeyboardsetup : configuration de votre clavier,
    • gtklocalesetup : configuration de votre locale,
    • gtkservicesetup : configuration des différents services,
    • gtkusersetup : configuration des groupes et utilisateurs,
    • dotnew : gestion des mises à jour des fichiers de configuration,
    • lilosetup : configurer, réparer le gestionnaire de démarrage ;
  • la gestion des dépendances, de façon simplifiée, sans impliquer de numéro de version et facilement débrayable. Pour information, il s’agit d’un simple fichier « .dep » fourni avec le paquet et géré par slapt-get, ex : http://download.salixos.org/i486/13.37/salix/ap/bti-029-i486-1fg.dep. Les dépendances sont également gérées avec le dépôt Slackware : http://download.salixos.org/i486/slackware-13.37/deps/ ;
  • l’installation simplifiée des codecs multimédias. Pas de dépôts ou autre chose à rajouter / configurer. Dans le sous‐menu multimédia, vous cliquez sur « installer les codecs multimédia », et l’ensemble des codecs nécessaires à un usage multimédia complet sera installé (voir http://www.salixos.org/wiki/index.php/What_gets_installed_with_the_%22Install_multimedia_codecs%22_application%3F/fr) ;
  • utilisation de « slapt-src » et de Sourcery (outil maison, interface graphique de « slapt-src »), pour la gestion de l’installation de paquets, grâce à la compilation de SLKBUILD en provenance de Salix, ou de Slackbuilds en provenance de Slackbuilds.org.
  • # LA distribution pour installer chez les autres ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Je suis actuellement sous Slackware et c'est pour moi le meilleur compromis stabilité/logiciels récents. C'est-à-dire qu'une fois installée et configurée, elle marche sans problème. De plus, la mise à jour vers une nouvelle version se fait sans avoir à redémarrer sur un cd ou une clé et sans "formater" sa racine.

    Seulement voilà, lorsqu'un ami ou un membre de ma famille me demande d'installer linux pour remplacer windows, je ne sais jamais quoi mettre. Le problème avec Slackware, c'est la partie configuration et installation de package non-officel. Si pour moi taper "sbopk -i wesnoth" et attendre que ça compile ne me pose pas de problème, pour mon grand-père habitué à double-cliquer sur un .exe c'est une autre histoire.

    Je cherche donc une distribution avec une durée de vie de 2-3 ans, stable et facile à administrer après l'installation de base (installer de nouveaux logiciels, mise à jour de sécurité …). C'est moi qui ferai l'installation de base et les changements de version.

    Debian répond bien à cette problématique, avec un bémol, c'est qu'il n'y a pas firefox. Je sais, il y a iceweasel à la place, mais pour mon grand-père ce n'est pas la même chose. De plus, sur la dernière debian, iceweasel est en version 3.* alors que maintenant il y a firefox 4* qui est quand même bien plus performant. Je sais bien qu'il y a les backports, mais c'est un peu trop compliqué pour lui.

    Quand aux autres, je butte sur le support à long terme.

    Salix me parais une bonne candidate, mais je voudrais savoir combien de temps est maintenue une version ? Par exemple, aujourd'hui il y a deux bulletins de sécurité pour Slackware et Pat a fait des packages jusqu'à la version 12.0 (juillet 2007).

    • [^] # Re: LA distribution pour installer chez les autres ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Comme on peut le voir sur le dépôt internet, la version 13.0, basée sur Slackware-13.0 est toujours maintenue.
      http://download.salixos.org/i486/

      La 13.0 a été le début du développement de Salix, voilà pourquoi il n'y a rien avant.
      Salix suit la même politique que Slackware, par exemple, la 13.0 sera maintenue aussi longtemps que celle de Slackware.

      C'est je pense un bon choix pour une installation chez les autres (et chez soi ;) ).
      Il n'y a plus grand chose à faire une fois installée, les différentes mises à jours ne seront que des correctifs de bogues et/ou de sécurité, donc pas de bouleversements à prévoir, les futurs logiciels choisis via l'interface graphique et installés par l'utilisateur seront installés avec leurs dépendances, bref, la tranquilité.
      Le seul risque d'appel au secours pourrait être l'installation d'un matériel exotique, mais bon, ici comme ailleurs.

      ++

    • [^] # Re: LA distribution pour installer chez les autres ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Salix me parais une bonne candidate, mais je voudrais savoir combien de temps est maintenue une version ? Par exemple, aujourd'hui il y a deux bulletins de sécurité pour Slackware et Pat a fait des packages jusqu'à la version 12.0 (juillet 2007).

      Pour apr/apr-util, il y a aussi des paquets pour Slackware 11.0. Et à la prochaine faille de sécurité dans libpng, on aura sans doute des paquets jusqu'à Slackware 8.1. Le support chez Slackware, c'est le même que celui des développeurs à la source.
      Et sinon, Ubuntu LTS et CentOS ça te convient pas ? Ubuntu LTS c'est 3 ans, et CentOS c'est 7 ans (moins le retard par rapport à RHEL).

    • [^] # Re: LA distribution pour installer chez les autres ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Par rapport à ton interrogation sur Debian, tu peux utiliser les dépôts mozilla.debian.net pour avoir les dernières versions officielles ;

      exemple :

      deb http://mozilla.debian.net/ squeeze-backports iceweasel-4.0
      deb http://mozilla.debian.net/ squeeze-backports icedove-3.1

      À part l'icône qui diffère, je ne vois pas trop en quoi c'est problématique d'avoir iceweasel au lieu de FF ?

  • # cool

    Posté par . Évalué à 4.

    D'où vient le nom salix? J'aime beaucoup le logo.
    Je suis en train de tester et c'est vraiment bien. gslapt est très rapide.

    Par contre j'ai pas mal de salix-update-notifier qui tournent en même temps. Je pense pas que ce soit le comportement normal.

    La sélection des logiciels est très bonne: geany, transmission, xfce-kbd-switch, un machin moins laid que xpdf pour les pdf, libreoffice... tout ça en moins à se soucier. Plus il est vrai pas mal de logiciels dans les dépots.

    Excellent vraiment. J'avais essayé zenwalk mais il y avait toujours une impression de "pas net". Là c'est l'inverse :)

    • [^] # Re: cool

      Posté par . Évalué à 4.

      Bon salix est le nom scientifique du saule, ressemble à slack et le logo est un arbre. Je pense que ça vient de là.
      Wikipedia me dit que salix a été créé par d'anciens contributeurs de zenwalk qui voulaient retourner à un truc plus compatible avec slackware, d'où peut-être mon impression.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.