Shinken 0.8 : arrivée d’une interface de supervision dédiée

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
30
17
oct.
2011
Supervision

Depuis la dernière version sortie fin juin, les auteurs de Shinken, outil de supervision concurrent de Nagios bien que compatible avec lui, n’avaient pas trop fait parler d’eux. Ils reviennent avec un joli lot de nouveautés dans une version 0.8.

On remarquera principalement pour cette version :

  • possibilité de moduler l’importance des éléments supervisés suivant la période de temps ;
  • amélioration des règles métier en améliorant les possibilité de mode « dégradé » ;
  • désactivation par défaut des commandes de réparations en cas d’interventions programmées ;
  • module de lien vers GLPI (lecture de configuration et exportation des alertes) ;
  • une interface Web dédiée Shinken.

NdM : Un outil de supervision est un logiciel qui permet de surveiller les machines d’un parc et les différents services qui tournent dessus, afin d’être prévenu rapidement en cas de problème et d’en identifier l’origine.

Un lien avec GLPI

L’une des deux grandes nouveautés réside dans un module GLPI totalement réécrit par David Durieux, membre des projets GLPI et FusionInventry. Désormais pleinement fonctionnel, ce module permet à Shinken d’utiliser GLPI en back‐end, tant pour charger sa configuration, que pour exporter les données de disponibilité via le greffon Monitoring compatible GLPI 0.80.x. Ce greffon GLPI est encore en pré‐alpha, mais devrait vite évoluer dans les prochains jours (ou semaines).

Une interface Web dédiée pour Shinken

Un virage pour ce projet

Le projet Shinken a été lancé pour pallier les manques de Nagios avec les problématiques d’aujourd’hui. Il a donc été géré comme un simple outil devant remplacer le cœur de son ancêtre. Cet objectif a été atteint avec la finalisation de l’architecture distribuée dans la version précédente et la mise en place de nombreuses améliorations dans le cœur de la supervision (notion d’importance, recherche de la source des problèmes, périodes de maintenance simples à mettre en place, etc.).

Comme annoncé dans l’entretien de Jean Gabès par Nicolargo, ce projet va dépasser le stade du simple outil, vers celui de solution de supervision, tout en gardant le plus possible son aspect modulaire. Après un premier module de découverte, présent dans la version précédente, ce mouvement s’amplifie avec l’arrivée d’une interface Web dédiée à Shinken !

Pourquoi une nouvelle interface utilisateur  ?

Pourquoi une nouvelle interface, alors qu’il y en a déjà tellement d’autres ? Celle‐ci tente de mettre en avant ce que Shinken a apporté dans le cœur de la supervision, à savoir les notions d’importances et la différentiation très nette entre problème source et impacts, deux points non pris en compte dans les autres interfaces du monde Nagios. Après quelques échecs dans le but de rajouter cette vision à d’autres outils, il a été décidé de donner au projet sa propre interface.

Ses caractéristiques

Fidèle au reste du projet, cette interface, bien qu’optionnelle car étant un simple module, est incluse au sein même de l’architecture de l’outil, elle est donc nativement hautement disponible et ne nécessite ni serveur Web ni serveur de base de données.

Un travail très important a été fait sur l’ergonomie, avec pour objectif de permettre à l’utilisateur de se concentrer sur ce qui est important pour lui, sans le noyer sous une montagne d’informations inutiles. Les notions de hiérarchies de type réseau ou logique (comme une interface Web qui dépend d’un serveur de base de données, par exemple, ou une machine virtuelle qui dépend de son hôte physique) sont omniprésentes, que ce soit sous forme d’arbre ou de graphique.

Et maintenant ?

Le projet a entamé son virage de simple outil vers celui d’une solution complète de supervision du type Zabbix ou Centreon. La route est encore longue, l’interface n’en est qu’au début, et elle n’a pas encore, par exemple, de modules de configuration ni de liens avec d’autres interfaces, comme PNP pour la métrologie, ou NagVis pour la cartographie.

L’équipe va principalement se concentrer sur l’amélioration de l’interface et sur l’aide aux débutants dans le monde, un peu rude, de la supervision. La prochaine version, la 1.0, devrait arriver avant la fin de l’année.

  • # Question

    Posté par . Évalué à 4.

    NdM : Un outil de supervision est un logiciel qui permet de surveiller les machines d'un parc et les différents services qui tournent dessus afin d'être prévenu rapidement en cas de problème et d'en identifier l'origine.

    Qui supervise la supervision ?

    • [^] # Re: Question

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il suffit de mettre un outil de supervision pour ça.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Question

        Posté par . Évalué à 1.

        Et qui supervise l'outil qui supervise la supervision ?

        • [^] # Re: Question

          Posté par . Évalué à 9.

          Tu peux faire une boucle, avec deux outils qui se supervisent l'un l'autre.

        • [^] # Re: Question

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Il suffit de mettre un outil de supervision pour ça.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Question

      Posté par . Évalué à 2.

      pas besoin de superviser la supervision puisque tu as quelqu'un qui regarde en permanence l'outil. (ou tout du moins de manière très régulière)

      si ça marche plus, tu es censé le voir par toi-même.

      • [^] # Re: Question

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        si ça marche plus, tu es censé le voir par toi-même.

        heureusement que ça envoie des mails... hmmm, ah non :/

      • [^] # Re: Question

        Posté par . Évalué à 1.

        Et qui va superviser celui qui supervise la supervision ?

        • [^] # Re: Question

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est le Boss bien sur :-) ( ah mais non là il est en voyage d'affaire … )

        • [^] # Re: Question

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est le nouveau numéro 2. Lui-même surveillé par le numéro 1... Malheureusement, personne ne sait qui c'est. On sait juste qu'ils veulent des renseignements. Des renseignements.

          There is no spoon...

    • [^] # Re: Question

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Qui supervise la supervision ?

      Ici, on a un serveur principal et un esclave dans chaque sous structure.

      Si le principal tombe, l'esclave m'avertit et vice versa.

      On utilise OPSview, produit peu connu mais que je trouve vraiment pas mal.

  • # Interface Web dédiée à Shinken

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,

    L'interface web dédiée vient-elle complétée ou a t'elle pour vocation à remplacer les interface existantes ?

    Sinon, d'un point de vue technique, a t'elle aussi été codée en Python ?

    J'ai fait un tour rapide sur l'interface et j'ai trouvé cela plutôt sympa cependant je trouve que cela manque un peu d’homogénéité et il y a des trucs qui clignotent dangereusement pour les épileptiques.

    Merci.

    • [^] # Re: Interface Web dédiée à Shinken

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ceci va dépendre de ton profil en fait. Elle n'a pas pour vocation de faire tout, le café avec, mais d'être largement suffisante pour une grosse majorité d'utilisateurs. Pour pallier cela, elle a avoir des "interfaces" avec les autres UI plus complètes (et remplies de liens dans tous les sens) comme Thruk ou Centreon.

      D'un point de vue technique oui elle est en Python. c'est un "simple" module du daemon Broker qui agrège le données tout simplement. Le framework utilisé est bottle.py, c'est minimaliste, mais très suffisant. Pour la partie javascript, c'est du mootools.

      Pour les clignotants, c'est un peu fait exprès, il faut que les chefs arrivent également à comprendre les informations ;) Plus srieusement, oui, il y a un ou deux blocs qui vont moins clignoter mais ça restera tout de même très.. interactif et pas compatible avec les épileptiques :p

  • # Top moumoute !

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Salut Jean,

    j'ai fait un essai rapide sur la démo et je dois dire que l'interface est vraiment très agréable et moderne. C'est appréciable par rapport à la concurrence. J'ai relevé 2-3 bugs par contre, peut-être déjà relevés par ailleurs et probablement dus à la jeunesse (je ferai remonter par les voies "officielles").

    En tout, cas félicitations.

    J'en profite pour te présenter mes excuses. Je t'avais demandé de me créer un accès pour contribuer aux corrections du site mais j'ai eu quelques contretemps : perte intégrale et irréversible de mon profil Thunderbird et du même coup, de 2 ans de mails, dont les tiens et un changement d'affectation dans mon boulot qui m'a pris un peu de temps.
    J'ai pris la responsabilité d'un réseau informatique plus important, dans lequel je vais pouvoir faire des choses intéressantes et notamment mettre en place une solution de supervision qui manque cruellement.

    Je te tiens au jus par mail ;)

    There is no spoon...

    • [^] # Re: Top moumoute !

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Merci beaucoup :)

      Il ne faut pas hésiter pour les bugs, l'interface étant encore un peu jeune, il doit y avoir un ou deux bugs qui trainent.

      N'hésites pas si tu as besoin des infos pour l'édition du site (pour ceux qui n'ont pas suivi l'histoire depuis le début, mon niveau d'anglais est bas donc j'ai un gros besoin de relecteurs pour le site et la documentation). De même pour ton projet, je suis toujours partant ;)

      Une petite note aux lecteurs d'ailleurs, si vous utilisez déjà Shinken, n'hésitez pas à nous le faire savoir, le projet est toujours ravi d'avoir des références d'installations :)

      • [^] # Re: Top moumoute !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        De même pour ton projet, je suis toujours partant ;)

        De quel projet parles-tu ? Celui de mettre en place Shinken sur mon réseau ou d'un autre dont je t'aurais fait part ? (je ne me souvient plus en fait, et comme j'ai plus les mails, plus moyen de retrouver ce que l'on s'était dit... :D)

        There is no spoon...

      • [^] # Re: Top moumoute !

        Posté par . Évalué à 2.

        Une petite note aux lecteurs d'ailleurs, si vous utilisez déjà Shinken, n'hésitez pas à nous le faire savoir, le projet est toujours ravi d'avoir des références d'installations :)

        Je suis en train de faire mettre en place Shinken comme outil de supervision dans ma boite. Je vais voir avec l'admin système qui se charge du déploiement de faire quelques retours, et éventuellement voir si on peut être référencés.

        Beau travail en tous cas, bravo !

    • [^] # Re: Top moumoute !

      Posté par . Évalué à 3.

      'mais j'ai eu quelques contretemps : perte intégrale et irréversible de mon profil Thunderbird et du même coup, '
      Ha ba c'est beau les pros de la supervision qui se supervise pas eux meme :)
      J'en profite pour dire Oh comcient il est effectivement penible de sauver son profil Tuhnderbird puisqu'il n'y a aucun 'exporter mail...' et qu'il 'suffit de' sauver le repertoire (qui a un nom abscons et introuvable 'naturellement')

      • [^] # Re: Top moumoute !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Backuppc, avec sauvegarde quotidienne de /home.
        Après, il faut retrouver quelle est la partie intéressante de /home, mais au moins, on sait que l'on dispose quelque part des bons fichiers.
        Et effectivement, du temps où je l'utilisais, thunderbird m'a perdu plusieurs fois mes mails. mbox, c'est le Mal !

      • [^] # Re: Top moumoute !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Non mais là c'était complètement ma faute. Et comme on dit, c'est toujours les cordonniers qui sont les plus mal chaussés.

        Mais la sauvegarde elle-même n'est pas compliquée. Il faut juste déporter le profil dans un dossier spécifique, avec un nom explicite. Ce que j'avais fait. J'avais un dossier ".icedove" (oui, je suis sous Debian) dans ma partition perso. Je faisais donc juste un tar.bz2 de ce dossier de temps en temps et c'était bon.

        Ce qui c'est passé en fait, c'est que j'ai bricolé ma Debian sur mon portable pendant l'été pour affiner le boot. J'ai un macbook pro et j'en avais marre de chaîner les bootloader et de me faire chi** à chaque mise à jour de grub qui me plantait le pseudo MBR. Je voulais en profiter aussi pour dégager MacOS dont je ne me servais finalement pas et aussi tester LXC. Pour cela j'avais bien sûr sauvé le contenu de mes partitions sur un disque externe, afin de vider complètement le disque du portable et ne faire qu'un seul gros volume LVM.

        Or comme un couillon, j'ai fait mes copies en ligne de commande, en faisant un

        cp -Rv /mnt/perso**/*** /mnt/backup_perso
        
        

        Ça a super bien marché, sauf pour les fichiers/dossiers cachés... Et je me suis rendu compte du truc une fois que j'avais tout pataté sur le disque d'origine, évidemment.

        Du coup, quand j'aurais un peu de temps à la maison, je monterais un serveur de messagerie avec un accès imap et j'automatiserai les sauvegardes... :/

        There is no spoon...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.