Skype envisage une libération partielle du client Linux

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
12
5
nov.
2009
Mobile
Suite aux nombreuses demandes de ses clients, Skype a décidé de libérer partiellement le code source de son client Linux. Le protocole réseau, qui repose sur de nombreux brevets logiciels (déposés par Skype), restera propriétaire. Ce protocole fait d'ailleurs l'objet d'une bataille juridique entre Skype et ses fondateurs. Les détails de l'ouverture sont donnés dans la seconde partie de cette dépêche.

NdM : En attendant, il existe les logiciels libres Ekiga et QuteCom (anciennement « WengoPhone ») qui utilisent des protocoles de communication standards et ouverts (notamment SIP), et sont disponibles pour Linux, Windows (et Mac OS X pour QuteCom). Les utilisateurs de Skype sous Linux le savent bien : la facilité de la première communication avec ce logiciel se paie en heures de maintenance lors de la sortie d'une nouvelle version de sa distribution préférée. Le passage à PulseAudio, notamment sous Ubuntu, s'est fait dans la douleur et a posé de nombreux problèmes aux utilisateurs du logiciel. Problèmes que l'entreprise a corrigé... au bout d'un an.

Le problème que pose Linux aux entreprises comme Skype vient de la multiplicité des configurations existantes, même en ne tenant compte que des principales distributions. Un des (l'unique ?) développeurs Linux de Skype a notamment fait un commentaire dans ce sens : “I've been struggling with getting PulseAudio support to work on a range of different server versions – it wasn’t that simple. Suffice to say, different pulseaudio versions fail differently.” (Skype for Linux an update)

De plus, la priorité a clairement été donnée aux nouvelles distributions destinées aux nouveaux produits mobiles (Maemo ou Xandros pour EeePC) pour lesquelles la part de clients de Skype est certainement bien plus importante que pour les distributions de « bureau ».

Il semble donc que Skype ait décidé d'en finir avec cette situation et de fournir un client libre que les distributions pourront empaqueter selon leurs goûts. On peut en effet lire sur le blog de Skype pour Linux : “Yes, there's an open source version of Linux client being developed. This will be a part of larger offering, but we can't tell you much more about that right now.” (Skype open source)

L'offre plus large reste encore à déterminer, mais pourrait prendre deux formes non nécessairement exclusives l'une et l'autre :
  • très probablement une bibliothèque Skype propriétaire, boite noire (binaire) qui permettrait de conserver le protocole Skype secret.
  • mais on peut aussi spéculer sur l'expérimentation d'un nouveau protocole pour le réseau.
En effet, Skype utilise actuellement un protocole qui repose sur plusieurs brevets logiciels. La société Joltid, à l'origine de Skype et fondée par les inventeurs de ces brevets, a vendu une licence d'exploitation du logiciel Skype à eBay en 2005. Or Joltid vient de déposer plusieurs plaintes contre Skype. Et le 1er septembre, eBay a vendu une part majoritaire (65%) de Skype à un groupe d'investisseurs privés composé du fonds de capital-risque Andreessen Horowitz (cofondé par Marc Andreessen, cofondateur de Netscape et membre du conseil d'administration d'eBay, Facebook et HP), du fonds londonien Index Ventures et du fonds de retraite canadien, le Canada Pension Plan (CPP). La petite communauté des utilisateurs de Skype sous Linux pourrait donc bien servir de test grandeur nature à une solution technique pour sortir de ce problème juridique.

À quand l'utilisation de SIP chez Skype ? Probablement pas dans l'immédiat. En fonction des suites de la procédure, l'émergence d'un protocole standard pour la VoIP sur des réseaux P2P (p2psip.org) pourrait être une porte de sortie bienvenue pour l'entreprise.
  • # SIP is dead ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    La vraie question est : quelle est est encore la pertinence de SIP avec la croissance d'utilisation de XMPP et Jingle. MSN a bien montré que les gens préfèrent un IM qui fait de la vidéo plutôt qu'un Videophone qui fait IM.
    • [^] # Re: SIP is dead ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      je vais dire une bétise mais je serais assez intéressé par des infos de stats sur l'utilisation de MSN messenger depuis 1 an ou 2.
      J'ai l impression que les gens utilisent beaucoup plus des webchats (facebook, gmail). et du coup délaisse les clients IM.

      Gmail offre la possibilité de faire de la video conférence en plus.
      • [^] # Re: SIP is dead ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Existe-t'il des clients libres qui supportent la vidéo avec Jingle, aujourd'hui ?
        • [^] # Re: SIP is dead ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Empathy 2.28, certes ce n'est pas (encore) parfait mais ça marche (vidéo fluide, son ok, connexions stables -plus de 6h d'affilée, c'est plus que correct-)
          • [^] # Re: SIP is dead ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Merci.

            Bon j'aurais dû préciser KDE ou Java, ca m'apprendra.
            • [^] # Re: SIP is dead ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Ça marche aussi sous KDE :-) (et très bien)
              • [^] # Re: SIP is dead ?

                Posté par . Évalué à 3.

                Ne faut-il pas démarrer des bouts de Gnome (un gconfd ou assimilé) pour que ça fonctionne? La dernière fois que j'ai testé, il protestait assez fortement.
            • [^] # Re: SIP is dead ?

              Posté par . Évalué à 0.

              Évidemment, si tu utilises un environnement de bureau dépassée ou incomplet, c'est normal que tu ne trouves pas un logiciel aussi avancé...

              (avant de me faire « inutiler », je précise que c'est de l'humour)

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: SIP is dead ?

                Posté par . Évalué à 8.

                Si je pose la question c'est pour montrer que j'en n'ai pas besoin.
                Ca fait longtemps que les KDéistes sont télépathes.
            • [^] # Re: SIP is dead ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Pour l'info kopete est supposé supporter le protocole jingle

              Après pour la qualité et la maturité du supporte, je ne me prononcerait pas car je n'ai pas essayé
        • [^] # Re: SIP is dead ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Des clients libres qui supportent la vidéo avec Jingle. Ceux basé sur libpurple (donc Pidgin) doivent pouvoir le faire non ?
          • [^] # Re: SIP is dead ?

            Posté par . Évalué à 9.

            pidgin et video ce ne sont pas deux mots antinomiques?

            Oups je viens de voir apres des annees de promesses ils ont enfin inclus la video. C'est dommage pour eux c'est un peu tard les grosses distribs sont en train de passer a telepathy et a ne plus mettre pidgin par defaut. J'ai comme l'impression que cela demontre le probleme de ne pas ecouter les desiderata des utilisateurs.

            (les patch provenant de gaim-vv n'ont jamais ete inclus malgre la promesse et l'arret du fork...)
        • [^] # Re: SIP is dead ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Depuis quelques jours, je fais des appels voix+video avec Empathy (GNOME, Telepathy, XMPP, Jingle) avec quelqu'un qui utilise GoogleMail sur Windows. Ca marche bien :-)
      • [^] # Re: SIP is dead ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >>> Gmail offre la possibilité de faire de la video conférence en plus.

        C'est que sous Windows ça non ?
    • [^] # Re: SIP is dead ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Je ne pense pas que SIP soit mort et je pense même qu'il a de beaux jours devant lui.

      Les opérateurs telco préfère un protocole pensé pour les d'applicatifs de communication en session plutôt qu'un protocole orienté im (presence). Là on est partis d'appareils de la maison (téléphone) et on se rapproche du net (téléphoner via l'ordinateur par exemple ou en dehors de chez soi).

      Là où XMPP a un gros potentiel, c'est vers les distributeurs de services unifiés ou qui tendent à l'être. Comme google ou d'autres services qui ont démarés sur le net avant de débarquer dans d'autres appareils de nos maisons.

      Je pense qu'ils vont cohabiter une longue période avant d'avoir un successeur (commun ou à chacun) qui répondra à davantage de besoins.
      • [^] # Re: SIP is dead ?

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est pas H.323 qui est/était préféré par les opérateur telco ?
        • [^] # Re: SIP is dead ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          H323 avait la cote, mais la mode est aux migrations. Du moins c'est ce que je vois de ma fenêtre chez plusieurs telcos français.
          • [^] # Re: SIP is dead ?

            Posté par . Évalué à 1.

            H323 est plus ancien que SIP, et mal conçu : ils ont essayé de se passer d'un modèle en couche, et c'est devenu l'enfer à maintenir. SIP a été développé beaucoup plus proprement.
  • # A propos du NdM

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    NdM : En attendant, il existe les logiciels libres Ekiga et QuteCom (anciennement « WengoPhone ») qui utilisent des protocoles de communication standards et ouverts (notamment SIP), et sont disponibles pour Linux, Windows (et Mac OS X pour QuteCom).

    En attendant, Ekiga ne répond pas du tout au besoin des utilisateurs de Skype (présence, IM, facilité d'installation et de configuration... Déjà décrit dans d'autres journaux), et QuteCom est d'une qualité technique et d'une disponibilité très inférieure (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/QuteCom#Limitations ).

    Non, désolé, en attendant, il n'existe pas de solution pour remplacer Skype avec des protocoles de communications standards et ouvert, et il n'existe pas de solution libre pour remplacer Skype.
    C'est malheureux, mais les faits sont la, le libre ne sait pas faire mieux que le propriétaire sur ce domaine. Peut-être plus tard, mais pas maintenant.
    • [^] # Re: A propos du NdM

      Posté par . Évalué à 1.

      Je m'accorde, et j'ai bien expérimenté l'affaire avec wengo, ekiga, et autre
      Le plus gros avantage de Skype est d'être capable de passer des passerelles de part et d'autre sans configuration de firewall, NAT et autres joyeusetés, or aujourd'hui les box faisant légion c'est indispensable.
      Je suppose que c'est techniquement possible qu'en utilisant un serveur mandataire qui se charge d'établir les connections, voire d'acheminer la totalité des données. Chose difficile à envisager pour un logiciel libre et communautaire pour une simple raison de coût...
      • [^] # Re: A propos du NdM

        Posté par . Évalué à 0.

        uPnP ne pourrait-il pas répondre à ce manque ? (passer au travers des *box)

        Mes 2 cents.
      • [^] # Re: A propos du NdM

        Posté par . Évalué à 3.

        l'autre truc (en plus de passer les box) qui facilite la vie de madame michou c'est qu'avec skype tu n'a pas a choisir un serveur ou autre truc a configuré, t'as pas besoin de dire a ton contact que tu est sur tel ou tel serveur, tu crée un compte et c'est tout, c'est la seul config à faire, après ca marche.
        Je vous l'accorde c'est restrictif mais d'un autre coté tout le monde est connecté sur le même "réseau" c'est aussi ce qui fait la force de msn, c'est son "réseau" (bin quoi on est presque vendredi?)
        • [^] # Re: A propos du NdM

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Je vous l'accorde c'est restrictif

          Non, la preuve : Thunderbird 3 a (enfin) une configuration facile : tu indiques ton nom, ton adresse email et ton password, il devine tout seul (test des adresse classique, base de donnée...) les paramètres de configuration. Et ça pourrai être pareil pour les IM libres (mettre la connexion, ET la création de compte facilité dans le logiciel...)

          Avoir plusieurs fournisseurs, c'est pas plus difficile pour l'utilisateur, mais pour le programmeur, mais si peu : c'est surtout une question de volonté de simplifier la vie de l'utilisateur (j'avais jamais compris pourquoi je devais me taper les mail.xxx.com pour les noms barbares tel que SMTP ou IMAP, je vois que l'idée est passée par la tête de quelqu'un d'autre aussi...)
          • [^] # Re: A propos du NdM

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Et ça pourrai être pareil pour les IM libres (mettre la connexion, ET la création de compte facilité dans le logiciel...)

            Ça existe depuis un moment dans tout les bons clients jabber, gajim par exemple, et même pidgin qui pourtant est à la traine niveau XMPP. Faut juste choisir le serveur jabber où s'inscrire. Mais c'est vrai que donner le choix à l'utilisateur, qu'est ce que c'est perturbant pour lui...
        • [^] # Re: A propos du NdM

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          la force de msn ça été surtout d'être installé avec windows.... car il a toujours eu beaucoup de retard face à ces adversaires...

          fait à noté que msn ne domine que quelques zone du globe..

          aim/icq est très fort au usa par exemple...

          www.solutions-norenda.com

        • [^] # Re: A propos du NdM

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Les clients P2P ont tout autant de pb pour passer les box et pourtant avec Transmission (et notamment grâce à l'uPnP) c'est hyper simple de télécharger sans se prendre la tête.
          On peut prendre aussi le mail comme exemple. Heureusement qu'il n'est pas à l'image des IM propriétaires, car sinon ton adresse @yahoo.fr ne pourrait pas envoyer de mail à tes potes qui sont des @hotmail.fr. Tu serais obligé de créer un compte sur chacun de ses sites.

          Nan, la solution n'est pas dans le propriétaire, ni dans le serveur unique, mais simplement dans la programmation. Les outils existent, maintenant il faut que les développeurs les utilisent pour les logiciels de communication audio/vidéo.
          • [^] # Re: A propos du NdM

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            et pourtant avec Transmission (et notamment grâce à l'uPnP) c'est hyper simple de télécharger sans se prendre la tête.

            Le problème avec UPnP, c'est que n'importe quel virus peut faire la même chose que "Transmission", et s'ouvrir facilement un port dans la box. Donc pour ceux qui se croient protégés, parce que "planqués" derrière leur box, ils ont tout faux.

            Pour ma part, je désactive le UPnP sur les réseaux ADSL que je gère, ou au moins, je configure le UPnP pour qu'il demande un mot de passe si une machine veut dialoguer avec lui.
            • [^] # Re: A propos du NdM

              Posté par . Évalué à 7.

              Entre "ouvrir un port à l'écoute via UPnP" et "amorcer une connexion sortante vers un serveur" j'ai du mal à voir la différence.
              Une fois que le virus est "dans la place", il y est, et voilà.
              UPnP demande un mot de passe? La belle affaire, si ta bonne pratique se généralise, le virus n'aura qu'à sniffer ce mot de passe.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: A propos du NdM

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Entre "ouvrir un port à l'écoute via UPnP" et "amorcer une connexion sortante vers un serveur" j'ai du mal à voir la différence.

                Dans le 1er cas, la terre entière peut se connecter à la machine, et un "nmap 0.0.0.0/0 -p LE_PORT_QUI_VA_BIEN permet de détecter les machines infectées

                Dans le 2nd cas, le virus doit connaître un moyen d'entrer en contact avec son concepteur, afin que celui-ci puisse prendre la main sur la machine (ou faire quoi que ce soit qui lui passe par la tête) : adresse IP fixe, nom de domaine temporaire, canal IRC, mail, etc... Bref, toutes sortes de choses que l'on peut retrouver dans le binaire du virus.

                Enfin, certains virus (botnet) agissent comme client P2P ou FTP anonyme, afin d'héberger temporairement toutes sortes de contenus (louches ?). Ces botnet agissent de concert, afin de créer une sorte de réseau "d'amis". Pour les "clients" de ces réseaux, il est beaucoup plus facile de se connecter aux machines infectées si elles ont un port d'ouvert, que si c'est le virus qui dont établir une connexion avec un serveur centralisé (lui aussi repérable)

                UPnP demande un mot de passe? La belle affaire, si ta bonne pratique se généralise, le virus n'aura qu'à sniffer ce mot de passe.

                Sauf que le mot de passe, seul l'utilisateur le connaît. Une fois qu'il a renseigné le mot de passe dans le soft qui en a besoin (disons, "transmission"), le mot de passe n'a plus à être saisit. Il est sauvé par le soft, via un quelconque algo de chiffrage, que le virus ne connaîtra pas forcément. Quand à l'utilisation du mot de passe par le soft, est-ce que le protocole UPnP le laissera passer en clair sur le réseau ? J'avoue ne pas savoir.
                • [^] # Re: A propos du NdM

                  Posté par . Évalué à 3.

                  "Il est sauvé par le soft, via un quelconque algo de chiffrage, que le virus ne connaîtra pas forcément."
                  S'il est sauvé par le soft, soit c'est en clair, soit c'est chiffré avec une clef que seul l'utilisateur possède (ce qui revient à échanger un mot de passe contre... un autre mot de passe : intérêt limité)
                  • [^] # Re: A propos du NdM

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Non, il suffit d'utiliser un algo réversible, comme un bête "rot13", pour chiffrer le mot de passe.
                    Je ne dis pas que c'est incassable comme méthode de chiffrement, mais au moins le mot de passe n'est pas en clair. Et je doute que les virus/trojan puissent stocker tout les algos des softs qui savent discuter avec de l'UPnP protégé par un mot de passe.

                    Pour info, "transmission", un client torrent utilise de tels algos reversibles pour stoker des mots de passe.
                    • [^] # Re: A propos du NdM

                      Posté par . Évalué à 6.

                      "rot13" et "chiffrer" dans la même phrase, pas la peine d'aller plus loin.
                      • [^] # Re: A propos du NdM

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Je donne des exemples simples, pour que tout le monde comprenne...
                        • [^] # Re: A propos du NdM

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Bon je vais lire la suite de ton message

                          "au moins le mot de passe n'est pas en clair"
                          en rot13, il est en clair, c'est juste une micro-obfuscation.

                          "Et je doute que les virus/trojan puissent stocker tout les algos des softs qui savent discuter avec de l'UPnP protégé par un mot de passe."
                          1. même s'il est en clair, il faut savoir où le mot de passe est stocké (fichier, format de fichier (si la conf est en xml par exemple, c'est qu'une partie de la ligne le mot de passe)), donc rien que ça demande une "base de données" de programmes
                          2. c'est pas comme si se constituer une base de programmes stockant des mots de passe était difficile, ça doit même déjà exister, surtout que la plupart des programmes sont libres, ya juste à lire pour désobfusquer. (juste un exemple, plus pour la démo parce qu'il est simpliste et son but n'est pas d'être exhaustif, fait par une personne bien connue : http://www.haypocalc.com/wiki/Lamer )
                          • [^] # Re: A propos du NdM

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Je ne dis pas que le stockage en "non-clair" (comme cela, je n'utilise pas le mot "chiffrage" ou "obfuscation") est quelque chose de 100% sécurisé.

                            Mais tu admettras qu'il y a une différence entre :
                            - un virus qui tape directement en UPnP sur un routeur/box sans mot de passe, afin de s'ouvrir un port
                            - et un autre qui :
                            &bnsp;&bnsp;+ soit sniff les trames IP
                            &bnsp;&bnsp;+ soit possède une connaissance de divers logiciels qui seraient susceptibles de posséder le mot de passe UPnP

                            Le 1er me semble plus facile à coder, et plus "discret" en terme de taille de binaire
                            Mais je ne nie pas que le 2nd est techniquement faisable.

                            Quoi qu'il en soit, la meilleur pratique est, comme je le disais au début de cette discussion, de désactiver purement et simplement le UPnP, et de tout configurer une bonne fois pour toute le routeur/box via son interface.

                            PS: Je n'avais pas lu ta signature jusqu'à présent... ;)
                            • [^] # Re: A propos du NdM

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Je dois avouer que c'est surtout "Il est sauvé par le soft, via un quelconque algo de chiffrage" qui m'a "choqué", et cette simplification (si elle était volontaire) m'a semblé malheureuse. Sinon, dans le fond, oui, c'est plus chiant pour un virus, mais il ne faut jamais sous-estimer ses ennemis.

                              "PS: Je n'avais pas lu ta signature jusqu'à présent... ;)"
                              Je vais essayer de l'améliorer encore prochainement :).
                  • [^] # Re: A propos du NdM

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    S'il est sauvé par le soft, soit c'est en clair, soit c'est chiffré avec une clef que seul l'utilisateur possède (ce qui revient à échanger un mot de passe contre... un autre mot de passe : intérêt limité)

                    Sauf un gestionnaire de mot de passe lié au bureau est utilisé. (genre Kwallet ou gnome-jeretienslesmotsdepasse).

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: A propos du NdM

          Posté par . Évalué à 2.

          Et si on les couplaient avec OpenID ca irait pas ?
        • [^] # Re: A propos du NdM

          Posté par . Évalué à 10.

          l'autre truc (en plus de passer les box) qui facilite la vie de madame michou c'est qu'avec skype tu n'a pas a choisir un serveur ou autre truc a configuré, t'as pas besoin de dire a ton contact que tu est sur tel ou tel serveur, tu crée un compte et c'est tout, c'est la seul config à faire, après ca marche.
          Je vous l'accorde c'est restrictif mais d'un autre coté tout le monde est connecté sur le même "réseau" c'est aussi ce qui fait la force de msn, c'est son "réseau" (bin quoi on est presque vendredi?)

          Assez d'accord. C'est ce que j'ai constaté en incitant des gens à me rejoindre sur XMPP.
          Tous les non geeks posent la question "je prends quel serveur?????" en découvrant Gajim et en cherchant à se créer un compte.

          Je pense très sérieusement que c'est bien plus une question de mentalité que de technique/développement. Les utilisateurs lambda n'ont pas l'habitude de choisir et n'aiment pas choisir:
          - leur PC est installé avec Windows, ils utilisent Windows. ils râlent parce que y'a Vista, mais ils l'utilisent. Et ils râleraient encore plus si le vendeur demandait "Vous voulez Windows XP, Windows Vista, Windows Seven, Ubuntu, gNewSense, Debian, FreeBSD, Haiku ou MultiDeskOS?"
          - ils utilisent Internet Explorer (y compris la version 6) parce que c'est l'icône du bureau qui permet d'aller sur "Internet" (le Web, bordel!). On va bien rigoler avec l'arrivée de l'écran de choix du navigateur sur Windows, je vois d'ici les "je prends quoi comme navigateur???" posté en catastrophe sur CommentCaMarche depuis un cybercafé après l'achat d'un nouveau PC sous Windows,
          - ils utilisent MSN de la même façon,
          - la quasi totalité des gens que je connais utilisent un service de mail parce que quelqu'un qu'ils connaissent utilisent le même, voire leur a indiqué comment faire.

          Franchement, le réflexe "je demande aux gens ce qu'ils ont et s'ils en sont contents, je me documente sur ce qui existe, je compare", si courant quand il s'agit d'acheter une voiture, un frigidaire, un micro-onde, une chaîne Hi-Fi, ben dès qu'il s'agit de logiciels et de services, les gens ne l'ont plus. Premièrement parce qu'ils n'y comprennent rien, ou pas assez pour faire la différence entre X et Y, deuxièmement parce que c'est gratuit.

          Objectivement, se créer un compte XMPP est bien plus simple que se créer un compte MSN: pas de captcha, de données personnelles à saisir, juste lancer le client, choisir son service, son login, son mot de passe, et c'est fait. Y'a pas plus simple. Mais la seule étape "choisir son service" suffit à donner l'impression à madame Michu que c'est plus compliqué que MSN. renseigner son nom, son prénom, ça ne lui demande pas de choisir. Choisir un service, arg, au secours!

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: A propos du NdM

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Premièrement parce qu'ils n'y comprennent rien, ou pas assez pour faire la différence entre X et Y, deuxièmement parce que c'est gratuit.

            Troisièmement, parce qu'il s'en fout : c'est juste pour discuter/vidéo/audio, on va pas se prendre la tête pour ça, on cherchera qu'on on maitrisera un peu plus l'outil et qu'on saura ce qu'on veut. Et puis, ils ont quoi comme différence utile? Ben rien quand on ne connait pas (quand on débute), alors pas facile.

            C'est un problème du programme, du programmeur, pas de l'utilisateur : est-ce que Firefox demande quel moteur de recherche on veut lors du premier démarrage? Non, il propose Google. Pour un IM, ça devrait être pareil : laisser le choix, mais proposer un choix par défaut, question "d'expérience utilisateur".
          • [^] # Re: A propos du NdM

            Posté par . Évalué à 3.

            Je vais te poser une question et j'aimerais que tu me répondes en toute sincérité.

            Lorsque tu vas chez ton concessionnaire pour choisir un modèle de voiture, tu aimerais qu'il te demande le nom du petit garagiste du coin qui feras l'entretien des 15000, la marque des amortisseurs que tu choisis, ...
            Ce qui t'intéresse en revanche ce sont les options telles que la couleur, la clim, ...

            Ca serait bien qu'un mécano ait le choix mais il ne lui viendrait pas à l'esprit d'imposer au quidam de choisir.

            Les choix de techniciens n'intéressent pas le commun des mortels et ce quelque soit le domaine. Tout le monde ne met pas l'informatique au premier plan. Les libristes auront beau protester, tant qu'il conserveront cette mentalité sans se remettre en question la sauce ne prendra pas.

            On parle du choix arbitraire de Firefox pour le moteur de recherche alors qu'en fait le choix est assez simple étant donné la suprématie de Google.

            Mais qu'un projet de client Jabber décide (si déjà il y parvient en interne) de choisir un serveur par défaut et le tollé général sera déclenché devant ce favoritisme odieux et il ya fort à parier qu'un fork naitra.

            Bref ! Plutôt que de présenter un front uni au reste du monde, on préfère s'entredéchirer sur des détails au nom de l'equité alors que la liberté de choix est préservée. Tout en sachant qu'un néophyte prendra vite goût à cette liberté et sera en mesure d'arbitrer ces détails avec l'expérience s'il en ressent le besoin.

            Ca vous rappelle pas quelquechose au niveau des distribs Linux ?
            Mais où serait le plaisir de troller sur DLFP sinon ?
            • [^] # Re: A propos du NdM

              Posté par . Évalué à -1.

              Et pour compléter tout ca il y un service Jabber (client et serveur compris) qui a fait ce choix: Google
              C'est même encore plus simple, le même compte permet d'activer tous les services , Google Reader, gmail,

              Je me demande encore pourquoi openID ne fait pas encore consensus dans le libre
              • [^] # Re: A propos du NdM

                Posté par . Évalué à 4.

                Je me demande encore pourquoi openID ne fait pas encore consensus dans le libre

                Parce que le jeu n'est pas clair. Parce que beaucoup y voyaient un moyen d'identifier une personne (ou une identité de cette personne) via une URL, et que finalement Google a décidé d'interpréter la norme différemment (même URL pour tout le monde, dommage pour ceux qui s'en servaient comme clé).
                • [^] # Re: A propos du NdM

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Parce que le jeu n'est pas clair.

                  Tu peux développer ?
                  • [^] # Re: A propos du NdM

                    Posté par . Évalué à 3.

                    C'est ce que je faisais avec la phrase suivante ;)

                    Plus sérieusement, ça donne l'impression que tout le monde n'arrive pas à se mettre d'accord. Certains usent (voire abusent) de l'extension sReg - qui sert à fournir des informations personnelles à des fins d'auto-remplissage de formulaires - et d'autres n'en tiennent pas compte du tout. Certains promeuvent une URL-ID unique, d'autres pas. Certains permettent la création de compte directement via OpenID, d'autres permettent uniquement de rattacher un OpenID à un compte "login+pass" existant. Certains permettent de cumuler plusieurs OpenID sur un même de ces comptes, d'autres non. Et ainsi de suite. Pour l'utilisateur et le consommateur, c'est un casse-tête énorme.

                    Ceci étant, on voit de plus en plus de sites le gérer, et ça tend à s'uniformiser. Un peu.
          • [^] # Re: A propos du NdM

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Désolé mais même pour le geek que je suis, c'est compliqué. Tous les serveurs ne fournissent pas les mêmes services (notamment les passerelles vers d'autres protocoles d'IM), et les tableaux comparatifs sont hyper techniques. Résultat, au bout d'une demi heure à te poser la question du choix du serveur, tu te dis "merde, je voulais juste créer un compte !". Et comme tu ne sais pas si c'est un choix critique (comment migrer à un autre serveur ? est-ce que migrer mes contacts est possible), bin tu finis par en prendre un un peu au pif, en ralant. J'avais pris jabber.org pour me rendre compte au final qu'il était banni par le serveur MSN officiel...

            Geek ou pas, la création de compte XMPP est tout sauf une réussite, en tout cas quand j'ai testé il y a 3 ans. Au final j'utilise Pidgin pour MSN et IRC, mais très rarement de toute façon. Je n'utilise plus mon compte jabber, et aucun de mes contacts qui en ont eu non plus...
            • [^] # Re: A propos du NdM

              Posté par . Évalué à 1.

              Mise à part ton problème de bannissement de jabber.org, problème du uniquement à la politique d'une entreprise dont tu sembles pourtant persévérer à utiliser les produits, la création de compte XMPP est formidable.
              Ah, ben zut, faut se renseigner sur ce que font les serveurs.. au sujet des passerelles vers les IM proprios.
              Ben écoute, te fais pas chier, passe pas par les passerelles: utiliser une passerelle vers un IM proprio, sur un serveur Jabber, ne sert strictement à rien. Tu fais chier les admins du serveurs avec un truc qui fait rien qu'à planter (raison pour laquelle ils ne se font pas chier), et ça ne t'apporte rien:
              tu restes dépendant de l'IM proprio (sinon tu ne l'utiliserais pas). À ce compte là, prends un client multiprotocole ;+)

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: A propos du NdM

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Le plus gros avantage de Skype est d'être capable de passer des passerelles de part et d'autre sans configuration de firewall, NAT et autres joyeusetés, or aujourd'hui les box faisant légion c'est indispensable.

        Il y a STUN qui fait cela : http://fr.wikipedia.org/wiki/Simple_Traversal_of_UDP_through(...)

        C'est utilisé, entre autre, pour le support de la voix du XMPP (le protocole de Jabber). Exemple de "proxy STUN" : proxy.jabber.org
      • [^] # Re: A propos du NdM

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Le plus gros avantage de Skype est d'être capable de passer des passerelles de part et d'autre sans configuration de firewall, NAT et autres joyeusetés, or aujourd'hui les box faisant légion c'est indispensable.

        En IPv6, on peut écouter sur le même port depuis plusieurs ordinateurs derrière la même "box" Internet. Du coup, la configuration du parefeu est beaucoup plus simple. Avec une Freebox c'est encore plus simple, parce qu'il n'y pas de parefeu IPv6 : tout est ouvert :-)
    • [^] # Re: A propos du NdM

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Et vous avez testé avec telepathy/empathy ou pidgin grâce au support de jingle ?

      Car j'ai testé sur le pc de ma copine (windows), qui avait une webcam intégré, par gmail (web) et avec l'installation d'un plugin ça passe le NAT de sa box facilement.

      J'essayerai bien mais je n'ai pas de webcam sous la main.

      S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

      • [^] # Re: A propos du NdM

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je suis un utilisateur heureux d'Empathy (appels voix+video avec Jingle).

        Par contre, pour ceux qui veulent être compatible avec GoogleMail Video, il faut avoir le codec x264 qui n'est pas fourni dans Debian pour des raisons légales (brevets...). Il est dans le repository Debian Multimedia, mais bon... ce n'est pas une situation très satisfaisant de ne pas avoir quelque chose qui marche directement dans les distributions.
        • [^] # Re: A propos du NdM

          Posté par . Évalué à 4.

          Ouais, ceci dit Skype n'est pas non plus fourni directement dans Debian, faut aller le chercher dans non-free aussi.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.