Sortie d’Inkscape 0.91

Posté par . Édité par M5oul, BAud, Cilyan Olowen, Benoît Sibaud, Xavier Teyssier, palm123, Ytterbium et NeoX. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
Tags :
100
21
fév.
2015
Graphisme/photo

Inkscape 0.91 est sortie le 30 janvier 2015, soit quatre ans et demi après la précédente version 0.48, qui était sortie le 23 août 2010.
Pour rappel, Inkscape est un logiciel de dessin vectoriel riche en fonctionnalités, pouvant être utilisé pour un large éventail de tâches : des maquettes d’interface, de la conception d’icônes et de logos à l’illustration numérique. Inkscape est un logiciel multi-plateforme, disponible sous GNU/Linux, FreeBSD, Mac OS X et Windows. Enfin, Inkscape se base sur le standard SVG du W3C, mais est capable de lire ou d’écrire dans une grande variété d’autres formats.

Le saut dans le numéro de version (de 0.48 à 0.91) avait été annoncé par les développeurs d’Inkscape durant le « Libre Graphics Meeting 2014 » et veut refléter la maturité du code atteinte par Inkscape (voir l’article LWN sur les mise-à-jour des projets durant les LGM 2014). Le but est (bien sûr !) de viser la version 1.0.

Cette nouvelle version, en plus de marquer la fin d’une grande période de refactoring, apporte de (très) nombreuses corrections de bugs, des améliorations de performance, de rendu et des outils existants et introduit de nombreux nouveaux outils/extensions/réglages.

Logo d'Inkscape

Sommaire

Rendu et performances

Inkscape 0.91 inclut un nouveau moteur de rendu, basé sur la bibliothèque Cairo. Un travail qui a été en grande partie effectué durant les projets Google Summer of Code 2010 et 2011.

  • Augmentation des performances : le nouveau moteur de rendu est nettement plus rapide sur la plupart des tracés. Les rendus des objets complexes sont mis en cache automatiquement, afin d’améliorer les temps de réponses durant l’édition.
  • Multithreading OpenMP pour les filtres : les filtres utilisent maintenant tous les cœurs disponibles pour le calcul, procurant ainsi des gains de vitesse appréciables lors de l’édition d’objets filtrés imposants sur les systèmes multi-cœurs.
  • Utilisation mémoire : Inkscape utilise maintenant bien moins de mémoire pour l’ouverture de dessins complexes. Dans certains cas, Inkscape 0.91 n’utilise plus que 25 % de la mémoire utilisée par Inkscape 0.48. Des fichiers plus gros peuvent donc maintenant être ouverts !
  • Amélioration des temps de réponse : le rendu du dessin SVG est maintenant mis en cache. Les temps de réponse pour le surlignage des chemins, la sélection/dé-sélection d’objets et la modification de chemin en mode mise à jour différée ont ainsi été grandement améliorés.
  • Le rendu du contour des objets transformés valide maintenant la spécification SVG.
  • Corrections des bugs de rendu : la plupart des défauts de rendu du gestionnaire de bugs ont disparu d’Inkscape 0.91. Le rendu est à présent correct pour :
    • les remplissages de motifs (plus d’espacement entre les tuiles, indépendamment de la transformation) ;
    • les tracés des objets transformés dans les motifs ;
    • les motifs contenant des objets avec découpe ;
    • les chemins de découpe imbriqués ;
    • les objets masqués et découpés avec des masques ou chemins de découpe larges, en mode d’affichage par contour ;
    • les chemins avec des contours larges et des extrémités plus longues ;
    • les polices.

Mode d’affichage des couleurs

Un mode d’affichage de couleur en niveaux de gris a été ajouté, utile pour ceux qui voudraient savoir comment rendra leur dessin sans couleurs. Shift + numpad5 bascule le mode d’affichage des couleurs entre normal et niveaux de gris.

Travail (presque) invisible

  • La transition du projet vers C++ est terminée.
  • Inkscape se charge de manière bien plus rapide grâce à un nouveau cache des icônes sur le disque) et un chargement plus rapide des polices. Voir bug #488247.

Outils

Outil de sélection

Les valeurs entrées dans les champs numériques (X, Y, largeur, hauteur) sont utilisées de manière plus précise.

Outil d’édition des nœuds

La barre de contrôle de l’outil d’édition de nœuds gagne un menu déroulant permettant l’insertion de nœuds sur les valeurs extrêmes d’une courbe. Par exemple (voir l’image ci-dessous), il est possible d’ajouter un nouveau nœud sur le point le plus haut d’une courbe en utilisant « Insérer un nœud à l’ordonnée maximale. ».

add nodes at max

Outil de mesure

L’outil de mesure est une nouvelle fonctionnalité permettant de mesurer les distances dans un dessin. Pour utiliser l’outil de mesure, une fois celui-ci sélectionné, il suffit de cliquer n’importe où dans le dessin puis de tirer la règle à partir de ce point. L’outil de mesure affiche en temps-réel les mesures de distances et d’angles des objets présents sous la règle.

ruler

Outils de texte

  • L’unité par défaut de la taille du texte est maintenant le point (pt) et peut être changée (px, pt, pc, mm, cm, in, em).
  • La barre de contrôle de l’outil de texte et la boîte de dialogue « Texte et Police » proposent maintenant la liste complète des styles disponibles pour une famille de police. La liste des familles de polices est maintenant plus pratique et affiche ainsi en haut de la liste les familles de polices utilisées dans le document courant.
  • La barre de contrôle permet également la sélection de tous les autres objets textes utilisant la même police que l’objet texte sélectionné.
  • Les fichiers avec une taille de texte exprimée en em sont lus correctement.
  • À l’ouverture d’un SVG utilisant des polices qui ne sont pas installées sur votre système, Inkscape vous avertit et vous propose de les substituer par des polices dont vous disposez.

Outils d’édition des dégradés

  • La barre de contrôle de l’outil d’édition des dégradés a été améliorée et permet maintenant la sélection et la modification des points d’arrêts, l’inversion de la direction du dégradé, l’activation d’une répétition et enfin la liaison des dégradés.
  • L’édition des dégradés directement sur le dessin est plus facile, un double-clic permet de créer un stop, et le focus suite à une sélection est maintenant correct.
  • Les dégradés peuvent être triés par couleur, par nom ou par usage et peuvent aussi être renommés dans le dialogue « Remplissage et Contours ».

Boîtes de dialogues, etc.

En vrac

  • Les statuts et les positions des dialogues sont retenus entre les sessions (configurable, activé par défaut).
  • La plupart des dialogues sont maintenant ancrables (incluant « Propriétés de l’objet », « Attributs de l’objet », « Texte et police », « Vérification orthographique », « Exporter une image PNG », « Éditeur XML », « Rechercher/Remplacer » et « Créer un pavage avec des clones »).
  • Les utilisateurs Windows peuvent maintenant choisir quel dialogue « Ouvrir/Enregistrer » Inkscape va utiliser (GTK ou natif).
  • Le dialogue « Métadonnées du document » a été fusionné à l’intérieur de « Propriétés du document ».

Organiser (anciennement « Lignes et colonnes »)

Le dialogue « Organiser » est doté d’une nouvelle fonctionnalité « Coordonnées polaires ». Ce dialogue permet de disposer des objets sur un cercle, une ellipse ou un arc.
Voir le document de proposition.

Aligner et Distribuer

Les opérations d’alignement disposent désormais de raccourcis (Ctrl+Alt+Touche du pavé numérique).

De nouvelles fonctionnalités ont également été ajoutées au dialogue « Aligner et Distribuer » sous la forme de trois boutons permettant d’échanger les positions des objets sélectionnés (par ordre de sélection, par ordre d’empilement (z-index) et enfin dans le sens horaire).

Dans l’exemple suivant trois objets sont sélectionnés et leurs positions sont échangées en utilisant leur ordre de sélection :
swap objects

Propriétés du document

Il est maintenant possible de désactiver l’anti-aliasing pour un document (voir bug #170356). Le réglage se fait dans les propriétés du document.

Rechercher/Sélectionner

  • Il est maintenant bien plus aisé de sélectionner un objet situé derrière d’autres objets. Alt + Défilement molette souris permet de choisir parmi les objets empilés sous le curseur de la souris. (Alt + Shift + Défilement molette souris pour ajouter à la sélection courante). Pour le moment les groupes ne sont pas respectés, seuls les objets individuels dans les groupes sont considérés.
  • Un nouveau dialogue « Rechercher/remplacer » a été ajouté. Il peut travailler sur les textes ou sur les attributs des objets.
  • « Sélectionner même » est une nouvelle fonctionnalité permettant de sélectionner les objets ayant la même propriété que l’objet actuellement sélectionné. Il est possible de sélectionner les objets similaires sur les critères suivants : remplissage et contour, couleur du remplissage, couleur du contour, style du contour et type d’objet. Ci-dessous un exemple de sélection sur la même couleur de remplissage :

select same

Cette fonctionnalité est disponible dans le menu Édition, ou dans le menu contextuel d’un objet sélectionné.

Remplissage et Contours

Le formulaire de sélection des marqueurs a été amélioré afin de prendre moins de place.

Et, chose qui devrait en ravir plus d’un, les marqueurs prennent maintenant les couleurs de l’objet (remplissage et contour).

Un marqueur jaune

La vue des dégradés dans le dialogue « Remplissage et Contours » affiche maintenant la liste de tous les dégradés du document. Cette liste affiche le rendu du dégradé, son nom et son nombre d’utilisations dans le document.
gradient fill stroke

Calques

  • Le tri des calques peut maintenant se faire avec de simples glisser/déposer. Les sous-calques peuvent aussi être créés de cette manière.
  • Les options « Montrer/Cacher tous les calques » font également leur apparition dans le menu contextuel des calques.

Symboles

Un nouveau dialogue « Symboles » a été introduit dans Inkscape. Ce dialogue permet d’afficher les symboles d’une bibliothèque de symboles. Par défaut, Inkscape 0.91 inclut cinq bibliothèques en exemple : Bulles de bandes dessinées, Éléments d’organigrammes, Symboles du service des parcs nationaux des États-Unis, Panneaux signalétiques AIGA, Symboles logiques. Le dialogue Symboles permet également de construire une bibliothèque pour le document courant. Les symboles peuvent être glissés/déposés depuis le dialogue.

N’importe quel fichier SVG peut servir de source pour créer une bibliothèque de symboles tant qu’il contient des symboles : un symbole est défini par un élément SVG <symbol>. Pour utiliser une bibliothèque de symboles, il suffit alors de placer le fichier dans le dossier utilisateur $XDG_CONFIG_HOME/inkscape/symbols (share/inkscape/symbols si l'on veut ajouter les symboles au niveau système). Si le symbole a été fait de manière adéquate, il peut être fourni avec un contour/remplissage par défaut qui pourra être plus tard modifié par l’utilisateur.

Les fichiers Visio Stencil Set (.vss) peuvent aussi être utilisés comme source de bibliothèque de symboles, la qualité du résultat n’est cependant pas garantie.

Transformer

La boîte de dialogue « Transformer » se dote d’un outil permettant la rotation d’un objet dans le sens des aiguilles d’une montre (et dans le sens contraire des aiguilles d’une montre).

Vectoriser le bitmap

La boîte de dialogue « Vectoriser le bitmap » dispose maintenant d’un aperçu en direct, et le dialogue peut être agrandi, agrandissant ainsi l’aperçu.

Effets de chemin

L’effet de chemin « Contour dynamique », bien qu’encore en chantier et instable, est disponible dans cette version. Il vient avec l’effet « Cloner le chemin original ». Des explications plus précises sont disponibles dans les notes de version.
Exemple d'utilisation du contour dynamique

Filtres

Un certain nombre de filtres peuvent maintenant être configurés avant d’être appliqués. Une boîte de dialogue permet de configurer des paramètres simples et permet d’avoir un aperçu en direct de l’application du filtre. Cela permet d’éviter de passer obligatoirement par la boîte de configuration de filtres, qui, pour certains filtres, peut s’avérer particulièrement complexe à utiliser.

Vectoriser du Pixel Art (libdepixelize)

La bibliothèque depixelize a été développée au sein d’Inkscape et sert à vectoriser des fichiers d’images matricielles. Cette bibliothèque, qui est spécialisée dans la vectorisation de Pixel Art, a été intégrée sous la forme d’un dialogue « Vectoriser du Pixel Art… » dans le menu « Chemin ». Cette nouvelle fonctionnalité ne remplace pas l’ancien « Vectoriser le bitmap… », mais vient bien en complément. Vous pouvez trouver des informations sur la manière dont fonctionne la bibliothèque depixelize ici.

Autres modifications de l’interface graphique

Général

  • Une couleur de fond peut être définie pour le dessin sans que celle-ci soit ensuite utilisée pour l’export. En effet la transparence du fond n’étant appliquée que pour l’export du dessin, une couleur ayant une transparence maximale ne se verra pas à l’export, mais se verra durant l’édition. (Fichier > Propriétés du document > Page > Couleur de fond).
  • L’option « Déplacer la zone de travail en utilisant la barre espace » est maintenant toujours activée et n’a plus besoin d’un clic souris pour attraper le dessin : il suffit maintenant de presser la barre espace et de déplacer la souris pour déplacer votre zone de travail.

Guides

La visibilité des guides peut être changée en cliquant sur les règles.
On peut maintenant mettre des labels sur les guides et la couleur d'un guide peut également être modifiée par l’utilisateur (un peu d’aide : Le dialogue de configuration des guides apparaît en double-cliquant sur un guide).
labelled guides

  • Les raccourcis clavier pour les éléments d’interface (Alt + Autre Touche) sont maintenant disponibles dans de (toujours) plus nombreux dialogues.
  • Les dialogues « Texte et police », « Remplissage et contour » et « Vérification orthographique » sont maintenant accessibles depuis le menu contextuel des objets texte (menu contextuel : clic droit sur l’objet).
  • Des cases à cocher indiquent maintenant dans le menu « Affichage » si les options suivantes sont activées : « Grilles », « Guides », « Affichage avec gestion de couleurs ».
  • Les fonctionnalités « Grouper » et « Dégrouper » ont été ajoutées au menu contextuel des objets.

Préférences

Le dialogue de Préférences a subi un grand nettoyage/réorganisation.
En plus de cela, voici une liste non-exhaustive des modifications et ajouts dans le dialogue de Préférences :

  • Interfaces > Raccourcis clavier : nouvel éditeur de raccourcis clavier.
  • Interfaces : nouvelles options pour les barres détachables et les boutons de commutation (icônes, texte, icônes et texte).
  • Interface > Fenêtres : possibilité d’enregistrer & de restaurer l’état des boîtes de dialogues, ou pas.
  • Comportement > Incréments : possibilité de sélectionner l’unité pour le réglage des incréments (déplacer, redimensionner, contracter/dilater).
  • Comportement > Incréments : possibilité d’effectuer la rotation d’un guide autour d’un point d’aimantage (Shift+Ctrl+Clic et déplacement souris sur un guide).
  • Comportement > Clones : une option a été ajoutée qui lorsque la sélection dupliquée contient un clone et son original (dans un groupe par exemple), permet de relier le clone dupliqué à l’objet original dupliqué plutôt qu’à l’original initial. Voir bug #239297.
  • Entrée/sortie > Sortie SVG : il est maintenant possible de forcer les données de chemin a être écrites en coordonnées relatives, en coordonnées absolues ou encore en mode optimisé, qui mélange mode absolu et relatif pour obtenir les chaînes les plus courtes possibles.
  • Bitmaps : des options ont été ajoutés pour configurer la gestion des bitmaps : « mise à l’échelle lors de l’importation », « résolution d’importation », « résolution d’exportation », « Rendu des images en mode contour »…

Effectuer des calculs simples dans les spinboxes

La majorité des spinboxes peuvent dorénavant effectuer des calculs simples. Quelques exemples :

  • 2 × 3
  • 50 + 100
  • ((12 + 34) * (5 + 5) - 2) / 2

En outre, il est possible d’utiliser des unités pour les valeurs entrées, p.e. 2 px + 2 cm. Le résultat sera ensuite converti dans l’unité sélectionnée pour la spinbox.

Poignées de contrôle

La taille des poignées de contrôle du dessin peut maintenant être réglée dans la section « Périphériques de saisie ».

Format de fichiers pris en charge

  • Nouveaux formats d’export : Flash XML Graphics (FXG), Synfig Animation Studio (SIF), HTML5 Canvas.
  • Nouveaux formats d’import : Visio (VSD) (basé sur libvisio), internal CorelDraw (CDR) (basé sur libcdr).
  • Le format d’export XAML a été amélioré (et inclut un mode de compatibilité Silverlight).

SVG

Le format « SVG compressé avec média » a été amélioré et dispose de nouvelles options :

  • définir un répertoire pour les images liées ;
  • lister dans un fichier texte les polices utilisées dans le document SVG.

La gestion du SVG est également améliorée :

  • Une nouvelle option propose de définir la manière de lier les bitmaps : toujours lier, toujours incorporer ou demander au moment de l’import.
  • Il est maintenant possible de vérifier la présence d’éléments invalides ou inutiles dans les SVG. Des options permettent de spécifier si ces attributs doivent générer des avertissements ou simplement être supprimés. Ces vérifications peuvent être effectuées lors de la lecture, de l’édition ou de l’écriture.
  • L’option de ligne de commande --export-text-to-path (permettant de convertir les textes en chemin) fonctionne désormais aussi avec l’export de SVG simple.
  • Le rendu des propriétés suivantes est maintenant pris en charge (mais sans possibilité de les utiliser avec l’aide de l’interface graphique, sauf, bien sûr, en passant par l’éditeur XML) :
    • clip-rule ;
    • color-interpolation-filters : les filtres (non-issus d’Inkscape) spécifiant une interpolation de couleur linearRGB sont rendus correctement. Les filtres créés par inkscape utiliseront encore une interpolation de couleur sRGB par défaut.
    • text-decoration : underline, strike-through, overline.
    • text-decoration-line, text-decoration-style : gestion préliminaire (CSS 3).
    • paint-order : Permet de définir l'ordre dans lequel seront peints les éléments. Par exemple le contour peut être peint avant le remplissage et donc en dessous de celui-ci : très utile pour le texte. Quelques exemples : exemples de paint-order

EMF/WMF

L’import et l’export des formats EMF et WMF (Enhanced MetaFile et Windows Metafile) ont été complètement réécrits et fonctionnent maintenant sur toutes les plate-formes. Il est dorénavant possible de copier-coller des fichiers EMF entre une application Windows tournant sous wine et une version Linux d’Inkscape.

GIMP XCF

  • Une option « exporter le fond » ajoute le fond du document à chaque calque converti.
  • Les calques exportés utilisent maintenant comme nom l’attribut label ou, si celui-ci n’est pas défini, l’attribut id.
  • Une option « Résolution du fichier » permet de fixer la résolution du fichier XCF en DPI.
  • Un nouvel onglet « Aide » nous explique tout ça.
  • Et enfin quelques bugs et avertissements ont été corrigés.

PDF

  • « Fond perdu/marge » : il est possible de spécifier une marge supplémentaire qui serait ajoutée à la boîte englobante devant être exportée. Cette option est utile pour exporter un PDF avec une marge blanche tout autour du dessin, ou pour exporter un fond perdu de quelques mm en dehors de la zone de dessin.

PDF/EPS/PS + LaTeX

  • Il est maintenant possible de redimensionner l’image. Le package « calc » doit être inclus dans le préambule du document LaTeX, l’image peut alors être redimensionnée en utilisant la balise \svgscale au lieu de \svgwidth.
  • Le style de police est aussi exporté. Il est possible d’utiliser \textit{} pour du texte en italique, \textbf{} pour du texte en gras ou encore \textsl{} pour du texte oblique. Il est important de noter que la police « Arial » dispose d’un style oblique, mais pas de style italique. Ainsi, le résultat en LaTeX sera oblique au lieu d’italique. Si vous voulez une police italique, il est donc préférable d’utiliser une autre police.

Extensions

Unités : perte de la compatibilité ascendante

La mise en œuvre d’unités adaptées aux documents introduit des modifications rendant les anciennes extensions obsolètes. Les fonctions inkex.unittouu et inkex.uutounit ont dû être modifiées et déplacées vers la classe inkex.Effect.
Les appels de conversions d’unité doivent donc maintenant remplacés par des appels à inkex.Effect.unittouu et inkex.Effect.uutounit (anciennement self.unittouu et self.uutounit).

Voir aussi : Notes On Units Handling in Extensions in 0.91.

Nouvelles extensions

  • « Guillotine » : permet d’exporter le dessin divisé sur plusieurs PNG. Les divisions sont effectuées en ajoutant des guides verticaux et horizontaux dans le cadre du dessin, le cadre servant de limite extérieure ;
  • « G-code » : un générateur de G-code, pour la programmation de machines à commandes numériques ;
  • « QR code » : un générateur de codes QR ;
  • « Grille isométrique » ;
  • « Rogner une image matricielle » ;
  • « Extraire du texte » : permet d’extraire le texte d’un dessin dans un ordre choisi ;
  • « Fusionner du texte » qui permet de fusionner plusieurs blocs de textes sélectionnés en un seul ;
  • « Ajuster TSL » ;
  • « Remplacer la police » ;
  • « Mise en page multicadres » qui permet de préparer une mise en page avec plusieurs pages par feuille, mais est actuellement sujette à un bogue ;
  • « Diagramme de Voronoï » : crée des diagrammes de Voronoï et des triangulations de Delaunay en utilisant le barycentre des objets sélectionnés ;
  • « Interpoler l’attribut dans un groupe » : applique une valeur sur les attributs interpolables de l'ensemble des éléments de la sélection ;
  • « Texte Hershey », une extension pour rendre un texte destiné à être gravé (par exemple par un laser ou une CNC) et donc défini par un tracé plutôt que par une zone à remplir comme les polices traditionnelles ;
  • Un nouveau menu « Extensions Typographiques » facilite la création de glyphes pour FontForge et permet ainsi fabriquer sa propre police (voir Typography extensions in inkscape 0.91).

Améliorations

  • « Numéroter les nœuds » : Il est maintenant possible de choisir le début de la numérotation, ainsi que l’incrément entre deux nœuds.
  • Les valeurs des paramètres des extensions (sauf les attributs !) peuvent maintenant avoir un contexte de traduction en utilisant msgctxt.
  • De nouveaux sous-menus apparaissent dans le menu « Rendu ». Ils regroupent les code-barres, les grilles et les extensions de mise en page.

Magnétisme

  • Les préférences ainsi que la barre d’outils du magnétisme ont été retravaillées (dans le code sous-jacent comme dans l’interface graphique) afin de les rendre plus faciles à comprendre, à maintenir et afin de pouvoir trouver et corriger plus facilement les bugs de magnétisme restants.

  • Inkscape permet maintenant d’aimanter de manière perpendiculaire ou tangentielle aux chemins : à la création des chemins avec l’outil stylo, en déplaçant des nœuds ou encore en déplaçant des guides. Les guides tout juste créés (tirés depuis la règle) s’aimantent perpendiculairement ou tangentiellement à n’importe quelle courbe. Deux cases à cocher ont été ajoutées à la boîte de dialogue des propriétés du document (sur l’onglet magnétisme) pour activer ces options. Merci de noter qu’aimanter perpendiculairement ou tangentiellement ne fonctionnera pas dans l’outil de sélection lors de la transformation d’un objet (ou d’un ensemble d’objets).
    Tangent snapping

  • Il est maintenant possible d’aimanter à l’intersection d’un chemin et d’un guide.

  • L’aimantation est entièrement gérée lors de la transformation d’une sélection de nœuds (redimensionnement ou rotation) dans l’outil nœuds.

  • L’aimantation aux ancres de texte et aux lignes de base fonctionne maintenant correctement.

  • Lorsque la préférence « Aimanter seulement le nœud le plus proche du pointeur » est activée, la touche Tab permet de changer le nœud qui va être utilisé comme source d’aimantation (à l’intérieur de votre sélection). Cela permet de changer la source d’aimantation de la sélection sans relâcher le cliquer-glisser.

Splash Inkscape 0.91

  • # Excellente dépêche

    Posté par . Évalué à 10.

    Comme pour les dépêches noyau, cette dépêche est d'une excellent qualité. Merci à tous les contributeurs pour ce travail.

  • # Plugins

    Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 21/02/15 à 22:08.

    Il manque juste un truc pour faire des plugins qui s’intègrent vraiment dans l’interface, et pas seulement des processeurs XML ultra-limités. Après il y a le « risque » des plugins proprios et compagnie, mais ça rendrait vraiment le schmilblick plus réactif. C’est vraiment dommage que ça soit en not fully implemented depuis toujours, d’autant qu’il y a des dizaines (voire des centaines) d’idées d’outils qui se font désirer. Par exemple pour rajouter : un vrai éditeur de slides (JessyInk c’est bien mais très chiant à la navigation), des contraintes ou des animations. J’imagine que ça rendrait vraiment le code plus propre aussi de séparer le noyau des outils.

  • # Nom des marqueurs

    Posté par . Évalué à 7.

    Le formulaire de sélection des marqueurs a été amélioré afin de prendre moins de place.

    Mais il n'y a plus les noms des marqueurs ! Avant on pouvait facilement harmoniser les marqueurs utilisés dans un document en sélectionnant systématiquement par exemple le marqueur nommé "Arrow2MEnd".
    Maintenant, la seule solution que j'ai trouvée c'est de passer par l'éditeur XML… il y a un autre moyen ?

  • # Quid de la création de diagramme

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    C'est nouvelle mouture est vraiment très chargé (positivement) en nouveauté. Ça fait plaisir de voir Inkscape progresser de la sorte.

    Je me demande si avec le support des « Symboles » Inkscape propose un mode d'édition à la « Dia » qui permet d'attacher des symboles ensemble et de les réorganiser en gardant leurs connections ?

    • [^] # Re: Quid de la création de diagramme

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Les connecteurs fonctionnent déjà depuis quelques versions.

      Il y a même la possibilité de faire en sorte que leur chemin ne croise pas un autre objet, mais avec cette nouvelle version je n'ai pas encore retrouvé comment le faire :/ (on va dire que certaines fonctionnalités ne sont pas complètement intuitives…).

      Pour la lecture des fichiers visio, il y a toujours le "bug" des textes sur plusieurs ligne n'apparaissant que sur une seule ligne dans inkscape :/ Je ne sais pas trop si c'est un bug de l'export de visio ou de l'import d'Inkscape.

  • # Numéros de version

    Posté par . Évalué à 4.

    D'où viennent les numéros de version ?

    Il y a une discussion en cours pour faire des versions plus petites et plus régulières ?

    PS : Je n'utilise pas inkscape (j'en ai pas le besoin), c'est juste que je m'interroge. :)

    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.