Sortie de AlternC 1.0

Posté par . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
47
13
juin
2011
Internet

Au début était altern.org, qui eut pour souci principal de permettre à ses utilisateurs de maîtriser leur communication Internet au mieux, sans être informaticien. En 2001, suite à diverses difficultés juridiques, ce projet n'a pu continuer. Alternc est né afin de continuer cette envie de perpétuer la liberté sur un Internet non marchand. Il est maintenant le fruit d'une collaboration entre différents acteurs du web tel que Octopuce, Neuronnexion, Koumbit, L'Autre Net, Webelys, ainsi que de nombreux autres acteurs de l'hébergement basé sur Linux et le Logiciel Libre.

Ce lundi 13 juin 2011, c'est avec beaucoup de plaisir que nous vous annonçons l'achèvement du premier cycle de développement avec la sortie de la version 1.0 d'AlternC. En parallèle le livre AlternC comme si vous y étiez aux éditions In Libro Veritas / Framabook vient de paraître.

Mais plus clairement, qu'est-ce qu'AlternC ? C'est un logiciel libre de gestion d’hébergement mutualisé sous Linux, facile à installer et à utiliser, s'appuyant uniquement sur des logiciels libres. Il contient un système d’installation et de configuration automatique, ainsi qu’un panneau de contrôle accessible par le web, pour la gestion des utilisateurs et des services (domaines, mails, comptes ftp, statistiques…)

Le cœur de cette nouvelle version est son système de modèles de configuration personnalisables par l'administrateur système.

AlternC se veut le moins intrusif possible dans la configuration système et laisse la priorité à l'administrateur système. Ainsi, à chaque création de domaine ou sous-domaine, un ensemble de configurations types (entrées DNS spécifiques, configuration Apache, script de fin de déploiement...) est appliqué selon les modèles mis en place. À tout instant, il est possible de débrayer un comportement, au cas par cas, sans remettre en cause le fonctionnement global.

La création de modèles est simple, documentée et extensible. Un modèle permet d'avoir un fonctionnement personnalisé d'AlternC sans avoir à rentrer dans son fonctionnement interne. Ajouter facilement des entrées DNS, personnaliser les règles Apache spécifiques ou encore créer des fermes à CMS simplement ne sont plus une utopie.

Autres points notables, on remarquera le renforcement de la gestion des droits UNIX, la compatibilité des greffons avec Squeeze et la sortie du livre AlternC comme si vous y étiez aux éditions In Libro Veritas / Framabook.

Si vous souhaitez l'installer, consultez la documentation sur http://alternc.org/wiki/Documentation/Fr/Administrateur/Installer .

À venir

Cette version n'a pas fini d'avancer ! En effet, la prochaine version continuera à répondre plus finement aux problématiques de sécurité et aux demandes de fonctionnalités :

  • Intégration de restriction IP sur les accès (panel, ftp) ;
  • Intégration de MPM-ITK, qui permet d'exécuter chaque site avec les droits UNIX du compte utilisateurs.

Cette orientation sécurité ne l'éloignera pas des utilisateurs, avec par exemple l'intégration de Sieve (grâce au remplacement de Courier par Dovecot pour le pop et l'imap), permettant la gestion de filtres depuis leur client mail directement sur le serveur de messagerie, ainsi que la probable intégration de nouveaux modules Jabber et Machines Virtuelles SSH.

Deux dépôts debian sont disponible : http://debian.alternc.org/ propose les versions stables d'AlternC et http://nightly.alternc.org/ reprenant les dernières versions de test est accessible si vous souhaitez, vous aussi, expérimenter les prochaines nouveautés.

Le système d'exploitation de prédilection d'AlternC est Debian GNU/Linux, ainsi cette version est compatible Lenny et Squeeze.

  • # Valentin?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Tiens ça fait bien longtemps que j'ai plus entendu parler de Valentin, on sait ce qu'il devient?
    Est-il encore impliqué dans AlternC?

    Ahhh altern, quand j'étais jeûne, c'était l'utopie sur internet, avec ses textes engagés, et sa fameuse FAQ où les kiddies ont pu expérimenter les premières injections SQL.
    Je crois qu'on a vu l'histoire se dérouler là bas...

    Des témoins de cette époque par ici?
    À quand le retour de la fameuse FAQ altern?

    ;-)

    • [^] # Re: Valentin?

      Posté par . Évalué à 3.

      mon 1er compte dlfp était sur altern.org, c'était parfait jusqu'au "déboire" du site j'ai perdu mon pseudo tchado et ce n'était pas un virus informatique.
      Je ne suis que tchadoa dorénavant...

      • [^] # Re: Valentin?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        En ce qui me concerne j'ai toujours une adresse @altern.org fonctionnelle qui me sert de backup (j'utilise l'adresse sur mon domaine en temps normal) par exemple dans la config du domaine.

    • [^] # Re: Valentin?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Il cultive des graines : http://www.poptronics.fr/Valentin-Lacambre-du-logiciel

      « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

    • [^] # Re: Valentin?

      Posté par . Évalué à 4.

      citation Des témoins de cette époque par ici?

      J'ai encore 3 comptes mails @altern, dont ma première adresse mél du monde entier (émotion), qui fonctionnent depuis plus de 10 ans maintenant. Quelle époque héroïque ! Nous étions jeunes, beaux et insouciants... Et la fameuse « FAQ » du service d'hébergement de mail @altern.org. D'un simple forum codé avec les pieds, destiné à l'entraide entre utilisateurs, naquit un joyeux bordel qui aura duré des années. Une vraie communauté underground du net, avant 4chan, avant les noelistes, avant la tribune !

      Pour contrer les bugs du forum (insertion de code html ou js), j'avais codé (également avec les pieds) une sorte d'aspirateur filtrant pour purger la lecture, et le fameux FSR (Faq Storm Restorer) pour remonter les messages utiles noyés sous les spams, qu'une poignée de bénévoles motivés faisait tourner... J'avais d'ailleurs rencontré Valentin à l'occasion d'une conférence « No-Zelig » à Paris, que ça avait beaucoup amusé et trouvait ça plus marrant de laisser ce foutoir s'auto-organiser que de corriger les bugs...

      Et finalement, d'un truc jamais pensé pour, une sympathique bande bigarée s'est agglutinée autour de ça. Ce qui débouchât sur quelques bonnes rencontres "IRL" dont le fameux barbec' altern annuel qui aura vécu quelques années ! D'ailleurs... t'en avait pas été une fois Gui13 ? En passant, je connais au moins deux anciens habitués qui fréquentent linuxfr, eux aussi ils n'ont pas changé de pseudo ;)

      Après la fermeture de la FAQ, les habitués, orphelins, se sont installés ailleurs, sur une version modifiée du forum de Valentin, chez l'autre.net justement, avec une syntaxe wiki dont le nouveau linuxfr semble d'ailleurs s'inspirer... (Plagiat ?) Même si la communauté s'est réduite, elle existe encore aujourd'hui (plus chez lautre.net), avec presque 10 ans d'archive (dont à peu-près 200 messages de toi mon cher Gui13 ;)), c'est le petit morceaux d'histoire du web que nous avons contribué à créer !

      • [^] # Re: Valentin?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Me souviens des photos du barbeuk, mais c'était un autre Guillaume qui était venu.
        À l'époque je devais avoir 15 ans, je pissais encore au lit quoi... alors prendre le train jusqu'à Paris!

        Je me souviens aussi de mi-c, mais je ne connaissait pas l'adresse de fallback, mi-c.org ayant fait disparaitre les traces du forum.

        J'avais aussi utilisé ton script de forum amélioré un moment. Mais tout ça c'était avant le Web2.0.
        Ça nous rajeunis pas!

    • [^] # Re: Valentin?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est aussi sur Altern que j'avais créé un de mes premiers sites - après un faux départ sur inforoute - et j'y avais aussi créé une espèce de BBS avant la lettre, en PHP-FI, qui avait été repris ici ou là... Et j'ai continué sur lautre.net, à sa création.

  • # debian par ci, debian par là

    Posté par . Évalué à -2.

    Le soucis que j'ai avec alternc (je l'utilise chez Lautre Net sans soucis), c'est que j'aurais aimé pouvoir le tester sur autre chose que debian, et ça va faire quelques années que cette position n'a pas changé : c'est uniquement disponible pour debian. Or, on le sait tous : debian n'est pas linux !

    Si un jour vous avez 3 minutes pour faire un simple tar avec un gros INSTALL afin qu'on puisse l'installer ailleurs, ce serait kwel.

    • [^] # Re: debian par ci, debian par là

      Posté par . Évalué à 10.

      L'équipe de dev du projet n'a absolument rien contre un portage sous d'autres distributions.
      Simplement les développeurs bénévoles les plus actifs n'utilisent pas d'autre distributions que Debian et se concentrent donc sur cette distribution et uniquement celle ci.

      Par contre, les bonnes volontés en la matière sont les bienvenues et seront très largement soutenues ;).

      Des gens tentés par l'aventure ?

    • [^] # Re: debian par ci, debian par là

      Posté par . Évalué à 4.

      Les sources sont disponibles. Le mieux serait que les personnes qui désirent qu'AlternC soit disponible hors debian s'occupent de le mettre en œuvre pour leur distribution favorite.

    • [^] # Re: debian par ci, debian par là

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      J'avais réussi à le faire fonctionner sur une mandriva (LE 2005 si je ne me trompe pas).
      J'avais un peu galéré à le faire, mais en bidouillant ça avait fini par tomber en marche. Par contre, jamais eu le temps de le faire proprement et de le remonter :-(

      En tout cas, très content que la version 1.0 ait pu (enfin) voir le jour !

      • [^] # Re: debian par ci, debian par là

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        L'équipe est preneuse de tout retour d'expérience sur les portages anciens ou en cours.
        Cela permettrait de cibler les points problématiques et de trouver des solutions adaptées.

        Des retours positifs, sur la précédente version, ont été fait concernant Ubuntu Server et ceci malgré le nommage différents de certains paquets et des fichiers de configuration structurés différemment.

    • [^] # Re: debian par ci, debian par là

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Chez la concurrence, VHFFS est assez bien adaptable à FreeBSD.

  • # Existant

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    J'ai un serveur avec déjà tout d'installer, si j'installe alternC est-ce qu'il va tout écraser ou bien prendre en compte tout ce qui est déjà existant ?

    Born to Kill EndUser !

    • [^] # Re: Existant

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Bonjour

      Il est tout à fait possible d'avoir une configuration personnelle avec une instllation alternc, à condition d'utiliser les même briques logiciels (actuellement apache2, proftp, courier, ...).

      Il est assez courant de trouver des configurations perso en complément comment, un service proxy pour jabber ou autres "joyeusetées".

      Le principe de base est d'être un minimum invasif. Si les sites initiaux sont gérés proprement il n'y aura pas de problème majeur.

      Au pire on pourrait avoir des conflits de configuration mais en aucun cas des pertes de données.

      En espérant avoir répondu à la question

      • [^] # Re: Existant

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Bonjour, tu m'a répondu en partie et merci.

        D'après ce que tu dis on peut avoir ça config à côté, mais c'est à l'installation que je me pose la question. Genre j'ai mes fichiers zones de bind, est-ce qu'AlternC va aller mettre sont nez dedans, les écraser par les siens, ne pas en tenir compte ?

        Sur le site j'ai trouvé la doc d'utilisation mais pas celle d'installation :(

        Born to Kill EndUser !

        • [^] # Re: Existant

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Bonjour

          La doc d'installation est sur Installation Alternc

          Que ce soit pour apache ou bind des repertoirs dédié dans /var/alternc sont créés. Dans ceux ci pour chaque compte géré, les configuration dédiées sont stockées.
          Pour apache cela se caractérise par un fichier apache2/conf.d/alternc.conf qui va inclure /var/alternc/apache-vhost/vhosts_all.conf
          Pour bind le fichier /etc/bind/named.conf.options est modifié afin de charger "/var/alternc/bind/automatic.conf";

          Ainsi normalement il peu probable que des fichiers de configurations personnels soit perdus.

          • [^] # Re: Existant

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Merci pour les précisions et le lien.
            Je pense qu'un jour ou l'autre mon serveur va y passer :)

            Born to Kill EndUser !

  • # ispconfig ?

    Posté par . Évalué à -7.

    j'ai utilisé
    http://www.ispconfig.org/
    sur plusieurs serveurs.

    cela me parait beaucoup plus sérieux...

    • [^] # Re: ispconfig ?

      Posté par . Évalué à 2.

      ispconfig - éléments de réponse

      Bonjour,

      Quels sont les éléments qui te font penser que Ispconfig est plus sérieux ? ça pourrait aider les gens à chosir !

      a+

      • [^] # Re: ispconfig ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Le développement est continu, les plateformes supportées sont nombreuses, le nombre des fonctionnalités est important.

        C'est disponible chez ovh en "natif"
        ispconfig chez ovh

        ;)

        @+

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.