Sortie de la version 5.3 du BSP du Projet Armadeus

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Claude et Nÿco. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
22
8
jan.
2014
Matériel

La version 5.3 du BSP, le logiciel de support de la carte mère, du Projet Armadeus a vu le jour le 25 décembre 2013. Pour rappel, le projet Armadeus a pour objectif de faciliter le développement de systèmes embarqués à base de Logiciels Libres. Il est basé sur la combinaison logicielle suivante : U-Boot, Linux et Buildroot / Busybox / µClibc (glibc et eglibc sont aussi pris en charge).

Le projet est « alimenté » par deux entités :

  • l'association Armadeus Project, qui fournit un support bénévole aux particuliers et aux écoles / universités,
  • la société Armadeus systems, qui conçoit la majorité des cartes électroniques utilisées par le projet et fournit un support commercial aux entreprises désirant développer des solutions embarquées sous Linux.

Les modules embarqués (APFxx) pris en charge par le projet sont principalement sur base d'architecture ARM + FPGA, permettant à ceux qui le souhaitent d'améliorer leurs compétences, aussi bien en développement logiciel qu'en développement matériel (conception électronique numérique).

Les nouveautés majeures de la version 5.3 sont :

  • le support de U-Boot 2013.04,
  • une meilleure intégration des noyaux Linux « vanilla »,
  • le support de Buildroot 2013.05,
  • le support expérimental de Beremiz,
  • les habituelles corrections de bogues et diverses améliorations d'utilisation.
  • # Différence avec Arduino et RaspberryPi ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Si je comprends bien par rapport à Arduino, c'est une plateforme beaucoup plus complète et par rapport à un Raspberry, ce n'est pas pensé vraiment comme un ordinateur.

    D'autre part, en plus du processeur ARM, il y a un FPGA, j'imagine que c'est une fonctionnalité centrale du projet ? (l'ARM est en quelque sorte au service du FPGA) ?
    Le fait d'avoir un ARM permet de reprogrammer le FPGA au besoin, sans redémarrage ?

    sur la page de wiki fonctionnalités j'ai pas compris si ce sont les fonctionnalités utilisables en général, ou des use case de la carte ?

    • [^] # Re: Différence avec Arduino et RaspberryPi ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 09/01/14 à 09:21.

      ce n'est pas pensé vraiment comme un ordinateur.

      Disons plutôt que ça n'est pas pensé comme un PC. Il n'y a pas d'environnement de bureau, le debugage/pilotage des cartes se fait via un port série (ou USB selon les cartes). Les cartes peuvent tout à fait fonctionner sans écran, et c'est d'ailleurs leurs fonctionnement par défaut.

      D'autre part, en plus du processeur ARM, il y a un FPGA, j'imagine que c'est une fonctionnalité centrale du projet ? (l'ARM est en quelque sorte au service du FPGA) ?

      Hmm, il faut plutôt voir ça à l'inverse, le FPGA est branché sur l'espace mémoire de l'ARM et permet d'ajouter des «périphériques virtuels» (On parle aussi d'IP mais je ne trouve pas le mot adapté). Par exemple, si tu as besoin d'ajouter des ports séries ou des gpios tu peux les synthétiser dans le FPGA et les utiliser ensuite avec Linux sur l'ARM.
      Pour intégrer ces périphériques virtuels Armadeus utilise un outils maison qui possède un certain nombre de composants en standard (GPIO, UART, PWM, …):
      PeripheralOnDemand :POD
      http://www.armadeus.com/wiki/index.php?title=POD_Tutorial

      Le fait d'avoir un ARM permet de reprogrammer le FPGA au besoin, sans redémarrage ?

      Tout à fait: http://www.armadeus.com/wiki/index.php?title=FPGA_loader

      sur la page de wiki fonctionnalités j'ai pas compris si ce sont les fonctionnalités utilisables en général, ou des use case de la carte ?

      Ce sont les fonctionnalités utilisable en général, il faut voir ensuite si elles sont disponibles en fonction de la carte utilisée:
      http://www.armadeus.com/wiki/index.php?title=Hardware

  • # Du super matériel

    Posté par . Évalué à 3.

    Du matériel bien pensé, basé sur des outils 100% libre! J'ai toujours un vrai plaisir à développer sur cette plateforme qui apporte le côté industriel qui manque beaucoup au projets type Raspberry Pi ou Beagle Bone Black.

    Bonne continuation à toute l'équipe!

  • # Pertinence aujourd'hui?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    J'avais regardé ce projet pour un développement à base de CPU + logique programmable.
    L'idée a été abandonnée au profit d'une solution plus "intégrée", comme on peut le trouver dans les SoC, chez p.ex. Altera ou Xilinx.
    On retrouve la techno ARM (simple ou double coeur), et un FPGA, le tout dans un même composant.
    On y gagne une certaine flexibilité (suppression des liens "statiques" au niveau PCB entre le(s) CPU(s) et le FPGA).
    Jusqu'il y a encore peu, ce genre de techno' était "chère" (par rapport à une techno' à base de composants discrets distincts), mais cela a bien évolué ces derniers temps.

    Du coup je me pose la question de la pertinence de ce genre de configuration aujourd'hui.

  • # IP Arduino sur FPGA

    Posté par . Évalué à 1.

    Le FPGA est normalement capable de programmer la logique d'une arduino due en allant plus vite !

    serait il possible d'intégrer l'IP arduino due, arm qui existe déjà pour pouvoir se servir de l'aspect temps réel du FPGA mais avec la simplicité de programmation du Arduino ???

    Ça pourrait être sympa.

    • [^] # Re: IP Arduino sur FPGA

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      L'arduino est une carte de développement complète centrée sur un Atmel SAM3X8E avec un cœur ARM Cortex-M3. ARM Ltd ne fournissant pas ses IP en libre je doute que tu trouve une «IP» libre de ce composant.

      Mais l'atmel est un microcontrôleur muni d'un certain nombre de périphériques que tu ne pourras pas synthétiser dans le FPGA. Tu pourras synthétiser des uarts et des PWM, mais pas les ADC puisqu'il n'y en a pas dans le spartan (FPGA). À voir avec la futur carte d'Armadeus, normalement son FPGA intégrera un ADC.

      Quand à l'intégration de l'ethernet et de l'usb dans le FPGA, t'as peu de chance que ça rentre.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.