Sortie de la version 6.8 de Noalyss

Posté par . Édité par Nÿco, palm123, Nils Ratusznik et tuiu pol. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
18
4
fév.
2015
Bureautique

Noalyss est un ERP complet, il comprend non seulement la comptabilité, la comptabilité analytique mais aussi la gestion (suivi client, suivi de fournisseur, stock, prévision) et même la liaison entre le suivi et les opérations comptables. Il est facile de faire correspondre plusieurs opérations comptables avec toute une série d'actions comme le bon de commande, la livraison, etc. Afin de faciliter le suivi, les actions de gestion (courrier, devis, bons de commande…) peuvent aussi avoir des tags afin de les classer.

Pour cette version, l'accent a été mis sur l'ergonomie, beaucoup de choses sont beaucoup plus simples à réaliser, comme l'activation de plugin, la reprise de l'inventaire, la recherche de fiche par poste comptable. Comme à chaque version majeure, les greffons ont du être adaptés et ont été améliorés.

Noalyss est publié sous licence GPLv2, c'est le nouveau nom de PHPcompta.

De façon plus complète, on peut citer comme nouveautés :

  • possibilité d'avoir plusieurs contacts ou compagnies dans le suivi ;
  • simplification des ajouts de plugins, ceux-ci sont fournis avec un fichier XML et les activer pour un profil ne demande plus qu'un seul clic ;
  • reprise de la situation des stocks de l'année précédente pour encoder les stocks ;
  • TVA Non payée (autoliquidation, intracommunautaire, NPR) n'apparaît plus dans les différents fichiers de journaux, le montant TVAC ne le tient pas en compte,(c'est uniquement à l'affichage) ce qui améliore la lisibilité, cependant elle reste visible dans le détail ainsi que dans les exports CSV ;
  • ajout des scénarios afin de déboguer et tester plus facilement ;
  • utilisation des clefs analytiques, celle-ci sont configurables par journaux ;
  • simplification de l'encodage des banques, en rapprochant avec une opération existante, le client ou le fournisseur est mis à jour automatiquement.

Améliorations :

  • amélioration des thèmes ;
  • amélioration des détails opérations, simplification pour changer la comptabilité analytique ;
  • la comptabilité analytique peut fonctionner de manière croisée ou parallèle ;
  • la génération de document dans le suivi permet maintenant d'inclure le titre de l'action ;
  • vérification plus complète de la comptabilité ;
  • recherche des fiches par poste comptable ;
  • traduction vers l'anglais des interfaces ;
  • meilleure prise en charge pour les tablettes.

Plugins (greffons) :

  • amortissement : export des tableaux en PDF, ajout des opérations dans le suivi ;
  • facturation : apparence, meilleure apparence pour la TVA autoliquidé, ajout dans le suivi ;
  • import des banques : complétion automatique du client grâce au rapprochement ;
  • outil comptable : export en CSV de toutes les opérations, ce fichier peut être donné à votre comptable pour qu'il l'intègre dans son logiciel .
  • # Présentation des fichiers comptables et télé-déclaration

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Bonjour,
    J'ai 3 questions à propos de Noalyss.

    Est-il possible simplement de réaliser un export pour qu'un comptable puisse charger la compta d'une entreprise afin de faire le bilan ? (le cabinet que je connais est pro-ebp).

    Ce concurrent en trois lettres vente les mérites de son module de télédéclaration de la TVA. Y-a-t-il qqch d'approchant dans Noalyss ?

    Et enfin pour terminé, qu'en est-il de "l'obligation de présentation sous forme de fichiers" effective depuis quelques temps ?

    Je précise que je me pose les même questions avec dolibarr. Le logiciel de compta est actuellement la seule brique windowsienne d'un paquet de petites entreprises.

  • # Specification du format FEC ...

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,
    Si quelqu'un se sent d'attaque, voici un point de départ, la spécification du format FEC : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027788276&dateTexte=&categorieLien=id

    Rien de bien étonnant à priori.

    • [^] # Re: Specification du format FEC ...

      Posté par . Évalué à 3.

      Bon à savoir : on a déjà toute l'info dans le CSV, en faire un XML sera vite fait ;-)

      Merci pour le lien

      • [^] # Re: Specification du format FEC ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Le format type CSV est tout à fait valide, pas besoin d'un XML. (valeurs séparées par des barres droites | )
        J'ai du écrire un script pour mettre en place la génération du FEC dans l'entreprise où je travaille, ne préférant pas demander à l'éditeur de l'ERP (pour des raisons de coût et de délai).
        Ca fait déjà un joli fichier de 400Mo par an, j'imagine même pas en XML…

        Tant que ça passe ce validateur, c'est bon (au niveau du format du fichier, après les données… chacun ses magouilles, hein) :

        Outil test FEC (sous windows uniquement)

        • [^] # Re: Specification du format FEC ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je tire mon chapeau aux développeurs de cet outil de validation FEC qui a le bon goût de :
          - peser 30Mo (soit 3 fois plus que Noalyss, la taille l'ERP OpenConcerto, ou encore 1/4 d'Odoo…)
          - ne fonctionner que sous Windows
          - ne fonctionner qu'en 64bits
          - s'installer comme un brave dans C:\Test_Compta_Demat
          - livrer des .gitignore
          - ne pas être Open Source mais en utiliser largement
          - ne pas être payant

  • # Bon retour de mon coté de la partie Compta de Odoo

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai testé dernièrement l'ERP Odoo principalement pour la partie comptabilité, après une certaine difficulté au début, surtout dû au fait que je suis totalement débutant en compta, j'ai trouvé Odoo agréable à utiliser.

    Le seul petit point faible pour le moment, c'est la lenteur d'initialisation lors de l'activation d'un nouveau module (écriture des tables…). Mais cela n'est pas bien grave, c'est une opération que l'on fait qu'une seule fois.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.