Sortie de Mageia 1

Posté par . Modéré par Mouns. Licence CC by-sa
69
3
juin
2011
Mageia

La première version de la distribution communautaire Mageia est sortie le 1er juin. Cette toute nouvelle distribution est issue d'une partie de la communauté Mandriva Linux.

8 mois après l'annonce du projet, la première mouture de Mageia est disponible depuis le premier Juin sur les miroirs comme prévu sur le planning. Fruit du travail d'une communauté issue des quatre coins de la planète, la distribution se décline pour le moment en :

  • 2 DVD d'installation 32/64 bits,
  • ainsi qu'un cd d'installation pour les 2 architectures,
  • complété par 8 Live CD (KDE et GNOME et des variations sur les langues).

On y retrouve également un installeur réseau (fichier boot.iso) ainsi que la possibilité de placer les images ISO sur une clé USB pour une installation simplifiée sur les netbooks.

Sommaire

Un peu d'histoire

Mageia est un projet de distribution GNU/Linux communautaire monté par des anciens salariés de Edge-It, une filiale de Mandriva, et par la communauté d'utilisateurs et de développeurs de Mandriva Linux. Annoncé le 18 septembre 2010, le projet tire ses racines des différentes tentatives d'indépendance de la communauté vis à vis de la société, et visait à assurer la pérennité et l'avenir du projet originel comme le rappelle l'annonce de l'époque. L'équipe a commencé d'abord par réfléchir aux problématiques de gouvernance, cherchant à s'appuyer sur des bases solides et plus saines et c'est donc sans surprise qu'une association de type loi 1901 a été mise en place afin de superviser le projet. Afin d'éviter les soucis de gouvernance, dus à la présence d'une activité commerciale, l'association ne s'occupe que de la partie communautaire et laisse un écosystème autonome se développer autour du projet pour éviter les interférences comme à l'époque de Mandriva Linux.

Comme de nombreux logiciels libres, le projet s'appuie sur un modèle méritocratique en essayant de prendre en compte dès le début les différents corps de métiers requis pour une distribution et tentant de prévoir l'extension à d'autres domaines. Parallèlement à la mise en place des équipes, la priorité a été d'obtenir des machines afin de travailler et, grâce au soutien de la communauté ainsi que de sponsors comme Dedibox, Gandi et Lost Oasis, des machines ont été trouvées rapidement pour commencer le travail.

L'activité des derniers mois a été importante et soutenue puisque les versions de test se sont succédées :

  • une alpha 1 le 14 février 2011 juste après le FOSDEM, puis une alpha 2 le 15 mars,
  • une bêta 1 le 5 avril suivie d'une une bêta 2 le 26 avril
  • la rc1 le 18 mai et finalement cette version finale en ce 1er juin.

Le projet a eu fort à faire en terme de présence à des événements comme LinuxTag, Solutions Linux ou le FOSDEM au cours de ce début d'année. Une infrastructure de traduction, des forums, un système de compilation ont été mis en place au fur et à mesure par l'équipe web et les administrateurs. Du côté de la création de RPM, pas moins de 7400 paquets ont été importés ou ajoutés depuis Décembre, couvrant la plupart des besoins classiques aussi bien en terme de poste bureautique que de serveurs.
Suite à des discussions lors du web worker camp à Paris, un premier effort d'intégration autour des technologies du web a été fait, notamment avec l'ajout de paquets comme couchdb, mongodb ou redis. Enfin les différentes équipes de traduction n'ont pas chômé, traduisant le site officiel en 21 langues, le blog officiel dans 13 langues, et les logiciels dans 28 tout au long des 8 derniers mois.

Sous le capot

Techniquement parlant, cette première version de Mageia est basée sur les paquets Mandriva Linux 2010.1 mis à jour, mais elle intègre déjà quelques nouveautés telles que LibreOffice, l'intégration de Maven faite en coordination avec OpenSuse et Fedora, ou des nouvelles versions majeures de KDE, de Xorg, ou de RPM pour les composants majeures. L'accent pour cette version a surtout été mis sur la stabilité et la mise en place des processus plus que sur la nouveauté à tout prix, ce qui explique l'absence de GNOME 3, systemd ou gcc 4.6.

Du côté des logiciels, on retrouve donc KDE SC 4.6.3, GNOME 2.32 ainsi que XFCE 4.8 parmi les environnements de bureau proposés. Le noyau 2.6.38.7 est décliné dans diverses saveurs comme une version vanilla, ou une version spécifique pour serveur reprenant la nomenclature de Mandriva Linux. Xorg, présent dans sa version 1.10.1 permet de bénéficier de l'état de l'art pour la prise en charge des cartes graphiques permettant ainsi de faire tourner Mageia sur un PC récent au mieux de ce que le monde du libre peut offrir au moment de la sortie.

Enfin, les outils de gestion bien connus comme rpmdrake et les drakxtools sont de la partie, même si certains ne sont pas encore intégrés. On retrouvera urpmi et l'installeur drakx pour gérer respectivement les paquets ainsi que l'installation et suite aux discussions, l'ancien système de main/contrib/plf a été remplacé par un système de dépôts unifiés en 3 parties :

  • core, qui correspond à tout ce qui existe de base
  • tainted, qui correspond peu ou prou aux paquets du dépôt PLF concernant les logiciels libres juridiquement problématiques (brevets, etc.)
  • non-free, pour tous les logiciels non libres.

On retrouve également le concept de backports qui permet d'avoir des logiciels plus à jour sur sa version stable, le tout appuyé par un projet permettant entre autres la gestion des demandes de backport ou d'intégration de nouveaux logiciels, nommé Mageia App Db. Le but étant de favoriser l'interaction entre les utilisateurs et les packageurs en aidant ces derniers pour les tests de paquets et en centralisant les besoins. Contrairement à son nom (qui va changer bientôt), le logiciel n'est pas spécifique à une distribution et s'appuiera sur le travail réalisé en janvier pour le projet Appstream. Des instances de test pour diverses distributions sont d'ailleurs accessibles depuis la page d'accueil du projet Mageia App Db.

Le futur

Les plans pour la future version de la distribution ne sont pas encore tracés. Afin de montrer le sérieux du projet, il a été décidé au début de se consacrer à la mise en place des bases en repoussant toutes les discussions techniques et les changements en profondeur après la sortie de la première version stable. Le moment est donc venu de se pencher sur l'année qui s'est écoulée, et de réfléchir aux axes de developpement avec des problématiques telles que le cycle de release, l'approche communautaire de la gestion des changements, et de nombreux autres choix. Nous vous invitons donc à nous rejoindre en fonction de vos affinités afin de prendre part à l'aventure. En outre, le projet sera présent lors des RMLL 2011 à Strasbourg sur le village associatif, donc n'hésitez pas à venir dire bonjour sur le stand, à faire part de vos remarques ou à nous aider à présenter le projet.

  • # Un bon départ

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Concrétiser un projet d'une telle ampleur dans les délais annoncés est vraiment prometteur. Toute l'infrastructure indispensable à un projet pérenne est en place. Les serveurs fonctionnent parfaitement, les développeurs sont coordonnés et les utilisateurs ont MLO comme annoncé sur linuxfr

    Bref un grand bravo à tous et longue vie à Mageia !

  • # Migration

    Posté par . Évalué à 3.

    Après bien des débats sur la pertinence ou la faisabilité du fork de Mandriva en Mageia, la preuve est faite que c'était possible. Bravo à tous ceux qui ont contribué à tout ça.

    J'ai lu avec intérêt la page de migration http://mageia.org/fr/1/migrate/ pour passer de mandriva 2010.1 ou 2010.2 vers Mageia 1

    La machine que je voudrais migrer est actuellement en cooker et donc avec des paquets rpm5... je suppose que cela n'est pas possible car je crois savoir que mageia utilise la version précédente de rpm.

    Est il prévu de changer de version pour rpm ou mageia va-t-elle continuer avec la version actuelle ?

    • [^] # Re: Migration

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      La migration de Mandriva 2010.2 à Mageia fonctionne bien. Mais Cooker est une version en évolution permanente et une migration depuis cooker serait par principe assez aléatoire. De plus ceux qui utilisent cooker sont par définition des gens capables d'effectuer des opérations assez complexes sur leurs machines.

      Si on devait développer une autre migration, ce serait une migration depuis Ubuntu qui serait intéressante ! Bien sûr c'est sans tenir compte de la faisabilité !

      • [^] # Re: Migration

        Posté par . Évalué à 5.

        Si on devait développer une autre migration, ce serait une migration depuis Ubuntu qui serait intéressante ! Bien sûr c'est sans tenir compte de la faisabilité !

        L'avantage, c'est que les utilisateurs partiraient d'un système, par principe, assez aléatoire ;-)

      • [^] # Re: Migration

        Posté par . Évalué à 2.

        ceux qui utilisent cooker sont par définition des gens capables d'effectuer des opérations assez complexes sur leurs machines

        Certes, c'est d'ailleurs ce que je regardais, je pensais migrer de cooker en cauldron en changeant juste les sources :). Peut être trop ambitieux...

        Mon PC sous cooker étant une machine pour faire des cascades, finissant d'ailleurs parfois en crash, je voulais tenter le coup sans réinstallation mais rpm5 va m'en empêcher...

        Je ferai donc une vraie installation quand j'aurai le temps.

    • [^] # Re: Migration

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tu peux tenter la migration, mais on a pas fait de tests. À vue de nez, le plus gros problème est de reconvertir à nouveau la base de données du format v9 à v8. Je pense que le plus simple est de demander à un développeur rpm5 comment faire ( après tout, au pire, tu réinstalles )

  • # graphistes

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Merci aux graphistes pour le joli logo qui orne maintenant LinuxFr :-) (et à Nono< pour sa réactivité à le mettre en place).

    Comme tout, c'est un travail qui peut évoluer en fonction des goût et des couleurs ;-)

    • [^] # Re: graphistes

      Posté par . Évalué à 8.

      la charte graphique est superbe, effectivement, j'aime beaucoup le logo.

      Quelques coquilles dans la dépêche :
      "des machines ont été trouvés" -> "des machines ont été trouvées"
      "l'ancien système de main/contrib/plf à été remplacé" -> "a été remplacé"

      App Db semble très intéressant, sortir des versions à jour des logiciels les plus utilisés (navigateur, dessins, musique, traitement de texte etc), sans toucher à la base du système me semble fondamental.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: graphistes

        Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 03/06/11 à 20:44.

        App Db semble très intéressant

        plus que tu ne crois :-) il faudrait toute une dépêche pour présenter ce qui est souhaité : apporter une vue "application" plutôt que paquets, travail effectué et lancé avec plusieurs distributions et bureaux (Debian, Fedora, KDE, Mageia, Ubuntu notamment), présentation de ces applications (et demande de packaging "à la" AUR par exemple), par la suite traduction collaborative des descriptions (et remontée upstream de ces traductions).

        sortir des versions à jour des logiciels les plus utilisés

        moui, il faut du monde pour réaliser des backports aussi (et les tester) ;-) on va dire que c'est une première réponse à un début de rolling-release sans vouloir lancer de troll.

        sans toucher à la base du système me semble fondamental.

        c'est justement la difficulté, le kernel doit être touché pour de nouveaux périphériques parfois et de proche en proche beaucoup de choses en user-land. Et inversement, pas mal de bibliothèques peuvent être touchées lorsque tu prends une nouvelle versions d'un logiciel (ce qui peut avoir des effets collatéraux).
        Pour Firefox, par exemple, c'est xulrunner qui bouge, ce qui impacte Miro_(logiciel) entre autres (et yelp avant qu'il ne passe à webkit...).
        De l'intérêt de mettre en place des équipes de gens motivés, pour y aller de manière maîtrisée, au fur et à mesure.

        • [^] # Re: graphistes

          Posté par . Évalué à 6.

          packaging "à la" AUR

          ça ne serait pas un mal. Je n'ai jamais compris pourquoi les autres distributions avaient un système de création de paquets aussi compliqué.

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: graphistes

          Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 05/06/11 à 19:47.

          moui, il faut du monde pour réaliser des backports aussi (et les tester) ;-)

          C'est l'un des objectifs de Mageia App Db : permettre d'améliorer les tests des backports. Pour cela, il y a plusieurs choses mises en place ou sur le point de se mettre en place :

          • tout d'abord, au niveau de la distribution, les media core, tainted et non-free existent dans une version -backports_testing (core-backports_testing, etc.), dans laquelle on peut balancer à peu près librement ce qu'on veut comme paquet backporté de cauldron (les limites ne sont pas encore définies précisément, mais je suppose qu'on va éviter dans un premier temps d'envoyer des paquets trop centraux et se concentrer les applications backportables). C'était un gros manque pour moi sur Mandriva Linux, où je faisais pas mal de backports et avais dû me faire mes propres dépôts pour permettre aux volontaires de tester les nouvelles versions de paquets avant de balancer ça à tout le monde via les backports. On peut donc à la fois rendre des nouvelles versions disponibles plus rapidement pour les testeurs et aventureux, et se donner un peu de temps pour les donner aux autres via les backports.
          • à côté de ça Mageia App Db va permettre à ceux qui le souhaitent d'être notifiés par mail ou via un flux RSS personnalisé quand un paquet pour lesquels ils se sont déclarés demandeurs de nouvelles versions et/ou prêts à tester est disponible dans les backports_testing, on espère donc que les développeurs pourront utiliser ce biais pour plus facilement avoir des retours sur les backports qu'ils ont préparés
          • [^] # Re: graphistes

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Et si quelqu'un pouvait me plusser un coup, ça m'arrangerait, j'en ai un peu marre qu'à chaque fois que je commente ce que je dis soit masqué par défaut.

            /coupdegueule

            • [^] # Re: graphistes

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Fais comme tout le monde, navigue en -42.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: graphistes

                Posté par . Évalué à 5.

                Ben si tout le monde le fait, pourquoi est-ce que ce n'est pas le comportement par défaut (avec possibilité de demander le masquage pour un seuil donné) ?

      • [^] # Re: graphistes

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Le souci, c'est définir "la base du systéme". Y a des cas simples ( la glibc par exemple, gajim pour un autre ).
        Et y a des cas plus complexes. Kde, base du système ou pas ? Firefox, base du système ou pas ?

        Et il y a aussi les dépendances ( "tel truc tire tel version plus récente d'un truc plus bas" ), qui font que c'est pas aussi simple. Et il y a l'attachement à la qualité ( ie, le fait qu'il faut tester, mais on peut pas avoir autant de test ) et les ressources requises. Quelqu'un qui passe X h sur la version stable est quelqu'un qui passe pas X h sur la version de développement ( donc la prochaine stable ).

        Donc app db est un pas pour la gestion des ressources ( ça fait pas que ça, mais c'est la partie qui m'intéresse ).

      • [^] # Re: graphistes

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Quelques coquilles dans la dépêche [...]
        On trouve aussi un "écosystéme" -> "écosystème".

  • # Et une distro, une!

    Posté par . Évalué à -10.

    ET une distro de plus, une.

    En fait, ce n'est pas Google qui risque de nous bouffer, c'est la communauté Linux qui va s'en charger toute seule.

    Quelle dépense d'énergie inutile...

    • [^] # Re: Et une distro, une!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Dit-il en étant sur 2 distributions à la fois.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Et une distro, une!

        Posté par . Évalué à -10.

        Les 2 distros en signature n'annulent en rien mon commentaire, bien au contraire...

        Un fork de distro c'est banale, plutôt facile* comme challenge technique que de développer une véritable application utile/manquante ou contribuer à de l'existant.

        Oué, ça permet de remplir un peu plus son CV.

        Alors certes, les compétences, l'envie "toussa"...

        bye

        *facile ne veut pas dire que ça la sauve va nécessairement prendre.

        • [^] # Re: Et une distro, une!

          Posté par . Évalué à 10.

          Alors, sachant que Mageia en est à sa première version dont le but était de fournir une distribution complète avant de travailler sur une véritable feuille de route, je me demande comment tu peux prétendre qu'ils n'apporteront rien de nouveau, utile, etc.

          En ce qui concerne Ubuntu, la valeur ajoutée c'est d'être plus facile à installer et utiliser que Debian (au moins en théorie).

          Ubuntu est arrivée après Mandrake/Mandriva, qui partageait le même but initialement, et se base sur Debian, qui existe déjà.

          A l'époque, on entendait déjà les commentaires genre "distro inutile", "dispersion des ressources", et les appels de M.S. aux dévs Debian à déserter Debian et rejoindre Ubuntu avec des arguments... disons que les qualifier de populistes ferait trop d'honneur à ce qu'il a sorti à l'époque... n'ont pas arrangé la côte de popularité de cette distro.

          Là tu utilises Ubuntu et tu te permets de juger une distro toute fraîche faite par des gens ultramotivés.

          Donc je peux te renvoyer balader sur deux choses:
          - pas de "vrai" apport: attendons de voir avant de juger!
          - contrairement aux autres: les apports d'Ubuntu peuvent se juger de manière aussi subjective que les autres (traduire: on trouve bcp de gens qui pensent ENCORE que Ubuntu ne sert à rien à part parasiter Debian).

          • [^] # Re: Et une distro, une!

            Posté par . Évalué à 3.

            En ce qui concerne Ubuntu, la valeur ajoutée c'est d'être plus facile à installer et utiliser que Debian (au moins en théorie).

            Oui parce qu'en pratique ce n'est plus le cas (zombification d'ubuntu, progrès énormes dans Sid).

        • [^] # Re: Et une distro, une!

          Posté par . Évalué à 8.

          Je dois avouer que dans le fond tu n'as pas tort, cependant, Mageia est le seul (?) fork communautaire d'une distro commerciale (à l'avenir compromis si j'ai bien compris ?)
          Donc elle a sa raison d'être, c'est pas comme si c'était une énième re-compilation d'ubuntu avec pour seule innovation un driver privateur et un nouveau fond d'écran.

          Tu remarquera aussi que les fork qui n'apportent rien au projet original ne vieillissent pas beaucoup, donc l'énergie gaspillée est relativement limitée.

          Après, d'un point de vue évolutionniste si j'ose dire, la grande diversité et disparité des distributions GNU/Linux (voir Linux sans GNU) est une très bonne chose. C'est en grande partie pour ça que le logiciel libre est si performant.

          Please do not feed the trolls

          • [^] # Re: Et une distro, une!

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Dire que Mandriva est compromis me parait excessif. Mandriva a subit bien des tempêtes et est toujours à flot. Mageia met tout l'acquis de Mandriva à l'abri des vicissitudes d'une entreprise et permet l'indépendance de la communauté. Mandriva va maintenant se consacrer prioritairement aux tâches qui lui permettent de vivre.

            Il faut savoir que de nombreuses personnes contribuent à plusieurs distributions. Ainsi, les liens entre Mandriva, Mageia, Fedora, OpenSuSE ou même Debian sont relativement étroits. Ce qui fonctionne bien sur une distribution devient très souvent le nouveau standard sur lequel tout le monde s'aligne et sert de base pour l'étape suivante. C'est pourquoi les meilleures solutions finissent par émerger de ce bazar apparent.

    • [^] # Re: Et une distro, une!

      Posté par . Évalué à 10.

      Tiens, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu de commentaire de ce type !
      Personnellement, je perds ma motivation de plus en plus en raison d'une orientation mono-distribution de la communauté, qui plus est vers une distribution en laquelle je ne me retrouve pas du tout...

      Bref, longue vie à Mageia !

    • [^] # Re: Et une distro, une!

      Posté par . Évalué à 9.

      Nan mais c'est vrai quoi! Tout le monde sous Windows, qu'on en finisse avec toutes ces bêtes disparités inutiles.

    • [^] # Re: Et une distro, une!

      Posté par . Évalué à 8.

      Si il y a encore de nouvelles distributions, c'est qu'il y a la place pour. Il reste des choses à inventer. La meilleure arme du libre reste sa créativité, elle s'exprime dans la diversité. Peut-être qu'une « killer feature » de l'une des distros que tu utiliseras dans quelque temps sera directement issue de l'une de ces petites distributions que tu dénigres.

  • # Mageia + Multisystem

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    J'aurais bien testé Mageia mais j'ai qu'une clé USB avec Multisystem dessus et Mageia n'est pas encore supportée :(
    Je ne sais pas ce que ça implique pour que multisystem la supporte mais j'espère que ça ne va pas tarder.

    Multisystem : http://liveusb.info/dotclear

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: Mageia + Multisystem

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il faut écrire au développeur pour lui demander ce qu'il faut faire déjà :)

      • [^] # Re: Mageia + Multisystem

        Posté par . Évalué à 10.

        Bonjour
        MultiSystem à besoin que Mageia (version liveCD) soit capable de monter un volume formaté en fat32 via l'init
        et dans l'init il y a bien les modules vfat mais il manque le module nls_cp437 pour pouvoir monter du fat
        il faudrait soit rajouter le module dans le ramdisk, soit le mettre en dur dans le kernel
        et ajouter "probe-modules nls_cp437" dans init, le reste j'en fait mon affaire.

        Bref à ce jour pas possible d'ajouter Mageia à MultiSystem ...

        Librement-Votre
        François Fabre @frafa

        • [^] # Re: Mageia + Multisystem

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Merci frafra pour cette réponse et surtout pour multisystem !

          stormi<, je te promais de te pertinenter à vie si tu fais ce que frafra a indiqué. Tu pourras poster à +10 par défaut :)

          L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

          • [^] # Re: Mageia + Multisystem

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Je ne peux pas faire grand chose à ce niveau, sinon l'évidence : créer un rapport de bug :)

            Le voici https://bugs.mageia.org/show_bug.cgi?id=1604

            (tiens la prévisualisation me promet encore un démarrage avec un score de 0, linuxfr m'a à la bonne on dirait)

            • [^] # Re: Mageia + Multisystem

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              En effet, merci pour le rapport de bug.

              Je voulais ton avis avant de le créer pour savoir si cela avait un sens. Mais vu que tu l'as fait, ça veut dire que oui.

              Tu as le droit à ton pertinentage !

              L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

          • [^] # Re: Mageia + Multisystem

            Posté par . Évalué à 2.

            Merci d'avoir fait le rapport de bug :)
            ...

  • # Page d'errata ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Je salue bien bas les créateurs et contributeurs de cette distribution.
    Depuis le temps que je rêve d'une distrib qui serait un peu Mandriva, mais mieux ! Plus libre, plus indépendante.
    Bref, en tous les cas j'ai trouvé la page des notes mais pas la page des errata ! Est-ce à dire qu'il n'y a pas de bugs connus ?

  • # actualisation

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    http://blog.mageia.org/fr/2011/06/01/notre-bebe-est-ne-mageia-1/ est maintenant plus précis.

    voir les release notes et l'errata sur le wiki temporaire. La communauté se construit, mageia 2 se définit, votre intervention est la bienvenue ;-)

  • # Très surpris !

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    De toutes les distributions que j'ai pu testé (et sans vouloir faire du cirage de pompe), c'est la meilleure (avec Arch) en intégration de KDE, et de loin la plus rapide. Les messages de bugues sont rares, l'ensemble est stable, et le design général est très sympa.
    Le boulot a dû être conséquent, et je me suis "réconcilié" avec RPM.
    Chapeau bas, mon PC adore !

    • [^] # Re: Très surpris !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Au début je voulais tester. Juste parce que je suis un distro-hoppper impénitent. Puis après je me suis dit (enfin, ma flemme m'a soufflé) que de toute façon ce certainement encore une mauvaise intégration de KDE, que ça serait lent, que ça supporterait pas l'ajustement du backlight sur mon netbook et tout un tas d'argument discutable.

      À cause de commentaire comme celui-ci je suis en train de télécharger l'iso et je vais me faire engueuler par ma moitié parce que je passe la soirée devant un écran (encore).

      De toute façon il fait trop chaud dehors.

    • [^] # Re: Très surpris !

      Posté par . Évalué à 4.

      en fait moi j'ai un problème avec mon portable (64 bits) avec certains jeux flash (notamment carapass) où j'ai de gros carrés là ou ça devrai pas.

      Mais avec l'hibernation c'est le seul problème rencontré (la veille mémoire fonctionne nickel)

      Le touchpad multitouch fonctionne sans problème.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Très surpris !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tu as installé la version flash béta 64 bits de chez le constructeur ?
        Parce que je la trouve moins plantogène/ralentissogène que la 32 bits.

        • [^] # Re: Très surpris !

          Posté par . Évalué à 2.

          pas dispo (au moment où je l'ai installé) dans les paquet de la distrib (contrairement à la version 32 bits) Je regarderai ce soir ;)

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Très surpris !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Le voilà : Adobe Flash Player "Square" Preview Release pour Linux 64 bits. Juste le fichier libflashplayer.so à copier dans /usr/lib64/mozilla/plugins/ et le tour est joué.

            Enfin, presque : selon la version de flash installée précédemment, package ou manuel, avec ou sans nspluginwrapper, il te va falloir supprimer, à la main, packages et/ou anciens fichiers /usr/lib64/mozilla/plugins/ , /usr/lib/mozilla/plugins/, /usr/lib64/firefox-*/plugins/, /etc/alternatives/... Rien de trop complexe, mais peut-être chiant :)

            Je les utilise depuis quelques semaines sur des Mandriva 2010.0 et 2010.1 : beaucoup, mais alors beaucoup plus fiable que la version 32 bits wrappeurisée du package que je faisais tourner avant. Et Dieu sait que j'en ai perdu, des parties de poker, à cause de cet enfant de polypracticienne de lecteur flash 32 bits !

            • [^] # Re: Très surpris !

              Posté par . Évalué à 3.

              merci ça marche nickel ;)

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.