Sortie de Odoo 8 (anciennement OpenERP)

Posté par . Édité par Nils Ratusznik, ZeroHeure et NeoX. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
29
18
sept.
2014
Base de données

Odoo, la suite libre d'applications de gestion, vient de sortir sa version 8. Dans les nouvelles fonctionnalités, on retrouve un point de vente fonctionnant aussi sur iPad et Android, un outil de création de site internet, une boutique en ligne, un moteur de rapports statistiques, un système de blogue (clone open source de Medium).

Quelques applications marketing ont également été publiées : envois de mails, une gestion d'événements, un outil de création de sondages et un clone de Stackoverflow (Q&A)

Le cadriciel Python a été totalement réécrit permettant d'être plus efficace pour créer des modules personnalisés.

Toutes les applications de gestion d'Odoo ont été complétées d'une interface frontend (site web). Quelques exemples de fonctionnalités qui sont apparues grâce à la partie web :

  • ventes : une boutique en ligne ;
  • événement : un site web de publication d'événements et vente de tickets ;
  • recrutements : publication des offres d'emploi et formulaires pour postuler ;
  • devis : version en ligne des devis construite sur base de modèles ;
  • composition graphique d'e-mails pour l'envoi massif ;
  • gestion de la relation client : formulaires de contact.

Cette version est le résultat de 18 mois de recherche et développement avec une collaboration efficace entre l'éditeur et la communauté. Une bonne partie des modules communautaires ont d'ailleurs déjà été portés à la nouvelle API.

  • # Lien code source

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Vu que c'est un logiciel libre… git@github.com:odoo/odoo.git

    • [^] # Re: Lien code source

      Posté par . Évalué à 7.

      Au passage, en nombre de commits, Odoo est le plus grand projet Python sur github et le 8eme tout languages confondus. (Derriere Linux et mono mais devant rails, php)

      https://twitter.com/fheodoo/status/508820507823570946

      • [^] # Re: Lien code source

        Posté par . Évalué à 4.

        Et bin ça doit être une belle usine à gaz !

        (attaque gratuite, basée sur rien, n'appelant pas spécialement de réponse :) )

        • [^] # Re: Lien code source

          Posté par . Évalué à 4.

          (attaque gratuite, basée sur rien, n'appelant pas spécialement de réponse :) )

          T'as raison, une tradition (hebdomadaire), ça se respecte ;-) .

          • [^] # Re: Lien code source

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            T'as raison, une tradition (hebdomadaire), ça se respecte ;-) .

            Justement. Si tu as du respect pour cette tradition, tu le fait avec classe et humour.

        • [^] # Re: Lien code source

          Posté par . Évalué à 4.

          attaque gratuite, basée sur rien, n'appelant pas spécialement de réponse :)

          Hodor !

        • [^] # Re: Lien code source

          Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 20/09/14 à 01:12.

          En réalité, Odoo a une qualité de code incroyable pour un logiciel de cette importance.

          En chiffres, pour comparer:

          • Odoo 8 a 190k lignes de code (144k python + 50k JS) en incluant le framework TOUS les modules officiesl (240): comptabilité avec 20 pays, cms, ecommerce, point de vente, crm, GPAO, gestion de stock, une dizaine d'app marketing, …

          • Django, également en Python, a 176k lignes de code pour uniquement un framework, sans aucun module. Rien que SQLAlchemy fait 46k lignes de plus (alors que l'ORM de Odoo est compté dans les 190k)

          Bref, c'est difficile de trouver des logiciels d'une certaine taille avec une qualité technique comparable à celle d'Odoo.

          Pour donner des exemples:

          • l'eCommerce fait 2000 lignes de code seulement: https://www.odoo.com/page/e-commerce

          • le clone de stackexchange (ayant toutes les features) fait seulement 1000 lignes (écrit en 7 jours). A tester ici: https://www.odoo.com/help/1

          • la plus grosse app, la comptabilité fait 12k lignes. A comparer, gnucash, qui n'a pas la moitié des fonctions de la comptabilité d'Odoo fait 400k lignes de code.

          On est donc loin de l'uzine à gaz, d'autant plus que chaque app est indépendante. Installer qu'une seule application rend le système très simple.

          • [^] # Re: Lien code source

            Posté par . Évalué à 7.

            Personnellement je ne vois pas trop le rapport entre nombre de lignes de code et qualité. Note que Django a son propre ORM, il n'utilise pas SQLAlchemy comme tu sembles le penser. Ensuite, à lire le code d'Odoo son ORM ne fonctionne qu'avec PostgreSQL alors que celui de Django est multi-SGBD. Enfin bref, je suis sûr qu'il y a plein d'exemples où Django fournit plus de fonctionnalités.

            Par ailleurs, dans le code il y a aussi les tests. Le ratio lignes de test sur lignes de code (total) peut être une métrique intéressante.

            • [^] # Re: Lien code source

              Posté par . Évalué à 4.

              La qualité de code reste subjective mais peut être éclairé par des métriques.
              Une que j'aime beaucoup est la couverture de code par les tests, unitaire et d'intégration, automatisé bien sûr.
              Si tu es proche de 0, parle pas de qualité de code.

              Pour Odoo, je n'ai pas regardé les métriques, mais j'ai déjà fait l'exercice d'écrire un nouveau module et je dois dire que ça se fait très bien.

              J'ai juste une grosse critique : la traduction en français est parfois bien pourrie. Alors que je croyais que c'était la langue de base. Moi ça me dérange pas car je speak un peu l'english mais quand j'ai voulu le déployer en pme, ce fut rédhibitoire en plus de quelques règles de compta pas implémentées et pourtant de base comme "faire un avoir" (je fais que répéter, je parle moins bien la compta que l'english).

  • # Who do Odoo ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Quelqu'un serait capable de faire un point sur l'aspect communautaire d'OpenERP Odoo (qui a les droits de commit au dépôt principal, direction du projet par OpenERP SA, impact de l'Odoo Community Association) ?

    • [^] # Re: Who do Odoo ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Une équipe "core" d'une vingtaine de personnes, employés de OpenERP SA, a droit de commit sur le coeur.

      Toutes les contributions doivent suivre le même trajet, que ce soit pour les 115 développeurs de OpenERP SA ou la communauté:

      • Créer une branche et faire un pull request
      • Cette branche doit être code reviewée par une autre personne que l'auteur
      • Ensuite cette branche est revue par une équipe de 4 experts en ergonomie et testeurs
      • Si ces étapes sont passées, une personne de l'équipe core peut merger.

      Les bugfixes sont plus simples:

      • Créer une branche et faire un pull request
      • Review par un membre de l'équipe coeur

      En plus des 260 modules officiels, il y a 4000 modules communautaires. Tout le monde peut faire des modules communautaires et les publier sur la plateforme Odoo. Ces modules ne sont pas vérifiés par les core devs d'Odoo et sont distribués à part.

      L'Odoo Community Association (l'OCA) participe à la maintenance de certains de ces modules communautaires. Certains contributeurs se sont regroupés dans une association (l'OCA) afin d'améliorer la qualité des contributions communautaires.

      • [^] # Re: Who do Odoo ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Merci pour ces réponses, je relance : est-ce qu'il est envisagé d'ouvrir le core à des devs externes à OpenERP SA ? La roadmap du core est-elle collégiale ?

        • [^] # Re: Who do Odoo ?

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est ouvert puisque tout le monde peut faire un pull request.

          Mais on ne veut pas que des gens externent commitent directment car on veut maintenir notre processus qualité.

          Même dans nos propre employés, la plupart n'ont pas droit d'accès à commiter dans le core, ils doivent passer par le processus de tests et code review.

          • [^] # Re: Who do Odoo ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            C'est ouvert puisque tout le monde peut faire un pull request.

            La décision d'intégrer du code ne peut être pris que par un salarié de OpenERP SA. Ce n'est pas ouvert d'un point de vue décisionnel, donc. Dit autrement : les décideurs de Odoo sont encadrés par ceux d'OpenERP SA.

            Mais on ne veut pas que des gens externent commitent directment car on veut maintenir notre processus qualité.

            s/externent/externes/

            Le fait d'avoir des personnes extérieures à OpenERP SA ne signifie pas "ne pas respecter un (le) processus de qualité.

            Même dans nos propre employés, la plupart n'ont pas droit d'accès à commiter dans le core, ils doivent passer par le processus de tests et code review.

            Je pense que la question est posée d'un point de vue indépendance décisionnel entre le développement du logiciel Odoo et développement commercial de la société OpenERP SA. Dans le cas d'Odoo, les deux sont
            liés par un lien de subordination (OpenERP SA contrôle le projet Odoo).

  • # J'ai trop la flemme de vérifier...

    Posté par . Évalué à 4.

    Y a-t-il des retours d'expérience dans le domaine Pharma/Alimentaire ?

  • # Séparation partie publique / partie privée

    Posté par . Évalué à 9.

    Je m’interroge beaucoup sur le « website builder ». D’un point de vue securité, il me semble assez audacieux de mettre ensemble l’ERP — le cœur de l’entreprise (qui ne devrait être accessible qu’à travers vpn / canal sécurisé) — et sa façade publique, accessible à tous.

    Quelles stratégies propose openerp pour séparer les deux, aussi bien en terme de sécurité (la partie publique n’a pas accès aux données de la partie privée), tout en conservant les interactions qui ont énormément de sens (notamment dans le cas de recrutement, des prospects prenant contact via le site, etc) ?

    Je n’ai rien trouvé de pertinent là-dessus (de même que sur le process de migration 7 -> 8, mais j’imagine que cela va arriver).

    Mes commentaires sont en wtfpl. Une licence sur les commentaires, sérieux ? o_0

    • [^] # Re: Séparation partie publique / partie privée

      Posté par . Évalué à 2.

      Sur le processus de migration 7 -> 8, l'annonce officielle donne un lien vers cette présentation qui date de janvier : odoo 7 -> 8 API changes.
      D'ailleurs on peut trouver sur SlideShare tout un tas de présentations sur Odoo, dont plusieurs sur la version 8.

      À part ça, et comme d'habitude, la doc est vraiment insuffisante/obsolète, j'ai passé toute la journée d'aujourd'hui à essayer d'installer la version 8.0, jusqu'à présent sans succès…
      Si quelqu'un réussit, je serais interessé.

  • # échange téléchargement contre fichage...bienvenue

    Posté par . Évalué à 9.

    [coup de gueule] Sérieux, c'est agaçant de devoir remplir un f***g formulaire pour télécharger une archive du projet…Alors oui, j'ai qu'à utiliser github, oui, je peux mettre de fausses infos, donc justement pourquoi passer par l'étape "on veut bien que vous utilisiez notre projet, mais faut qu'on vous fiche pour ça" ??? [/coup de gueule]

    Sinon, odoo est un superbe projet et j'aime beaucoup c'que vous faites!

  • # Intégration avec l'existant

    Posté par . Évalué à 2.

    Je commence à être très intéressé par Odoo, merci pour la dépêche.

    Une question : comment se passe l'intégration avec l'existant ?

    Par exemple j'ai une solution de e-commerce (django-oscar) intégré dans un site web et je souhaiterais avoir Odoo pour gérer tout le reste (dont la comptabilité). C'est donc sous Django avec du Postgresql.

    Comment cela se passe en pratique ? Quel package il faut prendre avec quel service ?

    Car souvent le problème avec ces solutions tout-en-un c'est qu'il est parfois difficile d'intégrer cela à une installation existante.

  • # encore du travail pour être reconnu

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Un de mes amis travaille dans une grosse boite. Ils font une étude pour implanter un seul ERP dans toutes les filiales du groupe. Il a demandé "pourquoi pas un logiciel libre ?"
    la réponse "il n'y a pas de support".

    Que ce soit Odoo ou Dolibarr ou un Openconcerto… il reste du travail pour être dans la première liste de logiciels à évaluer.
    C'est aussi une question de culture informatique.

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

    • [^] # Re: encore du travail pour être reconnu

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 23/09/14 à 15:34.

      Justement, pour Odoo et Opencencerto il y a un support Entreprise.

      Et pour Odoo, il y a les intégrateurs qui font également le support.

      Donc cet argument est tout à fait caduc.

      • [^] # Re: encore du travail pour être reconnu

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tout à fait d'accord, mais je parle de la perception des logiciels libres dans certaines entreprises.

        Ils ont étudié une vingtaine d'ERP, en ont gardé 6 et vont en choisir un.

        Mais pas un logiciel libre parmi la vingtaine d'étudiés.

        If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

    • [^] # Re: encore du travail pour être reconnu

      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 28/09/14 à 13:12.

      L'argument 'il n'y a pas de support' ne peut être avancé que par des personnes sans connaissances de l'écosystème ėconomique informatique actuel. Non seulement il y a du support sur les projets open source mais il y a même plus de possibilité à ce niveau que les applications propriétaires, et d une qualité supérieur car concurrentiel. Vous avez le choix de l entreprise avec qui contractualiser le support. De plus les projets offrent même des labels gagent de compétence pour assurer ce support. Ready partner pour odoo, ou Preferred partner pour Dolibarr, tous les gros projets Opensource ont une couverture en terme de support qui ne laissent que l'embarras du choix, car qui dit opensource dit possibilité d avoir une offre concurrentiel et équivalente, parfois supérieure à celle de l'éditeur. Il faut juste choisir correctement.

      Responsable Agence Bordeaux de la société Open Source TecLib (http://www.teclib.com)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.