Sortie différée de Google Chrome OS

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
16
20
nov.
2009
Technologie
Bien que l'annonce de la sortie de Chrome OS ait été différée, puisqu'on parle à présent de fin 2010, des précisions supplémentaires ont été apportées, un engagement très ferme de Google pour placer ce projet dans le logiciel libre, et une démonstration de maquette.

Reste qu'il a été clairement précisé que Chrome OS ne fonctionnera à priori que sur du matériel spécifique, ce qui diminue nettement, à mon avis, l'intérêt du système d'exploitation.

NdM : Le code de Chrome OS est écrit en C++ et distribué sous licence BSD (comme Chrome). Merci à arthurr pour son journal sur le sujet. Contrairement aux rumeurs qui avaient pu courir ici ou là sur le web, Google n'a pas sorti sa bêta de Chrome OS aujourd'hui et, même, pas de si tôt : la version finale est attendue dans plus d'un an, avant les vacances de fin d'année 2010, a-t-il été précisé.

Par contre, Google a indiqué la mise à disposition du code à la communauté du logiciel libre et sa mise à disposition des spécifications dès à présent, en parallèle des développements en cours.

Une démonstration a été présentée montrant l'interface de type navigateur de Chrome, qui comporte des onglets applications à la place des onglets de page web d'aujourd'hui. Les utilisateurs auront la même interface par onglets au départ, mais les onglets du haut à gauche de l'écran sont prévus pour Gmail, Yahoo, Facebook et tous les autres services Web ou application clients personnalisables et utilisées quotidiennement.

Le système est fondé sur le stockage en mémoire Flash ; il n'y a donc pas la latence provenant de l'usage d'un disque dur. Les données étant stockées selon le principe de L'informatique dans les nuages. Le démarrage, aujourd'hui d'une dizaine de secondes, devrait être accéléré à la sortie du système d'exploitation.

Chrome OS sera plus vu fonctionnant « comme un téléviseur qu'un ordinateur » ont indiqué les responsables. De fait, Google Chrome OS ne prendra donc en charge que les lecteurs solides (SSD) et cartes Wi-Fi sélectionnées, ce qui signifie que les clients devront acheter de nouveaux types de netbooks ou des dispositifs complémentaires conçus spécialement pour Chrome OS.

Le système d'exploitation libre ne supportera pas nativement les autres navigateurs, mais des sociétés tierces, comme Mozilla et Microsoft pourront reprendre le code et construire des versions de Chrome OS basées sur Firefox ou Windows.

« Le code est ouvert. Nous ne serions pas ici si ce n'était grâce à plusieurs grands projets libres tels que le noyau Linux, Ubuntu, Moblin et WebKit, nous allons être de bons citoyens du logiciel libre. » ont déclaré les responsables.

Finalement, Chrome OS ressemble de plus en plus au bon vieux client léger, avec un support matériel spécifique, ce qui explique l'intérêt de l'industrie. Il est moins certain qu'en l'état, les clients se bousculent, d'autant que les prix ont été annoncés comme devant se situer au même niveau qu'aujourd'hui. Le marketing et la publicité vont se déchaîner, attachez vos ceintures.
  • # Litl

    Posté par . Évalué à 4.

    Au final le concept de Chrome OS est très proche de celui de Litl: http://litl.com/

    Sauf que litl est un produit fini avec un hardware assez unique (notamment l'écran qui a un angle de vision de 178°). C'est fait par des anciens ingénieurs qui bossaient sur clutter et sur le laptop OLPC XO.
    • [^] # Re: Litl

      Posté par . Évalué à 1.

      Sauf que litl est un produit fini avec un hardware assez unique (notamment l'écran qui a un angle de vision de 178°).

      En quoi c'est unique d'avoir 178° d' angle de vision sur un écran ?
      • [^] # Re: Litl

        Posté par . Évalué à 2.

        Perso je connais pas de portable avec cette fonctionnalité, tu pensais à du matériel en particulier ?
    • [^] # Re: Litl

      Posté par . Évalué à 2.

      Superbe \o/
  • # précisions

    Posté par . Évalué à 3.

    *ce qui signifie que les clients devront acheter de nouveaux types de netbooks ou des dispositifs complémentaires conçus spécialement pour Chrome OS.
    * Le code est ouvert(...)
    et donc contradiction :) Je pencherais plutot pour dire que le support de google ne sera assuré que pour le matériel validé.

    Mozilla et Microsoft pourront reprendre le code et construire des versions de Chrome OS basées sur Firefox ou Windows.
    Sauf que chrome est multi-process, qui justement permet de faire un OS.
    • [^] # Re: précisions

      Posté par . Évalué à 4.

      Sauf que chrome est multi-process, qui justement permet de faire un OS.

      mais le navigateur et le window manager sont extremement lié dans Chrome OS (en tout cas c'est l'impression que ça donne, c'est exactement la même interface).
    • [^] # Re: précisions

      Posté par . Évalué à 3.

      Sauf que chrome est multi-process, qui justement permet de faire un OS.

      Dans Firefox 3.7, les plugins seront dans des processus séparés, donc le multiprocess sera possible.
      • [^] # Re: précisions

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je ne sais pas pourquoi cette réponse a été moissée (je n'ai pas trop suivi le fil :-) ), en tout cas, pour moi ce commentaire était pertinent car il m'a appris que dans le prochain Firefox (si on considère que la 3.6 est sortie), les plugins s'exécuteront dans des processus séparés - j'espère que cela isolera assez le navigateur de ses plugins, et empêchera sont plantage lorsque les plugins foirent (genre le flash).
        • [^] # Re: précisions

          Posté par . Évalué à 1.

          ca devrait aussi éviter que le plantage d'une page fasse planter tout le navigateur.
          • [^] # Re: précisions

            Posté par . Évalué à 5.

            Euh non, tu confonds separation des plugins dans des process separes et 1 process par page.

            Si il y a un plantage dans une page due a un bug dans le moteur de rendu ou JS, ca plantera FF. Si c'est Flash ou un autre plugin qui plante, la par contre tu pourras continuer a utiliser ta session de FF sans probleme.
            • [^] # Re: précisions

              Posté par . Évalué à 1.

              je pensais effectivement qu'il executerais chaque onglet dans des process séparé.
              Mea culpa.
    • [^] # Re: précisions

      Posté par . Évalué à 3.

      Sauf qu'il se repose sur l'OS, Chrome .. c'est pas lui qui gère le context-switching et tout ce qui va autour !
      Donc il faut bien de vraies fonctionnalités OS en dessous pour qu'il fonctionne...
  • # Le stockage et la sécurité des données?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je suis étonné que le sujet n'ai pas été abordé dans cette depêche. En effet, toutes les données et les fichiers utilisateurs seront stockés sur les serveurs de Google, ce qui est "logique" puisque que Chrome OS a vocation à fonctionner sur des netbooks dépourvus de disques durs. Se pose alors la question de la sécurité des données (au niveau physique et au niveau de l'accès par des tiers) et tout ce que cela engendre comme problèmes liés aux cloud-computing. Je ne crois pas que l'on puisse vraiment parler d'avancée, en tout cas, pas de manière positive pour le dernier maillon de la chaîne : l'utilisateur.
    • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Comme on évite de réinventer la roue tous les jours, il serait bien d'éviter de ressortir les même débats philosophiques à chaque annonce technique.

      Car le problème se pose déjà pour les naïfs comme moi qui utilisent :
      - gmail
      - google docs
      - google agenda
      - google what you want

      Le tout sur Pc mais aussi et surtout sur un téléphone Android, qui me géolocalise aussi 24h/24 et donne toutes mes données privées à Google, pas du tout anonymement puisque lié à mon compte Google.

      Ca fait peur à certains, ils peuvent en parler, mais autant créer un topic dédié plutôt que d'en remettre une couche à chaque fois qu'on parle de données hébergées.
      • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

        Posté par . Évalué à 6.

        Au fait quelqu'un a déjà tenté une demande informatique&liberté à Google, pour voir si ils conservent les données de géolocalisation.

        Ça coûte moins de 5 EUR un recommandé avec accusé de reception (et ça marche aussi avec votre opérateur de téléphone, la RATP, etc., c'est toujours intéressant de savoir ce qu'ils conservent et combien de temps).
      • [^] # Google dashboard

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Pour savoir ce que Google connaît de vous, et paramétrer ce qui est possible, un petit tour sur [https://www.google.com/dashboard/] peut être intéressant.
      • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        ce débat est pertinent au sens où Google rend "indispensable" l'utilisation d'application web avec hébergement de données personnelles sur des serveurs tiers.
        Jusqu'ici on avait effectivement le "choix" d'utiliser ou non gmail & co.
        Si demain madame Michu achète un netbook chrome, ce choix ne sera plus vraiment possible, il est donc important de rappeler les inconvénients majeurs de cet OS au regard des données personnelles.
        Certes, c'est une annonce technique, mais il y a un modèle marketing derrière, Google ne fait pas un OS pour le "fun", mais bien dans l'esprit de rendre les services Google en ligne indispensables à l'utilisateur.
    • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je profite de l'occasion pour faire une petite promopost où ce sujet est abordé ici avec humour et exagération http://www.puceau.nu/google-chrome-os/
    • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ça dépend grandement des compromis que tu fais. Google fait surement des sauvegardes plus souvent que l'utilisateur moyen, et est capable d'être accessible de partout, donc pour une personne non technique, il y a une avancée.

      Ensuite, pour des gens plus à l'aise avec la technique, ç'est pas la même chose. Même si je n'utilise pas des masses les services de google au dela du moteur de recherche ( ou de sites en lecture seul, genre blogspot, google code, etc ), je peux comprendre que ça intéresse des gens et qu'ils trouvent leur compte.

      On a beau dire "c'est pas sur", pour une partie des gens, ça reste plus sur que leur machine en terme de sauvegarde ( qui ne sont pas faites ), d'une part, et en terme de sécurité ( avec les mises à jours non faites également ), d'autre part.

      Faut se mettre un peu à la place des gens, et comprendre que tout le monde ne fait pas les mêmes compromis dans sa vie, vis à vis de ses données, etc.
      • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

        Posté par . Évalué à 5.

        On peut avoir des données confidentielles, on peut avoir des données sauvegardées de façon fiable, on peut avoir des données qui ne coûtent pas d'argent à stocker, on peut avoir des données qui ne prennent pas de temps à s'en occuper, mais on ne peut pas avoir tout ça en même temps.
        Le deal avec Google c'est "Laisse tomber la confidentialité, je m'occupe du reste", et c'est un choix comme un autre.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

          Posté par . Évalué à 6.

          "Laisse potentiellement tomber une partie de la confidentialité, je m'occupe du reste"

          Nan, parce que ton compte email chez un ISP, ton site web et ta BD chez un herbergeur mutualise, c'est presque la meme chose. Et comme tout le monde n'a pas les moyens (ni le temps) de tout heberger chez soi ou sur une machine dediee a 100%, c'est un choix a faire.
          • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Nan, parce que ton compte email chez un ISP, ton site web et ta BD chez un herbergeur mutualise, c'est presque la meme chose. Et comme tout le monde n'a pas les moyens (ni le temps) de tout heberger chez soi ou sur une machine dediee a 100%, c'est un choix a faire.
            C'est déjà nettement différent d'avoir un compte email chez un ISP, un site web chez un hébergeur, etc. : Google n'est pas un "simple" hébergeur générique : il structure les données, il en maîtrise le modèle et donc la sémantique, et surtout il aggrège les données de plusieurs applications simultanéments.
            Quand l'on sait que le modèle derrière est d'analyser les informations individuelles, de les recouper et de produires des données "commercialisables", c'est quand même nettement dérangeant...
            Evidemment, on peut se dire : c'est pas grave, c'est des robots qui font tout ca, les pubs sont générées automatiquement, etc. Jusqu'au jour où un service Google se fait pirater, jusqu'au jour où une personne mal intentionnée chez Google vend des données à un tiers, jusqu'au jour où Google va plus loin dans son modèle économique, jusqu'au jour où l'on se dit qu'on aurait dû réfléchir avant de donner toutes nos informations à Google.
        • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

          Posté par . Évalué à 10.

          C'est un peu rude comme raccourci "laissez tomber la confidentialité".

          Reprenons le cadre défini par misc, et repris plus bas, dont toi, le cadre des utilisateurs lambdas :

          D'abord lorsque "je" surf avec Free je ne crois pas pouvoir réellement sortir de leur dns. Donc Free sait où je vais sur le web, quant et comment je consulte les sites. Les dit sites savent pour la plupart ce que je fait chez eux, ce que je consulte exactement, pendant combien de temps. J'échange des fichiers sur les réseau de partage, les autres utilisateurs du réseau savent ce que j'échange et combien de temps je passe sur ces échanges. Je téléphone avec SFR, ces derniers savent à qui je téléphone, qui me téléphone, quant, comme je suis urbain, où je me trouve, la géolocalisation en milieu urbain étant excellente par gonio gsm. J'utilise Le webmail de Orange, ils savent qui m'écrit, à qui j'écris, peuvent lire les contenus des échanges. J'utilise une carte bleue de LCL, ils savent ce que je j'achètent, où et quant. Et la liste peut continuer longtemps comme ça ... Le vecteur commun est simple : l'échange d'informations est facilité. Depuis les porteurs, à cheval, de lettres jusqu'au gps intégré dans nos poches.

          Accusé uniquement Google vis à vis de cela est un non-sens. Oui c'est possible, ils peuvent le faire... eux aussi...et avec tout les outils d'aujourdhui... Alors oui, comme tu le dit, il s'agit d'un choix. Un choix fait en connaissance de cause pour l'immense majorité des utilisateurs, bien plus qu'avec un contrat 3g illimité... L'information passe parcequ'elle est logique là : mon fournisseur de services peut avoir accès à mes données sur son service.

          Maintenant faut arreter de se prendre pour James Bond et croire qu'on est si unique et si important que toutes nos données sont exceptionnelles et ne peuvent l'objet d'une vie publique ...

          Enfin le rapport signal/bruit est si délicat à manier, des exemples par le passé nous le montre, qu'il parait peu probable que cela soit exploitable pour tout pour tous par un seul service. Pour les autres, et les vraies informations confidentielles, ben faut être un peu fou pour utiliser ces services de transmission, de relais et d'hébergement.

          Quant à ceux faisant le choix de tout conservés de manière privative, au maximum, c'est un choix parfaitement respectable et qui doit être défendu. Défendu c'est à dire toujours défendre les moyens et possibilités de conserver l'anonymat. Et bien que n'utilisant pas ce type de possibilités, je défendrai toujours les positions de L'IFF.

          Donc casser du sucre sur le dos de Google pour ça, c'est du grand n'importe quoi à la mode, et c'est tout, ça s'arrete là : une mode bête, une bête mode, qui ne sert ni certains intérêts du logiciels libres, ni certains intérêts des défenseurs de la liberté d'utilisation et de circulation des données. Je voudrais me faire mon réseau gsm dans mon entreprise, et empêcher les mobiles s'y trouvant de se connecter à un autre réseau que le mien. Je vais prendre le code de la pile gsm chez les constructeurs et la modifier. Puis je vais acheter des bornes et m'assurer de la maîtrise et du contrôle dessus. Ha zut, j'ai pas le droit ? bizarre... Je voudrais me faire mes services Google dans mon entreprise, en en gardant la ma$itrise et le controle, je prends leur code et je m'assure de la distribution et du fonctionnement correct pour moi chez moi, ha ben tiens je peux, j'ai le droit.
          .

          mes deux cents.
          • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

            Posté par . Évalué à 2.

            s/iff/eff
            off course, mais tt le monde aura corrigé. sorry
          • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

            Posté par . Évalué à 3.

            Tout à fait, les gens sont si concernés par les données numériques qu'ils fournissent à des tiers qu'ils étalent leur vie privée sur les réseaux sociaux et qu'on en entend régulièrement se plaindre de s'être fait virer ou non embaucher parce que le patron est tombé dessus.
          • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

            Posté par . Évalué à 4.

            juste un truc :
            d'abord lorsque "je" surf avec Free je ne crois pas pouvoir réellement sortir de leur dns.
            Ah moins que free fasse une interception des requêtes dns que je fait, ce dont je doute, sisi.

            suffit d'utiliser un dns récursif autre que free (voir son propre dns).
          • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Ce qui est rigolo, c'est qu'il a juste dit qu'avec Google il y avait un deal quand on choisi d'utiliser leurs services.
            Et toi tu critiques son accusation, alors que tu ne dis rien de fondamentalement différent.
            Comme tu le précises, le principal, c'est d'avoir le choix, il ne dit rien de différent.
            Pourvu que l'on conserve ce choix.
            Après il est toujours bon de rappeler les "risques" d'un tel deal : contrairement à ce que tu affirmes, les utilisateurs ne sont pas forcement conscient des risques qu'ils prennent avec leurs données : ils ne connaissent pas forcement le modèle commercial de Google ni les possibilités de recoupement des données qu'ils peuvent faire vu le nombre de services qu'ils proposent.

            Ensuite pour nuancer tes propos concernant Free, SFR, Orange & Co (ce que tu dis est tout à fait exact), il faut bien voir que même si Free ou Orange peuvent consulter tes mails et voir les sites sur lesquels tu vas (dns toussa), Google recoupe un très grand nombre d'informations personnelles, et là les gens soupçonne encore moins le danger qu'il y a derrière la possibilité de recouper des données entre services.
            Autant Free peut savoir que tu vas sur YouTube tous les matins après avoir consulté tes mails, mais Google peut savoir que Marcel t'as envoyé un lien vers une vidéo anti-sarko, que tu as exploré les vidéos sur le même thème, que tu as bookmarké un lien vers ce même thème, que tu l'as partagé sur ton compte blogger, que tu as transmis ce même lien par messagerie instantanée à Dupond. D'ailleur ton penchant socialiste est confirmé par tes dernières recherches dans Google Actualités et tes abonnements RSS.
            L'avantage, c'est que t'es américain, le FBI pourra demander à Google de recouper avec tes derniers appels téléphoniques (oui là bas Google fait aussi dans la téléphonie) pour être sûr que t'es pas un communiste.
            C'est évidemment une caricature, mais il est important de faire attention au recoupement des données : à priori on ne voit pas de problème, mais on est jamais à l'abri de quelqu'un qui a une imagination débordante sur la manière d'utiliser des données recoupées.
            • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

              Posté par . Évalué à 1.

              La conclusion de tout ça c'est que tu avais bien quelque chose à cacher.

              Sale communiste !
              Je t'ai vu lire la copie numérique du manifeste de Karlo sur Google Books.
            • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

              Posté par . Évalué à 2.

              Pour illustrer ce genre de dérive des recoupements entre données et pour changer à la fois de thème et de cible, citons au passage cette petite étude qui ciblait Facebook et les homosexuels.
              http://www.numerama.com/magazine/14009-des-chercheurs-detect(...)

              Imaginez le jour où tout ces grands fournisseurs passeront des accords croisés pour recouper leur précieuses données sans votre consentement (vous leur avez dèjà donné) comme on en voit les prémices:
              http://www.numerama.com/magazine/14379-myspace-et-facebook-e(...)

              J'imagine déjà les déductions que pourra faire un recruteur après une recherche croisée entre le profil Facebook du candidat et ses écoutes sur Last.fm, en découvrant qu'il se shoote à la death-metal

              C'est vrai, on sera toujours libre de ne les plus utiliser, mais ca risque de ne pas suffire.
              D'ailleurs le droit à l'oubli numérique est un thème à la mode en ce moment.
              J'ai bien peur qu'il devienne de plus en plus difficile à l'appliquer.

              En tout cas ce qui me fait bien marrer en ce moment c'est cette nouvelle petite feature dans Google reader
              "1 personne a trouvé ca interessant"
              On peut afficher son profil est suivre tout ses flux RSS
              Ben oui, j'utilise les services de Google, comme tout le monde.
          • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Dans ton exemple tu donnes de multiples acteurs, imaginons maintenant un monde fictif (pour l'instant) :

            D'abord lorsque "je" surf avec Google ISP je ne crois pas pouvoir réellement sortir de leur dns. Donc Google sait où je vais sur le web, quant et comment je consulte les sites. Les dit sites savent pour la plupart ce que je fait chez eux, ce que je consulte exactement, pendant combien de temps. J'échange des fichiers sur le réseau de partage Google, les autres utilisateurs du réseau (et Google) savent ce que j'échange et combien de temps je passe sur ces échanges. Je téléphone avec Google Telecom, ces derniers savent à qui je téléphone, qui me téléphone, quant, comme je suis urbain, où je me trouve, la géolocalisation en milieu urbain étant excellente par Google gsm. J'utilise Le webmail de Google, ils savent qui m'écrit, à qui j'écris, peuvent lire les contenus des échanges. J'utilise une carte bleue de Google, ils savent ce que je j'achètent, où et quant. Et la liste peut continuer longtemps comme ça ...

            Bien sûr on est encore loin de cela. Mais bon, tu vois peut être où je veux en venir, donner des sous-ensembles d'informations à divers acteurs, c'est différent de confier la vaste majorité des tes actions numériques à un seul et même acteur.

            Pour le rapport signal/bruit, c'est un peu le métier de google d'extraire les données pertinentes, alors bon.

            Après qu'on s'en fiche de la vie du pékin moyen, je veux bien, en l'occurrence ça les intéresse au moins dans la mesure où ils font de la publicité ciblé avec.
            • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

              Posté par . Évalué à 7.

              Encore une fois, ce qui compte c'est d'avoir le choix, et force est de constater que Google veille à laisser le choix.

              - Laisser le choix aux contacts de l'utilisateur des services Google:

              Leur technologie antispam est capable de laisser passer les mails envoyés depuis un serveur auto-hébergé, on ne peut pas en dire autant de Hotmail ou Yahoo.
              Ils utilisent XMPP pour la messagerie instantanée et acceptent les connexions venant d'autres serveurs XMPP (ils jouent le jeu et ne font pas les crevards, en bref), donc là encore les gens qui utilisent Google pour leur messagerie instantanée peuvent causer aux gens qui n'utilisent pas Google. On ne peut pas, là encore, en dire autant des autres services de messagerie instantanée.

              - Laisser le choix à l'utilisateur lui-même.
              Chrome n'est pas restreint à l'utilisation des services Google. Certes, on se doute que le moteur de recherche par défaut sera celui de Google, mais c'est aussi le cas de Firefox, non?

              Tant que Google continue comme ça, je ne vois pas de raisons de lui faire des reproches: il utilise des standards ouverts, est intéropérable avec le reste du monde, et ne compte que sur une chose pour fidéliser la clientèle: proposer un service qui plaise. C'est fair play.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Le stockage et la sécurité des données?

      Posté par . Évalué à 5.

      Je n'ai volontairement pas abordé la question de la sécurité des données -pas plus que de la sécurité en général- car ceci n'est pas spécifique au nouvel OS que Google veut promouvoir. Mais c'est bien vrai que le concept de données hébergées on ne sait où et sans grandes garanties (autres que l'éthique façon Google, Facebook ou autre...) est plus que préoccupant. Et différent d'un contrat d'hébergeur classique, etc
      Mon propos, était autre, je pose le doigt sur le problème d'une approche type Minitel, dont nous pensions être sortis, mais qui est à la fois regrettée par beaucoup de groupes français pour lesquels cela a représenté une vache à lait, et également un modèle qui -modernisé- tente beaucoup à l'étranger, justement à cause de cette dernière caractéristique...
      Or, donc, l'approche de Google est claire, ils n'en font pas mystère et l'ont clairement indiqué, ce n'est pas du troll! Cette approche c'est utiliser un appareil se rapprochant d'avantage de la télé que de l'ordinateur, et pour ce faire ils ont clairement indiqué qu'il serait indispensable de changer de matériel (d'ailleurs le support ChromeOS pas des ordinateurs est indiqué être éventuellement prévu mais pour après 2010, ce n'est pas leur cible).
      Les responsables ont bien pris soin d'indiquer que le système ne serait fonctionnel que sur du matériel prévu, ce qui semble éloigner quand même une utilisation sur la machine lambda. Ce n'est pas parceque l'OS serait sous licence même GPL à la limite, qu'il sera automatiquement affranchi des contraintes hard. Et dans le domaine, on peut toujours être très ingénieux pour être incompatible...
      De même, il a été clairement indiqué que les prix de ces nouvelles box seraient de l'ordre de celui des netbooks d'aujourd'hui, pas moins.
      Il a également été indiqué sans ambiguïté que des accords avaient déja été signés ou en voie de l'être, avec tous les leaders des constructeurs [enthousiastes !]. Ainsi, naturellement -mais dans une moins grande mesure- des fournisseurs d'accès.
      Il est remarquable, qu'en même temps, sous motif d'améliorer et accélérer le net, Google travaille sur des modifications de protocoles, y aura t il ou non la tentation du net à deux vitesses? qu'en est il de l'indépendance du net ? par qui l'ICANN est il réellement dirigé? n'y a t il pas aujourd'hui -avec des motifs différents, voire opposés- une aspiration à contrôler le net par les Etats? les entreprises n'y trouveraient elles pas leur compte si leur vitesse d'accès aux données était améliorée? il y a beaucoup de questions qui vont dans le même sens qui se posent aujourd'hui.
      Le modèle de développement choisi est donc bien celui du Minitel amélioré, avec le soutien des constructeurs très intéressés. On est dans un marché totalement verrouillé .
      Ce qui est quand même préoccupant pour le moins et mérite réflexion Le modèle de l'internet "libre" n'est vieux que de quelques 30 années, on a déjà vu des modèles beaucoup plus anciens changer diamétralement quand il y avait suffisamment d'intérêts à cela.
  • # Ça me fait penser à...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Mon Asus Express Gate sur le mini SSD de 512Mo intégré à ma carte mère (p5q deluxe).

    Pour les curieux l'Express Gate est le système de http://www.splashtop.com/ sur les cartes mères asus. Un mini linux qui boot en 3 secondes avec web, flash, pidgin, skype...

    Par contre si quelqu'un à accès à ce ssd en écriture, je suis preneur, ça pourrait être marrant de tester ce Chrome OS dessus.

    S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

  • # Vision de l'informatique

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    "Chrome OS sera plus vu fonctionnant « comme un téléviseur qu'un ordinateur » ont indiqué les responsables."

    Ah ben ça donne vachement envie... Un ordi qui ne sert à rien sans accès au net, même pas possible de regarder un film ou éditer un document dans le train ou dans l'avion, super utile...

    Je vois pas comment ils arrivent à se tromper comme ça, il suffit de prendre le train une fois dans sa vie pour constater que les gens préparent leurs documents pour le boulot ou regardent des films en large majorité, même là où la 3G est bien développée.

    « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

    • [^] # Re: Vision de l'informatique

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ils visent peut être les gens qui veulent un téléviseur plus qu'un netbook, ceci dit. Il y a un marché pour ça, à mon avis, tout comme il y a un marché pour les téléphones qui ne font pas tout et le café en plus.

      Ensuite, le fait d'avoir un marché ne veut pas dire qu'il y a un marché suffisant pour que ça soit rentable, d'une part, et d'autre part, google a surement du faire des études de marché, ils sont pas idiots non plus. Enfin, ils ont pas l'air...
    • [^] # Re: Vision de l'informatique

      Posté par . Évalué à 3.

      Apparemment Chome OS aura un mode de fonctionnement offline via Google Gears.
      De plus il sera aussi capable d'accéder à des médias stockés sur ses disques locaux (films, musique, ...).
      • [^] # Re: Vision de l'informatique

        Posté par . Évalué à 2.

        l'autre coup j'ai testé google docs, même si c'est pas mal pour dépanner, cela manque de 90% des fonctionnalités que je peux utiliser dans openoffice, et pourtant je ne suis pas très exigeant.

        C'est un peu méchant de dire cela, mais on dirait que le seul intérêt de chrome os pour nous c'est que cela soit libre, et si chrome os ne permet que ce type de fonctionnalités bridées, et "obligera" les développeurs à développer une super webapp lourde et lente juste pour pouvoir éditer une image ou un fichier svg, je préfère encore utiliser n'importe quoi d'autre avec gimp et inkscape.

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Chrome sous BSD ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Chrome OS est écrit en C++ et distribué sous licence BSD (comme Chrome).

    Es-ce que le navigateur Chrome est sous licence BSD?

    D'après Wikipédia, Code source sous licence Open Source[1] de type Apache et binaires officiels soumis à une licence propriétaire
    • [^] # Re: Chrome sous BSD ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il s'agit bien de Chromium, et non Chrome, qui est sous licences type BSD. Les binaires Chrome sous licence "Google Chrome Terms of Service".
  • # Nouveau noyau

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    puisque la licence est BSD, le noyeau ne doit pas être celui de linux...

    alors c'est basé sur un dérivé BSD on bien c'est un nouveau noyau?

    www.solutions-norenda.com

    • [^] # Re: Nouveau noyau

      Posté par . Évalué à 2.

      Ni l'un ni l'autre: c'est une couche au dessus du kernel Linux.
      La couche étant sous BSD.

      Donc l'ensemble est GPLv2 + BSD.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.