Test d'openSUSE 11.1

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
7
28
jan.
2009
Suse
La dernière version d'OpenSUSE (11.1) est sortie en décembre dernier après 6 mois de développement. Elle n'est pas arrivée les mains vides : noyau Linux 2.6.27.7, glibc 2.9, GNOME 2.24.1, KDE 4.1.3, KDE 3.5.10, Firefox 3.0.4, OpenOffice.org 3.0, openJDK (par défaut) et Sun Java.

J'ai testé cette distribution en versions 32 et 64 bits sur plate-forme x86. Les deux machines (une station et un portable) étaient équipés de cartes Nvidia. Je n'ai rencontré aucun problème matériel majeur lors du test des différents matériels à ma disposition.

Je vous invite donc à déguster les captures d'écrans de cette dernière version (j'espère d'ailleurs avoir relativement bien couvert la liste des nouveautés).
  • # Quelques remarques...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Quelques remarques en passant sur l'article :

    - Tu fais allusion à "Zippy". J'imagine que tu parles plutôt de "Zypper".
    - Tu as presque réussi à écrire le nom de la distrib correctement : Il s'agit d'"openSUSE", et non d'OpenSUSE :) (à ta décharge, pratiquement personne ne reussi à l'écrire tant il a changé au fil des années, et les limitations de MediaWiki n'aident pas en ce sens sur le wiki officiel).

    Pour ma part, j'ai trouvé dans cette version 11.1 une version bien consolidée sous le capôt, avec un gestionnaire de paquet encore un chouilla plus rapide, mais pas mal de petits défauts apparaissant ici et là en surface malgré une période de freeze plus longue (ex: le bug de PoliceKit rendant par défaut impossible la gravure avec les droits utilisateur). Rien de bien sérieux ou méchant, mais agaçant pour l'utilisateur débutant.

    Sinon, merci pour cette n-ième review qui remplie encore une fois bien sa mission : donner un aperçu rapide sur la distribution.
  • # Quelques remarques...

    Posté par Anonyme . Évalué à 10.

    Je m'inscrit quand même contre le commentaire qui voudrait qu'une distribution bien finie avec des outils d'administration graphique aille à l'encontre de l'utilisateur qui voudrait mettre les mains dans le cambouis en ligne de commande.

    Franchement, je vois pas en quoi c'est opposable.

    J'utilise openSUSE parce que c'est une distribution très stable et agréable, mais en tant qu'utilisateur avancé ça ne m'empêche pas de la tweaker à fond en ligne de commande.

    La comparer à Gentoo n'a pas de sens. Malgré tout le respect que j'ai pour Gentoo, il faut sacrément en vouloir et avoir énormément de temps pour tout compiler et paramétrer ligne par ligne.
    Pour un résultat relativement décevant comparé au temps passé.

    Je n'ai tout simplement plus le temps pour ça.


    Enfin, pour la réflexion sur les RPM, je suis moi-même un inconditionnel d'APT et de ses DEB.
    Pour mon poste de travail, ça ne m'a quand même pas empêché de passer à openSUSE, tout simplement parce que je pense qu'elle est meilleure pour cet usage qu'Ubuntu ou Debian testing/unstable : plus stable et mieux finie.
    • [^] # Re: Quelques remarques...

      Posté par . Évalué à 3.

      Pour avoir dû utiliser openSUSE au boulot, elle est effectivement pas mal. Néanmoins, je peux pas te laisser dire des vilaines choses de ma chérie, la gentoo.
      Le temps d'installation est long sous gentoo, c'est un fait, et encore maintenant avec mon Quad-core, ça va mieux :-p.
      Quand à configurer les paquets, souvent la conf par défaut convient très bien. Pour le reste, il faut y passer 5 mns à lire la doc. la première fois.
      Le fait de pouvoir choisir ce que supporte chaque paquet (codec vidéo, ou gestion de conf pour kdevelop, etc.) n'a pas de prix pour moi.
      Je pense pas dépenser beaucoup plus de temps que lors d'une migration entre deux versions majeures d'une distrib grand public.

      Pour KDE, comme c'est le troll à la mode, on installe les appli KDE individuellement, konqueror et pas dolphin, ou l'inverse, etc.
      • [^] # Re: Quelques remarques...

        Posté par . Évalué à 4.

        D'accord avec toi!
        Je suis même retourné sous Gentoo après 1 mois sous Arch car je perdais trop de temps avec Arch. Une fois l'installation terminée sous Gentoo, ça ne prend vraiment pas de temps (je lance une MAJ par semaine, du boulot... comme ça quand je rentre c'est fait).
        Et puis mon installation date de 2 ans et demi, pas besoin de réinstaller tous les 6/9 mois... donc finalement, un sacré gain de temps.

        D'autre part, j'ai vraiment pas compris pourquoi te sens offensé que l'auteur dise préférer utiliser un peu plus les lignes de commandes, et donc une distro dont c'est plus l'habitude.
        Car le but de OpenSuse est quand même d'offrir un OS simple a administrer, et principalement graphiquement.
        • [^] # Re: Quelques remarques...

          Posté par . Évalué à 2.

          Juste pour information, qu'est-ce qui te posait problème sous arch ?
          • [^] # Re: Quelques remarques...

            Posté par . Évalué à 5.

            Erf, j'ai pas envie que ça vire au troll :/
            Arch était bien réactive, mais un peu trop "pressée" à mon goût : la politique me semblait être "sortir les paquets le plus vite possible, même si c'est crade et buggué". J'ai en mémoire une version de KDE ou Konqueror ne fonctionnait plus en navigateur web... j'étais étonné des réactions des utilisateurs que ça ne gênait pas plus que ça.
            Pis le truc qui m'a achevé c'est un pkgbuild que j'ai matté dans AUR ou le mec faisait des "cp" des fichiers à installer (executable, icones, .desktop) au lieu de faire un "make install".
            En plus, sans AUR le choix de paquets était limité comparé à ce dont j'ai l'habitude.

            Je tiens à faire remarquer que je n'ai écrit nul part que Arch n'était pas une bonne distro, je dis juste que je préfère ma Gentoo... pourtant très loin d'être parfaite (super en retard sur quasiment tout).

            Pis bon, quand t'as l'habitude des useflags, t'as du mal à subir les dépendances au bon vouloir des packagers...
    • [^] # Re: Quelques remarques...

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est opposable car les outils graphiques que je connais sous Linux ne documentent pas ce qu'ils font et donc ça devient vite compliquer d'utiliser les deux..

      Je me souviens d'un outil graphique sous HP-UX, visuellement il était très moche mais il loggait toutes les modifications faites de manière claire.
      • [^] # Re: Quelques remarques...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        t'es sûr que tu ne confonds pas avec SMIT et SMITTY ? c'est sous AIX
        • [^] # Re: Quelques remarques...

          Posté par . Évalué à 2.

          SMIT reste à mes yeux la meilleure interface d'administration sous *NIX.

          Montrer les outils et la syntaxe des commandes exécutées pour chaque manipulation effectuée reste le meilleure moyen d'appréhender le système et j'avoue que ça reste la meilleure interface de ce type rencontrée (entre AIX, Sun Solaris, HPUX, Linux Debian/SuSE/RedHat, BSD *mouhaha*, True64)

          Comparé SMIT à du YaST ou consort est inimaginable tant l'administration est simplifiée avec la logique de SMIT.
          Combien de fois je peste pour retrouver la syntaxe ou les fichiers modifiés par YaST, simplement parce qu'il ne permet pas de faire ce que je souhaite ou que la configuration réalisée ne fonctionne pas... (ex: DNS, SASL, LDAP...) ou que je ne comprends pas la logique des options de l'IHM.

          Bref, je ne doute pas qu'openSuSE soit une bonne distribution mais, question administration, pour rien au monde je n'abandonnerai Debian (serveur) & (X)Ubuntu (workstation).
          Reste plus qu'à trouver un équivalent de SMIT et ce serait le bonheur parfait :)
  • # Dommage : mauvais timing

    Posté par . Évalué à 1.

    C'est un peu dommage pour openSuse. KDE4.2 vient de sortir et je ne sais pas comment ils vont gérer la mise à jour kde 4.1.3/4 => 4.2.

    Je sais que c'est un gros sujet à troll mais parfois je pense vraiment que une certaine homogénéité dans les plannings ne ferait pas de mal.

    Tout le monde pourrait être gagnant ! exemple :

    - disons que l'on conserve le cycle de 6 mois (ça a l'air assez pratique).
    - on met à part le noyau qui répond à d'autres exigences. De plus utiliser un noyau de version inférieure n'est pas forcément un gros handicap à part la découverte d'un bug énorme / pb matériel. (Et puis, il faut bien laisser un peu de boulot au distrib avec les patchs).
    - Décembre Janvier Février => kde / gnome / XFCE
    - Printemps (mars avril mai) : distribs version ".1" + version mineure des Environnements
    - Eté (juin juillet août) : Openoffice / grosses applis
    - septebmre : kde / gnome / XFCE
    - Octobre novembre : distribs version ".0" - version mineure des Environnements
    - Hiver : Openoffice / grosses applis

    Ca changerait pas grand chose par rapport à aujourd'hui et ça éviterait sans doute pas mal de problème lors des intégrations (vu que tout le monde aime profiter des améliorations le plus vite possible ...)

    Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas. C'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles. - Sénéque

    • [^] # Re: Dommage : mauvais timing

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est un peu plus compliqué que cela : openSUSE dispose d'un cycle de release de 8 mois en moyenne. mais il est flexible pour s'adapter aux besoins présents. Ainsi, 10 mois ont été nécessaire pour la 11.0, et 6 seulement pour la version 11.1 (avec des objectifs différents, cette dernière release étant la "fondation" de la futur SLE 11 et moins audacieuse).

      Sans être calé sur les releases de KDE ou Gnome ou ... (parce qu'on attendrait indéfiniment la sortie de tel ou tel composant), les grosses nouveautés sont prises en compte dans le planning. Par exemple, pour avoir le temps d'intégrer et stabiliser au besoin KDE 4.3.x, le cycle de la version 11.2 a été ralongé de 2 mois (septembre 09 - soit 10 mois de dev).

      Pour la mise à jour vers la version 4.2, il suffit d'ajouter les bons dépôts du Build Service et d'effectuer simplement la mise à jour avec zypper ou YaST.
      • [^] # Re: Dommage : mauvais timing

        Posté par . Évalué à 2.

        Merci pour l'explication (je ne connais pas bien openSuse).

        Par contre, finalement c'est toujours la même histoire du seau sous la gouttière ... au lieu de la réparer !

        Tu le dis toi même ; afin de prendre en compte les "grosses" sorties, les cycles de devs sont adaptés. Or si on calait tout ça un peu mieux, le cycle pourrait être assez stable et ça ne présente que des avantages.

        Moins d'implémentations, de tests, moins de régressions, rythme donné et clair ...

        Par contre, je n'ai jamais dit que c'était facile. Mais finalement, la communauté du libre est championne des débats et des compromis. Alors ça doit sûrement être possible. En plus aujourd'hui, la plupart des distros majeures sortent deux versions par an. KDE fonctionne aussi sur un modèle de 6 mois grosso modo. Gnome je ne sais pas trop.

        Bon je rêve peut être ;-)

        Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas. C'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles. - Sénéque

    • [^] # Re: Dommage : mauvais timing

      Posté par . Évalué à 7.

      Mark sort de ce corps !!!
      • [^] # Re: Dommage : mauvais timing

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Quelques explications pour ceux qui ignore l'histoire: Mark "Ubuntu" Shuttleworth a proposé à l'aKademy 2007 que tous les projets upstream (KDE, amsn, VLC, Gnome....) aient un cycle de release synchronisé de 6 mois pour faciliter le travail des distribution. En gros ce que Neije propose.

        J'avoue avoir été sur le moment séduit par l'idée, principalement pour l'impact marketing et le coté pratique d'avoir une distrib le jour de la sortie de KDE, firefox, OOo....
        mais à la réflexion et apres quelques débat à l'akademy (et apres) c'est en fait vraiment une fausse bonne idée.
        Déjà, d'un point de vue marketing, la concentration de nouveautés de la distrib "X" contenant les dernier Gnome/KDE/OOo/amsn/VLC/aMule/Apache/........ va réduire comme peau de chagrin la communication de chaque projet libre. Si on prend KDE par exemple, il n'y aurait plus une news complete sur linuxfr+clubic+pcinpact+ ... mais seulement 2 lignes noyés sur une news de distrib. Et dans le temps cela implique moins de couverture médiatique pour chacun des projets.... 2 lignes tous les 6 mois. Difficile de faire rêver et d'attirer des utilisateurs et des contributeurs avec ça. Pour le marketing du libre au global, cela implique des trous d'air de 6 mois.

        Mais le plus gros problème est coté développement. Un projet libre est un très subtil équilibre. Entre les phases innovation/dev/test/livraison, les vies de chacun, les outils utilisés (la vie de KDE est lié à celle de QT, celle de Firefox à celle de Gecko...).
        Certains projets trouvent leur équilibre à 6mois, 8mois, 1an, ... d'autres sont continus. Il y a la souplesse nécessaire aussi à un projet de retarder une release de 15jours ou 3 semaines en cas de soucis.
        Synchroniser tout le monde, cela veut dire par exemple qu'un projet va passer de 6mois de dev, 1 mois de freeze, 1 mois de beta/RC/bugfixe, à un système 4,2mois de dev, 3semaines de beta, 1mois de bugfixe (incompressible). Au final, moins de dev, d'innovation, et peut-etre meme moins de développeurs aussi car la proportion fun(dev)/barbant(bugfixe) sera moins attrayante. Bref, c'est tres mauvais à long terme pour la vie du projet, mais également pour les distributions elle même.

        Beaucoup d'inconvénients pour peu d'avantages.
    • [^] # Re: Dommage : mauvais timing

      Posté par . Évalué à 3.

      > (vu que tout le monde aime profiter des améliorations le plus vite possible ...)

      Pour profiter des nouveautés le plus vite possible y'a Fedora. 6 mois c'est trop court pour une distribution qui n'a_pas_pour_vocation_d'intégrer_rapidement_les_nouveautés. Même Fedora en souffre, mais elle est là pour ça et faut croire que nous (ses utilisateurs) aimons ça.

      Chaque distribution a sa philosophie, chaque utilisateur trouvera son bonheur.

      Et puis... si tu n'as pas la patience d'attendre: les sources ça se compile, les paquets ça se package.
    • [^] # Re: Dommage : mauvais timing

      Posté par . Évalué à 4.

      >C'est un peu dommage pour openSuse. KDE4.2 vient de sortir et je ne sais pas comment ils vont gérer la mise à jour kde 4.1.3/4 => 4.2.

      Ben c'est assez simple en fait, j'ai fait une installation de os11.1 en fin d'après midi et là je suis en KDE4.2. Ils ont les paquets de près, il y a 3 dépots à déclarer dans l'utilitaire de programmes, et tu mets à jour.
      Il y a eu un seul problème sur un paquet, un changement de nom je crois, mais l'utilitaire te propose des choix pour résoudre le problème.( Il ne rame plus comme la dernière fois que je l'avais essayé et je le trouve très agréable d'usage maintenant. En allant sur le site de videolan ou de packman, j'ai pu installer des programmes en un clic, ils m'ont configuré au passage les dépots.)
      Bref, je me suis retrouvé sous KDE4.2 sans devoir installer une version de développement d'une distro, le KDE 4.2 semble marcher nickel, ils n'ont donc pas eu trop de problèmes d'intégration.
  • # factory

    Posté par . Évalué à 1.

    J'en profite pour poser un petite question.

    Sur openSUSE depuis 1 mois, je me demandais ce que valait la version factory ?

    Etant sur debian testing avant cela, est que ces deux versions sont équivalente ?
    • [^] # Re: factory

      Posté par . Évalué à 1.

      La version factory est la version de développement de la futur openSUSE (11.2). Donc en ce moment, je doute que cela soit utilisable au quotidien.

      De plus, les dépôts factory ne contiennent que les paquets du système de base. Le dépôt Packman comprenant entre autres les logiciels multimédia ne fournit pas de paquet pour la factory.

      Donc, hormis pour une personne souhaitant aider au développement de la futur openSUSE, il est déconseillé d'utiliser les dépôts factory.
      • [^] # Re: factory

        Posté par . Évalué à 1.

        Il n'y a donc pas de version d'openSUSE en rolling release ?
        • [^] # Re: factory

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ben en fait y'a des "rolling release" pour chaque projets ou presque.
          par exemple, pour KDE, en plus du dépot classique (4.1), y'a un dépot stable (qui doit proposer 4.2.0 maintenant), et un dépot dev (trunk du svn de KDE, futur 4.3). Et y'a ça pour Gnome, VLC...

          Par exemple, je tourne sur mon bureau avec un systeme en stable, mais je suis dernier cri au niveau KDE (trunk), driver Nvidia (180.chezplus), firefox...

          Sachant qu'en plus il n'est pas rare de voir des mises a jour de version *teste* dans le depot stable. Le stable de openSuse n'est figé comme le stable d'autres distribs.

          Ca répond au besoin de pas mal de gens qui veulent un système stable, mais des applis à jours. Je ne connais pas d'autres distribs qui permettent ça d'ailleur.
          • [^] # Re: factory

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            > Je ne connais pas d'autres distribs qui permettent ça d'ailleur.

            Debian et backports peut etre ?
  • # OpenSuse, nVidia et les écrans

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,

    Sous opensuse depuis longtemps, j'ai testé différentes distributions mais y suis toujours revenu mais ...

    L'installation de la 11.x (11.1 à fortiori) est très agréable et se rapproche de plus en plus des standards connus. Néanmoins, comme avec les autres distributions, le passage en mode expert est nécessaire pour gérer au mieux le partitionnement avec lequel il n'y a aucun problème.

    Je suis toujours avec reiser fs 3, les autres "nouveaux" systèmes de fichiers n'étant pas supportés par mon outil de "clone de disque"

    J'avais la ferme volonté de me passer du dual boot avec XP pour migrer définitivement mais ...

    si jusqu'à la 10.3 (kde3.5) l'utilisation sur un portable et un écran externe avec "2 sessions X indépendantes" fonctionnait parfaitement, cela a disparu avec la 11.0 et les suivantes.
    J'ai tenté différents essais. nVidia-settings ne veux rien entendre (KDE 4.x)
    Je suis donc revenu à Ubuntu, distrib où le fonctionnement est (presque) parfait mais ...

    Il me semble que je sois l'un des seuls à utiliser un portable avec un écran externe et 2 affichages séparés (résolution différente). D'autres utilisateurs de ce genre de config sont-ils ici ?
    • [^] # Re: OpenSuse, nVidia et les écrans

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pas encore testé en 11.1, mais j'ai déployé des workstation en 11.0 avec des écrans qui avaient des profondeurs de couleur différentes, donc obligatoirement un display X par écran. Note bien que je parle de display X multiples, comme à l'ancienne, pas de deux sessions complètes différentes.

      Ça a demandé pas mal de bidouille et des grands coups de "lspci -v" et de "vim /etc/X11/xorg.conf". De plus, la config reste un peu fragile : d'un kernel à l'autre, l'énumération des périphériques peut éventuellement varier (ça nous est arrivé) et il faut rééditer le xorg.conf.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.