Une recette de bière « open source » !

Posté par . Modéré par Amaury.
Tags : aucun
0
21
juil.
2005
Rien à voir
Des étudiants danois de l'université de Copenhague ont donné naissance à la première bière « libre ». En effet la recette de fabrication de la « Vores Øl » est sous licence Creative Commons BY SA et donc n'importe qui peut à son tour la produire mais surtout l'améliorer. La « version 1.0 » est composé entre autres de guarana et titre 6%. Mais que les assoiffés ne s'emballent pas trop vite, actuellement, aucune commercialisation n'est prévue.

L'objectif de ces étudiants en économie des nouvelles technologies est de prouver que le modèle open-source peut s'appliquer au delà de l'informatique. En effet, si un tel modèle fonctionne avec un produit aussi commun, le pari est gagné !

NdM : Merci aussi à Swirly, tuiu pol et sidou d'avoir propose une nouvelle sur le sujet. Traduction (partielle) de la page d'information du site officiel

Quel est ce "Vores Øl" ?
La Vores Øl (notre bière) est [...] la première bière open-source au monde ! Elle est basée sur des traditions classiques de brassage de bière anglaise mais avec le guarana en plus comme stimulant naturel.
La version 1.0 est une bière forte-moyenne (6% vol.) avec une couleur rouge d'or profonde et un goût original mais familier.

Pourquoi le Guarana ?
Les haricots sud-américains de Guarana sont une source naturelle d'énergie et de santé. Leur effet stimulant compense bien la somnolence due à la bière (le contenu de caféine dans chaque bière est approximativement de 35 mg, et est donc inférieur à celui d'une tasse de café ainsi vous ne devriez pas devoir vous inquiéter des effets secondaires possibles).

Est-ce une vraie bière ?
Oui et non. Vous ne pouvez pas l'acheter dans les magasins (du moins pas encore) et avant que vous ne lisiez ceci nous avons avons probablement bu toute la bière que nous avons brassée dans le premier groupe (c'était bon !). Mais quelque part dans le monde quelqu'un pourrait employer notre recette en ce moment, et aussi longtemps qu'ils partagent leur version de la recette, ils sont libres de la vendre dans un magasin près de chez vous...

Comment la bière peut-elle être source ouverte ?
La recette et la marque de notre bière est éditée sous la licence Creative Commons BY SA, qui autorise n'importe qui à employer notre recette pour brasser la bière ou pour créer un dérivé de notre recette. Vous êtes libre de gagner de l'argent grâce à notre bière, mais vous devez fournir la recette sous la même licence (par exemple sur votre site internet ou sur notre forum) et nous mentionner dans vos crédits. Vous pouvez employer tous nos éléments graphiques ainsi que la marque, et êtes libre de les changer à volonté tant que vous éditez vos changements sous la même licence ("Attribution & Share Alike").

Les grandes compagnies peuvent-elles lancer notre bière sur le marché ?
Oui, elles sont libres d'employer notre recette à volonté - mais elles doivent également se conformer à la licence et éditer leur version de la recette sous la même licence Creative Commons BY SA. Cette condition permet de conserver la bière "libre" ainsi chacun a la liberté d'améliorer la recette basée sur le travail des autres.

Qui sommes-nous ?
Nous sommes "Vores Øl Group", un groupe d'étudiants à l'Université de Copenhague et avons créé notre bière en collaboration avec Superflex comme une expérience en appliquant des idées et des méthodes open-source modernes sur un produit réel traditionnel (bière).

Pourquoi la bière ?
Pourquoi pas ? Nous aimons tous la bière [...]
Nous pensons qu'il est intéressant de voir si notre bière se développe mieux grâce au libre et peut-être un jour deviendra le Linux de la bière. Qui sait ?

Votre recette est-elle de quelque façon unique ?
Oui et non. Selon google.com il n'y a aucune autre bière open-source (excepté dans des fausses nouvelles). D'autres ont ajouté du Guarana ou caféine dans leur bière, mais nous n'en avons pas trouvé qui est semblable à la nôtre au point de vue couleur et goût.
  • # Pour compléter ce "scoop"...

    Posté par . Évalué à 10.

    un lien vers un journal qui en parlait il y a plus d'un mois ( http://linuxfr.org/~blink38/18656.html(...) ) qui contient notamment un lien vers la recette en français sur wikipedia ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Vores_%C3%98l(...) )
  • # ...

    Posté par . Évalué à 2.

    L'objectif de ces étudiants en économie des nouvelles technologies est de prouver que le modèle open-source peut s'appliquer au delà de l'informatique. En effet, si un tel modèle fonctionne avec un produit aussi commun, le pari est gagné !
    Pourtant ils sont pas les premiers : y a aussi le cola open source qui trainne quelque part...

    http://alfredo.octavio.net/soft_drink_formula.pdf(...)
  • # ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    aucune commercialisation n'est prévue
    C'est surtout un bar open source pour aller avec qu'il faudrait prévoir.
    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 7.

      avec open bar et /dev/null price ? :)
    • [^] # Re: ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      le foobar ?
  • # Catastrophe

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai l'impression que personne ne perçoit le côté catastrophique de cette dépèche. En effet il ne sera désormais plus possible de différencier "free as in free speech" et "free as in free beer".
    Imaginez la confusion !
    • [^] # Re: Catastrophe

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      En même temps c'est la recette qui est libre (et immatérielle), et pas la bière (et matérielle).
      • [^] # Re: Catastrophe

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        C'est d'ailleur là qu'on va pouvori constater si le modèle des logiciels va pouvoir s'appliquer aux reste : c'est le source d'un logiciel qui est sous licence libre, au même titre que la recette de bière, mais contrairement à la bière qui nécessite forcement un coût matériel à produire, le logiciel "produit" reste immatériel, et donc potentiellement sans aucun coût de diffusion. Et on a beau dire, mais les logiciels, même libre, c'est comme le sexe : c'est mieux quand c'est gratuit :)
  • # Owned

    Posté par . Évalué à 7.

    C'est passé chez Cafzone (http://www.cafzone.net/ipb/index.php?showtopic=26666)(...) avec comme source un journal... de LinuxFR : http://linuxfr.org/~blink38/18656.html(...)
    Visiblement, c'est pas récent, ça daterait d'il y au moins un an.
    Mais le principe est rigolo néamoins. Moi j'adore.
    • [^] # Re: Owned

      Posté par . Évalué à 2.

      Oui, il y a une "nouvelle" concernant cette libre a peu pres tout les 6 mois j'ai l'impression. Une vrai démonstration de réccurence
  • # Pas convaincu...

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    Cella reste une recette...

    La recette de la bière est aussi connu que celle de la tarte aux pomme. Pourtant si je rajoute de des amandes (exemple d'innovation), je pourrais demandé à d'éventuel plagieurs des royalies sous couvert des droits à la propriété intellectuelle ??? alors qu'il existe comme pour la bière un nombre incalculable de variante.

    L'exemple de la bière me parait mal choisi pour ce genre de projet de généralisation du libre.
    • [^] # Re: Pas convaincu...

      Posté par . Évalué à 0.

      Je suis d'accord avec toi...

      D'une part, les brasseurs amateurs s'échangent depuis longtemps des recettes de bière et se créditent mutuellement sans avoir éprouvé le besoin de les placer sous telle ou telle licence... Brasser de la bière n'a en effet rien de compliqué : deux grandes cuves, du malt, des levures et zou...

      D'autre part, la bière reste, sauf peut-être suite à une consommation excessive, un bien matériel... La diversité des manières de produire une bière avec telle ou telle ingrédients est assez réduite. On obtiendra un résultat différent en faisant, par exemple, varier les périodes de fermentation, en préférant telle levure, en ajoutant telle ou telle poudre de perlimpimpin... Contrairement à, par exemple, une barre de progression, je vois mal deux recettes différentes produire un résultat absolument identique. Produire la même bière deux fois de suite est déjà
      fort difficile (il faut utiliser la même eau, les mêmes levures aux
      mêmes température, etc.).

      Bref, cela semble être une transposition brutale de concepts élaborés pour la pensée au monde matériel à peu près aussi désirable que l'inverse (brevet sur le logiciel, etc.).
    • [^] # Re: Pas convaincu...

      Posté par . Évalué à 2.

      Non car ton innovation ne doit pas être considérée comme "triviale".
  • # Et le cola ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Qu'est devenu le Cola libre ?
  • # Je veus goutter !

    Posté par . Évalué à -1.

    Snif ...
  • # On peut tester ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Je suppose que ces jeunes gens appliquent bien les principes du développemen "Open Source" et qu'ils prennent soin de leurs utilisateurs...
    Qui testent leur produit et envoient des rapports de bugs (voire de patchs)...
    De là viennent plusieurs questions :

    - c'est quoi un "bug" pour une bière ? (si on en boit en même temps que quelque chose d'autre, le cerveau plante ?)
    - c'est quoi un "patch" pour une bière ? (il faut ajouter du riz pilé pour éviter ce plantage ?)
    - c'est où qu'on s'inscrit pour participer aux tests ? :-)

    Ok, ok, je ~~~~~>[] (ben oui, je marche plus droit, j'en suis plus à mon premier verre ;-))
    • [^] # Re: On peut tester ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      - c'est quoi un "bug" pour une bière ? (si on en boit en même temps que quelque chose d'autre, le cerveau plante ?)
      Tout à fais, il y a des mélanges qui sont contre indiqué qui peuvent par exemple provoquer des maux d'estomac, mais même sans mélanger, a forte dose, on peut avoir des bug cerebraux comme tu l'as imaginé.

      - c'est quoi un "patch" pour une bière ? (il faut ajouter du riz pilé pour éviter ce plantage ?)
      Comme dans le logiciel libre, les patchs sont sur le source, ici donc: la recette. Mais certains warriors du logiciel proprio ont souvent pour habitude de patcher les logiciels proprietaire directement sur la compilation de la recette. Cela est possible aussi dans le libre: tu peux par exemple rajouter le patch "limonade", et tu obtiens alors un panaché.

      - c'est où qu'on s'inscrit pour participer aux tests ? :-)
      Encore un mélange libre/proprio! si il est courant dans les logiciels proprio de demander une inscription + éventuelle signature de NDA etc. pour un beta test, dans le libre, il t'es dès le départ possible de participer, cependant, comme aucune distribution ne l'a encore inclu, il te faudra compiler la recette toi même.
  • # mémo sur la fabrication maison d'une bière

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Pour que ce soit noté :
    http://www.barranger.net/beer/1st/index.php(...)

    Christophe

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.