Une vidéo sur les dangers de l'allongement des droits des artistes-interprètes en Europe

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
13
27
jan.
2009
Audiovisuel
En mars dernier, une dépêche DLFP évoquait la question de l'allongement des droits des artistes-interprètes, que certains voudraient voir porter de 50 à 95 ans en Europe. L'Open Rights Group et l'EFF Europe avaient alors lancé la campagne SoundCopyright pour refuser cette proposition qui avantagerait bien plus l'industrie musicale que les artistes.

Cette campagne est toujours d'actualité et l'Open Rights Group a récemment diffusé une vidéo expliquant en quoi cet allongement était néfaste et devait être combattu.

Cette vidéo a été sous-titrée par Framasoft qui en fait de même avec une interview du chanteur Curt Smith (ex-Tears for Fears) justifiant clairement son choix d'avoir placé sous dernier album sous licence Creative Commons BY-NC-SA.
  • # Conséquence pour moi

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Je ne voterai aucune extension des compétences de l'europe tant qu'on me prendra pour une vache à lait.

    Si la commission soutient des directives en opposition aussi flagrante avec l'intérêt du consommateur, il n'y a pas a s'étonner que la construction européenne ne déplace pas les foules.
  • # Les Beatles vont entrer dans le domaine public c'est ca ?

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est quoi la différence entre lobbying et corruption ?
    • [^] # Re: Les Beatles vont entrer dans le domaine public c'est ca ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Le lobbying est un jeu (que seuls les lobbyistes aiment).
      La corruption est une méthode de triche en lobbying.
    • [^] # Re: Les Beatles vont entrer dans le domaine public c'est ca ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Le lobbying consiste à sensibiliser les politiques à un problème. Ce n'est pas mal en soi, tout dépend

      1) du thème choisi
      2) des méthodes employées

      Pour info l'APRIL est un lobby.
    • [^] # Re: Les Beatles vont entrer dans le domaine public c'est ca ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Eh ben il y a les bons chasseurs et les mauvais chasseurs.

      Les mauvais chasseurs, ils voient le gibier, ils tirent!
      Alors que les bons chasseurs ...
    • [^] # Re: Lobby ≠ Corruption ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Voilà à mon avis une excellente question, qui me travaille depuis que je suis sensibilisé au problème des brevets logiciels (il y a 10 ans environs).

      Je suis profondément dégoutté par les actions de corruptions ET (là est le problème) par le lobbying extrêmement actif (soutenu par des entreprises) qui pèse sur les décisions nationales, européennes et au-delà.

      Et pourtant… Où en serions-nous sans l’action précoce et infatigable de la FFII et des autres ?

      Je rejoins un peu l’opinion humoristique et néanmoins si juste de Bozo le Clown.
      Je suppose que la différence se joue dans la contrepartie : tant qu’il s’agit d’un lobbying d’information, de sensibilisation, ça me paraît acceptable (encore qu’il y ait souvent excès de subjectivité), mais dès qu’une contrepartie, financière ou non, accompagne le message, cela devient à mon avis néfaste à la démocratie ; la frontière est fine… et floue…

      Yves.
    • [^] # Re: Les Beatles vont entrer dans le domaine public c'est ca ?

      Posté par . Évalué à 3.

      D'apres moi, les lobby sont des groupes de pression, la corruption consiste à offrir un bien (ou argent) en echange d'un traitement favorable :
      Un groupe qui décide de parler du projet qu'il defend à chaque réunion d'élus, organiser des réunions publics pour informer les ges pour qu'ils interrogent leurs élus, c'est un lobby (typiquement le collectif parfer qui souhaite rallonger le tram de Meyzieu jusque dans le nord-isere) ; on donneraitde l'argent aux élus pour qu'ils fassent avancer le projet, ce serait de la corruption. Ou alors des associations qui militent contre les DRM, qui organise des manifestation , c'est un lobby.

      Si je dépanne gracieusement toute la commission urbanisme de ma commune pour qu'elle m'autorise mon permis de construire, c'est de la corruption ; si je vais à la mairie tous les jours avec la moitié de la ville, c'est une action de lobbying.

      Apres, il y a des «lobby», on se demande si on ne devrait pas les enfermer pour corruption... mais bon :/
      • [^] # Re: Les Beatles vont entrer dans le domaine public c'est ca ?

        Posté par . Évalué à -1.

        <mode_troll>

        "Si je dépanne gracieusement toute la commission urbanisme de ma commune pour qu'elle m'autorise mon permis de construire, c'est de la corruption"

        Attention, à dire cela tu risques de t'attirer des procès en diffamation de politiques, et d'entreprise de BTP... Eux ne considère cela que comme un arrangement amiable (ou autrement appelé arrangement gagnant-gagnant)

        </mode_troll>
  • # quid des oeuvres tombées dans le domaine publique?

    Posté par . Évalué à 3.

    Quid des oeuvres tombées dans le domaine publique?

    Est-ce qu'il est prévu un effet retro-actif? Car les maisons de disques ont prouvé qu'elles sont agressive, et qu'elles peuvent aller loins, très loins (DAVDSI, HADOPI, etc...).

    En tout un effet retro-actif, serait catastrophique, enfin surtout pour les tribunaux (qui comme chacun le sait, sont déjà bien occupé)... De plus économiquement cela changera beaucoup de chose.

    Comme souligné, l'avantage de l'utilisateur sera de payer encore (et encore, et encore, ...). Fustigeont le piratage, mais avec des mesures comme celle ci, on nous y pousse fortement.

    Du coté des artistes, et que eux touche déja la juste part des recettes des ventes? avec le pourcentage (sur la vente d'un cd audio) pris par les maisons de disque, on peut se poser des questions...

    De toute facon cette mesures, a mon humble avis, ne reflete que les actions d'un système agonisant, arrivé au bout de son évolution. Un peu comme un animal bléssé, qui est toujours plus dangereux, car il s'accroche a la vie comme il peut (et là, pour ce système, de la moins noble des manières!)
  • # Si cela passe

    Posté par . Évalué à 2.

    Si cela passe cela implique que seules les chansons et les musiques crées avant 1913 seront publiques au lieu de 1958.

    Qui connait des artiste-interprêtes debut XIX ??
    • [^] # Re: Si cela passe

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ce n'est pas 1958. Pour que l'oeuvre passe dans le domaine public, il faut que son auteur soit mort il y a 70 ans, donc en 1938. Dans certains cas, comme le cinéma, il faut que le réalisateur, le scénariste et le compositeur soient tous morts il y a 70 ans.
      • [^] # Re: Si cela passe

        Posté par . Évalué à 1.

        Et encore je crois qu'il faut ajouter la durée des deux guerres mondiales.
  • # Pétition à ce sujet

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je rappel que l'association culture-libre à pour projet de réduire la durée du droit d'auteur et que des pétitions sont en cours de préparation, attendant vos critiques et réflexions sur son wiki

    [http://www.culture-libre.org/wiki/P%C3%A9tition_pour_un_doma(...)]
    [http://www.culture-libre.org/wiki/Remplacement_du_terme_%C2%(...)]
    • [^] # Re: Pétition à ce sujet

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      En parlant d'associations proposant du contenu libre, le projet qui manque cruellement, ça serait une véritable médiathèque spécialisée dans le cinéma. Le site archive.org propose bien quelques films, mais leur site est franchement mal conçu, les encodages ont été effectués avec des codecs vieillissants, voir complètement dépassés (j'y ai vu du Cinepack...). On y trouve quasi-exclusivement des films américains, et surtout, pas le moindre sous-titre (oui, je sais, les doublages et les traductions sont également protégés).

      Ça serait donc une bonne idée de concevoir une plateforme moderne et multilingue, proposant des encodages de qualité, avec la possibilité de travailler collaborativement à la conception et à la traduction de sous-titres, en rendant bien évidemment le tout facilement accessible.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.