Journal On devrait manger ce qu'on donne à notre chien

Posté par . Licence CC by-sa
81
7
fév.
2012

(Le titre est la traduction de « Eating your own dog food »)

En revenant du FOSDEM pour la deuxième année consécutive, je suis toujours effarée par le nombre de personnes ayant un Mac Book, i-Pad ou i-Phone (souvent les trois, mais au moins le couple Mac Book/i-Phone).

Pour ceux qui ne sauraient pas, FOSDEM est l'acronyme de Free and Open Source Developer European Meeting (Rassemblement Européen des développeurs de logiciels libres et open source). D'accord, ils pourraient très (...)

Journal Saint Steve Jobs, chantre du libre, pourfendeur du propriatif

Posté par .
7
10
nov.
2011

Chers tous,

J'espère que vous brûlerez tous un cierge aujourd'hui, à la mémoire du très grand Steve Jobs, notre saint patron de la lutte libre contre le proprioprivatif qui pollue nos espaces numériques.

La victoire post mortem de notre cher leader sur l'infâme Flashounet du détestable Adobe, tout au moins sur les territoires Mobiles, est à marquer d'une pierre blanche.

Le très grand, sans qui rien d'aurait été possible, avait déclaré la guerre et souhaité la mort de Flash sur (...)

Steve Jobs (1955-2011)

Posté par . Modéré par patrick_g.
2
7
oct.
2011
Apple

Steve Jobs, ce nom vous dit forcément quelque chose, comme Bill Gates, Linus Torvalds, Richard Stallman, Mark Shuttleworth, Mark Zuckerberg. Il s'est éteint le 5 octobre 2011 et laisse à l'industrie de l'informatique et du multimédia grand public un sacré héritage. C'est peut-être l'occasion de faire une petite rétrospective sur la relation particulière entre Apple et le libre.

Aux yeux du grand public, il a apporté le renouveau et l'innovation dans de nombreux domaines. Il a été un des premiers « gus dans son garage » qui bricolait les idées qui germaient dans sa tête. Commençons par une petite rétrospective.

NdM. : les illustrations initialement retenues par l'auteur ont été remplacées par d'autres équivalentes sous licence libre, la plupart en provenance du Wikipedia. L'auteur de la dépêche raconte ici sa vision de l'histoire d'Apple et de Steve Jobs, ainsi que les rapports de ces derniers avec les autres acteurs, dont les communautés du libre.