Steve Jobs (1955-2011)

Posté par . Modéré par patrick_g.
2
7
oct.
2011
Apple

Steve Jobs, ce nom vous dit forcément quelque chose, comme Bill Gates, Linus Torvalds, Richard Stallman, Mark Shuttleworth, Mark Zuckerberg. Il s'est éteint le 5 octobre 2011 et laisse à l'industrie de l'informatique et du multimédia grand public un sacré héritage. C'est peut-être l'occasion de faire une petite rétrospective sur la relation particulière entre Apple et le libre.

Aux yeux du grand public, il a apporté le renouveau et l'innovation dans de nombreux domaines. Il a été un des premiers « gus dans son garage » qui bricolait les idées qui germaient dans sa tête. Commençons par une petite rétrospective.

NdM. : les illustrations initialement retenues par l'auteur ont été remplacées par d'autres équivalentes sous licence libre, la plupart en provenance du Wikipedia. L'auteur de la dépêche raconte ici sa vision de l'histoire d'Apple et de Steve Jobs, ainsi que les rapports de ces derniers avec les autres acteurs, dont les communautés du libre.

Bidouiller iPhone nuit gravement à la santé d'Apple

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags : aucun
26
28
juil.
2010
Apple
La loi américaine gouvernant entre autres l'interdiction de contournement des DRM, le Digital Millennium Copyright Act (DMCA), prévoit que le bureau américain de la propriété intellectuelle, rattaché à la bibliothèque du Congrès, établit sur proposition tous les trois ans une liste d'exemptions, des cas précis et d'actualité dans lesquels les citoyens ne peuvent pas être poursuivis en cas de contournement de DRM.

Cette liste vient d'être mise à jour, avec notamment la permission de hacker l'iOS (le système des technologies Apple iPhone, iPod Touch, et iPad), procédé plus connu sous le nom de jailbreak, et bien entendu très peu apprécié d'Apple.

Quoi de neuf sur Apple chez Framablog ?

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
28
13
juin
2010
Apple
En complément d'une récente dépêche évoquant l'actualité d'Apple, le Framablog propose quelques traductions circonstanciées à l'occasion notamment de la sortie de l'iPad en France. L'iPad cristallise en effet de nombreuses critiques en soi mais c'est toute la « chaîne » Apple qui est pointée du doigt.

« C’est un énorme pas en arrière dans l’histoire de l'informatique » nous disait déjà la FSF lors de la sortie de l'iPad aux USA. « Je n'en achèterai pas et vous invite à en faire de autant », surenchérit l'écrivain Cory Doctorow qui déplore la fermeture à tous les étages du système Apple. Nous sommes à des années-lumière d'un projet « hackable » comme Arduino.

Au même moment une journaliste du New York Times n'hésite pas, quant à elle, à anticiper « la mort du Web ouvert » à l'aide d'une analogie urbanistique : Apple est à l'Internet ce que les banlieues riches et sécurisées sont à l'aménagement du territoire.

On pourra également lire ce coup de gueule d'un évangéliste de Mozilla qui s'interroge sur l'honnêteté intellectuelle d'Apple (mais aussi de Google) vis-à-vis du HTML5. Manipulation marketing ou vrai souci de rendre service à l'utilisateur ?

Et pour finir un dessin humoristique du Geektionnerd qui n'a pas peur de qualifier GNU/Linux de « Mac OS X du pauvre » !

Apple libère Grand Central Dispatch

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
15
12
sept.
2009
Apple
Apple vient de mettre sous licence Apache 2.0 les principaux composants de Grand Central Dispatch :
  • libdispatch : l'implémentation en espace utilisateur (disponible sur macosforge)
  • support noyau de GCD dans XNU (le noyau de Mac OS X) : contient des optimisations au support de GCD mais n'est pas strictement requise. Ce qui semble de bonne augure pour la portabilité de GCD.
  • support des blocs dans le compilateur C fourni dans le compilateur libre LLVM.

iPod : sept ans de « progrès » dans l'emprisonnement numérique

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
54
28
déc.
2008
Apple
Pour les fêtes de fin d'année, de nombreuses personnes ont sans doute reçu un iPod en cadeau. Avec ce produit, Apple est devenu en quelques années l'un des meilleurs geôliers numériques, et on ne peut qu'être interpellé par son insolent succès. J'ai pu essayer plusieurs génération de leurs baladeurs numériques iPod, et j'en profite donc pour publier cette rétrospective.

Les baladeurs numériques existent depuis dix ans. Il y a sept ans, Apple a sorti le premier iPod, un baladeur numérique presque comme les autres. Il se distinguait uniquement par son organisation propriétaire des fichiers et sa roue de défilement tactile, sa forme et son aspect étant alors très semblables à ceux des baladeurs de Creative.

Depuis, Apple a sorti plusieurs nouveaux modèles (on parle de générations) d'iPod, en apportant à chaque fois quelques modifications. Chose étonnante, il ne s'agit jamais d'ajouts de fonctionnalités, mais plutôt d'ajouts de défauts volontaires, qui limitent sa libre utilisation :

  1. signature des fichiers pour interdire leur ajout avec un logiciel tiers ;

  2. signature du micro-logiciel pour interdire son remplacement par un alternatif ;

  3. invalidation des fichiers en cas d'utilisation avec un second ordinateur ;

  4. tout dernièrement, suppression de la table de partition, interdisant ainsi le simple accès aux fichiers depuis un logiciel tiers.



Mise à Jour : Les 4 points ci-dessus sont déclinés en "générations" ci-dessous (du point de vue de l'utilisateur final standard et non de générations d'un point du vue marketing, les "générations" se référant à d'autres notions, tels que des changements de forme). Quelques corrections sur cet article ont été apportées en commentaire par Christophe Fergeau qui travaille sur le support ipod sous Linux.

SproutCore : framework Javascript sous licence MIT

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
0
29
juin
2008
Apple
SproutCore est un framework Javascript libre, publié sous licence MIT par la société Sproutit. Il s'agit d'un framework en Ruby qui génère du HTML et du Javascript, afin de rendre plus interactives les interfaces utilisateurs dans le navigateur web.

Ce framework aide à construire des applications web utilisant des menus, des barres d'outils, le glisser-déposer, la localisation, mais apporte également l'architecture Modèle-Vue-Contrôleur. Il masque évidemment la complexité des incompatibilités ou plutôt du non-respect des standards du web de certains navigateurs.

SproutCore a reçu énormément d'attention dans la presse IT ces temps-ci, car Apple a annoncé lors de sa conférence mondiale que leur service payant .Mac (mail, hébergement, espace disque, photos, etc.) sera refondu et basé sur SproutCore et sera renommé à l'occasion en MobileMe ; ce travail ayant été effectué principalement pour son iPhone, avec en arrière plan une réelle volonté de faire quelque chose d'indépendant de la plateforme (un des buts du web).

Apple lance donc un pavé dans la mare après son refus de voir Adobe Flash porté sur iPhone, et l'arrivée bien difficile de Silverlight de Microsoft, deux RIA propriétaires concurrentes et incompatibles. SproutCore n'entre évidemment pas en concurrence directe du point de vue technico-fonctionnel, et il n'est pas non plus un Cocoa-like pour le web comme il est dit parfois (même si ses widgets y ressemblent forcément volontairement).

Apple et SproutCore font donc pencher davantage la balance du côté des standards du web, et c'est une bonne chose. Apple sponsorise SproutCore en employant Charles Jolley un des fondateurs de SproutIt et principal développeur.

Le projet Webkit clarifie ses règles

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
10
déc.
2007
Apple
WebKit est un moteur de rendu HTML open-source (certaines portions sont en LGPLv2, d'autres en licence BSD). WebKit est aussi le nom de la version framework disponible sur les systèmes Mac OS X et utilisé par le navigateur Safari, DashBoard, Mail et plein d'autres applications Mac OS X. Le projet est une branche de KHTML et des bibliothèques KJS venant de KDE.

Ce projet a édité un ensemble de règles régissant les contributions extérieures. Historiquement, l'acceptation des contributions était régenté par un processus interne à Apple.
Les nouvelles directives principales sont :
  • Les nouveaux contributeurs et relecteurs seront choisis parmi les contributeurs actuels ;
  • Le nouveau processus traite tout le monde à égalité, quelle que soit l'entreprise d'affiliation ;
  • Les règles pour être considéré comme un potentiel contributeur sont claires et connues.
L'annonce de cette nouvelle a été faite par Apple sur la liste de diffusion de développement de Konqueror en s'adressant directement aux développeurs de KHTML et de KDE. Les nouvelles règles sont censées être plus en conformité avec les besoins de KDE/KHTML et le processus de recrutement fait clairement apparaître qui a aujourd'hui le pouvoir d'autoriser (ou pas) de nouvelles personnes.

Quicksilver passe sous licence libre

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
7
nov.
2007
Apple
Si vous avez déjà eu l'occasion d'utiliser Mac OS X et préférez utiliser votre clavier plutôt que votre souris, peut-être connaissez vous cette formidable application qu'est Quicksilver. Pour les non-initiés, Quicksilver, tel que l'utilise la majorité de ses utilisateurs, est un lanceur, ou launcher en anglais. En clair, il permet de lancer des applications sans avoir à les rechercher dans le gestionnaire de fichiers, ou cliquer sur une icône du dock.

Mais ce n'est pas tout ! Très largement configurable et extensible par un système de greffons, Quicksilver permet, en utilisant le langage naturel (Quicksilver est traduit en français), d'enchaîner plusieurs actions mettant en ½uvre diverses autres applications, entraînant ainsi un gain de temps non négligeable.

Néanmoins, la grande nouvelle de la journée est que le développeur de l'application - Nicholas Jitkoff ou Alcor pour les intimes - a décidé de libérer son logiciel sous licence libre, la Apache License 2.0, et de mettre le code à disposition sur la plateforme de développement Google Code. Disposant d'une large communauté d'utilisateurs inconditionnels et fidèles, on peut espérer que Quicksilver attire de nombreux nouveaux développeurs.

Adium 1.1 est pondu

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
0
13
août
2007
Apple
Adium, le très sexy client libre sous licence GPL de messagerie instantanée et de présence multiprotocole pour Mac OS X est sorti de l'oeuf en version 1.1. Il permet de se connecter aux réseaux ouverts comme Jabber/XMPP (LiveJournal, Google Talk, etc.), Bonjour (Zeroconf), mais aussi de nombreux réseaux propriétaires et fermés.

Adium est basé sur la bibliothèque libre libpurple issue du projet Pidgin (Gaim), utilisée également dans Gizmo, Meebo et WengoPhone. Après une version 1.0 publiée en février 2007, la version 1.1 apporte tous ces changements :
  • Passage à la libpurple 2.1 ;
  • URI XMPP ;
  • De nombreuses améliorations d'ergonomie grâce, entre autre, au Google Summer of Code 2006 ;
  • Améliorations de performance ;
  • Buzz/nudge/wizz ;
  • Import de comptes et de logs de iChat ;
  • Un nouvel Xtra : la barre de menu ;
  • Et de nombreux autres changements.

WebKit dans KDE

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
25
juil.
2007
Apple
Pour mémoire, KHTML est le moteur de rendu HTML développé par KDE et KJS est l'interpréteur Javascript, le tout étant donc intégré à Konqueror, le navigateur web et gestionnaire de fichiers.

Apple a démarré un fork de KHTML/KJS en 2002 et a nommé ce projet WebKit (WebCore pour le moteur HTML, JavaScriptCore pour l'interpréteur Javascript), et l'a intégré à son navigateur Safari.

Les relations entre Apple et KDE n'ont pas toujours été très bonnes, Apple n'étant pas très coopératif (patchs difficiles à importer dans KHTML, livraison par lot, etc.), les choses se sont finalement arrangées, Apple ayant ouvert le développement de WebKit aux contributions externes.

Quelques autres forks plus ou moins mineurs de KHTML/KJS et de Webkit sont également apparus.

Suite à cela, Trolltech a commencé à s'intéresser au projet et travaille en ce moment à l'intégration de WebKit dans la version 4.4 de l'environnement Qt.

Finalement durant l'Akademy 2007 à Glasgow, il fut décidé que WebKit sera le moteur HTML de Konqueror à l'avenir et que KHTML allait disparaître. Entre temps, les améliorations CSS3 implémentées dans KHTML uniquement seront portées dans WebKit.

La boucle est donc bouclée !

Apple rachète CUPS

Posté par . Modéré par j.
Tags : aucun
0
17
juil.
2007
Apple
Michael Sweet, le créateur de CUPS a annoncé le 11 juillet qu'il avait vendu tout le système CUPS à Apple Inc. La transaction, qui a eu lieu en février 2007, comprend le code source, la licence, le nom et le logo CUPS.

CUPS est un logiciel libre distribué sous licence GPL2/LGPL2. Il a été intégré à Mac OS X depuis la version 10.2 (aka Jaguar) et est un standard dans la plupart des distributions Linux et Unix.

Sur son site, Michael Sweet annonce que suite à l'achat de CUPS par Apple, il devient lui-même un employé de la firme à la pomme et qu'il continuera à travailler sur le développement de CUPS, qui restera sous licence GPL/LGPL v2.

Le site indique également que pour distribuer CUPS (avec les noms et logos originaux) dans un produit dérivé (par exemple une version patchée) il faudra l'accord de la société Apple. C'est précisément ce type de clause chez Mozilla qui avait conduit à la création d'Iceweasel par les développeurs Debian.

NdM : Merci aussi à Jay, Frédéric Marchal et Florian Maunier pour avoir proposé une dépêche sur ce sujet.

Apple Plus : sans DRM, mais...

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
0
11
juin
2007
Apple
Il y a de cela quelque mois, EMI annonçait que si elle abandonnait les DRM, les marchands de musique en ligne devront l'aider « à supporter une partie du risque ».

C'est désormais chose faite du coté d'Apple, la firme à la pomme propose en effet depuis le 30 mai dernier un nouveau service sur sa plate-forme de téléchargement légal de musique en ligne : iTunes Plus. Les internautes férus de musique peuvent y acheter les morceaux de leurs choix issu du catalogue d'EMI et ne contenant aucun DRM.

Chaque fichier coûte 1,29 ¤ (30 centimes de plus qu'un fichier avec DRM, probablement afin de « supporter une partie du risque ») et est au format M4A. Mais contrairement aux morceaux achetés sur la plateforme iTunes vous pouvez librement les copier.

Mais là où le bât blesse, c'est qu'en ouvrant le dit fichier avec un simple éditeur n'importe qui peut avoir très facilement accès à plusieurs informations (et tout aussi facilement les modifier) sur l'acheteur : nom, prénom, adresse e-mail...

Non seulement il n'est fait aucune mention de ce genre de pratique dans les conditions générales d'iTunes, mais si le désir d'Apple est de garder une trace de son client pourquoi la firme n'utilise-t-elle pas l'Apple ID ?

EMI espère peut être ainsi retrouver les internautes proposant leurs fichiers musicaux sur les réseaux P2P ? Mais pourquoi laisser ses informations lisibles et surtout modifiables à souhaits ?

NdM : Apple livre ici de la musique sans DRM, mais avec traçabilité, donc non respectueux de la vie privée.

MacLibre 2 : le libre sur Mac OS X

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
1
sept.
2006
Apple
La version 2 de MacLibre vient de sortir.

MacLibre est une distribution de logiciels libres pour Mac OS X et développée dans le cadre du Google Summer of Code, encadré par l'équipe de WinLibre. MacLibre 2 est maintenant une application “Universal” mise à jour avec les dernières versions des logiciels proposés.

Apple ouvre XNU en version Intel, et tente de s'amender

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
11
août
2006
Apple
Profitant de l'ouverture de l'évènement développeurs d'Apple, la WWDC06, Ernest Prabhakar, responsable de l'open source chez le constructeur américain a annoncé lundi la publication régulière des sources pour processeur Intel de son noyau hybride XNU, à commencer par la version correspondant au noyau présent dans Mac OS X 10.4.7, présentant les excuses de la firme de Cupertino pour le retard de cette mise à disposition sous licence APSL 2.0 (licence libre au sens de la FSF et opensource au sens de l'OSI).

Il annonce, en forme d'assurance qu'Apple renouvelle son engagement envers l'open source, qu'outre la naissance de MacForge, dont l'ambition est d'accueillir les projets libres ou open source après la dissolution d'OpenDarwin (dont Webkit), que la partie serveur d'iCal, évoquée justement lors de la présentation de Leopard, est libérée sous licence Apache, tandis que Bonjour et Launchd jusque là sous licence APSL, sont republiés sous cette même licence Apache.

OpenDarwin éteint la lumière

Posté par . Modéré par Amaury.
Tags : aucun
2
26
juil.
2006
Apple
OpenDarwin a annoncé mardi soir dans un message posté sur sa page d'accueil sa fin de vie.

Le projet communautaire OpenDarwin avait été créé en 2002 en vue de fournir un environnement de développement pour compiler et développer les élément libres de Mac OS X, mais aussi de développer un système d'exploitation à part entière basé sur Darwin.

Alors que le projet espérait être une communauté de développement et d'expérimentation sur Mac Os X et Darwin, dont des développements pourraient être repris par Apple pour inclusion dans les sources officielles, après 4 ans d'existence, aucun de ses espoirs n'a pris réalité, et chaque semaine qui s'écoulait éloignait un peu plus OpenDarwin d'y parvenir. Les membres d'OpenDarwin, s'en rendant à l'évidence, ont donc décidé l'extinction du projet.

OpenDarwin était devenu principalement, au lieu des buts qu'il poursuivait, un lieu d'hébergement de projets liés à Darwin et Mac Os X, réalité insatisfaisante. Par ailleurs, la disponibilité irrégulière des sources, la difficulté à traquer leurs évolutions, à les compiler et un manque d'intérêt tant de la marque à la pomme que de la communauté ont mené à cette décision.

Camino 1.0 est disponible

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
15
fév.
2006
Apple
Le projet Camino est fier d'annoncer la disponibilité de Camino 1.0. Camino, fruit du travail de volontaire durant quatre années, est un navigateur web complet pour Mac OS X, distribué sous licence MPL 1.1.

Conçu exclusivement pour Mac OS X, Camino 1.0 utilise le moteur de rendu Gecko de la Fondation Mozilla et est l'un des navigateurs les plus rapides tout en étant fidèle à l'ergonomie de Mac OS X. Il supporte notamment la navigation par onglet, un gestionnaire de signet avancé et un bloqueur de publicité.

NdM : issue de la FAQ de Camino : Quelles sont les differences entre Camino et Firefox ?

CamelBones 1.0.0b5

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
24
nov.
2005
Apple
Comme beaucoup de libristes ayant rejoint le club des macounets pervers, je me suis posé la question de savoir comment faire des applications ayant des GUI sans passer par la couche d'émulation X11 de Mac OS X.

Lors de mes différentes recherches, j'avais trouvé diverses choses plus ou moins laissées à l'abandon. Depuis quelques semaines déjà, l'activité semble avoir repris autour de ce projet assez peu orthodoxe, j'ai nommé CamelBones.

CamelBones est un framework permettant de faire entre autre des applications utilisant Cocoa en Perl. Ce framework est distribué sous licence LGPL. Il existe déjà quelques applications utilisant CamelBones tel que Perl Pad permettant d'écrire des services OS X en perl.

Gtk en natif pour Mac OS X

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
0
23
nov.
2005
Apple
La bibliothèque Gtk+ est la boite à outils pour applications graphiques la plus répandue sous Linux avec Qt. Elle est utilisée dans des logiciels libres phares comme Gimp, Gnumeric, GNOME, etc.
Cette bibliothèque est utilisable nativement pour la plupart des UNIX et pour Win32. Néanmoins, jusqu'alors son utilisation sous Mac OS X nécessitait l'installation du serveur X ce qui pouvait être source de complications.

La société européenne Imendio AB vient d'annoncer l'intégration au CVS de Gtk+ d'un port natif pour Mac OS X. Ceci devrait améliorer le comportement des applications Gtk+ dans ce système d'exploitation et encourager les développeurs sous OS X à utiliser cette bibliothèque libre et portable.

Apple ouvre le CVS de WebCore

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
8
juin
2005
Apple
Suite à la mauvaise presse faite à Apple parce qu'elle ne « jouait pas le jeu » avec la communauté du libre, notamment les développeurs de KHTML, Apple a décidé d'ouvrir complètement le CVS et la base de données de bugs de leur moteur web, WebCore, et d'être plus réceptif.

Apple abandonne IBM pour Intel

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
7
juin
2005
Apple
Comme le laissait entendre une rumeur persistante depuis plusieurs jours, Steve Jobs a annoncé lors de la WWDC (Apple WorldWide Developers Conference) l'abandon des PowerPC d'IBM au profit des processeurs Intel pour toute la gamme matériel Apple.

Apple a aussi annoncé la mise à disposition d'un "Developer Transition Kit", afin de permettre aux développeurs de réaliser le changement de plate-forme, MacOS X tournant déjà sur cette architecture (il est compilé sur PowerPC et Intel à chaque version).
Ce kit serait fourni pour 999$ par Apple à ses clients.
Intel prévoit de même de mettre à disposition des versions de ses compilateurs pour Apple : C/C++, Fortran...

Pour les applications les plus anciennes tournant sur les vieux MacOS, il existera un émulateur Apple pour PowerPC : "Rosetta".

Apple a confirmé qu'ils ne bloqueraient pas l'installation d'autres OS (Windows) sur leur matériel, par contre MacOS ne pourra pas fonctionner sur une machine Intel non Mac.
La migration devrait s'effectuer par étapes sur deux ans.

David Hyatt fait passer le test Acid2 à Safari et contribue à Konqueror

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
28
avr.
2005
Apple
Après 16 jours de développement, David Hyatt, développeur sur Safari (et ancien développeur sur Mozilla) vient d'annoncer que Safari, le navigateur d'Apple, passe maintenant le test Acid2 avec succès. Jusqu'à maintenant, aucun navigateur existant ne passait le test.

Cerise sur le gâteau, David Hyatt fourni les patches des corrections appliqués dans le moteur KHTML, qui, rappelons-le, est basé sur le moteur (open source en licence LGPL) de Safari mais également de Konqueror, le navigateur fourni avec KDE. On peut donc parier que les prochaines versions de Konqueror passeront également ce test avec succès.

Le test Acid2 vise à juger du degré d'implémentation de CSS 2 dans un navigateur. Il contient une page HTML comportant des balises HTML sur chaque ligne du dessin. Chaque ligne se voit attribuer des styles et sélecteurs spécifiques, et montre donc le résultat de l'implémentation d'une fonctionnalité de CSS. Si le résultat de l'affichage de cette page web est identique au dessin attendu, alors l'implémentation de CSS 2 dans le navigateur est théoriquement conforme à la spécification CSS 2.

Concernant Gecko (moteur de Firefox et Mozilla), d'après Robert O'Callahan, développeur Mozillien, ils sont un peu en retard sur ce qui avait été prévu pour la sortie de Gecko 1.8, et qu'ils ont des bugs plus urgent à corriger que les bugs CSS montrés par le test Acid2. Il va donc falloir patienter quelques mois...

NdM : le KHTML de Safari diffère de celui de Konqueror, ce qui pose problème pour l'intégration des patchs. Voir les commentaires.

Apple lance le "Mac mini" : changement de politique ?

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
12
jan.
2005
Apple
Apple a annoncé hier l'arrivée d'une barebone version Mac. Il s'agit du "Mac mini", petite machine dotée d'un processeur PowerPC G4 cadencé à 1.25 Ghz dans sa version de base ou à 1.42 Ghz dans sa version "plus musclée".

Ce nouveau Mac est doté de base de 256 Mo de RAM, d'un disque de 40 ou 80 Go et d'une ATI Radeon 9200 dotée de 32 Mo de RAM. Son prix pour le modèle le plus bas est de 499 Euros.

Plusieurs points, néanmoins, sont à relever, et viennent entacher le tableau d'une machine qui, si elle était un peu plus musclée, aurait pu être une alternative intéressante aux Shuttles...

Yellow Dog Linux 4.0

Posté par (page perso) . Modéré par Amaury.
Tags :
0
14
oct.
2004
Apple
Terra Soft Solutions a annoncé la sortie de Yellow Dog Linux 4.0 (distribution GNU/Linux basée sur Fedora Core pour machines à base de micro-processeur PowerPC).

YDL sera disponible en boite (8 CD dont 4 de source) et est en téléchargement immédiat moyennant finance (via un abonnement à YDL.net incluant un service de courrier électronique, d'hébergement web et un accès aux images iso de la distribution).

Netatalk 2.0 vient de sortir

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
12
oct.
2004
Apple
Après de longs mois de développement, la version 2.0 du logiciel serveur AppleTalk-AppleShare est disponible (NdM : sous licence GPL).

Cette version fera plaisir à tous ceux qui ne savent pas comment sortir du casse-tête du partage de fichiers entre Mac OS X et Linux (avec Samba ou NFS, c'est franchement la galère).

Quelques-unes des nouveautés :
- le serveur de fichiers gère le protocole AFP 3.1 et permet les longs noms de fichiers, l'Unicode et les très gros fichiers (entre autres) ;
- le serveur d'impression peut interagir directement avec CUPS ;
- support complet de Kerberos V ;
- meilleure documentation ;
- beaucoup de corrections de bugs (non, sans blague !).